Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

6 avril 1814 : 1ère abdication de Napoléon

Malgré une brillante campagne de France du 5 janvier au 30 mars 1814 pendant laquelle Napoléon, plus stratège que jamais, remporte de brillantes victoires avec des forces largement inférieures en nombre, rien ne peut empêcher le torrent des envahisseurs sur l’Empire.

Les coalisés entrent dans Paris le 31 mars 1814.

Les maréchaux refusent de poursuivre le combat et privent l’Empereur du commandement des unités de ce qui fut la Grande Armée.

Le 1er avril, le Sénat met en place un gouvernement provisoire et place à sa tête Talleyrand. Napoléon est déchu de son trône le 2.

Le 6 avril, l’Empereur abdique sans condition, au château de Fontainebleau, en ces termes :

« Les puissances alliées ayant proclamé que l’empereur Napoléon était le seul obstacle au rétablissement de la paix en Europe, l’empereur Napoléon, fidèle à son serment, déclare qu’il renonce, pour lui et ses héritiers, aux couronnes de France et d’Italie, et qu’il n’est aucun sacrifice personnel, même celui de la vie, qu’il ne soit prêt à faire dans l’intérêt de la France. »

Louis XVIII monte sur le trône.

Le 20 avril 1814, l’Empereur fait ses adieux à la Garde impériale.

Les coalisés (l’Angleterre, l’Autriche et la Russie) lui offrent la souveraineté de l’île d’Elbe, d’où il s’échappera le 26 février 1815.

L’outil indispensable pour connaître son pays, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #780303
    le 06/04/2014 par Simone Choule
    6 avril 1814 : 1ère abdication de Napoléon

    Oh non rappelez pas les mauvaises nouvelles ! Que les anglais aillent se faire F.... ! Bon je vais faire mon pèlerinage sur l’ile d’Elbe...


  • #780311
    le 06/04/2014 par Le Petit Condé
    6 avril 1814 : 1ère abdication de Napoléon

    Nappoléon st un grand personnage de l’histoire de France et une grande individualité. Lisez la biographie de Jacques Bainville et arrêté de vous faire berner par des visions réductrices et négatives sur Napoléon. Napoléon a été un guerrier et un digne héritier du Grand Condé ou du duc de Turenne.

     

    • #780845

      Mais il ne faut pas oublier qu’il pensait beaucoup a ses propres intérêts, ou ceux de d’autres partis invisibles au peule. Cet homme est un grand homme, peut être un génie (hitler n’en était pas un lui même ? ), mais les différentes forces d’un homme ne font pas forcement de lui quelqu’un de réellement bon.
      Bainville nous a offert un très bel ouvrage mais qui, pour moi, manque d’informations sur Napoléon (sur Robespierre egalement, qui est pourtant un très grand Français...). Il parle beaucoup de ses actes au devant de la scène, moins en coulisses. Et c’est dans les coulisses qu’on en apprend plus sur quelqu’un, pas sur la scène où il n’y a qu’un acteur jouant le rôle d’un autre personnage que lui même. Guillemin est, selon mon opinion toujours, plus proche de la verité dans son analyse. Il n’utilise que des documents, archives, officiels, des lettres qui nous apprennent beaucoup et quand il n’a pas de preuves, il parle peu ou propose simplement sa petite idée sur la question, avec toutefois les éléments qui lui ont fait penser cela, mais n’affirmant jamais que c’est la pure verité.


    • #780852

      L’ouvrage d’Henri Guillemin "Napoleon Tel Quel", moins flatteur semble beaucoup plus près de la réalité... hélas dirons certains.


    • #780878

      Surtout un grand franc-mac ! D’accord, d’accord ! C’était il est vrai un homme d’exception...toutefois sans le dénigrer complètement nous ne devons pas non plus avoir de tabou pour faire une analyse critique de l’homme et de son "oeuvre"...cet homme a particulièrement affaibli la France !!!


