Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Soral sur RMC à propos de la journée de la femme et du féminisme

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

134 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Debat creux ou alain a du bien s’enmerder,un jounaliste qui a eut au moins le merite de donner la parole a Soral ce qui lui a fait un peu de pub,les autres intervenants aucun interet mise a part la féministe de droite qui a quelques idées.a vous les studios....

     

    • Je viens d’ecouter les 5 premieres minutes. Il est bon ce Soral quand meme !

      Il arrive a glisser deux petites quenelles a l’animateur qui ne voit aucun rapport entre comprendre l’empire et vers le feminisme. Or Soral rapproche les deux et se sert du sujet du jour feministe pour parler de franc maconnerie, de melanchon, de son appartenance a la maconnerie et de leur hypocrisie. Tres bon.


  • il y a aussi un problème récurrent :

    un certain nombre d’assocs dites féministes ou de défense des femmes s’arrogent le droit de parler en leur nom... hors, les femmes comme les hommes ont des avis très différents, votent différemment etc... de quel droit ces groupes qui n’ont été élus par personne et qui ne représentent qu’eux parlent-ils comme s’ils représentaient toutes les femmes du pays ?

    En gros, elles représentent DES femmes, pas LES femmes... c’est très différent.


  • Alain peux-tu vérifier ton affirmation concernant les femmes et les loges ?

    Suivant wikipedia : "Les femmes ne furent admises que progressivement dans la franc-maçonnerie, de manière très diverse selon les époques et les pays.

    La première femme franc-maçonne aurait été Mrs Aldworth, initiée en Irlande en 1732 dans des circonstances tout à fait inhabituelles. Par la suite, il n’y eut plus de femmes dans les loges maçonniques au sens strict jusqu’à l’initiation en France de Maria Deraismes le 14 janvier 1882. On vit cependant apparaître dans cet intervalle différents ordres mixtes d’inspiration maçonnique tels que la franc-maçonnerie dite « d’adoption » en France, l’« Ordre des Mopses » en Prusse ou encore l’« Eastern Star » aux États-Unis.

    De nos jours, dans un nombre croissant de pays, notamment en Europe, les femmes peuvent rejoindre des obédiences maçonniques mixtes ou exclusivement féminines."

     

    • Il y a énormément de loges FM qui sont interdites aux femmes. Quand au loges FM féminines, je ne suis pas sûr qu’elles soient comparables en terme d’influence. C’est comme comparer le CRIF et le CFCM.

      Le fait que Mélenchon ne soit pas dérangé par le fait de passer des décennies dans sa loge qui était interdite au femmes est intéressant. Le fait de souligner que ce soit de ces loges que soit né le concept de la parité est très pertinent et peut amener à une réflexion sur ce concept pour en découvrir toute la perversité.


    • J’ai des connaissances qui sont au Grand Orient... leur intronisation remonte à au moins 25 ans.


  • Naze.

    On titille un peu les souvenirs des gens pour leur rappeler (au cas où le nom d’Alain Soral leur parvient par un autre moyen) que Soral est d’abord et toujours focalisé sur la question des gonzesses, comme lorsqu’il faisait le guignol à la télé. Et avec le coup du "Comprendre l’Empire, un livre sur la mondialisation", j’imagine bien le type qui se dit que c’est un bouquin rasoir, chiant, etc., et qui n’y prêtera pas plus d’attention.


  • Désolé un petit bémol sur le discours d’AS , mais en ce qui concerne les femmes en Franc Maçonnerie il y a plus d’un siècle que les loges sont ouvertes aux femmes, avec des figures célèbres comme Maria Deraisme.
    Les obédiences en France : la grande loge féminine de france (réservée unqiuement aux femmes), le droit humain est une obédience mixte (il y a autant de femmes que d’hommes), dernièrement le Grand Orient de France a validé la mixité dans ses loges (le GODF est la plus grande obédience en France),et il n’y a plus que la Grande Loge Nationale de France qui est exclusivement réservé aux hommes.
    Chaque obédience à un site ouvous pourrez vérifier ces informations !
    Il y aurait entre 150 000 et 200 000 maçons en France.Plus d’un million en Angleterre, plus de 5 millions aux USA..

     

  • Belle quenelle sur Mélenchon le Franc-maçon.


  • Je comprend mal qu’aujourd’hui, les femmes aurait réussi à obtenir le droit à l’éducation , aux travail , droit de vote etc... mais qu’elle n’ont pas encore réussi à avoir ou à règler l’égalité avec les salaires qui me semble quelque chose de beaucoup moins compliqué que les autre droits.Parcontre on nous parle de parité au travail 50% homme et femme sans pour autant régler la question des salaires.
    Résultat, les femmes devienne petit à petit majoritaire dans un milieu de travail qui jadis était occupé surtout par des hommes (comme l’éducation , la santé etc...) et à la fin le prix des salaires chute ou monte beaucoup moins.
    D’ailleur la plupart des revendications qui sont faite dans le milieu du travail occupé par des femmes vont être surtout pour avoir plus de congés et la question du salaire se retrouve toujours à la fin.


  • Merci à RMC et à Brunnet pour la promo de Comprendre l’Empire. Ça fait toujours plaisir.


  • Fin du boycott, voila une bonne surprise !


    • En effet, ça me gonfle ces mêmes chiffres toujours annoncés. A qualifications égales, la différence hommes / femmes est moins grande que les 27% toujours affichés.
      Et concernant la parité en politique, il faut aussi prendre en considération que les hommes sont globalement plus attirés par le pouvoir que les femmes. Il y a par conséquent plus d’hommes qui se présentent que de femmes. Il a été aussi prouvé qu’un homme qui prend la parole dans un auditoir, retient plus l’attention qu’une femme (sauf peut-être si cette dernière dispose d’arguments plastiques plus avantageux).
      Biensûr, si la politique s’ouvrait un peu plus aux femmes, celles-ci auraient sans doute moins peur de s’y engager, mais seront toujours moins à l’aise que les hommes pour diriger et convaincre des gens à plus grande échelle (uniquement sur le plan de l’autorité naturelle, pas des idées ou de l’intelligence). Et des femmes, il y en a énormément engagées dans les municipalités.
      Mettre des quotas, c’est pas la solution. S’il y a des obstacles ou barrières pour qu’elles n’accèdent pas à des responsabilités, faut les faire sauter.
      De même que mettre des quotas de minorités en politique, est une bêtise. La politique est certes un milieu fermé, mais il faut encore laisser les gens élire leurs représentants. Si y a très peu de personnes issues de l’immigration, dont une bonne partie réside en banlieue, c’est aussi que peu de personnes se présentent et veulent faire de la politiques dans ces milieux. Chacun est libre de choisir sa voie, et d’où qu’on vient, si on a envie de réussir et qu’on s’en donne les moyens, généralement on y arrive dans ce pays. Ce sera peut-être plus difficile pour certains, mais c’est la vie, et l’Etat est assez généreux avec ceux qui ne sont pas nés avec une cuillère en argent dans la bouche.

      Pour revenir aux femmes dans la politique, je me pose tout de même la question, non sans un certain préjugé peut-être, de l’influencabilité des femmes, face à des questions difficiles, où le compassionnel pourrait influencer certains choix. Les femmes peuvent partager les pires défauts des hommes, les plus masculins d’ailleurs, mais d’une manière générale, elles sont quand même plus dans le compassionnel et l’émotionnel que les hommes. Serait-ce un avantage ou un atout en politique extérieure par exemple ?
      Je ne sais pas.


  • Intervention impeccable !
    Différente de la routine où dès que vous nuancez votre analyse les interlocuteurs décrochent complètement pour rester empêtrés dans un monde binaire, pour ou contre, bien ou mal, oui ou non, droite ou gauche. Les journaleux adorent jouer là-dessus dans la formulation de leurs questions.

    Toutefois, il est regrettable que les médias n’abordent jamais en profondeur un sujet.
    C’est soit disant pour garder l’attention du public, alors que je pense que cela vaut seulement pour un débat médiocre, et non lorsqu’un débat est mené par des protagonistes qui maitrisent le sujet et ont une opinion cohérente et pertinente.
    J’aurais notamment aimé entendre davantage la représentante d’une association féministe de droite pour me faire une meilleure idée de leurs valeurs.


  • Pluie de quenelles sur Mélenchon !


  • Toujours pareil on veut bien parler de l’avant dernier livre mais pas du dernier ... éviter de parler de ce qui fâche... Bonne claque à Mélenchon c’est déjà cela de fait, mais subir ce vieux dentier de Gonzague beuark


  • C’est n’importe quoi ce débat. Gonzague Saint Bris est à côté de la plaque... surtout quand il parle de la créativité féminine !! Elle n’existe tout simplement pas. Et en ce qui concerne l’égalité de représentation à l’assemblée, ça n’a aussi aucun sens. Le combat politique et l’engagement "pour l’autre" sont essentiellement masculins. Evidemment il y a des exceptions... et encore, même quand on regarde Marine Le Pen, on voit bien que c’est une femme... exceptionnelle, mais une femme quand même.
    Heureusement que je n’écris pas sur un site "gauchiste" car je me ferais lyncher...
    Le génie, le don pour le concept, la créativité, l’altruisme (essentiel en politique) sont "interdits" aux femmes. Elles ont par contre des qualités que les hommes n’ont pas.

     

    • Jusqu’à très récemment, les filières artistiques n’étaient pas accessibles aux femmes,) peinture, littérature, sculpture, architecture..), ni même d’ailleurs aucune autre. Il faudra attendre la deuxième moitié du XXéme siècle pour qu’elles puissent accéder à tous les métiers et envisager de GAGNER LEUR VIE autrement que dans les seuls créneaux professionnels qui leurs étaient ouverts : femmes de chambre ou modistes. Votre propos est donc des plus intellectuellement étriqué si vous envisagez ce qu’aurait était la "création masculine" dans un contexte similaire.
      Le combat politique des femmes dans l’histoire a été d’autant plus méritoire qu’ elles ne détenaient, là non plus, ni pouvoir ni accès ; quand à l’altruisme quotidien des femmes envers leurs enfants et leur famille , on peut se demander sur quelle planète vous vivez pour soutenir de telles inepties niant un altruisme si évident.. Ni les qualités humaines, ni l’intelligence, ni le génie, ni la créativité n’ont de sexe, en revanche, certaines aptitudes sont plus ou moins différenciées, sans prendre en compte l’atavisme de millénaires de répartition des tâches .


    • @fifty miles



      Ni les qualités humaines, ni l’intelligence, ni le génie, ni la créativité n’ont de sexe, en revanche




      Pour le premier je suis tout à fait d’accord, pour le second comme je l’expliquait plus bas le cerveau des hommes est plus gros tandisque celui des femmes est plus dense, les scientifiques restants à ce jour partagés sur une éventuelle sexualisation du cerveau, je ne m’y prononcerais donc pas. Le génie, ou la créativité qui en découle dire qu’il n’a pas de sexe est aussi prétentieux que de dire qu’il y en a un. Aucune étude scientifique et sérieuse n’a été menée en la matièreCe n’est celà dit pas une raison pour discriminer.
      Pourquoi trouve t on plus de femmes dans les call-center et dans l’accueil ? parce qu’elles ont une capacité d’élocution que pas tous les hommes n’arrivent à avoir. Pourquoi les hommes se retrouvent ils dans les chantiers par exemple ? parce que leur condition physique et leur goût du risque que n’ont pas toutes les femmes.(A noter que je n’ai pas pris l’exemple des intellectuels)
      Ceci étant, la nature fait de nous des individus de base avec quelques exceptions : handicap, difformation, hermaphrodite ... que seul la nature peut expliquer. Ce qui fait que la différentialisation hommes et femmes se fait plus dans un cas général.



      de millénaires de répartition des tâches .




