Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Alexandre Douguine : "La Russie est en train de créer un champ de résistance mondial"

Ce n’est pas une guerre contre l’Ukraine. C’est une confrontation contre le globalisme en tant que phénomène planétaire intégral.

C’est une confrontation à tous les niveaux – géopolitique et idéologique.

 

La Russie rejette tout dans le mondialisme : l’unipolarisme, l’atlantisme, d’une part, et le libéralisme, l’anti-tradition, la technocratie, en un mot, le Great Reset, d’autre part.

Il est clair que tous les dirigeants européens font partie de l’élite libérale atlantiste.

La Russie est désormais exclue des réseaux mondialistes. Elle n’a plus le choix : soit construire son monde, soit disparaître.

La Russie a tracé une voie pour construire son monde, sa civilisation. Et nous sommes en guerre contre cela. D’où leur réaction légitime.

Et maintenant, la première étape a été franchie. Mais le souverain face au mondialisme ne peut être qu’un grand espace, un État-continent, un État-civilisation. Aucun pays ne peut résister longtemps à une déconnexion complète.

La Russie est en train de créer un champ de résistance mondial.

Sa victoire serait une victoire pour toutes les forces alternatives, de droite comme de gauche, et pour tous les peuples. Nous entamons, comme toujours, les processus les plus difficiles et les plus dangereux.

Mais quand on gagne, tout le monde en profite. Ça devrait être comme cela. Nous créons les conditions d’une véritable multipolarité. Et ceux qui sont prêts à nous tuer maintenant seront les premiers à profiter de notre entreprise demain.

Qu’est-ce que cela signifie pour la Russie de rompre avec l’Occident ? C’est le salut.

L’Occident moderne, où triomphent les Rothschild, Soros, Schwab, Bill Gates et Zuckerberg, est la chose la plus dégoûtante de l’histoire du monde.

Ce n’est plus l’Occident de la culture méditerranéenne gréco-romaine, ni le Moyen Âge chrétien, ni le XXe siècle violent et contradictoire.

C’est un cimetière des déchets toxiques de la civilisation, c’est l’anti-civilisation.

Et plus tôt et plus complètement la Russie s’en détache, plus tôt elle revient à ses racines. À quoi ? Aux racines chrétiennes, gréco-romaines, méditerranéennes, européennes… C’est-à-dire aux racines communes au véritable Occident.

Ces racines – les leurs ! – l’Occident moderne les a supprimés. Et elles sont restés en Russie.

La Russie n’est pas l’Europe occidentale. La Russie a suivi les Grecs, Byzance et le christianisme oriental. Et elle suit toujours cette voie. Oui, avec des zigzags et des détours. Parfois dans des impasses. Mais ça bouge.

La Russie est née pour défendre les valeurs de la Tradition contre le monde moderne. C’est précisément cette « révolte contre le monde moderne ». Vous comprenez ?

L’Europe doit rompre avec l’Occident, et les États-Unis doivent aussi suivre ceux qui rejettent le mondialisme. Et alors tout le monde comprendra la signification de la guerre moderne en Ukraine.

Beaucoup de gens en Ukraine l’ont compris. Mais la terrible propagande colérique libérale-nazie n’a rien laissé de côté dans l’esprit des Ukrainiens.

Ils reviendront à la raison et se battront avec nous pour le royaume de la lumière, pour la tradition et une véritable identité chrétienne européenne. Les Ukrainiens sont nos frères. Ils l’étaient, ils le sont et ils le seront.

La rupture avec l’Occident n’est pas une rupture avec l’Europe. C’est une rupture avec la mort, la dégénérescence et le suicide.

Alexandre Douguine

 

Pour illustrer l’opposition !

Retrouvez Alexandre Douguine, sur E&R :

 






Alerter

80 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Merci Monsieur Douguine pour ce magnifique texte, ce sont d’excellentes nouvelles !

     

    Répondre à ce message

  • Il serait vraiment intéressant de connaitre la position de Pierre Hillard qui était l’un des rares à dire que le Président russe faisait parti de la même "fine équipe" que ses homologues atlantico-mondialistes.

     

    Répondre à ce message

    • Hillard est très bon mais il est sûr qu’à l’époque du Christ, il aurait été l’un des apôtres.
      Il faut raison garder, bien sûr que Poutine n’est pas blanc bleu mais de là à en faire un "collègue" des satanistos/kabalistes, il y a un monde.

       
    • @Zack

      Ah bon ? Il a pas validé intégralement la vaccination le récit pandémique ?

      Pourquoi tout le monde fait semblant de pas s’en souvenir ?
      Pourquoi personne ne souligne l’étrange timing de l’intervention Russe, que même Xavier Moreau n’avait pas vu venir ?

      De la même manière que Xavier Moreau, pourtant très en pointe sur le sujet, n’arrivait pas à expliquer le positionnement de Poutine sur le Covid...

      Parce qu’en réalité, c’est Pierre Hillard qui a raison.

      On est juste en train d’assister à un partage des zones d’influences entre un pôle Atlantiste et un pôle Russe c’est tout.

