Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

A quoi va ressembler le futur bombardier russe ?

Le général-lieutenant Anatoly Jikharev, commandant de l’aviation de longue portée de l’Armée de l’Air russe vient d’annoncer récemment que l’élaboration d’un nouveau bombardier révolutionnaire pour la Force aérienne de Russie est passée au stade de la recherche et du développement.

Cela signifie que la forme extérieure du nouveau bombardier est déjà définie. Ses caractéristiques restent pour l’instant un secret industriel. Ni le constructeur d’avions militaires et civils OAK, ni l’Armée de l’air russe, le futur utilisateur de ce nouvel avion, ne veulent parler du nouveau bombardier russe. Il nous reste donc à essayer d’imaginer quelles caractéristiques pourrait avoir le nouvel avion militaire.

Tout d’abord, l’élaboration du nouvel appareil pourrait s’inscrire dans la règle « discret, lent et à un prix avantageux ». Cela suppose la création d’un avion subsonique de longue portée, capable en cas de nécessité de franchir la défense aérienne de l’ennemi grâce à sa furtivité.

Il n’est pas exclu que cet avion pourrait être « optionnellement habité ». Le modèle sera donc un analogue du projet américain NGB, destiné à remplacer les bombardiers B-52 et B-1B dans l’Armée de l’air américaine. Quant à l’avion russe de cette classe, il pourra remplacer le modèle Tu-95MS actuellement en service. Le nouvel appareil sera probablement équipé des moteurs NK-65 développés par le Complexe scientifique et technique N.D. Kouznetsov de Samara.

Deuxième option – la construction du nouveau bombardier suivrait le concept d’un « compromis raisonnable », prévoyant l’utilisation maximale des technologies développées lors de la création du nouveau chasseur de la cinquième génération T-50. Cette version prévoit la construction d’un appareil supersonique grâce à l’utilisation d’une partie de l’équipement radar et du groupe de puissance du T-50.

Au lieu de deux moteurs montés sur l’avion de chasse, le bombardier sera équipé de quatre moteurs analogues. Compte tenu du fait que le bombardier n’a pas besoin d’un rapport poussée sur poids d’un chasseur, la masse au décollage de l’avion en projet pourrait être doublée atteignant 120-130 tonnes, l’équivalent de l’appareil Tu-22M3, actuellement en service dans l’Armée de l’air de Russie. En même temps, grâce aux moteurs plus modernes et plus performants, le bombardier pourra avoir un rayon d’action qui approche les 6 000 ou 7 000 kms avec une charge de combat analogique à Tu-160.

La troisième option pourrait être appelée « ultimatum ». Elle prévoit un recours à la centrale électrique de l’avion Tu-160. Dans ce cas, le nouveau bombardier va ressembler à l’avion Tu-160 par ses principales caractéristiques, dépassant son prédécesseur par un long du rayon d’action et grâce à l’efficacité accrue des moteurs. Par ailleurs, grâce à l’utilisation de nouveaux matériaux et formes de construction, il sera beaucoup moins visible. Mais son coût rend toutefois la réalisation de ce projet la moins probable.

« Actuellement, l’étape, lorsqu’on donne aux avions des caractéristiques tactiques et techniques est révolu. Nous passons actuellement à l’étape R&D », explique le général-lieutenant Jikharev.

Il y a deux semaines, le commandant adjoint de la Force aérienne et de la Défense antiaérienne pour l’aviation, le major-général Alexander Tcherniaev a indiqué que le nouvel avion sera créé beaucoup plus tôt que l’on ne l’attend : « Les premiers modèles seront livrés à l’Armée de l’air d’ici à 2020 ».

Selon Tcherniaev, l’avance sur le planning dans la réalisation du projet est liée avec le fait que l’aspect extérieur de l’avion a déjà été décidé et des travaux de mise au point technique et tactique sont actuellement en cours. « Aujourd’hui, nous possédons tous les moyens nécessaires pour développer cet avion et le mettre en exploitation, comme c’est le cas pour les modèles Tu-95MS et Tu-160 et Tu-22M3 », a expliqué Tcherniaev.

Etant donné que le développement du nouvel appareil se fait sur la base d’éléments qui ont déjà été mis au point, c’est le deuxième scénario qui reste le plus probable. On peut même surnommer le nouvel avion « Soukhoï de longue portée ».

Le modèle sera élaboré sur la base des systèmes pour les bombardiers lourds qui ont été mis au point encore dans les années 1980 et 1990. Aujourd’hui, le bureau de construction Soukhoï reste certainement l’un des meilleurs constructeurs dans l’industrie aéronautique militaire nationale.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ne vous réjouissez pas trop vite, parce que si un conflit éclate, ça sera nos têtes que ces engins risquent de bombarder.


  • #192562

    Buck Danny va se retrouver au chômage ... plus besoin de pilote.


  • #192628
    le 27/07/2012 par Anti-sionniste
    A quoi va ressembler le futur bombardier russe ?

    Ouais, c’est du pipo comme d’hab....
    L’aviation russe à des décenies de retard sur l’oncle sam. Déjà à l’époque soviétique, alors maintenant avec un budjet beaucoup plus bas. Les russes ont toujours construit des avions avec un look agressif et un moteur puissant, mais concernant la technolgie ils ont toujours eu du retard.
    Il n y qu’avoir les nombreux exemples où des MIG ont eu à faire face à des avion us, c’est dans la grande majorité les avions us qui l’on emporté.

     

    • #192655

      Euuuuhhhhh tu dois oublier le renseignement economique.....


    • Quand tu a 10 avion américain contre 1 Mig effectivement tu n’a aucune chance.Eux les Americains sont fort pour donner des noms agressifs a leurs coucou, F22 Raptor avion que certains pilotes refuse d’utiliser parce que gros problème au niveau oxygène,avion qui a des problemes de communication avec les avions alliés.Fait des recherches sur cette avion tu seras surpris et s’est soi-disant leurs meilleur technologie,le Rafale a coté s’est une Royce Rolls.


    • #192662

      Sauf qu’il ne faut pas oublier que les mig qui ont fait face aux avions US ont été des MIG vendus par l’URSS a leurs alliés, et donc jamais des avions derniers cris mais des vieux modèles comparés aux modèles US utilisés contre les dits pays, donc il n’y a pas lieu de comparer tant qu’il n’y a pas de confrontation directe chose que je n’espere pas sinon adieu la planete.


    • #192667
      le 27/07/2012 par Algerien d Alger
      A quoi va ressembler le futur bombardier russe ?

      pendant un dogfight apres la reunification de l allemagne des F16 de l ouest face a des mig 29 de l est ils ont recu une deculoté du genre 49 a 2 et 1 ou deux draw verifie ca sur internet , a partir de la cher Mr votre analyse est completement vide d argument en concluant que l aviation russe est tres en retards peut ere sur quelques domaine oui notamment la synergie de l electronique et de l exploitation des données par le pilote ,peut etre en terme de consommation fiabilité mais en terme de puissance moteur maniabilité rien a dire bien au contraire ils ont une avance sur les americain en maniabilité ...........en plus les russes c est pas dans leur doctrine de developper en priorité des armes offensive plutot defensive et la ils ont 30 ans d avance en obus projectile systeme anti aerien......etc n importe quel avion americain si il s aventure en territoire russe y compris les furtifs a de grande chance d etre abattut ,deja le drone furtif US de derniere generation capturé par les iraniens sera expertisé par les ingenieur russe a coups sur et je vous laisse imaginer le resultat et juste pour finir qui a le plus d experience en voyage orbitale habité les russes ou les US ...pour terminer les sovietiques ne sont pas des manchots en MHD (torpille shkval 500Km/h) en missile intercontinentaux en aerodynamique des qu il fourrent leurs nez dans un domaine il y a de grande hance qu il pondent une oeuvre d art rustique mais diablement efficace .
      moi aussi j etai victime de l ideologie dominante que les USA ecrase n importe qui dans tous les domaine finalement meme pas foutu de donner une raclé a des talibans armé de rpg de ak47 en parlant de mig pendant la guerre de vietname les usa enregistre de lourde perte de B52 et d avion chasseur et c est pas un hasard.


    • #192695

      Vous confondez beaucoup, les MIG de l’aviation russe ne sont pas équipés de la même manière... que ceux vendus à l’étranger, question technologie, vous vous fourrez le doigt dans l’œil aussi, vous regardez trop de films de propagande merdique sioniste avec Tom Cruise. L’avionique russe, tout les ingénieurs vous le diront, est simplement la meilleure. Côté hélicoptères de combat, si vous aimez ces engins, le retard des USA est abyssal. La maniabilité d’un Sukhoï de dernière génération est sans égale. Décennies de retard sur l’oncle Sam ? Allez demander au grand ami géorgien de l’Occident et d’Israël, Mikheil Saakasvili, combien de temps il a fallu au Russes pour lui ôter toute envie d’en découdre.


