Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Argentine : scènes de liesse féministes après la légalisation de l’avortement

Le 30 décembre 2020, le Sénat argentin a approuvé la légalisation de l’avortement jusqu’à 14 semaines de grossesse. Si le lobby féministe se félicite de cette libéralisation, ce sont bien les organismes internationaux (FMI, G20, OCDE, ONU...) qui ont imposé leur agenda à l’Argentine chrétienne.

 

 


Brésil : Bolsonaro attaque violemment l’Argentine sur l’avortement

 

(...)

Jair Bolsonaro a déploré mercredi la légalisation de l’avortement en Argentine. Le chef de l’État a ainsi déclaré que la « vie des enfants argentins » pouvait désormais être « fauchée » avec « le consentement de l’État ».

 

« Je suis profondément désolé pour les enfants argentins, dont la vie peut être désormais fauchée dans le ventre de leur mère avec le consentement de l’État », a écrit sur Twitter le leader d’extrême droite, dont les soutiens évangélistes sont de farouches opposants à la légalisation de l’avortement. « Tant que cela dépendra de moi ou de mon gouvernement, l’avortement ne sera jamais autorisé sur notre sol. Nous nous battrons toujours pour protéger la vie des innocents », a-t-il ajouté.

(...)

Au Brésil, l’avortement est puni de trois ans de prison et n’est permis qu’en cas de viol, de danger pour la mère ou de grave malformation du fœtus.

Lire l’article entier sur 20minutes.fr

L’offensive antichrétienne se confirme, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

290 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est d’un triste.
    Pleurer de joie parce que vous pouvez tuer un bout de chou en formation.
    Ces pleurs sont sans doute chez de nombreuses manifestantes la manifestation d’un chagrin intense, refoulé, non avoué, non reconnu, non accepté, qui se déchaîne ou il peut.
    Ces femmes semblent être des LGBT féroces, mais il y en a beaucoup quand même. Pas trop jolies, généralement.
    Nous aimerions voir d’autres femmes argentines, encore plus, dont on n’entend pas le point de vue.
    Ceci dit, il est très simple d’ôter le désir d’enfant naturel aux femmes : faites-leur subir confinement et misère des mois durant, bouclez-les avec leurs enfants nuit et jour.
    C’est ce qu’a subi l’Argentine, victime du confinement le plus long du monde. Pays plutôt urbain, anciennement ouvrier, "de gauche", à génétique sud-européenne et proche-orientale, très peu mélangée d’Amérindiens.
    La population idéale pour certains à cibler pour un simili-génocide !

     

    • @Bayinnaung (suite)
      - Pour palier à la baisse de population, la robotisation de certaines tâches est possible et pourrait aussi diminuer le temps de travail (qui motiverait des gens à construire une vie de famille plus saine). La productivité de l’occidental par heure a augmenté depuis 40 ans, mais les salaires n’ont pas suivi proportionnellement ni même la baise CONSÉQUENTE du temps de travail. En gros tu travailles plus que tes parents et on te paye moins. Devine qui est content ? L’immigré est prêt à prendre encore moins. Et tes enfants devront entrer concurrence avec eux.
      et aussi... les robots/machines, Ca paye pas d’impôts, Ca achete pas des MacConneries et autres trucs à la mode, Ca n’a pas d’émotion donc peu manipulable. Déduis-en ce que tu veux/peux


    • Limiter les naissances, avortements... Même la Chine à augmenté la limite à 2 enfants depuis 2015 histoire de pas finir en scénario japonais..
      Quand à l’avortement il est moins utilisé que par le passé et surtout pas encouragé par l’état...


    • @benenato

      - Pour palier à la baisse de population, la robotisation de certaines tâches est possible et pourrait aussi diminuer le temps de travail (qui motiverait des gens à construire une vie de famille plus saine).

      La robotisation, c’est l’argument des flemmards qui ont peur de se salir les mains. Les capitalistes financent l’IVG et le planning familial dans le monde parce qu’un robot ne risque pas de se révolter (contrairement à ce que nous montre la propagande hollywoodienne des Terminator et autres matrix) contrairement à des êtres humains, seuls capables de se soulever et de penser politiquement, de se questionner sur leur condition. Choses que l’on ne fait plus en oxydan car on est devenu athée, matérialiste et dé-nataliste. Les africains nous dament le pion collectivement et sur le long terme juste en faisant des enfants ! Si ça, c’est pas du génie !

      L’immigré est prêt à prendre encore moins.

      Mais il a des valeurs plus traditionnelles, moins compatibles avec la décadence morale de l’oxydan actuel. C’est là où se trouve le danger. La preuve, Micron n’aura pas les c0uilles d’aller au bout de ses réformes, s’il baisse de 10€ le RSA : les banlieues immigrées explosent ! C’est bien la preuve que natalisme n’est pas l’arme des capitalistes mais un fleuve qu’ils essaient d’irriguer au mieux de leurs intérêts mais qui peut déborder à tout moment.

      Et tes enfants devront entrer concurrence avec eux.

      T’es gentil, tu parles pas de ça. Fais des gosses d’abord avant de juger les miens.

      et aussi... les robots/machines, Ca paye pas d’impôts,

      Mais ça ne perçoit pas de salaire et ça ne se révolte pas, c’est encore mieux sur tous les tableaux qu’un être humain.

      Ca achete pas des MacConneries et autres trucs à la mode

      Le mépris de l’occidental donneur de leçon qui écrit des pavés sur internet parce qu’il a lu 3 articles.

      Ca n’a pas d’émotion donc peu manipulable. Déduis-en ce que tu veux/peux

      Tu ne peux pas comprendre qu’une machine, ça ne se révolte pas, ça ne fait pas grêve, ça ne revendique rien. C’est l’avenir et l’allié du capitalisme. Moi, je le peux. Merci de garder ton mépris pour toi-même et de te rappeler que l’ordinateur sur lequel tu as écrit tes pavés anti-natalistes a été fait par des ouvriers du tiers-monde (Asie du sud-est pour la plus grande partie) où l’on "pond 5 gosses par femmes".


    • @bayinaung.
      le camarade est le terme par lesquel on se désigne entre sympathisant E&R indépendamment de nos opinions divergentes.
      bon déjà tu tires des conclusions Sur Mon « background » sans connaître quoique ce soit de moi.
      je pense connaître l’Afrique (du moins les 3 zones francophones - est, centrale et occidentale) au moins mieux (sinon plus que toi), puisque enfant de militaire (d’où la mention régulière de l’armée dans les commentaires), j’y ai vécu 12 ans jusqu’à mon baccalauréat dans 3 pays différents (et non je n’étais pas forcément dans le cocon d’expatriés, j’ai même été à un moment le seul blanc dans une des écoles - ecole locale non-française donc). oui je sais de quoi je parle par expérience et observation ; et je maintien ce que je t’ai dit plus haut.

      Je maintiens que le natalisme est l’arme du capitalisme, votre vision marxiste est complètement caduque en 2021. Il est plus intéressant pour le capitalisme que tu aies beaucoup d’enfants que l’inverse. Tes enfants (je parle en général) c’est de la consommation. Une famille consommera et fera toujours plus tourner l’économie win célibataire ou couple sans enfants, aussi déprimé soit il. Nike, McDonald’s, Disney, Apple, instagram, TikTok, jeux vidéos et autres c’est pas avec un “sans-enfants déprimé que tu vas les faire tourner. Et bonus, plus la population est grande, plus Ca consomme (croissance tout ça tout ça), plus ca tire les salaires vers le bas (concurrence salariale) ça créé de la dette (donc de l’argent), en plus ça fait de la chair à canon pour une hypothétique guerre. Je ne vois que du tout benef pour le capitalisme. Désolé de vous l’apprendre mais l’élite n’a pas (ou plus) peur de la masse/populace. Celle ci est tenue en laisse par la dette et le crédit et le contenu de son frigo qui sont infiniment plus présents qu’à l’époque de Marx.
      Et c’est par cette même logique qu’ils veulent à la fois encourager l’immigration (un immigré sous éduqué dans une société consumériste c’est l’idéal !) et contrôler la population en Afrique (avec 2% du commerce mondial seulement, l’africain consomme peu et produit peu, donc pas intéressant pour le capital). Par contre africain en Europe c’est tout bénéf.
      Une france avec les frontières fermées et une population moindre est plus en position de force.


    • @bayinaung.
      - Jai un enfant. (Non je n’interdis pas aux gens d’avoir des enfants... mais en faire 5, est ce forcement nécessaire dans un contexte social, politique, économique donné ?)
      - Je ne suis pas l’occidental “moyen” puisque je n’y ai vecu qu’à l’âge adulte (grandi en Afrique, fils de militaire). Donc non je ne suis ni le bobo parisien ni le baba cool citoyen du monde et encore l’étriqué d’esprit qui n’a pas de recul sur ce qui se passe à l’étranger).
      - je ne régurgite pas des arguments d’articles. La principale peut des gens vis à vis robotisation est qu’elle va « voler le travail des humains ». Bon on va pas s’attarder dessus parce que mon argument vous est passé complètement au dessus de la tete. Vous y avez compris ce que vous avez voulu comprendre.


  • On peut difficilement être tout contre l’avortement : on n’imagine pas une société où les femmes pondraient 5 gosses ; voyez l’Egypte ou le Nigeria...
    La solution inavouable serait de limiter le nombre de naissances à 2 gosses par femme... et donc d’imposer cette règle médicalement.

     

    • Quand vous comprendrez que c’est pas le nombre d’enfant par femme qui pose problème mais le mode de vie des gens, notamment sur le plan de la consommation des resources vous comprendrez mieux..

      Une famille africiane de 2 adultes et 5 enfants consomme moins de resources qu’’une famille américaine ou francaise avec un enfant unique ou sans enfants..

      On se rend compte que les pays qui consommebt le plus de resources en une Periode de temps courte sont ceux ou l’ IVG est libre et ou la population est en déclin et/ou viellissante.. Et c’est dans ces régions qu’on a besoin des resources des africains (pétrole, uranium, bois, métaux précieux) ou arabes (pétrole) ou Bolivien e (Lithium)

      Mais est-ce légitime que l’Occident continue ainsi en demandant aux autres peuples de limiter ses naissance pour que l’Occident ait plus sans rien changer...

       ?


    • Bonjour,
      Va troller ailleurs et reviens quand tu auras des arguments.


    • c’est un gag, rassure moi !


    • L Égypte tente de limiter les naissances depuis un bon moment mais ça ne marche pas des masses.
      L Argentine dont il est question n’a pas de problème de surpopulation.


    • C’est l’avantage d’un être humain, il peut, à la différence de l’animal, être maître de ses instincts. Contrairement à une chienne par exemple qui se fait monter à chaque fois qu’elle est en chaleur, une femme peut relativement maîtriser (sans avoir à se rendre coupable d’homocide) le nombre et les circonstances de ses enfantements, en accord avec monsieur.
      Aucun de mes trois frères n’est de trop, deux enfants c’est mieux qu’un mais ça reste tristounet.
      Et en cas de surprise, il n’y a que des mauvaises raisons de refuser un cadeau venant du ciel.


    • Grotesque... c’était encore la norme en Occident, il y a à peine une ou deux générations.


    • C’est bien une vision occidentale décadente babylonien ne !
      Vouloir limiter le nombre d’enfants tout en continuant à forniquer tel un queutard attarder de 18 ans..
      Un homme digne de ce nom se maîtrise, dans la vie comme au lit... Et limite sa progéniture en fonction de ce qu’il peux assumer en tant que chef de famille..

      Rigolo !


    • #2630427
      le 31/12/2020 par Une nuit au sommet du mont Eiger
      Argentine : scènes de liesse féministes après la légalisation de (...)

      A quel genre d’être humain s’adresse votre propos ? Alors vous, vous êtes donc issu d’un oeuf ; votre mère, elle vous a... "pondu". Le poulailler, il était à quelle distance de l’HP ?
      En Egypte et au Nigéria, vous y êtes allé ?
      La solution inavouable est que vous ne craignez ni Dieu ni diable pour oser écrire de telles insanités.
      Des gosses, des oeufs. Avez-vous des frères et soeurs ? Votre mère en aurait-elle par hasard trop pondus ?
      Une règle... "médicale" ? Que connaissez-vous de la médecine ?
      Système, c’est le système nerveux qui ne va pas du tout chez vous. Reposez-vous, et revenez nous voir quand ça ira mieux dans votre tête.


    • @Système le simplet : bonjour la radicalité. je signale que ces femmes n’avortent pas par souci de contrôle démographique ! elles ont accès à la pilule (remboursée) mais ne l’utilisent pas ou ne font pas gaffe à leurs pratiques sexuelles, et tombent enceintes car elles couchent à droite et à gauche, sans capote ni rien.. des fois elles ne savent même pas l’identité du père (comme ces émissions de talk show américaines avec 4 ou 5 hypothétiques papa qui font un test ADN en live !).

      au lieu de responsabiliser ces femmes, les éduquer, leur montrer que toute action entraine une réaction et que la vie humaine est précieuse.. on leur donne une énième loi de confort, afin qu’elle continuent de rejeter la réalité par un revers de la main ainsi que cette vie humaine en devenir.

      puis arrêtons de délirer sur la démographie, la plupart des pays qui votent ces lois sont au contraire dans un déficit démographique, au point d’amener des cargos entiers de migrants clandestins et inintégrables.


    • C’est quoi ce message à la con.... Y a largement de la place pour tout le monde , c’est juste que c’est mal géré


    • Une fois remis en cause le droit le plus fondamental de l’être humain : le droit de naître, la remise en cause de tous les autres droits fondamentaux n’est qu’une formalité. C’est pourquoi l’avortement est la première pierre et la clé de voute de tout système totalitaire.


    • @Nadia

      L’Egypte n’essaie pas de limiter les naissances. Je sais pas où vous avez vu ça vous.


    • @systeme...
      je suis d’accord avec toi. En plus l’hysterie des anti-avortements est aussi gerbante que celle de cette liesse.
      Ils prétendent lutter « pour la vie » mais ce qu’il advient de ce nourrisson qu’ils obligent à emmener à la vie, ils sen tapent. Ils luttent contre lavortement par pur dogmatisme et branlette de moraline pour se donner une fausse bonne conscience humaniste. Ces enfants qu’on force à emmener dans ce monde, soit finissent dans une environnement dysfonctionnel (enfant non désiré + souvent pauvreté) ou en adoption (un autre débat intéressant... puisque les mêmes préfèrent qu’un enfant croupisse au centre d’adoption qu’en famille homoparétale par exemple) . Mais Ca ils n’en ont rien à faire, une fois l’enfant né.
      Ce sont les mêmes qui sont anti-euthanasie (meme à la demande de la personne), car en plus de ne pas choisir de naître, tu dois subir la vie que tu n’as pas choisi ou souffrir l’agonie la plus ignoble « parce que la vie est un don de Dieu ».
      tous ces enfants qui misèrent aux 4 coins du monde, beaucoup n’auraient pas eu à subir ca s’ils n’existaient tout simplement pas. Mais entre l’accès limite à la contraception et la dictature des pro-vie envers et contre tous, ils doivent FORCÉMENT profiter de cette « belle » vie.
      Combien de ces anti-avortements forcenés se soucient de ce que deviennent ces enfants ? Combien en on adopte ? Ou meme simplement parrainé un de ces enfants dont ils idolâtrent tant la naissance ??
      A les écouter toutes celles qui tombent enceintes sont des femmes de petite vertues avec des kilomètre de penis au compteur. Il y’a des accidents. Des choix de vie qu’on souhaite corriger.
      Est ce raisonnable si je tombe enceinte dans un pays en guerre, ou au chômage ou dépressif ou maladie terminale de m’obliger à emmener à la vie un enfant dans ces conditions si je ne le souhaite pas ?


    • Système, tes parents sont fiers de toi ?


    • @Benenato
      A vous lire, vous auriez préféré finir dans un lavabo ou avorté. Venir à la vie est un droit, peut être même une loterie en plus d’un risque de l’assumer lorsqu’on a été conçu. C’est un crime, un homicide de l’enlever car vous vous trouvez en position de force pour l’avorter, une lâcheté pour un confort sexuel, matériel etc... dans beaucoup de cas. Qui d’entre nous savait ou il atterrirait à sa naissance ? Les anti avortements ne sont pas qu’épris de religiosité pour exprimer leurs désaccords avec vous, c’est aussi les systèmes humains en place les coupables et non seulement certaines femmes. L’individualisme est la première cause de l’avortement,entre nous Dieu est très loin de tout ça. Il est évident que ce sont les mêmes encourageant l’avortement que vous trouverez mettre toutes les conditions sociales, philosophique et autres prétextes pour l’encourager, une injustice à tous les étages sans parler de cette satané liberté individuelle à géométrie variable. Vous ne pouvez pas contester ce fait. De grâce, pas de leçons sur nos convictions, vos raccourcis sont d’un stéréotype digne d’un gauchiste de première zone. Bonne et heureuse année


    • @ Benenato

      perso je m’en tape de la religion et de la moraline mais vous vous êtes dans un culte de la mort, prenez en conscience.

      peu importe les parents qu’on a, les expériences horribles que l’on peur traverser durant l’enfance et l’adolescence, tant qu’on est vivant on peut expérimenter, changer, dans une certaine mesure faire des choix arrivé à l’âge adulte, etc

      l’existence est douloureuse mais si elle ne l’était pas elle n’aurait ni sens ni valeur.

      à quand les cabines à suicide comme dans futurama avec votre vision de la vie ?


    • @u roitelet system

      Des pays comme l’Égypte ou comme le Nigeria (bonjour le mépris dans le propos) ont un avenir, eux. L’occident avec ses avortements de masse, son mariage gay et son besoin de faire venir des immigrés issus de pays où l’on "pond 5 gosses", lui n’en a aucun et est déjà dépassé par la Chine (un milliard d’habitants) et bientôt par l’Inde.
      En 2050, il y aura encore des gens au Nigeria (peut-être pas en Égypte, puisque Jo Bidon, le fraudeur pédophile, s’est entouré de gens qui ont juré de raser ce pays comme ils ont rasé la Libye), tandis qu’en occident, la majorité de la population viendra principalement de ces pays où les femmes font encore des enfants ... et l’histoire ne sera donc pas écrite par ces occidentaux décadents qui avortent mieux pour pouvoir acheter des enfants dans des usines à bébé du 1/3 monde mais bien par des gens issus de fratries élargies. Ce n’est pas la femme, l’avenir de l’homme, mais l’enfant, plus que jamais. L’actuel tiers-monde l’a compris, le futur tiers-monde, qui se fait appeler oxydan, l’a oublié ... Bilan, ben, il suffit de sortir en ville et de voir quelles sont les populations majoritaires dans les rues de nos grandes agglomérations (pas des beaux quartiers, hein, je parle des vraies gens) pour se rendre compte que limiter les naissances, c’est de la bêtise crasse et c’est aller contre le réel.


    • @ Benenato

      Est ce raisonnable si je tombe enceinte dans un pays en guerre, ou au chômage ou dépressif ou maladie terminale de m’obliger à emmener à la vie un enfant dans ces conditions si je ne le souhaite pas ?

      Ben oui, produire de la vie pour lutter contre les idéologies de mort prônées par nos élites est une arme tout à fait normale. Regarde l’Afrique, même si sa population vie "mal" matériellement (d’après nos standards d’enfants gâtés), globalement, ce continent a encore un avenir, là où, nous, nous nous dirigeons vers un désert démographique, un continent peuplé de vieux aigris adeptes du bon vieux temps où l’ultra-libéralisme aurait marché.
      Avorter, appeler à limiter les naissances, fustiger les "pro-life", faire une société eugéniste où l’on achète des bébés faits par des femmes du tiers-monde, être immigrationniste pour remplacer les enfants que l’on a pas fait pour bosser sur les chantiers ou dans les rares usines qu’il nous reste ... c’est la voie qu’a choisi l’occident depuis quelques décennies et on voit où ça nous mène.
      Il y a plus de promesses d’avenir et de développement dans des pays comme l’Égypte (sauf si Bidon passe), le Pakistan, l’Indonésie ou au Nigeria que dans toute l’Europe réunie.
      En 2050, le Nigeria sera plus peuplé que l’ensemble du continent européen ... ce serait donc bien de ne pas attendre 30 ans pour commencer à reconsidérer le cas de ces pays "où l’on pond 5 gosses par femme" avec un peu plus d’humilité. Va consulter un peu les chiffres de l’immigration en Suède (+80% d’extra-européens entre 2006 & 2016 !) un suédois sur 9 est d’origine extra-européenne ... dans 20 ans, la Suède, ce pays du féminisme où l’on est bien du genre à prôner la limitation du nombre d’enfants vikings, aura changé de visage et ne devra sa survie qu’aux ressortissants des pays où l’on "pond 5 gosses par femme".
      Il est bon que les valeurs traditionnelles de la famille et de la foi s’imposent aux valeurs "maudairnes" (féminisme, mariage gay, etc.) qui sont celles en vigueur actuellement en oxydan. Il est bon que la gôsh, par stupidité idéologique et par pure haine du populo blanc (jugé "facho") fasse venir des masses de gens issus du "tiers"-monde où les valeurs sont bien plus encore "fachoooo" que même nos valeurs les plus traditionnelles. Il est bon et drôlatique de voir cohabiter les femen et les bourqua côte à côte pour se rappeler à quel point le gauchisme et le dé-natalisme sont des maladies mentales.


    • @Benenato (le bien-nommé !)

      Vous avez tout faux, camarade : je connais un cas précis, la petite soeur d’un ami d’enfance, qui avait rien trouvé de mieux que de fréquenter un branleur de gauchiste....arriva ce qui devait arriver, le mec littéralement en fuite, quand il apprit qu’il allait être papa !

      Figurez-vous que tout ça se passe chez les cathos. tradi. de chez tradi....ben non ! On n’envoie pas la gamine au planning familial, on l’entoure, on la soutient de toutes ses forces, venues du fond des âges.

      Résultat vingt ans plus tard : le bébé promis à la mort, resplendit en la personne d’une jeune fille belle comme-le-jour (même si c’est un détail, elle pourrait être moche, ce serait pas grave) qui fait la joie de toute la famille, la Maman très heureuse et équilibrée.