      On peut rien comprendre au positionnement de nos dirigeants si on oublie le Grand Reset.

      Le prix du blé explose, celui des matières premières aussi, la société Suisse qui gère NordStream vient de faire faillite...

      La crise Ukrainienne c’est juste l’événement qui va nous permettre d’entrer dans la deuxième phase du grand reset.

      L’effondrement économique.

       
    • Aino corona,
      je ne faits semblant de rien du tout je vais donc me répéter vu que ce n’était pas clair.
      Poutine n’écrit pas des commentaires sur E & R dans une chambre chez sa mère ou dans son appartement tout pourri après sa journée d’esclave.
      Il gère un pays et pas n’importe lequel, il a d’autres priorités que les vôtres et les responsabilités qui vont avec.

       
    • Pierre Hillard a probablement raison, une 3ème guerre mondiale ca ressemble à un très bon "Reset".
      Même en admettant qu’il y ait réellement 2 clans qui se battent pour le contrôle ca va changer quoi pour l’Europe ? La guerre aura lieu sur notre sol et dans tout les cas on finit vassalisé par une puissance étrangère...

       
    • Je viens de vérifier, la Russie de Poutine n’a pas autorisée Pfizer & Co.

      Les russes ne peuvent s’en procurer qu’en passant par la Serbie.

      Face au covid Poutine développe son propre vaccin, mais comme il est bénin l’UE dit niet.

      On retrouve là, la méthode indépendante de Poutine qui se méfie des occidentaux et de leur Big Pharma.

      Si l’UE avait dit oui, alors là oui, il y aurait anguille sous roche, et cette coopération serait louche, or l’UE n’en a absolument pas voulu du Sputnik.

      CQFD.

       
    • @Zack

      Peu importe, ce qu’on contiennent les vaccins, on a entendu tout et son contraire sur Sputnik.

      Pourquoi avoir accompagné la narration Occidentale, avec les mêmes éléments de langage, et les mêmes mesures ( confinement, tests PCR, vaccin, QR Code) , ciblant les mêmes secteurs d’activité ?

      Extrait de Wikipédia :



      Les hôpitaux, pharmacies, banques, administrations, magasins alimentaires et transports continuent à fonctionner. Les bars, restaurants, cafés, discothèques et lieux de loisirs ferment le 28 mars[100].

      Le 10 avril 2020, les autorités reconnaissent que les capacités des services de santé de Moscou atteignent « leurs limites »



      Des mesures de confinement qu’on retrouve pour la première fois dans le rapport de la fondation Rockefeller en 2010.
      Et des secteurs d’activités qu’on retrouve clairement dans le bouquin de Schwabb.

      En admettant que Poutine doive composer avec son état profond ou d’autres forces en présence, pourquoi ne pas s’être au minimum comporté comme Bolsonaro qui a clairement dénoncé l’arnaque de la pandémie et les dangers de la vaccination ?

      Plus proche de lui, pourquoi ne pas s’être aligné sur Loukachenko qui a refusé le confinement et dénoncer les pressions qu’ils subissait de la part du FMI ( avant de rentrer timidement dans le rang face à la menace d’une révolution colorée dans les mois qui ont suivi ) ?

       
    • @zack



      Pourquoi avoir accompagné la narration Occidentale, avec les mêmes éléments de langage, et les mêmes mesures ( confinement, tests PCR, vaccin, QR Code)




      Parce que lui aussi a une "opposition" qui est contrôlé par les mêmes. Sur tous les pays du monde s’est excercé la pression Onusienne, OMSienne.
      Si un dirigent dit non, les morts s’en viennent et l’opposition, les médias, les Onusiens lui tombe dessus et l’achèvent politiquement. Si en même temps le peuple le soutient de façon unanime, on l’élimine physiquement. Il y a eu des exemples.
      Cette pression était très difficile à négocier même pour ceux qui n’étaient pas des marionettes.
      C’est vrai pour Poutin et c’est vrai aussi pour les dirigeants iraniens. Bolsonaro a fait ce qu’il a pu, mais ne pouvait le faire à 100%. Même comme cela il a failli y laisser des plumes. Idem pour Trump qui a opté pour sa sécurité et la tranquillité de sa famille.
      C’est surement de la lâcheté et manque de courage et manque de responsabilité vis-à-vis du peuple. Mais c’est ce genre de dirigeants qu’on a au mieux.
      Il n’y a plus de héros.
      Des présidents africains qui s’y sont essayés sont morts empoisonnés.
      Des exemples de résistance sont donc rares et partiels (

       
  • tres tres bon article !
    il y en a assez ! mensonge , manipulation , popcorn coca cola et télé réalité à la con , la crétinisation des esprits ,l’ imposture généralisé , voilà l’europe qui nous est proposée elle est celle de propaganda et du meilleurs des mondes ! et bien non ! non ! et non !

     

    Répondre à ce message

  • Que pensez vous de la déclaration de Pierre Hillard d’il y a quelques années, qui disait que même Poutine était mondialiste, et que la rivalité OTAN/Russie est une rivalité entre mondialistes ?

