Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Asselineau pronostique la victoire de Marine Le Pen en 2022, qu’il qualifie de "fausse opposante"

Alors que la présidentielle approche, François Asselineau pronostique la victoire de Marine Le Pen car il y a « des forces qui trouvent intérêt à ça ». Mais, selon lui, elle décevra ses électeurs puisqu’elle arrivera au pouvoir sous les contraintes sans pouvoir « changer grand-chose ».

 

Dans une interview accordée à Sputnik, François Asselineau estime que Marine Le Pen est une « fausse opposante » que l’oligarchie aidera à remporter la présidentielle de 2022 sous les contraintes du pouvoir.

Il reproche à Marine Le Pen d’avoir complètement révisé son programme en ce qui concerne la sortie de l’Union européenne, de l’euro, de l’OTAN, sur l’espace Schengen et la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’Homme. Selon lui, son programme n’est pas celui « d’un mouvement d’extrême droite ».

« Nous sommes près de penser que l’oligarchie a décidé que c’est Marine Le Pen qui sera la prochaine présidente. Je n’en suis pas certain, mais il y a quand même beaucoup d’éléments qui donnent à le penser », indique-t-il.

Pour soutenir sa théorie, il cite les « gens d’une grande influence dans les médias ou dans la réflexion de la scène politique » comme Jacques Attali « qui a osé comparer Madame Le Pen à Mitterrand il y a quelques semaines » ainsi que les propos d’Hidalgo, de Lagarde et de Montebourg sur sa victoire.

 

Un « pouvoir factice »

Le président de l’UPR pense qu’il y a « des forces qui trouvent intérêt à ça », car « si madame Le Pen est élue, cela réglera le problème du Rassemblement national en France comme a été réglé le problème de l’ultragauche en Grèce ou de l’extrême droite en Italie en faisant participer au pouvoir, mais à la seule condition qu’ils acceptent toutes les contraintes du pouvoir ».

Pour lui, il s’agit d’un « pouvoir factice », puisque « toutes les grandes décisions sont prises à la Commission européenne, à la Banque centrale européenne de Francfort, à la Commission européenne à Bruxelles et à l’Otan, c’est-à-dire à Washington ».

« Au total ce que nous disons dans notre mouvement politique, c’est que si Madame le Pen est élue, il y aura une déception tout à fait énorme au bout de six mois-un an dans la population qui l’aura élue, parce que les Français se rendront compte qu’elle ne peut pas changer grand-chose. »

En outre, il y a une « volonté en ce moment de faire croire aux Français qu’ils vont pouvoir se défouler en 2022 en votant pour Madame Le Pen ». François Asselineau estime que le schéma de manipulation d’opinion est engagé pour faire croire à la population « qu’il n’y a pas d’autre opposition que celle qui est mise en avant » alors que des partis comme l’UPR font l’objet de persécutions médiatiques.

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

84 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Je voterais UPR / Asselineau, comme toujours depuis 10 ans.
    Le scepticisme sur l’Union Européenne augmente et c’est une bonne chose.
    Je ne m’arrêterai en si bon chemin !

     

    Répondre à ce message

  • dernier essai pour Marine Le Pen après normalement c’est la retraite, Marion prend sa place ....Macron gagne pour moi....

     

    Répondre à ce message

  • Marine est programmée par le tout Paris depuis déjà quelques années et bien avant 2017 pour s imposer en 2022. Mais pour le camp des patriotes , ce n est pas forcément une bonne nouvelle sauf si elle nous la joue a la Poutine

     

    Répondre à ce message

  • Ce serait une bonne chose.. pour les adhérents RN, qui comprendront enfin la tartufferie.
    Quant aux autres, un candidat ou un autre ne peut que nous tirer vers le fond de l’abîme.
    Je ne sais qui a dit ne comptez que sur vous mêmes.
    Comment pouvons nous croire encore aux élections, au sauveur ?

     

    Répondre à ce message

  • Rabâcher sans cesse que Marine va gagner, ne serait-ce pas plutot un moyen de mieux faire accepter un report des présidentielles à tous ceux qui, même s’ils n’aiment pas Macron, ne veulent surtout pas du RN ?

     

    Répondre à ce message

  • #2744291
    Le 12 juin à 04:19 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Asselineau pronostique la victoire de Marine Le Pen en 2022, qu’il qualifie (...)

    la plupart des gens ne vont plus voter

    qui croit encore en ce truc-là

    l’autre jour dans l’avenue, ils essayaient de distribuer des prospectus

    leur gueule de con, avec leur plus beau sourire
    bernard tapis

    que des personnes âgées,
    avec probablement, un slogan d’avenir

     

    Répondre à ce message

  • Ca papote ca papote ici, mais à la fin, tout le monde votera RN (et moi aussi) parce que finalement, que voter d autre qui ait une quelconque possible utilité ?

    Arrêtons de brasser de l air, comme disait Marielle de toute façon "je crois que vous n avez pas vraiment choix".

     

    Répondre à ce message

  • La république est donc parvenue à lier définitivement son destin à celui de la France...
    Avec une élection de MLP en 2022 et par conséquent la fin de la disqualification des courants politiques officiels - doublée d’une hausse probable des tensions sur la question de l’islam (les grandes manœuvres en banlieue étant la seule promesse tenable par le RN dans le triangle UE/OTAN/CRIF), tout cela risque fort de créer les conditions d’une sortie de route de la France dont l’ampleur est encore difficile à envisager.. Sans parler du contrecoup économique du Covid, qui n’a pas encore eu lieu..
    Les soulèvements populaires battant le pavé pour dénoncer "l’extrême-droite au pouvoir" seraient très difficiles à discréditer par le pouvoir et les médias eu égard aux poncifs républicains, et beaucoup de ceux qui, par loyalisme sans doute, ne pouvaient s’imaginer en venir aux dernières extrémités avec un gouvernement libéral/libertaire "respectable", pourraient être entraînés loin si c’est une Le Pen qui fait tirer sur eux au LBD40.
    Si, en revanche, Macron rempile.. la température continuera d’augmenter, la colère de sourdre sans à-coup, mais l’explosion sera sans doute différée grâce à l’ingénierie sociale. De toute façon, l’année 2022 sera très importante.
    Dieu sait mieux.

     

    Répondre à ce message

  • #2744496

    Pourquoi vous croyez qu’il y aura des élections ?

    Et pourquoi vous croyez qu’il y aura des candidats ?

    - Sur les "élections" : ce qui faisait la légitimité des élections (présidentielles) c’était le référendum. Car le référendum faisait de la nation l’arbitre des différends de la politique et/ou le décideur des grandes options nationales.

    Sans référendum dans la V République, il n’y a plus d’élections libres.
    Seulement des élections bananières.
    Jusqu’à ce qu’on atteigne 100% d’abstentions !

    - Sur les candidats : si le candidat n’est pas libre (de dettes, de menaces, d’emprunts, de chantages) Lapalisse nous confirmera, qu’en fait d’être candidat, c’est un otage.

    Aucun candidat qui n’a pas été acheté avec six zeros ne peut être élu : l’état profond qui a beaucoup plus d’intérêts que l’ensemble des candidats à l’élection, ne pourrait prendre le risque d’une perte de contrôle.

    La condition de la candidature, c’est la corruption : seuls ceux qui ont fait quelque chose e honteux peuvent être candidat au second tour.

    Et la condition de l’élection c’est d’être plus corrompu que son opposant.

    Si MLP a des chances d’être élue c’est parce qu’elle est plus tenue en 2022 qu’en 2017 et plus corrompue que EM en 2022 qu’en 2017.

    Nous n’élisons donc pas des candidats mais des otages.
    Et comme ils sont tous otages pour être corrompus, l’Etat profond sera toujours d’accord avec notre vote.

    C’est seulement si vous ne votez plus que l’EP va commencer à faire de l’huile
    Mais tant qu’on accepte de jouer et donc d eperdre,... ça va....

     

    Répondre à ce message

  • Ce sont tous de faux opposants...une vraie opposition ne peut pas exister en préservant les structures actuelles, foncièrement antidémocratiques !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents