Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

“De l’Atlantique au Pacifique : pour un destin commun des peuples eurasiatiques”

Le premier colloque eurasiatique, organisé par l’ancien Premier ministre de Moldavie Iurie Rosca s’est tenu à Chisinau (République de Moldavie) les 26 et 27 mai 2017. L’objectif de ces échanges est de former un sommet anti-Davos à l’image de la conférence des pays non-alignés de Bandung en 1955.
Parmi les intervenants, le philosophe russe Alexandre Douguine et le Français Emmanuel Leroy pour qui ce sommet représente « une alternative à la pensée unique ».

 

 

L’ex-URSS, la Russie, les Balkans et l’Ukraine,
tout est sur Kontre Kulture

 

Alexandre Douguine, sur E&R :

Emmanuel Leroy, sur E&R :

 






Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • ... Mais avec ou sans l’islam ?
    Telle est la question.

     

    Répondre à ce message

  • #1774507
    Le 28 juillet à 21:07 par envolées_des_incultes
    “De l’Atlantique au Pacifique : pour un destin commun des peuples (...)

    Les Russes ne sont pas tous d’accord de voir entrer des Tadjics et des Ouzbeks alors que l’économie est à présent libéralisées.
    C’est bien la peine de dénigrer la construction européenne si c’est pour faire de même dans son coin, aux détriments des natios russes.

     

    Répondre à ce message

    • Tout à fait d’accord avec vous.
      Poutine n’est qu’un pseudo opposant au nouvel ordre mondial.

      Et "peuples eurasiatiques" "sommet anti-davos". L’impression d’entendre à nouveau les conneries communistes de l’époque...

       
    • #1776031

      Quand Poutine se rangera du côté de Daech, des antifas LGBT et des pseudos nationalistes en Ukraine ou ailleurs, on pourra raisonnablement se poser la question "Mais pour qui roule-t-il ?"
      En attendant, ce sont des spéculations qui tournent à vide, sans base factuelle pour les étayer.

       
  • Les "anglo-saxons", en gros ça veut dire la globalisation, la financiarisation du monde .... or qui tient les plus grandes banques d’affaires, de dépôts et centrales ?
    Quelle communauté ?

     

    Répondre à ce message

  • Eurasisme

    Les contacts entre orthodoxes et catholiques
    sont une très bonne nouvelle..après mille ans
    de schisme plus politique que théologique .

     

    Répondre à ce message

  • Et Hervé Juvin, pertinent et synthétique, encore une fois, suggère, évite et assume ne jamais dépasser Israhell. Cherchez l’erreur dans ce colloque.

     

    Répondre à ce message

  • #1774771

    Malgré des liens avec des proches de Poutine et une notoriété du à la "reprise du flambeau" des idées Eurasiatiques du 19ème (la Russie s’est toujours sentie tiraillée entre ses racines asiatiques et européennes), les idées de Douguine ne me semblent plus vraiment très influentes en Russie.
    J’ai l’impression qu’il s’agit pour le gouvernement d’une alternative et aussi d’une source d’arguments pour la formation de la politique extérieure Russe. La vision eurasiatique a probablement permis de renforcer la doctrine Poutine/Lavrov.
    Quand au peuple Russe, les idées radicalement pan-eurasiennes le laissent entre l’indifférence et le rejet. C’est en tous cas ce que je vois sur place.

     

    Répondre à ce message

    • #1775069

      Le peuple russe est plus proche du pan-slavisme que de la doctrine eurasiatique, en ce sens Brezinski avait raison lorsque il a affirmé que la reconstruction de l’Empire russe est impossible sans l’Ukraine car jamais les russes n’accepteront de partager leurs pays avec des populations turcophones et musulmanes.

      À titre personnel je pense que tout n’est pas à jeter dans la doctrine eurasiatique, une unification de l’Europe (Russie comprise) et une coopération avec les puissances asiatiques (Chine, Japon) serait en effet une excellente idée, cela nous permettrait de rivaliser avec le reste du monde et d’assurer la pérennité de l’Occident.

       
  • #1775569
    Le 30 juillet à 14:42 par Indépendances nationales
    “De l’Atlantique au Pacifique : pour un destin commun des peuples (...)

    Dans leur guerre sans limite contre les peuples de producteurs enracinés de la Terre, les prédateurs nomades de la Mer ont utilisé (avec succès comme le dit Douguine) un levier très puissant, qu’il faut objectivement reconnaître comme tel, sans diabolisation émotionnelle.

    Il s’agit des aspirations individualistes, qui existent chez tout individu parce qu’elles sont un facteur de liberté. Mais qui en même temps le détachent automatiquement de tous ses groupes d’appartenance potentiels, donc le fragilisent.

    Transformé en pur producteur-consommateur isolé, il se sent libre et indépendant tout en étant surveillé 24h/24 par son smartphone et tenu en laisse par sa carte bancaire.

    Mais une fois ce constat fait, proposer un retour un siècle en arrière, vers des communautés religieuses et/ou nationales qui existent surtout dans un imaginaire nostalgique, est-il une issue concrètement viable pour les décennies à venir ? On aimerait entendre l’un de ces congressistes au moins poser la question.

    Après la séculaire Europe des Nations, nous avons maintenant l’Europe mondialiste. Dans un processus "réactionnaire" on retournerait en arrière ; ou dans un processus "dialectique", on irait vers autre chose, une troisième voie. Tel est aujourd’hui le vrai débat entre résistants.

     

    Répondre à ce message