Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Un jour en France : vendredi 6 mai 2016

Dealers, clips, kalachnikov, djihad

Un dealer de Perpignan a réalisé un clip vantant sa réussite, mais ça n’a pas plu aux autorités, qui l’ont pris au premier degré : le chanteur a été interpellé. Un sociologue gauchiste aurait hurlé à la répression abjecte d’un État raciste à l’encontre d’un entrepreneur dynamique qui cherche à surpasser son handicap social. Un économiste libéral aurait demandé si la France disposait de tellement d’emplois pour se permettre d’en détruire encore.

 

 

Analyse d’un clip radical déterminé par le Système

Ils font peur aux riches agricultrices de l’Auxerrois et font trembler les jeunes filles de la rue Mozart à Paris. Ils parlent une langue inconnue et de ce fait, on comprend mal leur message : cherchent-ils à vendre plus de marchandise ? Se faire produire par Universal Music ? Changer leurs euros en dinars ? Ce n’est pas clair. On leur propose de reprendre tout à zéro, de mettre des costumes, de poser leurs cigarettes dans des cendriers prévus à cet effet, de calmer leurs motocyclettes pétaradantes et de s’adresser au public dans un français plus correct.

 

 

Le rap des dealers : que font les dentistes ?

 

 

Pas étonnant que quand les plus radicalisés ou les plus « antifrancisés » de ces jeunes partent en Syrie, c’est pour cirer les rangers des combattants aguerris d’Al-Nusra ou d’Al-Qaïda, ou finir sous les bombes des Sukhoï russes. La plupart des 44 000 islamistes morts viennent de l’extérieur. Blousés par une propagande qui leur montre piscine et ciel bleu, ennemis en fuite et chiens d’infidèles à terre. La réalité est tout autre : les cadres étrangers ont fait leurs bagages, ceux qui ont cru au baratin de l’agence de voyage se retrouvent encerclés, sans plan de sortie, coincés dans les villes, que la coalition russo-syrienne bombarde.

L’armée pro-Assad a perdu 97 000 combattants en cinq ans de guerre, et les rebelles djihadistes ou non-djihadistes au moins autant. Au fond, ce conflit, on le sait, arrange Israël et les pétromonarchies, qui ont le même objectif : affaiblir les régimes arabes laïcs, et envoyer mourir sur le front les frères musulmans et tous leurs cousins possibles, qui n’iront pas déranger les régimes pourris du Golfe. Pas la peine d’aller chercher plus loin l’explication de la facilité avec laquelle tous ces jeunes combattants ont pu sortir de leurs pays respectifs. Ils pensaient mourir pour le djihad ; ils crèvent pour la coalition américano-saoudo-sioniste, qui remodèle le Moyen-Orient à son avantage. Des musulmans enragés envoyés contre des musulmans civilisés, c’est tout bénef pour l’oligarchie.

 

 

En France, les foyers de départ vers cette mission mortelle ne manquent pas : ce sont les quartiers dits ultracommunautarisés, les « 100 Molenbeek français », selon l’expression du ministre de la Ville (qui inclut donc les cités) Patrick Kanner. Des réserves de truands et de djihadistes, des fabriques d’asociaux et de radicaux. Ensuite, qu’on choisisse « deal » ou « djihad », la différence importe peu, les conseillers d’orientation s’en foutent. On finira sous des balles de kalach, un nettoyage par le bas, la guerre terminale des pauvres contre les pauvres, le lumpenprolétariat qui s’élimine tout seul sans qu’on ait trop à le pousser.

Cette viande à kalach servira de repoussoir à la République, de justification à la politique encore plus répressive qui s’annonce, qu’elle soit de droite ou de gauche. Cela explique la très molle volonté de la République (enfin, de ceux qui croient l’incarner) de récupérer ces « territoires perdus ». Les racailles du deal ou du djihad sont utiles, mais pas comme elles le croient. Depuis les attentats, un arsenal de lois limitant la liberté d’expression a vu le jour, qui n’empêchera pas la production humaine précitée. Au contraire ! La république sioniste de France a besoin d’ennemis bien clairs, bien caractérisés, bien « palestinisés ». Des ghettos, des Gazas à la française, et le pire, c’est que ces prisonniers inconscients jouent le jeu, un jeu pervers. Ils tombent dans le panneau publicitaire.

 

 

Mordus par l’appât du gain, excités par la pub en pays de cocagne, les gonades gonflées de sève devant ces femmes à la fois si proches et si lointaines (tiraillement violent), le visage radieux des représentants de la dominance dans tous les médias, tout cela, croisé avec une éducation bordélique, ça donne le profil espéré, une caricature d’ennemi. Beaucoup tombent dans le piège si tentant, peu s’en sortent. On pense au spécialiste du djihad à la télé, lui-même une ancienne « fiche S », une fiche S repentie, quoi. La vie facile ici (cité de France) ou là-bas (Syrie) sert in fine les intérêts du même Système.

