Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Birmanie : après des mobilisations massives, la loi martiale décrétée à Mandalay

Le commandant en chef de l’armée est apparu pour la première fois à la télévision depuis le coup d’État, lundi. Il a promis la tenue de nouvelles élections législatives et la remise du pouvoir au vainqueur du scrutin.

 

[…]

Les généraux putschistes contestent les résultats des élections de novembre 2020, remportées par la Ligue nationale pour la démocratie (LND) – le parti de Mme Suu Kyi. Ils ont mis fin le 1er février à une fragile transition démocratique, en instaurant l’état d’urgence pour un an et en arrêtant l’emblématique dirigeante ainsi que d’autres membres de la LND. Depuis, plus de 150 personnes – députés, responsables locaux, activistes – ont été interpellées et sont toujours en détention, selon l’Association d’assistance aux prisonniers politiques (AAPP), basée à Rangoun.

Lundi, le chef de l’armée a promis la tenue de nouvelles élections législatives après la création d’une nouvelle commission électorale, et la remise du pouvoir entre les mains du vainqueur du scrutin. La junte formera une « démocratie véritable et disciplinée », a ajouté Min Aung Hlaing. Il a assuré que l’armée n’entendait pas gouverner le pays comme lors des nombreuses périodes de dictature militaire qu’a connues la Birmanie depuis son indépendance, en 1948. La politique étrangère restera inchangée, et les autres pays seront encouragés à investir en Birmanie, a poursuivi le général.

Cette allocution télévisée s’est tenue alors que des foules massives ont manifesté, lundi 8 février, pour la troisième journée de suite en Birmanie afin de protester contre le coup d’État. Plusieurs centaines de milliers de personnes, d’après diverses estimations, se sont notamment rassemblées à Rangoun, la capitale économique. Des manifestations ont également eu lieu dans de nombreuses autres villes du pays alors qu’un appel à la grève générale a été lancé par les contestataires.

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur lemonde.fr

 

Si vous avez raté le début, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Quand ce sont les Gilets Jaunes qui sont dans la rue pour défendre leurs droits légitime face à la torture fiscale : la loi martiale est une mesure juste, la violence policière n’existe pas et le pouvoir est d’autant plus légitime.
    Je ne crois pas une seule seconde aux "centaines de milliers" (et pourquoi pas aux millions ?) de manifestants dans les rues. Ceci dit, méfiance, avec quelques centaines de skinheads sur la place Maïdan à Kiev, ils ont réussi à imposer un pouvoir pro-UE-US-OTAN à la tête de l’Ukraine.
    Les institutions Birmanes ont intérêt à prendre garde et à ne pas hésiter à disperser cette foule haineuse par la violence et le sang, car c’est tout ce que comprennent les salariés de Soros.

     

  • Ah ben vous voyez le plan se déroule comme prévu ! Les démocrates qui ont frauduleusement gagner les élections de novembre ont été putschés par l’armée. Birmanie, Etats-Unis, c’est kif-kif à quelques milliers de kilomètres près.

     

  • L’armée qui restaure l’ordre et garantit le respect des conditions du vote démocratique.
    En théorie, c’est super. Et c’est ce que l’on aurait voulu pour les US.
    En pratique : qui va contrôler les contrôleurs ?
    C’est insoluble, et ça m’agace puisque la démocratie faisait au moins l’effort de respecter les peuples...
    En route vers le totalitarisme joyeux, avec ou sans casquette !

     

  • Puisse la Birmanie ne pas devenir une nouvelle Ukraine, car si cela arrivait, les troupes Indiennes et Chinoises, par anticipation, s’empareraient aussitôt de plusieurs régions du pays, voir du pays tout entier.
    Les occidentaux, via Aung San Suu Kyi, espèrent placer à la tête du Miyanmar un gouvernement de fantoches qui, à terme, permettrait aux islamistes de faire du pays une place qui menacerait sans cesse Chine & Inde en même temps.
    Ces deux pays ont de gros problèmes l’un comme l’autre avec les pions islamistes de l’occident (Ouïghours pour l’un, Kashmir pour l’autre). Pour l’occident, faire basculer la Birmanie dans son escarcelle serait un coup de maître majeur pour contrer la Chine & l’Inde à la fois et faire pression sur ces deux pays en même temps. C’est pour cela que l’armée Birmane joue le salut de son pays, là : soit elle ne cède pas à la fraude et garde le pouvoir au prix d’une petite effusion de sang (et donc la Birmanie reste indépendante), soit elle cède et elle passera alors, à terme, sous tutelle / occupation de l’Inde & de la Chine qui ne pourront pas permettre aux USA de faire de la Birmanie l’équivalent de Idlib à l’échelle de tout un pays.