    • Ce n’est pas vrai et ça fait partie de la propagande atlantiste pour donner une perception d’invincibilité, les victoires/défaites d’avions US contre des avions Soviétiques/Russes dépendaient (comme toujours dans la guerre) d’une multitude de paramètres, tactique, couverture radar, qualité de l’entraînement, effectifs...globalement les avions Russes de génération 4+ (sans parler du T-50 de 5ème génération) ne sont en rien inférieurs aux avions US/atlantistes, pour preuve les commandes incessantes à l’exportation de ceux-ci en particulier de pays comme l’Inde que absolument rien ne force à acheter (Su-30 MKI ayant largement dominé les F-15 américains de l’aveux même de ces derniers) ou même à s’associer aux Russes (partenariat sur le T-50 appelé à battre le F-22 ultra médiatisé).
      De plus la qualité de la production aéronautique n’est pas en corrélation directe avec l’argent investi, une foule d’autres paramètres sont à prendre en compte.
      Cordialement,


    • #192730

      et n’oublions pas que les ricains s’ingénient depuis 20 ans à ceindre la Russie de républiques pro-Otan, et donc à limiter le champ d’action des bombardiers russes...concernant la technologie russe, elle est passée maître, paraît-il, dans le domaine des défenses anti aériennes- avec les missiles S-300 et maintenant S-400...que valent-ils vraiment ? impossible à dire tant qu’une confrontation directe n’aura pas eu lieu...

      quant aux avions de chasse, le Rafale français ou le F-16 américain semblent au dessus des S-30 et des S-35 russes- effectivement impressionnant sur le papier mais moins discrets sur les écrans radars et plus sensibles à la corrosion semble-t-il... les années Elstine pèseront encore longtemps sur le budget de défense russe ; lequel devrait quintupler( au moins) pour prétendre rivaliser avec l’Occident...encore heureux que le défense aérienne tienne le coup sinon ils auraient du souci à se faire.


    • #192969

      Bonjour,

      Inculte au possible, je n’ai pas connaissance de combats répétés entre des pilotes russes et des pilotes us.

      Tout ce que l’ont sait, c’est qu’au début de la guerre de corée, les mig 15, même pilotés par des coréens, dominaient leurs homologues us.

      Quand à dire que l’aviation russe a des décennies de retard sur celle de l’oncle sam, je ne m’y risquerais pas. Pour une première raison simple et structurelle : chacun des deux a une conception différente du rôle de l’aviation.

      Pour une deuxième raison tout aussi simple et issue de la première : les avions russes sont beaucoup plus développés, disons "beaux" en terme aérodynamique. Par exemple, je ne connais pas de vidéo où un chasseur us face la figure du "scorpion". Les réacteurs orientable made in russia, c’est du standard.

      Enfin, pour l’anecdote et parce que nous ne savons en fait rien : lors de la capture d’un mig 25 par désertion, on a été surpris de constater qu’ils avait une partie de leur électronique constituée ... de lampes, a l’ancienne. Eclats de rire jusqu’à ce que un militaire face observer que les circuits électroniques standards seraient grillés par des radiations nucléaires, et pas les tubes.

      La moitié des ingé allemands récupérés par les russes étaient tout aussi compétents que la moitié récupérée par les us, en 45. Sans parler du teuton rapatrié en France et à l’origine d’airbus (et oui ... années 50).

      En aviation, demandez à qui vous voudrez, les us ont un seul et unique avantage, réel : la puissance de leurs réacteurs.

      Le reste est une affaire de pilotes et de défense antiaérienne.

      D’ailleurs n’ont-ils pas perdu un drone ?? Et que font les avions israéliens en Syrie en ce moment ?? Rien. Mais pourquoi à votre idée ? Ceux qui estiment que la défense anti aérienne russe, pardon syrienne, y est pour quelque chose ont des pensées mauvaises ....

      Des décennies de retard, non vraiment c’est exagéré !!


  • #192750

    A propos de la comparaison technologique Russie VS USA.Je me souviens d’une anecdote entendue a la radio il y a quelques années, a propos du problème que pose l’état d’apesanteur sur les stylos a bille,la NASA avait consacré plusieurs milliers de dollars dans un système de piston qui vient pousser l’encre vers la bille, tandis que les Russes, eux, utilisaient un simple crayon a papier...


  • #192784

    Ce qui est surprenant, à écouter certains commentaires dans les divers médias généralement pro-otaniens), c’est que les Russes ne seraient au mieux qu’un peuple frustre et ignorant.
    Rien n’est plus faux !!!
    En matière de matériel militaire, quelques exemples :
    - les Mig 25 et 31,(chasseur d’interception) Mach 3,2 -équivalent occidental aucun-,
    - missile intercontinental SS 18 modèle 2, ogive unique de 27 Mt -équivalent occidental aucun-,
    - torpille antinavire à supercavitation schkval (500 km/h) -équivalent occidental aucun-,
    - missiles S300, S400 et S 500 aux performances qui font passer les missiles "Patriot" américains pour des fusées de feux d’artifices et je pourrais continuer longtemps(missile antiradar, antinavire), etc, etc...
    Leurs équipements peut sembler rustique c’est en partie vrai, c’est du solide.
    Mais les performances sont la et les exercices ont souvent prouvés que les armes russes sont performantes et efficaces si utilisées de façon correcte.

