Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mercredi 5 octobre 2016

Taubira dans le Buisson, Renaud le nazi de L’Obs, contrôle au faciès

 

Ça lui pendait au nez : la donneuse de leçons nationale qui fait de la poésie avec les morts des attentats sans y voir aucun rapport avec sa politique pénale plus que laxiste, se retrouve devant la justice en tant que «  témoin assisté » dans le procès des sondages de l’Élysée.

 

Taubira n’est pas mise en examen mais presque. Patrick Micro Buisson l’accuse d’avoir influencé les magistrats qui instruisaient cette affaire. Rappel : en 2008, alors à la tête de l’État, Sarkozy lance un paquet de sondages sur sa pomme et son image, ce qui coûte une petite blinde au budget de l’Élysée, des sondages non justifiés, selon la Cour de comptes. Surtout, ils ont été attribués par « favoritisme » et « sans appel d’offres », par exemple aux Buisson père et fils (qui se sont brouillés à mort depuis), à Giacometti (qui prendra 2,5M€), et à des instituts de sondage amis (l’IFOP de Laurence Parisot). En gros les potes de droite ont croqué sur ces piges royales qui ne sortaient pas de la poche du président mais des Français. C’est alors, en 2010, qu’une association, Anticor, dont l’objet est de « lutter contre la corruption », porte plainte contre X pour favoritisme.

 

 

En tout, Sarko a commandé pour près de 10M€ de sondages sous sa présidence. Une véritable pathologie personnelle. Et la Taubira, avant de devenir la ministre de Pierre GPA Bergé, en tant que membre du comité de parrainage d’Anticor, aurait eu, selon Buisson, un « intérêt moral et politique à voir s’ouvrir une instruction où elle est juge, partie et bénéficiaire  ».
On sent bien derrière tout ce bordel la main de l’Élysée version Hollande, qui cherche à flinguer un futur éventuel concurrent pour 2017. Et tant pis si Taubira y passe. Les familles françaises et les vrais amoureux de la poésie ne la regretteront pas.

Moins complexe, moins financier, plus people et plus prosaïque, l’affaire de la « connasse » de L’Obs contre Renaud. Rappel des faits : samedi 1er octobre 2016, pendant un concert à Évry (un cadeau à Valls ?), Renaud a insulté une journaliste de l’hebdo de gauche :

« Je préfère écrire des chansons sur des vérités qui dérangent plutôt que sur des mensonges qui font sourire. Cette chanson, je la dédie à la connasse du “Nouvel Obs” »

 

Explication (vous allez rire). La journaliste, en 2006, retrouve « une croix gammée » dessinée en marge d’une chanson, le tout figurant dans un recueil de textes de Renaud. Elle lui demande une « explication » (les journalistes de gauche, ça ose tout !) par mail. Et au lieu de laisser le chanteur tranquille, elle attaque :

« Vous vous défendiez d’être "antisémite". Je ne vous soupçonnais pas de l’être ! En retour, avec cette violence qui vous anime parfois, vous menaciez de me traîner en justice si jamais je commettais l’imprudence de "nuire à votre image"", raconte Sophie Delassein. "Ah ! votre image ! Comme si j’avais titillé une âme mal à l’aise avec un passé pesant, oppressant, honteux. Un passé qui, s’il ressurgissait publiquement ferait scandale et salirait cette belle image d’anarcho-mitterrandiste, d’humaniste de gauche, d’arbitre intransigeant entre le bien et le mal. »

En bonne balance de gauche, protégée par sa découverte « nazie », elle en remet une couche :

« Fils et petit-fils de collabo, c’est lourd à porter, je veux bien le croire (…) Ce passé vous appartient, à vous et à ceux de votre famille qui portent en titubant le nom Séchan. »

 

 

Élégant, n’est-ce pas ? Voici maintenant un extrait de la réponse de la « connasse » datant de 2006, un chef d’œuvre de perfidie et, disons-le tout net, de niaiserie :

La plupart d’entre nous griffonnons des cœurs, des murs de pierre, des flèches, des oiseaux. On fait des ronds, on fait des carrés. C’est là que je suis tombée sur une croix gammée. Une croix gammée, Renaud, que vous aviez dessinée, distraitement, tout en dialoguant avec vos muses. Une croix gammée que vous rendiez publique ce jour d’octobre 2006. Une larme de Tipex, un coup de Photoshop et elle aurait disparu. Vous avez décidé de la laisser.

