Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Bertrand Dutheil de La Rochère soutient Marine Le Pen et répond à Chevènement

Mardi 27 septembre, Bertrand Dutheil de La Rochère, membre fondateur du MDC et ancien directeur de cabinet de J-P Chevènement, a annoncé son soutien à la candidature de Marine Le Pen* à la présidentielle. Il rejoindra son équipe de campagne en octobre.

« Dans Marianne 2, Jean-Pierre Chevènement se dit attristé par le soutien que j’apporte à la candidature de Marine Le Pen. Pour ma part, je ne veux pas avoir la tristesse d’être contraint de voter, au printemps 2012, pour un quelconque « bébé Delors ».

Ma prise de position serait due à un « grand désarroi ».

Je ne ressens aucun « désarroi », sinon le désarroi des Français devant la crise avec ses perspectives de chômage et de restrictions, sinon le désarroi d’un pays devant ses élites qui ont choisi une mondialisation sans frontière, sinon le désarroi d’un peuple qui, depuis quarante ans, se sent progressivement abandonné par une gauche qui a opté pour la « préférence immigrée ».

Je sais combien il est difficile, quand depuis des décennies on milite dans des organisations de gauche, de reconnaître que celles-ci sont aujourd’hui fourvoyées.

Alors, au-delà des clivages anciens, j’invite chacun à réfléchir. Il faut sortir la France de la nasse dans laquelle le « système du pareil au même » l’a enfermée.

Marine Le Pen est le seul candidat susceptible d’entreprendre l’indispensable restauration républicaine. »

*Le Front national a annoncé mardi le ralliement à la campagne présidentielle de Marine Le Pen d’un cadre parisien du MRC de Jean-Pierre Chevènement, Bertrand Dutheil de La Rochère, ce qui a entraîné son "exclusion immédiate" de ce parti.

Dans une "lettre ouverte aux républicains de gauche", publiée par le FN, M. Dutheil de la Rochère, premier secrétaire-adjoint de la fédération de Paris du Mouvement républicain et citoyen (MRC), estime qu’il ne faut pas se laisser "intimider par la bienpensance".

"Marine Le Pen est le seul candidat qui allie un programme républicain à une possibilité, bien que faible, de l’emporter", alors que Jean-Pierre Chevènement serait "inévitablement condamné à un résultat médiocre, inférieur à celui de 2002" (5,3%), analyse-t-il.

Adhérant au discours frontiste sur la sortie de l’euro, il estime aussi que "vouloir limiter le nombre de travailleurs étrangers en France, quand notre pays connaît depuis des décennies un chômage de masse, non seulement relève du bon sens, mais participe de la protection des salaires et de notre système social".

Le FN "n’est pas notre famille politique. Je n’y adhère donc pas. Mais, peut-être, pourrions-nous envisager de fonder notre propre formation ? Nous marcherions côte à côte, et nous gagnerions ainsi ensemble", conclut Bertrand Dutheil de La Rochère.

"Il est immédiatement exclu", a réagi à l’AFP le président du MRC, Jean-Luc Laurent. Selon lui, ce ralliement est un "épiphénomène". M. Dutheil de La Rochère "était en retrait depuis juin 2010, je l’avais fait remplacer au poste de premier secrétaire de la fédération de Paris pour mettre en avant la nouvelle génération et réaffirmer notre positionnement à gauche", a ajouté Jean-Luc Laurent.

Si le FN présente M. Dutheil de La Rochère comme un "ancien directeur de cabinet" de M. Chevènement, on fait valoir au MRC que "Jean-Pierre Chevènement ne l’a pas croisé depuis plus de dix ans". "Il n’a jamais été son directeur de cabinet et il n’est plus son collaborateur depuis 1993-1994", a-t-on encore précisé.

Marine Le Pen lance régulièrement des oeillades aux chevènementistes et à leur sensibilité souverainiste. Elle déclarait en juillet que M. Chevènement a "une analyse assez similaire" à celle du FN "sur une certain nombre de points". Le président d’honneur du MRC avait rétorqué n’avoir "nulle envie de gouverner avec Mme Le Pen".

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.