Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

2014 : année difficile pour le secteur du diamant en Israël

« 2014 aura été une année très difficile pour l’industrie du diamant en Israël. Tous les centres de diamants dans le monde ont fait état d’une baisse significative de leur profitabilité ». Tels sont les propos du contrôleur du secteur du diamant du ministère israélien du commerce, Shmuel Mordechai.

En effet, si les exportations de diamants taillés et bruts en provenance d’Israël ont connu une légère augmentation à 9,32 milliards de dollars (7,82 milliards d’euros) en 2014, contre 9,16 milliards de dollars (7,69 milliards d’euros) en 2013, les importations de diamants taillés et bruts ont atteint environ 8,5 milliards de dollars (7,14 milliards d’euros) en 2014. Situation conduisant au final à « une très faible marge de profit », engendrant même des pertes pour certains professionnels.

Rappelons qu’Israël ne produit pas de diamants, mais en fait le négoce et la taille. Les pierres sont importées essentiellement d’Afrique (à partir de la République centrafricaine notamment, pays où la jeune photo-journaliste Camille Lepage a trouvé la mort en mai dernier, lors d’une attaque qui pourrait avoir quelque lien avec le secteur diamantaire), d’Australie et du Canada.

Lire l’intégralité de l’article sur leblogfinance.com

Voir aussi, sur E&R :

Rebondir sur le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

2 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.