Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

7 mythes sur la Russie de Poutine

Le président russe Vladimir Poutine, qu’une commentatrice talentueuse a récemment qualifié de « volcan de givre », vient de jouer un drôle de tour à la communauté internationale en agrandissant le territoire de la Russie vers l’ouest et l’Europe.

Pourtant cette réunification des territoires russes n’est pas si inattendue qu’il peut paraître et s’inscrit dans une logique politique et stratégique tout aussi méconnue que ne l’est la situation réelle en Russie, pays victime de préjugés et de mythes apparus au cours des dernières années au sein de la majorité des médias occidentaux.

Par souci de vérité et volonté de reinformation nous avons choisi de porter un regard critique sur ces mythes afin de permettre aux lecteurs de se faire une idée un peu plus objective sur la Russie d’aujourd’hui.

Mythe n°1 : La Russie ce pays qui a annexé la Crimée de force

A tel point que la population s’est prononcée à plus de 96% en faveur du rattachement à la Russie avec une participation de 83%. En réalité si l’on fait un peu d’histoire on s’aperçoit que la Crimée est devenue définitivement une province Russe dès 1774 grâce à Catherine II. C’est en 1954 que l’Ukrainien va rattacher administrativement à la république soviétique Ukrainienne la péninsule сriméenne.

En somme la Crimée ne reste véritablement Ukrainienne que de 1991 à 2014 soit à peine 23 ans. Contrairement à certaines idées reçues le Kremlin n’avait pas manigancé ce rattachement de la Crimée. La Russie avait en effet depuis déjà quelques années lancé une politique de rapatriement des russes vivant en Crimée et souhaitant rentrer sur le territoire russe. L’argument de velléité impériale est donc totalement hors de propos. La Russie a simplement saisi l’occasion historique qu’elle n’attendait pas de pouvoir réunifier son territoire en y rattachant la Crimée qui est un territoire russe sur le plan ethnique, linguistique, culturel et historique. Un rattachement vécu en Russie comme les allemands de l’ouest ont vécu le rattachement avec l’Allemagne de l’est en 1991.

Mythe n°2 : La Russie, ce pays ou Vladimir Poutine est élu via des élections truquées

Depuis 13 ans celui-ci remporte en réalité haut la main et au premier tour toutes les échéances électorales présidentielles ou il se présente obtenant 52,52% des voix en 2000, 71,22% en 2004 et 63,6 % en 2013.

Seule la dernière élection de 2013 a été critiquée par des ONG américaines qui prétendent que celui-ci n’aurait dû obtenir que 55% au premier tour et non 63% !

Le parti dominant, Russie-Unie a lui obtenu 37% en 2003, 64,1% en 2007 et 49,3% en 2011. En réalité les soupçons de « fraude électorales en Russie » sont nés des élections législatives de fin 2011 qui ont été entachées d’irrégularités administratives réelles. Pour autant nombre d’études ont démontré que ces fraudes locales et identifiés n’auraient pu influer sur les scores finaux puisque ne comptant pas (selon les analyses sérieuses a ce sujet) pour plus de 3 à 5% des bulletins dans le pire des scénarios.

Il faut noter que ces fraudes ne concernent du reste pas que le parti du pouvoir mais également tous les partis politiques participant aux élections notamment ceux d’opposition.

Mythe n°3 : La Russie, ce pays qui a orchestré un Génocide en Tchétchénie

La Russie est toujours présentée comme le pays dont le pouvoir aurait orchestré un véritable génocide en Tchétchénie. La réalité n’est évidemment pas aussi simple.

En 1994, une prise de pouvoir par la force et des élections entrainent la proclamation de l’indépendance de la Tchétchénie. Craignant que la vague sécessionniste ne s’étende le pouvoir russe décide d’intervenir pour mater ce coup d’état militaire intérieur. Cette guerre régionale durera 2 ans et fera plus de 100 000 morts jusqu’au cessez le feu d’août 1996 qui laisse à la Tchétchénie un statut d’autonomie régionale mais pas d’indépendance.