    • #781077
      le 07/04/2014 par Simone Choule
      6 avril 1814 : 1ère abdication de Napoléon

      @ Dudule et Pride : Henri Guillemin se sert de pamphlets et lettres calomnieuses (et contradictoires) dans son portrait sur Napoléon. De plus Guillemin affirme dés le début qu’il ne s’intéressera pas à l’aspect militaire du personnage, or c’est bien là l’un de ses talents les plus éclatants....Ses "conversions" sont plus acrobatiques et tactiques que de pure conviction (son coté "aventurier") : pour un franc mac, il a réinstallé un concordat avec l’Eglise et s’est converti à l’islam en Egypte !


    • #781551

      Tu trembles carcasse ! Tu tremblerais davantage si tu savais où je te mène ! Turenne réprimant un frisson avant l’offensive

      Ça avait d’la gueule un Aristocrate de France autrefois !!!


    • #781618

      Je considère en effet qu’aucun ouvrage ne peut dépasser, ni même égaler, l’ouvrage de Bainville sur Napoléon.

      J’ai lu pour la première fois le Napoléon de Bainville quand j’avais 16 et ce n’est qu’à 60 ans que j’ai lu le Mémorial de Sainte Hélène. J’ai eu tort : j’aurais dû le faire plus tôt car il complète bien l’apport de Bainville.

      Je dois préciser toutefois qu’entre mes 16 ans et mes 60 ans, j’ai bien dû lire six fois le Bainville !!


    • #782183

      Ses actes militaires restent grandioses, Napoléon a presque mis l’Europe à genoux. Je reste très sceptique sur l’image que dépeint Guillemin, sur l’opportunisme du personnage et sur son mépris de la France et des Français notamment.

      Quoiqu’il en soit, le bilan Napoléonien est clairement partagé, on dit que la France à perdu le rang de première puissance mondiale au profit de l’Angleterre, peut-être que oui ou peut-être que non :
      - l’Angleterre était déjà un empire très puissant (Inde et Australie) et elle n’a absolument rien gagner au change, à part une implantation en Egypte. Dans le monde beaucoup de gens considèrent l’Angleterre comme la première puissance mondiale à partir de son implantation en Inde.
      - les révolutionnaires ont ruiné la France avec l’assignat, quand il s’est effondré ça a propulsé Napoléon au pouvoir et il a poursuivit son entreprise déjà débuté avant, envahir nos voisins pour les piller et redresser les finances de l’état, c’est la seule raison de l’épopée Napoléonienne.
      On a peut-être détenue réellement la suprématie entre 1776 et le début des exactions Américaines contre les colons Français et les convois maritimes (dans la décénie 1790), au final c’est les Américains qui ont gagné le plus dans la Révolution Française.
      Nous on a gagné des jolis monuments, c’est déjà ça, Napoléon avait clairement du gout en architecture, ce qui n’était pas le cas des révolutionnaires. Et on aurait pu perdre beaucoup plus, je crois que la Perfide Albion n’a jamais été aussi bonne avec la France que quand elle a renversé l’Empire, si l’Autriche et l’Allemagne avait été seule au traité de paix on aurait vraiment morflé.


  • #780319

    Mon Dieu, il y a 1 an 1/2, j’étais à Moscou pour le bicentenaire du début de la retraite de Russie. C’est quand même affolant la vitesse à laquelle il a chuté !

     

    • #780600

      Effectivement, ce qui est époustouflant chez Napoléon c’est la courte durée de son extraordinaire trajectoire : en 17 ans il a remué toute l’Europe, il a tout fait : le BAC (s’il voyait ce que c’est devenu), le Code Civil, mille autres dispositions qui ne me viennent pas immédiatement à l’esprit mais surtout, surtout, il a sorti la France de la folie hystérique de la Révolution, ce que personne d’autre n’aurait été capable de faire.

      Il en a tellement fait, qu’on a l’impression qu’il a régné 30 ans.

