Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

150 Gilets jaunes mis sur "écoute téléphonique" par les renseignements

Un total de 150 Gilets jaunes, dont un tiers pour la seule région parisienne, seraient placés sur écoute par les renseignements, affirme dans son édition de ce jeudi Le Point.

 

Depuis les premiers jours, et même avant, les renseignements suivent de très près les Gilets jaune. Que ce soit en ligne sur les différentes pages où ils communiquent ou jusque sur les ronds points, les agents français pistent les contestataires, a déjà révélé notamment Le Canard enchaîné. Mais c’est cette fois une étape supplémentaire qui a été franchie, selon Le Point daté de ce jeudi 7 : un total de 150 Gilets jaunes seraient ainsi placés sur écoute et littéralement « espionnés » sur Internet.

L’hebdomadaire avance que ce sont « une centaine en province, une cinquantaine à Paris et en petite couronne » de Gilets jaunes qui sont ainsi suivis. Des moyens importants auraient été déployés par la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP) qui demanderait à ses limiers mettre en place un « espionnage » sur Internet des cibles, voire même de les placer sur écoute téléphonique.

Selon Le Point, les demandes en ce sens de la DRPP auprès de la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR) compétente, se sont « multipliées ».

Lire l’article entier sur francesoir.fr

 

Extrait d’un article du Point du 7 décembre 2018 :

« C’est une “note blanche” comme il en circule beaucoup en ce moment au sommet de l’État. Une note des services de renseignements intérieurs qui récapitule sur six pages l’état d’esprit des Gilets jaunes en synthétisant ce qu’ils publient sur les réseaux sociaux. Autant dire la part visible de l’iceberg, car “ils cryptent de plus en plus souvent leurs échanges” , relève une source, place Beauvau. Intitulé “Radicalisation du mouvement des Gilets jaunes”, ce document met en lumière une lente dérive du discours des leaders du mouvement social. »

Suit un article anti-Gilets jaunes et une vidéo où le passé et les relations politiques des meneurs sont dénoncés.

 

Dissolution des groupes et milices

De la doléance au fichage, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2141394
    le 09/02/2019 par The Médiavengers Zionist War
    150 Gilets jaunes mis sur "écoute téléphonique" par les renseignements

    Ce n’est pas comme si on étaient espionnés par :
    - Les Russes.
    - Les Chinois.
    - Les Américains.
    - Les Israëliens.
    Accessoirement Islamistes et frappadingues sur toute la planète.
    Il faut bien que les "renseignements" s’occupent. Au fait, il faut toujours composer le 12 pour se renseigner sur l’utilité et les compétences de l’Etat ?

     

    • "150 Gilets jaunes mis sur "écoute téléphonique" par les renseignements".

      Non seulement ils sont sur écoute mais ils sont également géo-localisés en temps réel à travers leurs portables.

      Aujourd’hui les gendarmes (pour la police je ne sait pas) ont open-bar pour géo-localiser qui bon leur semble sans autorisation du préfet ou du procureur. Et ils ont des logiciels pour ça. La source ? Un collègue de travail gendarme réserviste.

      Ainsi, si vous venez de perdre votre permis et que vous roulez quand même, attendez-vous à être cueilli comme un fruit mûr 2/3 semaines après par ceux-là même qui vous l’ont retiré, et si possible vers 19h devant chez vous et au retour de l’apéro. J’en ai fait les frais.

      Amis internautes qui roulez sans permis : Méfiez-vous du portable ! Et surtout passez l’info.


    • Ps. Et cela concerne tout le monde...


    • pas besoin de smartphone pour téléphoner, j’ai toujours mon vieux samsung sans internet et je le remplace pour une vingtaine d’euros quand il rend l’âme. se passer de smatphone est aussi important que casser sa télé. (penser CB aussi, mais plus difficile de s’en passer aujourd’hui)


  • Il faut coder les messages par cryptage asymétrique. PGP par exemple (clé publique et clé privée), comme l’a fait Snowden. Mais il ne faut pas mettre la clé publique sur un serveur, mais se la communiquer de main à main avec une clé USB ou gravée sur un CD que l’on détruit ensuite...

     

    • #2141462

      La clé privée tu veux dire.

      Conceptuellement :

      Clé publique = serrure (tu peux la disséminer auprès de tous tes amis)

      Clé privée = clé (tu la garde bien cachée et tu la chiffre elle-même avec un mot de passe)


    • Oui, bon, d’accord mais... une fois le groupe infiltré par un agent du renseignement, le cryptage ne sert plus à grand chose. Bien au contraire, il induit un faux sentiment de sécurité. Le problème a plus à voir avec la taille du groupe que la technologie, toujours contournable. Même le bouche-à-oreille est faillible.

      Par contre la communication par Internet peut s’avérer très utile aux GJ comme source d’intox. Il n’y a aucune raison pour que la désinformation tactique soit un monopole de nos gouvernants.


    • @ Sherlock

      « Oui, bon, d’accord mais... une fois le groupe infiltré par un agent du renseignement, le cryptage ne sert plus à grand chose. »

      Ce n’est pas grave si les flics s’emparent de la clé...elle est justement PUBLIQUE. Pour comprendre il faut savoir qu’il y a deux types de chiffrement (cryptage) : symétrique et asymétrique. Le cryptage symétrique consiste en deux clés identiques qui peuvent déchiffrer leurs messages mutuellement. Le problème qui se pose alors est "Comment A peut-il envoyer la clé à B sans que C l’intercepte ?". Là vient à notre secours le chiffrement asymétrique. Il consiste en une clé privée et une clé publique. Seul celui qui possède la clé privée peut déchiffrer les messages comme l’indique de "Le prof d’informatique" plus haut. Ce type de chiffrement est 100 fois plus lent que l’autre et c’est pour cette raison qu’on utilise souvent une combinaison des deux pour l’efficacité.