      Les femmes n’étaient pas obligées d’accepter ce consensus d’avec les hommes la société ne se basant uniquement sur la religion, l’armée qui ont créé dans ces milieux une distribution des tâches ménagères.
      Avant le code Napoléon ou la Révolution française, croyez moi les femmes participaient autant que les hommes aux activités artisanales, rurales et commerciales.
      La femme du prophète Mohammed SWS participait aux activités commerciales dans les années 700 de notre ère.
      L’entrée dans la période industrielle bien que facilitant la vie des hommes, a permis la féminisation de la société. Laquelle a généré le féminisme. Mais au fond, on peut s’interroger sur le bien fondé et l’utilité du féminisme quand on regarde l’histoire de façon plus subjective.


    • Le constat est pourtant bien là. Et si mes souvenirs de lecture sont exacts, il me semble que c’était également l’avis d’Alain Soral (Vers la féminisation). Quand je parlais de génie, je ne parlais pas de grande intelligence mais bel et bien de génie. Vous pourrez cherchez autant que vous voudrez mais il n’y a encore jamais eu l’équivalent féminin de Newton... et qu’on ne me parle pas de Marie Curie car elle n’a pas découvert le phénomène de la radioactivité : elle a juste "isolé" le radium.
      Pareil pour l’altruisme. Je sous-entendais pour un inconnu. Il est évident que l’amour d’une mère pour ses enfants n’a pas d’égal... et elle donnera sa vie sans hésiter et ne vivra d’ailleurs souvent que pour eux... mais pour SES enfants et pas ceux des autres. Je crois (pas sûr...) qu’aucune femme ne sacrifierait la vie de son enfant pour sauver celle d’une centaine d’inconnues alors qu’un homme - même rare - en serait capable (je ne parle pas de moi). Un exemple un peu lourd pour marquer cette différence d’intérêt pour l’autre entre l’homme et la femme : dans le cas d’une circulation dense, un homme ralentira pour que vous vous insériez facilement là où une femme accélèra pour ne pas que "vous lui piquiez" SA place. Je dirais que, d’après ce que j’ai observé jusqu’à présent (mais je peux me tromper... d’ailleurs, je me trompe sûrement) je peux dire que l’homme est égocentrique et que la femme est égoïste.
      Enfin, ne me faites pas dire ce que je n’a pas dit à savoir que les femmes n’étaient pas capables de tâches intellectuelles ou artistiques. Elles le sont au moins autant que les hommes mais le palier qu’un seul homme sur cent-mille (c’est une image) pourra franchir, aucune femme n’y parviendra : le fameux génie.

      Je suis peut-être un gros beauf de penser cela. J’en sais rien. Ce n’est que de l’observation. Quand on me présentera une femme qui a "inventé" quelque chose sorti de nulle part, alors je reconnaîtrai et avec grand plaisir, que je me suis trompé.


    • @kasiar
      Tout à fait d’accord avec votre argumentaire. J’avais bien précisé : "des aptitudes". Mais ne tombons pas dans la volonté du système d’opposer les sexes en plus de tous les clivages mis en place pour créer des individus isolés donc impuissants politiquement et angoissés.
      Le féminisme politique, par ses outrances, a été conçu dans cet objectif et la "normalisation" de la pornographie en lieu et place de relations enrichissantes entre femmes et hommes. Quant aux enfants, ils sont coincés entre une éducation nationale débilitante et des émissions TV des plus indigentes dans une société de compétition féroce vouée à un avenir incertain.


    • @Paul Brousse
      Jeanne d’Arc.


    • @ Fifty Miles :
      En effet... question altruisme difficile de trouver mieux. Si je voulais avoir le dernier mot, je dirais exception qui confirme la règle mais s’il y a exception, ce n’est plus une règle. Je parlais d’une manière générale, dans la vie quotidienne... et de toute façon, notre monde part totalement en sucette de ce côté-là. L’individualisme est tout simplement insupportable.
      Avant, c’était le "moi d’abord", compréhensible, qui était en vigueur. Désormais c’est le "moi seulement" qui règne.

      Par contre, si vous avez un exemple de génie féminin, je suis preneur car je n’en connais toujours aucun.


    • @paul Brousse
      Vous avez peut être entendu Alain Soral parler du génie des peuples, sans pour autant que des noms émergent ni faire allusion aux élites, peuples informes qui, au fil des générations, femmes et hommes confondus ont constitué ce qu’il y a de plus fondamental, de plus essentiel : "le sel de la terre". Tant que des "génies" émergeaient du lot, temps révolus, le contexte, le terreau, l’accès, la duplication n’étaient accessibles qu’aux hommes. Même s’il y eut pour les femmes des périodes plus propices, dans la durée peu représentatives, ce ne fut jamais des contextes qui leur permettaient d’autre voie que la soumission. Que certaines aient déjà pu s’imposer ou défier l’ordre et le rôle établi est déjà exceptionnel. En prenant votre argumentation en sens inverse, combien de va-t-en-guerre funestes, de criminels notoires, de politiciens corrompus et cyniques, de chefs d’état dévoyés, de souverains déments, d’idéologues dangereux, d’assassins et de destructeurs peut-on reprocher aux femmes ?
      Fondamentalement, notre société n’est pas encore totalement libérée de certains réflexes phallocentriques particulièrement dans le domaine intellectuel, lors même que tous les autres eussent été accessibles, sans écarter l’aptitude des femmes à une certaine intériorisation.


    • @fifty miles



      Tant que des "génies" émergeaient du lot, temps révolus, le contexte, le terreau, l’accès, la duplication n’étaient accessibles qu’aux hommes




      Alors explique nous pourquoi la femme ne s’y est jamais opposé, et surtout pourquoi n’a t elle pas pris une seule initiative durant tout ce temps ?



      Fondamentalement, notre société n’est pas encore totalement libérée de certains réflexes phallocentriques particulièrement dans le domaine intellectuel, lors même que tous les autres eussent été accessibles, sans écarter l’aptitude des femmes à une certaine intériorisation.




      Je t’invite à lire ce lien qui démontre bien ta malhonnêteté intellectuelle.
      Et logiquement, sur les 150 000 jeunes éjectés chaque année du système sans diplôme ni qualification, plus de 100 000 sont des garçons ! Le phénomène durant depuis des années, on peut parler d’une bombe sociale à retardement.
      Phallocentré dites-vous ? je dirais que c’est plus gyno-centré ponctué d’une misandrie primaire, mais bon rien de neuf sous le soleil avec ces nunuches de féministes. Elles veulent le beurre l’argent du beurre
      Autre tite quenelle :
      Le CNRS emploie 42,6% de femmes parmi les personnels titulaires. Près d’un tiers des chercheur-e-s (32%) et plus de la moitié des ingénieur-e-s et technicien-ne-s (51,2%) sont des femmes source diego cervo / Fotolia.com

      Les étudiantes sont majoritaires dans les universités, sauf en doctorat où elles sont seulement 47,7%. En France, en 2011, 59,5% des jeunes diplômés de Master étaient des femmes et 56,5% en licence. Elles sont en moyenne plus jeunes lors de leur entrée à l’université, affichent un taux d’abandon plus faible et ont en moyenne de meilleurs résultats.

      45% des élèves de Terminale scientifique sont des filles
      Source
      Tiens c’est bizarre pourquoi les filles ont elles de meilleurs résultats si la société est phallocentré ? mmmh ? Ne serait ce pas plutôt une gynocentrie, on encourage les femmes et on envoie bouler les hommes pour faire simple.

      Inutile de répondre à ce message si vous n’avez pas une seule petite preuve que nous vivons encore dans une société phallocentrée.


    • A noter que j’ai pris l’exemple du secteur scientifique, je n’ai pas parlé de la littérature, de l’Histoire ... qui nécessitent tout de même d’être costaud de la tête et par conséquent de ne pas être un mickey.



      Même s’il y eut pour les femmes des périodes plus propices, dans la durée peu représentatives, ce ne fut jamais des contextes qui leur permettaient d’autre voie que la soumission.




      Il n’ y a jamais eu de soumission, c’est juste un mythe inventé par des féministes les plus extrémistes qui ont mis la société dans une pagaille monstre. Je te renvoie à l’Histoire d’avant le 19 ème siècle où la femme travaillait autant que l’homme dans les champs dans l’artisanat ... mais sans les lorgnières féministes hein ...
      Seul l’armée et la religion en dehors de cette société productive d’autrefois, ne comptait pas de femmes parmi eux. Il s’agissait ni plus ni moins de la bourgeoisie de jadis : chevalier et princesse, sauf exceptions comme Jeanne d’Arc ou Marianne de Robin Hood. Cette hypothèse de domination depuis la nuit des temps est FAUX, FAUX et ARCHI-FAUX !!! c’est juste une vision biaisée de l’histoire.
      Comme je suis de religion musulmane je vais te faire un aveu, du temps du prophète SWS des femmes combattaient aux côtés des hommes, ce n’est pas un scoop pour moi. La femme du prophète SWS participait aux activités commerciales avec son mari SWS. Donc ces théories fumeuses version shoahnanas, ça ne tiens plus.



      En prenant votre argumentation en sens inverse, combien de va-t-en-guerre funestes, de criminels notoires, de politiciens corrompus et cyniques, de chefs d’état dévoyés, de souverains déments, d’idéologues dangereux, d’assassins et de destructeurs peut-on reprocher aux femmes ?




      Ne t’en fait pas les femmes arriveront tôt ou tard à détenir la palme d’or, à force de lui montrer ses droits et non ses devoirs. C’est ce que je reproche du fond du coeur au féminisme, de ne jamais avoir montré les devoirs des femmes.
      Pourquoi y a t il des femmes qui sont plus dangereuses sur la route que les hommes ? Pourquoi y a t il de plus en plus d’hommes battus dont personne ne se soucie de leurs sorts ? Pourquoi les femmes ont besoin de copier les vices les plus indignes des hommes pour s’affirmer ?
      Selon moi le féminisme quoiqu’il ait pu apporter n’a fait que détruire la femme et non l’émanciper, c’est à dire la responsabiliser.


    • @kasiar
      Curieux ! le déséquilibre et les contradictions de votre argumentaire témoignent d’une perturbation concernant moins les femmes que votre rapport avec elles. Pris à temps ça se soigne.


    • à Paul Brousse
      Vous dites que vous seriez ravis d’apprendre l’existence de génies féminins ; si vous êtes sincères en disant cela, et que ce n’est pas juste une concession rhétorique, j’ai quelques noms à vous proposer :

      - en maths :
      Amalie Emmy Noether (1882-1935) : elle a été décrite par Albert Einstein himself comme "le génie mathématique le plus créatif qui soit apparu depuis que les femmes ont accès aux études supérieures"Ses travaux en physique théorique ont été une aide précieuse pour einstein quand il a développé sa théorie de la relativité. Dans la suite de sa carrière (à Amalie) son influence a été très étendue et beaucoup de ses idées figuraient dans les travaux de ses collègues.