Peu à peu la rébellion va s’islamiser avec la présence croissante de combattants djihadistes étrangers (Wahhabites) souhaitant l’instauration d’un califat islamique pancaucasien. En 1999 la guerre reprend lorsque des attentats terroristes frappent Moscou mais aussi car des groupes armés mènent de nombreuses incursions dans les régions voisines du Caucase pour y attaquer les forces de l’ordre et kidnapper des civils dont certains seront décapités.

La guerre verra la victoire de l’armée russe dont la réaction musclée a sans doute néanmoins évité que ne se constitue dans cette région un authentique Djihadistan qui aurait été déstabilisateur pour toute la région. Il est également difficile d’appréhender les évènements de cette époque dans cette région sans les mettre en relief au cœur de la bataille stratégique que ne se livrent l’Amérique et la Russie pour le contrôle des ressources énergétiques régionales et notamment de la Caspienne.

Mythe n°4 : La Russie, ce pays ou le pouvoir tue les journalistes

La Russie est souvent décrite comme le pays dans lequel on assassinerait les journalistes puisque 300 journalistes ont été tués en Russie post-soviétique soit l’équivalent d’un journaliste par mois.

Pourtant si l’on prend en compte les journalistes tués de façon avérée dans l’exercice de leurs fonctions ou à cause de leur activité de journaliste le chiffre tombe à 56 selon le CPJ dont 28 entre 1992 et 2000 soit avant que Vladimir Poutine n’arrive au pouvoir.

Depuis l’accession au pouvoir de Vladimir Poutine, 26 journalistes ont été tués de façon avérée dans l’exercice de leurs fonctions ou à cause de leur activité de journaliste. La tendance longue semble elle à la normalisation puisque 13 ont été tués entre 2000 et 2005, 9 entre 2000 et 2010 et 4 entre 2010 et 2014.

Il faut noter que parmi ces 26 journalistes 12 ont été tués dans le Caucase russe, 3 à Rostov sur le Don et 2 dans la ville de Togliatti, soit dans des zones relativement « mafieuses » et donc à haut risque.

Mythe n°5 : La Russie, ce pays où l’on ne fait pas d’enfants

La Russie est souvent présentée comme un pays avec une démographie déclinante et donc voué à disparaitre. Fort mal en point durant les années qui ont suivi l’effondrement de l’Union Soviétique la démographie russe s’est redressé sous les années Poutine surpassant les scénarios démographiques les plus optimistes.

De 1992 à 2000 le nombre de naissances s’est effondré et le nombre de décès a augmenté entrainant une baisse naturelle de population de 6.830.423 habitants soit une baisse moyenne annuelle de 758.935 habitants. Cette diminution fut cependant compensée par l’immigration retour vers la Russie des russes ethniques habitant dans les républiques soviétiques.

A titre d’exemple pour la seule année 1999 avec 1 214 689 naissances et 2 144 316 décès la population a baissé de 929 627 habitants. Le taux de fécondité est durant cette période passé de 1,89 enfants / femme en 1991 à 1,17 enfants / femme en 1999.

A partir de 2001 le nombre de naissances s’est mis à remonter et dès 2005 le nombre de décès à diminuer. Année après année, l’amélioration des conditions de vie associée à une forte propagande d’Etat défendant la famille et incitant à faire des enfants ont eu des résultats plus qu’inattendus. Le nombre de naissances ne cesse d’augmenter et l’année 2012 a même vu une hausse naturelle de population avec 1 901 182 naissances et 1 878 269 décès, le taux de fécondité atteignant 1,73 enfants / femme soit plus que dans l’UE.

Mythe n°6 : La Russie, ce pays qui ne profite qu’aux riches

On renvoie souvent l’idée fausse que la richesse en Russie ne profiterait qu’à des élites financières, militaires et aux fameux oligarques. Il s’agit de remettre un peu de vérité en apportant quelques éléments de ré-information.