      Bon, on pourrait en parler des nuits entières ! Faut faire un effort, mon grand !


    • Rem, Savasse et les autres...
      Il y a de la vérité chez les anti avortements comme chez les autres ! Une France à 40 millions d’habitants est plus viable, plus harmonieuse qu’une France à 80 millions ! Idem pour l’Allemagne, l’Egypte ou la Suisse. Une législation équilibrée serait de ne pas interdire l’avortement ( à condition que les filles financent elles-mêmes l’opération), ni de faire absolument sa publicité...
      Songez qu’il n’y a pas toujours des parents exemplaires ni des couples harmonieux, tout le monde n’est pas apte à élever des enfants...


    • @surnom
      Comme j’ai répondu à un commentaire précédent : je n’ai pas de « gratitude » à avoir été emmené à la vie. Je ne l’ai pas choisi ni demandé, c’est un choix qui a été fait entre deux individus de me concevoir. C’est bien d’accuser mon raisonnement d’hédoniste ou d’égoïste (Ceci ne s’adresse pas forcément à vous), mais par exemple décide malgré tout de concevoir un enfant sans qu’on ne puisse lui garantir une certaine sécurité, avenir ou un cadre sain juste parce que « avoir un enfant/donner la vie, c’est bien ! » est au mieux égoïste et au pire irresponsable et criminel.
      L’enfant qui n’est pas né ne regrette rien puisqu’il n’existe pas ! A moins que pour vous les enfants à naître sont comme dans un orphelinat en attente de naître et regardant la vie par la fenêtre (qu’ils sont susceptible de manquer ou pas). Tu ne peux pas apprécier ou regretter quelque chose sans exister ou même avoir conscience de son existence.
      Après ce qu’il advient de cet enfant, Ca les pro-life ils ne s’y intéressent pas.


    • @Bayinnaung
      camarade, ton argumentation montre même que le natalisme forcené est un meilleur moteur du monde absurde qu’on a aujourd’hui, et un des meilleurs outils du capitalisme.
      - deja l’angélisme sur les africains et leur natalité comme quoi ils sont heureux comme ca c’est un mythe. C’est le continent qui en souffre même le plus. Représenter la force et le futur d’un continent sous l’angle de la démographie est déjà dangereux. Qui va nourrir ce milliard d’individus qu’ils seront en 2050 ? Le nourrir ? Les loger ? La logique idéologique est de dire qu’il y’en a assez pour tout le monde mais la réalité du terrain montre que c’est un échec total. Je pense que E&R a posté tonnes d’articles de Bernard Lugan qui le démontrent par À+B. Donc non l’Afrique n’a pas besoin de ces 5 enfants par femme et ne s’en portent pas bien. L’Afrique n’est PAS le futur, n’en déplaise au Afro-optimistes.
      - la plupart d’entre nous pensent le meilleur pour leurs enfants et c’est normal. Sauf 99% d’entre eux ne seront rien d’autre (au choix voire tout à la fois) : que des vies banales, seront des payeurs d’impôts, seront des consommateurs, des acquéreurs de crédit, seront de la chair à canon pour des guerres qui ne servent même pas leur intérêt. Un enfant qui naît aujourd’hui a plus de chance de mourir du cancer que de le guérir. Donc oui, le natalisme forcéné est un des meilleurs alliés du capitalisme. La question de savoir quel avenir tu prépares/envisage pour ton enfant est déterminante au delà du « tous les enfants doivent naître ».
      - l’argument de l’immigration. Encore un outil du chantage oligarque et capitaliste. C’est exactement la même chose qui fait que les gens en veulent à l’immigré de « voler leurs emplois » au lieu d’en vouloir à l’élite oligarque (de + en + riche) de ne pas mieux payer ces emplois. Forcément Mamadou ou Mohamed qui viennent du bled tu leur donne 1000 euros pour un emploi qui vaut 2000 ils sont contents. La même chose avec les enfants. Il y’a 50ans tu pouvais nourrir une famille sur un salaire, voire acheter une maison. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. certains (et c’est compréhensible) n’ont pas les moyens de faire vivre une famille, entre faibles revenus, chômage, coûts élevés, et ne peuvent donc assumer un enfant. Se résigner à faire 5 enfants quand même alors que l’oligarchie dégrade de plus en plus tes conditions de vie, c’est accepter, se résigner à entretenir ce système en lui donnant encore plus desclaves.


    • @Lerins
      ... belle histoire mais prendre un cas particulier de « succès » pour justifier que toute grossesse DOIT être conduite à terme c’est pas terrible. Parce que les cas inverses ou l’enfant aurait mieux fait de ne pas venir au monde, je peux t’en citer des 10aines (je peux te citer les enfants vendus, les cercles pediphiles, les enfants nés en captivite en Mauritanie, Moyen Orient, Nigeria, ceux qui sont prostitués par leur propres parents, ou médiatiquement, la petite Fiona, l’affaire Gregory, les nouveaux nés découverts dans des décharges, des lacs, devant les églises, les morts nés dont on savait le risque...). Bref tu vois où je veux en venir.
      Ton exemple est spécifique parce que la fille en question a déjà une famille CATHOLIQUE et a EU ce soutien tout au long de sa grossesse (je pense à la fois, mental, moral et financier) donc elle avait déjà des circonstances atténuantes que la majorité n’ont pas.


    • Benenato " Mais Ca ils n’en ont rien à faire, une fois l’enfant né. "

      Ils préfèrent qu’ils se suicident plus tard ça pose moins de problème de conscience.


    • Tu oses nous sortir tes grosses conneries, alors que l’Europe est en dénatalité ! L’Allemagne et l’Italie ne font plus d’enfants et la France, cocorico ! est championne des naissances grâce au droit du sol et de nos grands remplaceurs !


    • @Benenato
      Je parle d’enfants conçus, vivants, bien là dans l’utérus, vous me parlez d’enfants imaginaires... Je ne m’ immiscerai jamais dans le choix d’un couple, mais le désir d’enfants est puissant chez une femme, vous le saviez certainement. Ce désir est contraint par une condition sociale, quand ce n’est pas une apparence physique après l’accouchement, tous ces désagréments décourageants les femmes pour tomber enceinte sont fabriqués par les mêmes qui encouragent les meurtres de bébés à venir, ils sont cohérents dans leurs meurtres. Nous avons besoin de descendants nombreux pour continuer, c’est une donne absolue depuis que l’humanité est l’humanité, c’est à dire une vie en société. Si vous voulez nous cloitrer tous en Ephad comme le suggère vos mentors, faudra tout de mêmes des gens pour s’en occuper... Ce n’est pas les avorteuses ou leurs gourous qui nous sortiront de la mouise, mais bel et bien des enfants devenus grands, c’est aussi simple que ça. L’enfant est l’avenir, vous lui tournez le dos, la vie s’en souviendra. Je ne veux même pas rentrer dans des débats de sociétés, car les arguments contre l’avortement vont de soi...Ne vous inquiétez pas sur la croissance à 2 points ou rien, il existe une loi naturelle qui fait qu’un groupe d’individu s’organise afin que chacun ait une occupation, une tâche, une mission, une activité etc... l’ordre naturel organise en fonction des besoins de l’ensemble, c’est ainsi depuis des siècles et personne ne pourrait être de trop.


    • @systeme
      .. 2 neurones vous ont été imposés. Je me joins à la douleur de vos proches.


    • @Benenato



      A les écouter toutes celles qui tombent enceintes sont des femmes de petite vertues avec des kilomètre de penis au compteur. Il y’a des accidents. Des choix de vie qu’on souhaite corriger.




      Et ces accidents, ils se produisent tout seuls ? Au bout d’un moment il faut se poser la question de sa propre responsabilité. Il n’y a bien que les gonzesses et les enfants ( peut importe leurs âge supposé) pour imaginer pouvoir vivre en évitant les conséquences de leurs actes, le tout au frais de la collectivité bien évidemment. Vive le socialisme et l’état providence.


    • @ Benenato

      Alors déjà, on est pas camarade, merci. Comme dirait le préfet Lallemand, on est pas dans le même camp, du tout. Ensuite, le dé-natalisme forcené est l’arme du capitalisme contre les peuples (moins les gens font d’enfants, moins ils sont heureux, plus ils consomment : CQFD) sinon, pourquoi l’occident financerait-il toutes ces campagnes dé-natalistes ici et en Afrique ?

      leur natalité comme quoi ils sont heureux comme ca c’est un mythe.

      Disait celui qui n’a jamais vécu en Afrique : ces gens-là peuvent se permettre d’être pauvres matériellement parce qu’ils ne subissent pas d’hiver létal pour les SDF, comme c’est le cas chez nous. En occident, si tu n’es pas matérialiste, la sélection naturelle fait le travail pour t’éliminer à l’hiver suivant. Donc, oui, ils sont pauvres et ils sont heureux. Merci d’apporter des preuves concrètes, vérifiables et sourcées qui peuvent infirmer ce que je dis.

      Qui va nourrir ce milliard d’individus qu’ils seront en 2050 ?

      La nourriture, contrairement à l’argent, ça peut pousser dans le sol, sur les arbres ou nager dans la mer.
      Le continent Africain fait peur car il a un dynamisme démographique très fort ... mais il reste le continent où il y a le moins d’êtres humains au Km². Les famines que les Africains subissent ne sont pas dues à leur trop grand nombre (propagande capitaliste) mais bien à la spéculation sur les prix du grain comme le montrait bien Jean Ziegler.

      Les loger ?

      Comme je l’ai dit, ils ne subissent pas d’hiver rigoureux, eux. 3 planches, 2 morceaux de taules ondulées, c’est suffisant.

      la réalité du terrain montre

      Quelle réalité ? BFM TV ? C News ?

      Je pense que E&R a posté tonnes d’articles de Bernard Lugan qui le démontrent par À+B

      Ne boire qu’à une seule source est le plus sûr moyen de se tromper. Lugan dit des choses justes, mais il ne dit pas tout.

      L’Afrique n’est PAS le futur, n’en déplaise au Afro-optimistes.

      L’Europe n’a AUCUN futur, comme le savent tous les euro-réalistes.

      la plupart d’entre nous pensent...

      Tout le reste de ton paragraphe n’est que la justification des lâches qui voilent leur paresse politique et intellectuelle derrière 3 articles lus sur internet. Va en Afrique avant d’en parler. Fais des gosses avant de juger l’enfantement chez les autres.

      l’argument de l’immigration. Encore un outil du chantage oligarque et capitaliste

      Les gens ont voté pour à 70% aux dernières présidentielles, il faut faire avec. Les Français veulent de l’immigration.


  • Au moins elles arrêterons de faire ch...... . Maintenant les bourgeoises argentines pourront avorter aux frais de l’état.


  • Elles pleurent de joie à l’idée d’enlever la vie !!!

     

    • Vous le dîtes tellement bien, cher Surnom, et nous, nous prions (enfin je fais ce que je peux, quant à moi) pour qu’elles n’aient pas à pleurer - un jour - la perte d’un enfant, on ne sait plus comment dire puisqu’il parait qu’en enfant "à naître" n’en est pas encore tout-à-fait un, quoiqu’il portât l’intégralité de ce qui fera de lui un être humain, LEUR bébé qui-plus-est !

      Je ne parle pas de moralisation, là : ce spectacle inspire une infinie tristesse : leur destin, soigneusement choisi par leur liberté, d’embrasser la Mort.

      Il me revient le souvenir de Madame Caroline Aigle, qui avait préféré refuser l’ivg et donc recevoir un traîtement, ce qui permit à son enfant de survivre à la maladie qui allait emporter sa Maman, une très grande dame, y compris dans une brillantissime carrière d’ailleurs.


    • On est d’accord, "l’être humain" mortifère qui en arrive à chialer à l’idée d’ôter la vie d’un autre humain, on atteint le summum de l’emprise ignoble de la finance mondialiste apatride qui doit jubiler en voyant cette liesse d’esclaves décérébrées. Sans parler de cette nouvelle entrée dans la novlangue médiatique de masse insupportable,“ Pro-ceci, Pro-cela... Pro-choix” que l’on bouffe à toutes les sauces depuis quelques années, ou l’ingénierie sociale de haute voltige pyramidale à l’aide des médias mainstream corrompus par l’argent sale provenant de ladite clique apatride luciférienne...

      En somme, une minorité de funestes "féministes" instrumentalisées au service de Satan qui poussent à la marchandisation de l’enfant voulu par le grand capitale.


    • Je dirais plutôt : à l’idée de se libérer du "poids" de la maternité (pourtant naturelle). Quitte à avorter 10 fois dans sa vie, ma gueule d’abord, liberté chérie.

      Mais au moins ces tarées-là ne se reproduiront pas, ça c’est une excellente nouvelle.


  • La Palestine volée et assassinée l’Argentine volée et enculée.


  • Beaucoup de gouinasses en Argentine..
    Vivement l’Apocalypse que tout ça dégage.


  • On a tout, là dedans : ramollissement des cervelles de la "droite" institutionnelle (en France, cela a donné Chirac, Fillon et Marine Le Pen) , terrorisme des loges maçonniques ou para maçonniques droits de l’hommardes et universalistes (en France, cela donne les chambres transformées en loges), petites frappes de la gauchiasse de merde (en france, cela donne la Schiappa). Tout. On a tout.

    Si la droite pinochétiste, péroniste et catholique avait déclaré qu’elle était partisane de l’avortement et même en avait fait un sacrement, la gauchiasse, comme toujours totalement dénuée de conviction profonde et d’honnêteté intellectuelle, aurait pris le contrepied et déclaré que c’était des meurtres d’enfants et du cannibalisme ourdis par le patriarcat fasciste.

     

    • Pinochet installé par la CIA non merci même si je suis contre toutes ces lois libertices et criminelles, je ne cautionne pas un coup d’État dans le sang par des criminels de l’État profond américain, vous auriez aimé qu’on fasse cela au Venezuela et en Syrie ? Le RN n’a pas voté contre le meurtre au 9eme mois ? Elle se dit catholique pourtant !!!


  • Un bastion sud américain (donc catholique) cède, un de plus. On peut s attendre a un affaiblissement du bloc anti progressiste au sein des instances internationales, à l avenir.

     

  • Ça met un masque inutile sur la figure et c’est pas fichu d’enfiler une capote à son petit copain.


  • En Argentine aussi, les moches sont de sortie.

     

  • "Au Brésil, l’avortement est puni de trois ans de prison et n’est permis qu’en cas de viol, de danger pour la mère ou de grave malformation du fœtus."

    Ce qui devrait être le cas partout.

     

  • moi je ne comprends pas !?! à part pour un viol pourquoi ,vouloir cette loi avec tout les moyens de contraception légaux !!! non il faut faire des bébés pour que ces salopes de féministes puissent les tuer dans la liesse générale et sous les applaudissement mondiaux


  • tuer 40 000 femmes ou tuer des millions de bébés elles ont choisi c’est tuer les enfants je n’étais pas misogyne ni macho je le deviens de façon exacerbé les femmes (la plupart celle qui deviennent féministe des le berceau ) sont vraiment un mal de moins en moins nécessaire

    mais le fléau de la société et si on votait une loi pour avorter uniquement des femelles durant 50 ou 60 ans


  • Satan l’habite y’a pas d’autre mot ! Heureusement que le président Bolsonaro a sauvé l’honneur ! On attend les réactions des cathos et de leur pape maintenant !

     

    • L’Église et en particulier l’Opus Dei n’ont cessé de se battre depuis des années en Argentine pour que ça n’arrive pas. Il y a deux ans encore, grâce au travail des prêtres et évêques la loi n’était pas passé. S’il y a bien un point ou l’Église même actuelle n’est pas critiquable , c’est son combat pour défendre la vie. Et elle est bien seule dans ce monde qui part en vrille...


    • Kalel... Ca veut peut être dire que la pulsion de vie, les instincts fondamentaux dans ces populations pro avortement sont tellement émoussés qu ’un petit vent propagandiste a suffit pour effacer le noble travail du clergé.
      Il faut établir le rapport de force sans se raconter d’histoires.
      Là je lis Musil. Et Nietzsche. Il y a un profond morbidisme dans les contrés Catholiques.


  • .. et Bergoglio qu’est ce qu’il en dit du progressisme dans son pays d’origine ?

     

  • #2630374

    Tu veux dire qu’une congrégation de connes infinies se sont rassemblées à une messe de célébration de la mort ?


  • J’aimerais bien que quelqu’un m’explique. Y a pas longtemps, lors d’un débat, le youtubeur Tommy Sotomayor avait demandé comment une femme pouvait tombé enceinte en ayant 32 sortes de pilles contraceptives différentes sur le marché. 32 ! Une femme avait répondu (chose unique pour ceux qui connaissent les femmes même si elles n’ont rien de bien mystérieuses) qu’elle a mis des années a admettre qu’elle n’était en rien une victime de sa situation, rôle dans lequel elle se complaisait depuis trop longtemps, mais que elle l’avait provoqué elle-même. Ça m’avait frappé parce que j’ai tjs été habitué à des femmes blâmer tout le monde sauf elles-mêmes. Ceci dit, je suis pour l’avortement en cas de viol. Je trouve même que il devrait y avoir un plus grand contrôle de la part de l’état sur la reproduction comme ce fut le cas en Suède où les imbéciles congénitaux n’avaient pas le droit de se reproduire.


  • On peut remarquer l’extrême laideur physique des féministes et cela, partout sur la planète.

     

    • #2631464

      Oui, elles sont hideuses. Et elles se vengent sur les enfants que la nature conçoit en elles de ne pas être aussi belles que les mannequins de l’Oréal ou de Louis Vuitton, elles auraient voulu être Natalia Vodianova ou bien ne pas naître. Elles tuent par vengeance contre la nature. Elles sont jalouses de tout ce qui est beau et même de la beauté des grandes oeuvres d’art, elles incendieraient le Louvre si elles pouvaient, et Versailles, et Paris et Rome.


  • Au risque d’aller un peu à contre-courant, je pense effectivement qu’il s’agit d’une victoire pour autant que ce droit soit bien encadré (délais corrects, entretiens psy, médecins ...).
    Pourquoi ?
    - l’existence de ce droit n’en fait pas une obligation, chacun est libre d’y recourir ou pas, de donner naissance à des enfants qu’on n’est pas capable d’assumer, de donner naissance à des enfants lourdement handicapés ou fruits d’un viol ou d’un inceste...
    - une femme qui décide d’avorter ne le fait jamais à la légère, c’est toujours une expérience traumatisante qu’elle portera toute sa vie. Il faut encourager la réflexion mais lui laisser la décision finale. Pour cela, il faut au minimum que le droit d’y recourir existe...
    - concernant les croyances religieuses, encore une fois, ce droit n’implique pas d’y recourir, heureusement nous vivons encore dans un état où la loi de la République et les lois des Eglises sont bien distinctes.
    - à titre personnel, étant catholique, je ne suis pas favorable à l’avortement mais je ne vois pas pourquoi, au nom de mes convictions, ce droit devrait être interdit à ceux et celles qui ont une autre opinion.

     

    • "à titre personnel, étant catholique, je ne suis pas favorable à l’avortement mais je ne vois pas pourquoi, au nom de mes convictions, ce droit devrait être interdit à ceux et celles qui ont une autre opinion".
      Moi aussi, étant catholique, je ne suis pas favorable à la pédophilie, mais je ne vois pas pourquoi, au nom de mes convictions, ce droit devrait être interdit à ceux et celles qui ont une autre opinion.
      Vous vous rendez-compte de votre système de pensée ??

      Catholique ? De papier, assurément.


    • @marc
      Erreur fatale !
      Il est plus facile d’interdire d’une manière générale et d’autoriser au compte goutte suivant les situations...
      Une fois l’autorisation formulée, il y aura un recul incessant des conditions requises à cette autorisation. Il n’y a qu’à voir les différents amendements à l’autorisation d’avortement en France (âge du foetus par exemple)...
      Comme catholique, vous vous posez là... Moi, qui ne suis pas croyant, je me marre !


    • Je connais un matador qui a affûté sa lame avant de venir ! Échec et mat, strike, belote, re-belote, dix de der, quinte flush...421 ! Tu l’as vu ?


    • Yul

      Autorisé par qui ? Par ceux qui ont le pouvoir ?
      Quand on sais ce que ça donne niveau protection de l’enfance, non sans façon.


  • Ils sont au chômage, leur pays est en crise économique et social depuis plus de 15 ans. Ils sont dans une pauvreté dont ils n’arrivent pas à sortir depuis fort longtemps et se réjouissent de tuer la vie. Jésus revient vite stp !


  • #2630388

    Je les entends rire comme je râle
    Je les vois danser comme je succombe
    Je pensais pas qu’on puisse autant
    S’amuser autour d’une tombe

    Est-ce que ce monde est sérieux ?

    F. Cabrel

     

    • @kermit
      Citation qui tombe à pic ! Sachant que les feminasses et les anti-tradition (corrida) sont souvent issu du même creuset... Vous avez visé juste.. ! Très juste !


    • Meilleur commentaire :) Le pire c’est que certaines de ces femmes seraient d’accord avec Cabrel lorsqu’il parle de la monstruosité de taureaux tués dans une arène. Mais des fœtus humains, certainement pas.... On en est venu à plus considérer les bêtes que l’être humain....


    • @bol. "On en est venu à plus considérer les bêtes que l’être humain....". La différence c’est que les animaux ne choisissent pas d’être martyrisés, massacrés et servir de cobayes ! Aucun animal n’aurait l’idée de tuer son bébé dans son ventre ! Aucun animal ne viole ses enfants ! Aucun animal ne tue pour le plaisir ! Aucun animal ne salope la planète !


  • Chouette, elles peuvent enfin tuer leur futur ex progéniture. La légalisation du meurtre, quel progrès !


  • La nature est bien faite : les décadents avortent, les gens pieux font des enfants.

    Bilan à faire dans quelques décennies lorsque le jeu de balance démographique mondial sera fait : les occidentalisés/féministes/gay vs le reste du monde ... on verra qui sera le plus nombreux et comme disait Napoléon : "Dieu est toujours du côté des plus gros bataillons."

    Et puis bon, ne pleurons pas, il vaut mieux ne pas naître du tout que d’être élevé par une con*asse féministe qui te fera bouffer du politiquement correct toute ta vie.

     

    • @Bayinnaung :

      Oui, je suis d’accord avec vous, à un seul détail près ! Le seul moyen véritablement efficace de contrebalancer cette loi pro-avortement serait de faire voter et appliquer sans faillir une loi anti-alcool et anti-stupéfiant, qui me semblent être le pré-requis indispensable à tout être humain normalement constitué à qui viendrait l’idée d’aller se taper un de ces laiderons hystérique pour la concrétiser ! Après tout, on dit que l’alcool tue, mais combien sont nés grâce à lui ?


    • @ Pierre

      Ha ! Ha ! Excellente réponse. Mais en plus de devoir interdire l’alcool (dernière source de réconfort pour trop de gens), il vaudrait mieux plutôt abolir les aides aux mères célibataires ... pourquoi donc ces "laiderons hystériques", comme vous dites, se tapent-elles des mecs bourrés ou drogués ? Combien d’enfants sont-ils conçus juste pour permettre aux parents (ou à la parente) de percevoir de l’argent pris dans la poche des honnêtes travailleurs ? Abolissez l’alcool et la drogue et elles se débrouilleront pour trouver un autre moyen de se faire engrosser (se trouver un beau sans-papier à qui faire miroiter le mariage blanc contre les promesses de satisfaction sexuelle et/ou d’engrossement).


    • @ Pierre

      Ha ! Ha ! Excellente réponse. Mais en plus de devoir interdire l’alcool (dernière source de réconfort pour trop de gens), il vaudrait mieux plutôt abolir les aides aux mères célibataires ... pourquoi donc ces "laiderons hystériques", comme vous dites, se tapent-elles des mecs bourrés ou drogués ? Combien d’enfants sont-ils conçus juste pour permettre aux parents (ou à la parente) de percevoir de l’argent pris dans la poche des honnêtes travailleurs ? Abolissez l’alcool et la drogue et elles se débrouilleront pour trouver un autre moyen de se faire engrosser (se trouver un beau sans-papier à qui faire miroiter le mariage blanc contre les promesses de satisfaction sexuelle et/ou d’engrossement).


  • Le plan de destruction de l’humanité du NOM continue, la propagande martelée depuis des décennies ravage tout, et partout, tandis que les libertés fondamentales nous sont reprises une à une, on nous laisse croire que la liberté c’est de jouir sans entrave, que la maternité est une catastrophe pour une femme et que de tuer des innocents et de les empêcher de vivre, c’est une bonne chose ! La seule liberté de l ’Humain, c’est de s’elever, c’est sa conscience , le choix et la responsabilité, et c’est ce qui nous distingue des animaux, les progressistes ont persuadé les gens du contraire, rabaissez vous, n’ayez aucune conscience, faites le choix de la facilité, et ben voilà, ces millions d’avortements constituent un génocide, contre nature, et bientôt l’euthanasie à la carte vous sera accordée comme nouvelle liberté , réjouissez vous braves gens !


  • Ce qui est choquant c’est que ces féministes pleurent de joie comme si le pays venait d’être libéré d’une occupation étrangère. Je pense même que l’invasion du pays est infiniment moins grave pour ces sauterelles agitées que le droit à l’avortement comme moyen de contraception. L’Amérique latine doit se ressaisir avant qu’il ne soit trot tard. Lorsqu’un régime démocratique légalise le meurtre de ses enfants c’est que la démo(n)cratie est illégale !


  • La banderole MST au début, quel clin d’œil. Bon avec le vaccin COVID elle pourrons même plus avoir de gosses, donc l’un dans l’autre...Ça reste effrayant quand même cette joie...


  • C’est bon, on va pouvoir baiser à couilles rabattues, et s’il y a ovulation et plus encore, on pourra tout mettre à la poubelle .
    Il est beau le monde de demain et je m’étonne qu’il n’y est pas plus de suicides .Mais dans une société de jobards, c’est vrai , qu’on ne se rend pas trop compte .


  • Ouais super on va pouvoir tuer plein de bébés !
    Qu elles soient satisfaites de cette loi mais de là à fêter cela comme si elles avaient gagner la coupe du monde c est ignoble !


  • N’y aurait-il pas la Chine et la finance non chinoise entremêlées derrière ces choses-là ?
    Admettons que l’Argentine doive de l’argent à la Chine, beaucoup d’argent, et que la Chine et ses financiers non chinois tiennent de l’intérieur les sociétés argentines (conseil d’administration).
    Et que la Chine veuille réduire la population mondiale, sans réduire celle des Chinois ?
    Elle et la finance (une partie de) travailleraient au corps les schiappettes, comme, paraît-il, elle le fait ou le fit de Joseph Biden,appuyant sa cndidature pour mieux détruire l’Amérique.
    L’année 2020 a été un peu mao-chaos sur les bords.
    C’est curieux, cette méchanceté confineuse, avorteuse et esclavateuse, touchant l’Argentine.
    Aucun peuple ne se réjouit de sa disparition programmée, en principe.

     

  • L’apostat M. Bergoglio ne doit pas être étranger à cette loi.


  • Ok dans certaines circonstances, mais de là à s’en réjouir faut vraiment être totalement débile. Le joie de quoi ? De mettre fin à une vie humaine ? De pouvoir baiser sans capotte à tire larigot ? De pouvoir limiter le nombre de membre de sa famille ?

    C’est juste la joie de contrecarrer ce qui est naturel, ces gens sont des dégénérés. Et comme tout ce qui est contre nature, ca disparait.... naturellement !! Comme les pd,comme les gouines ou les trans.

    D’autant que de nombreuses féministes sont des gouines et donc ne peuvent enfanter par peur de la bite de l’homme. Même si au fond de leur tripes elles ont besoin de se faire pénétrer, elles préfèrent un immonde truc en caoutchouc ! Ces pauvres femmes sont d’un glauques, que dieu ait pitié de leur âmes (si elles en ont une !).

     

    • On ne parle pas de la haine que certaines jeunes filles ou jeunes femmes éprouveraient pour leur père. Alors que c’est pour moi un vrai constat : certaines, pas nécessairement lesbiennes, manifestent un rejet violent à l’égard de leur père et de son monde. Une haine quasi mortelle qui s’exprime à bas bruit, le plus souvent, mais qui peut aussi jaillir crûment ("crève !" craché à la face du paternel).
      Heureusement ce n’est pas une généralité. Ce qui rend intrigante l’option "haine féroce du père".


  • On y voit surtout des jeunes femmes qui ne mesurent probablement pas, en raison de leur âge, les conséquences d’un avortement sur le psychisme. Les remords c’est quand on vieillit mais il sera trop tard.

     

  • Ces poufiasses sont pretes pour la vaccination et le transhumanisme, elles ne servent a rien d’autre.


  • ... d’un autre côté les abrutis ne font pas de gosses du coup, pensez-y.

     

  • La femme, cette grande demeurée...

     

  • #2630449
    le 31/12/2020 par JESUS compte t-il pour du beurre ?????
    Argentine : scènes de liesse féministes après la légalisation de (...)

    L’anti -chrétiéneté est au plus haut, au plus haut de sa machine a tuer les valeurs de celle-ci.
    Oui, nous catholique, chrétien, nous sommes dans le mauvais coté de ce monde qui me donne de plus en plus la gerbe....................L’islam a son droit de cité, le judaisme idem.............mais le catholicisme peut aller se faire enculer (pardon du terme) mais il souligne trop bien cet etat de fait : nous sommes chez nous en france, et notre religion est censuré, critiqué, stigmatisé..................................sans etre parano, je trouve qu’il y a une couille quelque part et que nous sommes des putes pour nous laisser tapiné comme c’est le cas : par les ennemis de notre pays :
    ennemis de france, comme ceux de l’immigration.
    Bonne fin d’année a toute l’équipe ER.


  • Politique du fait accompli, comme en occident, le fait qu’il y ai 400 000 avortement clandestins ne changera rien puisque que ce sera 400 000 avortement officiel et plus puisque banalisée. De nouveau manipulations de l’opinion public en "moralisant" une cause qui ne sert que l’agenda mondialistes. En voyant l’âge moyen entre les manifestations pro et anti avortement on comprend tout de suite qui est manipulé et hors du réel. La jeunesse a toujours été plus hystérique et idéologique


  • Il faut arrêter d’appeler ces gens-là des progressistes. Ils se sont accaparés la notion de progrés qui en est souvent pas un du tout. Ce sont des dégradistes ou des dégénérescistes.


  • Le "grand reset" dans toute son horreur...


  • big pharma se réjouit d’obtenir de la matière première de fétus avortés en masse pour engraisser ses vaccins & Co, c’est le but de la Manoeuvre, plus des sacrifices humains d’enfants pas encore nées, au passage pour les satanistes...


  • En même temps moi je suis pour que les féministes avortent, toutes. Vous imaginez, vous, des enfants élevés par des succubes ?
    Le féminisme c’est comme le Capital : ça porte en soi les germes de sa destruction car ce n’est pas viable naturellement...et la nature a TOUJOURS (oui, je gueule) le dernier mot.
    C’est comme ça.

     

  • Elles ont bien raison, tuer des enfants dans le ventre de leurs mères trop stupides pour éviter une grossesse, est effectivement un excellent motif de se réjouir. Nul doute que l’avenir que cela réserve soit à la hauteur de l’enthousiasme que cela provoque. Bonne chance...A chacun/ne selon son dû.


  • Que c est triste ! Et après on nous emmerde avec le Covid qui ne fai qu accélèrer de quelques mois la mort des personnes très âgées ou très malades


  • C’est Lhomme qui fait l’Homme
    https://youtu.be/L9wgJJ-4IGM


  • Un beau lâcher de salopes...

    "c’est un droit acquis".

    Bientôt on leur donnera le droit d’éliminer leur conjoint et leur môme jusque 5 ans et elles hurleront de joie...


  • L ’Argentine ne connait pas la contraception ?


  • Il y a peu le Vatican ainsi que le pape argentin ont donné quitus ,un satisfecit ,une approbation à l’injection de vaccin fait à partir de cellule featale humain.
    Cette position peut être assimilé à la bénédiction d’avorter.
    Je l’ai toujours su que les vaccins sont fait à partir de tissus featals humain.
    C’est donc en toute logique que les sénateurs ont approuvé la loi autorisant l’avortement sur simple demande.

    Maintenant on comprend les réticences et désapprobation de certain homme d’Eglise à la nomination pour la première fois d’une personne hors de l’Europe comme Pape.

    Il est possible que la démission de benoît 16 événement unique dans le Vatican soit motivé par la peur que ce dernier soit éclaboussée par des affaires d’homosexualité de pédophilies ,prostitutions appuyé par des document sonore ,vidéo ou papier

     

  • 14 semaines, c’est le temps qu’il faut pour pouvoir utiliser le foetus pour le vaccin covid.
    D’ailleurs, la France vient de passer de 12 à 14.


  • Ces douces, tendres et aimantes femmes qui pleurent de joie, comme c’est attendrissant . Elles sont heureuses, elles ont enfin obtenu le droit de tuer l’innocent ... bravo !
    Un petit bémol pour celles qui prônent l’avortement au nom de la liberté de disposer d’elles-mêmes, de disposer de leurs corps ... cet être qui croît en vous n’est pas vous .
    Un embryon n’est pas une verrue, c’est un être en devenir, qui se développe en vous, selon l’ordre naturel, parce que vous avez eu un rapport charnel à un moment propice avec un homme ... et que vous êtes une femme .
    Quelqu’un a dit en commentaire qu’il serait qu’en même bon de limiter les naissances à deux enfants par couple ... je lui rappelle qu’ils existent d’autres moyens moins barbares !
    Et puis , même si çà déplait, il serait peut être "intéressant" qu’hommes et femmes envisagent de revisiter leur rapport à la sexualité .
    Encore un effet pervers de la liberté mal comprise ... "avoir le droit de" n’est pas semblable à "l’obligation de". Par exemple on a le droit de boire, de fumer, de manger du Mc Do ... mais on n’y est pas obliger ... et c’est même plutôt avantageux de s’en abstenir .


  • Triste jour pour l’Argentine ! La peine de mort pour les enfants innocents mais pas pour les assassins !


  • Et le fameux ’’lâcher de salopes’’ , c’est donc ça ? Bon , je me tais , là , c’est mauvais ! Pardon .


  • Je proposerais bien a ces gauchistes de militer pour l’avortement en afrique, mais j’ai pas envie de me faire traiter de nazi...

     

  • Les pauvres bébés gauchistes.


  • On en revient toujours a la même chose, le plan parfait de destruction de cette croyance en la philosophie de Jésus-Christ ( et nous savons qui ), j’ai maintenant compris pourquoi soral est l’ennemi public n°2 , il faut absolument que cette pensée chrétienne disparaisse, parce que les musulmans se sont fait enculer en 50 ans, les bouddhistes en 50 ans, les ping-pong en 40 ,les tribus africaines ne rêvent que de se faire sodomiser le plus vite possible, mais voilà ! Les fils du ciel continuent à se battre , encore et encore, j’ai la foi que nous allons stopper cette folie apocalyptique.
    Bonne année à tous.


  • #2630558

    Se réjouir d ôter la vie a ce petit être..... ..
    https://www.doctissimo.fr/grossesse...


  • Je vous l’annonce, dans 50 ans l’argentine n’existe plus ! Je suis bien placé pour en parler, je suis français...

     

  • Quand le confort matériel devient prioritaire à la vie humaine.... satanisme en puissance.

    Concernant les conditions d’avortement du Brésil, je les trouve bon sens.


  • 1:20 Le choix des mots...les "pros choix" contre les "anti-avortement" ...Pourquoi pas les "pro-morts" contre les "pro-vies", les "anti-bébés" contre les "pro-bébés" ?

    Elles étaient tout de même très nombreuses à se rassembler, c’est fous comme les femmes sont devenues laides avec le temps, tout ce qui correspondaient à un soit disant cliché se vérifie de plus en plus sans avoir à trop chercher d’exemples, il y en a pléthores et ils tombent du ciel !

    "Merci" - Big pharma 2020


  • Pauvres folles ....


  • la lie en laisse mais en liesse


  • Comment font-ils pour organiser de si beau lâcher de salopes ?

     

  • Etre chrétien c’est être en empathie plus avec les femmes (êtres humains vivants) en détresse ,qu’avec un amas de cellules humaines

     

    • Ce que tu appelles "amas de cellules humaines" sont des êtres humains vivants. Ils ont chacun des génomes uniques au monde et uniques dans l’histoire de l’humanité, ils respirent et sont nourris par leurs mères.


    • @ Titus

      Non, ce n’est effectivement qu’un amas de cellules - Loveyves a tout à fait raison - et il ne prend d’ailleurs le nom de fœtus qu’à partir d’un développement intra-utérin de 3 mois, pas avant.

      Renseignez-vous, ce serait mieux... ;-)


    • J’ai le feu au cul, je veux pas prendre la pilule parce que ça fait grossir = je suis en détresse ?
      Ouais, bien tenté, Ouais.


    • A 8 semaines, le bébé a un coeur qui bat, 4 membres qui bougent, et il réagit aux conditions extérieures. Je le sais pour avoir vu en échographie ma fille à seulement deux mois de grossesse : le gynéco ne me croyant pas quand je lui ai dit que j’étais enceinte avait voulu s’en assurer avec une échographie...
      Les imbéciles qui prêchent pour un amas de cellules n’ont vu que des photos illustrant l’évolution foetale, et ils n’arrivent pas à imaginer le bébé parce que la vie c’est le mouvement, et le mouvement autonome, et aucune photo ne peut le montrer.
      Je peux témoigner qu’à deux mois de sa conception le petit humain est déjà un être vivant.


    • @FREDERIQUE
      Puis qu’on est dans la détresse psychologique
      et l’avortement a terme autorisé en France pour détresse psychologique c’est un amas de cellule la aussi ?
      Je vais vous raconter également quelque chose sur les " amas de cellules" dont vous parlez,
      je tiens d’une femme médecin gynéco obstétricienne de ma famille direct qui a fait des avortements pendant de très nombreuses années , donc a priori on ne peut pas la taxer d’ être anti IVG, ce qu’elle raconte est terrifiant . Les embryons qui ont un mouvement de recule quand les instruments de dissections se rapprochent d’eux .
      Est ce qu’un amas de cellule a une telle conscience du danger et de la mort ?


    • PS En fait j’ai vu ma fille à moins de 8 semaines elle avait été conçue un 11, et l’échographie a été réalisée le 2 du deuxième mois suivant.


    • Merci à Titus d’avoir redressé l’ordurerie écrite ici même sur ce site par Lovyles et Frederique.

      Le bébé avorté est un être vivant dont le petit coeur bat déjà !! ce n’est pas du tout un amas de cellules.
      Frederique la chaude vient donc stupidement appuyer un post ignominieux, afin de justifier son propre comportement.

      Dégueu, à vomir.


    • Pas besoin d’aller jusqu’à chercher quand ça devient un foetus et blabla. C’est évident que c’est un acte plus contre nature que jamais, et même contre soi-même, contre la vie. Eliminer un etre humain pour l’excuse de toujours plus jouir sans entraves, rien que ça.


    • @ Lovyves

      Être chrétien, c’est reconnaître que la vie est un don de Dieu. C’est aussi agir de façon responsable et assumer la conséquence de son acte.

      Heureusement pour vous, votre mère ne partageait pas votre opinion ...


    • @ FREDERIQUE

      Zygote, blastocyte, embryon, foetus, nourrisson, enfant, ado, adulte, vieillard.

      Dites donc Frédérique, à partir de quand êtes-vous devenue humaine ? Lorsque l’on a entendu votre coeur battre dans le ventre de votre mère, lorsque votre mère a ressenti votre premier coup de pied, lorsque vous avez poussé votre premier cri, lorsque vous avez marché pour la première fois, ...

      En ce qui me concerne, ma vie a débuté au moment même de la conception, quand un spermatozoïde de mon père a fécondé un ovule de ma mère, créant alors un nouvel être distinct et unique dont l’ADN, également distinct et unique, en est la marque biologique.

      Petit amas de cellules, gros amas de cellules, qu’importe. La vie humaine débute à la conception et se termine avec la mort du corps.


    • On remarquera que les rares femmes qui ont écrit un message sur ce fil prennent les patins de ces folles.
      Meme ici on peut se rendre compte des dégâts du féminisme. Son abjection totale, je vois une de ces gauchistes se faire violer en réunion par une équipe de migrants, je les salus poliment et continu mon chemin.
      Je me suis déjà battu avec un voleur de sac à main mais j’ai mûri et appris depuis lors.


    • Esteban....
      Pas du simple : souvent la fille est amoureuse de son copain ; et puis la capote n’est pas très stimulante pour un homme ...


    • @Lovyves

      Ça tombe bien vous en êtes un aussi, je propose qu’on vous traite comme tel ainsi que l’ensemble des partisans de l’avortement. Au vu de ce que vous apportez ce ne serait pas plus mal.

      @FREDERIQUE

      Tout les amas de cellules ne se valent pas, certains sont en pleine croissance, d’autres en déliquescence. La logique de la vie voudrait que l’on privilégie les premiers plutôt que les derniers, comprenne qui pourra.


  • Transformer tout en bien de consommation, parce-que c’est notre projet ! .


  • Encore une preuve que c’est bien là le problème prinicpal.
    Comment cette planète peut elle aller bien, avec presque la moitié de l’humanité complètement demeurée ?


  • Toutes les femmes coupables, les médecins complices et tous ceux qui ont légalisé l’avortement seront punis par la justice divine.


  • Quel flot de haine et de mépris : j’en suis stupéfaite !!

    - La contraception : elle n’est pas toujours possible, pour des questions de santé ou d’argent, surtout dans les pays où il n’y a aucun remboursement.

    - Le préservatif : aucun d’entre vous n’a donc entendu parler de préservatif déchiré, ni connu le sentiment d’être pris au piège, parce que, pour tout un tas de raison, ce n’est pas le moment ?!

    Un enfant devrait être choisi, élevé - et pas seulement nourri - dans les meilleures conditions pour lui, et par amour, seulement par amour, sûrement pas par devoir !

    Vous semblez croire que l’immense majorité des femmes font ce choix sans la moindre réflexion, ni le moindre sentiment de culpabilité : dans quel monde vivez-vous donc ?!

    Vous croyez qu’elles le font comme si elles allaient s’acheter une robe ou une paire de chaussures ?!

    Vous croyez qu’une gamine victime d’inceste doit mener sa grossesse à terme ?!

    Vous croyez qu’une femme violée a envie de garder le produit de ce viol ?!

    Vous croyez qu’une fille de 15 ans est à même d’élever un enfant dans des conditions normales ?!

    Vous croyez que l’on doit obliger un couple porteur d’une anomalie génétique frappant les garçons/les filles à garder cet amas de cellules - car ce n’est qu’un amas de cellules non viable au tout début ! - masculin/féminin, qui deviendra un handicapé à vie ?!

    Vous croyez qu’un diagnostique de trisomie avérée doit se poursuivre jusqu’à la naissance ?!

    Parce que c’est ça, l’immense majorité des demandes d’IVG !!

    Et s’il n’y avait pas cette culpabilisation extrême de la femme, et que les services qui gèrent l’IVG - il n’y a pas que ceux du covid qui sont merdiques !! - étaient à même de répondre à la demande dans la semaine qui suit celle-ci, aucune femme ne serait obligée d’attendre 14 semaines pour y avoir recours, AUCUNE !!

    Des femmes que je connais qui ont eu recours à l’IVG, aucune ne l’a fait de gaîté de cœur - mais contrainte et forcée - absolument aucune !!

    Quant à la joie de ces femmes - pas forcément féministes... - je la comprends : elles ne risquent plus désormais de se retrouver estropiées, stériles, ou au cimetière en ayant subi une IVG interdite, pratiquée avec un crochet de porte-manteau ou une aiguille à tricoter qui leur aura perforé l’utérus...