La balance de L’Obs qui s’en prend à un ex-chanteur (Renaud ne chante plus, il marmonne) pour obtenir sa médaille de chasseuse de nazis, c’est pitoyable. Poursuivre 10 ans plus tard un Renaud affaibli, pour un petit crobard provo dans un de ses bouquins, ça rappelle le harcèlement contre des centenaires qui avaient 20 ans à Auschwitz, et qui n’avaient pas demandé cette affectation dans le trou du cul du monde. En 2016, la Kommandantur – et là Renaud n’a pas tort – ce sont les journalistes du Système.

 

 

Pendant ce temps, Lola, la fille de Renaud, profite du nom de papa pour tenter de vendre sa « BD ». Elle est auteur de livres pour enfants. Dans le métier de l’édition, à part quelques cas particuliers talentueux, on sait tous ce que ça veut dire. C’est pour les mômes, on peut donc faire de la daube. C’est fou le tas de merdes qu’on peut trouver en édition « pour » enfants. Pauvres gosses. Déjà que la plupart des familles ne sont pas top niveau question Amour & Culture, si en plus on leur refile de l’évasion de pacotille… Enfin, passons. Lola a mis cinq ans à faire son album. Laissons-la s’exprimer, au micro de BFMTV :

« Papa, maman, enfant unique, il y a quelque chose de très fusionnel et c’est toute l’histoire de la BD, c’est comment s’émanciper de ça. Il y a des gens qui arrivent à le faire en prenant un studio à côté de chez eux, moi j’ai besoin de m’arracher, d’aller dans un autre pays sur un autre continent… »

Allez, une dernière pelletée :

« J’avais besoin de raconter l’histoire de cette petite fille au Vietnam et j’avais besoin, moi, de digérer des choses que j’ai vécues (...) Elles vont se découvrir elles-mêmes. Ça renvoie aussi à des questions assez universelles de comment s’émanciper de sa famille, comment choisir ce qu’on veut faire dans la vie professionnellement, comment s’émanciper de son pays de sa culture, de ses parents, et comment vivre sa vie amoureuse sereinement. »

Purée, on dirait le discours de la fille Bedos ! Du drame existentiel à la portée des cloportes, aurait dit Céline… Tiens, en passant, imaginez que Céline soit vivant aujourd’hui, imaginez de quelles sorties médiatiques il nous gratifierait… La « connasse » de L’Obs en reportage de balançoire à Meudon, à la recherche de sa Grand Croix non gammée de chasseuse de nazis, au milieu du jardin, avec Bébert qui crache et la griffe, Louis-Ferdinand qui l’agonit d’insultes éternelles, une prouesse poétique qui laisserait la Taubira scotchée à des années-lumière... Jouissif !

 

 

Allez, on laisse Lola tranquille, elle ne fait pas de mal, au fond. Elle fait partie de la Haute, et elle n’a pas choisi. Et nous on n’a pas choisi la Basse non plus. Il y en a qui se font emmerder, dans la Basse, chaque jour que Dieu fait, ce sont les « contrôlés au faciès ». Ça fait longtemps que SOS Sionisme nous bassine avec ça, comme quoi les flics français seraient racistes parce qu’ils ne contrôleraient que des Noirs et des Arabes. Pas d’euphémismes socialistes chez nous. Réponse de Zemmour : oui mais c’est les Noirs et les Arabes les délinquants donc... Du côté des flics, il est effectivement plus « porteur » de contrôler un Africain qui sent le sans-papiers dans le métro qu’une maman blonde avec deux bambins. C’est comme ça. En Afrique on regardera le Blanc de travers, ainsi va la vie, sur notre terre d’injustices.