Là-dessus – on a pas mal dégoisé sur lui, souvent à juste titre – Foucault avait raison : la société a besoin de prisons pour fabriquer du prisonnier, et tout est fait pour qu’il y retourne. La France compte désormais dans les 30 000 truands de cités en taule (des quartiers de basse sécurité aux quartiers de haute sécurité), plus quelques milliers de djihadistes. Avec une bonne moitié des 61 000 écroués (60% de peines de moins de 3 ans), ainsi que 20 000 fiches S sur le territoire (et leurs 15 niveaux de dangerosité), la machinerie anti-sociale a bien fonctionné. Aucune chance de revenir dans le Système, au milieu des gens bien.
C’était la rubrique musicale, catégorie « clips suicidaires ».

Voir aussi :

26 septembre
Un jour en France : lundi 26 septembre 2016
Hollande dans la jungle, Sentinelle overdose, Mouloud et Kery James
7
23 septembre
Un jour en France : vendredi 23 septembre 2016
La montée du populisme, Juppé rempart de Marine, Macias se casse
22
22 septembre
Un jour en France : jeudi 22 septembre 2016
La fachosphère de Libé, Cohn-Bendit pour Macron, et la pauvre Sécu
17
21 septembre
Un jour en France : mercredi 21 septembre 2016
L’explosion d’AZF, le barrage de Malpasset, et le renseignement
7
20 septembre
Un jour en France : mardi 20 septembre 2016
Le discours de Valmy, Sarkozy le Gaulois, Belkacem contre Wauquiez
10
19 septembre
Un jour en France : lundi 19 septembre 2016
Mr. Robot et le Complot, Didier Porte à Yassine Bellatar, la charria française
11
16 septembre
Un jour en France : vendredi 16 septembre 2016
Fabien Clain le "radicalisateur", le centre de déradicalisation, et la mort du Famas
20
15 septembre
Un jour en France : jeudi 15 septembre 2016
Trévidic pas logique, mixité logicielle au collège, Sisco ville d’amour
8
14 septembre
Un jour en France : mercredi 14 septembre 2016
Hidalgo et la pollution, la loterie des migrants, l’espérance de vie
9
13 septembre
Un jour en France : mardi 13 septembre 2016
Eugénie Bastié contre Barthès-Hanouna, Riss et Lhermitte contre Twitter, et Alstom
16
12 septembre
Un jour en France : lundi 12 septembre 2016
Ligne SNCF Lille-Israël, lasagnes chez Charlie, et Dalaï CIA Lama
15
9 septembre
Un jour en France : vendredi 9 septembre 2016
Cukierman vs Soral, Libé vs Mélenchon, Finchelstein et Hollande
5
8 septembre
Un jour en France : jeudi 8 septembre 2016
Mélenchon sourd, éleveurs vs Carrefour, Houellebecq pour Marine
27
7 septembre
Un jour en France : mercredi 7 septembre 2016
Carolis balance Sarkozy, l’armée recrute, Gayet refuse le sexisme
9
6 septembre
Un jour en France : mardi 6 septembre 2016
Guaino à Sainte-Anne, Zemmour contre l’islam, Marseille-sur-Morts
12
5 septembre
Un jour en France : lundi 5 septembre 2016
Onfray TV, Cahuzac balance Rocard (mort), Cyrille Eldin fasciste
6
2 septembre
Un jour en France : vendredi 2 septembre 2016
Le procureur Molins, la question du Christ et la taxe anti-calories
13
1er septembre
Un jour en France : jeudi 1er septembre 2016
Rama Yade 1er, les proviseurs militaires, Barré et les Arabes
34
31 août
Un jour en France : mercredi 31 août 2016
Le Mont-Blanc, le déchireur de chemise, Richet et Mel Gibson
14
30 août
Un jour en France : mardi 30 août 2016
Macron démission, Chevènement contre Cohn-Bendit, et Canal+
12
29 août
Un jour en France : lundi 29 août 2016
Primaires à droite, Burkini et Cénacle
25
14 juillet
Un jour en France : jeudi 14 juillet 2016
354 Légion d’honneur, 1 600 profs français, 1223 Philippe Auguste
10
13 juillet
Un jour en France : mercredi 13 juillet 2016
Virenque roi du Ventoux, le défilé militaire, le coiffeur du président
14
12 juillet
Un jour en France : mardi 12 juillet 2016
Les Français à découvert, le désert médical, c’était mieux avant
19
11 juillet
Un jour en France : lundi 11 juillet 2016
Portugal über alles, L’Euro de la sécurité, Macron et l’oligarchie
27
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1459857
    le 06/05/2016 par surferdargent
    Un jour en France : vendredi 6 mai 2016

    Excellent ce "un jour en France", le journaliste a bien résumer la situation pour les années à venir :

    Soit un mélange de rue barbare et de mad max

    A la fin du fin les gros maigrissent et les maigres meurent

    A bon entendeur salut - Bonne chance à tous


  • #1459905
    le 06/05/2016 par stef1304
    Un jour en France : vendredi 6 mai 2016

    Le détail surprenant, c’est la "maille" qui apparaît dans les mains de ces "d’jeun".
    Et nous sommes d’accord, je ne parle pas de la moutarde de dijon. Mais bien de l’oseille, du flouze, des pepettes.

    Dans la première vidéo, on voit d’abord les armes (y compris des grenades) et la "marchandise". Ainsi que la grosse voiture (la même que dans les films ;-). Dans la seconde, tout aussi troublante, quoi que plus discrète, il est intéressant d’observer les gestes de ces gamins. Et de s’interroger sur la signification de ceux ci.

    Quoi qu’il en soit, quel gâchis... et surtout quelle misère : Les signes de réussite affichés sont surtout tristes à pleurer. Ces vidéo sont vraiment le reflet d’un ghetto mental.
    Et pendant ce temps là, Valls, bien sûr, s’en prend au geste de la quenelle qui est un signe d’insoumission pacifique. Si, c pas du vice, ça.

    Bref, quelle chienlit.

    Merci en tout cas, de faire le travail de vous confronter à ce dossier épineux. Et de préparer les esprits. C’est un travail ingrat, mais c’est un travail social utile.

    Et bon courage à ceux qui vont devoir se charger de gérer remettre de l’ordre.


  • #1459923

    Ne vous moquez pas et ayez de la compassion pour ces jeunes en souffrance. D’autant qu’ils semblent être atteints collectivement d’un genre d’épidémie de crampes au majeur. Ajouté à cela des troubles d’élocution qui nécessiteraient pour chacun d’entre eux l’emploi d’un orthophoniste à temps plein, je pense que la moquerie n’est pas de rigueur :-)


  • #1459987

    Ce sont les clips de la campagne PS Jeunesse pour hollande 2017 ?

     

    • #1460137
      le 07/05/2016 par Camelot du Christ-Roi de France...
      Un jour en France : vendredi 6 mai 2016

      Ces types, ces rappeurs, ces racailles (ces fientes, pardon mais je ne vois point d’autres termes adéquates, si mais je ne les écris point histoire de correction... ) se teignent en blond (peut-être la honte d’être brun ou crépu ou basané que sais-je ??) ,se singent en sportif ( joint de drogue à la bouche) s’affichent avec armes et cagoules, prônent une violence bestiale et gratuite, rien d’islamique la-dedans rien de religieux (enfin ça n’engage que moi) et pourtant ce sont ces mêmes islamo-racailles que l’on retrouve chez Daesh, Al Nosra ou l’EI (ou au Bataclan ou à Molembek) se battre, égorger ,violer, tuer civils, familles, femmes, vieux et enfants, au nom de leur prophète, étrange, non ??
      Comment voulez-vous que ces vauriens aiment la France, aiment les français, aiment notre histoire, notre culture ??
      Au bled les chibanis (vieux ,anciens) disent gardez les chez vous, on en veut pas ,ils ne valent rien, etc...
      Ces types sont des déracinés volontaires, ils se détestent eux même, et pour occulter cette haine de soi, (...) ils la vomissent sur le blanc, le chrétien, le français (et même sur les siens les musulmans, sur sa famille et la religions de ses parents)
      Ils sont la lie de l’humanité...
      Ils sont les soldats du démon !!


  • #1460090
    le 07/05/2016 par matador
    Un jour en France : vendredi 6 mai 2016

    Moi, je ne peux pas regarder ce genre de videos ; çà me dégoute, : toi on t’emmerde pour des pécadilles (ceinture, administration etc...) vraiment de quoi péter un cable.


  • #1460345
    le 07/05/2016 par delphin
    Un jour en France : vendredi 6 mai 2016

    Assez tragique ; et pour reprendre l’idée de @surferdargent, plus le temps passera, moins ces décervelés seront susceptibles de s’intégrer, donc, ça risque de terminer comme dans le film de john Carpenter "new-york 1997", avec des ghettos à l’abandon et coupés du monde...
    Le problème est donc celui d’une France divisée, avec sur son sol 2 mondes qui sont totalement étrangers, sans rapprochement possible pour l’avenir. (... souvenir de la gare d’Annecy, entre paumés crasseux-"caillera" à la recherche d’une fille, ou autre chose, et jeunes bourgeois cultivés et proprets, filant prendre le TER pour rentrer chez eux ; impossible de concilier les 2 univers....constat terrible, mais réel).


  • #1468373
    le 18/05/2016 par Imhotep
    Un jour en France : vendredi 6 mai 2016

    C’est à cause de ce genre de personnes que le rap passe pour une musique d’analphabète et d’écervelé... Alors qu’il existe des textes qui ont révolutionné le genre, et fait évoluer les mentalités.

    Attention aux amalgames !