Tout d’abord, le revenu annuel moyen des russes est passé de 1 322 euros en 2000 (arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine) à 7 988 euros en 2013. Le taux de pauvreté quant à lui a littéralement fondu passant de plus de 35% en 1999 à près de 13% en 2012, soit l’équivalent de la moyenne française, pendant que le taux de chômage n’est lui que de 5,5%

Dans le même temps le pays a connu l’apparition d’une très importante classe moyenne qui représente selon les critères de définition de 25 à 40% du pays. Ces résultats économiques ne sont pas dus qu’à la rente énergétique (qui ne représente que 20% de la création de richesses et 50% des recettes du budget fédéral) mais aussi à une relativement saine gestion économique ayant permis des taux de croissance positifs sur 12 des 13 dernières années.

Mythe n°7 : La Russie, ce pays ou Vladimir Poutine serait détesté

Tellement détesté que le dernier sondage sur sa cote de popularité dépasse les 80% d’opinions favorables. Plus sérieusement il s’agit maintenant de sortir de l’image du despote tsariste aux relents staliniens pour constater que l’immense majorité du pays soutient le président russe.

Le parti présidentiel Russie Unie est le premier parti du pays depuis 15 ans, les élections présidentielles ont toujours été remportées par une très large majorité des suffrages dès le premier tour et les récents évènements ont vu l’ensemble du peuple Russe très largement favorable à l’action de Vladimir Poutine en Crimée.

Cette adhésion populaire se couple sans difficulté à l’exercice d’un pouvoir fort, seul capable de maintenir l’unité et l’importance de la Russie dans le jeu des grandes puissances du monde.

Malgré avoir pris les rênes d’un pays au bord du gouffre et traversé deux guerres (en 2000 et 2008) ainsi qu’une crise économique (en 2009) la cote de popularité du président russe sur les 13 dernières années n’est jamais descendue au-dessous des 60%.

Les mouvements de contestation de 2011 n’ont finalement jamais réuni plus de 80 000 personnes dans tout la Russie (en réalité surtout Moscou et dans une moindre mesure Saint Petersburg) ce qui correspondrait, toute proportion égale, à 30 000 personnes en France.

Loin de l’image du despote tsariste aux relents staliniens trop souvent véhiculée il faut accepter de comprendre que l’immense majorité du pays soutient le président russe et que cette tendance devrait s’accentuer à l’avenir puisque des JO de Sotchi (que la Russie a organisé et remporté) à la Crimée le seuil de popularité du président russe atteint désormais les 80%, preuve que les attentes des russes de voir leur pays redevenir une grande puissance sont réelles.

Sa gouvernance réformatrice (modernisation économique du pays) et conservatrice (sur le plan des valeurs) mais aussi relativement verticale et autoritaire semble parfaitement conforme aux attentes du peuple russe et permet d’atténuer l’apparition de potentielles tendances d’inerties territoriales voir séparatistes, tendances inévitables sur un aussi grand et vaste territoire.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #800666
    le 28/04/2014 par Fred
    7 mythes sur la Russie de Poutine

    La Russie est une démocratie tout simplement parce que l’élection de la Douma -leur Assemblée Nationale- se fait à la PROPORTIONNELLE, comme en Israel du reste, à la Knesset . Les élections ne sont truquées ni en Russie ni en Israel, par contre elles sont toutes truquées en France par le scrutin majoritaire à deux tours sauf, oh paradoxe, les élections Européennes . C’est pourquoi la loi du mariage pour tous est passée en France, alors qu’elle ne passera jamais en Russie, et qu’elle ne serait pas passée en France si l’Assemblée avait été élue à la proportionnelle .

     

    • #800893
      le 28/04/2014 par ...
      7 mythes sur la Russie de Poutine

      Ouais ben moi j’en veux pas de la proportionnelle (de république sans proportionnelle non plus d’ailleurs, c’est effectivement pire), c’est quand même truqué si les médias sont concentrés (ce qui est le cas en Russie comme en Israel), où si le vote est éléctronique...