    C’est peut-être ça le va-tout du vieux croulant de l’impérialisme US en fin de course : tenter de faire passer la Chine & l’Inde (les grandes puissances de demain) pour d’horribles puissances impérialistes en les forçant à envahir communément un de leurs voisins pour que les USA puissent passer, à partir de 2025 (date à laquelle la Chine aura achevé son ascension et pourra se passer l’argent occidental pour se moderniser) pour le champion de la liberté dans le monde d’après, face à "l’ignoble impérialisme Chinois" et justifier leur présence militaire dans le monde face à "l’hydre non-américain".

    Ils n’ont plus que ça ! Parce que même si les impérialistes permettent aux Rohingyas (derrière lesquels se cache Daesh (derrière lequel se cachent les mercenaires pro-occidentaux déguisés en islamistes)) de prendre Rangoon ... comment quelques poseurs de bombes pourraient déstabiliser des pays ayant chacun un milliard d’habitants ?
    Les impérialistes US savent qu’ils ne peuvent plus freiner l’ascension de la Chine et tentent de faire accélérer celle-ci dans son versant impérialiste.


  • La Birmanie c’est 57 millions d’habitants !
    [ pas sur que "Soros" puisse manipuler longtemps 100 milles habitants des grandes villes ]


  • Le modèle démocratique a bout de souffle.


  • C jamais bon pour le peuple quand c l’armée qui prend le pouvoir même si la Birmanie n’a jamais été une démocratie comme on l’entend !

     

    • ben voyons, l’armée quand c’est Nasser, Kadhafi, Chavez ou Sankara c’est pourtant positif non ?
      En fait tout dépend des motivations des militaires (sauver le pays où se partager le gâteau) Et bien ayant connu la démocratie et la dictature militaire en Thailande, mon choix (ainsi que celui de la majeure partie de la population est vite fait : avec l’armée la vie est paisible , elle évite toutes les tensions sociales et politiques en répondant rapidement aux besoins de la population et surtout elle ne trahira jamais son pays (au contraire des politiciens).
      cela dit, il y a de la corruption dans l’armée, mais en fait bien moins importante que celle des politiciens quand ils ont les coudées franches. donc même là dessus on y gagne.
      Et enfin pour ce qui est de la gestion du covid sans faire chier la population tout en la protégeant je leur donne vraiment la médaille d’or question efficacité et souplesse. (Il faut dire aussi le roi ne supporte pas de voir une personne masquée en sa présence)


  • Un coup d’État militaire intervient généralement lorsque la confiance accordée à un gouvernement et à son chef est rompue, cela amène à une dictature souvent violente. Néanmoins, la corruption et la traîtrise des dirigeants le sont tout autant, malheureusement et quelque soit la situation, le Peuple est pris en otage.


  • On dira ce qu’on voudra, mais je pense que tous ces peuples d’Asie ou d’Afrique étaient plus heureux, ou au moins plus tranquilles du temps des odieux colonisateurs européens !

    Que ce soit la Birmanie, le Viet-nam, l’Angola ou l’Algérie, seuls les plus vieux de ces pays-là se souviennent combien il faisait bon vivre autrefois, où il y avait de quoi manger, où la paix régnait, où on pouvait se faire soigner, souvent gratuitement par des médecins et des religieux ou religieuses paumés en pleine brousse ou jungle...

    Le droit des peuples à disposer d’eux-même... quelle blague ! l’Histoire nous montre bien qu’il y a bien peu de peuples à en être vraiment capables !

    Je termine en précisant bien que mon propos n’est nullement une défense ou une nostalgie du colonialisme, mais juste un petit rappel de quelques vérités premières, même si ça ne plaît pas à tout le monde...

     

    • Non il ne faisait pas bon vivre en Algérie pour un Algérien à l’époque de la colonisation, tout comme il ne fait pas bon vivre pour un Algérien dans son pays actuellement. Le pays de cocagne, c’était pour les colons, les pieds-noirs ainsi qu’une petite fraction des autochtones (l’embryon de bourgeoisie) vivaient eux une vie normale selon nos standards actuels, et l’immense majorité était dans la merde.

      Sérieux


    • @Aprol, décidément, les préjugés ont la vie dure.

      Sans vouloir faire un hors sujet, je tiens à vous informer d’un point de vue statistique en ce qui concerne les pieds noirs, pour qui, selon vos propos, l’Algérie était un pays de cocagne.
      "3% d’européens avaient un niveau de vie supérieur au niveau moyen en France, 25 % disposaient d’un niveau égal, et 72% en avaient un inférieur de 15 à 20%"
      (Louis de Saint-Quentin, l’Algérie inconnue, Alger, avril 1957).
      Cette statistique est à comparer au train de vie des français de métropole des années 50, pays encore sous le coup de la seconde guerre mondiale, autrement dit, pas bien folichon.
      Restons sérieux.