    Merci à Marc - le seul intervenant de ce fil, au moment où j’écris - qui ne leur jette pas la pierre !

    Et "Que celui qui n’a jamais péché (leur) jette la première pierre !", pour tous les autres...

     

    • Alors je vais répondre à chacun des points de la liste individuellement :
      - gamine victime d’inceste : t’as entendu parler de l’adoption ?
      - femme violée : t’as. entendu. parler. de. l’adoption ?
      - gamine de 15 ans : T’AS ENTENDU PARLER DE L’ADOPTION ?
      - anomalie génétique, trisomie : et ? Il vaudrait mieux pour les enfants handicapés et trisomiques qu’ils ne naissent pas ? Déjà, tu te prends pour qui ? (Et aussi, j’avais un autre argument, c’était quoi déjà ? Ah oui ! VOIR-CI DESSUS !)
      Au moins, tu finis en admettant que OUI, c’est bel et bien un péché...


    • 200 000 femmes mineures, enceintes suite à un viol par an en France.. C’est cela oui.
      Donc si je comprends bien, se débarrasser d’un être humain parce qu’il a un handicap (trisomie) c’est ok ?
      Un préservatif qui pète, oubli ou échec de la contraception... Savez vous que vivre c’est risquer de mourir, à tout moment ? Eh bien avoir du sexe en étant en âge de procréer c’est risquer de procréer... Ça semble tellement évident mais il y a bien des évidences que nos aïeuls avaient comprises et qui semblent à re-découvrir aujourd’hui.

      Donc soit on est extrêmement prudent et responsable et on réunit les conditions qu’on estime être minimales à l’accueil d’un tel événement avant de pratiquer cette activité risquée (jadis on appelait cette sécurité le mariage).
      Soit on est aventurier, on aime le goût du risque et on improvise en cas d’imprévus. Ça peut avoir son charme aussi.

      La victimisation et chialer toutes les larmes de son corps ne changera rien à la réalité de cet acte banalisé et ses conséquences sur la société entière.

      On ne lance la pierre à aucune femme, on lance la pierre aux législateurs et ceux qui leur soufflent à l’oreille. Et on dit que ces pauvres idiotes, et j’insiste bien sur pauvre et idiotes, ne savent pas ce qu’elles font.
      Et que des femmes qui pleurent de joie à pouvoir avorter au lieu de pleurer de joie à enfanter est l’un des signaux qui va sonner la fin de la récréation.

      PS : renseignez vous bien en quoi consiste techniquement une IVG et une IMG (je ne parle pas de la pilule abortive biensûr) et écoutez attentivement votre conscience.


    • "Vous croyez qu’un diagnostique de trisomie avérée doit se poursuivre jusqu’à la naissance ?!"

      Je vous cite, chère FREDERIQUE, et puisque vous trouvez qu’il faut piquer aussi les mongoliens, je vous suggère de demander que ce soit un vétérinaire qui s’en charge, faut aller au bout de votre logique, et allègera les coûts astronomiques de la Sécurité Sociale.

      C’était mon (petit) "cri de haîne", pas de mépris, je ne vous méprise pas du tout mais vous considère comme victime d’une immense...méprise....le "petit amas de cellules", c’est juste un petit bébé, en attendant trente secondes qu’il éclose mais il a déjà l’intégralité de son patrimoine génétique, dès la fécondation...Oui, si j’ai de la haîne, c’est contre ceux qui vous ont fait croire l’inverse.

      Essayez de jeter un coup d’oeil sur la bio. du docteur Xavier Dor.


    • Et pourquoi n’ont-ils pas alors plutôt travaillé sur une loi rendant la contraception abordable ? Pour les cas que vous citez, tout le monde est d’accord qu’il peut y avoir quelques exceptions mais vous allez nous faire croire que les dizaines de millions de bébés avortés chaque année sont tous dans ces catégories ?


    • Certes, mais de là à danser de joie pour le droit de pouvoir tuer son enfant... un peu de décence ! Alors qu’on fait chier la planète pour sauver quelques vieux débris vulnérables au covid !


    • Cent millions d’ivg en Europe depuis les années 70 ,et la majorité, c’est le je m’en foutiste ,l’éducation, pas votre blabla. Ma grand-mère a eu 5 enfants, la mère de mon ex ,9, deux famille ( pauvres) ,et n’ont vécu que pour leurs gosses, chaque seconde, chaque repas, pas un je,je,je ,jamais, le respect de la nature. Et ces centaines de milliers de femmes dans la rue, elles ont tous eus des trisomiques ? Victimes d’incestes ? Etcetc, eh ben non ! Elles ont été construite, et l’homme avec qui elles se sont accouplées ? Il n’a aucun mot a dire ? Juste fermer sa gueule je suppose ? Votre majorité ? Je voudrais bien avoir des sources ?


    • **Des femmes que je connais qui ont eu recours à l’IVG, aucune ne l’a fait de gaîté de cœur - mais contrainte et forcée - absolument aucune !!**

      Si je suis d’accord avec certains de vos arguments, en revanche moi j’en connais et même que certaines se sont fait avorter deux, trois fois.
      Raisons invoquées : départ en vacances, achat d’une nouvelle voiture (en accord avec le copain) liste non exhaustive.
      Et parce qu’elles n’ont pas pris leur précaution... et là on ne parle pas des pays où il n’y a pas de remboursement... c’est ici en France.
      Le "contraintes et forcées" c’est du flan.

      On ne doit pas vivre dans le même pays et surtout ne pas fréquenter le même milieu.

      Quant à l’Argentine et cette "liesse" il n’en demeure pas moins qu’elle démontre à quel niveau de pourriture est arrivée notre société... société dont quelqu’un a dit : on juge la société à la façon dont elle traite ses enfants et ses anciens. Décadence totale, la tête est pourrie depuis longtemps, le corps est en cours de décomposition.


    • avant de vous poser encore et toujours en victime vous devriez vous renseignez sur le business de l’avortement et du planning familial...

      les foetus avortés sont commercialisés. il y a des contrats avec les labos.
      les femmes veulent pouvoir tuer leur bébé dans leur ventre mais aussi à l’occasion porter ceux des autres contre de l’argent, ce monde est fou et vous faites partie de cette folie.

      les féministes ne veulent pas être des femmes fortes, elles veulent être des hommes, à tel point qu’elles pensent plus avec leur vagin aujourd’hui que les hommes ont jamais pensé avec leur bite. la femme moderne est féministe par essence parce que c’est ce qu’on lui a foutu dans le crâne, et si il y a une chose que les femmes ont prouvé ces dernières décennies c’est qu’elles sont incapables d’autodétermination.

      vous êtes méprisables.


    • @esteban
      T’es le genre de type à écrire ces conneries, mais si tu aurais ce diagnostic sur ta femme, tu serais le premier à demander un avortement...
      Faut être sérieux 2 secondes, en cas de viol sur ta fille ou sur ta femme, de trisomie etc, personne ne voudrait de l’enfant car tlm veut un enfant sain et en bonne santé, le monde est assez difficile comme ainsi, ça suffit les discours moralisateur et les postures à 2 balles..
      C’est bien d’avoir l’honnêteté de ne pas vouloir infliger à autrui ce qu’on ne voudrait pas subir.
      La science peut nous dire si un enfant va être trisomique et t’as des cons qui te disent qu’il ne faut pas avorter comme si derrière le couple qui subit ça ne voudrait pas retenter, c’est pas parce qu’on avorte qu’on retente pas après d’avoir un foetus sain, enfin bref t’as pas la lumière à tout les étages pr "penser" si simplement. Dans ce cas il s’agit juste d’assurer un bébé en bonne santé et en pleine capacité au détriment certes d’un avortement mais d’un bébé handicapé de naissance, pr ne pas voir un progrès la dedans, faut vraiment vivre dans un autre siècle.


    • Enfin un commentaire équilibré qui rejoint le mien - je me sens moins seul ! Les anti avortements sont aussi sectaires et obtus que le camp d’en face ! Il n’y a pas de vérité absolue , reste à ne pas interdire l’avortement sans en faire sa publicité pour autant. La liberté de choix a un prix...


    • Et où vont donc les foetus ?
      Je vais vous le dire, car je l’ai appris récemment, et qu’hier, de dégoût, je n’ai pratiquement rien mangé, ce qui en soit n’est pas très grave, au vu de ce qui se passe.
      Donc les foetus sont découpés puis on en extrait des morceaux qui partent dans des crèmes de "jeunesse" et dans l’alimentation... Exhausteur de goût, sorte de substitut de gelatine, entre autre, de certaines grandes marques. C’est un trafic d’êtres humains.
      Maintenant, vous savez. Ca vous donne toujours envie de célébrer cela ?


    • A Fredérique ,

      "Que celui qui n’a jamais péché ( leur ) jette la première pierre "

      Je ne vous jette pas la première pierre ;ni la dernière ...
      j’ajouterais concernant Jésus de Nazareth ,qu’il a dit à la Samaritaine ,
      " Va et ne pêche plus ...".
      L’Un ne va pas sans l’Autre ,ni pour les Hommes ,ni pour les Femmes .
      Le laxisme et la démagogie conviennent à nos faiblesses ,
      ce qu’exploite magistralement le système ,l’effort et la responsabilité
      bafoués et ridiculisés ,par nos pires ennemis ,voilà les défis à relever .
      "L’esprit est prompt ,mais la chair est faible ".
      N’est ce pas le défi ultime pour notre civilisation ?
      N’est ce pas la Morale étrangère aux matérialismes ?
      Que nous nous retrouvions sur ce site exceptionnel
      dans une époque de mensonge et d’inversion hallucinante ,
      n’est ce pas un signe de sincérité et d’espoir !


    • Pour Frédérique

      "Vous croyez qu’elles le font comme si elles allaient s’acheter une robe ou une paire de chaussures ?!"

      Hélas oui.
      Je vais te parler uniquement de ce que je connais mais depuis que je suis avec ma femme (4ans), ma belle sœur se fait avorter 2 fois par an. Elle ne trouve aucune gravité à avorter, elle s’en branle, elle fait ce qu’elle veut quand elle veut selon ses dires.
      Je vais même être plus précis :
      Elle désire un enfant avec son mec, elle tombe enceinte, ils se foutent sur la gueule mutuellement, elle le fout dehors puis avorte pour l’emmerder.
      Et ça c’est en boucle depuis 4 ans.
      Alors tu me diras que c’est un cas à part ou je ne sais quoi mais ne me fais pas croire que les 200000 avortements par an sont dû aux viols, inceste, malformations. Je précise que pour tout ces points je suis pour qu’une femme avorte si elle le souhaite.

      Et arrêté vos conneries avec la capote qui pète.
      La "capote qui pète" c’est un des deux qui l’a fait à l’envers à l’autre. La "capote qui pète" c’est pareil qu’un gosse qui dit "j’ai pas fait exprès" c’est du pipeau.


    • @Rom : deux de mes plus vieux amis d’enfance, deux frères qui ont un coeur d’or et s’aiment comme je n’ai jamais vu deux frères s’aimer, ont tous deux un handicap mental. Et ils sont très heureux, merci pour eux.
      Arrête de prétendre maîtriser la télépathie et deviner ce que je ferais, "si j’aurais" (sic) ce genre de diagnostic, tu ne le sais PAS ! Tu ne sais pas conjuguer correctement non plus, par ailleurs. Avant de prétendre lire les pensées et les sentiments des autres, t’aurais pu commencer par lire un Bescherelle...
      Et je t’emmerde.
      T’as ce qu’il te fallait ou t’as encore faim ?


    • déjà quand on dit amas de cellule c’est dire la souffrance d’en venir a tuer son bébé...
      Toujours cette excuse du viol les violeurs doivent être parmi les géniteurs les plus prolifiques de la planète ma parole !!!! Ou c’est seulement une mauvaise foi pour couvrir la réalité qui est que la plupart sont juste des petites inconscientes futiles sentant bien qu’elles n’ont rien a offrir si cve n’est leur morgue , leur hargne et leur egocentrisme


    • Bonjour Fréderique, vous êtes une personne intelligente ça se lit dans tout vos commentaires,
      L’interdiction n’empêche pas les femmes d’avorter, elles trouvent toujours un moyen de le faire.
      Il faut aussi prendre en compte le cas des génitrices.
      cécile bourgeon, veronique courjault ( catholique ? ), virginie darras, rose la génitrice de Séréna, myriam badaoui, la génitrice du petit ange assassinée par sodomie dans l’eure quelques jours avant noël, âgée d’un mois et demi.
      Sont elles des mères ?
      Les anti-avortements sont binaire, ils ont eu une maman qui leur racontait des jolies histoires au couché, du coup ils pensent que c’est le cas de tout le monde.

      En espérant que vous avez passé un bon bout d’an.


    • Tenez, un forum féminin sur l’avortement, lisez et voyez par vous-même, que des excuses de je ,je ,je ,ou sont vos viols etcetcetc https://sante-medecine.journaldesfe...


    • @Esteban
      Aaah l’adoption, la recette miracle a tous ces maux !. ou l’hypocrisie des natalistes forcenés aussi gerbante que celle des hystériques en célébration...
      adoption dis-tu ? On sait bien que vous n’en avez rien à foutre pour la plupart de ce qui advient de ces enfants que vous militez tant à faire naître. Les foyers d’adoptions ce n’est pas la SPA version enfants.
      « Ouais, tu vas emmener cet enfant au monde... bah après tu peux toujours le faire adopter ». Super...
      - combien d’enfants sont adoptés par ces anti ? (Ce sont bien sur les mêmes qui préfèrent les enfants biologiques -leurs gènes seraient si spéciaux - puisqu’ils sont par nature pro-naissance).
      - Quand bien même ils adopteraient, combien choisissent l’enfant trisomique, lourdement handicapé, voire cancéreux, etc ? La souffrance de la vie c’est bien mais surtout pour les autres.
      - des enfants adoptés... par des homosexuels. « Quoi ?? Non ! Inadmissible, la nature bla-bla-bla » ou en résumé : je préfère que ces enfant croupissent des années de plus en institut que d’être adopté par ces infâmes homos. En gros on préfère ses positions dogmatiques (comme avec lavortement) au bonheur pour un enfant (d’enfin) avoir une vie de famille.
      - A vous lire un enfant qui finit dans un institut d’adoption c’est la belle vie - je n’ai pas de chiffres en France mais aux États-Unis 230000 enfants sont en attente, dont 70% entreront dans la vie adulte sans avoir été adoptés. Et parmi ceux adoptés, plusieurs cas d’abus, violences sexuelles, maltraitances voir nouvel abandon. Bien sûr ce n’est pas la majorité mais Ca existe.
      Bien sûr je suis loin d’être anti adoption (bien au contraire) mais occupons nous déjà de ceux qui sont déjà là avant d’en ajouter d’autres. C’est un minimum de bon sens.
      Encore une fois Ca ne fait que renforcer ma conviction que beaucoup n’ont rien à foutre des vies qu’ils prétendent défendre une fois qu’elles sont là.
      Un enfant qui n’existe pas c’est un enfant qui ne souffre pas de Ca.


    • C’est marrant les 3/4 des exemples que vous citez ne representent même pas 10% des causes d’avortements...

      Dans la vie animal il n’est pas question de choisir ses enfants, cela a été le cas pour les humaines pendant presque 300 000 ans, ça n’a jamais posé problème jusqu’à récemment. Les femmes sont biologiquement programmées pour aimer et s’occuper correctement de leurs progéniture, si elles en sont incapables c’est qu’il y’a déficience quelque part.
      Mais quand on a pour tout horizon Netflix et remuer du cul sur de la musique africaine jusqu’a ce que mort s’en suive, ce n’est pas étonnant on me dira.


    • @Esteban
      Bah voila, répond pas sur le fond surtout abruti, car pris en flag, ça ce dégonfle... oui donc t’es bien dans la case des demeurés au grand discours, 100% t’es le genre de connard à faire la morale et t’as même pas été foutu de te trouver une nana et d’avoir des gosses mais bien entendu t’as un avis bien tranché sur la question de l’avortement, aller va sur youporn et laisse les grand parler trou du cul.


  • La femme n’est pas propriétaire des enfants.

    et cela commence ainsi dès qu’elle est enceinte.

    Elle abrite un foetus, qui n’est pas fait que d’elle.

    Il faudrait demander l’autorisation du géniteur pour autoriser un avortement.

    Sinon c’est valider que la femme est propriétaire de cette enfant à naitre.


  • Je comprend pas comment on peut se réjouir a ce point de ça ?
    Faites vous directement stériliser bande de folles si vous haïssez a ce point les enfants et la procréation.


  • Toutes ces femmes heureuses, alors qu’on leur a donné la vie !
    C’est vos parents qui auraient dû avoir ce privilège (pro-choix), avant votre naissance.
    A bien méditer Mesdames, et surtout évitez de remercier vos géniteurss de vous avoir mise au monde (vous n’avez pas eu cette chance d’avoir des parents anti pro-choix !).
    A leur place je l’aurai été (pro-choix) si j’avais vu le résultat aujourd’hui.
    Votre pseudo cri de joie devrait être "Je veux pouvoir enfanter pour remercier qu’on m’ait donné la vie" Pauvres filles, en fait je vous plains !

     

    • Encore ce même stupide argument du « s’ils t’avaient avorté ? » qui est un non-sens total. Bah si ses parents l’avaient avorté il/elle ne l’aurait jamais su, puisque ne serait jamais venu au monde pour s’en plaindre ! Et ne s’en serait jamais rendu compte puisque n’aurait jamais existé. Les gens ne sont pas dans une salle d’attente d’où ils regardent la vie avant de « venir au monde », vous savez...
      souciez vous plutôt de tous les enfants qui sont DÉJÀ là, entre orphelins, ceux abandonnés, ceux dans des situations extrêmes de souffrances (guerre, pauvreté, maladie).
      Mais Ca on le sait la plupart des fanatiques anti-avortement vous vous en foutez. Peu importe ce qu’il advienne de cet enfant, il doit absolument naître/exister envers et contre tous.


    • Mais le régime se soucie déjà des enfants qui sont plongés dans la pauvreté et la précarité. C’est même la raison qui a poussé le législateur à autoriser l’IMG jusqu’à 9 mois pour "détresse psychosociale". Ca tombe bien en ce moment avec la destruction méthodique de l’économie du pays par confinements répétés, on en rencontre à tous les coins de rue des personnes en "détresse psychosociale". Le système les fabrique à la chaîne. La réduction de la pauvreté par élimination des enfants de pauvres, c’est l’arme suprême de la bourgeoisie pour gagner la lutte des classes. Avec la bonne conscience bourgeoise en plus :"on a libéré les pauvres du fardeau de la maternité et de la paternité, et ils ne sont même pas reconnaissants. Sal.... de pauvres !" Le goulag ou les systèmes concentrationnaires nazis ou britanniques (guerre des boers) pour éliminer les indésirables, c’était sympa, c’était cool. Mais ça demandait des infrastructures coûteuses et il fallait se débarrasser des corps. Les fours crématoires, c’est lent et pas très efficace. Faurisson a déjà traité de la question. Sans parler du bilan carbone : catastrophique ! Là, les hôpitaux, ils sont déjà construits. Et un foetus, ça a l’avantage de prendre bien moins de place qu’un enfant né ou un adulte. Surtout quand il sort en petits morceaux...


    • D’un point de vue purement physiologique ou humanitaire si vous voulez : Pourquoi voudriez-vous stopper notre ou votre fonction intrinsèque et génératrice, qui est la reproduction de la vie ?
      En terme de botanique, ce que vous voudriez, c’est de devenir hybride ? Avez-vous pensé à tout simplement, à rendre innopérant vos organes génitaux pour ne plus jamais être emmerdée pas cette saloperie de vie qui veut prendre forme en vous ? Du coup plus besoin d’avorter.
      Et forcément, il en a un paquet qui va perdre énormément de pognon.
      Vous n’avez pas compris que la seule fonction de nos existences est de reproduire la vie, et ce de même que toutes les autres formes de vies ?
      Luttez tant que vous voulez, mais prônez aussi, pour être en cohérence avec votre illogique, l’avortement pour les oiseaux, les insectes, les arbres, les cellules tant qu’on y est !
      Pourquoi seulement l’humanité et pas la végétalité ou l’animalité ?
      Demandez à une fleur si elle est pour l’avortement !
      En fait, elle ne se pose même pas la question, because elle n’a pas eu la chance d’avoir un cerveau, quoi que ?!!


    • @vapincum
      bien au contraire la bourgeoisie a besoin d’un nombre croissants de prolétaires (si possible pas très intelligent ) pour assurer l’impôt, le travail au salaire le plus bas (compétitivité), la consommation des biens qu’il produit, des soldats pour faire des guerres etc. J’ai l’impression que votre image de la bourgeoisie c’est celle des seigneurs et des cerfs, au lieu du capitalisme du patrons et des escla... pardon, salariés et employés.
      le fait reste que la majorité des humains est égoïste, avide, matérialiste, envieuse et compétitive. Ca le bourgeois capitaliste la compris et l’exploite bien à coup de publicités, classements, exclusivités etc. Pour les quelques esprits éveillés qu’on croise sur E&R et ailleurs ce sont des millions de moutons qui ne servent que de bras et de chair à canons à leurs maîtres. Soyons honnêtes. 99% d’entre nous ont la conscience politique d’une huître et une vie des plus banales sans possibilité d’aspirer à mieux (enfermés entre dettes, impôts, salariat, mariage etc).
      Croire que plus d’enfants pauvres Ca va aider à renverser ce système est une utopie pure et simple. Ca créé tout simplement plus de demande que d’offre donc tirer les salaires et les conditions de vie vers le bas. Tu refuses ce travail pour X euros ? Pas grave, il y’en a 20000 derrière toi qui le feraient même pour moins. S’il yavait déjà moins de monde tu serais plus en position de négocier. Donc oui, n’en déplaise à certains, le natalisme est une bras armé de la bourgeoisie et du capital.
      faites moins d’enfants ET fermez les frontières.