      ( je tire ces informations du livre de Clifford A. Pickover Le beau Livre des Maths éd. Dunod)

      - en littérature :
      Mary Shelley, qui a écrit le roman "Frankenstein ou le Prométhée moderne" . Les deux personnages principaux (le scientifique qui se prend pour Dieu et le monstre crée par lui) sont devenus des archétypes et l’histoire s’est élévée au rang de mythe, donc si ce livre n’est pas un livre de génie, je ne sais pas ce qu’il vous faut.

      - en danse : Isadora duncan (1877-1927), qui a apporté les premières bases de la danse moderne européenne, à l’origine de la danse contemporaine. Elle a effectué un retour à l’héllénisme dans la danse, donc vous pourrez me rétorquer qu’elle n’a pas été créative, mais ce faisant elle a cassé les codes de son époque, et donc a été transgressive (ce que d’après Zemmour les femmes ne sont pas normalement).

      - dans la mode :
      Coco Chanel ; bon je reconnais que cet exemple c’est un peu la tarte à la crème, mais il n’en demeure pas moins qu’elle a révolutionné le rapport aux vêtements pour les femmes : elle a libéré le corps en abandonnant le marquage de la taille, elle privilégie la sobriété et la simplicité, les tenues pratiques ( ce qui à l’époque pour les habits des dames n’étaient pas en vogue et surtout mal vu ) : si ça c’est pas de la transgression ( et des idées aussi) ! Et ne me dites pas, c’est normal, la mode c’est un truc de femmes : FAUX ! jusque là c’étaient les hommes les grands couturiers.

      Le temps me manque, et j’avais encore des noms en tête, moins connus, mais ces quatre femmes ont vraiment innové, peut-être pas autant que ce qu’un homme aurait pu faire (et encore elles ont fait beaucoup de choses), mais il y a une vraie créativité.

      Bien à vous !


    • @FM (pleonasme ?)

      J’aime bien les féministes victimaires tout est toujours de la faute aux hommes et quand on démontre que l’homme est victime de ce dogme aux fruits pourris, on se fait traiter de reac, miso, bruleur de femmes.
      Ce ne serait pas plutôt vous qui aurez un problème avec les mecs en grimant la verite ?
      Mais bon continuez à sevrer votre breuvage indigeste de mensonge et de procès d’intentions.

      J’attends toujours vos liens :-/


    • Pff, comme quoi le diviser pour mieux régner a de beaux jours devant lui ... Les Femmes contres les hommes , faut vraiment être c... !
      Fi des citations choisies , je suis pour ma part artiste et nombre de ceux que j’ai côtoyés sont des femmes, en rien le talent ne m’a semblé avoir choisi un sexe en particulier , tout ça c’est du flan et de la guerre de clocher , qui plus est sans importance de fond , car le combat n’est de loin pas tant ici que sur le conflit de classe.
      Combien de fils d’ouvriers ou de paysans peuvent être cités comme des référents dans l’histoire , bien moins que de femme de milieux aisés il me semble , les hommes pauvres seraient-ils alors moins intelligents que les riches , comme une sorte de sélection naturelle de fait, certains le croient , surtout des riches d’ailleurs , car ça les arrange ...

      Il faut être soi-même bien limité pour ne pas se rendre compte qu’il est par nature biaisé, avec un travail d’analyse honnête, de hiérarchiser méthodiquement l’intelligence humaine par le genre ...


    • @julie
      @paul Brousse
      J’aurai plutôt évoqué :
      Teresa Del Po- Sofonisba anguissola- Livinia Fontana- Fede Galizia- Barbara Longhi- Prozerpia de Rossi- catarina van Hemessen- : peintres de la Renaissance
      Rachel Ruysch- ARTEMISIA GENTILESCHI-Elisabeta Sirani- Giovana Garzoni- Louise Moillon- Clara Peters-Maria van Oosterwyck- Judith Lester- Mary Beale- Josefa de Ayala- Louisa ignacia Roldan- peintres du XVII
      Angelica Kaufman- Rosalba Carriera- ELISABETH VIGEE-LEBRUN-Adélaïde LABILLE-GUIARD- Marie guillemine Benoit- Anne Seymour Damer- Françoise Duparc- Marguerite Gérard -Constance Mayer- anne Vallayer Coster peintres du XVIIIéme
      Eva Gonzalés- Adeline Grand-Pierre Deverzy- Rolinda Sharples- Sophie Anderson- Emily Mary Osborn, Lily Martine Spencer- Sarah et Margaretha Peale- Ann Hall-Anne Withney- Harriett Hosmer-Emma Stebbins- Edmonia Lewis- Elisabeth Ney- Vinnie Ream Hoxie- Rosa BONHEUR-Elisabeth BUTLER- edma Morisot-BERTHE MORISOT-Mary CASSATT-Helene M Turner-Cecilia Beaux-Susan Macdowells Eakins-Claude Raguet Hisrt- Marie Basshkirtseff -CAMILLE CLAUDEL-Malvina Hoffman artistes du XIXéme
      FRIDA KAHLO- suzanne VALADON-Natalia GONCHAROVA-Emily CARR- Sonia DELAUNAY-Georgia O’KEEFE-Sophie TAEURBER-ARP-Germaine RICHIER-Louise BOURGEOIS-Léonor FINI- ...XXéme
      Liste non-exhaustive de toutes les artistes contemporaines.
      Et lorsqu’il fut permis aux femmes d’accéder au monde des lettres : Mme de Sévigné- Olympe de Gouge-les soeurs Bronté- Jane Austen- Georges Sand- Virginia Woolf-Marguerite Yourcenar...esprits novateurs et courageux.
      Je fais l’impasse sur les aventurières, aviatrices, pilotes, chercheuses...en espérant avoir donné à Paul Brousse l’envie de décourvir la production artistique et littéraire féminine.


    • @Julie

      La mode n’est nullement un génie, mais une créativité. Que tu cites l’assistante de Einstein ou la génie littéraire oui c’est pour moi du génie et utile à l’humanité, la société ... La littérature, permets de faire travailler l’imagination qui est une forme d’intelligence, mais dire que la mode est une donnée intelligente, je regrette, mais je ne trouve rien d’intelligent à faire de la couture et inventer des fringues plus ou moins loufoques comme Coco Chanel ou je ne sais trop quoi. C’est juste un phénomène pour abrutir les masses, loin de les rendre plus lucides.

      Je ne parle même pas de ceux qui trouvent que la pornographie est une forme d’intelligence, pour valoriser les actrices pornos.

      C’est dire dans quel triste monde masochiste nous vivons...


    • @fifty
      Ouh la la j’ignorais moi-même tous les noms que vous donnez, j’ai une culture minime en peinture !! Merci au passage, j’irai me renseigner.

      @kasiar
      Si je comprend ce que vous dites, vous liez le génie et le fait d’apporter du bienfait à l’humanité. Quelque chose de futile ou de malfaisant, même très créatif, n’est pas du génie. Soit, c’est tout à fait recevable. mais dans mon post je cherchais à montrer que les femmes pouvaient faire preuve de génie et de créativité, sans faire la différence entre les deux. Donc soit si je m’aligne sur votre distinction, Coco Chanel était créative mais non géniale. Mais créative, ce qui est un contre-exemple à Soral quand il dit que les femmes ne sont pas créatives tout court.


    • @kasiar
      Je viens de relire ton post et je me rends compte que j’avais mal compris, donc je m’auto-corrige (par respect pour ta pensée) : tu lis génie et intelligence en fait (l’intelligence permettant de produire des choses bonnes : la science et la littérature sont utiles à la société). Et le corollaire de ça, toujours si je comprend bien, c’est que la créativité peut être accompagnée d’intelligence ou au contraire de bêtise ; c’est la présence d’intelligence qui fait la différence et permet à une oeuvre créative d’être géniale. Mais ça ne change rien à ma conclusion : Coco Chanel n’a rien crée d’intelligent certes, et au contraire a crée des vêtements loufoques, elle n’est pas un génie mais elle reste créative, donc ça reste un contre exemple à la thèse de Soral.


    • @julie



      mais dans mon post je cherchais à montrer que les femmes pouvaient faire preuve de génie et de créativité, sans faire la différence entre les deux.




      Pourtant il y a une différence, les régions cérébraux sollicités sont différentes.



      ce qui est un contre-exemple à Soral quand il dit que les femmes ne sont pas créatives tout court.




      Quand Soral a t il dit que les femmes ne sont pas créatives ? Vous devez surement confondre avec quelqu’un d’autre, ou bien est-ce votre excès d’imagination de créatrice ??



      la créativité peut être accompagnée d’intelligence ou au contraire de bêtise ; c’est la présence d’intelligence qui fait la différence et permet à une oeuvre créative d’être géniale.




      La créativité n’est que de la masturbation intellectuelle sans méchant jeux de mots. Autrement dit ça ne sert à rien dans la cause humaine ou dans le progrès. C’est comme si on déclarait que le loisir est aussi important que le travail, qui fait avancer les choses dans la société.


    • Le probleme avec ces debats sur les evaluations respectives chez les hommes et les femmes de qualites telles que l"intelligence et la creativite et qu"il s"agit de notions generales dont les limites sont floues, pour lesquelles il est par consequent impossible d"etablir des mesures comparatives fines lorsque les niveaux sont proches.

      Tout de meme, quelques observations :
      - Chez les jeunes joueurs et joueuses d"echecs, on observe que les performances des filles sont egales a celles des garçons, jusqu"a la puberte, age auquel un net ecart se creuse nettement en faveur des garçons. Cette observation n"est pas compatible avec l"hypothese d"une influence de l"education, ni avec celle d"une inferiorite structurelle des filles : la seule conclusion possible est que le systeme hormonal exerce une influence decisive sur l"orientation psychique, sur la façon dont l"intelligence va s"exercer, moins orientee vers le combat et labstraction chez les filles.
      - Alain Soral a tres bien decrit, dans "vers la feminisation", comment l"assymetrie oedipienne structure differemment la representation du monde de l"homme et de la femme et ses consequences. Ce qui complete le point precedent sur le versant psychologique.
      - Pour la creativite, il existe un obstacle de plus entre elle et la femme qu"entre elle et l"homme : le fait que par sa fonction de mere, la femme cree, et eprouve donc moins que l"homme le besoin d"un processus de sublimation. Il s"agit donc bien d"une question d"orientation psychique, ce qui n"a rien a voir avec une incapacite structurelle.


    • @ Julie,

      J"aurai plutot cite Marie Curie, Rosa Luxembourg, en musique une contemporaine comme Emilie Simon, mais chacun ses gouts ; tout de meme, je ne suis pas sur que la mode soit un domaine ou l"on puisse parler de genie...

      Sinon, sur ce theme, un des problemes est que la plupart des gens raisonnent de façon categorielle en fonction du langage existant, en oubliant que les categories ainsi crees ont une delimitation arbitraire.

      En fait, le reel est un "flou indifferencie", sur lequel nous plaquons un langage qui nous permet de tirer de ce flou une representation operatoire sur le reel.

      Intelligence-Creativite-Volonte-Agressivite-Violence... sont des categories artificiellement crees par l"homme, tres pratiques pour qu"il puisse se construire une representation du monde, mais qui ont leurs limites lorsqu"elles masquent les connexions qui existent entre ces categories.

      La creativite decoulant d"une derivation de l"energie psychique (pulsions libinales ludiques et agressives qui mettent en jeu la violence, la volonte, l"intelligence et bien d"autres "categories arbitraires") elle est pour cette raison moins elevee chez la femme, qui est programmee par la nature pour que cette energie s"ecoule plus completement via le process de la reproduction.


    • @ Kasiar,

      Pour la difference de taille entre le cerveau des hommes et des femmes, le petit probleme est que cela n"est absolument pas correle avec l"intelligence...

      Il y a des etudes plus interessantes, par exemple celles menees sur le QI : on constate que les deux sexes ont des moyennes equivalentes, mais les ecarts-types sont plus eleves chez les hommes : plus d"intelligences superieures, mais aussi plus de neuneus !

      Autres constat interessant, des differences nettes apparaissent selon le type de test : les femmes reussissent mieux les tests multitaches, les hommes mieux les tests necessitant un haut degre d"abstraction. Ce qui veut surtout dire que les tests de QI ont ete bien ponderes par leurs createurs, et que l"intelligence est une categorie trop vague et trop vaste pour se preter a une discrimination a un niveau ou la difference est faible, comme entre les sexes.

      Ce qui signifie ques les intelligences masculines et feminines sont de niveaux equivalents, mais qu"elles sont orientees et specialisees de facon specifique : ce qui est tres coherent avec le fait que l"un comme l"autre sont issus de la meme matrice genetique, sur laquelle il n"y a qu"une difference mineure.


    • @ Paul Brousse,

      Sans vouloir te lyncher, dire que la "creativite feminine n"existe pas" est une affirmation insultante pour les femmes. J"ai durant ma carriere cotoye un nombre assez consequent de femmes chercheuses scientifiques, ingenieur... et je peux temoigner qu"elles savent le faire, et parfois de facon tres brillante. Ajouter en plus qu"elles n"ont pas d"altruisme, c"est carrement ridicule !

      Pour d"autres raisons (detaillees ailleurs sur ce forum) elles ont une difficute specifique pour aller jusqu"au genie. De meme, leur instinct maternel est en opposition avec l"idee d"un bien au niveau universel, ce qui est beaucoup plus nuance que de parler "d"absence d"altruisme" !


    • @PatriceT

      Il paraît que le QI le plus élevé est détenu par une femme. Que pensez-vous du QI ? Détermine t il réellement l’intelligence, ou est-ce une mascarade ?

      Comment l’humain peut il mesurer l’intelligence, quand bien même les avancées scientifiques sur les études neurobiologiques semblent infinis ?


    • Bonjour Kasiar,

      Effectivement, le QI le plus eleve mesure a ce jour est de 228, par Marylin Vos Savant (ça ne s"invente pas). Sinon, pour le rapport entre QI et intelligence, on peut seulement dire que le QI n"est qu"un indicateur en rapport avec certains aptitudes que l"on peut rattacher a l"intelligence (la page de wikipedia sur le QI peut t"apporter des elements de base a ce sujet).

      Il n"est de toute facon pas possible de mesurer precisement quelque chose dont la definition est imprecise  : parler du coureur de 100m le plus rapide du monde, cela a un sens, mais parler de la personne la plus intelligente, ou la plus creative cela n"en a pas !

      Petit detail ennuyeux : la quasi totalite de ceux et celles qui ont obtenu les scores de QI les plus eleves n"ont jamais produit d"oeuvre notable ; ce qui montre que, passe un certain niveau, cela vire au sport pour singes savants hyperspecialistes. Les records de QI n"ont donc au mieux qu"un interet tres anecdotique.

      En fait, ces tests ont un interet comme indicateur (donc non absolu et pas definif) pour reperer les potentiels et pour des observations statistiques sociologiques. Pas de probleme, a condition de ne pas prendre ces tests pour ce qu"ils ne sont pas.


  • Je trouve que’ Alain dans des moments comme ceux là, lorsqu’ on le laisse parler qu’ il tutoie l’ excellentissime . c est un vrai Orfèvre. Bravo


  • Très belle sortie sur Mélenchon. C’est rare qu’un journaliste ne parte pas en sucette à la moindre évocation de la FM. 


  • J’ ai 33 ans, dont 10 en tant qu’ ouvrier et je n’ ai JAMAIS vu une collègue gagner moins que moi ...

    D’ où vient ce chiffre de 27% ?!

     

    • Cela vient, d’une part, du fait que les femmes sont plus nombreuses que les hommes à travailler à temps partiel, et d’autre part qu’elles sont moins nombreuses à avoir des postes de responsabilité.
      En réalité l’égalité des salaires est dans l’ensemble respectée, en France, n’en déplaise à la propagande féministe...


    • j’en ai 44 ! et depuis toujours je conteste cette assertion que la femme gagnerait moins qu’un homme ! Jamais depuis 20 ans que je travaille je n’ai gagne 1 centime de plus qu’une collègue femme ! Ce chiffre est une invention pour nourrir le ressentiment des femmes envers les hommes et pour conforter leur position d’éternelle victime...


    • Effectivement... 5 ans à l’usine et jamais une collègue n’a gagné moins que moi.


    • « ... la persistance d’écarts salariaux élevés entre les hommes et les femmes (25 % d’écart moyen et 5 % d’écart résiduel correspondant à une réelle discrimination) a alerté les pouvoirs publics. »

      « Si on s’en tient aux éléments statistiques collectés avec soin, on se rend compte que la thèse Méchants Patrons et discrimination sexiste… ne vaut rien : les femmes employées à temps complet travaillent en moyenne 8.01h par jour, à comparer au 8.75h pour les hommes… Et cette différence de 9% pourrait expliquer, au moins en partie, une différence salariale.

      Un autre élément à prendre en compte et très vite oublié par certaines activistes est le type de travail qu’occupent les hommes et les femmes. Et bingo, statistiquement aussi, un nombre de femmes — suffisant pour être visible sur les grandes masses de populations observées — choisit un travail un peu moins bien rémunéré mais aux horaires plus réguliers et aux conditions mieux adaptées à leurs demandes. Les hommes, a contrario, choisissent des jobs un peu plus risqués, un peu mieux rémunérés mais aux contraintes plus fortes. Cela se traduit d’ailleurs directement dans les accidents sur les lieux de travail, avec une sur-représentation masculine. »source
      Encore un lien
      Bon là je n’ai pas le temps mais si vous cherchez bien vous pourrez voire le vrai contenu de la quenelle féministe


    • Moi j’ai bossé dans des boites où des gonzesses gagnaient plus que moi !!! Quelle honte :)

      Je rejoins les commentaires précédents. Faux problème et acharnement sur les hommes.


    • Idem ici, jamais vu de tout mon parcours professionnel une femme gagner moins que son collègue masculin à travail égal, d’où mon interrogation. De quelles femmes parlent-on exactement ? Il me semble que les écarts de salaire portent plutôt sur des postes à hautes voire très hautes responsabilités pas sur des postes d’employés. Si je ne m’abuse, le salaire d’un poste à responsabilités se négocie et il peut se négocier très haut si l’on est une denrée rare (je connais l’exemple d’une femme se faire récupérer à la vitesse de l’éclair par un concurrent de la boîte où elle travaillait dès qu’elle a été disponible). Je serais vraiment tenté de dire que c’est un faux débat de première...


  • Brunet est mon ennemi idéologique. Carrément Brunet pour "carrément burné", bien sûr. Drôle quand on sait que le Monsieur vient d’écrire un livre à la gloire de Sarkozy. Syndrome Grandes Gueules. A gerber.
    RMC, c’est de la merde.


  • Dans ce débat, à la 20ème minutes, on dirait la voix de Jamel Debbouze au téléphone. Peut être, je me trompe...

     

  • bonjour
    a mon sens le "probleme féministe " est un faux problème , car il est inhérent à la condition humaine (liée donc à la Nature) et non à la société, cette dernière étant plutôt une organisation de la communauté de l’Homme , je pense bien évidemment au différences physiques et psychologiques.
    Comment pourrions nous porter la femme à l’égale de l’homme dans un monde qui a été façonné depuis la nuit des temps par et pour le masculin , cela me parait bien compliqué.

     

    • Absolument exact !

      L’intervention d’Alain Soral sur ce sujet était magistrale.
      La gens font l’amalgame entre les inégalités sociales entre hommes et femmes et les différences entre la Nature de l’Homme et de la Femme, qui en fait n’est pas par essence un problème puisque c’est dans l’ordre de la nature que les hommes et femmes soient différent.


  • J’aimerais bien que Mr Soral nous explique ce qui distingue la femme de l’homme sur le plan psychologique ? ou spirituel ?

    Je pose cette question car je ne vois pas de différence.
    Il n’y a rien qui nous permet de croire que la femme ou l’homme possède des qualités inaccessible au sexe opposé sur le plan spirituel, sur le plan de la pensée et de l’intelligence.
    L’âme comme Dieu n’a pas de sexe et ce Dieu est en chacun de nous, peu importe le sexe du corps dans lequel il se trouve.

    " Ayant tous été baptisés dans le Christ, vous avez revêtu le Christ. Il n’y a plus parmi vous ni Juif ni Grec, ni esclave ni homme libre, ni homme ni femme ; car tous vous ne faites qu’un dans le Christ Jésus. " (Gal. 3, 27-28 )

     

    • Pour l’intelligence l’homme possède un plus gros cerveau, la femme un plus dense.
      Nous avons d’après la revue science humaine quatre identités sexuels : génétique, morphologique, psychologique et culturel.
      Ce n’est pas pour rien que des rôles ont été attribués aux femmes depuis bien avant les religions.
      1
      2
      3
      4


    • Il a écrit des tas de bouquins là-dessus, lis-les.
      Pour les détails, hein ; le constat lui-même est ou devrait être une évidence... Même si rien n’est absolu, contrairement à ce que ta caricature laisse croire.


    • Qu’on le veuille ou non, le corps caleux de la femme est plus dense que celui de l’homme.
      C’est la partie qui relie les 2 hémisphères du cerveau. Cela permet à la femme, en partie, d’être capable d’exécuter plus facilement plusieurs tâches à la fois. Ceci est moins accessible pour l’homme.

      Le cerveau de la femme pèse en moyenne 150g de moins que celui de l’homme, mais cela ne signifie pas qu’elles sont plus idiotes pour autant. En effet, lorsque l’on compare les sujets mâles et femelles de même ethnie, il s’avère que la femme est d’une façon générale plus petite que l’homme.

      En revanche le niveau hormonal étant ce qu’il est, la femme produit environ deux fois plus d’ocytocine que l’homme. Cette hormone est celle qui permet un tas de posibilité concernant la sensibilité, la sociabilité et les interactions sociales. D’où leur plus grandes capacités de socialisation qui ne saurait se limiter à une dichotomie oedipienne surexploitée car faisant souvent fi de l’importances du rôle des hormones...

      M’intéressant au cerveau humain d’une façon générale, n’hésitez pas à partager vos connaissances :)


    • @kasiar et @Frank B

      Vous risquez d’être malheureux après votre mort lorsque votre cerveau se décomposera dans le sol.
      Les défunts sont-ils des légumes au paradis qui attendent la résurrection de leur cerveau.

      Croyez-vous sincèrement qu’une âme après la mort de son cerveau, cesse de penser, de réfléchir ou d’avoir des émotions.

      La psychologie du cerveau est une des plus grande arnaque du 20e siècle, c’est tout simplement une secte qui a bien réussi son coup de marketing.


    • En attendant, lorsqu’un neurochirurgien se doit d’opérer une personne, il est impératif qu’il sache de quel sexe il s’agit. Je ne vous promet pas de faire long feu si une intervention cerébrale venait à vous arriver et si le médecin se trompait de méthodologie lié à votre sexe. (et accessoirement, je ne vous le souhaite pas)

      Vous avez l’air d’être un spiritualiste pour citer des textes bibliques. Mais il en va de même pour moi. En attendant mon dernier jour "matériel", je n’en demeure pas moins spirituel. Mais on ne peut concilier en aucune manière le matérialisme dialectique et la pensée spirituelle. Nous nous noyons dans un débat sans fin.
      Si je prends la bible dans son ensemble, votre citation ne tient plus car l’homme n’est-il pas la tête de la femme ? Tout n’est que contexte et exégèse personnel. Sans doute avons-nous plus de points en commun que vous ne l’imaginez : internet n’étant pas une source d’expression aussi riche que la socialisation la plus classique (lorsqu’on est plus devant son ordinateur)

      Mes propos n’étaient là que pour parler "science". (et encore on a rien vu, le cerveau humain étant l’invention la plus complexe de l’univers...)


    • @frank B.

      Le cerveau de la femme est différent de celui de l’homme parce que le corps de la femme est différent de celui de l’homme, tout simplement. Ce n’est pas très spiritualiste de votre part d’affirmer qu’une simple hormone influence notre sensibilité, notre sociabilité et nos interactions sociales, c’est plutôt un point de vue très matérialiste. Vous confondez le rôle de l’Âme et celui du cerveau.

      La psychologie et sa psychanalyse a son origine nie l’existence de l’âme, c’est une conception philosophique athée qui analyse l’humain que par notre univers matérialiste dont notre cerveau en fait parti, elle renie la réalité surnaturelle de l’âme. C’est pour cette raison que les psychologues sont des charlatans et bien souvent à leur insu malgré la bonne volonté qu’ils peuvent avoir. On a inventé le psychologue et sa psychologie que pour remplacer le directeur spirituel et sa religion.


    • Leon XIV

      En tant que musulman je suis tout à fait d’accord avec ce que vous dites à propos de la foi religieuse. D’ailleurs l’organe de la foi a été découvert par des scientifiques (oui oui j’y tiens !), comme quoi la science peut expliquer des phénomènes religieux. La science est un outil complexe humain, tout dépend comment et surtout à quelle fin il est utilisé . Tout comme la voiture, le couteau, les ordis ... les outils au quotidiens quoi.
      Personnellement, l’Islam ne m’interdis pas de m’intéresser à la science bien au contraire. Sauf que c’en est à nous de faire le tri entre science impur (contre nature) comme la fabrication des clones, des humains ... Dieu Nous en préserve. Mais la science a également permis
      Après que vous disiez que la science soit matérialiste je ne suis pas d’accord, puisque cette dernière a été récupéré par les athées, et pire encore les féministes comme Catherine Vidall. La science dépourvue de toute idéologie est bien plus proche de Dieu à mon sens




      Vous risquez d’être malheureux après votre mort lorsque votre cerveau se décomposera dans le sol.




      Au contraire Dieu m’a fournit un cerveau, c’est justement pour l’utiliser, sans toutefois renier ma nature spirituel. Tu utilise bien tes mains et tes pieds, tes muscles ... ?
      Au contraire, en réfléchissant plus tu es plus prudent, tu comprend mieux certains signes ... Je ne crois pas que Dieu Nous ait fourni un cerveau en option.
      Du moment que je ne fais de mal à personne et que je suis ma voie spirituelle, je ne vois pas où est le souci


    • @kasiar

      Il est vrai que sur la terre, la chair influence l’esprit car l’âme sans Dieu est porté à se définir en fonction des caractéristiques physiques du corps humain qu’il habite, soit un simple véhicule avec une date de péremption. L’âme sans l’esprit surnaturel est complètement tournée vers la chair, alors que Dieu nous demande d’être détachés de toutes ces considérations charnelles qui nous détournent de Lui.

      Alors, notre union à Dieu consiste à nous détacher de ce qui n’appartient pas à Dieu ce qui inclut le corps humain que Jésus lui-même a laissé mourir sur la croix.

      Dans ce processus de détachement universel, il faut se détacher en esprit de notre corps physique qui n’est qu’une apparence passagère, car oui, tes muscles, tes mains, ton système digestif ainsi que ton sexe que tu as entre les deux jambes ne te serviront plus à rien après votre mort.

      Comme disait Jésus : "La chair ne sert de rien, c’est l’esprit qui vivifie"

      Alors, il ne faut plus voir son prochain ainsi que soi-même, comme un homme ou une femme, un noir ou un blanc. Autrement dit, il ne faut plus être en mesure de faire la distinction entre une femme et un homme ainsi qu’entre un blanc et un noir, car Dieu ne le fait pas. Dans l’unicité de Dieu, tous se confondent en esprit, car au paradis la vertu parfaite est commune à tous.

      Ce qui différencie l’homme et la femme ainsi que le blanc et le noir en esprit, ce ne sont pas leurs qualités, mais plutôt leurs défauts, car nous sommes tous appelés à pratiquer les mêmes vertus avec perfection et la vertu n’est pas le propre d’un sexe ou d’une couleur de peau, mais de Dieu et Dieu n’est ni une femme, ni un homme, ni un blanc, ni un noir. Dieu n’est pas un humain tout simplement, la nature humaine lui est étrangère, il n’y a que l’âme que nous avons qui a été créée à l’image de Dieu et non notre corps car Dieu n’a pas de corps charnel.

      « Vous tous, en effet, qui avez été baptisés dans le Christ, vous avez revêtu le Christ. Il n’y a plus ni Juif ni Grec ; il n’y a plus ni esclave ni homme libre ; il n’y a plus ni homme ni femme : car vous n’êtes tous qu’une personne dans le Christ Jésus. » Galates 3, 27-28


    • Léon XIV,

      On t"a mal renseigne : la pensee, la personnalite sont tres clairement les sous-produits du fonctionnement du cerveau humain, et penser qu"il peut exister quelque chose qui puisse survivre a la mort de cette organe, c"est une croyance primitive qui n"a plus de sens dans un monde ou les avancees de la science ont demontre l"inverse : essaie de frequenter des psychiatres (qui modifient la personnalite avec des medicaments) des neurologues (qui constatent tous les jours le rapport entre les alterations mecaniques du cerveau et celles de la personnalite), etc...


  • Quelle égalité ? une femme est forcément différente d’un homme (physiquement). Oui à l’égalité sociale (même boulot, même salaire) mais le reste c’est du vent !!
    Marre des sos truc, sos machin, je ne parle pas de "ni putes, ni soumises" hahaha, cette dernière association c’est quelque chose...
    Créée par une idiote inculte mal baisée car oui le problème de ce genre de femme est un problème clitoridien, qui ne concerne en réalité que les femmes entre elles, lesbienne ou non.
    Les associations aujourd’hui ressemble à des entreprises, ex : sos plombier...etc.hahaha !


  • *Le combat politique et l’engagement "pour l’autre" sont essentiellement masculins.*
    *Le génie, le don pour le concept, la créativité, l’altruisme (essentiel en politique) sont "interdits" aux femmes.*

    on pourrait vous répondre que lorsque l’on voit le résultat aujourd’hui, cela fait doucement rigoler, car effectivement, le bor.del qu’il soit national ou mondial est exclusivement dans les mains masculines... moi je cherche le génie et surtout l’altruisme : c’est une blague.

    Evidemment la cupidité, le mensonge, le vol, le meurtre et j’en passe ne sont pas, je suppose, des "qualités" exclusivement masculines. L’altruisme masculin ??? vous plaisantez ??? interdits aux femmes ???...

    Vous faire lyncher non, en revanche merci pour cette lecture particulièrement comique.

     

    • bonne analyse...mais il faut préciser une chose c’est que le monde actuel, dans ses défauts et ses qualités, est à 95% le fruit de l’homme. les ordures actuelles sont surtout masculines c’est vrai ! Mais à contrario, 95% de ceux qui ouvrent leurs gueules et "résistent" sont à 95% ....des hommes ! donc on peut le fustiger, ne pas être d’accord mais c’est un fait. et on peut supposer (avec bien sûr une marge d’erreur) que ceux qui trouveront une solution au bordel actuel seront des hommes pour les raisons expliquer (avec un brin de provocation il est vrai) par soral.


  • Pourquoi les défenseurs de "droits" de la femme sont-elles majoritairement des lesbiennes (et moches de surcroit) ? Elles détestent les hommes donc elles foutent la merde....

    Une vraie femme aime les hommes forts car une femme, quoiqu’on en dise, recherche la SÉCURITÉ, la majorité des femmes se foutent pas mal des associations féministes de merdes, la seule chose légitime qu’il faudrait régler et l’égalité des salaires, c’est tout !!!


  • encore un troublion qui en invite un autre j’aime beaucoup Brunet faisant preuve encore une fois d’un certain courage face aux curés (rabbins aussi lol ) de la pensée unique..heureux que ces deux là puissent s’entendre j’ai apprècié ses deux bouquins "être de droite un tabou français" et "être riche un tabou français"il pousse le courage de ses convictions à inviter Monsieur Soral et parler de son livre sur un grand média comme RMC la classe !

     

  • Mon propos se veut volontairement naïf :

    D’où vient cette idée rampante et dangeureuse qui veut qu’une femme n’acquiert sa liberté qu’en devenant lesbienne (c’est à dire en singeant l’Homme) ?
    C’est au contraire la négation du statut biologique de la femme !
    Les féministes affirmeraient donc à mots couverts que l’homme serait le modèle, que dis-je le moule, de la nouvelle femme ?
    Tout cela est en fait très Freudien... ce qui pourrait expliquer la glorification du clito-vous-savez-quoi ?

    D’autre part on entend souvent les hordes féministes formatées nous parler de l’idée de "progrès" (tient tient), comme si la femme (et plus généralement l’humanité) se devait d’avancer vers une sorte d’utopie biologico-sociétale, guidée par cette minorité "éclairée", seule habilitée à maintenir le cap du nouvel ordre moral ?!

    On retrouve d’ailleurs dans leurs discours un vocabulaire guerrier et une dimension mystico-religieuse. Car ces gens là ont un dogme qu’il ne faut contrarier sous aucun prétexte, ils appellent ça leurs "fondamentaux"... et le crime de pensée n’est jamais bien loin !

     ;-)


  • Un Alain Soral plutôt sage à vrai dire, mais juste. Je bouillais pour une intervention péchue à la dernière seconde mais elle n’est pas venue. Le message est passé, la promo a été faite et l’image du président plutôt bonne. Intervention sobre et positive donc.

     

  • Angela Merkel est une femme je crois ??!! Margareth Thatcher je pense aussi !!
    La connerie n’est pas une question de genre !!!


  • La plus grande qualité des cons est celle de citer la Bible.
    cela marque à mon sens un manque de personnalité flagrante, car un livre leur permet de raconter leur vie.

