Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les conseils d’Au Bon Sens pour mieux se nourrir : les fruits secs

Naturellement secs (fruits oléagineux ou fruits à coque comme l’amande ou la noisette) ou séchés (fruits frais déshydratés comme la figue, la datte, l’abricot ou le raisin), ces en-cas ont souvent mauvaise presse : trop caloriques et tristounets, ils n’ont droit qu’à la fin du rayon « Aide à la pâtisserie » dans les grandes surfaces.

 

Pourtant, même si leur séchage détruit presque intégralement la très fragile vitamine C, le fruit sec reste un concentré de minéraux, d’oligo-éléments et de vitamines qui pallie l’absence de fruits frais en ce changement de saison où l’été traîne à s’installer.

 

Pour une alimentation diversifiée et équilibrée

Les carences des Français (magnésium, fer, calcium ou encore vitamine B) ont certainement plus d’incidence qu’on ne le croit sur la fatigue, la motivation, l’humeur, la résistance aux infections et l’apparence physique (qualité de la peau, des cheveux, teint, etc.). Si ces carences restent légères, il n’est pas forcément nécessaire de prendre des compléments alimentaires, une modification de notre alimentation peut suffire. C’est pourquoi les fruits secs sont utiles : on peut les manger au petit-déjeuner, en collation entre deux repas, après le dessert ou encore avec un café ; ils sont facilement transportables et par leur diversité ils conviendront forcément à tous !

 

La canneberge (ou cranberry) est une petite baie de la famille des myrtilles. Les cultures sont majoritairement localisées en Amérique du Nord, et notamment au Canada. Elle contient tout une panoplie de substances précieuses telles que le potassium, le phosphore mais aussi de la vitamine C et d’autres antioxydants. Ce fruit est recommandé aux sportifs car il participe à la lutte contre les radicaux libres par sa teneur accrue en antioxydants, aidant à compenser les pertes de zinc et de magnésium dues à l’effort [1]. Chez Au Bon Sens, nous avons choisi des baies de canneberges infusées dans du jus de pomme, leur procurant ainsi une légère note acidulée.

L’abricot brun est un fruit sec délicieux. Il contient du fer, du cuivre, des vitamines et du magnésium, mais aussi et particulièrement du potassium [2]. Vous pouvez facilement faire sécher des abricots frais en été en étalant chaque oreillon sur une grille au soleil jusqu’à ce qu’ils soient secs tout en restant moelleux.

Le raisin est un fruit sec très consommé pour la diversité de ses utilisations : seul, réhydraté dans un plat sucré-salé, en remplacement du sucre dans des confitures ou des confis, le raisin sec s’adapte à toutes les préparations. Apprécié des enfants, il égaiera rapidement une poêlée de carottes ou une salade verte. Riches en calcium, fer, magnésium, potassium et vitamines (notamment du groupe B) [3], le raisin s’ajoute à la liste des fruits séchés qui joignent l’utile à l’agréable.

La datte est riche en antioxydants (phénols et bêta-carotène), en fibres (solubles et insolubles), en oligo-éléments (potassium et magnésium), et éléments minéraux (cuivre, fer et zinc) [4]. Avec l’abricot et la figue, la datte est l’un des fruits secs les plus riches en sucres naturels et doit être consommée modérément par celles surveillant leur tour de hanches !

La figue contient des quantités intéressantes de fibres, de poly-phénols et d’acides gras insaturés (omégas 3 et 6), de potassium et de flavonoïdes. [5]

La mangue séchée regorge de vitamines B6, E et C. Sa grande teneur en fibres en fait un allié pour un bon transit intestinal. La mangue séchée est un produit qui permet de valoriser ce fruit fragile en évitant de grosses pertes après les récoltes. En effet, s’il n’est pas transformé quelques jours après sa cueillette, se détériore et doit être jeté. Le séchage permet donc d’éviter un gaspillage important étant donné que ce fruit est le deuxième fruit tropical le plus consommé au monde. [6]

L’amande est le fruit à coque le plus consommé. Il n’est pas vraiment utile de la présenter tellement elle est réputée pour ses valeurs nutritionnelles. Comme tous les oléagineux, elle contient beaucoup de lipides (la moitié de son poids). Cependant, elle est des fruits à coque, celle qui en contient le moins. De plus, les lipides contenus dans ces noix sont des acides gras mono-insaturés, réputés pour leur prévention des maladies cardiovasculaires. Elle est aussi très riche en fibres insolubles (action sur le transit intestinal et la sensation de satiété). Enfin, elle est très riche en protéines végétales, en antioxydants et en vitamine du groupe E et B (notamment B2). [7]

La noix d’Amazonie (ou noix du Brésil) est produite majoritairement au Brésil, en Bolivie et au Pérou. Réputée pour sa richesse en acides gras insaturés et en sélénium (oligo-élément antioxydant), cette noix généreuse et craquante est savoureuse aussi par son petit goût de noisette. [8]

La noix de cajou (ou anacarde) est le fruit de l’anacardier. D’un point de vue nutritionnel, la noix de cajou apparait comme l’un des meilleurs fruits oléagineux. La majorité des lipides contenus dans cette noix sont des acides gras mono-insaturés (comme dans l’huile d’olive) contribuant ainsi à une bonne santé cardio-vasculaire. Elle apporte aussi de nombreuses vitamines (B, K) et minéraux (notamment magnésium, phosphore, cuivre, sélénium). [9]

La noisette est cultivée (noisetier) en Europe, particulièrement en Espagne, en Italie, au Portugal, en Grèce et en France. Elle était consommée, dès l’Antiquité par les Grecs et les Romains pour ses qualités nutritionnelles et ses propriétés médicinales. Elle combine un très fort taux d’acides gras mono-insaturés à un faible taux d’acides gras polyinsaturés et saturés. Ce fruit à coque est le plus riche en antioxydants (tanins, acides phénoliques, flavonoïdes et vitamine E). [10]

 

La qualité sur Aubonsens.fr

Les techniques industrielles sont monnaie courante dans l’agroalimentaire et les fruits secs n’échappent pas à la règle. En agriculture conventionnelle, la couleur brune des abricots secs est jugée peu attractive et peu vendeuse : pendant leur séchage, les fruits sont soufrés par fumigation, ils garderont leur couleur orangée et se conserveront presque cinq ans (contre deux années sans ce procédé). Bon, rassurons-nous, il y a des normes ! Le soufre résiduel dans le produit ne doit pas dépasser 1 000 ppm et il ne fait nul doute que les transformateurs turcs y sont sensibles... Quoi qu’il en soit, ce « soufrage » rend le fruit acide et insipide ; veillez donc à choisir un abricot sec de couleur brune, preuve d’un séchage naturel au soleil.

Dans la même veine des additifs censés améliorer l’aspect, les fruits séchés de la grande industrie sont enrobés d’huile de palme ou de sirop de glucose (raisins, abricots, dattes) pour un effet brillant.

La datte est aussi un cas d’école dans ce domaine : les oasis de palmiers dattiers du Maghreb ont leurs sols incroyablement pollués par les cultures intensives ; ajoutons-y les traitements au bromure de méthyle (par avion ou par pulvérisation selon la superficie de l’exploitation et les moyens) et la récolte mécanique de l’intégralité des dattes sans se préoccuper de la maturité : nous avons la recette des dattes conventionnelles.

C’est donc dans la suite logique de notre ligne que nous avons choisi des fruits secs certifiés Agriculture biologique : sur Au Bon Sens, les abricots sont bruns, les amandes et noisettes sont européennes, les dattes sont récoltées manuellement et à maturité. Les fruits à coques sont simplement décortiqués, donc ni grillés ni salés.

 

Régalez-vous en santé avec Au Bon Sens !