      En 1990, j’étais en Italie, en Ligurie plus précisément : une ancienne institutrice italienne me parlait avec passion et admiration de Napoléon. "Il a tellement fait pour nous" disait-elle. Il y a des hommes, comme ça et puis, il y a les autres, ceux que nous devons subir aujourd’hui...

      mitterand a été président pendant 11 ans je crois et il n’a pas fait le 10ème de ce qu’a fait Napoléon. Heureusement d’ailleurs, car il ne signait que des traités néfastes à la France !!


  • #780330

    J’ai vu un dessin politique de l’époque : on voyait un aigle majestueux s’envolant des Tuileries et y rentraient oies, canards, poules, la bassecour quoi. Je ne l’ai jamais oublié.

    J’ai toujours rapproché le départ du Général de Gaulle de ce dessin : un grand homme s’en va et entre la bassecour. Cela fait maintenant 45 ans que la bassecour est installée. Il serait temps de la déloger !

     

    • #780397

      Un dessin qui vaut de l’or. Savez-vous comment en retrouver une image ?


    • #780594

      à Pseud :

      Je n’ai lu que deux ouvrages sur Napoléon : dès 15 ans, le Napoléon de Jacques Bainville en Poche, édition de 1931
      et le Mémorial de Sainte-Hélène.

      Je viens de sortir mon très aimé Bainville : il n’y a pas d’illustrations.

      Je viens de feuilleter le Mémorial de Sainte-Hélène : rien non plus.

      J’ai lu énormément dans ma vie, essentiellement sur la peinture et l’histoire, la vraie, celle d’avant les Républiques. Alors sans doute ai-je vu cette illustration dans un des nombreux ouvrages que j’ai lus ? En tout cas, je l’ai bien dans les yeux : j’ai longtemps dessiné et ai une très bonne mémoire visuelle.

      Peut-être dans les Carnets des Goncourt (excellent) : là c’est long (trois volumes de plus de 1000 pages).

      Je vous propose de demander au webmaster mon adresse e-mail. JE DONNE PAR LA PRESENTE AU WEBMASTER DE E&R L’AUTORISATION DE FOURNIR MON ADRESSE E-MAIL à l’intervenant qui a écrit sous l’alias Pseud.

      Voilà, Pseud, j’espère que vous me contacterez et que je retrouverai le dessin.

      Bonsoir


  • #780351
    le 06/04/2014 par Abbé Penon
    6 avril 1814 : 1ère abdication de Napoléon

    L’avant-dernier grand homme au pouvoir depuis la Révolution.

    Puis cette couverture de l’Histoire de France de Bainville...
    J’en ai les larmes aux yeux, devant tant d’histoire et de majesté qui nous contemple.
    Je l’ai déjà, mais c’est une autre édition. Je serais prêt à l’acheter tellement elle est belle, cette couv’. Bravo E&R, vous faites un formidable travail.

    VIVE LA FRANCE

     

    • #780970

      Couper la tête à la royauté pour, quelques années plus tard se payer un empereur... le côté bovin des français ne date pas de De Gaulle...
      Il est temps de reviser l’histoire (des "vainqueurs") de Bainville...
      N.B : après avoir publié "Les Aventures de Napoléon" dans les années 70, F. Cavanna fut interdit de séjour en Corse... et reçu même des menaces de mort.


  • #780499
    le 06/04/2014 par Un patriote
    6 avril 1814 : 1ère abdication de Napoléon

    Napoléon est surtout celui qui a exporté le libéralisme en Europe à coups de Canon. Hegel disait de lui : « J’ai vu l’Empereur à cheval, j’ai vu la raison à cheval. » Il ne faut pas tomber dans le piège de la légende. Cela vaut aussi pour la Restauration. De toute façon, on retrouve la Banque dans les deux cas, ce qui est d’ailleurs récurrent dans l’histoire de France.