  • #800672
    le 28/04/2014 par Tom
    7 mythes sur la Russie de Poutine

    Hitler était aussi populaire en Allemagne que Poutine ne l’est en Russie : mais tous les sionistes ont ordre de dire partout que Poutine, comme Hitler, est un insupportable dictateur ; à partir de 1933 les Juifs qui venaient d’Allemagne avaient ordre de raconter que le peuple allemand était opprimé et qu’il n’attendait qu’une déclaration de GUERRE pour se révolter : c’est ce qui explique la drole de guerre, Gamelin attendait que la révolution promise éclate en Allemagne - et ce sont les chars de Guderian qui sont arrivés .

     

    • #800784
      le 28/04/2014 par Salim
      7 mythes sur la Russie de Poutine

      Bizarre que Israël, le pays ’’sioniste’’ fasse l’éloge de Poutine dans le Israelvalleys, le Haaretz, le jssnews !! Bizarre aussi que le pays sioniste soit actuellement neutre dans l’affaire ukrainienne, une neutralité qui a été extrêmement critiqué par Washington... bien sûre il faut s’informer partout pour avoir une vision clair sur certaine chose !


    • #800794
      le 28/04/2014 par Viaticum
      7 mythes sur la Russie de Poutine

      Comparer Poutine à Hitler n’a à peu près aucun sens,… si ce n’est celui d’apporter de l’eau au moulin de la propagande occidentale. C’est ça que tu veux ?


    • #801303
      le 29/04/2014 par yacsam
      7 mythes sur la Russie de Poutine

      @Salim ce que tu dit n’est pas tout a fait faux, si on omet la présence de vétérent de tsahal parmis les "manifestant" de maidan.

      Il faut retenir que dans les grande opération de manipulation (ingénieurie sociale, voir l’itw de Lucien Cerise sur E&R) le manipulateur doit réster invisible pour que la manipulation soit éfficace

      Ne pas ignorer nom plus ce que dit Pierre Hillard sur les Oligarque Juif de Russie. En tout cas ne t’en fait pas, les sionniste c’est comme la vermine ils savent s’adapter à toute circonstance...


    • #801524
      le 29/04/2014 par Salim
      7 mythes sur la Russie de Poutine

      les ’’vétérans de Tsahal parmit les manifestants’’ et bien je t’annonce mon ami que ce genre d’intox euu d’info ont été inventés et crié sur tout les toits par seulement une poignées de médias ultra pro-poutine et ultra anti-Israël, les snipers sur la place maïdan étaient de la CIA et non du Mossad, en aucun cas Israël n’aurait prit le risque de se mettre Moscou a dos, elle a besoin de lui pour l’Iran et la Syrie, d’ailleurs cette neutralité israélienne est une récompense a Poutine pour avoir accepter de ne pas vendre de S-300 aux mollahs et a Bachar !


    • #801550
      le 29/04/2014 par NSX
      7 mythes sur la Russie de Poutine

      @ Salim
      ... faire croire que Israel est derrière Poutine simplement sur la base que des journaux de là bas ont pu le soutenir ou que Israel est neutre concernant l’Ukraine.
      Neutre, Israel ne l’était pas lorsqu’elle a accordé un large soutien financier et matériel (militaire) à la Géorgie avant et pendant la guerre contre la Russie et l’Ossétie en 2008, ce qui a été confirmé par l’UE. D’accord, c’était Medvedev qui dirigeait à l’époque mais il est du même parti que Vlad


  • #800724
    le 28/04/2014 par WarPigs
    7 mythes sur la Russie de Poutine

    Je ne doute pas que si en France nos journalopes faisaient vraiment leur job, et allaient gratter du côté des véritabels Mafia : Finance, Politique, mafia des drogues, protitutions et autre, il y aurait plus de morts chez eux.

    Ah c’est sûr, pour montrer un ou deux petits dealers voler un sac à main, pas trop de rique, pour commenter le sport ou le showbiz, discuter complaisamment du monde politique ou chier sur le FN, Soral/Dieudo etc.

    Ah si, Caroline Fourest à eut un bleu à cause des chrétiens extrémistes d’extrème droite extrème.


  • #800741
    le 28/04/2014 par Idriss
    7 mythes sur la Russie de Poutine

    c’est aussi le pays qui vient de renforcer une loi mémorielle.

     

    • #800891
      le 28/04/2014 par H.Gallo
      7 mythes sur la Russie de Poutine

      Cette loi à pour unique but d’avoir des moyens légaux de lutter contre des groupes néo-nazis comme Svoboda.
      Ne pas extrapoler pour dire des bêtises.


    • #801025
      le 29/04/2014 par MankindFails
      7 mythes sur la Russie de Poutine

      La Russie défend ses interets et clairement à leurs yeux critiquer Israel ou le sionisme ne semble pas être dans leurs interets.

      Je ne prétend pas savoir si ses soutiens au sionisme sont une preuve de l’influence sioniste sur la Russie ou bien simplement de la politique mais ça pourrait très bien n’être que de la politique.

      Après tout si les israeliens sont des partenaires économiques et politiques potentiels pourquoi se soucier des Palestiniens plus que des Tibétains et pourquoi remettre en question l’holocaust et la diabolisation de l’Allemagne nazi alors que la liberation contribue à la Grandeur de la Russie et alors que Poutine essait de moderer la monté du néo-nazisme en Russie et en Europe de l’est. Néo-nazi dans le sens de petites m****s qui agressent les gens de couleurs dans la rue et non dans le sens d’idées nationale socialiste.


    • #801526
      le 29/04/2014 par NSX
      7 mythes sur la Russie de Poutine

      Une loi mémorielle pour défendre principalement le souvenir de 28 millions de Russes qui ont payé le prix fort face aux nazis... c’est ce qui se passe quand on ne se couche pas devant les Allemands, ni en 5 semaines ni en 5 ans.
      A l’heure actuelle où des nazillons excités et manipulés par l’Occident rêvent de casser de l"untermensh" russe ou tout ce qui est vaguement russophone en Ukraine, en Lettonie ou ailleurs, ça me semble pas mal joué


    • #802079
      le 30/04/2014 par MankindFails
      7 mythes sur la Russie de Poutine

      @NSX

      Faut pas oublier non plus que l’Histoire est écrite par les vainqueurs. C’est la Russie qui ne s’est pas couché devant l’Allemagne ou bien l’inverse ? À cette époque la Russie était celle de Staline, si j’avais eu le choix j’aurais préferé servir sous Hitler que sous Staline. Déjà avec Hitler on pouvait esperer au moin être envoyé au front avec une arme... Avoir si peu de respect pour la vie humaine au point d’avoir la moitier des morts d’un conflict mondial c’est peut-être representatif du courage des soldats mais c’est aussi représentatif des sociopathes au pouvoir dans la Russie de cette époque.

      Aussi la Russie n’était pas innocente dans tout ça, elle a participé au blocus contre l’Allemagne avant la guerre, je me rappelle même avoir lu quelque part que les Russes ont coulé un navire de croisière d’ouvriers allemands en vacance avant la guerre et que c’était plus de morts que le Titanic.

      Cette loi sert peut-être le gouvernement russe mais ça reste de la censure afin de préserver des demi-vérités de propagande d’après guerre. Interdire d’étudier l’histoire c’est comme brûler des livres pour imposer des idées et en interdire d’autres, ça ne peut être qu’une mauvaise nouvelle pour l’humanité en général.

      Les nazillons excités dont tu parles ne sont pas influencé que par l’Occident mais aussi par des réalités historiques. L’imperialisme des Tsars ensuite les bolchévicks ensuite l’URSS... Pas étonnant que dans un pays près de la Russie qui a subit tout ça on y trouve des gens qui n’aiment pas trop les Russes. Même de nos jour la Russie n’est pas toujours juste avec les pays qui l’entoure. Un peu comme les USA en Amérique latine, ils magouillent, s’ingèrent, défendent leurs interets avant ceux des autres etc.