     

    Répondre à ce message

  • Y a-t-il quelque chose à rajouter ? Je ne vois pas trop. Évidemment, le risque existe que tout ceci provoque une troisième guerre mondiale. J’estime ce risque à 38,2% (quelle précision époustouflante). Tiens, ça me fait penser à une parole tirée de la sagesse des nations : "les dieux rendent fous ceux dont ils méditent la perte".

     

    Répondre à ce message

  • Pour appuyer cet article et en plus court, lire les conclusons de"Discours sur le Colionalisme" d’Aimé Césaire, dont l’assemblée Nationale vient de donner le nom à une salle.

     

    Répondre à ce message

  • Gloire a la grande Russie ! Et a son tsar Vladimir Poutine !

    Et n’oublions pas que la vraie guerre, elle nous concerne TOUS, elle ne se situe pas en Ukraine, mais chez nous, elle se mene a coup de seringues. Et bientot l’identite numerique et la CBDC.

    Bill gates et fraudci ne se laissent pas distraire par le conflit en Ukraine. Ils bossent dur pour nous faire injecter bientot un nouveau vaccin contre la pandemie qu’ils preparent.

     

    Répondre à ce message

  • « Comprendre l’Empire [du Mal] - Aujourd’hui&demain la déca(danse) globale* ou la révolte de la Nation russe [prodrome] à la révolte des nations ? »

    La gouvernance mondiale, une chimère (un monstre) à savoir un projet, une dée sans rapport avec la réalité.

    * global à rapprocher de gloubi-boulga plat pas si imaginaire et la nourriture préférée des dinosaures sionistaméricains, à Little Saint James, l’île de Jeffrey Epstein située dans les Caraïbes ... ou l’île aux enfants .... Voilà le projet final ... dans le tête de ces délités mondialistes : se nourrir des énergies et de la vitalité des êtres humains.

    Poutine doit révéler à toutes les nations .. la barbarie cannibaliste voire plus ...

     

    Répondre à ce message

  • Une résistance constructive entre partenaires égaux en droits devrait se traduire par une coopération, voire même une intégration accrue de leurs économies respectives. Dans l’état actuel des choses, les parties dévastées de l’Ukraine devraient être soutenues par une sorte de plan Marshall, si l’Ukraine dotée d’un nouveau gouvernement décide de rejoindre la Fédération de Russie. La question du retour des réfugiés dans des villes plus dévastées qu’on ne le dit, va se poser avec une acuité accrue, dès lors que des millions d’Ukrainiens seront associés aux destinées de la Russie. Actuellement ce sont les banques européennes qui sont installées en Ukraine avec le soutien financier actif de la BCE/FED et des bailleurs de fonds internationaux. Dès lors que les sanctions coupent les banques russes des circuits financiers contrôlés par l’Occident, la Banque centrale de Russie devra trouver des moyens alternatifs de financement reposant plus sur le rouble que sur les devises dont l’accès lui est interdit. Il s’agit donc ici d’un complet renouvellement des structures de financement de la fédération de Russie qui ne pourra pas se contenter du capital public alimenté par les revenus des matières premières et autres hydrocarbures, mais va devoir pratiquer une politique monétaire expansive de manière é développer, non seulement le secteur d’Etat mais aussi l’économie privée, étant bien entendu qu’uns socialisation complète ne fait pas partie des vues de Poutine. Du temps de tsars se sont les capitaux dette émis par les banques européennes qui ont financé le développement de infrastructures et de l’industrie russe. La dette privée en rouble va devoir passer par des intermédiaires russes ou assimilés. On se prend déjà à rêver d’un plan Marshall diligenté par la banque centrale de Russie sous la forme de crédits en rouble qui seront transformés en capital d’entreprises privées chargées d’assurer la reconstruction de l’Ukraine et de mettre en place un système de crédit en roubles dans ce même pays. Ce crédit en roubles financé par la monnaie primaire russe permettrait de reconstituer les échanges avec la Russie et donc de créer un cercle vertueux d’enririchissement mutuel. Mais pour cela il faut que l’Etat russe accepte de desserrer la bride au capital privé et donc de sortir du schéma de l’économie planifiée centralisée qui a fait maintes fois la preuve de son inefficacité à long terme. Il s’agit donc pour Poutine d’une fenêtre d’opportunité historique de redressement.

     

    Répondre à ce message

  • Je suis pro Poutine mais depuis le covid j’ai comme meme des Questions ci quelqu’un pourrait m’eclairer :

    - Pourquoi Poutine continue de faire la promotion du vaccin Sputnik ? "Il vient de "s’injecter" la 3eme dose et en a fait la promotion, il a aussi menti en disant que le vaccin n’a tuer personne ce qui est FAUX

    - Poutine etait un Young Global Leader du World economic forum et ami de Kinssinger (encore aujourd’hui) Donc qui nous dis qu’il ne fait pas le jeux des mondialistes en tant que fausse opposition pour justement detruir le dollars et mettre la Chine en avant ? La Chine qui confine encore aujourd’hui

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents