Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Birmanie : 22 morts dans des combats entre l’armée et des rebelles

Des combats entre l’armée birmane et des rebelles de la minorité ethnique kachin ont fait au moins 22 morts en avril dans le nord du pays, a annoncé l’armée dimanche, assombrissant les espoirs d’un accord de cessez-le-feu national.

L’État Kachin, à la frontière de la Chine, est le théâtre de la dernière guerre civile encore active en Birmanie, qui a déplacé des dizaines de milliers de personnes et porté une ombre sur les réformes du régime birman qui a succédé à la junte.

Huit soldats birmans, dont un officier, ont été tués dans des affrontements début le début du mois, selon un communiqué de l’armée publié dans le quotidien Myawaddy, qu’elle contrôle. Les militaires ont également retrouvés les corps de 14 combattants de l’Armée pour l’indépendance kachin (KIA).

La KIA, l’un des groupes armés rebelles les plus importants du pays, n’a pas fait de commentaires.

Selon des sources kachin, des milliers de villageois ont fui ces combats et trouvé refuge près de la frontière chinoise.

Les combats entre l’armée birmane et la KIA, qui avaient repris en juin 2011 dans le nord du pays après 17 années de trêve, avaient déjà déplacé quelque 100 000 personnes, selon l’ONU. Aucun bilan des affrontements n’est disponible.

Depuis la dissolution de la junte en mars 2011, le nouveau régime a conclu des cessez-le-feu préliminaires avec les principaux groupes rebelles des minorités ethniques, qui n’avaient pas pacifié leurs relations avec le pouvoir central depuis l’indépendance en 1948. Mais les discussions avec les Kachins ont été les plus difficiles.

Après des dizaines de rencontres infructueuses, le gouvernement et les rebelles kachins avaient finalement signé en mai 2013 un plan destiné à faire cesser les hostilités.

L’accord avait été salué comme une avancée majeure par le gouvernement, qui tente depuis de conclure un cessez-le-feu au plan national avec une coalition de groupes rebelles.

Une nouvelle séance de négociations est prévue début mai, mais elle pourrait être reportée en raison des nouveaux combats, a indiqué une source proche des discussions.

Le gouvernement du président Thein Sein a entrepris des réformes spectaculaires depuis la dissolution de la junte, libérant notamment des centaines de prisonniers politiques et permettant le retour au sein du jeu politique de l’opposante Aung San Suu Kyi, aujourd’hui députée.

Si cette transition a été largement saluée par la communauté internationale, les combats dans l’État Kachin, plusieurs vagues de violences meurtrières entre bouddhistes et musulmans, ainsi que le maintien de certaines lois répressives, ont tempéré cet optimisme.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • dommage que ça n’aille pas plus loin, l’état Cachin est plus ou moins indépendant, mais ils a des mines d’or et surtout des mines de Jade, le meilleur jade de la région exporté presque entièrement en Chine. je sais que les troupes gouvernementales Birmanes s’étaient emparé de ces mines il y a quelques années. ce serait intéressant de savoir ce qu’il en est aujourd’hui.
    ensuite il y a de l’agriculture et pas mal d’opium

     

  • Je tient à rappeler que les turcs ouïghours subissent la même répression en Chine


  • Ben, il est ou RAMBO JOHN . J


  • Salut

    je vie pas très loin, en Thaïlande, et a mon avis il fait quand même bien mieux vivre en Birmanie qu’au Cambodge ou au Vietnam
    au Vietnam quand tu est un Hmong c’est chaud pour ta life, voir même les blanc sont pas en sécurité dans se paye extrêmement xénophobe ^^

    la Birmanie c’est surfait
    ( il y a du pétrole et l’oncle same veut viré total comme elle à viré elf d’Afrique) on nous a fait un encore un filme,avec le gentil américains de service ( rambo)

    Tout le monde à entendu parler de Angor wat en France et pourtant personne connait la Birmanie
    Aller voir par vous même en vacance, Bagan et Sagaing c’est à couper le souffle
    http://www.youtube.com/watch?v=_8L8...
    http://www.youtube.com/watch?v=mqrP...
    venir à Bangkok en Thaïlande plutot que rangou (moins chere)
    et profiter pour voir Ayutaya et sukothai
    http://www.youtube.com/watch?v=L9_M...

    Pour moi le pire pays du coin sa reste le Cambodge, salaire de merde, violence, corruption
    malnutrition épidémie, insalubrité, aucun service publique, et puis le niveau culturel frise les pâquerettes, pire que bon nombre de pays d’Afrique.
    et sa empêche persane d’aller Ankor ...