     

    • #780775

      Bloquer le commerce maritime mondial pour détruire l’Angleterre, cœur de la finance internationale, c’est ça pour toi le libéralisme ?

      Je citerai l’intéressé dans Le Mémorial de Sainte Hélène :

      "On a dit dans le temps que je ne faisais pas d’emprunt faute de crédit, parce que je ne sus pas trouver de prêteur. C’était faux. C’est parce que cela n’entrait pas dans mon système."

      Et Guillemin n’a fait qu’écrire un bouquin à charge pour le bicentenaire de la naissance de Napoléon, il l’a admis lui même. C’est un pamphlet, pas de l’historiographie rigoureuse. Cultivez vous un peu ailleurs que sur youtube de temps en temps.


    • #780857

      Guillemin a fait un pamphlet certes, il l’admet.... mais avec autant de "rigueur" que certains thuriféraires prétendent avoir eu... les chiffres des morts n’étaient pas éxagérés... c’est ce qui compte quand on doit passer "à la caisse" !


    • #781083
      le 07/04/2014 par Simone Choule
      6 avril 1814 : 1ère abdication de Napoléon

      Napoléon a quand même fait stopper la planche à billets (les assignats) et remis le franc sous l’étalon-Or...ce serait pas mal un libéralisme de cette façon ! Non il faut préciser que les vrais libéraux (Turgot, Necker, Benjamin Constant pour les idées...) ont tout établi avant que Bonaparte n’arrive.


  • #780520

    Les peuples d’Europe s’en souviennent encore : Le prédécesseur de Hitler, ayant fait plus de morts proportionnellement au peuplement de son temps, destructeur des nations et des gouvernements stables de son époque, mégalomane sans but et sans raison ayant compris l’histoire à contre-sens. Cet individu complexé et tyrannique, ce petit homme sans autre envergure que son cheval et les menaces par les armes à quiconque n’acceptait pas ses points de vue, doit-il être fêté aujourd’hui ?

    Détruisons le tombeau de ce tyran qui aura fait sombrer l’Europe dans le chaos, rien que pour le plaisir de porter couronne et piller monuments et trésors pour remplir le Louvre.
    Grâce à lui l’esclavage fut rétabli, les droits des citoyens bafoués et la France s’est vue infliger une lourde défaite dont elle ne s’est pas encore relevée. Adieu l’empire. L’empereur aux chiottes !

     

    • #780572
      le 06/04/2014 par Simone Choule
      6 avril 1814 : 1ère abdication de Napoléon

      c’est drôle je l’attendais ce message plein de haine et d’ignorance, allons mon vieux prenez une camomille, les choses sont plus complexes que ce vieux tract propagandiste anglais que vous nous ressortez....Vieux proverbe perse : "même un âne peut venir donner des coups de pieds dans le cadavre d’un Lion Mort"....


    • #780601

      J’espère que mon commentaire va tout de même passer :

      Comment peut-on lire de telles conneries ?

      C’est incroyable que les français gobent toute la propagande anglaise de nos jours... Si vous aviez lu Bainville... Vous ne diriez pas tant de saloperie sur l’un des plus grands génie militaires français...


    • #781037

      Incroyable que l’on nous serve les betises de la propagande Anglaise sur le forum de ER.
      Faut il rappeler que Napoléon a du faire face a sept coalitions Européennes contre lui et la France,toutes payés par l’argent Anglais ?
      De toutes "ses" guerres,deux seulement sont de son fait et sont d’ailleurs ses deux erreurs majeures : la campagne de Russie et celle d’Espagne qui le perdront. S’il vous plait étudiez l’histoire avant de dire autant de bêtises. Vous ne connaissez pas grand chose à son histoire et à son caractère.
      Malgré l’estime que j’ai pour lui ,Jacquemin a visiblement fait du mal dans les esprits.