    • @Benenato
      Une chose est sure on fait rarement plus toxique que la rhétorique marxiste, dès qu’il s’agit d’empoisonner le puit ce sont toujours les mêmes qui répondent présent. Vu le contenu, il est logique que ce soit aussi populaire dans les bas fonds sociaux.


    • @ benénato

      bien au contraire la bourgeoisie a besoin d’un nombre croissants de prolétaires

      D’où la volonté de les remplacer par des machines.

      si possible pas très intelligent

      Les prolo africains n’ont pas eu l’intelligence de voter Macron, eux. C’est un luxe que seuls les dénatalistes athées d’occident peuvent se permettre.

      le fait reste que la majorité des humains est égoïste, avide, matérialiste, envieuse et compétitive.

      Pas forcément, c’est l’image que l’on en a quand on baigne dans la soupe mentale occidentale. La majorité des gens aiment bien aussi la vie pépère, avec un petit champs à cultiver, quelques bêtes et une petite famille tranquille. Il faudrait désaméricaniser son esprit, tu sais ? Les USA viennent de se faire dépasser par la Chine !

      Pour les quelques esprits éveillés qu’on croise sur E&R et ailleurs

      Dont tu ne fais pas partie XD (humour !)

      Soyons honnêtes.

      Oui, sois-le.

      99% d’entre nous ont la conscience politique d’une huître

      Non, 99% des français, peut-être (ou plutôt 60 à 70 %) mais dans plein de pays les gens se réveillent (en GB, la majorité à choisie le Brexit, en Grèce, la majorité a voté contre l’UE en 2015).

      et une vie des plus banales sans possibilité d’aspirer à mieux (enfermés entre dettes, impôts, salariat, mariage etc).

      D’un côté tu fustige la concurrence entre les gens et de l’autre tu te plains que les gens veulent une vie banale...logique occidentale !

      Croire que plus d’enfants pauvres Ca va aider à renverser ce système est une utopie pure et simple.

      Ne pas faire d’enfants pour "niquer" le système en est une encore plus grande ! Rappel : l’europe est morte !

      le natalisme est une bras armé de la bourgeoisie et du capital.

      Alors pourquoi l’occident finance l’IVG et le planning familial ?

      faites moins d’enfants ET fermez les frontières.

      Ok, présente-toi aux présidentielles alors puisque tes idées sont si brillantes. XD
      C’est la magie d’internet, permettre à n’importe quel chômeur inutile et sans-enfant de croire que, parce qu’il a lu 2 articles sur internet, il peut se permettre de faire la morale aux autres. Fais des gosses, va en Afrique, trouve-toi un travail, essaie de percer en politique ... et après tu seras légitime pour parler...pour le moment, tu n’es qu’un sujet du roi Micron qui vocifère des débilités sur le net ! Le système adore les ennemis inoffensifs tels que toi !


    • @bayinaung.
      - pour la 3eme fois j’ai vécu en Afrique de mes 6 ans à mes 18 ans. Et souvent « en immersion ». Donc ton idéalisation de l’Afrique et l’angélisme sur l’aspect positif de la surnatalité locale, tu ne sais pas de quoi tu parles. C’est à la limite vrai pour les zones reculées (mais l’Afrique c’est pas que les villages de paysans ET l’urbanisation est en accélération) mais les zones urbanisées et occidentalisées des grandes villes le problème est différent. Sors de tes documentaires Arte, articles GÉO et les missions larmoyantes d’ONG paternalistes. Tu m’as bien fait rire avec ton argument sur la densité de population Vs la taille du continent.
      - quon soit clair je ne suis pas anti nataliste dans le sens où je ne suis pas pour l’arrêt des naissances mais un contrôle (de préférence individuel pas forcément par l’état) car l’inverse est tout aussi dément. Faire des enfants pour faire des enfants sans réfléchir à l’environnement qu’on leur apporte ou le futur incertain... Est ce nécessaire/raisonnable de faire 5 enfants dans un certain contexte social, economique, politique, etc comme vous louez en Afrique ? Encore une fois je ne critique pas le fait de faire des enfants en soi.
      - pour rebondir dessus, j’ai un enfant (un fils). Blanc (si ça a son importance..).
      - je ne suis pas athée (mais pas religieux, si ça fait sens pour vous... ou pas).
      - je ne suis pas non plus au chômage (j’ai toujours travaillé depuis la fin de mes études).
      Bien d’attaques ad hominem à côté de la plaque en plus.
      comme quoi les humains sont plus complexes que les conclusions tirées à partir de quelques post sur internet justement...


  • #2630677

    les femmes...ces êtres vecteurs de toutes les saloperies faites à l’humanité.
    Allez, on leur rajoute les "racisés" pour le combo du métissage forcé.


  • C’est une maladie mentale qui n’a pas de frontières, on voit l’émotion de femmes qui sont dans un orgasme de joie de plaisir pour le fait d’avoir de droit de faire tuer des êtres humaines , du satanisme à la 10ème puissance , honte à mon pays


  • Prochaine étape immigration car natalité trop faibles, bravo bande de connes...
    #destructrices2nations

     

  • La plus part c’est que des guinasses qui veulent pouvoir avorter.
    Cherchez le bug ?

     

  • Chute du taux de fécondité à venir. Remède : immigration. On connaît les ficelles.

     

    • L’immigration, oui si on veut, mais l’objectif est surtout de réduire l’humanité à 500 millions d’âmes. Ou d’ânes.


    • ...sinon on peut fermer les frontières, et payer mieux les gens, pour commencer. Rien ne justifie qu’un seul homme concentre des dizaines de milliards de dollars alors que la majeure partie de ses salariés dont l’activité est quasi vitale sont au smic par milliers (Amazon, SFR, Carrefour etc.).
      Beaucoup de gens savent juste qu’ils ne peuvent pas donner un environnement favorable à leur enfant dont nen ont pas.
      mais ce sont les gens avortent / qui n’ont pas d’enfants + les immigrés le vrai probleme. Ils doivent vraiment bien rire de nous là haut en nous regardant/lisant.


  • Les adeptes de meurtres d’enfants se réjouissent, cela montre bien l’état d’esprit mortifère que l’on essaie de diffuser massivement chez les peuples.


  • On est bien en fin du monde
    C’est Satan qui règne et que sert le monde
    Tout est inversé
    Le genre, la morale, les principes, la famille....
    Des gens se réjouissent d’ôter la vie d’un petit être innocent qui n’a rien demandé alors qu’il est si simple de fouttre une capote ou de prendre leur merde avortive
    Mais le coup de bite c’est vital même à l’arrière d’une voiture, dans un local à poubelles, dans les chiottes d’un bistrot, et on a pas toujours de capotes sur soi
    Quel délire ce degrés d immaturité assassine, ce degrés d’irresponsabilité
    Le sexe avant tout, la jouissance immédiate
    Ce monde me fait honte
    J’ai 7 enfants, j’ai un tout petit salaire, mais pour rien au monde, si c’était à refaire, je ne les ferai pas
    Je suis bien trop heureux d’avoir mes enfants
    Ils sont mon moteur, mon carburant
    Ils sont une grâce, qui m’oblige à avancer
    Qui donne un sens à ma vie, autre que mon nombril, mes vacances, mes plaisir ou ma voiture
    Le matin je me lève pour ma femme et mes enfants
    Et ça sans rechigner et avec le sourire
    J’ai pas de temps à perdre ni chialer
    Quelle horreur, quand on sait ce que les enfants nous font faire de beau
    Abnégation, privation et tout ça par amour
    Je plains ces pauvres filles
    Ce monde là, est laid

     

  • La femme est le déclin de l’homme

     

  • Petite remarque

    Ce sont les femmes qui portent un enfant, mais je lis ici surtout des commentaires masculins.

    Meilleurs voeux à ER et à ses sympathisants.

     

    • 99% des femmes occidentales sont infestées par le virus du féminisme même celles qui pensent à tort ne pas l’être. L’avantage c’est que désormais, la véritable nature féminine est dévoilée au grand jour. Le plus drôle c’est qu’elles ne comprennent pas pourquoi aucun homme de valeur n’est prêt à les épouser passé 30 ans.


    • Les femmes sont en train de manifester pour leurs "droits"...c’est vrai que c’est compliqué de prendre des précautions pour ne pas tomber enceinte...

      Autre chose, vous n’êtes pas sans savoir qu’un bébé c’est obligatoirement avec 50% d’un truc qui s’appelle "homme" (concept d’une autre époque) et de fait, il n’y rien d’anormal à ce que les hommes commentent. Le rapport à la conception est en défaveur des femmes ? Zut ! Que mère nature est méchante...mais bon un fait reste un fait, c’est pas de notre faute.

      Quand au nombre de commentaires d’ "hommes", c’est de la logique appliquée, je vous laisse vous poser 24 heures pour y réfléchir un peu plus longuement.

      Bonne année.


    • Les hommes n’ont rien à dire sur ce que les femmes font de leurs corps.
      Un paquet d’heteros sur cette page qui ont une haine des femmes. Très intéressant à observer.


  • Il y a deux formes d’humanité qui se dessinent, les "pro-" et les "anti-", dans tous les domaines : une humanité (rendue) débile, et une autre, spirituelle, forcément plus intelligente, plus humaine.

    Donc l’enjeu pour se sauver, va bien au-delà de la question du RIC et de la dette, quand on considère la marche rapide de ce projet judéo-mondialiste dans son ensemble sur toute la planète.

    Ce n’est pas une question (seulement) de "création monétaire" ou de "frontières", mais avant tout d’une orientation, d’une tournure d’esprit. Celles et ceux qui voient pas cette évidence, font partie de la première.

     

    • C’est vrai qu’il y a 2 chemins ceux qui respectent la vie et les autres dans ce cas.
      Ce sont ces mêmes personnes,les pro IVG,qui vous nous
      Parlez d’AMOUR ou plutôt d’AMOR et prendre la défense
      Des enfants qui meurent noyer en Méditerranée.
      Et en plus,comme si cela ne suffisait pas,ils veulent nous imposer leur façon de penser par l’école les médias et le cinéma.


  • La fin des temps c’est vraiment la révélation de l’état dramatique des âmes infidèles.

    Pour éviter de leur ressembler ou bien d’avoir le moindre trait de caractère semblable à elles, je m’octroie le pardon envers toutes celles et ceux qui me font du mal chaque jour. Car il est hors de question qu’elles m’entraînent avec elle dans leur perdition revendiquée à cause de la colère et de la tristesse qu’elles suscitent en moi.
    Car en vérité je vous le dis haut et fort, ce sont les femmes qui suscitent en moi le plus de colère, de tristesse et de dégoût, à cause de tout le mal qu’elles font aux enfants, par ingratitude envers le Père.

     

    • @pardon
      En très grande partie d’accord. Mais ne jamais aussi oublier que les femmes, c’est d’abord ce que les hommes en acceptent. Les plus nombreux acceptent beaucoup trop de choses et après ils s’étonnent, car oui la femme courante/moyenne actuelle ne vaut même pas et de loin une pute. Moi je ne leur ai jamais rien cédé, non par bêtise mais pour l’avenir de la société, l’avenir de mon pays


    • Oui il faut leur pardonner, et même, malgrés parfois le mal qu’ils ou elles nous font et se font à eux même, les remercier.

      https://youtu.be/Ty8m3Yt72fg


    • Goy moi je leur ai tout cédé pour me connaître mon âme.
      Sinon moi je pardonne et je remercie suivant mes humeurs du moment, j’aime les cultures différenciées et le mix des cultures, j’adore aimer une femme mais j’aime 1000 fesses et 1000 seins pas par choix mais par cœur, l’envers et a l’endroit ça fait un cœur, deux cœurs qui se rejoignent pour notre éternité , j’aime les uns j’aime les unes mais j’aime pas ce qu’elles s’en sont fait de ma gueule , j’aime quand c’est beau mais les belles me rendent tristes ma gueule, j’aime les lèvres car ça cache les crocs et ça couvre les langues, j’ai les crocs car j’aime les voiles pour pouvoir mettre les voiles.
      https://youtu.be/zJeVzZ9L5Xc


  • Si un jour nous reprenons le pouvoir, il sera correct de juger pour meurtre les avorteuses et biensur les condamner à mort puisqu’elle aura été rétablie pour les tueurs d’enfants et les pédophiles.


  • Il est paradoxal que des femmes prônant l’appropriation de leur corps, se permettent de s’approprier le corps et la vie d’un être innocent....

    Un problème de lucidité ? Le plaisir éphémères du sexe au dessus de toute autre valeur ? Un égocentrisme hors du commun ? Une séduction sataniste ?


  • Les femmes n’ont aucune idée de ce qu’elles font.
    Ce sont des grands enfants.

     

  • 1° - Saint Thomas d’Aquin lui-même - que l’on ne doit guère pouvoir assimiler à ces "criminels avorteurs" voués ici aux gémonies - distinguait effectivement l’âme végétative, sensitive, et “intellective” (ST 1a, Q.118, a. 2, ad 2). L’infusion de cette dernière était alors supposée se produire 40 jours après la conception.
    Ce n’est donc bien - au départ - qu’un simple amas de cellules, appelé embryon - du grec embruos : qui se développe à l’intérieur - et ne prendra le nom de fœtus - qui commence à présenter les caractère distinctifs de l’espèce - qu’à partir du troisième mois.

    2° - A ceux qui prônent l’adoption comme solution, qu’ils s’informent donc sur la souffrance de TOUS ceux qui vivent l’indicible et éternelle douleur d’avoir été abandonné par sa propre mère, la difficulté de se construire sans aucun repère, et le drame d’adultes ignorant tout de leur ascendance, ceci étant irrémédiablement lié aux risques potentiels pour leur descendance.

    3 ° - A ceux qui donnent en exemple ces hystériques - très minoritaires - totalement déjantées se faisant avorter régulièrement, on ne peut que conseiller de leur prendre un RV d’urgence avec un psy, ne serait-ce que pour leur santé : le risque zéro n’existe pas en chirurgie, quelle qu’elle soit !

    4° - A ceux qui confondent - sciemment et délibérément - le motif de liesse de ces femmes, je demanderai seulement de ne pas user de l’instrumentalisation et/ou de la manipulation pour arriver à leurs fins.

    5 ° - A ceux qui prônent la poursuite de la grossesse même en cas de malformation avérée, j’ose espérer - dans ce cas - qu’ils auraient la décence de ne percevoir aucune aide de l’État.

    6° - A tous les cris d’orfraie, je rappelle que cette intervention
    - ne les regarde personnellement en rien,
    - n’est obligatoire pour personne,
    et j’ose espérer - là encore - qu’ils sont contre la peine de mort, afin d’être cohérents avec eux-mêmes...

    Quant aux délirants qui confondent IVG avec eugénisme, osent le ridicule du "des dizaines de millions d’IVG chaque année", me posent en victime - MDR !! - et/ou usent de l’insulte, je m’abstiendrai simplement de descendre à leur niveau.

    Et heureusement qu’il y a des intervenants qui vont - courageusement - dans l’autre sens, ce qui prouve bien que E&R n’est pas une secte ! ;-)

     

    • Vous faites de bien belles phrases, certes, mais vous défendez la mort.
      Donc, un pet de lapin a la même valeur.
      Sans intérêt.


    • Vous persistez donc.

      Vous conviendrez donc que la solution acceptable pour éradiquer toutes les souffrances et injustices causées par l’existence serait que le créateur nous éradique purement et simplement. Pas d’humain, pas d’injustice, pas de souffrance, pas de naufrage moral etc.

      Ce que vous défendez touche à des fondements philosophiques, spirituels, et civilisationnels qui vous dépassent de loin.

      Ne seriez vous pas juive ? Je dis ça comme ça.. Votre esprit légaliste s’affairant à faire paraître comme licite une des pires dégénérescences de notre époque moderne, en s’appuyant sur les Écritures n’est pas sans rappeler certains travaux d’exégèse.


    • Chère FREDERIQUE,

      Prenez le temps d’écouter feu le docteur Dor (décédé il y a quelques mois), en parler cent mille fois mieux que nous tous, qui essayons d’atteindre respectueusement les forces de votre esprît, et de votre âme :

      https://www.youtube.com/watch?v=ylq...


    • @ Nikola de Ponori

      Merci de ne pas inverser les rôles !

      En effet, si vous preniez le temps d’y réfléchir - ce qui n’est interdit à personne - vous devriez être amené à comprendre rapidement que je défends LA VIE de ces femmes.

      Et je la défends, tout simplement parce qu’entre un amas de cellules - cf : Saint Augustin, excusez du "peu" ! - et un être vivant, je choisis - et choisirai toujours - le second, et ce, sans la moindre hésitation, même si pour les gens comme vous, ça ne vaut pas plus qu’un pet de lapin : invective gratuite par ailleurs, mais qui - entre nous - m’est totalement indifférente. ;-)

      Par contre vous, vous n’hésitez pas à condamner à la mort, à la stérilité à la mutilation, et bien souvent à la prison, toutes les femmes qui y avaient recours de façon clandestine - dans des conditions sanitaires désastreuses, sauf pour les plus friquées qui pouvaient, elles, s’offrir un voyage à l’étranger... - mais si ce choix est en accord avec votre conscience, après tout, débrouillez-vous avec elle, c’est votre problème !


    • @Nikola
      Exacte je me joins à vous camarade
      Défense de la mort dans ce commentaire
      Triste constat ici-bas


    • @frederique
      tu pisses dans un violon, même si je suis ravi de découvrir que le lectorat de E&R n’est pas monolithique (dieu merci) , force est de constater qu’à l’exception de quelques uns qui sont courtois, ça bascule vite à l’insulte si tu ne vas pas dans le sens majoritaire du “anti-“. Donc je remercie avant tous les rares intervenants qui ont su rester poli et courtois pour exprimer leur désaccord.
      Je partage totalement ton point de vue sur l’adoption, sachant que les mêmes qui en plus ‘vendent’ l’adoption comme alternative sont eux même rarement demandeur d’adoption (puisqu’ils préférent “la conception naturelle”)... si au lieu d’avoir 2 enfants biologiques (je peux comprendre l’impératif biologique), tu en faisais un seul et adoptait un autre ?
      Les convictions sur l’adoption c’est bien mais encore faut il l’appliquer à soi même. C’est un non-sens pour moi de militer pour faire venir plus d’enfants à adopter dans ce monde quand on a ZÉRO intention d’en adopter soi même et laisser le boulot aux autres. En plus durcir les conditions d’adoption à certains (couples homosexuels) au nom de dogmes qui préfèrent la souffrance, la solitude d’un enfant à ses propres convictions idéologiques.
      Bien sûr, je en vais pas parler des enfants trisomiques ou lourdement handicapés qui ont des chances quasi nulles d’être adoptés (meme par ceux ici qui portent la capte de l’humanisme et l’éthique) et donc souffrent d’un double fardeau.
      Le tout sous la couche sucrée de la glamourisation de la souffrance, la douleur parce que “Dieu l’a voulu”, “la vie est (forcement) belle”. C’est sûr que souffrir de la vie dans ta petite ville française C’est souffrir de la même façon dans un bidonville à New Delhi, n’est ce pas.
      Jen suis aussi attristé que vous. Mais bon...
      bonne année à vous.


    • Merci Frédérique, un peu d’arguments...

      Mais même en citant Saint Thomas d’Aquin, vous vous heurterez aux catholiques qui sont les plus dogmatiques de tous.

      Les mêmes qui défendent la peine de mort sans aucune pitié pour les pécheurs, qui ont le cœur sec devant la possibilité de repentir d’une âme qui a fauté, trouvent inimaginable qu’on puisse arrêter un processus de naissance le plus tôt possible quand les conditions d’accueil ne sont pas réunies.

      Ce qui ne banalise en rien cet acte grave, qui a d’ailleurs des conséquences sur la femme.
      Jadis, on jetait les enfants non désirés dans la rivière, où on les déposait sur le parvis de l’Eglise.

      De toute façon, la cité des hommes ne sera jamais la cité de Dieu. Chacun aura sa vision de la Justice.


    • Et Saint Thomas D’Aquin, à la fin de sa vie, après avoir vécu des extases, se mit à dire qu’il voulait bruler tout ce qu’il avait écrit.... (voir cela, si je me souviens bien, dans l’ouvrage de Jean Marie Pelt sur les Saints). Etonnant non ?

      Je vais vous dire pourquoi : parce que nos cerveaux sont incapables, même quand nous sommes très intelligents, de saisir la Grandeur, la Beauté et le Mystère de la CREATION.

      Ce qui veut dire, très concrètement, dans le cas présent, que la vie, comme résultante de la création, doit être préservée. Dès la conception, c’est le FRUIT DE L’AMOUR qui prend forme dans le ventre de la mère, si, pour x raison, vous ne connaissez pas cet Amour là mais seulement le sexe, les petits êtres à venir n’y sont pour rien. Vous n’avez pas le droit de leur infliger VOS problèmes personnels. Il vous revient au contraire de guérir, le plus vite possible, de vos maux, pour vous même mais aussi pour les autres. Et je dis cela en ayant subi des abus par le passé : guérrissez vous ou demandez à Dieu de vous guérir.

      Mais là je ne m’adresserai pas qu’aux femmes, car les hommes aussi sont responsables : vous ne voulez pas de l’avortement ? Redevenez sérieux dans vos relations et revenez vers l’engagement du mariage. Revenez également à la religion de vos ancêtres, la foi catholique, pas celle de Bergoglio bien évidemment, non, la foi historique, qui a construit votre pays et vous a donné le goût de la Justice et de la Vérité. C’est cette foi là ici qui a rendu sacré la vie.

      Et pour finir, à tous :

      Nous sommes tous responsables, de près ou de loin, de cela, car le meutre de bébés ne peut survenir que dans les sociétés perverties, dé-christianées. Et c’est une honte que cela arrive en France, puisque notre pays a été christianisé, que penserez nos ancêtres de nous ? Je vous le demande. Nous sommes tous responsables d’en être arrivés là et notre devoir de réparation est maintenant, pour nos enfants et pour éviter la disparition même de notre peuple, de RELEVER LE NIVEAU et de remettre de L’ORDRE, fini les abus, fini les criminels, et retour à la foi pour avoir l’aide de Dieu dans ce grand ménage.


