Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Yanis Varoufakis appelle à former une "Internationale Progressiste" contre Trump et Marine Le Pen

Réagissant à la victoire de Donald Trump, l’ancien ministre grec des finances Yanis Varoufakis appelle à former une Internationale Progressiste pour affronter le spectre de l’« Internationale Nationaliste qui se trouve devant nous, de Trump et des tenants du Brexit aux gouvernements de Pologne et de Hongrie, en passant par Alternative für Deutschland, le prochain président autrichien, et Marine Le Pen ».

[...]

La politique est en train de traverser un bouleversement que le monde n’a plus connu depuis les années 1930. Une Grande Déflation a maintenant refermé ses griffes sur les deux côtés de l’atlantique, ranimant des forces politiques qui étaient en sommeil depuis les années 1930. L’utilisation par le Président Trump de tactiques et de récits semblables à ceux employés par Mussolini n’est qu’un symptôme de la reproduction de cette époque lugubre.

Que devons-nous faire ?

Le spectre d’une Internationale Nationaliste qui se trouve devant nous (de Trump et des tenants du Brexit aux gouvernements de Pologne et de Hongrie, en passant par Alternative für Deutschland, le prochain président autrichien, et Marine Le Pen) ne peut être défait que par une Internationale Progressiste telle que celle que le Mouvement pour la Démocratie en Europe, DiEM25, est en train de construire en Europe.

[...]

En 1930, nos aïeux ont échoué à tendre la main aux autres démocrates au-delà des frontières et des lignes des partis politiques pour arrêter la [progression de la] pourriture.

Aujourd’hui, en ce jour de triomphe des politiques de peur, de haine et de division, nous faisons le serment d’aller affronter l’Internationale Nationaliste là où elle se trouve, de former une Internationale Progressiste efficace, et de ramener la passion au service de l’humanisme.

Carpe DiEM !

Lire l’intégralité de l’appel de Yanis Varoufakis sur blogs.mediapart.fr

Yanis Varoufakis, un internationaliste au service du mondialisme,
lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. Et p’is c’est tout ! Dans internationalisme, il y a le préfixe inter accolé à nation et c’est une immense différence d’avec mondialisme.


  • "des politiques de peur, de haine et de division " ! il s’attendait à quoi ? Il y a de quoi avoir peur de la haine que certains ont du monde occidental à force d’être formatés depuis des décennies. Il pense que les peuples occidentaux vont continuer à accepter de se faire bouffer la laine sur le dos avec le projet qui est de les détruire par tous les moyens ? Le spectre d’une "internationale nationaliste" qui en terme clair veut dire " chacun chez soi et les vaches seront bien gardées " , pourquoi serait-elle pire que l’autre " l’internationale sera le genre humain, lalala...." qui n’est que l’outil idiot du capitalisme.


  • LOL, il vient de perdre la dernière once de crédibilité qu’il pouvait avoir, là...il devrait se recycler en humoriste, il a du potentiel ! :-D


  • Yanis,"Va rou fakis" chez les grecs !
    Tu n’as pas honte, pauvre ganache, suceur de bites des atlantistes et autres otanistes ! tu n’es pas digne du glorieux passé de ton pays, et pour finir je dirai dans la langue de Gramsci : "va a fan culo" !


  • Que ce Monsieur s’occupe du peuple grec qui a bien besoin d’être soutenu après la trahison de ses politiciens, au lieu de donner des leçons de morale. Vendu !


  • Le masque tombe.Je n’aurai qu’un seul mot : traitre


  • Avec un leader comme celui-là, pas étonnant que le peuple grec crève la dalle et soit abandonné aux vautours de l’ordolibéralisme teuton.


  • "Internationale Progressiste" ?

    Mais ca existe déjà :
    FMI, UE, OTAN, avec à la manœuvre : Soros, BHL, les fondations Rothschild, Clinton etc...

    Lui, c’ est un petit auxiliaire qui va rejoindre les Besancenot etc....