La Nouvelle Édition, émission nazebroque de Canal le midi, que plus personne de sensé ne regarde (un yaourt indigeste avec des gros morceaux de Wizman et Domenach dedans), propose un reportage sur l’injustice du contrôle au faciès. La grande cochonne Daphné Bürki lance le sujet, et sa chroniqueuse bobo explique que Régis, un technicien, a vécu son second contrôle, à La Défense (92), comme une « humiliation » à cause d’une « fouille » et d’une « palpation ». Régis s’est payé la honte devant tout le monde, raconte-t-il à la bobo féministe blanche. On sent un lien victimaire entre les deux, mais ça, c’est notre analyse. On se met à la place de Régis qui n’a rien fait de mal et qui subit ça, c’est effectivement désagréable. Et parfois, les flics ne sont pas polis, ils tutoient facilement ce qui est noir ou arabe. La victime parle même de « persécution ».

Pour dédramatiser un peu le sujet, qui n’a pas vraiment de solution, regardez bien la tête de Bürki lorsqu’elle demande (à 1’47) si c’est « légal de contrôler quelqu’un comme ça », marquant bien avec sa grimace de douleur sa communauté de souffrance avec Régis.

 

Si on veut faire chier les flics, qui ont perdu ce procès de quatre ans en appel (l’État s’est pourvu en cassation), il faudrait utiliser d’autres arguments : que dire de ceux qui ne branlent rien le dimanche, qui font attendre des victimes d’agression plusieurs heures dans le commissariat, par exemple. Une impolitesse anormale, un refus d’informer le « client » sur le temps d’attente, là aussi une humiliation complètement inutile, petite vengeance mesquine que le manque d’effectifs ou de budget ne justifie en rien. Profession dévalorisée, qui ne retrouvera pas une meilleure image avec ce genre de comportements. En même temps, qui contrôler dans la rue ? Tout le monde ou personne ?

 

Redécouvrir Céline avec Kontre Kulture

Voir aussi :

