Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

89% des étudiants juifs déclarent avoir subi un acte antisémite

Une étude de l’UEJF sur le "ressenti" des étudiants...

L’enseignement supérieur, reflet de la société, n’est pas un rempart contre l’antisémitisme. Un sondage Ifop fournit pour la première fois des chiffres éloquents.

 

Ces derniers mois, plusieurs événements inquiétants avaient mis en émoi le monde universitaire : comme le saccage du local de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) sur le site de Paris I-Tolbiac, en mars 2018 ; ou, la même année, cette inscription sur les murs de l’université Grenoble-Alpes, soupçonnée de viser son président, Patrick Lévy (« La rentrée, ça gaze(ra) ? ») ; ces tags (croix gammées, mot Juden écrit au marqueur) découverts dans une salle de cours d’HEC à Jouy-en-Josas (Yvelines) ; sans oublier la plainte, le 20 octobre dernier, de cette étudiante en médecine de Paris XIII (Seine-Saint-Denis) qui affirme avoir été victime de « harcèlement à caractère antisémite » au sein de sa fac...

 

 

Des cas isolés ? Combien de jeunes sont-ils confrontés à des propos, des injures ou des agressions antisémites derrière les murs des écoles et des universités françaises ? Quelle est l’ampleur des préjugés et des stéréotypes véhiculés dans le cadre étudiant ? Une vaste enquête Ifop, réalisée à la demande de l’UEJF en mars 2019 – « le regard des étudiants sur l’antisémitisme » – donne enfin des éléments de réponse.

Cette étude est constituée de deux volets : Le premier concerne le ressenti et le vécu des étudiants dans leur ensemble (échantillon de 1 007 personnes représentatives de la population étudiante française). Le second concerne le ressenti et le vécu des étudiants de confession ou de culture juives (405 personnes). L’Express vous livre, en exclusivité, ses principaux enseignements.

 

Question : Dans le cadre de votre vie étudiante (cours, vie associative étudiante, soirée...) avez-vous déjà été victime de l’un des actes suivants ?

89% des étudiants juifs interrogés affirment avoir été victimes d’au moins un acte antisémite (injure, agression, blague « potache » sur la Shoah, stéréotype) au cours de leurs études. « Dans un souci de coller au plus près de la réalité du terrain, nous avons comparé ces réponses à celles données par des étudiants non juifs. Or, 45% de ces derniers disent, pour leur part, avoir assisté à au moins un acte antisémite au cours de leurs études. Ce qui donne une idée de l’ampleur du phénomène », explique Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop.

[...]

Question : Êtes-vous d’accord ou pas d’accord avec les affirmations suivantes ?

Lire l’article entier sur l’express.fr

L’UEJF, organe de censure et de délation, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et les stéréotypes et blagues potaches insupportables sur les blondes ça fait pas l’objet d’enquêtes et de statistiques ?


  • Pourquoi, ne fait-on pas les mêmes genres de sondages en Israël, rien que pour voir ?Faut toujours qu’en France, on vienne gratter pour dénoncer des choses qui n’existent que partiellement ou très peu (personne n’est parfait) .On entend ses dires et ces sondages que depuis quelques années alors que dans les années 70/80 et même plus tard, ces questionnements n’ont jamais été d’actualité .Si aujourd’hui ceci existe, c’est qu’on veut bien le faire exister .Il y a certainement une raison .
    L’antisémitisme n’a jamais été la préoccupation des Français, et peut-être qu’il y en a qui voudrait que cela change .


  • Le 666 à la fin.


  • On se demande où ils trouvent les trésors de courage qu’il faut, pour continuer à vivre dans un endroit où ils sont si terriblement martyrisés, et ne pas retourner à la mère patrie qui leur tend les bras. quel héroïsme exemplaire !

     

  • Et a comment régler le problème, la bonne fille de suggérer " Il faut libérer la parole . " Ce qui signifie bien sur exactement le contraire . Le chien ne sourit pas il montre les dents .


  • C’est dure de tenir 12 minutes a écouter autant de connerie.

    Pour ne pas être dans le préjugé l’idéal est d’apprendre par cœur un document qui nous dit ce qu’il faut penser.
    CQFD


  • #2163384

    Ils voulaient mettre 100% au départ, mais ils ont dit "Non les mecs, arrêtez mdr on va se faire choper"


  • Mesdames et messieurs, c’est désormais officiel :
    la jeunesse est morte.