    • #781627

      "la France s’est vu infliger une lourde défaite dont elle ne s’est pas encore relevée"

      Non mais cessez de déraisonner ! C’est lui qui a remis la France en ordre après sa mise à sac des révolutionnaires l Personne n’en avait été capable et personne d’autre que lui n’en aurait été capable !!

      On peut lui reprocher d’avoir condamné une génération pour alimenter ses armées, on peut lui reprocher de n’avoir pas accordé d’intérêt aux nouvelles technologies de l’époque mais certainement pas d’avoir mis la France à bas !


  • #780526

    Depuis que j’ai écouté l’avis extrêmement critique de Guillemin sur Napoléon, je sais plus du tout quoi penser de ce personnage historique.
    On nous ment sur tellement de sujet qu’on ne sait plus que croire.

    Le fait est que son retour en 1815 a été catastrophique pour la France.


  • #780551

    Cent ans plus tard en 1914 : première guerre mondiale qui marquera l’Europe d’une fracture nettement plus grande qu’en 1789. Si avant 1914 il n’y avait pas de "bien-être" pour tout le monde, il y avait néanmoins une certaine gaieté de vivre, sur laquelle la guerre de 1914 s’est abattue pour la détruire, en même temps qu’une grande quantité de caractéristiques du passé qui avaient subsisté jusque-là. Les ruines matériels (500.000 maisons détruites) peuvent être réparées en un temps court, mais pour les ruines morales à reconstruire c’est beaucoup plus long et demandera de nombreuses générations... 1914-18 c’est un million et demi de morts, donc la perte des forces vives et la richesse de la Gaule, avec perte irrémédiable de qualités séculaires, de traditions précieuses et du génie de la Gaule ; destruction aussi de la haute valeur sociale avant la catastrophe.
    Avant 1914 c’était une certaine joie de vivre. Après 1914, et malgré le "progrès", l’électricité et les avions et les PC et le "confort", c’est le mécontentement général et permanent dans cette république maçonnique.

     

    • Bien sur la 1ere Guerre Mondiale fut un drame .A lire "mémoire d’un Paysan Bas Breton", témoignage de la Vie d’un Homme qui se passe du milieu du 19 ème siècle jusque 1905 (donc juste avant la WW1) et Vous verrez si la joie de Vivre était partout à cette époque .............. Les gens parfois n’avaient que de l’herbe à manger, la Vie de l’époque en Bretagne y est très bien décrite par l’auteur et son vécu .......... Très bon livre autobiographique dont on a du mal à décrocher tellement Il est détaillé et bien écrit . Un voyage dans le temps .


    • #781534

      1 millions et demi de morts ???? Sur Verdun pour les Français peut-être mais c’est 10 millions de morts sur les fronts et on peut y ajouter l’expansion de la grippe espagnole(20 millions) généralisée due aux déplacements dans l’Europe en guerre soit 30 millions au total en Europe !!!


  • #780614

    Napoléon était l’homme mis en place par les banquiers... Eh oui déjà !

    Ses conquêtes, ses batailles étaient la volonté des banquiers afin d’éloigner le petit peuple de l’insurrection contre le pouvoir bancaire nouvellement en place, sans parler des pillages auxquelles l’armée napoléonienne s’est livrée pour enrichir toujours les mêmes.
    Napoléon fut probablement un excellent stratège et un homme de guerre hors du commun, ok c’est bien, reconnaissons lui au moins ça ! après faut voir par quoi était motivées ces guerres : le voeu d’une poignée d’hommes d’affaires.
    Donc franchement y’a pas de quoi s’extasier sur ce bonhomme (une marionnette savamment articulée) qui, parait-il, selon Guillemin, fut bien plus préoccupé par ses richesses et sa gloire personnelles que par le destin de la France.

    Je ne fais pas partie de ces grands nostalgiques du 1er empire qui a causé bien plus de préjudices à la France qu’il n’a servi ses intérêts.

    Cordialement.