 

***

 

Prenez soin de votre santé avec Au Bon Sens !

 

Au Bon Sens, sur E&R :

 






Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Je conseille également les baies de Goji, riches en antioxydants. Assez méconnues en occident, elles sont très populaires en Asie. Elles sont par contre un peu chers chez nous.

     

    Répondre à ce message

    • La baie de Goji, perso j’en ai déjà consommé depuis des années. Le seul hic, il faut l’acheter bio. La plupart du temps elle vient de Chine et pleine de produits chimiques.

       
    • #2697941

      oui excellentissime pour la santé, ici (en Thailande) on en fait un jus assez difficile à trouver car complexe et long à préparer (il n’y a plus que les vieux qui en font).
      Autrement en parlant des mangues et des noix de cajou, vous oubliez la troisième merveille de la famille des Anacardiacées : la pistache tout aussi remarquable.
      et surtout, surtout vous oubliez l’olive

      Pour les fruits séchés au soufre, c’est avant tout pour éviter les insectes et la moisissure lors du séchage . Mais ce n’est pas une solution satisfaisante (tout comme la soude pour les olives)
      Pour les figues il y a une autre solution (d’origine marocaine à ma connaissance),on les saupoudre avec un mélange de menthe sauvage (poivrée, velue et à fleurs violettes) de farine et de sel, la meilleure façon que je connaisse pour sécher naturellement les figues (avec bien sûr un bon mistral )

       
  • #2697948

    Au fait pour les dattes, méfiez vous d’une arnaque assez répandues : les dattes déshydratées regonflées au sirop de glucose. une bonne datte n’est jamais gluante.
    une datte qui brille et colle au doigt est une datte artificiellement réhydratée. normalement en France ce doit être écrit (en tout petit) sur l’emballage : datte réhydratée, sirop de glucose.

     

    Répondre à ce message

    • Les meilleures dattes sont les mazafati (iraniennes), en vente chez ABS d’ailleurs ! Tout simplement excellentes. Plus de chair que de noyau alors que bien souvent, les dattes que l’on trouve au supermarché ont plus de noyau que de fruit.

       
  • #2697963

    "Facilement transportables" Je confirme ! Quand on fait parfois du 13-17h non stop, avoir des abricots secs par exemple est très pratique.

    Et bravo d’avoir recouru au bio. Non pas par snobisme, mais par réalisme. Les abricots secs du commerce sont difficiles à digérer.... Avec un taux de soufre au sommet, ca se comprend aisément. Et je n’ose imaginer le reste !

     

    Répondre à ce message

  • #2698216

    L’amande est un produit miracle contre la HTA, j’arrive à faire baisser ma tension artérielle en l’incluant à mon petit dej.
    Franchement je préfère manger 20g d’amandes par jour plutôt que d’avaler des molécules préparées par big pharma.
    Les rares fois où je ne parviens pas à bien contrôler ma tension artérielle, je jeûne un jour ou 2 ou bien je fais de la marche intensive et tout entre dans l’orde.

     

    Répondre à ce message

  • J’adore, j’ai découvert la figue récemment et j’en mange à chaque fois que je peux, c’est délicieux !

    Au fait, comment se faut-il que les fruits secs puissent garder leurs vitamines aussi longtemps comparés aux fruits à l’eau ?
    Je veux dire, on peut acheter des fruits séchés comme la figue, le raisin, etc et les manger 6 mois après en ayant toujours les mêmes vitamines alors que d’ordinaire ça se conserve très peu de temps avant de mourir ?

     

    Répondre à ce message

  • #2698830
    Le 2 avril à 22:29 par algerusalemceleste
    Les conseils d’Au Bon Sens pour mieux se nourrir : les fruits (...)

    Apparemment du bromure est donné aux étudiantes et étudiants algériens dans les cantines des résidences universitaires... Pour calmer leurs libido...

     

    Répondre à ce message