Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

2019, l’année qui a tout changé

Dans bien des domaines, 2019 aura été une année charnière, une année de basculements, une année de chaos, mais de chaos créateur. La société française a été secouée de tant de conflits que les vieilles peaux sont tombées, laissant apparaître le vrai visage du Système. Ainsi, le pouvoir néolibéral a perdu ses nerfs et montré sous la pression de la rue qu’il était intrinsèquement violent, ce qu’il était déjà économiquement. Cela devrait déciller les yeux de pas mal de Français, pour ceux qui les ont toujours.

 

PNG - 418.8 ko
Si toi aussi tu veux éborgner des innocents et leur arracher la main, alors entre dans la police de l’oligarchie

 

Pendant ce dépouillage, la fonction principale de la police a glissé de la protection du peuple à celle de l’oligarchie. Ceux qui voudront devenir policiers sauront à quoi et pour qui ils seront utilisés, avant d’être jetés dans les rues pour contenir la colère populaire.

 

 

Car la situation va évidemment s’envenimer, avec le crash bancaire qui vient et le combat social qui se radicalise tranquillement. La France assoupie par tant d’années de mensonge social-démocrate est en train d’accoucher d’une nouvelle France, plus lucide, plus combative, plus déterminée, car ceux qui sont en train de tout perdre par l’extorsion néolibérale n’auront bientôt plus grand-chose à perdre. Quitte à crever, autant en emporter quelques-uns dans l’au-delà !

Finalement, la mort, est-ce si grave ? Et puis, qui a dit qu’on ne pouvait pas rigoler pendant la guerre sociale ? Vous croyez que les gens ont arrêté de se marrer pendant la guerre mondiale ? Les salauds pourront tout nous prendre, ils nous restera toujours l’humour. Allez, on prépare les grosses conneries et on commence le tour de table. Il paraît qu’on ne peut pas déconner avec tout le monde : on confirme. Mais l’humour c’est comme un tsunami, une pulsion : c’est plus fort que les barrières.

 

JPEG - 109.7 ko
Sortir une grosse blague juive à table et se sentir soudain très, très seul

 

On ignore ce que le Bigard foireux de ce soir-là est devenu, il a peut-être trouvé un emploi en Pologne, loin des siens et du confort domestique. Une guerre, c’est une tempête qui balaye tout, qui rebat les cartes et souffle les gens dans tous les coins, les destins changent en un clin d’œil. Le salopard de la veille devient un saint, et l’innocent un criminel. Par exemple, qui dit que les Balkany ne seront pas libérés par une émeute de balkanystes dans un remake de la prise de la Bastille ?

 

 

Qui est bon, qui est mauvais ? Le mensonge s’est généralisé, il faut un dictionnaire mensonge-vérité pour y voir clair. Tenez, la petite Greta est atteinte d’une maladie rare : elle ment au public. Il paraît que c’est génético-oligarchique, on ne lui en voudra donc pas.

 

« Vous avez volé ma jeunesse. »

 

Le grand retournement de 2019 a du bon : des pommes qui étaient tout en haut de l’arbre social chutent lourdement. Il est vrai qu’elles ont parfois un CV surchargé.

 

 

Ici, c’est Polanski qui reçoit le César du meilleur enculeur masculin 2019, une récompense qui manquait à son palmarès. On peut aimer le cinéma de Roman et se désolidariser de sa sexualité quelque peu violatrice. Lui raconte que ses victimes ou prétendues victimes mentent : qui ment ?

L’autre grosse pomme pourrie qui a chuté lourdement, même s’il a fallu l’aider, c’est Delevoye. On en profite pour placer une vanne de notre copine Noémie, comme ça on sera couverts pour toute accusation d’antisionisme à venir :

 

 

Voilà, c’est fait, on est couverts, maintenant on peut charger la mule oligarchique à la dynamite. Du coup on en remet une petite couche sur Jean-Paul, ça mange pas de pain sans gluten, et sur l’apparatchik, y a national-consensus.

 

 

Adieu, Jean-Paul, on t’aimait bien, t’es pas foncièrement mauvais mais t’es tombé dans la mauvaise période, il y a trois siècles tes 15 ou 20 boulots de branlo seraient passés comme une quenelle dans le fondement d’un animateur TV de service public, tout est question de timing.
C’est le moment de se moquer des progressistes avec leur décadence déguisée en Évolution, leur abaissement déguisé en Élévation, leur connerie déguisée en Intelligence, et leur lâcheté déguisée en Tolérance.

 

 

Le troupeau veule des progressistes sera balayé par la prochaine tempête fascistoïde formée par l’adjonction des vents violents venus des classes défavorisées (une histoire de chaud, de froid et de pression, relire Arezki). On en conservera quelques-uns sous forme d’esclaves – ce qu’ils sont de toute façon pour l’oligarchie – qui pourront encore servir à la communauté nationale. Ils participeront à l’édification de la Nouvelle Nation et auront enfin un motif de fierté.

 

 

La société sera à nouveau à l’endroit, l’Autorité mettra un terme à la criminalisation généralisée, celle qu’affectionne tant le néolibéralisme, cette idéologie du Diable.

 

 

Que les anxieux se rassurent, on ne va pas retourner au XIVe siècle, quand les hommes s’évanouissaient à la vue d’une cheville de femme, faut pas déconner non plus. Il y a certaines évolutions qui sont positives (la machine à laver la vaisselle, la bombe atomique), mais à surveiller du coin de l’œil. Parfois, même, il n’y a pas d’évolution.

 

 

Par exemple, dans les Temps Nouveaux (mieux que le Grand Soir, trop vague), les selfies seront interdits, le narcissisme puni de TIG, le collectif sera favorisé, à la Staline, le goulag en moins. Quoique...

 

 

Le nouveau goulag pourra servir de centre de rééducation manuelle et intellectuelle. Castaner y coupera du bois avec Darmanin, qui lui sera privé de fourchette et mangera avec les doigts. D’ailleurs, on lui donnera peu à manger, pour qu’il sache ce que sont les fins de mois difficiles de 8 à 10 millions de Français. Et Griveaux ? Bof, on va pas se venger de tout le monde, on laissera le peuple décider, on s’en lavera les mains à la Pilate, les Temps Nouveaux passent toujours par une phase de purge. Les juges ? Oui, tous ceux qui ont rendu l’injustice seront punis, rassurez-vous, sur la Terre comme au Ciel, c’est promis.
La Haine aura disparu, et l’argent aussi, pourquoi pas, allons-y à fond.

 

 

Reiser avait calculé dans les années 70 que si tous les budgets militaires étaient reversés aux peuples, il n’y aurait plus un être humain qui souffre de la faim. Le progrès, c’est bien, mais c’est pas un couple de pédophiles qui achète un enfant à une maman misérable du nord de l’Inde ou à une étudiante grecque. Ça, c’est pas le progrès, c’est la GPA pour pédocriminels qui se servent de la « tolérance » pour avancer leurs sales pions ; le progrès, c’est que la maman du tiers ou du quart-monde ne soit pas obligée de vendre son bébé à des progressistes occidentaux qui ont la bouche pleine d’antiracisme et de lutte contre l’antisémitisme. Hypocrites ! Sépulcres blanchis !

 

 

On a fait faire ça par un gars de chez nous, c’est un trucage, et en même temps c’est pas vraiment un trucage. Vous voyez, on peut truquer les choses pour les rendre plus vraies, ce qui veut dire qu’elles sont déjà truquées. Il faut alors truquer le trucage pour arriver à dévoiler un petit pan de vérité...

Exemple de trucage : commençons par la photo authentique.

 

 

Et enchaînons avec la photo truquée : vous pouvez voir qu’il manque des choses. ici, Babeth a été volontairement rabaissée au rang d’une vulgaire animatrice d’émission de propagande nationale-sioniste.

 

 

Conclusion  : méfiez-vous des images et du sionisme comme de la peste.

Ne manquez pas l’épisode précédent sur E&R :

 






Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2353528
    Le 31 décembre 2019 à 20:59 par Saint-Plaix
    2019, l’année qui a tout changé

    Je demande, pardon j’exige, une motion de félicitation de la direction pour le concepteur de "La petite prison dans la mairie" ! Un vrai chef d’oeuvre de l’humoiur politique qu je fais m’empresser de faire circuler...
    Bravo à E et R et Meilleurs Voeux de plein succès pour 2020 !

     

    Répondre à ce message

  • #2353553
    Le 31 décembre 2019 à 22:33 par kasskapp
    2019, l’année qui a tout changé

    Merci pour ce joyeux article qui s’accorde avec Oggy et les Cafards qui enchaînent leurs joyeuses conneries en fond.
    Depuis plusieurs années, E&R est mon "AFP", en vérité augmentée de "Réseau Voltaire".
    Je pouvais m’épargner de suivre le main-stream, imposé en subliminal...
    Et pourtant, ces derniers temps, je suis moins à jour de main-stream, besoin d’y jeter un oeil, comme à aller au cinéma (comme disait le patron).
    La libération de l’esprit agit donc et ces prospectives légèrement débridées, celles de l’article, nous le confirment et nous confortent.
    Ainsi, aussi longtemps que nous serons les uns à côté des autres et pas sur les autres (ni pédés,ni écrasés), nous garderons la tête vraiment haute, et pas d’histoire de posture, mais de tenue !
    On continue, on débusque, on moque, puis ça se biodégrade apparemment..
    Merci à vous.

     

    Répondre à ce message

  • #2353577
    Le 1er janvier à 00:04 par Anonyme
    2019, l’année qui a tout changé

    Bonne année !!!!!!!!

     

    Répondre à ce message

  • #2353592
    Le 1er janvier à 01:08 par Emeric L.
    2019, l’année qui a tout changé

    Merci à E&R pour tout le boulot. Que Dieu vous bénisse. Joyeuse année à vous !

     

    Répondre à ce message

  • #2353634
    Le 1er janvier à 08:59 par GERARD R.
    2019, l’année qui a tout changé

    Pour juguler ou à tout le moins, canaliser l’autisme de Greta, je propose de l’inviter une semaine chez Polanski ou Matzneff, à la rigueur. Elle saura ensuite de quoi elle jase, en évoquant le "vol" de son enfance.

     

    Répondre à ce message

  • #2353746
    Le 1er janvier à 12:27 par Hussein
    2019, l’année qui a tout changé

    Merci pour ce moment de détente, de franche rigolade, merci beaucoup monsieur Soral et Dieudonné et toute l’équipe de ER,KK et tous ceux qui ont participé aux commentaires de haute qualité même si je n’étais pas en adéquation avec certains,je vous souhaite une excellente année 2020 ainsi qu’à tous vos proches et que vos vœux de réalisent.

    Hussein

     

    Répondre à ce message

  • #2353829
    Le 1er janvier à 15:04 par Mich
    2019, l’année qui a tout changé

    Je me permet une petite critique.
    Il y a une petite insulte à l’Homme de Néanderthal. Il y a de plus en plus de preuves qu’il était au moins aussi intelligent que notre race à nous (si on suppose qu’elle est unique), finesse et sensibilité artistique, et de moins en moins dépeint comme une brute épaisse et sanguinaire. En fait, ça serait l’inverse. On suppose d’ailleurs que s’il a disparu, c’est qu’il a été éradiqué, un vrai génocide (le seul ?) pour le coup.

    Bref, le mettre à côté de l’autre pintade écervelée ce n’est pas cool.

     

    Répondre à ce message

  • #2354065
    Le 1er janvier à 19:57 par Ouhm
    2019, l’année qui a tout changé

    Néant-total..
    Ça m’a tué !!!
    Je me disais aussi qu’elle m’évoquait quelque chose...

     

    Répondre à ce message

  • #2355739
    Le 3 janvier à 18:59 par Meilleur ablible
    2019, l’année qui a tout changé

    Bonne année a vous tous

     

    Répondre à ce message

  • #2355867
    Le 3 janvier à 21:26 par Ed
    2019, l’année qui a tout changé

    Neandertal et néant total est mon préféré, la ressemblance est frappante.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents