Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Alain Soral sur RMC à propos de la journée de la femme et du féminisme

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 
 

Livres de Alain Soral (102)







Alerter

134 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • http://www.inegalites.fr/spip.php?article1400&id_mot=27

    Des inégalités de salaire persistantes avec les hommes

    Tous temps de travail confondus, les femmes touchent au total un salaire 27 % moins élevé que celui des hommes ou, dit autrement, les hommes gagnent 37 % de plus que les femmes. Pour des temps complets, les femmes touchent 19 % de moins. A poste et expérience équivalents, les femmes touchent 10 % de moins.

    L’inégalité des salaires entre hommes et femmes est la plus forte chez les cadres (30,7 % en 2008) et donc parmi les salaires les plus élevés. A l’inverse, l’écart le plus faible se trouve parmi les employés (6,1 %), une catégorie majoritairement féminisée.

    Finalement avec les "VRAIS" chiffres ca change un peu tous.

     

    Répondre à ce message

    • FAUX, ce que tu avances est archi FAUX, les chiffres sont truqués, et de plus l’observatoire de l’égalité est un institut de propagande avec pour épouvantail l’ "homme méchant bourreau depuis la nuit des temps".
      Camarades si vous lisez son commentaire, ne tenez pas compte de ces chiffres biaisés, regardez plutôt :



      Le salaire mensuel net moyen des hommes est de 2 221 euros pour un équivalent temps plein, celui des femmes de 1 777 euros (données 2009). Les hommes perçoivent donc, en moyenne, un salaire supérieur de 25 % (en équivalent temps plein) à celui des femmes. Ou, ce qui revient au même, les femmes touchent un salaire équivalent à 80 % de celui des hommes, donc inférieur de 20 % (voir notre encadré méthodologique en fin d’article). L’écart mensuel moyen est de 445 euros, soit presque un demi Smic.

      ... la persistance d’écarts salariaux élevés entre les hommes et les femmes (25 % d’écart moyen et 5 % d’écart résiduel correspondant à une réelle discrimination) a alerté les pouvoirs publics.

      Si on s’en tient aux éléments statistiques collectés avec soin, on se rend compte que la thèse Méchants Patrons et discrimination sexiste… ne vaut rien : les femmes employées à temps complet travaillent en moyenne 8.01h par jour, à comparer au 8.75h pour les hommes… Et cette différence de 9% pourrait expliquer, au moins en partie, une différence salariale.

      Un autre élément à prendre en compte et très vite oublié par certaines activistes est le type de travail qu’occupent les hommes et les femmes. Et bingo, statistiquement aussi, un nombre de femmes — suffisant pour être visible sur les grandes masses de populations observées — choisit un travail un peu moins bien rémunéré mais aux horaires plus réguliers et aux conditions mieux adaptées à leurs demandes. Les hommes, a contrario, choisissent des jobs un peu plus risqués, un peu mieux rémunérés mais aux contraintes plus fortes. Cela se traduit d’ailleurs directement dans les accidents sur les lieux de travail, avec une sur-représentation masculine.




      Source : assemblée nationale en page 5
      Contrepoints

      Dans les coulisses de cette prétendus inégalité salariale de 27 %

      Donc ta propagande à deux balles ça marche sur ce site, va arnaquer ailleurs

       
    • On pourrait aussi ajouter que l’écart des salaires est aussi dû à la nature des postes occupés dans le monde du travail.

      Je précise que je suis développeur logiciel dans l’industrie*... un univers où on est en lien direct avec à peu près tous les métiers d’ingénierie de l’Entreprise (Assurance qualité, Système, électronique, mécanique, moyens de test etc...)
      Il faut bien faire ce constat : il n’y a très peu de femmes... ces métiers, assez rémunérateurs (entre 2 et 3 fois le SMIC) ne les intéressent pas... Et comme, pour accéder à des responsabilités dans ces entreprises, il vaut mieux avoir un profil technique, on n’ en voit que très peu à ces postes**.

      Ca se vérifie d’ailleurs dans le cursus scolaire : très peu de femmes dans les Écoles d’Ingénieurs mais énormément en Psychologie, Économie et en Droit...
      Ces filières n’offrant que très peu de débouchés***, les rares postes à pourvoir le sont à rémunération moindre...bien souvent d’ailleurs, les personnes ayant suivi ces études se tournent vers des métiers moins qualifiés, simplement parce qu’il faut bien manger.
      Ces nombreux cas de figures touchent proportionnellement plus les femmes... mais c’est de leur propre fait : les filières pourvoyeuses d’emploi rémunérateurs**** ne les intéressant pas.

      ----------

      * J’ai à peu près fait tous les secteurs : Automobile, Aéronautique, Ferroviaire, Médical.