      Problèmes de nazillons je veux bien mais si la meilleur solution de la Russie est de censurer des vérités historiques et bien c’est quand même pathétique.


  • #800746
    le 28/04/2014 par galhano
    7 mythes sur la Russie de Poutine

    Je rêve d’un POUTIN chez nous en EUROPE DU SUD
    plus le pouvoir médiatique et politique cherche à discrédité Mr POUTIN
    plus il monte dans le respect des européen du sud, car nous aurons besoin des russes pour nous sortir de la mélasse.
    A bientôt


  • #800764
    le 28/04/2014 par Salim
    7 mythes sur la Russie de Poutine

    cet article est juste sauf sur 2 points, bien sûre en ce qui concerne la Tchétchénie, aucune mention de l’incident de Riazan où le FSB a été prit la main dans le sac comme responsable des attentats de Moscou qui ont justifié la deuxième guerre tchétchène, une guerre que la population russe ne voulait pas donc il a fallu la justifier en orchestrant des attentats sous faux pavillons exactement comme le 11 septembre !! D’ailleurs des députés de la Douma avait demandé enquête sur cet incident en 2000 et la Douma la rejeté et classée top secret les documents relatifs a cet incident pour les 75 prochaines années !(références archives du Moscou times)
    >> pour les inégalité et les oligarques, un article d’un média pro-russe qui veut tout dire>>http://fr.ria.ru/business/20131009/...

     

    • #801090
      le 29/04/2014 par l’oracle a dit...
      7 mythes sur la Russie de Poutine

      la Russie est un état comme les autres, avec ses bons et ses mauvais côtés !
      Poutine est-il un opposant au système, ou alors un fourbe au service de l’Empire ? éternelle question, rebattue sans fin sur la Toile...le système est tellement fort et performant qu’on a l’impression d’évoluer dans un labyrinthe contrôlé par lui...qu’on choisisse Pierre, Paul ou Jacques, j’ai la nette impression de travailler pour l’Empire...


  • #800934
    le 29/04/2014 par gab gosselin
    7 mythes sur la Russie de Poutine

    Article très intéressant surtout en qui concerne la popularité de Poutine, mais les élections en Russie sont frauduleuse depuis plus d’une décennie : depuis 2000 les médias supportent abusivement Poutine,aucune autre alternative politique n’est réellement proposée et la plus part des candidats sont membres ou associés à Russie Unie. Vous tombez dans le panneau inverse des médias occidentaux que vous dénoncez en faisant l’éloge du monsieur
    .


  • #800960
    le 29/04/2014 par l’oracle a dit...
    7 mythes sur la Russie de Poutine

    Poutine est-il un opposant au NOM ou bien un fourbe au service de l’Empire ? question éternellement rebattue, ici et partout sur la Toile...il faut toujours garder à l’esprit que l’Amérique n’a qu’un ennemi : c’est l’Europe ( selon Francis Cousin, voir ses analyses sur Youtube)...l’affaire ukrainienne justifie l’existence de l’Otan et renforce la tutelle des USA sur l’UE...
    peut-être la Russie est-elle l’alliée de l’Amérique- à son corps défendant ? il a fallut Poutine pour redresser la Russie et offrir un prétexte aux ricains pour maintenir leur présence militaire en Europe...durant la prochaine décennie, il faudra observer le rôle des allemands, qui lorgnent de plus en plus vers la Russie...c’est la grande interrogation et la seule, d’ailleurs- car l’Allemagne détient, par ce rapprochement hypothétique avec Moscou, les clés de la survie de l’Europe, à tous points de vues...d’où la volonté acharnée des ricains d’élargir l’UE au delà du raisonnable, et de chercher à intégrer la Turquie , contre vents et marées !!!

     

    • #801385
      le 29/04/2014 par francky
      7 mythes sur la Russie de Poutine

      "Les clés de survie de l’Europe" ?????? Mias justement ce qu’on veut nous ici c’est la faire imploser l’Europe qui a été créer par un nazi en38 et ensuite ce même nazis fait prisonier par les americains à servir l empire et est devenu le premier president de l’ UE. Son nom Walter Hallstein
      Des doutes ??????
      http://www4fr.dr-rath-foundation.or...


  • #801053
    le 29/04/2014 par Nasser
    7 mythes sur la Russie de Poutine

    À quand le mythe "La Russie, ce pays contre de l’empire" ?


  • #802736
    le 30/04/2014 par lebelge
    7 mythes sur la Russie de Poutine

    Le problème de la presse officielle composée de journalistes gagas est qu’elle est bien évidemment sous le diktat des patrons de presse, eux-mêmes liés à la grande finance qui place aussi ses pions au sein de l’administration américaine, française, britannique... Accuser Poutine de tous les mots est une idiotie qui ne tient pas compte du fait que Poutine n’est pas seul en Russie. Poutine me semble tout à fait digne de représenter le peuple russe et il me semble, connaissant un peu les russes pour les avoir fréquenté pendant les vacances, que Poutine est vraiment un modéré. Le russe moyen déteste les occidentaux qu’il croit responsable du déclin de la Russie, et l’histoire malheureusement ne leur donne pas tord tant les incursions occidentales en Russie (Napoléon, Hitler…) ont été dévastatrices. Il faut bien réaliser qu’il n’y a pas de peuple qui hait autant les américains que les russes. Et c’est là que l’attitude des occidentaux est suspecte car voudrait-on qu’un extrémiste, un second Hitler, arrive à la tête de la russie ? Poutine a 62 ans, donc il s’approche de la pension, c’est bientôt fini pour lui. Essaie-t-on de faire de la Russie ce qu’on a fait de l’Allemagne en 1929 : la ruiner en faisant s’effondrer son système financier ? Est-ce encore un coup pour faire immigrer les derniers juifs de Russie vers Israël qui a tant besoin de juifs puisqu’ils ne se reproduisent plus ? Est-ce simplement pour faire monter le prix du gaz pour que le gaz de schiste américain devienne rentable ? Ou est-ce simplement pour créer un épouvantail justifiant de basculer rapidement dans le grand marché transatlantique ? Ou bien c’est tout cela en même temps ? Dans ce contexte, les français doivent faire très attention pour qui ils votent aux prochaines élections européennes. Il faut se poser la question s’ils doivent donner des voix à des personnalités comme François Fillon ou Juppé qui qualifient Vladimir Poutine de "dictateur" qu’il faut arrêter. Ce sont des atlantistes inconditionnels donc il me semble qu’ils sont dangereux.


  • #806017
    le 03/05/2014 par Petite mère russophile
    7 mythes sur la Russie de Poutine

    Bonjour. Monsieur Gérard Depardieu qui est un comédien talentueux français, et les Russes ont de la chance de vivre en Russie. S’il y a une troisième guerre mondiale à cause des chacals, nous les français de France nous serons encore malheureux comme durant les deux autres guerres de 1914 et 1940. J’espère que Dieu Jésus va nous protéger, nous les êtres humains de bonne volonté. J’aime beaucoup voir des films historiques sur la Russie, c’est souvent très romantique, romanesque, épique, émouvant, beau. J’aime les tsars de Russie et j’aime les oeufs de Fabergé. Les cérémonies des jeux olympiques en Russie étaient splendides, magnifiques, j’aime leurs arts, j’aime leurs musiques classiques passionnées, j’aime leurs chants chrétiens, j’aime l’hymne russe patriotique, il est grandiose quand il est chanté par des milliers de Russes fervents. La France et la Russie devraient être amies comme avant... Salut cordial. Béatrice Berthelage-Hervé à Champigny sur Yonne


Afficher les commentaires suivants