  • pour ceux qui auraient encore des doutes à son sujet, se souvenant de lui démissionnant avant que Tsipras ne s’agenouille et autorise la commission à faire un gigantesque bukkake sur son pays, se souvenant de lui, images à l’appui, enfourchant sa bécane, comme un loubard (les loubards ont toujours fait fantasmer les filles et les idiots qui veulent leur ressembler et plus généralement tous les intoxiqués à la méta-amphétamine Holywoodienne), on est presque sûr que ce type applique son plan com’ à la lettre pour revenir sur le devant de la scène, plébiscité par tous les pauvres gens, afin d’obtenir un boulot de premier plan avec l’assentiment de l’oligarchie et accessoirement pour s’acheter une résidence secondaire et un yacht au bord de la mer.

    Sex, drugs and Rock and Roll !


  • Ah ? Celui qui a reçu 1 000 000 € de la BCE sur ses comptes ?

    Pour trahir ses électeurs (...)


  • L’homme qui incarnait le bras de fer contre Bruxelles, le refus de la logique de la dette... a rallié le mondialisme de la finance en un rien de temps pour en devenir le porte étendard.

    C’est étonnant de voir ce revirement idéologique, celui de "les nations c’est la guerre, le supranational c’est la paix", et de voir que tous les pays qui s’orientent vers le nationalisme se lient de respect et d’estime autour de valeurs communes... ce qui l’amène aujourd’hui au parti pris inverse : les nations, c’est plus la guerre... pire, c’est la paix, il faut se dresser contre l’Internationale Nationaliste ! (il fallait pas avoir froid aux yeux pour l’inventer celle-ci)


  • Qu’est ce que le progressisme ?
    Si c’est le fait de pouvoir se procurer, moyennant finance, un bébé en kit de la façon décrite dans ce documentaire diffusé par Arte : https://www.youtube.com/watch?v=CHj...
    Et bien moi je dis : "Sans moi", à tout prendre, comme idéal se terminant par "isme" je préfère encore le nationalisme, et de très très loin.
    N’en déplaise aux bobos de la gauche radicale, fussent ils, eux aussi, contre les lois de la finance et du marché (toujours faussé et jamais libre, contrairement à ce que les libéraux nous assènent)
    De toute façon, ces bobos "progressistes" ont des valeurs qui ne sont que fusionnement d’incohérences et d’aspirations totalement contradictoires) et ceci à tous les étages de leur discours.
    Puissent les bobos se réveiller un jour et ouvrir les yeux en délaissant leurs dogmes au profit de la rationalité.
    Les frontières sont consubtentielles à la protection, non seulement des travailleurs, mais aussi de l’environnement dans le sens où elles favorisent les circuits courts.


  • Apparemment, il n’est pas rancunier vis à vis de la politique américaine Obama/Clinton qui en pesant sur UE a ruiné la Grèce.

     

  • Il ne manque pas d’audace ce Grec incompétent , il voudrait
    quoi , ? que les pays Européens continuent à payer leurs dettes
    sans dire rien , je ne comprends pas sa réaction d’autant plus
    que MLP n’a jamais critiqué les Grecs et leur situation financière ,

    Je le pensais plus intéressant que cela , c’est l’esprit Mélenchon
    qui lui a déteint dessus .

    Ces formations politiques de gauche sont incapables de se remettre
    en question , ils voudraient toujours continuer sur le même chemin
    pourvu que d’autres paient à leur place , ils ont accepté le mondialisme
    qu’ils fassent avec et ne critiquent pas ceux qui ne sont pas d’accord
    avec ce système mondialiste destructeur , en l’écoutant , il n’est pas
    à plaindre , puisqu’il est complice avec les fossoyeurs des nations .


  • Les masques tombent !


  • Combien de temps nos zélites vont-elles mettre à comprendre que les peuples ne veulent plus les voir, ni les entendre ?
    Brexit, Trump, ...
    Même s’il y a des choses louches derrières ces évènements, le signal global est assez clair, non ?
    Fermez.
    La.
    A tout jamais.

     

  • Les masques tombent tous, les uns après les autres... Quelle laideur !