     

  • Le mouvement de Féminisme a été créée par les Rotchild afin de détruire la Famille, de récolter plus de taxes en faisant bosser les femmes !!!

     

    • J’aurais plutôt écrit ceci :
      Le mouvement féministe a été crée par Rotschild pour récolter plus de taxes en faisant bosser les femmes - avec leur "consentement", sinon c’est le "joug" du mari, diantre !, ce qui accessoirement détruisit aussi la sphère familiale, livra les enfants à eux-mêmes, mais ça Rotschild s’en tape complètement, ayant atteint son but, le fric et le pouvoir.

      le fric permet donc de fabriquer du faux consentement nécessaire pour envoyer des veaux souriants et obéissants à l’abattoir pour des miettes. Il permet aussi à d’autres de faire faire le sale boulot à leur place. La carotte en somme.

      Hervé


  • superbe intervention.

    Quennelle de 800 dans la tête à Mélanchon ça fait plaisir.

    sinon vive l’égalité homme/femme, vive le respect des sexes et vive la liberté de débat et d’expression.


  • MAGISTRALE QUENELLE DE SORAL A MELENCHON. M. Soral mes respects !


  • En Occident, la femme est enfin libérée. Les relations hors mariages sont devenus la règle et c’est un signe de progrès. La légèreté du vêtement est une marque d’intelligence. mais la réalité des choses c’est que : La femme est lamentablement exploitée. Elle est réduite dans les médias à l’image d’un objet sexuel. La liberté des hommes réside dans leur soumission aux limites imposées par le Créateur, et dans la maîtrise de leurs instincts. Autrement, ils finissent par se comporter comme des bêtes aux yeux de tous.toute femme qui jalousera l’homme ,elle sera vouée à sa ruine.

     

  • le féminisme occidentale est dans la société actuelle ce qu’elle est la monnaie papier dans l’économie.


  • Sympa à la radio RMC d’avoir invité Alain Soral. Malgré les commentaires râleurs , je trouve que c’est un bon début qu’une chaîne quelconque invite quelqu’un comme Soral. Demandez à TF1, F2 ou Europe 1 de l’inviter par exemple pour vous donner une petite idée.
    Sur le contenu ce qui me fait marrer c’est ce Gonzague Saint Bris "Madonna et Lady Gaga" des figures de féminisme MDR LAULE
    Surtout qu’il te compare celà à une artiste du 19 ème siècle c’est vraiment prendre les gens pour plus bêtes qu’ils ne le sont. Ces femmes là ne représente que la déchéance morale de la femme, voire la vulgarité quand on prend Lady Gaga qui ont causé la destruction des identités féminines jusque dans l’enfance
    lolitas.
    Ces personnes là sont à l’origine de la décadence et de l’indécence généralisée. C’est de l’extrême sexualité, loin d’un art classique, mais bon la plastique et le cul font faut croire vendre le torchon qui sert de magazine "comment se la jouer midinette en trois leçons"
    Même les féministes trouvent qu’elles salissent l’image de la femme (pas toutes).
    Ce crétin de souche ne sait clairement pas de quoi il parle. Il n’y connait rien en art.
    Pour l’écart salarial il s’agit d’une grosse quenelle féministe, comme il a été souligné plus haut par moi ou par d’autres. Je n’y reviendrais donc pas.
    lien
    Sinon on est pas féministe de droite ou de gauche on est féministe ou on ne l’est pas. Ca ne veut strictement rien dire. Surtout quand on sait que l’UMP ou le PS ne sont pas très différent.

    Sinon bonne fête Mesdames (le mademoiselle n’étant plus pour cause de censure)


  • Qu’est ce qu’il a envoyé à la Mélanch le Alain !!!
    A part cela, je ne vois pas où ils ont été les chercher les 23% de différence salariale entre H et F.
    Ca sent le chiffre bidon, dans tout les jobs que j’ai fait je gagnais pareil que les femmes. C’est comme le chiffre de 200 000 immigrés dont on aurait besoin par an, qui divulgue ces chiffres ?
    En plus Brunet est choqué par ce chiffre, mais pas par la différence entre son salaire pour raconter des conneries une heure par jour et le mien où je dois trimer 8 heures.


  • Elle est très instructive cette intervention de la féministe "de droite",
    car dans tout ce qu’elle dit, elle n’est certainement pas « de droite », mais vraiment "à gauche" à l’inverse d’une Clémentine Autin, qui n’est que de la perversion anthropologique post-soixante-huitarde.
    Si cette féministe était "de droite", c’est-à-dire conservatrice, elle aurait certainement insisté sur la fonction maternelle de la femme, sur l’importance de la famille comme la base de la société et surtout sur la fonction traditionnelle de l’homme envoyé au travail pour nourrir la famille.
    De là, les conclusions auraient été une revendication salariale pour les hommes, pour permettre
    à la femme de s’occuper correctement des enfants en restant à la maison.
    Vouloir le pouvoir, vouloir faire de la politique et vouloir gagner de l’argent appartient à l’homme, dans une société sédentaire, organisé par la verticalité d’un état.
    A l’inverse de certains peuples proches de la nature, c’est-à-dire ceux qui n’ont pas besoin de l’autorité verticale, les sociétés complexes, hiérarchisés par l’état, sont naturellement paternalistes. Dès qu’un peuple commence à s’organiser en état, à se défendre et à dominer les forces de la nature, le patriarcat devient plus efficace dans la survie du groupe, car c’est de là que
    vient la technologie, le progrès et l’organisation du travail. Je pense que cette loi « paternaliste » est liée à l’économie d’énergie dans l’évolution, car dans l’absolu, c’est bien la femme qui est au cœur du pouvoir réel par sa capacité de procréation, ce qui force l’homme à entreprendre pour la survie du groupe et d’être ainsi choisit par les femmes pour la procréation. Les revendications
    de la gauche sérieuse pour l’égalité politiques et économiques, ne peuvent donc qu’être l’apanage d’une société à ce point émancipée des ressources naturelles de base et s’appuyant sur la technologie, pour substituer le manque de force pour le travail de la terre et de la guerre.
    Je suis absolument convaincu que la destruction du patriarcat promu par la gauche soixante-huitarde dégénéré est intimement liée à l’idéologie néolibérale.
    La frontière, symbole extérieur de l’état patriarcal, l’état-nation social et protecteur.


  • Bizarre ces gens réduisant l’émancipation de l’être humain à la déchéance et/ou à des comportements hors normes. Comme si la liberté se résumait à l’homosexualité, à fumer des cigarettes, se droguer...
    Le féminisme a été en parti créé par Rockfeller avec pour objectif avoué de détruire la famille et libérer de la main d’oeuvre pour le patronat. Ainsi la femme est passée d’un supposé esclavage domestique à un esclavage avéré et effectif au profit du marché. Réfléchissons un peu : qui est le plus esclave entre la caissière de Carrouf ou la secrétaire qui verse le café à son patron et la femme consacrant son temps à sa famille ? N’oublions pas que la vaste majorité des femmes n’exerce pas un métier du genre médecin, ingénieur, artiste...mais tout comme les hommes elle ont un job alimentaire sous payé et en rien épanouissant. Dans la société traditionnelle le rôle d’un homme n’était pas d’aliéner la femme au foyer domestique mais de la protéger de l’asservissement humiliant du salariat.


  • Soral en profite pour glisser des quenelles à Mélenchon, j’adore !

     

  • Alain Soral commence enfin à être écouté et respecté, il était temps.
    A quand une émission sur France Culture, qui lui serait entièrement dédiée.


  • On atteint le summum de la connerie dès le début de l’émission lorsque l’autre gauchiste là affirme que les femmes sont intellectuellement supérieures aux hommes (!), ce qui est un comble.
    Sinon, en lisant les commentaires, je remarque que beaucoup n’ont pas encore lu les livres de Soral sur le sujet. Je vous conseille vivement de vous les procurer au plus vite, car ce problème est central et l’analyse qu’en fait Soral éclaire en grande partie le fonctionnement du système.


  • Les Lady Gaga et Madonna n’ont rien inventé. Pas besoin de s’habiller en homme et agir en homme pour être libre.

    Eva Tanguay 1878 - 1947

    http://www.ledevoir.com/culture/act...

    http://www.youtube.com/watch?v=AGVG...


  • Si je suis les féministes, il existe un complot qui remonte à Adam et Eve contre les femmes. Le complot judéo-maçonnique à côté, c’est l’Ile aux Enfants...
    En ce qui concerne la différence de salaires, elle n’a jamais existé, notamment en France puisqu’il existe un code du travail, des conventions collectives auxquelles tout le monde doit se soumettre et qui ne se sont jamais basées sur une différence des sexes, encore moins une orientation sexuelle.
    Maintenant, on peut "saquer" n’importe qui pour n’importe quoi selon les modes de l’époque.

     

    • Il existe une différence de salaire.
      Les cadres femmes sont moins payées que les hommes, à diplômes égales, compétences et responsabilités égales.
      Cette convention, loi dans tu parles n’est que trop rarement respecté.

      Quand à savoir de qui les femmes ou hommes sont les plus intelligents.
      Les hommes et femmes ont les mêmes qualités intellectuelles, après à savoir s’ils peuvent exploiter leur potentiel intellectuel jusqu’au bout, c’est une question de culture et d’éducation. Dans beaucoup de cultures, les femmes doivent rester en retrait et ne pas trop l’ouvrir et être dans l’action, elles n’en sont pas moins bêtes et ignorantes pour autant.


    • @Mimi

      Tu dis je cite « Les cadres femmes sont moins payées que les hommes, à diplômes égales, compétences et responsabilités égales. »
      J’ai envie de te répondre sur quelles sources tu te bases pour affirmer celà, est-ce que tu l’as réellement vécu ou bien ... ?
      Comme je ne veux pas me répéter je vais te balancer un lien pour en finir avec cette quenelle de 17500 épaulées qu’est la différence de salaire, à laquelle tout le monde croit.
      Quand bien même ce serait le cas sache que l’homme est par nature compétitif (je ne dis pas que la femme en est incapable), la femme a des contraintes maternelles (absentéisme obligatoire et naturel) si cette dernière veut être une pondeuse. Mais comme d’habitude, les féministes veulent le beurre l’argent du beurre et le cul avec.



      Les hommes et femmes ont les mêmes qualités intellectuelles, après à savoir s’ils peuvent exploiter leur potentiel intellectuel jusqu’au bout, c’est une question de culture et d’éducation. Dans beaucoup de cultures, les femmes doivent rester en retrait et ne pas trop l’ouvrir et être dans l’action, elles n’en sont pas moins bêtes et ignorantes pour autant.




      Ah bon ? ça a été prouvé scientifiquement ? Je n’ai pas plus la prétention que toi de dire qu’un mec et une nana sont différents au niveau intellectuel, cependant, sache que l’homme possède un plus gros cerveau, la femme un plus dense et ça c’est un fait scientifique, et nullement de la propagande comme le prétendent certains illuminés de la carafe. D’ailleurs ce sujet créé débat même au sein de la communauté scientifique, au niveau de l’hypotalamus. Mais la testostérone et l’oestrogène y jouent je pense un rôle important. Mais dire que l’homme est plus, autant, moins intelligent que la femme est on ne peut plus prétentieux, c’est pourquoi il vaut mieux se taire plutôt que passer pour un fou. Je ne dis pas que l’on doit faire confiance aux scientifiques, vu que chacun a sa propre opinion. Hier, on trouvait que la femme n’avait pas de cerveau dans une société plutôt misogyne, cependant, vouloir affirmer mordicus que l’homme et la femme sont identique au nom d’une théorie du genre loufoque n’est pas plus recevable. Je préfère dire qu’hommes et femmes ont des spécificités autant utiles l’un que l’autre à la société.

      Ensuite, si on renvoie un peu des femmes sur ses cordes, c’est que bien souvent, elles l’ouvrent pour ne rien dire.


    • La notion d’intelligence est tellement subjective...

      Devant un problème scientifique un ingénieur parait plus intelligent qu’un aborigène mais si on lâche les deux à poil dans le désert australien c’est l’ingénieur qui passera pour un con !

      Ce qu’il y a de super avec l’homme et la femme c’est qu’ils sont différents et complémentaires.

      L’homme, pour des raisons dont finalement je me fou a beaucoup plus l’esprit de compétition. Qualité ou défaut ? ça dépends des circonstances et des cas.

      La femme se fou pas mal de pisser plus loin que sa voisine, ses préoccupations ne sont pas les mêmes qu’elles sont-elles exactement ? Aux femmes de répondre.

      Ce que j’ai constaté en tous cas c’est que lorsque l’on joue a un jeu quel qu’il soit, l’homme joue pour gagner et la femme pour s’amuser. La preuve : connaissez vous plus de mauvais perdant ou plus de mauvaises perdantes ?

      Ce qu’il y a de certain c’est qu’il n’y a pas a hiérarchiser de manière globale.

      Les même droits sociaux pour les deux et le même salaire c’est évidement nécessaire par contre pour ce qui est de l’accès à l’emploi qu’on ne viennent pas me les briser avec ça. Bucheron c’est plus accessible aux hommes mais secrétaire de direction, c’est bizarre mais on dirait que c’est réservé aux jolies femmes.

      Chacun ses billes dans la vie


    • Les femmes et les hommes ont un potentiel intellectuel globalement équivalent

      Les différences sociales découlent en fait de leurs rapports différents à la séduction :
      - Les hommes sont CONTRAINTS, pour briller aux yeux des femmes, de s’élever socialement, pour incarner le ’PRINCE charmant’.
      - Les femmes, pour briller aux yeux des hommes, ont surtout besoin d’être charmantes, leur position sociale étant un atout beaucoup plus secondaire.

      C’est donc la pression sociale supérieure exercée sur l’homme via les nécessités de la reproduction, et elle seule, qui crée ce différentiel dans les positions sociales, ensuite interprétées de façon erronée comme la preuve d’une ’exploitation’ de la femme par l’homme.


  • Marrant comme les féministes peuvent oublier leurs propres porte-drapeaux pour justifier la gamelle et un combat bidon : Brigitte Bardot, Mistinguett (début de carrière en 1885, à 10 ans !), Josephine Baker et...euh...Jeanne d’Arc ?


  • Féminisme de droite, féminisme de gauche... C’est comme en politique, seule la forme est différente. Dans le fond, c’est évidement la même chose, à quelque détail près.
    Il y a autant de différence entre cette féministe de droite et une féministe de gauche comme Caroline de Haas, qu’entre Sarkozy et Hollande...


  • WTFFFFFF ! Je suis en train de réver ou j’entends bien un journaliste honnête dans une radio comme RMC Info. Waouw je suis sur le cul sérieu. Si vous êtes vous aussi témoins de ce genre d’événements inexpliqués, dites les moi ! :)


  • Voila se que ça donne lorsque qu’Alain s’exprime en face de gens "honnetes", de bonne foi, et qui acceptent le débat, ça donne une émission d’un haut niveau et très pédagogique, encore Bravo !
    p.s á Alain : Lucifrère jean luc a bien aimé ton intervention, il en est encore tout émoustillé ! ;)


  • Résumons :

    - Soral, malin en diable, glisseur de quenelles épaulées mélanchon-franc-maçonniques, et qui se garde bien de soutenir réellement l’un ou l’autre, fin connaisseur du principe de récupération qui fait florès en notre médiacratie ;

    - Brunet, faux réactionnaire, mais authentique tartufe, animateur ultralibéral décoré par Sarko pour une propagande finement distillée en des esprits moutonniers ; un pauvre gus, qui paraît regretter de n’avoir jamais été un bel écrivain, faute d’âme et de talent, le sien, l’unique, étant d’épater le gogo par quelques mots beaux choisis aux allures littéraires ;

    - Un "Gonzesses S’em- Brassent" délirant, citant Alonso, et glorifiant la créativité d’une Rosa Bonheur, dont chaque tableau s’apparente à une photographie animalière, bien dessinée certes, mais sans l’once d’une imagination - tapez 3615-Rosa sur le clavier, et jugez !

    - Une nénette, présidente d’un groupe de "féministes de droite" - un bel oxymore ; on attend avec impatience celui de puriste-illettrée, tant celle-ci s’indignant de l’indigence langagière de nos chérubins, manque cruellement de mots, ne connaissant que celui de "gadget" pour couvrir une réalité des plus complexes ;

    - Deux intervenants approximatifs, qui devaient sûrement téléphoner de leur garage, avant d’aller s’achever à l’ordi sur le porno du jour.

    Bref !... le machin habituel, dans lequel Soral fait figure de Martien opérant en un monde qui a tout de celui décrit dans l’excellent petit film "Idiocraty", où l’humanité se passionne pour une paire de fesses en plan fixe.

    Le plus drôle fut de fait cet euphémisme, cette jouissive litote :

    - "Soral qui a écrit un livre contre la mondialisation... eh, pépère, ne serait-ce pas plutôt le mondialisme ? le gouvernement mondial même ? M’enfin, les journaleux ne sont bon qu’à seriner jusqu’au dégoût les secrets éventés, alors dans dix ans peut-être parleront-ils du bout des lèvres du mondialisme !

    Conclusion : ici, que du bonheur Rosa !

     

    • salut guillaume,

      c’est sympa’ comme commentaire, mais un peu mou comme réflexion pour faire avancer le schmil-blick !
      on oublie quand même que la dialectique "hô-fem", qui structure nos sociétés, repose sur le mode de reproduction de notre espèce : or, il est des lesbiennes qui veulent "anéantir" la gente masculine !!! (peut-être la grosse rosa bonheur, d’ailleurs)
      les féministes m’apparaissent comme la cinquième colonne de ces légions de la mort...
      tu vois, moi je ne suis pas un rigolo, je suis plutôt un cogneur...
      valdo le communiste


    • Règle de base : ne jamais se prendre au sérieux !... sinon, c’est trop tard ; on parle d’un sépulcre ; on pontifie parmi les vers ; on théorise méchamment au coeur des asticots... Car on est déjà mort !
      Bien dommage !... Quand le rire est le sel de l’âme, la seule intelligence capable de l’éveiller.


    • @ Valdo,

      Pour ce qui est des gouines-feministes integristres qui veulent tuer (ou parfois seulement couper les couilles, pour les humanistes) de tous les hommes, quelque soit le milieu, on trouve toujours quelques exemplaires dont la place est dans un hopital psychiatrique.

      Aucune chance de voir ce genre de dingues arriver a faire quelque chose de concret ; C"est donc leur faire bien trop d"honneur que de les prendre au serieux. En revanche, c"est un bon sujet de rigolade !


  • Mon pere commence a apprécier AS de plus en plus, depuis peu je lui montre quelques vidéos, j´espere qu´il n´a pas abandonné la lecture de "Comprendre l´Empire", qu´il trouve relativement difficile a lire. Voici un ptit mail qu´il m´a envoyé ce matin :

    “Je viens d’écouter Soral qui était interrogé sur RMC, malheureusement entretien beaucoup trop court, il est vraiment très bon, il a des arguments imparables et c’est dommage qu’on ne le voit pas à la télé.

     

    • J’ai initié mon grand frère à l’école Soralienne après lui avoir fait découvrir de nombreuses interviews mensuelles. Et actuellement il lit « Comprendre l’Empire » ; suite à quoi il me rapporte avoir plus de facilité à le comprendre qu’il aurait dû en avoir sans ces interviews visionnées.
      C’est pourquoi je t’invite à faire visionner à ton père les plus anciennes interviews d’A.S qui, d’une certaine manière, explicite davantage son livre. Cela facilite sa lecture.
      C’est aussi pourquoi son livre doit être lu avec patience, selon la culture des lecteurs afin d’apprendre au fur et à mesure pour se mettre au niveau intellectuel du contenu, dans le but de bien assimiler son savoir.


  • "elles perçoivent 27% de moins que les hommes, à travail égal" pourquoi personne rebondi sur cette connerie ??!!
    Cet écart est calculé sur le salaire brut moyen en fonction des sexes —> et on prend en compte à partir de 10heures de travail/semaine —> or les femmes travaillent plus à temps partiel que les hommes (30% des femmes actives contre 8% chez les hommes) —> donc cette stat’ est pourri et ne sert absolument pas le "débat"...

     

    • Non mais il a même dit à un moment qu’elles gagnent moins d’argent moins à salaire égal...

      Je n’ai pas fait de statistiques mais je n’ai jamais eu une seule femme collègue dans mon métier (6 entreprises différentes en comptant les stages), et je trouve que nous qui inventons et produisons sommes très mal payés par rapport aux commerciaux qui ne font que présenter et vendre et qui sont souvent des femmes. Sans compter que c’est souvent nous qui restons le plus tard.


    • Absolument, ce 27% c’est n’importe quoi (je le sais, j’ai travaillé en cabinet de conseil en rémunération, et justement sur l’égalité salariale hommes/femmes... Je peux vous dire que je n’ai pas vu une entreprise où à travail égal et compétences égales les hommes gagnent 27% de plus que les femmes, c’est une arnaque totale !) Et tout le monde le ressort comme si c’était une certitude...


  • Soral a tout dit de la réalité du féminisme comme arnaque sociétale pour détourner des vrais combats sociaux, qui eux, nous ramènent à identifier et à combattre nos maîtres à tous !...le reste, c’est "queues de cerise" !


  • http://www.youtube.com/watch?v=r_u9...

    Le même discours que Alain Soral avec le Sheikh Imran Hosein


  • On ne rappellera jamais trop, au sujet de la promotion du féminisme par l’oligarchie occidentale, la confession édifiante d’Aaron Russo rapportant les propos de Nick Rockfeller, ou entre autres révélations croustillantes, ce dernier y expose les raisons de cette promotion :

    http://www.dailymotion.com/video/x3...

    Le fait que le féminisme serve les intérêts des classes supérieures, en raison de la soumission supérieure, pour des raisons oedipiennes (l’image du père, l’attirance vers la prospérité matérielle qui découle des nécessités de la reproduction) et ait été promu pour accroître la domination de ces classes (elles même toujors très misogynes), n’est même plus une opinion, c’est un fait avéré.


  • Il est indéniable que notre société occidentale issue du patriarcat est devenue globalement plus égalitaire envers les femmes, ce qui n’est pas le cas dans d’autres sociétés où "l’infériorité" institutionnalisée des femmes peut prendre des formes d’une grande cruauté. Maintenant, vu du grand patronat, qui dés l’âge industriel n’avait pas hésité à mettre des enfants dés leur plus jeune âge et des femmes dans ses ateliers, le travail des femmes a augmenté les revenus tirés du travail dans un premier temps, puis en relevant le niveau de vie par des salaires plus décents (issu des luttes ouvrières et des deux guerres capitalistes meurtrières) des débouchés à la production manufacturière. La concurrence de tous avec tous ou "mondialisation" par le délocalisation et l’immigration de travail détruit l’emploi encadré et protégé au profit d’un semi-esclavage de type asiatique. Cumuler deux salaires est devenu non plus un choix mais une nécessité et bientôt, comme plus généralisé aux Etats-Unis, cumul de deux emplois pour les travailleurs pauvres qui n’est qu’un retour à la journée de 14h00.
    Dans un monde du travail sinistré, recréer les conditions d’un conflit d’accès à l’emploi entre hommes et femmes, est une technique de division dans laquelle certains sont prêts à tomber, par manque de lucidité ou par atavisme.


  • Salut a tous et encore merci a Alain SORAL pour ces point(s de vue. Personnelement , mon avis est que certes il n’y a pas assez de représentativité, certes les femmes gagnent moins que les hommes, et je suis bien d’accord pour un réequilibre, mais je voudrait dire aussi que la vie des femmes aujourd’hui est a bien des égards plus simple que les hommes : sexualité, recherche de logement, accès au travail notamment dans le tertiaire, sexualité.
    C’est pour ces différentes raisons que je pense qu’il faut admettre aussi que la vie des hommes est dans beaucoup de domaine moins facile que les femmes. Un autre exemple aussi est dans le cas des divorces ou nombre d’enfants choisissent le "camp" de leurs mères plutôt que celui u père. Ce sont peut être des choses qui ont l’air insignifiantes pour bon nombre mais pour moi elles sont importantes car elles sont inscrite dans la réalité et de mon avis aussi importante que les 27% de salires.


  • Bonjour, la plupart des gens n’ont pas le niveau intellectuel pour comprendre Alain Soral - Dommage pour Nous, temps mieux pour eux.....Il est diabolisé, c’est une façon historique de couper la parole ! (ex : la chasse aux sorcières au moyen âge)
    Merci Alain Soral pour tout ce que j’ai appris avec Vous !


  • http://www.inegalites.fr/spip.php?article1400&id_mot=27

    Des inégalités de salaire persistantes avec les hommes

    Tous temps de travail confondus, les femmes touchent au total un salaire 27 % moins élevé que celui des hommes ou, dit autrement, les hommes gagnent 37 % de plus que les femmes. Pour des temps complets, les femmes touchent 19 % de moins. A poste et expérience équivalents, les femmes touchent 10 % de moins.

    L’inégalité des salaires entre hommes et femmes est la plus forte chez les cadres (30,7 % en 2008) et donc parmi les salaires les plus élevés. A l’inverse, l’écart le plus faible se trouve parmi les employés (6,1 %), une catégorie majoritairement féminisée.

    Finalement avec les "VRAIS" chiffres ca change un peu tous.

     

    • FAUX, ce que tu avances est archi FAUX, les chiffres sont truqués, et de plus l’observatoire de l’égalité est un institut de propagande avec pour épouvantail l’ "homme méchant bourreau depuis la nuit des temps".
      Camarades si vous lisez son commentaire, ne tenez pas compte de ces chiffres biaisés, regardez plutôt :



      Le salaire mensuel net moyen des hommes est de 2 221 euros pour un équivalent temps plein, celui des femmes de 1 777 euros (données 2009). Les hommes perçoivent donc, en moyenne, un salaire supérieur de 25 % (en équivalent temps plein) à celui des femmes. Ou, ce qui revient au même, les femmes touchent un salaire équivalent à 80 % de celui des hommes, donc inférieur de 20 % (voir notre encadré méthodologique en fin d’article). L’écart mensuel moyen est de 445 euros, soit presque un demi Smic.

      ... la persistance d’écarts salariaux élevés entre les hommes et les femmes (25 % d’écart moyen et 5 % d’écart résiduel correspondant à une réelle discrimination) a alerté les pouvoirs publics.

      Si on s’en tient aux éléments statistiques collectés avec soin, on se rend compte que la thèse Méchants Patrons et discrimination sexiste… ne vaut rien : les femmes employées à temps complet travaillent en moyenne 8.01h par jour, à comparer au 8.75h pour les hommes… Et cette différence de 9% pourrait expliquer, au moins en partie, une différence salariale.

      Un autre élément à prendre en compte et très vite oublié par certaines activistes est le type de travail qu’occupent les hommes et les femmes. Et bingo, statistiquement aussi, un nombre de femmes — suffisant pour être visible sur les grandes masses de populations observées — choisit un travail un peu moins bien rémunéré mais aux horaires plus réguliers et aux conditions mieux adaptées à leurs demandes. Les hommes, a contrario, choisissent des jobs un peu plus risqués, un peu mieux rémunérés mais aux contraintes plus fortes. Cela se traduit d’ailleurs directement dans les accidents sur les lieux de travail, avec une sur-représentation masculine.




      Source : assemblée nationale en page 5
      Contrepoints

      Dans les coulisses de cette prétendus inégalité salariale de 27 %

      Donc ta propagande à deux balles ça marche sur ce site, va arnaquer ailleurs


    • On pourrait aussi ajouter que l’écart des salaires est aussi dû à la nature des postes occupés dans le monde du travail.

      Je précise que je suis développeur logiciel dans l’industrie*... un univers où on est en lien direct avec à peu près tous les métiers d’ingénierie de l’Entreprise (Assurance qualité, Système, électronique, mécanique, moyens de test etc...)
      Il faut bien faire ce constat : il n’y a très peu de femmes... ces métiers, assez rémunérateurs (entre 2 et 3 fois le SMIC) ne les intéressent pas... Et comme, pour accéder à des responsabilités dans ces entreprises, il vaut mieux avoir un profil technique, on n’ en voit que très peu à ces postes**.

      Ca se vérifie d’ailleurs dans le cursus scolaire : très peu de femmes dans les Écoles d’Ingénieurs mais énormément en Psychologie, Économie et en Droit...
      Ces filières n’offrant que très peu de débouchés***, les rares postes à pourvoir le sont à rémunération moindre...bien souvent d’ailleurs, les personnes ayant suivi ces études se tournent vers des métiers moins qualifiés, simplement parce qu’il faut bien manger.
      Ces nombreux cas de figures touchent proportionnellement plus les femmes... mais c’est de leur propre fait : les filières pourvoyeuses d’emploi rémunérateurs**** ne les intéressant pas.

      ----------

      * J’ai à peu près fait tous les secteurs : Automobile, Aéronautique, Ferroviaire, Médical.

      ** Les projets sont quasiment toujours menés à bien à petit niveau : ingénieurs de base et les deux niveaux de hiérarchie au dessus... ces postes sont assumés par des gens ayant une "culture technique".
      Pour ce qui est des hauts postes de décisions, ceux ci sont désormais squattés par des gens ayant une "culture économique"... on retrouve, paradoxalement, une plus forte proportion de femme dans ces hauts postes de décision pour cette raison.
      Evoquer ce rapport de force dans l’entreprise nous emmènerait vers un autre sujet, "la faiblesse des grandes entreprises Françaises : la recherche de la performance par la rationalisation des moyens plutôt que par l’innovation."

      *** à mettre en rapport avec la masse d’étudiants qu’elles "consomment".

      **** Si je ne me plaints pas trop de ma situation, force est de constater que dans ma branche la loi de l’offre et de la demande ne s’applique que dans un sens : alors qu’il manque énormément d’ingénieurs développeurs, les grilles salariales stagnent depuis 20 ans (!) et les augmentations suivent à peine l’inflation.


  • La véritable égalité est fille du respect des différences, et n’a strictement rien à voir avec l’instrumentalisation politique de cette aspiration à l’ égalité, qui pour le pouvoir, consiste à nier et à abolir les différences pour mieux faciliter l’emergence d’une société uniformisé et asexué dans laquelle l’apprentissage du respect des différences menant à l’égalité, sera remplacé par une guerre permanente entre individus privés de repères.


  • Quenéllisation à sec du Mélenchon d’entrée. Bien joué Alain ;-)


  • Pour ceux interesses par le sujet, et pour confirmer l’analyse d’AS sur la contradiction des Franc Macons qui promouvoient la parite d’un cote et qui excluent ou ont exclu les femmes de leur groupe de l’autre, je vous invite a lire la "declaration des droits de la femme" ecrite en 1791 (soit deux ans apres la redaction des droits de l’homme) par Olympe de Gouge qui pronait deja le vote, une assemblee nationale et l’education pour les femmes. Arretee et condamnee en 1793 pour trahison, elle finit sur l’echafaud. Le feminisme ne date pas d’hier.


  • Le quota c’est une idée vraiment bète et grossière !! Comment tirer le monde vers le bas avec des idées faussement sentimentales !


  • Les 27% de différence salarial c’est un mythe, d’ailleurs la différence de salaire basé sur la discrimination sexuelle est un mythe en France comme partout en occident.
    http://lecercle.lesechos.fr/economi...
    Bravo pour la quenelle à Mélanchon.
    Et l’autre qui passe sont temps a déifié les femmes que ça en devient pathétique, les gentilles femmes face aux méchants hommes etc etc


  • Je suis une femme de 43 ans, et le débat sur le féminisme m’apparait en effet en complet décalage avec les vrais enjeux d’aujourd’hui.

    Pourquoi ne pas restaurer les notions d’altérité et d’équilibre plutôt que de parité ? Je ne veux pas être l’égal de l’homme car... je ne suis pas un homme !!

    Et puis, je suis bien trop occupée à tenter de saisir les vrais problèmes de société qui sont si complexes et à payer mon loyer, car je ne suis pas une bobo qui va boire un verre de vin à 8 euros à Montmartre avec les copines !


  • J’adore on entend ses petits rires a chaque fois qu il envoit une quenelle


  • Ah le Soral je suis pas d’accord sur beaucoup de sujets mais quand il envoie le paté comme ça sur mélenchon la vermine, on peut pas s’empecher d’affectionner le personnage.


  • Bonjour à toutes et à tous,

    LES NEO FEMINISTES ou LE MEILLEUR DES MONDES D’ALDOUS HUXLEY

    Les féministes, manipulées par les élites sionisto-sataniques apatrides, comme Lénine par exemple, qui dit en son temps : "Détruisez la famille et vous détruirez la société", les féministes, donc, ont participé à détruire la base de toute société et civilisation : La famille/Le foyer. Ce qui était le plus beau métier du monde : être mère, est aujourd’hui considéré comme un vice, une tare, au point de proposer des utérus artificiels, les crapules comme Lénine, que les femmes ont suivi en masse (eh oui les femmes aiment les crapules dès l’instant où on les flattent et les baratinent), n’auraient pas imaginé mieux.

    Aldous Huxley, dans son ouvrage, le meilleur des mondes, avait imaginé une conception et une grossesse artificielle associé au Coma pour rendre les gens heureux, eh bien dans la vidéo ci-dessous, la réalité a rejoint la fiction. La vidéo fut un véritable choc pour moi de par sa violence à l’encontre de la famille traditionnelle.

    http://www.youtube.com/watch?v=TOjz1ImYP0s&feature=youtu.be


Afficher les commentaires suivants