    Un exemple amusant !!!
    Qui ravitaille actuellement, régulièrement la station spatiale internationale ?
    La vieille mais performante fusée "Soyuz" russe !!! personne d’autre !!!
    A méditer !!!


  • C’EST CERTAINEMENT L’AJAX !

    C’est un avion hypersonic qui possède un système de propulsion électromagnétique extrêmement sophistiqué qu’on appelle la MHD (Magneto Hydro Dynamique). Pour voler ou se propulser il existe trois façon de faire : le 1er consiste à battre des ailes ou de faire tourner une hélice qui n’est guère qu’une aile tournante ; la 2ème c’est la propulsion par réaction, comme les fusées, les avions de chasse, etc ; et la 3ème utilisé par cet avion, et utilisé également par le SR-91 AURORA que les États-Unis garde secret, consiste à aspirer l’air qui se trouve au-dessus ou devant. Un engin équipé d’un moteur de cette sorte supprime la résistance de l’air, il le ralenti sans l’échauffer, et il arrive pratiquement à faire le vide devant lui ce qui lui permet de voler à plus de 10 000km/ en franchissant le mur du son sans faire du bruit, sans faire de "bang" supersonic. Aussi, il convertit l’air en électricité et s’en sert pour augmenter la puissance d’éjection à l’arrière de l’appareil.

    La MHD permet pareillement de crée un système de création de plasma. Qui ionise l’air environnant comme générateur, et qui le rend invisible à toute forme de radar. Pour illustré ceci, prenons l’exemple d’une navette qui rentre dans l’atmosphère terrestre, eh bien pendant un court moment, elle est indétectable au radar. C’est un phénomène physique dû à la ionosphère et à l’air (physique des plasmas), et en réalité, on la reproduit sur cet engin.

    Par ailleurs, il est également satellisable, c’est-à-dire on peut le mettre sur orbite, car on lui a rajouté des moteurs fusées. Ce qui fait qu’une fois arrivée à la vitesse de + 10 000 km/h, altitude 60 km, au prix d’une poussée additionnelle délivrée par ces moteurs, il atteint 28 000 km/h (c’est la vitesse de satellisation), et hop, il sort de l’atmosphère terrestre et il va effectuer un vole semi-balistique en rentrant et sortant de l’atmosphère comme un galet qui ricoche à la surface de l’eau. Ainsi, ça met New York à une heure de Tokyo parait-il.

    Quoi qu’il en soit, je conclue en disant que l’armée française à 25 ans de retard en matière de propulsion aérienne. Les Airbus, les Rafales comparé à cet objet sont comparables à des Montgolfière à côté d’un Concorde.

     

  • #192861
    le 27/07/2012 par citoyenne arabe
    A quoi va ressembler le futur bombardier russe ?

    non seulement les russes ont la supériorité technologique aérienne (aucun Etat occidental par ex. ne possède l’équivalent du gros porteur militaire Antonov) mais aussi la supériorité balistique puisque le 12 Juin 2012 la Russie a adressé un message militaire à l’Otan par le tir de missile balistique nucléaire intercontinental TOPOL de portée 11 000KMS au moment même où on discutait de la Syrie au CS de l’Onu. Ils ont aussi d’autres missiles du même type mais qui équipent des sous-marins le BOULAVA R30 portée 8 000KMS.
    Les US et l’otan n’ont plus la supériorité aérienne depuis la guerre d’irak. Leur drone furtif le plus sophistiqué a été capturé intelligemment par les iraniens lors du survol de leur territoire.
    La supériorité aérienne de l’Occident n’est plus utile tant les russes ont développé leur système de missiles S-400 donc les US et les GB ne peuvent plus détruire par air un pays comme ce fut le cas de l’Irak et de la Lybie. La seule chose qu’ils on développé ce sont les drônes tueurs pour les assassinats ciblés ce dont ils ne se privent pas. C’est la supériorité technologique russe qui les empêchent de détruire la Syrie ou demain l’Iran ou après demain l’Algérie. Dommage que les russes n’aient qu’une seule base en méditerrannée (TARTOUS), et il est dommage que l’Algérie ne leur prête pas la base de MERS EL KEBIR afin de verouiller la Méditerrannée du Maghreb au machrek et neutraliser les bases que les féodaux wahabites rétrogrades du Golfe ont octroyées à leur maître US et ISRAEL pour asservir les peuples arabes et leurs Etats laïcs.
    VIVE POUTINE, VIVE LA RUSSIE, VIVE LA NATION ARABE RESISTANTE, VIVE BACHAR, VIVE LA SYRIE COEUR BATTANT DE L’ARABISME ET FRERE D’ARME DE L’ALGERIE COMBATTANTE.