     

    • #780901

      Ha oui ,il aurait été mis en place par les banquiers ?
      Déjà il a été mis en place par lui même et ses hommes sous les acclamations des Français qui n’en pouvait plus des changements de régimes et des profiteurs.
      C’est son éternelle campagne d’Italie et la conquête de l’Egypte qui feront de lui un homme providentiel pour les Francais.
      Je ne crois pas que l’Empereur ne fut dans les mains de personne,il a toujours garder fermement le pouvoir et avait en horreur les banquiers et les financiers bien souvent sous l’influence du libéralisme Anglais.
      La lutte contre le commerce et la finance Anglaise fut le grande combat de sa vie,combat qu’il perdra malheureusement et c’est d’ailleurs depuis sa chute que la City est devenue toute puissante.
      Certes il a créer la Banque de France et il a bien fait,cela a très bien fonctionné,tout se faisait sous ses yeux.Les dérives arrivent bien après lui.
      Quand aux guerres incessantes qu’il aurait déclarés au nom des banquiers comme tu dis,il suffit de savoir qu’a par la Campagne de Russie et la Guerre d’Espagne ,toutes les autres ont été provoqués par les nations ennemis de la France et TOUTES financées largement par les Anglais donc par la City !
      Ces guerres comme tu dis,étaient les guerres déclarées contre la France et non pas l’inverse.
      Que n’aurait il pas fait si il avait eu la paix qu’il souhaitait tant !
      Le fait que nous ne sachions pas cela dans notre beau pays,montre combien une fois de plus ce sont les vainqueurs qui font l’histoire.


  • #780856

    Il est encore temps de réviser le mythe "Napoléon", analphabète chronique incapable de rédiger une phrase en bon français, saigneur et maître de deux générations de français, fourgueur de la Louisiane (celle de l’époque, celle qui remontait jusqu’au Canada), népote incorrigible qui "plaça" sa famille dans toute les cours d’Europe, qui n’a jamais foutu les pieds ni a Arcole ni sur les pyramides, qui n’avait rien à foutre de la France mais qui "massacra" les italiens (qui ne l’étaient pas à l’époque) pourtant ses frères, les espagnols, les russes, les égyptiens .... bref, tous ceux qui le génait...
    Lire l’excellent ouvrage : "Napoléon tel que" d’Henri Guillemin et pour ceux qui aiment les images, "Les aventures de Napoléon" de François Cavanna.... histoire de remettre certaines idées reçues à leur place.

     

    • #780922

      Il n’était pas analphabète, Il savait écrire l’Italien. Le Français, c’était plus compliqué pour lui mais c’est normal pour un Corse de l’époque.

      Sinon on peut dire tant de choses sur ce personnage... Moi je pense plutôt du coté de Tolstoï que de Bainville. Mais la question est vaste.


    • #781093
      le 07/04/2014 par Simone Choule
      6 avril 1814 : 1ère abdication de Napoléon

      Oui bien ce sont vos idées qui ne sont pas à leur place : toujours se référer au travail faiblard et balourd de Guillemin, c’est un peu fatiguant : le Bainville est bien mieux, plus construit et établit un tableau d’ensemble bien plus clair que le travail à charge de Guillemin, basé sur des lettres calomnieuses et contradictoires, omettant l’aspect militaire. Non mais à votre avis : pourquoi de tels génies dans tous les domaines de l’expression humaine (philosophie - Goethe, Hegel -, littérature - Stendhal, Léon Bloy, Victor Hugo, Balzac -, musique - Beethoven, peinture - Jacques Louis David - Cinéma - Stanley Kubrick - et j’en passe) se seraient intéressé à un tel cancrelat ?


  • #780904

    Napoleon ne cachait pas son amour pour l Islam pas etonnant que les futurs dirigeants planetaires sionistes l ai eloigné de force de la gouvernance Française pays au combien strategique à conquerir pour eux afin de revenir polluer et spolier Jerusalem et la planete entiere...surement le premier cavalier occidental à s être fait manger par la reine imperiale pour sa non allegeance au dajjal...

    http://www.egaliteetreconciliation....

