Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Allemagne refuse d’augmenter son budget militaire pour l’OTAN

L’Organisation Atlantique se console avec la Géorgie

« L’objectif des 2% [du PIB] n’est pas un “fétiche”. […] Les missions de la Bundeswehr rend ce montant nécessaire à l’avenir. Il en va également de la crédibilité de l’Allemagne », avait lancé Angela Merkel, la chancelière allemande, le 14 mai 2018, devant les responsables militaires de son pays. Et de relever que, durant la Guerre Froide, le budget de la défense ouest-allemand était même équivalent à 2,3% du PIB.

 

Seulement, Mme Merkel n’a pu se maintenir au pouvoir qu’en acceptant de diriger une « grande coalition », à laquelle participent les chrétiens démocrates de la CDU et les sociaux-démocrates du SPD. Ce qui l’oblige à trouver un compromis permanent.

Aussi, lors du dernier du sommet de l’OTAN, organisé à Bruxelles, en juillet 2018, elle prit l’engagement de porter le budget de la Bundeswehr non pas à 2% du PIB [comme Berlin s’y était engagé en 2014, NDLR] mais à 1,5% du PIB. Et le secrétaire général de l’Alliance atlantique, Jens Stoltenberg, y avait vu « un pas dans la bonne direction », même si pour le président américain, Donald Trump, le compte n’y était toujours pas.

Et il ne le sera d’autant moins que Berlin ne tiendra même pas ses engagements. C’était dans l’air depuis quelques semaines… Et cela vient d’être confirmé par le ministère allemand des Finances, ce 18 mars.

En effet, selon la planification budgétaire pour la période 2019-2023, qui sera formellement présentée en Conseil des ministres dans deux jours, le budget qu’il est prévu d’allouer à la Bundeswehr passera de 1,37% en 2020, pour ensuite diminuer à 1,29% en 2022, puis à 1,25% en 2023.

[...]

La semaine passée, M. Stoltenberg avait prévenu : « J’attends de tous les alliés, y compris l’Allemagne, qu’ils tiennent leurs promesses. »

Lire l’article entier sur opex360.com

 


 

L’OTAN et la Géorgie lancent des manœuvres conjointes près de Tbilissi

Le 11 septembre 1795, abandonnées par son homologue russe qui était alors son allié, l’armée géorgienne était anéantie par les troupes de l’empereur kadjar, Agha Mohammad Khan, à Krtsanissi. Et Tbilissi fut détruite.

 

Plus de deux siècles plus tard, c’est à Krtsanissi qu’un centre Centre conjoint OTAN-Géorgie de formation et d’évaluation a été mis en place afin d’assurer, dans le cadre d’exercices réels ou simulés, l’entraînement et la certification d’unités militaires de pays membres et/ou partenaires de l’Alliance.

Pour rappel, craignant les visées de la Russie, avec laquelle elle a été en guerre durant l’été 2008 au sujet de l’Ossétie du Sud, la Géorgie aspire à rejoindre l’OTAN depuis pratiquement son indépendance. Elle a ainsi adhéré au Partenariation pour la Paix [PPP] dès 1994. Pour autant, la question de son adhésion est encore loin d’être réglée.

D’où la mise en place d’une commission OTAN-Géorgie [COG], puis, lors du sommet de Newport, en 2014, l’adoption d’un « paquet de mesures » visant à renforcer les capacités de Tbilissi à se défendre et à préparer son adhésion.

[...]

Évidemment, la perspective de voir la Géorgie rejoindre les rangs de l’OTAN n’enchante guère la Russie, même après avoir mis le grappin sur l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie, deux territoires géorgiens sécessionistes.

Hasard, coïncidence ou calcul, l’OTAN et la Géorgie ont lancé, ce 18 mars, un exercice conjoint de « commandement » qui doit durer près de deux semaines. Or ce jour est particulier puisqu’il marque le 5e anniversaire de l’annexion de la Crimée par la Russie.

Lire l’article entier sur opex360.com

L’OTAN et la défense européenne, sur E&R :

 






Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2163329

    Il faut savoir que depuis 1945, les Etats-Unis d’Amérique forcent l’Allemagne et le Japon - les deux défenses anti-communistes qu’ils ont reconstruites - à "dépenser" leur surplus économique dans l’OTAN ou dans des projets d’infrastructures inutiles pour la plupart. On ne parle jamais des balances commerciales et des excédents, et c’est bien dommage, car elles sont régulées ou jugulées toujours au profit d’un concurrent potentiel ...

     

    Répondre à ce message

  • #2163339

    C’est plutôt les US qui devraient subventionner les autres pays membres pour participer et servir de supplétifs à leurs guerres impérialistes !

     

    Répondre à ce message

  • Il est fort à parier que les budgets allemands pour la défense soient utilisés pour l’acquisition de matériels US ! Merci qui ?

     

    Répondre à ce message

  • #2163456

    Peut-être que les Allemands préfèrent investir dans la recherche et le développement ( et ainsi cumuler les brevets scientifiques) ... c’est moins con et ça assure l’avenir...

     

    Répondre à ce message

  • L’autre semaine les Serbes commémoraient la guerre ignoble déclenchée contre leur pays qui s’appelait à l’époque la Yougoslavie. A cette occasion à la télévision russe sont passés des images d’archives sur les bombardements de Belgrade avec du phosphore appauvri, on a pu voir la TV Serbe en flammes. Elle aussi, elle a été bombardée un soir où les journalistes et les techniciens préparaient les émissions matinales - ils ont tous été tués, morts dans les incendies et sous les bombes. Les avions de l’OTAN ont attaqué sans l’aval de l’ONU un pays souverain européen dans l’indifférence générale. La guerre en ex Yougoslavie était une guerre totalement illégitime où le droit international a été piétiné de la façon la plus flagrante. Cette guerre a ouvert la brèche pour continuer plusieurs d’autres guerres sanguinaires par les mêmes qui ont initié celle sur notre continent. Qui nous dit par ailleurs que d’autres pays européens ne pourraient subir le même sort ? Si on y réfléchit bien, les Américains, contrairement aux Russes ne se sont jamais retirés militairement des sols des pays européens.
    Et pour que l’exemple yougoslave ne tombe pas dans l’oubli, est temps de saisir l’occasion concernant la crise budgétaire déclenchée par Trump et d’inviter les militaires américains poliment mais fermement de rentrer chez eux.
    Il est peut-être temps aussi à ce que l’UE sort de l’OTAN, que les bases américaines sur le sol européen soient démantelées et que l’Europe s’allie à la Russie. Une alliance militaire dans laquelle la France et la Russie, pays qui possèdent l’arme nucléaire, l’Allemagne, avec une industrie d’armement bien développée, pourraient garantir la paix et la sécurité sur tout le continent européen. Jusqu’à l’Oural.

     

    Répondre à ce message

    • @N
      Permettez-moi de vous réinformer un tantinet.
      L’OTAN est l’autre face de la médaille UE. Donc, l’UE ne peut pas sortir de l’OTAN.
      En revanche, la France peut sortir de l’OTAN par l’article 13 comme l’avait fait de Gaulle, en informant Washington avec une simple lettre. Cette sortie DOIT être accompagnée d’une sortie de l’UE qui nous assujeti à l’OTAN par l’article 42 TFUE. Evidemment, nous sortirions aussi de l’€ ipso facto ! DONC > F. R. E. X. I. T.

       
  • Ne parlez pas de guerre aux Allemands, ils ont déjà donné .

     

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 1795” coincidence ?

     

    Répondre à ce message