    J’attends la réaction de Merluchon et de tous les gôchiasses avec impatience et de les voir critiquer le programme de gauche protecteur des classes populaires et moyennes de Trump et de cracher sur la politique de ré-industrialisation que Trump souhaite mettre en place !


  • Lui, c’est le ministre grec qui a fait croire au peuple grec que leur vote comptait. Au fil des semaines, les masques tombent. Ils sont tous de la même équipe, celle de l’Empire.

    Les américains qui ont mis Trump à la Maison Blanche se sont rendu compte avec dégoût que les hommes politiques qui étaient censé les représenter n’avaient en fait rien à faire de leurs problèmes. La plupart des grands noms républicains ont refusé de soutenir Trump, et beaucoup ont appelé à voter Clinton.

    Cette démocratie n’est un grand show hollywoodien où la banque gagne toujours à la fin. Il me semble que les populations en colère prennent conscience qu’elles sont prises pour des imbéciles. Et c’est une excellente chose.

     

  • Impressionnant le nombre de masques que l’on a pu voir tomber avec l’élection de Trump !!!

    Par exemple on a vu que le showbiz français était radicalement contre l’intérêt des peuples ! Par contre il ne sont pas contre quand on achète leurs films et musiques de merde...leur permettant des trains de vie somptueux...


  • C’est Soros qui finance ?


  • Il est payé par qui cet ex ministre pour développer un tel délire ?

    Pour avoir des racines grecques, il nous fait honte. C’est un pur collabo du mondialisme, un valet du grand capital, qui se dit de gauche. A vomir.


  • « progressisme », c’est l’un des termes qui permet de reconnaître un serviteur de l’oligarchie (maçonnique), ceux qui n’ont toujours pas appris à identifier le discours des traîtres et des fossoyeurs des peuples sont soient dramatiquement à la traîne, soit débiles, soit pervers, soit eux-même de ces serviteurs.

    Toujours la même litanie mémorielle sur les « années 30 » et le « fascisme », ces gens n’en ont-ils pas marre.. ? Cette négation des réalités vire au délirium. J’espère qu’on les paye au moins pour ce travail ingrat, d’insulte à l’intelligence même : la déesse Athéna elle-même doit les maudire... Les gens n’en ont-ils pas marre de croire à ces « soupapes de sécurité » du système oligarchique ?


  • M. Varoufakis, j’aimerais attirer votre attention sur un trait de votre personnage dont vous semblez ne faire aucun cas au fil des mots de vos discours : l’indécence absolue de votre être par sa simple présence de quelque manière qu’il se signale. Il n’est jamais trop tard dans la vie pour apprendre la pudeur. Le lugubre de l’époque que vous déplorez, c’est vous, et ceux qui rendirent lugubres les années 1930 que vous déplorez, ce furent les bien-pensants de l’époque comme vous. Ce que vous et votre parti avec présenté aux Grecs depuis que vous avez pris les devants, c’est un film pornographique où les voilà engagés en tant qu’acteurs non consentants.

    Je tiens à vous informer que sans les pays que vous jugez les plus déplorables de l’histoire des années 1930, les pays qu’on dit de l’Axe, jamais le système économique mondial ne serait sorti de la Grande Dépression, tous les économistes libéraux et marxistes sérieux avaient pris pour acquis que c’était la nouvelle normalité qui allait s’accentuer pour les siècles des siècles. Je tiens à vous informer même si vous trouvez la donnée culturellement déplaisante que le moment historique du plus haut niveau de vie ouvrier grec fut atteint sous Papadopoulos, et qu’il ne fit que décroître ensuite, tout particulièrement à partir de l’entrée en scène des gens du clan Papandréou, la raison en étant que les fameux Colonels avaient jugé bon en prenant le pouvoir, décréter la dette nationale contractée par la gauche nulle et non avenue et de boucler en camp d’internement le plus possible de politiques et de fonctionnaires ayant participé par leurs décisions ou par leurs dépenses à cet endettement.

    Je tiens à vous informer que l’indécence de votre propos s’interprète le plus naturellement comme un appel du Grand Ciel à voter pour l’Aube Dorée, Hê Chrusê Avgê.


Commentaires suivants