Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Affaire Matzneff : les écolo-féministes obtiennent la démission de Christophe Girard, fusible de Pierre Bergé

L’adjoint à la Culture quitte son poste à la suite de manifestations demandant sa démission, malgré le soutien de la maire de Paris, Anne Hidalgo.

 

Il incarnait la culture à la Mairie de Paris quasiment sans discontinuer depuis 2001. Christophe Girard, adjoint à la Culture d’Anne Hidalgo dans la capitale, a démissionné de ses fonctions, jeudi 23 juillet, après avoir été mis en cause par les élus écologistes, alliés de la maire socialiste, dans l’affaire Matzneff.

M. Girard avait été interrogé par la police judiciaire en mars, en tant qu’ancien secrétaire général de la maison Yves Saint Laurent dans les années 1980, une structure qui a apporté à l’époque un soutien financier à l’homme de lettres Gabriel Matzneff, visé par une enquête pour « viols sur mineurs » ouverte par le parquet de Paris après la publication en janvier du roman autobiographique de Vanessa Springora, Le Consentement (Grasset, 216 pages, 18 euros), dans lequel elle décrit la relation sous emprise qu’elle a vécue lorsqu’elle était mineure avec l’écrivain.

Depuis plusieurs semaines, de nombreux élus d’Europe Écologie-Les Verts (EELV) et des associations féministes réclamaient le départ de M. Girard. Dimanche 19 juillet, ils avaient écrit à Anne Hidalgo pour lui demander de suspendre son adjoint à la Culture et d’ouvrir une enquête interne à la Ville de Paris, estimant que M. Girard devait s’expliquer sur ses liens avec M. Matzneff. « La honte », « Girard démission », « Mairie de Paris : bienvenue à Pedoland » : armés de pancartes et de slogans, plusieurs dizaines de manifestants s’étaient encore rassemblés, jeudi matin, devant l’Hôtel de ville à l’occasion du Conseil de Paris.

 

 

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

Sur l’affaire Matzneff, ne pas manquer :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants