Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Air France menace de réduire drastiquement sa flotte en cas d’échec des négociations syndicales

Air France a prévu de réduire sa flotte d’avions à l’automne en cas d’échec des négociations avec les personnels navigants sur les mesures d’économies, a-t-on appris lundi de sources syndicales.

La compagnie a indiqué lundi en Comité central d’entreprise qu’un « plan d’attrition (plan B) sera mis en œuvre à la rentrée si les négociations avec les navigants n’aboutissent pas », a affirmé à l’AFP Gilles Rivet, représentant Force Ouvrière.

Direction et syndicats doivent négocier durant l’été la mise en application du plan Perform 2020, lequel prévoit une réduction de la base de coûts de 650 millions d’euros sur trois ans (2015-2017). La redéfinition du temps de travail des navigants est une piste à l’étude.

Sollicitée, la CGT a confirmé l’information de FO.

« Pour l’instant, on n’a pas de détails » sur les avions concernés, mais « ça ne concernera que le long courrier », affirme Didier Fauverte, secrétaire général (CGT) du CCE.

Il n’y a « pas de quantification du plan d’attrition » mais « la menace est une fermeture de lignes long courrier, ce qui entraînerait une réduction de la flotte », abonde M. Rivet.

Pour l’heure, la moitié des vols long courrier d’Air France est déficitaire. La compagnie vise 80% de lignes rentables en 2017.

La Tribune, s’appuyant sur des sources non citées, affirme lundi qu’une « quinzaine de lignes long courriers serait supprimée à Air France » si le « plan B » venait à être appliqué.

Les modalités de ce scénario, acté la semaine dernière en conseil d’administration et « qui concernera Air France et KLM, seront présentées fin juillet au conseil du groupe pour validation », précise le site d’information économique.

Les syndicats redoutent de nouvelles suppressions de postes, voire des licenciements secs en cas de départs volontaires insuffisants.

Les négociations avec les différentes catégories de personnel tournent au ralenti. Le dialogue avec les pilotes est suspendu. Pour les hôtesses et stewards, seule l’Unac a pris part à la première réunion de négociation, à la mi-juin. La suivante est prévue mardi.

La direction tirera en septembre un bilan des négociations avec les syndicats et sera alors « en mesure de décider des actions nécessaires pour l’avenir d’Air France ».

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Rien d’étonnant chez AirFrance. Ce qui est étonnant, c’est que cela ne se soit pas déjà produit avant... Comparez un billet d’avion Air France et American Airlines : chez AA, deux à trois fois moins cher que chez Air France ! Sans parler des privilèges exorbitants concédés aux employés Air France et toute la famille... En bref, un bon coup de balai est nécessaire chez Air France !

     

    • Plutôt que "de tirer sur l’ambulance", je pense que l’on devrait se poser la question à savoir pourquoi Air France est dans cette position ??? Et quelle est sa stratégie.
      La grêve est un échec pour tous, usagers, personnel et direction. Mais c’est toujours les salaries qui passent pour les vilains petit canards. (jamais la direction, Alexandre de juniac descendant d’une lignée anoblie sous le Premier Empire...)
      Ce dernier d’ailleurs dans une vidéo entre "copains" ne trouvait pas plus choquant le travail des enfants, la prison pour les gevistes...https://vimeo.com/116748738
      Juste un rappel Air France est le plus grand kiosque de journaux de France. Il serait donc dommage de se froisser avec son distributeur. Alors mise en garde quant aux informations dans les médias.
      On s’indigne dans les journaux quand les taxis se "querellent" avec Uber en relatant une concurrence déloyale... Qu’en est il des compagnies comme Ryanair (qui ne paie pas de charges) Emirates (pas de pétrole, subventionnée par leur etat) Quatar (connu pour ses conditions de travail idylliques) C’est sur ils ont acheté des rafales... Mais la contrepartie était de leur rétrocéder des droits de trafics sur des aéroports Français afin de venir "concurrencer" les compagnies locales. D’ailleurs F. Hollande a remis la legion d’honneur au pdg de Quatar. Etrange ?
      L’Europe a laissé rentrer le loup dans la bergerie afin de dégrader les conditions de travail pour tous. Hier le plombier polonais, aujourd’hui air france et tant d’autres et demain ? Après l’esclavage voici venu le temps du salariat..Quoi de neuf sous nos cieux ???
      Avant les gens se battaient pour l’amélioration des conditions de travail. Aujourd’hui c’est pour essayer d’en conserver certaines.
      C’est sur on veut toujours payer moins cher. Mais après alimentation low cost les vacances low cost, l’education low cost, Si c’est un mode de vie lowcost que nous choississons et bien continuons tous à nous tirer dans les pattes. C’est ce que nos dirigeants, gouvernants veulent !
      Cessons d’envier celui qui fait un choix de travail ou de mode de vie et bénéficie des avantages qui en découlent. Je ne trouve pas choquant qu’un agent edf ne paie pas ou peu son électricité, que le boulanger ramène son pain chez lui pour sa famille, que le chômeur beneficie ’aides.....
      Je pense que le combat est ailleurs !


  • Si Air France veut survivre elle va devoir s’aligner sur les compagnies Low Cost, diviser par deux ou trois ses tarifs, à l’exception de quelques appareils réservés à "l’aristocratie" abrahamique, les coreligionnaires d’Agnès Saal qui se retrouveront enfin entre "élus"...


  • Il faudra commencer par virer tous les pilotes et en engager de nouveaux. Il y a des centaines de jeuns pilotes qui meurent de faim car sans emploi fixe alors que les pilotes d’AF sont tres occupes a detruire la compagnie qui les nourrit tres grassement.

     

    • Je voyage pas mal et Je dois dire qu’il n’y a que Sur AF qu’on est acceuilli Comme des boules dans un jeu de quilles par des vieilles peaux absolument odieuses... Je n’en dirais pas plus pour ne pas tirer Sur l’ambulance. .. Si Je dois dire aussi que c’est la seule companie au monde dont les greves regulieres sont faites au detriment des usagers/passagers/clients.

      Ca va finir Comme Le port de Marseille ou du Havre, ils vont tuer la poule aux oeufs d’or.merci les syndics.