      ** Les projets sont quasiment toujours menés à bien à petit niveau : ingénieurs de base et les deux niveaux de hiérarchie au dessus... ces postes sont assumés par des gens ayant une "culture technique".
      Pour ce qui est des hauts postes de décisions, ceux ci sont désormais squattés par des gens ayant une "culture économique"... on retrouve, paradoxalement, une plus forte proportion de femme dans ces hauts postes de décision pour cette raison.
      Evoquer ce rapport de force dans l’entreprise nous emmènerait vers un autre sujet, "la faiblesse des grandes entreprises Françaises : la recherche de la performance par la rationalisation des moyens plutôt que par l’innovation."

      *** à mettre en rapport avec la masse d’étudiants qu’elles "consomment".

      **** Si je ne me plaints pas trop de ma situation, force est de constater que dans ma branche la loi de l’offre et de la demande ne s’applique que dans un sens : alors qu’il manque énormément d’ingénieurs développeurs, les grilles salariales stagnent depuis 20 ans (!) et les augmentations suivent à peine l’inflation.

       
  • #115009
    Le 9 mars 2012 à 14:21 par charles antoine
    Alain Soral sur RMC à propos de la journée de la femme et du féminisme

    La véritable égalité est fille du respect des différences, et n’a strictement rien à voir avec l’instrumentalisation politique de cette aspiration à l’ égalité, qui pour le pouvoir, consiste à nier et à abolir les différences pour mieux faciliter l’emergence d’une société uniformisé et asexué dans laquelle l’apprentissage du respect des différences menant à l’égalité, sera remplacé par une guerre permanente entre individus privés de repères.

     

    Répondre à ce message

  • #115106

    Quenéllisation à sec du Mélenchon d’entrée. Bien joué Alain ;-)

     

    Répondre à ce message

  • Pour ceux interesses par le sujet, et pour confirmer l’analyse d’AS sur la contradiction des Franc Macons qui promouvoient la parite d’un cote et qui excluent ou ont exclu les femmes de leur groupe de l’autre, je vous invite a lire la "declaration des droits de la femme" ecrite en 1791 (soit deux ans apres la redaction des droits de l’homme) par Olympe de Gouge qui pronait deja le vote, une assemblee nationale et l’education pour les femmes. Arretee et condamnee en 1793 pour trahison, elle finit sur l’echafaud. Le feminisme ne date pas d’hier.

     

    Répondre à ce message

  • #115166

    Le quota c’est une idée vraiment bète et grossière !! Comment tirer le monde vers le bas avec des idées faussement sentimentales !

     

    Répondre à ce message

  • #115424

    Les 27% de différence salarial c’est un mythe, d’ailleurs la différence de salaire basé sur la discrimination sexuelle est un mythe en France comme partout en occident.
    http://lecercle.lesechos.fr/economi...
    Bravo pour la quenelle à Mélanchon.
    Et l’autre qui passe sont temps a déifié les femmes que ça en devient pathétique, les gentilles femmes face aux méchants hommes etc etc

     

    Répondre à ce message

  • Je suis une femme de 43 ans, et le débat sur le féminisme m’apparait en effet en complet décalage avec les vrais enjeux d’aujourd’hui.

    Pourquoi ne pas restaurer les notions d’altérité et d’équilibre plutôt que de parité ? Je ne veux pas être l’égal de l’homme car... je ne suis pas un homme !!

    Et puis, je suis bien trop occupée à tenter de saisir les vrais problèmes de société qui sont si complexes et à payer mon loyer, car je ne suis pas une bobo qui va boire un verre de vin à 8 euros à Montmartre avec les copines !

     

    Répondre à ce message

  • J’adore on entend ses petits rires a chaque fois qu il envoit une quenelle

     

    Répondre à ce message

  • #116908

    Ah le Soral je suis pas d’accord sur beaucoup de sujets mais quand il envoie le paté comme ça sur mélenchon la vermine, on peut pas s’empecher d’affectionner le personnage.

     

    Répondre à ce message

  • Bonjour à toutes et à tous,

    LES NEO FEMINISTES ou LE MEILLEUR DES MONDES D’ALDOUS HUXLEY

    Les féministes, manipulées par les élites sionisto-sataniques apatrides, comme Lénine par exemple, qui dit en son temps : "Détruisez la famille et vous détruirez la société", les féministes, donc, ont participé à détruire la base de toute société et civilisation : La famille/Le foyer. Ce qui était le plus beau métier du monde : être mère, est aujourd’hui considéré comme un vice, une tare, au point de proposer des utérus artificiels, les crapules comme Lénine, que les femmes ont suivi en masse (eh oui les femmes aiment les crapules dès l’instant où on les flattent et les baratinent), n’auraient pas imaginé mieux.

    Aldous Huxley, dans son ouvrage, le meilleur des mondes, avait imaginé une conception et une grossesse artificielle associé au Coma pour rendre les gens heureux, eh bien dans la vidéo ci-dessous, la réalité a rejoint la fiction. La vidéo fut un véritable choc pour moi de par sa violence à l’encontre de la famille traditionnelle.

    http://www.youtube.com/watch?v=TOjz1ImYP0s&feature=youtu.be

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents