Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

À Buffalo (NY), un juge ordonne à l’hôpital de fournir de l’ivermectine

La patiente recouvre la santé aussitôt

Dans la ville de Buffalo (État de New York), un juge saisi par le fils d’une patiente ordonne à l’hôpital la prescription d’ivermectine. Celle-ci sort aussitôt de la respiration artificielle et est remise sur pied dans les jours qui suivent.

Ce témoignage américain est valable dans la plupart des pays occidentaux qui crient "Vaccin ! Vaccin ! Vaccin !" en sautant comme des cabris, mais omettent prévention et traitement. Cet acharnement à conduire les citoyens en réanimation à l’hôpital après une année de « pandémie » ne peut plus être indéfiniment mis sur le compte de l’incurie ou de la surprise mais, d’un pur point de vue statistique, sur le compte d’un plan organisé.

 

L’ivermectine, la molécule que l’on cache et pourtant soigne :

 






Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • après une année de « pandémie » ne peut plus être indéfiniment mis sur le compte de l’incurie ou de la surprise mais, d’un pur point de vue statistique, sur le compte d’un plan organisé.

    Elle est là la vérité ,et pas ailleurs .Et c’est justement compte tenu de ces résultats que la justice devrait se saisir ,si elle existe encore .Si cette justice mettait autant de force que nos geôliers assassins, pour prouver et mettre en lumière toute cette mascarade ,aujourd’hui nous n’en serions pas rendu là .

     

    Répondre à ce message

  • Info totalement passée sous silence dans les medias.

    Quand on pense aux tonnes de niaiseries que ses grands medias passent à longueur de journée, il n’ont pas trouvé de place pour cette info médicale qui ne souffre d’aucune ambiguïté , qui est sourcée et documentée et qui est de surcroit attendu par le public et rassurante surtout.
    Quand on choisit sciemment de ne pas informer, cela s’appelle de la désinformation.

    Ces médias mainstream crient à longueur de temps au complotisme.
    Il est de plus en plus avéré qu’ils sont les principaux complotistes, au sens littéral du mot

     

    Répondre à ce message

  • #2697701

    Pour le prix Nobel de médecine 2015, Satoshi Omura, qui clame que les macrolides soignent la Covid, faire interdire l’Ivermectine, c’est s’opposer à la pénicilline au moment de sa découverte. Pour Flavia Groșan, pneumologue roumaine, c’est le protocole Covid appliqué dans les hôpitaux qui tue les malades, elle a donc choisi de traiter de façon traditionnelle les patients atteints de pneumonie, et 100% de ces derniers seraient guéris, sans prise en charge hospitalière. Pour le docteur Geert Vanden Bossche, les statistiques suggèrent que les vaccinations sont le vecteur du virus Corona, selon lui les campagnes de vaccination conduisent ce virus à devenir progressivement un monstre. Me Carlo Brusa révèle la supercherie de la Covid avec l’évidence des liens d’intérêts, le vice-président de Pfizer nous dit : « Je suis bien conscient des crimes contre l’Humanité perpétrés à l’échelle globale contre une vaste proportion de la population mondiale. Je ressens une grande peur, mais cela ne m’empêche pas de donner mon témoignage d’expert à de multiples groupes d’avocats compétents comme Rocco Galati au Canada et Reiner Fuellmich en Allemagne. Je n’ai absolument aucun doute quant au fait que nous sommes en présence de produits à la fois maléfiques et dangereux ».
    Les morts de la Covid représentent 4 mm sur une hauteur de 8 mètres, il ne s’agit donc aucunement d’une pandémie dans le sens de la gravité. Une pandémie n’est pas combattue avec des confinements ou des masques en papier, ni avec des tests PCR à 50 cycles donnant une majorité de faux positifs, ces derniers servent donc à justifier des mesures sociétales coercitives, ils permettent, avec les chiffres biaisés, de maintenir une peur génératrice d’obéissance, mais ils coûtent à la France, selon Martine Wonner, 120 millions d’euros par semaine, somme considérable très utile à la diffusion de la peur sur les médias de grande audience, mais qui aurait dû être utilisée pour augmenter le nombre de lits de réanimation au lieu d’en supprimer, or il se trouve que c’est justement la saturation qui est le prétexte du confinement, par voie de conséquence de la vaccination.

     

    Répondre à ce message

  • Si seulement c’était pratiqué en France on pourrait faire une pierre deux coups, combattre le virus et éradiquer un véritable fléau : les punaises de lit. Pour y avoir été confronté, je peux vous dire que c’est extrêmement efficace.

     

    Répondre à ce message

  • Une énième démonstration que les hôpitaux sont peuplés de psychopathes criminels qui pour diverses raisons assassinent sciemment leurs patients. Ces gens ne peuvent pas être de bonne foi, c’est impossible ! C’est tellement grotesque et énorme ! Par exemple comment peuvent-ils avoir l’audace de justifier la non utilisation de l’ivermectine, antibiotique connu depuis des décennies et très peu toxique, parce que cela serait de l’expérimentation, alors qu’ils ont un patient en fin de vie avec une très faible probabilité de s’en sortir ? Et d’un autre côté ces mêmes psychopathes vaccinent les gens avec un pseudo vaccin expérimental ayant déjà démontré qu’il peut avoir des effets secondaires graves ! Ces gens sont des assassins ! Des criminels parfaitement conscients de ce qu’ils font ! Nuremberg 2 vite !

     

    Répondre à ce message

    • A vrai dire quand les patients arrivent dans les services de réanimation c’est souvent trop tard, voire même contre indiqué de traiter à l’hydroxychloroquine si je me souviens bien de ce que disait le Dr. Raoult ( et c’est peut-être pareil pour l’ivermectime).
      C’est plutôt du côté des médecins de ville que je m’interroge ; subissent ils des pressions ? Sont ils simplement hyper conformistes ? Pourquoi si peu suivent le protocole Raoult ou utilisent l’ivermectime ? Et je me demande même ; est ce que les gens vont encore voir le médecin quand ils sont testés positifs au Covid ? Si l’on se réfère au Dr. Violaine Guerin c’est désormais la Secu qui s’occupe des arrêts de travail, donc inutile d’aller chez le médecin, encore moins de se faire prescrire un traitement adéquat !!!

       
    • @thorfin

      On parle de l’ivermectine qui fonctionne à tous les stades de la maladie. Si je le sais sans être un expert médical, alors ils le savent d’autant mieux en tant que spécialistes ! Ils connaissent les études récentes concernant l’ivermectine, ils connaissent aussi les propriétés déjà bien connues de cette molécule !
      Quand on est face à quelqu’un en phase terminale d’une maladie, cela ne coûte rien d’essayer ! On ne parle pas de faire subir à des patients des traitement farfelus de marabouts, de lui injecter des crottes de chauve-souris dilué dans de la pisse de chat récolté un nuit de pleine lune... mais d’utiliser des molécules médicamenteuses déjà parfaitement connues et maîtrisées, de très faible toxicité et dont le mode d’action et les propriétés qu’on leur connait peuvent avoir une action bénéfique sur l’état des malades ! Putain c’est quoi cette nouvelle idéologie criminelle allant complètement à l’encontre du bon sens et de la pratique médicale traditionnelle ?! On laisse maintenant crever les gens dans des souffrance innommables parce que dans un putain de bouquin il n’est pas spécifiquement écrit que telle ou telle molécule peut s’appliquer à telle ou telle maladie ! Si tu as un clou à enfoncer mais il s’avère que tu ne peux pas avoir accès à un marteau, mais tu as seulement une pierre de disponible, tu fais quoi si tu dois absolument dans l’urgence enfoncer ce clou ? Tu prends la pierre et l’utilise comme marteau, ou reste comme un con à rien faire parce que dans ton bouquin de bricolage ou manuel de menuiserie de ton CAP il n’est pas écrit qu’une pierre peut servir de marteau si nécessaire ? Un singe est capable de prendre la bonne décision !

       
  • Ça fait déjà un moment que le Dr Kory a alerté l’OMS et le monde médical d’arrêter immédiatement les vaccins que l’Ivermectine un médicament contre les parasites comme la gale était très efficace contre le virus C19 !Mais ces criminels de Big Pharma et ses instances médicales ne l’ont pas écouté !A voir si la vidéo du Dr Kory est sur youtube ou un autre site je ne sais plus !

     

    Répondre à ce message

    • #2697922

      L’" OMS " préconise " d’enseigner " la branlette aux gosses à l’école dès l’âge de 4 ans ...

      Donc ... il n’ y a pas grand chose à attendre de cette clique ( je n’insinue pas que vous attendiez quoi que ce soit de ces gens là non plus !!! )

       
  • #2697753

    Je vais être très clair : je ne mettrai plus jamais les pieds chez un médecin, sauf si ce médecin est un naturopathe, car je n’ai plus aucune confiance dans la médecine républicaine et laïque.

    Les médecins non-naturopathes défendent leurs intérêts en se soumettant au Conseil du Nouvel Ordre Mondial donc nous devons sauver les vies de nos parents et les notres en changeant de médecin.

     

    Répondre à ce message

    • #2698029

      Faut peut-être pas pousser non plus ...

      Et à la limite, plutôt que d’aller voir un naturopathe, va voir une grand-mère, c’est pareil et elle facture moins cher (si t’as un panier d’huitres, t’es suivi médicalement pours les deux ans à suivre, elle va même t’appeler sur ton fixe à 20h00 lou vieil pour savoir su t’as bien mangé tes plantes et ton bouillon).

       
    • Les médecin en France ont interdiction formelle de prescrire de l’Ivermectine, de l’Azytromicine, de l’Hydrochloroquine, et tous les autres médicament antiviraux ou antibiotiques qui soigne le covid-19.

      Les seuls traitements autorisés par le gouvernement sont
      - le paracétamol (qui n’a pas d’AMM)
      - le Remdesivir (qui est gratuit, il y a un stock d’1 milliard d’EU à écouler),
      et les Traitement ARN-messager.

       
  • Le plan est dévoilé :
    Peter McCullough, MD testifies to Texas Senate HHS Committee

     

    Répondre à ce message

  • Mes frères et mes sœurs nous sommes à l’aube d’une guerre entre les récalcitrants et les larbins ,entre nous et eux.
    Cette guerre sera impitoyable,puisse Dieu nous aider dans la victoire.
    Amen

     

    Répondre à ce message

  • Obligation de vaccination pour le personnel médical et pharmaciens et professions libérale en Italie !

    L’OMS se joint à l’UE pour "ne pas recommander" l’ivermectine ! Bientôt ce sera interdit.

    Impunité et absence de responsabilité pour les inoculeurs d’ARN !

    Les juges en Italie, au Portugal, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, en France, bref, partout les juges jettent les test PCR dans la poubelle, et partout les dictateurs passent outre l’autorité judiciaire. Ils s’en tapent comme de la constitution qui servira de PQ si les containers n’arrivent pas à temps pour torcher les sphincters bien pourris.

    On ferme tout pour la quatrième fois ! Une fois, bien profond. Et deux ! C’est la dernière. Et trois ! Là, c’est promis, c’est fini. Et bing ! et bang ! Et bim ! Nous somme en 2245, le covid2245 frappe fort avec 1 mort le mois dernier. Confinons tout le monde !
    Ah, le cher président voulu par au mieux 9% des Français nous annonce ça tranquillement, entre suffisance et autosatisfaction, avec une jouissance visible et un cynisme affiché.

    Je navigue dans tous ça, je coures, je me planque, je ne dis mot, je ne mets pas de masque, je refuse, je dis non, je dis merde, je ne paies pas les amendes, je suis chez réaction19, et je me sens tellement isolé pourtant !

    OÜ SOMMES NOUS LES LÉGIONS D’HOMMES LIBRES ?!?!

    Une chose est sûre : je ne me ferai pas vacciner de mon plein gré.

     

    Répondre à ce message