    • A Frédérique et Mel ,

      "L’âme végétative sélective ,et intellective "
      Les 40 jours de "L’Infusion" !
      Nous sommes dans les jours kabbalistiques .
      Modestement et de manière chrétienne ,Mel nous parle
      d’amour ,de devoir et d’élévation au dessus de nos instincts.
      Le Christianisme n’est pas affaire d’intelligence, de "culture",
      ou d’argent .Ce n’est pas une conception élitique .
      Je préfère Mel au Thomas d’Aquin de " l’ Infusion " !


  • Je suis assez surpris de la virulence de certains commentaires et de l’intolérance qu’ils expriment. Avez-vous remarqué que les plus "anti" sont rarement concernés directement ?
    - anti-avortement = majoritairement des hommes !
    - anti-mariage homosexuel : majoritairement des hétérosexuels !
    En quoi l’avortement ou le mariage homosexuel empêche-t-il les hétérosexuels pro-vie de vivre selon les convictions ?
    En prenant un peu de recul, rappelons-nous que le droit de vote a été accordé aux femmes en 1944 et le droit d’ouvrir un compte en banque sans l’accord de leur mari date de 1965 !
    Je ne peux m’en souvenir personnellement mais j’imagine que les pires commentaires ont été émis à l’époque, prévoyant, déjà, la décadence de notre société,...et probablement majoritairement par nous les hommes.
    Je vous souhaite donc à tous et toutes un peu de douceur et de tolérance dans ce monde de brutes pour 2021 !

     

    • « En quoi l’avortement ou le mariage homosexuel empêche-t-il les hétérosexuels pro-vie de vivre selon leurs convictions ? »

      La culture individualiste dans toute sa splendeur. Faut-il que le peuple de France s’enfonce et s’abaisse encore plus bas pour que vous compreniez enfin où est le problème ?

      Si seulement le mal ne se servait pas aussi bien des sociétés dégénérées pour asservir tous les groupes d’individus sur la Terre, la solution serait simple : séparatisme.


    • « Anti-avortement = majoritairement des hommes !
      Anti-mariage homosexuel : majoritairement des hétérosexuels ! »

      Et l’eau ça mouille aussi.
      Les anti "mariage pour tous" sont majoritairement des hétérosexuels. Bah oui. Et figure toi que les pro aussi ! Bah oui. Les hétérosexuels sont encore majoritaires dans la population occidentale. Pas pour longtemps si ça peut te rassurer, avec leurs conneries de bi-sexualité, a-sexualité et théories du genre infiltrées dès la maternelle.

      Quant aux anti-avortement qui seraient essentiellement des hommes ça reste à démontrer. Aurais tu le pouvoir de déceler le sexe derrière chaque pseudo ? As tu des stats ?
      Perso je vois autant d’intérêts (si ce n’est plus) pour les hommes légers que pour les femmes légères à pouvoir se débarrasser avec tant de comodité des résidus fort encombrants que constituent les êtres à naître.


    • Cher Marc, tout votre commentaire, comme dirait Audiard est une synthèse !


    • J’aime bien ce principe selon lequel il faudrait être direcetement concerné par un phénoméne pour pouvoir exprimer une opinion, comme si les gens étaient des monades dont l’existence était sans liens avec celle des autres. Ça n’a absolument aucun sens mais ça permet de tout justifier...

      L’avortement est la cause de l’éffondrement démographique que nous vivons ( plusieurs millions de bébés blancs éliminés en plusieurs décennies, ça laisse des traces).
      L’acceptation de l’homosexualité, de l’omniprésence de celle-ci dans l’ensemble de la société, particulièrement dans les média et le conditionnement de la jeunesse par la mal nommée éducation nationale.
      Eh oui, les actes des uns impactent la manière dont fonctionne l’ensemble de la société, c’est peut être bizarre pour certains mais c’est comme ça que ça marche.

      On voit d’ailleurs qu’à chaque fois ce sont les hommes qui s’opposent à la destructuration de la collectivité, comme quoi les "pires commentaires de l’époque" visaient juste, les droits des femmes ont été le prélude à la décadence.


    • #2631626

      Pourquoi j’ai la sensation que t’es nouveau sur le site ou encore que tu n’as jamais pris le temps de réfléchir correctement à ces sujets ? Prends donc le temps nécessaire de consulter le site et reviens répondre à ton propre commentaire une fois que ce sera fait !

      Note cependant que c’est parce que ces sujets viennent impacter la vie des "anti" (les méchants quoi) qu’on se sent obligés de donner notre avis. Entre autres exemple :

      Une IVG gratuite n’est en réalité...ben pas gratuite, quelqu’un doit bien la payer, combien et pour qui ? Le lobby pharmaceutique, qu’on ne présente plus normalement et qui n’est l’ami que des gens qui ont du pouvoir ou de l’argent, donc cela créé de la corruption, ça participe à un déficit de la sécu et on ne parle même pas des effets sociaux que cela engendre : "ne prenez pas vos responsabilité, on s’occupe de tout"...on se demande ce que donne une société d’irreponsable...ah attends, on le voit tous les jours depuis des décennies maintenant.

      Je me demande d’ailleurs pourquoi l’état ne maitrise pas de A à Z tout le circuit lié à l’avortement proposant les solutions de contraceptions à prix coutant...je plaisante, je le sais, c’est comme pour le vaccin du fameux virus qui nous tueras tous (covid 19 - 20 - 21 - 22), on veux nous soigner mais faut quand même faire un billet dessus... Bref, une fois que tu auras lu la loi bioéthique qui a été voté récemment, tu m’expliqueras pourquoi il était important de permettre l’avortement jusqu’à 9 mois . J’imagine que tu acceptes cette loi puisque c’est basé sur le principe même de tes convictions : les droits de la femme qui ne concernent que la femme.

      Du reste, le vote accordé aux femmes a permit d’avoir un macron élu parce qu’il est jeune et beau et le compte en banque perso leur aura permis de pouvoir dépenser dans plus de conneries inutiles pour un confort tout aussi illusoire et une soumission totale aux patrons qui ont gelé les salaires depuis 30 ans au moins (et ce sont pas les femmes qui vont se révolter puisqu’elles ont la "chance" de travailler), belle évolution de la société qui n’est rendu possible que grâce à des gens comme toi avec une mentalité d’ado qui ne comprends rien à comment fonctionne le monde.

      Je te souhaite beaucoup de réflexion pour l’année qui arrive.


    • Merci, un peu de mesure dans ce monde !
      le manicheisme où les choses c’est tout blanc ou tout noir dans les deux camps est triste.
      J’apprécie la sagesse de ton commentaire.
      bonne année à toi également !


    • Bonjour, comme on me l’a suggéré, je vais donc commenter mon propre message, après "réflexion"...
      - je suis plutôt "contre" le recours à l’avortement, à savoir qu’il faut faire le maximum pour l’éviter et, si une femme enceinte y pense, il faut envisager toutes les solutions pour l’éviter. Par contre, si la naissance de l’enfant ajoute du malheur au malheur (parents séparés, sans instruction, incapables de les assumer, handicap lourd,...) et que ce droit n’existe pas, elle essayera malgré tout d’avorter dans des conditions déplorables. En fait ce droit profite aux pauvres car les autres ont accès à des solutions à l’étranger où plus "discrètes".
      - quelqu’un a évoqué le fait que l’IVG ne devrait pas être remboursé car il est charge de la collectivité. C’est vrai mais même argument qu’au point précédent. Ce remboursement profite aux plus démunis, les "riches" auront toujours les moyens de le financer.
      D’autre part, on pourrait aussi envisager le non-remboursement des soins pour les cancers du foie ou du poumon pour les fumeurs/alcooliques, après tout ils en sont aussi un peu responsables :)
      - je ne pense certainement pas que les Pros-ceci ou les Anti-cela sont des bons ou des méchants, le manichéisme blanc/noir me parait beaucoup trop réducteur, la réalité est beaucoup plus complexe. Je suis juste surpris parfois de la violence des arguments vis-à-vis de ceux qui ont une opinion différente de la nôtre.
      - ensuite, j’essaie de rester modeste dans mes opinions, je me concentre sur mon environnement familial en soutenant mes enfants dans leurs études supérieures afin qu’ils ne se trouvent pas un jour à faire les guignols sur un rond-point avec un gilet fluo ( et je comprends pourtant leur désespoir et leur frustration mais la meilleure façon d’éviter cela, c’est l’éducation et la formation...)
      - et pour terminer sur une note positive, bien que certains me taxeront encore de naïf, n’oublions pas que, même si notre pays pourrait être mieux géré, il fait encore partie des quelques pays où nous avons facilement et quasi-gratuitement accès aux soins de santé et à l’éducation, bref à la possibilité d’évoluer et de progresser. Même si c’est de moins en moins facile, effectivement.
      - Bref, espérons un meilleur 2021 que ne le fût 2020 !


    • #2632121
      le 02/01/2021 par Une nuit au sommet de l’Eiger
      Argentine : scènes de liesse féministes après la légalisation de (...)

      " [...] et le droit d’ouvrir un compte en banque sans l’accord de leur mari date de 1965 ! [...].
      Bah si elles avaient su elles ne seraient pas mariées !


    • #2632337

      Mon pauvre marc, je t’ai suggéré, il y a 24 heures à peine, d’aller te renseigner sur les coulisses de ceux qui décident de comment les sociétés doivent évoluer...le contenu est tel qu’il est tout simplement impossible que tu aies eu le temps nécessaire de te poser pour lire et comprendre la position des "anti".

      Tu aurais appris pendant ta recherche que les "droits" des femmes/des lgbt/ de l’Homme/lutte contre le terrorisme sont des chevaux de Troie et qu’ils sont utilisés pour déstabiliser la société, en effet, il faut au moins une "belle cause" pour enrhumer du crétin mais ça, il te faudrait plusieurs semaines/mois de lectures et de recoupages pour comprendre les connexions qui existent entre les lois/évènements qui ont marqué notre vie et leur impact sur notre société.

      Pour en revenir à tes "points", c’est curieux pour quelqu’un qui se réjouit de cette loi de commencer par " je suis plutôt "contre" le recours à l’avortement", tu noteras que ta position ne vaux rien, d’une part parce que tu es un homme et d’autre part parce qu’une telle opinion est considérée comme celle d’un "anti"...oui, le débat est un concept inexistant de la part du camp d’en face, habitué à ce que les gens corrompus ("les gentils") leur servent tout sur un plateau. Donc c’est oui pour l’avortement sous toutes ses formes et jusqu’à 9 mois. Ca ne pose pas de problème ça ? Et que les fœtus puissent être utilisé pour des "travaux" médicaux ?

      Pour ta comparaison de remboursements sur les maladies (parce que pour toi une grossesse c’est une maladie), je n’ai jamais mentionné le non remboursement des IVG, je parlais du billet que se fait le lobby pharmaceutique...c’est à ce genre de détail qu’on voit que tu n’es pas au niveau. Du reste, quelqu’un qui aura une maladie de type cancer ne devrait pas l’avoir deux, trois, quatre, cinq fois dans une seule vie. :)

      Pour finir, pour un gars qui se la joue chevalier blanc prêt à défendre les plus démunies de notre société , tu transpires le mépris mon gars. Les gilets jaunes vivaient peut être très bien avant que - grâce à des gens comme toi - la société devienne ce qu’elle est devenue. Le mouvement a été noyauté et n’a jamais su muter mais ça ne mérite pas le mépris que tu leur portes. Tu peux bien te dire que tes gamins n’iront pas faire les guignols sur les ronds points dans le futur mais t’en sais rien et ils font surement des études pour un métier qui n’existera plus dans le futur.

      T’es pas modeste pour un sous.


    • @ mon pauvre "la grippe du cerveau" (drôle de nom...)
      A mon "modeste" avis, tu as raison sur certains points :
      - je suis nouveau sur E&R, j’y suis venu jeter un coup d’oeil afin d’avoir un autre son de cloche, je pense qu’il faut s’informer de la manière la plus large possible...sans s’enfermer dans un seul canal ( ni uniquement Le Figaro, ni uniquement E&R...)
      - effectivement je n’ai pas trouvé d’infos particulières sur les "coulisses" de ceux qui dirigent le monde...je n’ai pas accès aux coulisses probablement...
      Par contre, je pense que tu as tort d’être aussi manichéen : les antis, les pros, les corrompus, les purs, les hommes , les femmes, les gentils, les méchants,...c’est beaucoup trop simpliste de cataloguer les gens de cette manière.
      Ensuite, cette obsession des entreprises pharmaceutiques me dépasse : oui elles font des profits, c’est d’ailleurs l’objectif de toute entreprise, sans quoi elle disparait ( as-tu une idée du nombre d’emplois créés par cette industrie ?). Effectivement elles font beaucoup de profits mais cela ne signifie pas automatiquement que leurs produits sont inefficaces ou de mauvaise qualité.
      Porsche est l’entreprise la plus rentable du secteur automobile, as-tu déjà entendu quelqu’un te dire que ces voitures sont de mauvaise qualité ?
      Pour terminer, je ne suis pas du tout le défenseur des démunis, mais pour en avoir parlé avec plusieurs "vieux médecins" , ils disent tous la même chose concernant l’avortement : c’est toujours une grande souffrance, mais au moins depuis cette loi, les plus démunis, la vivent dans des conditions sanitaires correctes.
      Et finalement, les gilets jaunes : désolé si mes propos t’ont heurté, je comprends leur souffrance, mais j’observe simplement qu’il y a, parmi eux, très peu de diplômés supérieurs, j’oriente donc, sans obligation, mes enfants vers des formations porteuses d’opportunités ( ingénieur et médecine pour être clair)
      Pour conclure, je vais arrêter de commenter, j’ai lu trop de choses étranges parmi tous les commentaires, notamment ce manichéisme, cette tendance à croire qu’il y a des "méchants" qui nous dominent, et surtout l’oubli des énormes possibilités que propose notre pays pour ceux qui veulent étudier et bosser : "renseigne-toi" sur le nombre de gens qui sont devenus chef d’entreprise, cadres, médecins,...en venant d’un milieu pas spécialement favorisé mais avec une volonté inébranlable de réussir...
      Et bonne année !!


    • #2633871

      Mon pauvre marc, tu devrais te poser une question fondamentale...comment je peux savoir que tu es nouveau ici ? Pourquoi ça me semble tellement logique que ce soit le cas, basé sur ton premier commentaire ? Simplement parce qu’on en a vu débarquer par paquebots entiers des comme toi ! Du plus important se prétendant philosophe au plus insignifiant (toi ?) et bien que les mots changent, que ce soit du sophisme ou du paralogisme , c’est toujours le même discours, toujours les mêmes conneries que les gens comme nous savent décrypter.

      C’est pour cette raison que le discours est manichéen, parce que la réalité l’est et la seule différence entre ceux qui mentent et ceux qui sont ignorants c’est que les ignorants n’ont pas d’intérêts, juste un intellect limité, conditionné par les médias très souvent. Mais avec du temps et des lectures, tout revient à la normale.

      Tu nous donnes deux informations intéressantes cependant : au moins un des gamins va finir médecin (s’il n’échoue pas) et tu défends le lobby pharmaceutique parce que...parce que ce sont certainement des honnêtes gens à tes yeux...je me marre en lisant ça mais tu as le droit de croire que le père noel existe.

      Concernant les GJ, tu ne heurtes pas ma sensibilité, je soulignais juste le fait que tu es dans ton rôle, le mec qui n’a rien compris au mouvement, rien vu des manipulations grossières pour noyauter le mouvement et si ça se trouve tu n’as même pas vu les violences policières à l’égard des GJ...même ça tu n’arrives pas à le comprendre.

      Je ne répondrais plus parce que c’est assez rare que je le fasse avec le temps car je sais que les gens comme toi sont bornés et refusent de faire l’effort mais vraiment, pose toi le temps nécessaire et qui sait, tu me remplaceras peut être dans le futur.

      Que 2021 te soit profitable.


  • désolé madame, c’est un conquis pas un acquis !!


  • L’hystérie et la violence opposées à l’amour et à la charité, nous passons bien un cap et le nouveau paradigme est bien là mort


  • Vous êtes vous posé cette question primordiale avant de vous diviser ?

    Et si l’objet même de l’avortement n’était qu’une mine d’or, ce, en dehors de toute autre considération ?

    Il faut toujours raisonner avec le paramètre incontournable :
    Mais à qui profite le crime ?

     

    • A de très grandes marques alimentaires, à des marques de "beauté "et aux labos qui fabriquent certains vac/c1, voilà à qui cela entre autres, profite. Ils en mettent DEDANS. Et tout ceci part ensuite dans les corps de la population.

      A noter aussi que les sacrifices humains et le cannibalisme étaient des pratiques courantes dans certaines "civilisations"antiques. Je mets "civilisation" entre guillemets car quand les membres d’un groupe d’humains quelqu’il soit peuvent connaitre un sort aussi funeste, j’appelerai plutôt cela barbarie.

      Et ceci est même valable pour nos civilisations antiques, grecques et romaines, que nos fran machons ne cessent de porter aux nues (pour quelles raisons - réelles - du coup ?). C’est le christianisme qui a permis d’éradiquer ces pratiques... Et c’est la dé-christianisation qui signale chez nous leur retour... Avec cette fois-ci, comble de l’horreur : on ne sacrifie plus pour des idoles mais pour en faire DES PRODUITS DE CONSOMMATION.


    • D’après le philosophe Hegel l’histoire a un but obéit
      a une logique
      Quel est ce but ?
      Le triomphe de satan sur terre ,le triomphe du mal
      Comment ? Laisser les hommes et les femmes de cette planète vivrent sous l’emprise de leur passion de
      Leur vice au détriment du respect de la vie.
      Le drame et le paradoxe c’est que ce sont précisément
      Les promoteurs de cette idée, comme celle de l’avortement
      Qui vont par ailleurs nous parler d’amour et de compassion
      Pour ceux qui meurent en Méditerranée par exemple


  • Je ne sais pas si c’est un hasard mais l’argentine est le pays en Amérique du Sud où on trouve le plus de....
    Vous savez le mot qu’il est interdit de prononcer sous peine de poursuites judiciaires.
    ". La première fois,c’est un hasard
    La deuxième fois une coïncidence
    La troisième fois on peut parler de complot"

     

  • Aux lanceurs d’invectives, d’insultes et d’anathèmes, comme de cris d’épouvante et de haine, je pose une question simple :

    Comment concilient-ils leur choix de la peine de mort pour un être humain - et donc, lui aussi, "œuvre de Dieu", mais achevée quant à elle - avec celui de l’interdiction de supprimer ce qui n’est encore qu’un amas de cellules - cf : Saint Augustin - ce que - - ils qualifient de crime ?

    Et allons au bout de ce raisonnement sur la peine de mort.

    Le souffle divin - présent dès la conception à les en croire - pourrait donc être tranché par la main de l’Homme au gré des circonstances, alors que SEUL Dieu peut donner la vie et la reprendre : quel incommensurable orgueil !!

    L’un des 7 péchés capitaux, si ma mémoire est bonne... ;-)

     

    • On n’a aucune leçon de morale à recevoir d’une personne qui cautionne, par ses prises de position, le trafic d’êtres humains.


    • @ Mouais

      Eh-eh : pas de réponse à ma question - juste une bien piètre esquive... - tu m’étonnes ! ;-D

      Par ailleurs, je ne donne aucune leçon de morale, absolument aucune, je vous demande SEULEMENT comment vous pouvez - en votre âme et conscience ! - vous insurger contre la suppression d’un amas de cellules tout en cautionnant la peine de mort pour un être humain.

      Et j’aurais aimé une réponse digne de ce nom, plutôt que cette bien pauvre accusation.

      Je propose seulement des arguments allant dans le sens de la cohérence, un mot qui ne doit pas faire partie du vocabulaire des tenants de cette indéfendable/injustifiable/pitoyable acrobatie - euphémisme - intellectuelle et morale de pathétiques tartuffes mis au pied du mur : les pharisiens ne sont pas loin...

      Et, personnellement, si je suis pro-IVG, je suis AUSSI pro-peine de mort, pour les auteurs de crimes de barbarie/mutilation/viol - incestueux ou pas - commis sur enfants et entraînant leur mort.

      Et je le suis sans la moindre hésitation, ni la moindre réserve, et leur dénie même toute circonstance atténuante, leur ignominie les ayant fait quitter l’Humanité - de même que l’embryon n’y est pas encore rentré... - à tout jamais !

      Ce qui - pour le coup - s’appelle faire preuve de cohérence - sans aucune valeur de jugement, au cas où vous vous "méprendriez" encore - et qui fait que je préfère nettement être à ma place plutôt qu’à la vôtre, cette cohérence m’évitant toute schizophrénie intellectuelle ou morale ...


    • FRÉDÉRIQUE
      Ah ouais quand même...
      Vous comparez un être humain en formation, à un meurtrier ou pédophile qui par ses actes met non seulement la société en danger (potentielle récidive) mais remet en question son humanité justement.

      Le débat sur la peine de mort est un autre sujet. En tous cas, à priori, tout se paye tôt ou tard, un meurtrier qui échapperait à la peine de mort par une justice humaine clémente devra payer son crime, dans une autre vie s’il le faut. Ça c’est une conviction personnelle.

      Revenons à l’avortement, je ne parlerai pas de la pilule abortive, possible pendant les 8 premières semaines, provoquant une fausse couche (porter des charges lourdes ou ingérer certaines plantes provoquent également des fausses couches. Pas besoin de textes de loi pour ça, je ne vais pas vous faire un dessin.)
      Parlons de l’IVG et l’IMG chirurgical, déjà d’un niveau supérieur, qui consiste à introduire des instruments dans le sanctuaire en forçant le passage d’ailleurs (col de l’utérus fermé), ce qui participe au risque de lésions définitives responsables de stérilités ensuite.

      Comme le passage est étroit, le calibre de l’instrument aspirateur est limité ; Nécessitant la décapitation en premier lieu de l’embryon car la tête, formée, est déjà trop volumineuse. Puis son broyage avant aspiration.
      Ne parlons même pas des IMG sur foetus de 6mois, lors desquels l’opérateur a la clémence, quand même, d’anesthesier le petit être avant de l’exterminer.