24 février
Un jour en France : vendredi 24 février 2017
Pour l’honneur de Marin, vive les pompiers, Élie vote Dieudonné
11
23 février
Un jour en France : jeudi 23 février 2017
Rire contre l’homophobie, Décodex et le charlot, Fillon sous contrôle
9
22 février
Un jour en France : mercredi 22 février 2017
Théorie des dominos à gauche, Francis CRIF Kalifat sur RTL, Kevin Razy transféré
5
21 février
Un jour en France : mardi 21 février 2017
Casseroles des candidats, électeurs dégoûtés, pouvoir profond à poil
10
20 février
Un jour en France : lundi 20 février 2017
Ribéry chez Théo, Hamon non à Mélenchon, France 2017-Allemagne 1933
14
17 février
Un jour en France : vendredi 17 février 2017
Le clown Hollande à Ivry, la gauche en banlieue, Marine Le Pen au Liban
6
16 février
Un jour en France : jeudi 16 février 2017
Macron l’Algérien, les devoirs payants, tuberculose et pauvreté
15
15 février
Un jour en France : mercredi 15 février 2017
Morano casse Fillon, Dugarry casse le PSG, Pascal Lamy casse le pays
6
14 février
Un jour en France : mardi 14 février 2017
Spécial Saint-Valentin : chasse, pécho, nature, sexe et social
45
13 février
Un jour en France : lundi 13 février 2017
Émeutes anti-médias, le Système perd le contrôle, Sopo et le ghetto
18
10 février
Un jour en France : vendredi 10 février 2017
Caméras sur policiers, Big Data contre Nous, Canet chez Mouloud
11
9 février
Un jour en France : jeudi 9 février 2017
Les étoiles Michelin, Renaud renie Fillon, la mort du Grand Journal
13
8 février
Un jour en France : mercredi 8 février 2017
Davet & Lhomme balancent (Fillon), Cambadélis coule, Olivia Ruiz "chante"
22
7 février
Un jour en France : mardi 7 février 2017
Hollande chez Théo, les Fillon canardés, Hanouna à l’Élysée
53
6 février
Un jour en France : lundi 6 février 2017
Le 6 février 1934, explosion médiatico-politique, Linky mon ami
15
3 février
Un jour en France : vendredi 3 février 2017
L’humour sur Fillon, les Roms chez Christian Clavier, les Roms en vrai
20
2 février
Un jour en France : jeudi 2 février 2017
Fillon l’halali, Marianne contre Mediapart, Charles-de-Gaulle en rade
4
1er février
Un jour en France : mercredi 1er février 2017
Fillon 2017, élimination en milieu libéral, Dany Boon contre le FN
24
31 janvier
Un jour en France : mardi 31 janvier 2017
Fillongate, Macrongate, Marinegate
36
30 janvier
Un jour en France : lundi 30 janvier 2017
Partouze pour tous (justice nulle part), colère bourgeoise, Hamon le Palesto
11
27 janvier
Un jour en France : vendredi 27 janvier 2017
Fillon dans le dur, Benoît « Bilal » Hamon, les interdits de vote
15
26 janvier
Un jour en France : jeudi 26 janvier 2017
Le PS vote mineurs, Jawad insulte le juge, Cohn-Bendit regrette
16
25 janvier
Un jour en France : mercredi 25 janvier 2017
Ribes contre Trump, Les Inrocks contre Marion, Les César contre Nocturama
18
24 janvier
Un jour en France : mardi 24 janvier 2017
Fessenheim et Hollande, Macron et Assad, Valls/Hamon et l’islam
3
23 janvier
Un jour en France : lundi 23 janvier 2017
Primaire en Outre-mer, mannequins maigrichons, Cyrille Eldin "merdeux"
9
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1572890

    Je ne connaissais pas sophie Delassein ; "une synthèse", comme aurait dit Bernard Blier ...

     

  • #1572891
    le 05/10/2016 par ma barbe !
    Un jour en France : mercredi 5 octobre 2016

    Il y à des réalité que les bobo de gauches qui vivent loin des cité ignorent :
    - 80% des détenus des prisons ne sont ni blanc ni chrétiens.
    - Les gens qui ont les casiers les plus chargé sont ni blanc ni chrétiens.
    - Les racailles qui hantent les écoles (surtout dans les grandes agglomérations) et qui parlent arabe en cours ne sont ni blanc ni chrétiens.

    Peut être faudrait il faire des journnée porte ouverte dans les grandes villes pour que les bobo aillent se faire racketter dans la rue par un groupe de noirs et d’arabes...

    Mais les bobo de gauche sont aussi incapable de ne pas faire d’amalgame. Ce n’est pas parce que la majorité des délinquant sont des étrangers que tout les étranger sont des merdes. La majorité des étranger sont des gens très bien. Elle est là la nuance ;)

     

    • #1573065

      99.99 % des évadés fiscaux qui empechent le militaire , l’infirmiere, le pompier , l’handicapé , le retraiter ect... de recevoir leur du en terme d’equipement ou de compensation sont de quelle religion et de quelle couleur. la trahison revete plusieurs forme.
      Dans quel prison est le super flic qui a fait rentrer en France 19 tonnes de CANABIS.bien sur il est libre.

      Avant la presence des non blanc et des non chretien en France, les prisons et les bagnes etaient vide ou plein ?

      ca debordaient !La couleur et la religion ne sont pas les racines du taux de remplissage des prisons.reflechissez, je suis sur que vous trouverer par vous meme.
      merci


    • #1573077

      Une fois, je me suis fait contrôlé en plein centre ...d’ Arcachon. J’ avais à l’ époque 40 balais, c’ était l’ été : je portais une casquette. Je sais très bien que je me suis fait contrôlé et fouillé parce que j’ avais une tête d’ Arabe.
      Une fois en passant, c ’est pas bien grave mais si ça devait se faire plusieurs fois par ans, je sais pas trop comment je réagirait...ou plutôt si : j’ aurais un peu la haine.


    • #1573130

      Zarax moi je me suis aussi deja fait contrôlé, et pourtant je suis blanc et sans casquette. Ces histoires de "haine" sont ridicules. On te rappellera que la france subit une vague de terrorisme sans precedent et que même avant elle les chances pour la france ont foutu un boxon sans équivalent. ...
      Continues comme ça et tu verras ce que peut etre la "haine" d une population excédée..

      "Comprendre la haine" des delinquants est un joli héritage des années mitterand...


  • #1572905
    le 05/10/2016 par Mojo Risin
    Un jour en France : mercredi 5 octobre 2016

    Sur ce coup-là, je comprends Renaud.

    Il m’est arrivé de faire une croix gammée sur une galette des rois faites maison... J’oublie de l’effacer. 25 minutes plus tard, j’arrête le four (pas crématoire) et je laisse refroidir. Au moment de servir, je demande à ma gamine d’aller la chercher afin qu’elle soit fière de la présenter aux petits amis (et quelques parents), tous impatients de déguster.

    Ambiance et rires garantis !


  • #1572911

    On peut se plaire à rêver , de quoi nous gratifierait E&R aujourd’hui ?


  • #1573094
    le 06/10/2016 par réGénération
    Un jour en France : mercredi 5 octobre 2016

    et donc ? que signifie la croix gammée ? il doit bien y avoir un sens pour la retrouver dans toutes les religions !

     

  • #1573107

    N’importe qui peut faire une croix gammée sans raison particulière, juste en gribouillant ou par envie de dessiner. Navrant de voir qu’il y a toujours des cloportes à la recherche du moindre cheveu qui dépasse, un peu comme cette poufiasse qui voulait interpeller et "réintégrer" tous ceux qui ne sont pas Charlie. Des castratrices féministes frustrées qui jouent au gendarme. Que la premiere se rassure : Renaud estime que Marine Le Pen ne passera pas en 2017 car les fachos ne sont pas majoritaires en France. Il l’a déclaré tout récemment et reste sur ses idées soixante-huitardes. Rebelle, oui, anti-système, non ! Y’a comme un léger paradoxe.
    Sinon, jolie trouvaille que SOS Sionisme, ça m’a bien fait sourire.


  • #1573192
    le 06/10/2016 par insoumis de la dissidense
    Un jour en France : mercredi 5 octobre 2016

    La croix gammée ou svastika est effectivement un symbole universel comme le montre votre photo composite.
    C’est un signe positif qui par exemple chez les hindous est associé à Ganesh, dieu le plus vénéré en Inde.

    Donc Madame ou Mademoiselle Sophie Delassein, vishnou la paix !


  • #1573229
    le 06/10/2016 par cernunnos
    Un jour en France : mercredi 5 octobre 2016

    SOS-sioniste, j’aurais du la trouver, celle là.

    sinon, cela existe bien les plaintes collectives apparemment contre l’état ! ?

    Maître Viguier des détails svp, depuis le temps, on aurait pu défendre Dieudonné en portant plainte collectivement.


  • #1574053
    le 07/10/2016 par Fredifredo
    Un jour en France : mercredi 5 octobre 2016

    Je suis tombé sur un sacré torche cul gaucho-feministe du nom de causette cet été(numéro 69 juillet août 2016), on y trouve un article :"Renaud se convertit"
    Et là !! À ma grande stupeur, on apprend que grâce à son pote Michel, le biker juif,Renaud allait s’attaquer à la lecture de la torah et du coup porter la kippa pour certaines occasions...
    Le reste de cet article est édifiant... Ce pauvre Renaud à déjà commencé sa repentance...