      Exemple concret : Le site E&R possède une clé privée (qu’elle garde précieusement sur ses serveurs) et une clé publique qu’elle dissémine à tous (incluant les flics !) qui se présente chez E&R. Quand ton PC se connecte sur le site E&R, le site E&R envoie une copie de sa clé publique à ton ordi. Ensuite, ton ordi génère deux clés symétriques secrètes (dites clés de session). Elle en garde une et elle envoie l’autre au site E&R tout en ayant pris soins de d’abord la chiffrer avec la clé publique d’E&R. Le site E&R reçoit le paquet, le déchiffre avec sa clé privée. Maintenant les deux sites ont une copie d’une clé symétrique et peuvent ouvrir un canal sécurisé où toutes les informations sont chiffrées. N’importe si les flics interceptent la clé publique ou encore la clé symétrique chiffrée avec la clé publique : ils ne peuvent rien faire avec.

      C’est comme l’histoire du type qui doit traverser la rivière avec un poulet, un renard et un sac de grains.


    • @jvidepi : merci pour le cours, qui servira sans doute à d’autres. Etant informaticien depuis plus de 30 ans, c’est bon, je connais. Non, je parlais de l’infiltration du groupe par un élément étranger. Parce que t’auras beau crypter comme tu veux, si l’un de ceux recevant les infos travaille pour les RG, c’est rapé.

      Tiens, ici par exemple. Ne sens-tu pas le souffle fétide des agents des RG sur ta nuque ? C’est pas compliqué, à chaque fois qu’un commentaire met à mal les FDO ou la fonction publique en général, ils sortent du bois. Le véritable ennemi du secret, c’est l’infiltration.


    • @sherlock

      Ouais, vu comme ça, t’as bien raison.


  • 150 c’est le nombre de milliards d’euros alloué à l’écoute des français ... Il y a une faute de frappe dans l’article.

    Chaque mot tapé ou prononcé dans un smartphone est même analysé et filtré par 150 services informatiques, chaque lettre est décortiquée pour vérifier qu’il n’y a pas une quenelle encodée à l’intérieur. Ensuite l’ordinateur centrale, appelons le l’hermaphrodite, prévoit le futur probable de la source de ces mots formant des phrases et des intonations.

    Nous ne sommes plus au temps des écoutes par des humains, c’est un robot qui commande à des policiers robots d’appliquer les lois. Aux commandes il n’y a pas d’humains, oubliez cette piste.


  • Acheter vos portable en hollande, prenez les sans forfait, ils n’ont pas besoin de votre identité pour vous les vendre.



  • Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP)




    Bonjour, Son ancêtre, dans les années 1980, était la rgpp( renseignement généraux de la préfecture de police de Paris). cf le crapouillot n°108, mars 1992.Cordialement.


  • Et si nous etions cubain...

    Par le conteur cubain, Juan Miguel Cruz Suárez, « Si je n’étais pas cubain » :

    « Si je n’étais pas cubain, je pourrais me lever tôt et ne pas boire de café, je parlerais toujours tranquillement, je ne ferais pas de blagues dans les endroits les plus insoupçonnés, je n’engagerais pas de conversations improvisées avec un étranger à l’arrêt de bus, je ne demanderais pas de sel aux voisins, je ne donnerais pas de sang volontairement, j’en saurais un peu moins sur la solidarité, je n’irais pas gratuitement à l’hôpital, je n’aurais pas d’enfants protégés par des vaccins gratuits, je ne prêterais pas attention à la Vierge de la Charité, aux estampilles de Saint-Lazare ou aux offrandes déposées dans les troncs de cibas.

    Si je n’étais pas cubain, j’ignorerais la joie de faire une Constitution et d’avoir le droit de voter pour elle ; et surtout, qu’un peuple bon peut faire plus qu’une tornade destructrice.

    Si je n’étais pas cubain, je n’aurais jamais appris qu’on peut vivre avec moins, mais avec plus de fierté, qu’on peut être bloqué par tout sauf un sourire et le désir de vivre sans y donner un prix« .


  • Bof, « ils ont bien dit qu’ils sont à l’écoute du Peuple », non ?


  • Société molle, on a même plus le loisir de commettre un crime... on est embourbé dans la répression des kilomètres avant.


  • C’est ainsi qu’ils suivent les terroristes aux renseignements ? Si c’est le cas, les GJ concernés peuvent dormir tranquilles.


  • Macron avait promis qu’il écouterait le peuple. Promesse tenue !


  • Hier soir je regardais un reportage sur la guerre et le régime de Vichy avec les maquisards les colabos etc ... Ce qui se passe en ce moment est d’une troublante similitude (écoutes, espionnage, noyautage etc ...) la France est en train de se diviser d’un Côté la classe moyenne inferieure et de l’autre la bourgeoisie dont la haine sur les commentaires des médias est hallucinante. BFM n co ainsi que le gouvernement arrivent à leurs fins ...... Foutre la merde dans le mauvais sens du terme

     

  • #2143332

    Bien, nous sommes en Allemagne en 1935, ou en Allemagne sous le régime de la Stasi, ou en URSS.
    Il n’y a pas que les gilets jaunes a être surveillé (avec visite à domicile lorsque vous êtes absent), tous les Français le sont a travers leur"boxe" des services spéciaux dans chaque régions sont affectés à ce "travail".
    Triste société,
    JP RAYMOND


Commentaires suivants