    • @abcd
      Puisque vous avez l’air d’aimer les statistiques voici des bonnes :
      En 1962 à l’indépendance de l’Algérie, 90 des "indigènes " étaient...analphabètes !!!
      Je vous invite à lire Camus et sa description de la misère noire en Kabylie lors de la gentille colonisation.


    • @Mustang,

      Mais je ne dis pas le contraire, nos deux statistiques sont bonnes. Je souligne juste que l’Algérie était loin d’être un eldorado pour les français.
      Ça c’est de la propagande cégétiste. Seule une infime minorité s’est gaver. Ceux ci n’ont rien perdu et sont partis bien avant 62 !
      Bonne journée.


  • Je persiste à croire que les US vont tirer profit de ce coup d’état, même si apparemment ils n’en sont pas à l’origine : déjà ils parlent de sanctionner quiconque coopérerait avec la junte militaire, ce qui revient surtout à sanctionner la Chine très impliquée au Myanmar avec son projet des Routes de la soie (deux pipelines stratégiques de gaz et de pétrole, 3 zones économiques spéciales à Kyaukphyu + port en eaux profondes à Rakhine etc).
    N’oublions pas également que Xi s’était déplacé en Birmanie en janvier 2020 pour apporter son soutien implicite à Aung San Suu Kyi dans sa lutte contre les Rohingyas, donc cette situation n’a rien d’avantageux pour Pékin.


  • #2662889

    Résumons, l’agent de la CIA/MI6 sous Obama rétablit la démocrassie en Birmanie et la CIA de Bidon organise maintenant un coup d’Etat sur son sol pour le virer à grands coups de pompes dans le cul, logique !

    Autre hypothèse, mais ce n’est qu’une hypothèse, bien entendu.
    Après la prise de contrôle sanglante de Langley par l’armée américaine au printemps 2017, Donald Trump met un terme aux crimes contre l’humanité commis par elle dans l’intérêt du NOM.
    Les pédo-satanistes qui ont perdu leurs fournisseurs tentent de se maintenir à la faveur de l’élection truquée du 08 novembre 2020 et l’Oncle Donald en avise ceux qui l’ont aidé dans sa lutte contre les trafics d’êtres humains. On remarquera que "l’adrénochrome" faisant défaut aujourd’hui, nos belles démocrassies votent maintenant la légalisation de l’avortement à terme... Un hasard, là encore.

    Mais au fait, combien de "catastrophes naturelles" un 11 septembre, un 26 décembre ou un 11 mars depuis l’arrivée de Donald Trump à la maison Blanche ? Zéro !
    Combien de liners au pilote suicidaire ou à la disparition mystérieuse depuis 2017 ? Zéro !

    Allons jouer au loto, ça paye bien le hasard !

     

    • @ Heureux qui, comme Ulysse...

      Bien le bonjour.
      Pour rester temporairement chez l’oncle Sam, j’ai du mal à saisir cette histoire de tours jumelles.
      Mais je regarde peut-être dans la mauvaise direction, c’est fort possible.


    • #2663327

      @ Henri Laborieux

      je ne sais si vous faites allusion aux trois tours du WTC qui se sont effondrées le 11 septembre, mais comme je l’ai déjà dit, le crime a profité à beaucoup d’acteurs. Cela a permis de faire en sorte que le mobile principal ne soit jamais abordé, que ce soit dans la version officielle, l’opposition contrôlée, ou les théories complotistes souvent justes mais non exclusives entre elles pour autant.

      En ce qui concerne la période actuelle, sachez que la censure est nécessaire et qu’il faut considérer qu’il n’y a pas que "la modération" qui contrôle ce qui est diffusé ici ; et je ne dis pas cela pour m’en plaindre.


    • @ Heureux qui, comme Ulysse...

      Je parlais plutôt de la "période actuelle".
      J’aurais pu rajouter un mot clé mais je ne voulais pas créer de malaise.
      Mais ca n’a pas trop d’importance, de toute facon, je ne pense pas pouvoir en apprendre beaucoup plus en l’état actuel des chose (censure oblige), je voulais juste m’assurer que j’avais correctement interprété un de vos message précédents.
      Bien à vous


  • Pourquoi cette fixette, cette obsession, tout ce raffut, tout ce foin, ce barouf sur la Birmanie des militaires par les Occidentaux ? Il y a plein de régimes dictatoriaux soutenus par les Occidentaux depuis des décennies sans que cela ne dérange les grandes consciences universelles en Occident ?


Commentaires suivants