  • On s’en fout en fait

     

  • Un jour pour rigoler, j’ai dit à une copine, d’ascendance juive et égyptienne, que si un prof la fait chier avec une remarque, elle pourrait invoquer l’antisémitisme, le sexisme et le racisme. Elle a rigolé pendant 5 minutes et ensuite m’a dit qu’un des étudiants de son cours usait déjà de la carte antisémitisme et également de celle de l’homophobie dès qu’une remarque lui déplaisait... comme quoi...


  • Combien de fois j’ai étais insulté de sale parisien dans le sud-ouest de la France.
    J’en es pas fais une jaunisse.
    Mais je devrais peut-être mettre mes enfants dans une école privée accessible uniquement au petits franciliens.


  • Je crois bien que le chiffre annoncé dans le titre est exact, voire même en deçà de la réalité. Ça relève de la pathologie. Pour éviter toute interprétation ou d’éventuels problèmes, le mieux est si possible de les ignorer totalement (le cas entre gosses et entre étudiiants par exemple).


  • Du coup dans ma vie Jai côtoyé que les 11%


  • #2163444
    le 20/03/2019 par The Médiavengers Zionist War
    89% des étudiants juifs déclarent avoir subi un acte antisémite

    Je ne me souviens pas avoir entendu le mot juif de toute ma scolarité, mais ce dont je suis sûr, c’est que 100% des Français sont pris pour des cons.


  • En fait, moi qui suis pas juif, j’ai subi des actes antisémites. C’est dire ! L’antisémitisme est vraiment partout. Faudra que les gens refassent des stages, y’a rien à faire, même si cela doit durer encore une fois deux mille ans.


  • En tant que goy qui a connu (et même bien connu pour certains) plus que "quelques juifs", y compris de sphères sociales assez élevées.

    Concernant le premier tableau, rien que les 2 premières lignes me font bien sourire, car les remarques et blagues les plus "antisémites" (y compris sur la shoah), je les ai entendu de la part de juifs à l’encontre d’autres juifs.
    Et ce dans toutes les situations possibles, qui vont de faire du pur humour bien noir comme le dit la formule pour juste rigoler, à par colère pour se faire mal entre eux.

    Après dans le second tableau je note quelque chose de tellement contradictoire que ça laisse songeur on va dire....
    Comment peut-on avoir "66% des français considérant les juifs injustement attaqués quand les choses vont mal" dans un pays qualifié d’antisémite, ils devraient justement trouver ça normal.... par définition puisqu’ils sont sensés être antisémites et tout leur mettre sur le dos pour cette raison.

    Le peuple élu ..... pas pour leur logique en tout cas....


  • #2163450

    Ben alors, pourquoi rester dans un pays anti-mites ?

    Ils ne seraient pas un beaucoup paranoïaques ?


  • Etonnant, tout de même :
    Dans le temps, les innombrables "Histoires Belges ou Suisses" faisaient plus ou moins rire, mais rigoureusement personne n’aurait jamais eu l’idée de considérer qu’il s’agissait "d’agressions racistes" …..
    Or, de nos jours, la moindre plaisanterie mettant en scène une "Histoire Juive" est aussitôt décrétée "raciste" ou "antisémite" et son auteur est immédiatement tancé et mis plus bas que terre …..
    Ceci est d’autant plus surprenant que les juifs eux mêmes sont entre autres réputés pour leur humour typiquement juif et de nombreux artistes comme "Popeck" par exemple ont bâti toute leur carrière la dessus …..
    Quant à l’Uejf, ces "militants" enragés et très souvent malhonnêtes, ils n’ont rigoureusement aucune crédibilité et leur "étude", mentionnée dans l’article, pas davantage !!!!!


  • #2163469

    Arrêtez, c’est la vérité !!!

    La dernière fois j’ai entendu un étudiant dire à un autre : "Put... t’as tout mangé en juif toi !".

    Inadmissible !!!


  • #2163471

    Bah vous voyez, Sarkozy a tenu parole !

    N’avait-il pas déclaré : "Je vais tout nettoyer au Casher !" ???


  • #2163473

    Quand j’étais lycéen, il y a 30 ans, des camarades racontaient les blagues suivantes :

    "Pourquoi y avait il une odeur de caramel le mercredi à Auschwitz ?
    Parce que c’était le jour des diabétiques"

    "Mon grand-père est mort dans un camp de concentration...il est tombé d’un mirador"

    "Pourquoi Hitler s’est-il suicidé ? C’est après avoir reçu la facture de gaz"

    Cela ne choquait personne et les juifs étaient les premiers à en rigoler....Aujourd’hui, les blagueurs seraient exclus du lycée....et un psychologue prendrait en charge les élèves traumatisés


  • Non mais donnez-leur le diplôme d’avance car dans ces conditions, comment étudier sereinement ? Ils souffrent vous comprenez.

    Des blagues ! Des stéréotypes !... Comment peut-on encore tolérer de tels comportements, j’ose le dire car il faut nommer les choses par leur nom, criminels !

    Il faut contraindre la haine se cachant sous ces apparences gentillettes à céder le pas.

    Ça commence par une blague potache puis irrémédiablement depuis la nuit des temps, cela finit en simiyons et bientôt à cette allure, en simiyards !

    Stop à la haine. Ainsi je réclame de la part du gouvernement des mesures fortes, par exemple une hausse du budget pour la lutte contre l’antisismnimnisme.


  • "...et 100% aussi peut être ...qu’est ce que ça veut dire ... c’est l’entretien de la haine"


  • A quand un sondage sur les Français qui conservent encore leur foi catholique ?
    Voici quelques unes des questions suggérées :

    1. Quel est votre ressenti concernant le programme d’éducation sexuelle de jeunes enfants dans les établissements scolaires en France ?
    2. Quel est votre ressenti au mariage entre les mêmes sexes, vu le caractère sacré du mariage entre un homme et une femme prôné par l’Eglise Catholique ?
    3. Vous êtes-vous sentis humiliés, agressés ou en colère quand des Femens ou d’autres individus ont souillé les lieux sacrés et les églises en France ?

    etc. etc...


  • #2163495

    Combien d’étudiants chrétiens ont-ils subi un acte antichrétien ?
    Avez-vous vu la dernière couverture de Charlie Hebdo (affichée en gros sur certains kiosque) ? Un musulman, un agnostique ou un athée qui ne se sentiraient pas "catholiques" devant une telle boue discréditeraient leur propre cause.
    Combien de Français ont-ils subi un acte antifrançais ?
    La France toujours condamnée à propos de sa colonisation (rien de moins qu’un "crime contre l’Humanité", selon Macron), de son Occupation, etc. etc.


  • 100 % des francais de souche ont déjà subit des dizaines d’actes anti francais , mais par contre c’est eux qu’on traite de raciste quand ils s’en plaignent.


  • Sont comptabilisés dans l’étude :
    - les piqûres de moustiques
    - les feux tricolores qui passent au rouge
    - les recalages en boîte nuit pour état d’ébriété avancé
    - les râteaux
    - les bad beats au poker
    - la pluie
    - les embouteillages
    Liste non exhaustive.
    Faites vous plaisir... !


  • #2163614

    Aaah ces articles sont vraiment sympas (Un peu de bonne humeur) car les commentaires sont toujours inspirés et hyper drôles. Merci les gars, j’ai bien rigolé.

    Par ailleurs, C’est intéressant d’analyser les questions et les résultats qui montrent que la première partie du tableau concernant les agressions, injures... C’est assez élevé. Mais la seconde partie concernant leur place dans les médias, finance, manipulation... bizarrement, les français sont peu nombreux à être d’accord avec les propositions. Vraiment,vraiment mais vraiment bizarre. Je précise que je suis complotiste et C’est sûrement déterminant dans ce commentaire.


  • Il faudrait faire le même sondage avec les Belges, pour voir ...Une fois :) !!! PPPFFFIIIOOOOU........


  • Il n’existe aucune raison autre, qu’une très grande naïveté, confinant donc avec une bêtise d’anthologie, pour croire, qui que ce soit, sur parole.


  • #2163673

    L’antisémitisme est toujours proportionel au pouvoir juif dans le pays hôte......


  • Les 11 pour 100, ce sont les fameux juifs antisionistes, que les radicaux sionistes traitent de tarés (culpabiliser, c’est pour les goys) ?


  • Du coup, ils partent ?


  • Moi j’ai lu d’une fesse distraite que 100% des juifs étaient juifs ! Énorme... Je n’en suis pas encore revenu !


  • 89% sont des mythos...


  • Grosse contradiction : dans le 2ème tableau, qui va de 2014 à 2019, on voit que les avis négatifs sur les juifs diminuent, et l’avis positif (car il n’y en a qu’un dans ce "sondage") augmente. Ça semble démontrer précisément une baisse constante de l’antisémitisme, non ?


  • Les blagues potaches et stereotypes c’est antisemite ?
    Il faut interdire Charlie Hebdo, la Vérité si je mens, Rabbi Jacob, les spectacles d’Elie Kakou....

    Est-ce que les belges ont fait une etude Ifop sur les blagues belges ?


  • Et si on menait le meme questionnaire sur les cathos ?


  • Je suis français de parents maghrébins musulmans et voici quelques éléments de ma vie :

    * Je galère grave pour trouver du travail, aucune entreprise ne m’a répondu après les centaines et centaines de CV et lettres de motivation envoyés.

    * Je galère grave pour trouver un logement, tous les loueurs et/ou bailleurs me disent que l’appartement en question est déjà loué, juste après que j’ai décliné mon identité.

    * Je ne suis jamais rentré en discothèque ou dans un bar branché, aucun vigile ne m’y a laissé entrer pour les mêmes motifs : il faut être habitué, soirée spéciale, la boîte est pleine...

    * Quand je vais faire mes courses dans un supermarché ou ailleurs, 9 fois sur 10 le vigile ou la personne chargée de la sécurité me suit dans tous les rayons.

    * Quand je sors, je me fais contrôler en moyenne 4 à 6 fois par semaine, il m’est déjà arrivé de me faire contrôler 3 fois dans une seule journée.

    * J’ai été agressé et insulté gratuitement de nombreuses fois de sale arabe ou de sale bougnoule.

    J’aurais encore des dizaines et des dizaines, pour ne pas dire des centaines d’anecdotes de racisme, de xénophobie et de haine subis quotidiennement, partout et par tous les acteurs et toutes les personnes qu’un être humain rencontre durant sa vie.
    Certains mêmes de mes (anciens) profs étaient ouvertement racistes sans qu’ils n’aient été inquiétés par leur hiérarchie ou leur direction.

    J’ai un casier judiciaire vierge et je n’ai jamais emmerdé personne.
    Voilà.

     

    • Malheureusement c’est triste, mais tout le monde s’en fout car il n’y a que l’antisémitisme fantaisiste qui intéresse les médias hypocrites.
      89% des participants à ce sondage sont des menteurs ou des paranoïaques. Je n’ai jamais vu aucun juif, et je ne pense pas être la seule, se faire insulter dans la rue ou galérer à trouver du taff.
      Il faudrait les mettre dans la peau d’un noir ou d’un arabe histoire qu’ils découvrent ce qu’est le vrai racisme et qu’ils arrêtent enfin de chialer sur leur sort comme des petites victimes imaginaires.


    • #2164613
      le 22/03/2019 par Docteur ès pleurniche victimaire
      89% des étudiants juifs déclarent avoir subi un acte antisémite

      C’est dommage parce que j’ai quasiment cru à ton fake jusqu’à ce que tu sortes celui-là :
      "* J’ai été agressé et insulté gratuitement de nombreuses fois de sale arabe ou de sale bougnoule."

      Finalement à ton échelle t’es un peu comme la communauté : tu fais d’abord du bon travail de manipulation en sortant très finement des petits mensonges plutôt crédibles (attirant ainsi ma compassion de "crétin chrétien prénommé Christian") et soudain, sans qu’on sache trop pourquoi, tu te mets à auto-saboter ton message en sortant à la fin un super-mensonge absolument pas crédible pour en faire des tonnes, flinguant ainsi totalement ton travail de sape précédent qui pourtant avait été plutôt réussi. Un peu comme un peintre qui balancerait un pot de peinture sur son œuvre après l’avoir terminée.

      En tout cas merci beaucoup pour ce cas pratique.


    • Désolé mais ton témoignage ne tient pas debout. Moi qui suis blanc normal et circule beaucoup en transports en commun je n’ai jamais été témoin d’une scène raciste, jamais ! C’est plutôt les blancs qui font profil bas ! Par contre des casse-couilles de tous pays on en rencontre un paquet !


  • Finalement les chiffres parlent et là, accordons le crédit.
    On peut observer que :
    - Proportionnellement les réponses des deux groupes sont sensiblement identiques.
    - Les Français ne sont pas les antisémites que l’on nous décrit.
    - Les juifs sont autant antisémites que les français.
    Cherchez l’erreur.


Commentaires suivants