      Renseignez vous sur les différentes techniques d’interruption de grossesse. Ce terme, très lisse, désigne une réalité bien plus barbare. Au moins, au temps des "aiguilles à tricoter" (mythe, réalité, quelles proportions ?) le caractère barbare de l’acte était bien signifié. (Cela dit, la crainte du déshonneur en cas de relation hors mariage était à mon avis le moteur de ce genre d’acte extrême. Donc fausse excuse, des pro-avortement).

      Renseignez vous sur le business juteux autour de ces "amas de cellules".
      Observez qui sont les promoteurs, nationaux et internationaux, de l’avortement.
      Observez l’évolution du droit à l’avortement (jusqu’à terme aujourd’hui pour motif de "détresse psychologique").
      Mettez tous ça un peu en lien et, de grâce, arrêtez de faire passer vos positions pour la défense de pauvres femmes en détresse.

      Le viol, l’inceste, les grossesses précoces c’est une chose.
      Le droit à "l’avortement pour toutes" en est une autre.


    • @Frederique Je salue votre cohérence. Sans pouvoir dire que je partage absolument vos idées, je ne suis pas de ceux qui refusent toute discussion sur la possibilité de l’avortement. Vous défendez (bien) le point de vue humain qui voit l’avortement comme le moyen de résoudre un problème humain, celui de la grossesse non-désirée. Etc.

      Mais j’aimerais vous faire remarquer que le point de départ de cette discussion est un article qui évoque une "liesse féministe". Vous semblez l’avoir oublié, de même que bien des commentateurs.

      Or, si la raison d’être de cette loi est "pratique" (prendre une décision bien pesée face à une tuile humaine fondamentale) comment expliquer les réactions observées chez ces femmes manifestantes, dont on n’est pas sûrs qu’elles ont toutes été confrontées concrètement au problème de l’avortement ?


    • Une seule question : Etes-vous une maman ? Je ne peux pas croire qu’une femme ayant vécu la maternité peut considérer l’enfant à naître comme un simple "amas de cellules". C’est juste impossible, à moins d’avoir fait un déni de grossesse et de considérer ses enfants comme des petits tas de cellules mobiles...

      Quant à la comparaison entre le meurtre d’un bébé au sein de sa mère et un criminel condamné à mort pour avoir ôté la vie, c’est soit de la provocation, soit de la bêtise.

      Je ne sais pas ce que vous faites sur ce site. Vous vous êtes perdue sur ER certainement...


    • @ Ifer

      Quand on part du principe que TOUT être humain est une création de Dieu - ce qui n’est pas mon cas - les monstres le sont AUSSI  !!

      Je répète donc ma question : comment peut-on - en même temps - s’insurger contre l’IVG et soutenir la peine de mort. Point !

      Et merci d’éviter les digressions en tous genres, pour shunter cette question ! ;-)


    • @Merci Ifer,

      de vous être dévoué à répondre à FREDERIQUE, j’y avais renoncé : après tout FREDERIQUE a son libre-arbître.

      @chère FREDERIQUE,

      les arguments, les démonstrations sont une chose, les convictions qui reposent au fond du coeur de chacun et de chacune d’entre nous, en sont une autre. Le débat sur la peîne de mort que vous invoquez, pour faire pendant au droit à l’avortement, la référence à Saint-Augustin...ça ressemble à une "disputatio" du Moyen-Âge, à l’époque de la biologie moléculaire !

      Si vous en avez le temps, et n’êtes pas opposée à vous confronter aux éléments bruts, voici un lien du film "Le cri silencieux" 1984, issu de l’expérience de Bernard Nathanson, qui avait été le "Directeur" d’un centre d’avortement, à New York je crois, et qui retourna sa veste du jour au lendemain. Peut-être ferez-vous un pas en notre direction, en votre for-intérieur.

      Peut-être non mais je vous remercie d’avoir échangé avec nous, c’est déjà très précieux, et courageux de votre part, vu que certains ici ne vous ont pas ménagée : ne leur en veuillez pas mais considérez que l’élimination des enfants-à-naître (appelés "foetus" mais qui sont tout simplement de petits bébés en cours, dès la fécondation) soulève parfois une indignation qui peut blesser un contradicteur mais qui n’est jamais malveillante, de la part d’un ou d’une pro-vie.

      Fraternellement,

      https://www.youtube.com/watch?v=2H0...


    • Voilà ce que tu défends la mort de ceux-ci
      https://youtu.be/K7kaw40pPYw
      Chapeau bas
      Je te laisse avec ta conscience


    • Vous répondez à un sorcier maître dans l’art de faire perdre la foi à ceux qui donnent le moindre intérêt à ses sophismes.

      Vous n’aurez jamais le dernier mot sur le terrain du dialogue avec un sorcier , car tout comme pour son maître, le seul qui puisse lui faire fermer la boîte à cafards qui lui sert de bouche c’est Dieu.
      Lui il pratique à outrance non seulement les 7 pêchers capitaux, mais il est payé en nature pour qu’un maximum d’humain le suivent dans ses vices infinis.
      Il paraît intelligent , mais c’est une intelligence uniquement perverse, qui n’a comme but que de corrompre les coeurs par des incantations blasphématoires.
      Il en a totalement conscience et ça le fait jouir, il n’y a donc aucune pitié a avoir pour son âme, enfin ce qu’il en reste.

      Inquiètons nous pour la nôtre d’âme, tant qu’il est encore temps.


    • @ Frédérique, revenons à la réalité, l’avortement est un business, et se business change les civilisations, la peine de mort est un plaisir immédiat ,tuer le tueur, mais là vie continue et il faut faire avec. Et j’ai l’impression que vous faites partie de cette mode ou les gens ont l’excuse de ne plus se reproduire parce qu’en gros, le monde c’est de la merde ! ? C’est un monde de convictions, croyant ou pas, j’aime à vouloir que toutes les vies doivent être vécue, dans la merde, la misère, la violence, le bonheur, etcetc, et a la fin, voire les destins, ceux qui inspirent, ceux qui ont souffert, parce que être une victime me casse les couilles, c’est ça la vie, elle n’est pas injuste, elle est là vie. La peine de mort, quand elle est effectuée dans le moment, par instinct du moment est naturel, par la justice des hommes, c’est n’importe quoi.


    • @FRÉDÉRIQUE
      Je n’ai pas de religion et je n’ai jamais dit que "tout les êtres humains sont des créatures de Dieu", je n’en sais rien, c’est à se demander des fois. J’ai parlé de créateur. C’est vous qui simplifiez les choses à votre guise.

      Vous en revanche vous citez les évangiles et les travaux de saints catholiques, pour justifier l’institutionnalisation de l’avortement. Vous me reprochez de faire des digressions, je vous invite à baisser vos oeillères. Je pense que vous n’en faites pas assez, de digressions, vous seriez étonnée des ramifications que vous découvririez.

      Vous avez peut être déjà avorté et c’est peut-être pour ça que vous répétez autant "amas de cellules", comme pour vous en convaincre.
      On fait tous des conneries dans la vie, moi la première, quand on les reconnais ça va déjà mieux.
      On parle effectivement de liesses de milliers de femmes qui pleurent de joie car elles pourront enfin se faire avorter comme bon leur semble. Les commentaires de dégoût, d’indignation et de mépris ici sont largement légitimes. C’est une image forte d’une gangrène diffuse et d’un déclin programmé. Si vous ne le voyez pas là, aussi gros, des heures de débats n’y feront rien.

      Saint Paul a écrit « Tout m’est permis, mais tout n’édifie pas. ». Car voyez vous, la foudre ne s’abat pas sur ces femmes. Visiblement, tout est permis ici bas, mais gare aux grands édifices qui se cassent la gueule, en se fracassant ils font bien des dégâts.


    • #2632728
      le 03/01/2021 par Consumation par l’hédonisme
      Argentine : scènes de liesse féministes après la légalisation de (...)

      Il n’y a pas besoin d’être catholique, pour comprendre, que tuer un fœtus en 2020, alors qu’il y a des capotes, des sterilets, des pilules, des vasectomies, des ligatures des trompes ou juste suivre son cycle hormonal ou pour l’homme se retirer avant l’éjaculation, c’est un crime , faut vraiment avoir envie de tuer un innocent pour tomber enceinte ou juste être complètement immature, avec tout ce que l’on sait
      Et si on est immature, faut pas coucher avec le premier venu
      Chaque geste de la vie à des conséquences
      Sinon d’autres se battront pour le droit de rouler ivre, à 3 grammes d’alcool ou defoncer à la coke ou le droit de faire du ball-trap, dans une crèche
      On peut tout excuser. Tout justifier, tout demander
      T’as vu un fœtus ?
      Tu lui as demandé son avis à lui, ou il compte pas
      Parce que toi et moi avons été fœtus tout le monde d’ailleurs
      Tout le monde n’est pas suicidaires
      Faut arrêter de raconter n’importe quoi


    • @ FREDERIQUE

      Un enfant dans le ventre de sa mère n’a commis aucun crime et le tuer ne peut se justifier que par l’argument le plus religieux et le plus archaïque qui soit : sa vie représente une menace pour l’ordre social. L’enfant dans le ventre de sa mère est toujours tué sacrificiellement, parce que sa vie est perçue comme une menace et introduit le désordre social. La pensée religieuse ne connaît qu’un moyen de ramener l’ordre dans une société déstabilisée : elle conçoit cette société comme surpeuplée et le remède comme soustraction d’une partie du tout - il faut tuer quelqu’un pour ramener l’ordre, la stabilité, la paix sociale.

      La pensée chrétienne, rationnelle et politique, elle, conçoit que l’instabilité est un passage vers un nouvel équilibre : on s’organise différemment, on fait des compromis, on trouve des solutions. Mais la pensée religieuse archaïque ne connaît qu’un moyen : il faut tuer jusqu’à la restauration de l’ordre précédent. On décimait une légion romaine jusqu’à retrouver l’ordre, on saignait le corps malade jusqu’à retrouver la santé... C’est une pensée magique, stupide et qui a maintenu les Papous au paléolithique jusqu’à aujourd’hui.

      L’avortement est toujours une mise à mort religieuse et sacrificielle, on croit que la mort de l’enfant va régler tous les problèmes et faire revenir la paix (le confort narcissique et consumériste) qu’on avait perdue. C’est la figure par excellence de l’expérience religieuse. Infanticide et surpopulation sont des idées religieuses datant du paléolithique. Il n’y a rien de plus réactionnaire, passéiste et obscurantiste. Et Nietzsche ne s’y était pas trompé :

      « L’individu a été si bien pris au sérieux, si bien posé comme un absolu par le christianisme, qu’on ne pouvait plus le sacrifier : mais l’espèce ne survit que grâce aux sacrifices humains… la véritable philanthropie exige le sacrifice pour le bien de l’espèce — elle est dure, elle oblige à se dominer soi-même, parce qu’elle a besoin du sacrifice humain. » (Œuvres philosophiques complètes vol 14 Gallimard p. 224)

      Ceux qui défendent l’avortement ont toujours besoin du sacrifice humain, seulement, comme ils sont plus hypocrites que Nietzsche, ils n’osent pas le dire, eux.

      Marie


    • #2632895

      Et si il n’y a pas d’avortement, comment on fait les crèmes anti-rides pour Brigitte Macron, bande d’enculés
      C’est pas sympa pour les vieilles bourges


    • Je vois qu’on a bossé sa rhétorique... Lier systématiquement avortement et peine de mort comme s’ils étaient indissociables et surtout comme s’ils étaient liés est un bel exemple de manipulation.

      Vous auriez fait un tabac chez les sophistes s’il n’y avait votre sur-utilisation des smileys autosatisfaits, qui trahit votre malin plaisir devant l’infanticide. Votre manipulation mêlant l’utilisation du terme "amas de cellules" suivie d’accusations de péché à destination de vos contradicteurs est assez minable également. N’est pas bernays qui veut...

      Ce que je retire de vos commentaires, ce n’est pas le sentiment religieux car vous n’en avez pas. Vous vous servez de bribes de vos souvenirs pour tromper "l’ennemi" (nous) et essayer de nous convaincre de votre supposée cohérence sur un sujet pré-vérouillé par vos soins.

      Comme vous vous en doutez, vous n’avez rien à faire ici. Quand le NWO instaurera sa devise "jouir sans entrave" ou encore le "Fais ce que tu voudras sera le tout de la Loi" de Crowley, vous serez la plus heureuse des femmes. Vous pourrez faire vos smileys moqueurs IRL (dans la vraie vie) et tuer autant d’amas de cellules que vous souhaiterez... jusqu’à la fin de la rigolade.

      Je me doute que vous ne croyez pas à la révolte des nations, et encore moins au retour du Christ mais gardez à l’esprit que votre camps est destiné, après une courte illusion de victoire, à perdre.


    • @Tyler228

      Puisque FREDERIQUE est venue ici, après avoir lu "Dialogues désaccordés" car le contenu lui avait parlé, elle y a toute sa place : c’est l’intérêt inouï d’E&R de nous fédérer, même si nous ne sommes pas d’accord sur tout, y compris sur des sujets métaphysiques. FREDERIQUE a défendu son idée avec une farouche indépendance : même si je suis de l’avis opposé, sa sincérité m’a touché.

      Si j’étais croyant - comme nombre d’entre nous ici, je prierais pour elle - je n’ai pu malheureusement lui exposer que mes petits arguments basiques, peut-être jettera-t-elle un jour un coup-d’oeil sur "Le cri silencieux", ou sur la biographie de Madame Caroline Aigle, une femme comme elle, qui a choisi une autre voie, pour accomplir sa destinée.


    • #2634107

      Que de belles histoires en ces temps de désolation
      A la naissance de leur enfant, un jeune couple chinois s’est étonné de la ’laideur’ de ce dernier... Se sentant trahi par sa femme - qu’il pensait belle - le mari a décidé de porter plainte en justice. Retour sur cette histoire ubuesque !
      Etre laide et tout faire pour devenir belle, c’est tout à fait possible en Chine, grâce à la chirurgie esthétique notamment. Mais cacher son passé est un crime, passible d’une amende de 100 000 euros ! Jian Feng et son épouse sont deux êtres plutôt gâtés par la nature, mais quand leur bébé est né, papa l’a trouvé si laid… qu’il s’est senti trompé. Il accuse alors sa femme d’avoir eu cet enfant avec un autre : impossible qu’il ait engendré cet enfant qu’il juge hideux !

      Trop belle pour être vraie
      Choquée, la maman assure que l’enfant est bien de lui, mais finit par avouer la supercherie : elle a dépensé par le passé, plus de 75 000 euros en chirurgie esthétique pour se transformer en une belle femme. C’en est trop pour Jian Feng, trahi, qui décide de divorcer et trainer sa femme en justice. Et là, c’est le jackpot : la Cour estime que la femme l’a épousé sous de faux-semblants et de fait, elle devra payer 100 000 euros à son mari en compensation de ce ’mensonge’.


  • Ces mêmes avorteuses hysteriques vont ensuite manifester pour la GPA et la PMA !


  • Combien de vies d’enfantS vaut la vie D’UNE femme ?

     

    • #2632377
      le 03/01/2021 par ces femmes appartiennent aux sorciers
      Argentine : scènes de liesse féministes après la légalisation de (...)

      T’as tout résumé.

      Dr toute façon qu’elles le tuent avant la naissance ou bien après ça change pas grand chose au final...
      Elles ne font des enfants que pour leurs petits plaisirs immediats, certainement pas comme un projet pour le bien commun entre un homme et une femme.
      Pour elles les enfants c’est leurs joujoux rien qu’à elles, comme leurs chattes, elles se disent qu’elles ont droit de vie ou de mort sur tout ce qui y rentre et ce qui en sort.

      Ça droit les faire jouir . ainsi que les hommes qui les payent pour aimer être aussi haineuses de tout ce qui découlera de leur petite jouissance immédiate .

      Il y a des exceptions. Marie et Fatima.

      Pas les démons femelles qui se prennent pour elles.


  • On dirait des connasses hystériques à un concert de Justin Beber... C’est du même niveau
    Quel monde de dégénèrés
    PSG / OM produit le même effet... Déliquescence humaine

     

  • Ça m’étonne pas que les musulmans disent que la planète sera islamique dans le futur... Il suffit de compter les points...
    Des pays on leurs valeurs depravées couplé à un suicide démographique quand d’autres se tiennent mieux et se reproduisent...
    Le grand remplacement ? Le grand avortement oui. Que zemmour étudie cette question sérieusement pourquoi l’occidental se fait remplacer depuis qu’il a totalement libéré ses femmes ?


  • Ces millions de femmes ayant avorté sont les soutiens les plus fidèles du régime dit « libéral » car leur fidélité est fondé sur le meurtre. C’est une relation identique à celle qui lie une mafia à ses exécutants.

    On leur explique aussi qu’en tuant leur enfant, elle ont fait du bien à la Planète : elles pourront tuer de nouveau s’il le faut pour le bien de la Planète car elles ont déjà commis la pire horreur qu’on puisse commettre, elles sont déjà montées au sommet de la cruauté.

    Nous côtoyons chaque jour ces millions de personnes qui ont déjà commis un homicide, sur l’être humain le plus fragile et sans défense, et qui sont ainsi fanatiquement dévouées au régime.

    À chaque avortement, à chaque infanticide, le régime engrange une adepte fanatique, c’est pour cela qu’il veille à ce que les centres d’avortement ne ferment jamais. Les centres d’avortement sont des lieux d’initiation où des personnes entrent libres et en ressortent esclaves du régime : elles y signent un pacte de mort avec le régime, elles se lient à lui par une dette dont elles ne pourront jamais se libérer.


  • 1/2

    @ Cascadeur

    Ces femmes - ne faisant sûrement pas partie des classes riches et dirigeantes, loin s’en faut ! - sont heureuses pour elles, et pour toutes les Argentines, de ne plus vivre dans un pays où elles avaient à subir les crochets de porte-manteaux et les aiguilles à tricoter des avorteuses illégales, au risque de rester estropiées à vie, de devenir stériles, de passer par la case prison, ou de mourir, ce qui semble bien compréhensible.

    On appelle ce genre de sentiment que j’éprouve pour elles de l’empathie : capacité de souffrir avec, un sentiment bien chrétien, me semble-t’il...

    Et je trouve particulièrement facile et mesquin de la part de tous ces petits donneurs de leçons vivant en France où les femmes ont le droit de demander une IVG en toute légalité, où la contraception est entièrement libre - elle est limitée en Argentine depuis 1.974 !!! - de mépriser ces femmes - majoritairement pauvres ! - devant subir des grossesses à répétition qu’elles n’ont pas choisies, comme une vulgaire femelle animale qui met bas chaque année...

    Comparer la situation des femmes en Argentine à celle des Françaises est - à mon sens - une aberration intellectuelle et morale.

    Par ailleurs, je suis absolument contre les dérives de l’IVG aujourd’hui en France - une IVG au-delà de 3 mois et des IVG à répétitions ne sont pas admissibles - et ce nouveau "projet" (? !) à 9 mois est un MEURTRE !!

    Quant à ce que je "subis" ici, n’ayant jamais eu une mentalité de victime, ne vous inquiétez pas pour moi : je m’en contre-fous : les petits Cohen-liste-noire - d’où qu’ils viennent - ne m’ont jamais fait peur, et ne m’empêcheront JAMAIS de penser ce que je veux.

    Et celui qui sera capable de me faire fermer ma g***** n’est pas encore né : 3 mises au chômage pour l’avoir ouverte professionnellement, ce ne sont pas des intervenants anonymes sur une forum de discussion qui vont y parvenir, croyez-moi ! ;-)

    Et sur ce, je vous souhaite une excellente nouvelle année !


  • 2/2

    @ lanceurs d’anathèmes et auteurs d’invectives diverses et variées :-D

    - Eh non, pas de chance pour le piètre petit discours moralisateur, je n’ai jamais été obligée de recourir à l’IVG personnellement - j’ai DEUX fils CHOISIS, et pris la pilule sans la moindre hésitation - mais si j’avais dû le faire je l’aurais fait, et que tous les censeurs intrusifs et dictatoriaux du même acabit se mêlent de ce qui les regarde : l’IVG n’est une obligation pour personne, autant que je sache !

    - Le fait de mener - ou de ne pas mener - une grossesse à terme est une décision capitale dans la vie de toute femme, elle se doit d’être strictement personnelle, mûrement réfléchie, et j’estime que nul n’a le droit d’interférer - ni dans un sens ni dans l’autre - car si on ne se contente pas d’être une femelle animale mettant bas, par hasard et de manière simplement répétitive, cette décision engage TOUTE la vie, aussi longtemps qu’elle durera, et mieux vaut la prendre quand on s’y sent vraiment prête...

    - S’opposer, de l’extérieur, à une IVG - comme s’opposer à la poursuite d’une grossesse - est donc à mes yeux - eh oui, j’ose penser différemment ! - une indécence morale et une intrusion abusive dans la vie de cette femme.

    - Quant à ma question, je vois avec plaisir qu’elle demeure encore sans réponse, tant il est incohérent de soutenir la VIE à tout prix lors d’une grossesse non désirée - pour des raisons que chacun doit décider en son âme et conscience et certainement pas en raison d’un quelconque diktat ! - tout en étant pour la peine de mort, car c’est AUSSI - et vous pouvez le tourner dans tous les sens - ôter la VIE !

    - Le summum de l’incohérence étant atteint par l’acceptation de la pilule abortive et le refus de l’IVG... :-D

    - Je viens sur E&R - après avoir lu "Dialogues désaccordés" d’AS - parce qu’il me plaît d’y venir - n’en déplaise à certaine ! - et il me plaît d’y venir parce que les articles sont très bien écrits, qu’ils défendent majoritairement des idées qui sont les miennes, et que ce n’est pas une secte, la preuve !

    Conclusion : certains devraient se rappeler la signification de la lettre R dans E&R, et se faire expliquer le sens de "lutte transversale" et de "lutte verticale"... ;-)

    @ tous

    Un enfant DOIT être désiré !!

    Un enfant et a le DROIT d’être désiré !!

    Et bonne année quand même !! ;-)

     

    • @ Frédérique, premièrement, c’est e.r ,et c’est ici que l’on voit la liberté d’expression ,les commentaires sont aussi très intéressants et instructifs, donc, un débat à aussi le droit d’être violent, et je vous sent aussi vous énerver un peu quand même, c’est naturel ! j’ai bien aimé la réponse de Marie a votre commentaire précédent sur ôter la vie par la peine de mort. Au moins vous avez compris que c’est loin d’être une secte, maintenant, ou se trouve la place de l’homme dans votre histoire de choix ? Vous savez les 46 chromosomes, les 23 hérités de la mère et les 23 hérités du père, vous êtes persuadés d’être tout puissante ? Quand j’ai mis un polichinelle dans le tiroir de mes femmes, je me suis soumis à elles pour les bébés à venir, le choix était éliminé du choix, je savais ce qui allait se passer. Vous ! Vous ne savez toujours pas ? Par la rééducation, vous croyez pas que l’on pourrait éviter le choix narcissique ?


    • @ Jérômeproudhon

      - Non, ce n’est pas e.r mais bien E&R - comme je l’ai écrit - et je vous invite à le constater de visu en vous rendant tout en haut de la page, pour y lire les lettres capitales inscrites dans le bandeau noir.

      - La logorrhée dont vous me parlez ne mérite pas d’être traitée en particulier, car sacrifier le devenir d’un enfant qui ne sera JAMAIS accueilli comme il le devrait - c’est à dire en ayant été CHOISI - quand il ne sera pas jeté à l’adoption - une fois né, et donc petit d’Homme en chair et en os - comme on se débarrasse d’un déchet, uniquement pour des idées, ne me semble ni le meilleur des choix, ni le plus intelligent, ni le plus moral : euphémismes...

      - Je ne vois aucun narcissisme dans le fait d’exiger le DROIT d’avoir été CHOISI pour TOUT enfant venant au monde.

      Et vous vous méprenez totalement en faisant de votre désir une réalité : je ne suis absolument pas énervée - loin s’en faut, car j’aime bien écrire et défendre mes idées - et par ailleurs, les gens sectaires me font toujours rire, mais de loin, car c’est bien souvent de la graine de dictateurs...


    • #2633154
      le 04/01/2021 par Pseudonyme crypté anonyme et visible
      Argentine : scènes de liesse féministes après la légalisation de (...)

      Frédéric
      - La logorrhée dont vous me parlez ne mérite pas d’être traitée en particulier, car sacrifier le devenir d’un enfant qui ne sera JAMAIS accueilli comme il le devrait - c’est à dire en ayant été CHOISI
      Donc c’est toi qui décide de qui peut naître ou pas ?
      Donc un Jean-Jacques Rousseau, Jean Marie Lepen, Pierre L’Arétin, Léon Tolstoï, auraient dû être avorté puisque ils deviennent orphelin ?
      Pas d’œuvre musicale de Ray Charles, non plus du coup ?
      Pas de Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé, non plus ?
      Pas de Saint Pie X, bref...
      Avec de tel sophismes, on aurait au moins la moitié de la planète en moins et une histoire mondiale bien pauvre
      C’est pas parce que tu n’es pas voulu, que tu ne feras pas de grandes choses, de grandes œuvres et que tu n’auras pas une belle vie avec de beaux enfants, c’est débile
      Moi même mon père a abandonné ma mère, qu’il a du en grosser a l’arrière d’une voiture, un soir de beuverie soixanthuitarde, ma mère m’a refilé à mes grands parents, qui eux me foutaient de temps en temps, chez un oncle, ou au centre aéré ou en colonie, (tout le monde c’est refilé le paquet) aujourd’hui, je suis père de famille nombreuse, mari, à mon compte, propriétaire etc...
      Un peu de sérieux, c’est pas toi qui choisit
      La vie c’est une part de mystère


    • @ FREDERIQUE



      Un enfant DOIT être désiré !!

      Un enfant et a le DROIT d’être désiré !!




      D’où sortez-vous qu’un enfant doive être désiré ? Vous croyez que la vie (que vous écrivez en majuscule) compte sur le choix des êtres vivants pour se reproduire ? La vie en général, et la vie humaine humaine en particulier, n’ont pas attendu la fin des délibérations de l’une ou l’autre pour recouvrir la Terre des pôles aux déserts. Car en réalité, aucun désir humain, aucune volonté humaine, n’est capable d’engendrer la vie. Vous croyez que c’est la force de votre désir qui fait battre votre coeur, qui vous fait respirer, qui fait monter votre lait, qui vous fait vous relever toutes les nuits quand votre enfant pleure ? Vous ne tiendriez pas une journée sans mourir d’épuisement. Mais c’est parce que la vie vous précède et passe par vous que vous pouvez faire tout cela. Vous n’êtes pas seule avec votre désir à décider chaque battement de votre coeur, chaque respiration ou chaque grossesse. Vous êtes précédée et vous ne faites qu’accompagner la vie en tentant de suivre son rythme. Vous parlez de "désir" mais qu’est-ce qui pousse les corps l’un vers l’autre ? C’est un désir aussi, mais infiniment plus fort que le désir individuel, qui dépasse de loin la volonté de la femme comme celle de l’homme. Je dis bien « comme celle de l’homme » car les hommes ne savent pas se retenir et sont dépassés eux aussi par l’appel qui se déclare dans leurs corps. Votre idée de désir individuel d’enfant est un fantasme complètement irréaliste. Il y a des enfants qui naissent et qui sont élevés dans la jungle, dans le désert ou sur la banquise, dans des cavernes, en temps de guerre, dans des camps de réfugiés, vous croyez que c’est une décision volontaire des parents qui leur donne la force de les élever dans ces conditions épouvantables ? Une décision individuelle ne peut qu’accompagner la vie ou s’y opposer, enfin, s’y opposer quand c’est un embryon sans défense parce que si vous voulez aussi supprimer un adulte, vous verrez là aussi l’énergie que la vie peut déployer pour se défendre et se conserver.

      Votre idée de « désir » est tout à fait subjective, elle ne repose sur rien de réel. Si encore elle était subjective et vraie, mais elle est fausse. D’ailleurs vous en arrivez à justifier l’avortement par le « droit » de l’enfant : c’est donc bien d’un meurtre dont vous parlez, et votre subjectivité n’a vraiment pas les idées claires...

      Marie


    • @ Pseudonyme crypté anonyme et visible

       ?!

      Absolument pas !!

      C’est à chaque femme, et à elle seule de choisir : rien, ni personne, ni aucune loi ne devrait pouvoir forcer une femme à être mère, ou à ne pas l’être, une femme n’étant pas un animal.

      Je ne fais donc pas partie de ceux qui exigent de pouvoir les y forcer, et je m’en porte très bien.

      Par ailleurs, être traité comme un vulgaire paquet que chacun se refile pendant toute son enfance - même si l’on a une vie que l’on estime réussie - ne peut que laisser une trace douloureusement indélébile, qui ne s’effacera donc jamais - ce que ne mérite aucun être humain - et l’on est alors contraint de "faire avec"...

      Donner la vie est une chose facile et brève - parfois même faite par lâcheté... - aimer son enfant parce que l’on a choisi de le mettre au monde en est une autre, celle-ci durera aussi longtemps que l’on vivra, elle constituera la base primordiale et indispensable à laquelle tout enfant devrait avoir droit , et c’est le priver de ce droit fondamental pour tout être humain, qui est un crime !

      Et je vous souhaite - très sincèrement - beaucoup de bonheur à venir, pour compenser un tant soit peu le mal qui vous a été fait, en vous privant du droit irremplaçable d’être aimé d’emblée par celle qui vous met au monde !


    • #2633586
      le 04/01/2021 par Pseudonyme crypté anonyme et visible
      Argentine : scènes de liesse féministes après la légalisation de (...)

      FREDERIQUE
      C’est débile plein d’enfants et plus encore à notre époque, naissent dans des familles où il y a des drames, des problèmes, des malheurs
      Et ceux qui ont vécu bien avant ont perdu des parents pendant la guerre
      Ça laisse des traces, certes, mais la vie est un apprentissage, avec ces joies, ces peines, ces aléas, ça n’empêche en rien d’être heureux.
      Ça c’est le logiciel pleureuse, ce qui ne te tue pas te rend plus fort
      Et tout dépend si tu t’en sers pour pleurer ou pour avancer
      Soral en a fait une force, Yann Moix en chiale, tout dépend de toi
      La mode est à la Chialerie, affronter ou revendiquer des malheurs, avancer ou geindre
      C’est un choix
      Amicalement je ne suis pas d’accord avec toi
      Bonne continuation


    • « rien, ni personne, ni aucune loi ne devrait pouvoir forcer une femme à être mère »

      Bientôt on nous dira "rien ni personne ni aucune loi ne devrait pouvoir forcer une femme à être une femme, ou un homme à être un homme"

      Ah... On me dit dans l’oreillette qu’on nous le dit déjà. Autant pour moi.


    • Plein de gosses naissent dans de bonnes et bien riches familles et une fois adulte, se droguent, dépriment, se fouttent en l’air, tu racontes n’importe quoi
      C’est toi qui a les rênes de ta vie, une fois en âge... Ou tu pleures en regardant ton passé, toute ta vie ou tu décides de regarder devant et d’avancer


    • @ FREDERIQUE



      Je ne vois aucun narcissisme dans le fait d’exiger le DROIT d’avoir été CHOISI pour TOUT enfant venant au monde.




      Le droit de l’enfant comme de tout être humain est de vivre. Mais comme vous êtes obsédée par vous-même et que la valeur suprême pour vous est d’être désirée, vous croyez qu’on peut tuer un enfant non désiré. Votre valeur suprême d’être désirée porte le nom précis de « narcissisme ».

      Mais l’enfant se contrefiche d’être désiré, il n’est pas narcissique comme vous, il aimerait seulement qu’on le laisse vivre. Il se débrouillera sans vous, sans votre « choix » et sans votre « désir » pour mener sa vie. Et même, il n’aspirera qu’à ce moment où il pourra enfin échapper à l’étouffement, à l’étranglement dans lequel vous le tenez avec votre « choix » et votre « désir », à cette prison dans laquelle vous prétendez le tenir enfermé.

      À titre personnel, je peux vous garantir que ma priorité n’est pas d’être désirée, je m’en tape, je trouve même cela d’une extrême vulgarité, je ne suis pas comme vous une instagrameuse mendiant des like, des compliments, des coeurs et du désir. Mon seul souhait est qu’on ne me retire pas ceux que j’aime - ma famille, mes amis, ma ville, mon pays, qu’ils vivent et je puisse les continuer à aimer. Mais être désirée : je ne me suis jamais barbouillée la bouche de rouge à lèvre, pute n’est pas mon métier... je n’ai jamais eu cette ambition.

      D’ailleurs, c’est une excellente idée que vous avez eu : tartiner du rouge à lèvre sur la bouche des embryons pour qu’ils puissent être « désirés » et ainsi justifier leur existence... magnificence... noblesse... on respire l’air pur à pleins poumons...

      Marie


    • @ FRÉDÉRIQUE

      Je remarque aussi la tournure de vos maximes : « Un enfant DOIT être désiré !! Un enfant a le DROIT d’être désiré !! »

      Vous auriez pu écrire « Les parents DOIVENT désirer leur enfant !! » mais vous avez préféré l’autre tournure, celle qui fait de l’enfant le sujet et l’acteur... Comme si c’était de sa responsabilité à lui d’être désiré et de vivre ou de ne pas être désiré et de mourir... Il devait être désiré, mais il n’a pas réussi à l’être et donc finalement il a été tué...

      Je remarque encore cet autre point, plus essentiel, que vous supposez avec vos maximes totalisantes que c’est dans l’intérêt de l’enfant non-désiré qu’on doit le tuer. L’enfant « non choisi », l’enfant « non désiré », l’enfant « trisomique »... c’est toujours dans l’intérêt de l’enfant que vous dites qu’il faut le tuer. Et s’il faut « exiger le droit d’avoir été CHOISI pour TOUT enfant venant au monde » comme vous dites, il faut donc qu’AUCUN enfant non « CHOISI » ne vienne au monde.

      Vous supposez qu’on tue l’enfant dans son intérêt à lui et aussi qu’on doit le tuer, qu’on a l’obligation de le tuer.

      Les mots que vous employez sont « DROIT », « DEVOIR », « TOUT » (universalité), « IL FAUT EXIGER » (nécessité), vous auriez pu nuancer, vous souvenir que la vie humaine n’est pas un terrain aussi implacable que les mathématiques, mais vous avez choisi les énoncés les plus nécessaires. J’ai une grande réticence à psychologiser les débats mais là, quand on prétend qu’on tue une personne dans son intérêt et qu’on la tue par obligation, il devient impossible, raisonnablement, d’accorder la moindre présomption de bonne foi à l’auteur de ce discours. Personne de sensé ne peut donner le moindre crédit à ce genre d’affirmation. Même quelqu’un n’ayant pas reçu d’éducation verra l’arnaque et ne mordra pas à l’hameçon... « Je le tue dans son intérêt à lui et j’y suis forcé par le droit, le devoir, l’universel et la nécessité... » La réaction de bon sens est de rire au nez de celui qui tient ce discours... Mais le discours réaliste, c’est « je le tue parce que ça m’arrange », là oui, on veut bien y croire.

      L’enfant tué, il devait être désiré, mais il n’a pas réussi, c’est aussi un peu de sa faute... s’il avait su se rendre désirable comme un chien dans un refuge échappe à la piqûre mortelle parce qu’il a su faire docilement un sourire aux visiteurs venus pour le « CHOISIR »... En fait, vous parlez des enfants comme des chiens proposés à l’adoption dans les refuges...

      Marie


  • Ne connaissant jusque là que de nom le mouvement américain Pro-life et son triste copié-collé français appelé Pro-vie, me voilà maintenant confortée dans l’idée que le Mal nous viendra toujours de cet axe américano-sioniste, qui n’aura eu de cesse de martyriser le Monde au nom de sa Pax americana, depuis plus de 70 ans.

    Quel stupéfiant déversement d’invectives, de haine rageuse, d’accusations des plus ineptes, et de délires hystériques allant de la proposition de me ré-éduquer - "philosophie" des pires dictatures de par le Monde... - jusqu’à l’indécente et perverse ineptie consistant à me prêter l’idée folle de vouloir peindre de rouge à lèvres la bouche des fœtus - sans doute une pathétique émule des horreurs d’un Francis Bacon... - moi qui n’aime que la lumière des Impressionnistes...

    Et quand je pense que ce bas-fond intellectuel et moral, pataugeant dans l’incohérence la plus totale, puisque prêt à tuer au nom de sa soi-disant défense de la vie - comme ce fut le cas de l’autre côté de l’Océan contre des médecins pratiquant l’IVG - je me dis que j’ai de la chance de vivre dans un pays sécularisé, où la Foi n’est plus une obligation - sous peine d’hérésie, suivie de mort - mais se pratique librement, dans la conscience de chacun de ses habitants, et je m’interroge - avec un indicible effarement - sur le fait que les adeptes de cette secte mortifère aient le front d’oser prétendre agir au nom du Christ.

    Comment cette figure lumineuse par excellence, qui éclaire encore aujourd’hui la majeure partie du Monde, dans laquelle baigne toute notre culture, et qui a prêché l’humilité, le pardon ainsi que l’amour du prochain, peut-elle bien avoir été préemptée rageusement par ces petits suppôts de l’Inquisition, elle qui a emprisonné, torturé, dressé tant de bûchers pour des pseudo sorcières dans toute l’Europe - au nom soi-disant de la Foi... - et j’en viens à me demander s’ils ne seraient pas tombés - eux aussi - du "côté obscur de la Force"...

    "Hâtons-nous d’en rire, avant que d’avoir à en pleurer !" - Amen !

     

    • Pour toi l’amour du prochain, c’est une IVG ?
      On croit rêver
      T’as pas honte de dire tout et n’importe quoi, dans tes com’


    • Tournez la chose comme vous voulez mais si vous prenez l’angle des évangiles et de l’esprit du Christ vous vous méprenez doublement.
      Comme vous l’avez très bien cité dans un autre commentaire, Jésus a dit à la femme adultère « Je ne te juge pas, va et ne pèche plus ». Il ne lui dit pas "c’est ton droit ma belle, prend ton pied, l’essentiel c’est que tu sois heureuse/consentante".
      Dans sa lettre aux romains, Paul écrit « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. »

      Comprenez bien que ceux qui s’indignent contre l’avortement institutionnalisé aujourd’hui sont dans la continuité de l’esprit du Christ qui s’est tenu face à l’institution qui demandait la mise à mort de cette femme.
      Tout comme aujourd’hui, le puissant dictat de la société moderne demande la mort de l’être humain à naître s’il ne répond pas aux nouvelles exigences sociales. Personne ici ne dit qu’il faille lapider les femmes avorteuses.

      En revanche, vu votre conformisme, probable que vous auriez eu fait parti de ceux qui approuvaient totalement et même défendaient la règle de mise à mort des femmes adultères en ce temps là.

      À la différence qu’au moins cette loi, bien que cruelle, avait pour mérite de servir de garde fou et pour effet de maintenir un certain ordre.
      Là où les lois pour l’IVG encouragent les fous et ouvrent la boîte de Pandore.


    • Ma pauvrette, ici c’est un lieu de débats
      Et ça reste que des mots
      Qu’il y ait des cons, des moins cons et des pas du tout con, c’est le principe du débat (sinon débat avec des convaincus, qui sont d’accord avec toi, entre convaincus)
      Et si tu n’es pas capable de comprendre, que certains ne soient pas d’accord sur le fait, que broyer, décapiter un fœtus innocent, c’est pas une liberté, alors faut pas débattre
      Tu veux un monde parfait, mais ni le monde, ni la société, ni aucune communauté humaine n’est parfaite
      Tu es idéaliste, un enfant devrait être fait par un couple parfait, qui s’aime, qui est économiquement stable et ça a vie, dans un foyer aimant, à l’abri de tout, ça n’existe pas
      Aucun endroit, aucune famille aucun être ne peut promettre cela
      Il y a des choses que l’on ne maîtrise pas, entre autres la santé, les accidents, les catastrophes, les crises économiques, les guerres et surtout l’amour
      Donc personne ne pourrait faire d’enfants si on t’écoute
      Un peu de sérieux
      La vie est un mystère et encore heureux
      Si on venait au monde sans aucun risque, ou serait la beauté de réussir sa vie, d’entreprendre, de fonder un foyer, de construire des projets ?
      Le fait même pour une femme d’accoucher est un risque
      Mon épouse et moi avons perdu un de nos enfants, ça fait parti de la vie
      On y pense chaque jour, mais faut continuer à vivre
      La vie c’est un cheminement avec ses bonnes et mauvaises surprises, avec ses joies et ses peines, ses accidents et ses réussites
      Tout le mystère de la vie
      Si toi,, tu décides, de la vie ou de la mort d’un être... tu te prends pour Dieu
      Tu peux être dans le besoin aujourd’hui et demain être riche, tu peux être en pleine santé aujourd’hui et mourir demain
      C’est pas toi qui décides
      Amicalement


    • @FRÉDÉRIQUE



      me prêter l’idée folle de vouloir peindre de rouge à lèvres la bouche des fœtus




      Vous pensez que ne pas « être désiré » justifie la mise à mort de l’embryon. C’est « être désiré » qui décide selon vous de la vie ou de la mort d’une personne. Vous donnez ainsi à « être désiré » une importance extravagante et ce besoin porte aussi le nom de narcissisme. Si l’embryon n’est pas désiré, il risque la mort selon vos principes narcissiques, et la seule manière pour lui de sauver sa vie serait de se rendre désirable : qu’il se barbouille donc de rouge à lèvre et enfile même des porte-jarretelles... S’il peut ainsi se rendre désirable et désiré, il vivra peut-être... S’il achète aussi des amis sur facebook et peut prouver qu’il a reçu des milliers de like, éventuellement, il vivra... C’est vous qui faites du narcissisme un critère de vie ou de mort :

      « Un enfant DOIT être désiré !! Un enfant et a le DROIT d’être désiré !! »

      Vous feignez de vous offusquer de la laideur des prolongements possibles de votre idée narcissique, mais elle est déjà vulgaire en elle-même. Un enfant a d’abord l’instinct de vivre, la grâce d’être précédé et dépassé par la vie... Vous martelez avec des majuscules les idées de « DEVOIR » et de « DROIT » et les accouplez à celle de « NARCISSISME », chère « FRÉDÉRIQUE »... pour engendrer une sorte de cauchemar totalitaire, tout raide, tout desséché et sclérosé (avec des fantasmes aussi d’autarcie et de contrôle). Le droit au narcissisme, le droit à l’amour, le droit au bonheur... ce sont des revendications utopistes et imbéciles... « Ma soeur est belle, elle est heureuse avec son mari et ses enfants, et moi je suis moins belle, seule et malheureuse, mais moi aussi j’ai droit d’être désirée, moi aussi j’ai droit au bonheur ! C’est injuste, c’est dégueulasse, vous êtes tous des salauds ! » Quand l’embryon n’est pas désiré, on peut le tuer en silence, mais quand la femme occidentale n’est pas désirée, elle se teint les cheveux en bleu ou rose, sors nue avec un mégaphone et hurle dans les rues, elle fait tout un cirque pour attirer l’attention sur elle... C’est une misère, une grande bassesse, oui, votre « droit d’être désiré »... c’est très laid, et effectivement, c’est bien le même monde de sclérose et de cruauté qu’on voit chez Bacon (les peintres féconds, eux, ne peuvent s’empêcher de faire aussi partout des enfants - je le sais d’expérience -, ils ont cette généreuse vitalité sudiste dont parlait Bardèche).

      Marie


    • Si tu n’es pas désiré, ni d’accord avec Frédérique, tu es forcément le mal
      Il faut donc t’aspirer et te broyer pour sauver ton humanité en faisant de toi une crème anti-rides


Commentaires suivants