     

  • #780914

    Je suis justement en train de lire "Le memorial de St hélène".
    Il faut dire que depuis deux ans et la lecture d’un récit sur la campagne de Russie je ne peux plus me débarrasser de l’épopée Napoléonienne.
    Tant de misère,tant de faits d’armes,tant de gloire m’ont laissé pantois et je n’ai plus fait que lire tout ce qui me tombait sous la main.
    Je comprends d’ailleurs pourquoi on ne parle plus de Napoléon à l’école:Les petits Français n’ont que le droit de connaitre les périodes pathétiques et mesquines de leur histoire et non pas les pages héroïques et ivres de grandeur de l’Empire.

    En revanche pour l’étudiant le grand avantage de l’étude de cette période par rapport aux périodes antérieures de l’Histoire de France est le nombre de sources disponibles. Une grande partie de ceux qui ont participé à l’extraordinaire trajectoire ont senti le besoin de partager leurs expériences et d’écrire leurs mémoires. Ces récits sont par la magie du progrès la plupart disponibles gratuitement sous la toile et facilement lisibles sur tablettes et liseuses. Ses mémoires sont une vraie mine d’or et j’ai du en lire une bonne vingtaines depuis que me voilà sous le charme de l’Empereur et de la France de l’empire.
    Pour ceux qui veulent se plonger dans l’épopée je recommande ces quelques ouvrages de références ,tous disponibles pour presque rien sur le net et chez le gros libraire américain.
    "Histoire de Napoléon et de la Grande-Armée "de Philippe-Paul Ségur
    "Memoires du sergent bourgogne", "Les cahiers du Capitaine coignet" :extraordinaire document ecrit par un soldat de la Vieille Garde qui a fait toutes les campagnes de l’Empire.
    Sinon tous les livres de Castelot sont a recommander. Bonne lecture et vive l’Empereur !

     

    • #781101
      le 07/04/2014 par Simone Choule
      6 avril 1814 : 1ère abdication de Napoléon

      La Gloire, mon cher ami, la gloire...en effet nos contemporains ne savent plus rendre à leur passé le petit plus que leurs ancêtres ont connu et qu’eux ne connaitront jamais (bien qu’il ne faille jamais dire jamais...). Ce fut la dernière fois que le sentiment national put être porté aussi haut (d’ailleurs c’est sous Napoléon que le Chauvinisme nait, après que ce soldat de l’Empire Nicolas Chauvin eut fait parlé de lui). Que l’Empire ait ses défauts et que ce fut le désastre à la fin, le fait d’avoir été aussi haut en Europe rapproche l’Empereur des Césars et autres Alexandre que des présidents godillots que l’on se tape depuis le départ de Charles De Gaulle.


  • #780924
    le 07/04/2014 par Pseudonyme
    6 avril 1814 : 1ère abdication de Napoléon

    Ce Corse qui prit le contrôle d’un pays qu’il considérait comme étranger et dont il détestait la population...

     

    • #780964

      Et en plus, il avait une petite burette.... ce qui poussa Josephine (très chaude au niveau de l’échappement) à aller se faire graisser dans tous les garage alentour Fontainebleau... Napoléon, le cocu magnifique !


    • #781033

      Alors comme cela on propage la propagande anglaise sur le forum de ER ?


    • #781617

      En fait, il était né en Corse mais sa famille était italienne. De sorte qu’ils allaient en Italie lorsqu’ils voulaient voir la famille paternelle.


  • #781089

    LA SEULE DIFFERENCE avec ces grands hommes du passé peut s’ écrire ainsi....

    « Les puissances alliées ayant proclamé que la NATION, était le seul obstacle au rétablissement du pillage de l’ Europe, le gouvernement infiltré, fidèle à son serment, déclare qu’il renonce, pour les goyim et leurs héritiers, a la couronnes de France , et qu’il n’est aucun sacrifice personnel, même celui de leurs vies (au goyim citoyens s entend), qu’ils ne soient prêt à faire dans l’intérêt de l EMPIRE. »

    what else ?


  • #781142
    le 07/04/2014 par Mik Ezdanitoff
    6 avril 1814 : 1ère abdication de Napoléon

    Les commentaires me font halluciner.
    Niveau masochisme et anti-france on a rarement vu pire.La vidéo de guillemin,qui perso me répugne encore plus comme personnage que comme historien,est d’une haine inexorable.
    Allez demandez aux anglais s’ils crachent de cette façon sur Nelson,cela m’étonnerait fort car eux au moins sont patriotes.


  • #781216

    Napoleon a relevé la France après la plus grosse crise monétaire que la France ai vécu a cause de la monnaie papier et des assignas encore un concept importé d’outre-manche.

    Il a cassé la spirale infernale de la monnaie papier durant laquelle le peuple de France s’est ruiné et quelques bourgeois(suivez mon regards) se sont enrichis.

    Il a créé la banque de France.

    Malheureusement tout chef d’état déjà en ce temps la doit composer avec la banque et les banquiers mais cela ne veux pas dire qu’il leur était soumis...

    Et nier l’implication d’Albion dans les massacres des guerres napoléoniennes c’est nier 2000 ans d’histoire de france dans laquelle les anglo-saxons ont eu la place qu’ils ont eu, et cela messieurs c’est du négationnisme !!! vite appelez le crif !!!


  • #781727

    « Les maréchaux refusent de poursuivre le combat et privent l’Empereur du commandement des unités de ce qui fut la Grande Armée »

    Les militaires sont nettement plus réalistes que les politiques parce qu’ils ont le nez dedans. Napoléon avait au moins une légitimité indéniable, celle d’être aux côtés de ses troupes.
    Aujourd’hui l’OTAN avec son opaque commandement intégré est une nébuleuse qu’aucune autorité militaire ne saurait remettre en cause.


  • #781874

    Chers camarades,
    Etant très proche de l’Empire pour des raisons familiales, je ne souhaiterai ici souligner que quelques points (malgré le respect que j’ai pour l’expression un peu caricatural de certains ici) :
    -  Il stoppe le danger révolutionnaire. En plus il parvient à faire revenir les exilés et à fusionner ancienne et nouvelle noblesse mettant fin à une guerre qui avait eu pour résultat le génocide de Vendée. Merde, quand même !
    -  Napoléon reforme et donne à notre pays une stabilité (les préfets, le franc, prud’hommes, etc.)
    -  Il développe l’activité de recherche en sciences comme personne ne l’avait fait.
    -  Il développe absolument toute la base de notre défense militaire et invente notre diplomatie (pour ce qu’en fait Fabius certes….)
    Finalement il a toute l’Europe sur le dos, financé par la City de Londres. Il laisse la France assez affaiblie mais finalement en extrêmement peu de temps elle se remet. Les anciens de la Grande Armée chanteront ses gloires jusque tard dans le XIXème siècle !

     

    • #781952

      Je me rallie à tous les points que vous évoquez mais je voudrais souligner que c’est Louis XI qui, 300 ans avant, a été le premier à s’intéresser à la diplomatie et à en comprendre l’importance.

      Il a eu trop à faire pour réduire les seigneurs à l’obéissance royale pour pouvoir se consacrer à l’organisation d’une diplomatie française mais c’était un sujet qui lui tenait à coeur.


  • #783361

    En bref, vu la ferveur générale des commentaires qu’ils soient opposés dans l’interprétation historique importe peu, c’est surtout la fascination tant positive que négative qui est intéressante ici !!!

    D’où vient cette ferveur, deux siècle après ?


Afficher les commentaires suivants