Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’armée prend le pouvoir en Birmanie, la dirigeante Aung San Suu Kyi arrêtée

L’armée birmane a pris le pouvoir lundi 1er février lors d’un putsch contre le gouvernement démocratiquement élu d’Aung San Suu Kyi, arrêtée de même que d’autres hauts représentants de son parti la Ligue nationale pour la démocratie (LND) lors d’opérations menées à l’aube.

 

 

L’armée birmane a annoncé ce lundi qu’elle décrétait l’état d’urgence pour un an dans le pays après avoir arrêté plus tôt dans la journée plusieurs hauts dirigeants en réponse à ce qu’elle dénonce comme une fraude lors des élections législatives de novembre dernier.

Le pouvoir est transféré au commandant en chef de l’armée, le général Min Aung Hlaing, a indiqué l’armée dans un discours diffusé sur sa chaîne de télévision.

Le porte-parole de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) au pouvoir a déclaré plus tôt à Reuters que la dirigeante Aung San Suu Kyi et plusieurs hauts représentants du parti ont été arrêtés à l’aube.

Les lignes téléphoniques de la capitale Naypyitaw et de la plus grande ville du pays Rangoun semblaient coupées, tandis que la télévision publique a cessé de diffuser, évoquant sur Facebook des « problèmes techniques ».

 

 

​Le nouveau Parlement devait siéger dans la journée pour la première fois depuis les élections législatives remportées massivement par la LND, un scrutin considéré comme un référendum sur le gouvernement démocratique d’Aung San Suu Kyi.

Selon des témoins, des dizaines de soldats ont été déployés devant la mairie de Rangoun et les services de téléphonie mobile de la ville, dont les connexions internet, ne fonctionnaient plus. L’accès à internet a fortement chuté dans les premières heures de la journée, a indiqué le service NetBlocks qui fournit des données sur les activités en ligne.

 

 

​Aung San Suu Kyi, le président de la LND Win Myint et d’autres cadres du parti ont été « pris » aux premières heures de la journée, a déclaré par téléphone à Reuters le porte-parole.

Ces arrestations sont survenues après plusieurs jours de tensions croissantes entre le gouvernement civil et l’armée, laissant craindre un coup d’État.

 

Plusieurs jours de tensions

Aung San Suu Kyi, 75 ans, lauréate du prix Nobel de la paix, est arrivée au pouvoir en 2015 à l’issue d’une victoire massive lors des élections législatives, faisant d’elle une héroïne de la démocratie après plusieurs décennies de règne de l’armée.

L’image de Suu Kyi sur la scène internationale a toutefois été ébranlée par la campagne de répression lancée par l’armée birmane en 2017 contre la minorité musulmane des Rohingya.

 

 

​Les tensions dans le pays se sont amplifiées la semaine dernière quand un porte-parole de l’armée a refusé d’exclure l’hypothèse d’un coup d’État, tandis que le général Min Aung Hlaing avait soulevé la possibilité d’abroger la Constitution.

Par la suite, l’armée avait semblé faire machine arrière, assurant le 30 janvier qu’elle respecterait et protégerait la Constitution.

En amont de l’entrée en fonction de la nouvelle législature, des chars d’assaut avaient été déployés la semaine dernière dans certaines rues tandis que des manifestations en soutien à l’armée avaient été organisées dans plusieurs villes.

La commission électorale birmane a rejeté jeudi les accusations de fraude électorale formulées par l’armée, confirmant les résultats des élections législatives.

La Constitution publiée en 2008 après des décennies de pouvoir militaire prévoit que l’armée dispose de 25 % des sièges au Parlement et contrôle trois ministères clés au sein de l’administration d’Aung San Suu Kyi.

Analyse du cas birman

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

65 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Une salope mondialiste en moins !!!
    Puisse Trump faire pareil avec le pédophile gâteux qui risque de nous faire entrer avec lui dans la 3e guerre mondiale !!

     

    • Euh, pour ton info, Trump a été éjecté... à moins qu’il dirige toujours le pays dans un bunker tenu secret et qu’il nous concocte encore un plan génial pour sauver l’humanité !


    • @Rantamplan:qui vivra verra ;-)


    • @ Gauthier Perlouze

      Je me méfierai si j’étais vous. Un coup d’état militaire : ça peut amener aussi bien un De Gaulle qu’un Pétain. Donc, quitte ou double.

      Aung San Suu Kyi, qui avait été louée par la médiacratie occidentale, a bien trahi celle-ci lorsqu’elle a renouvelé sa volonté de défendre son peuple contre la menace que ferait peser Daesh via les Rohingyas (on peut vouloir le bien de ce peuple, mais le fait est que cette ethnie a été majoritairement, pour les colonisateurs Britanniques, ce que les Harkis ont été à l’armée Française en Algérie) et en refusant toutes les lubies occidentales (légalisation du mariage gay, PMA/GPA, etc.)

      Il vaudrait mieux attendre de lire les réactions du vieux croulant de la maison blanche pour savoir si c’est une bonne nouvelle ou non.

      1) Les USA ont peut-être blousé tout le monde en faisant monter au pouvoir une clique de militaires traîtres à leur pays et inféodés aux USA comme Pinochet.

      2) Mais ce n’est pas sûr non-plus. Peut-être que Aung San Suu Kyi était jugée trop modérée par les militaires Birmans qui craignent qu’avec l’élection confirmée (volée) du vieux croulant : les USA, via leurs sous-fifres de Daech, fassent de la Birmanie la nouvelle Syrie de l’extrême-orient, aussi ont-ils préféré prendre les devants avant que Bidon ne déploie ses islamistes en mettant au pouvoir quelqu’un qui aurait les épaules pour ça.

      3) Ou bien les USA ont-ils encouragé une faction de militaires à courte-vue politique pour faire passer leur pays pour une méchante junte bonne à être "libérée" par l’oncle Sam.

      4) Ou sinon, il y a aussi une autre possibilité : un règlement de compte strictement interne à la Birmanie entre 2 factions politiques. C’est possible aussi, tout n’est pas forcément lié à Washington. Regardez le récent conflit entre les Azéris et les Arméniens : l’influence américano-occidentale y a été assez mineure et "l’immonde libre" a plus été dans le rôle du spectateur que de l’acteur direct ou indirect.

      En tout cas, si cet évènement est lié à l’avantage ou au détriment du vieux croulant : c’est vraiment qu’il n’a pas attendu pour commencer son nouveau cycle de guerre made in USA. On va voir ce que vont en dire les gôshiasses qui ont aidé à faire élire vieux croulant et la Kamala.

      Attendons voir avant de parler.


    • #2656774
      le 01/02/2021 par Pour le meilleur ou pour le pire
      L’armée prend le pouvoir en Birmanie, la dirigeante Aung San Suu Kyi (...)

      @Bayinnaung
      Il vaut mieux un De Gaulle ou un Pétain
      qu’un Macron/Hollande/Sarkozy/etc.


    • Bon, c’est encore un peu tôt, mais si ce que dit la presse "alternative" de cet évènement est vrai alors on ne peut dire qu’une chose : coup de maître de la part de Pékin et surtout des militaires Birmans qui ont brillamment utilisé l’absence de vision politique à long terme des occidentaux pour évincer Aung San Suu Kyi.

      Pour résumer :

      1) Le vieux croulant n’est pas content, ce qui est déjà bon signe.

      https://fr.sputniknews.com/asie_pac...

      2) Comme avec la Syrie les mêmes pleureuses habituelles (ONU, UE, USA) condamnent, tandis que Chine & Inde (il paraît que ces deux pays devaient s’entre-déchirer sous l’œil amusé d’un occident triomphant) appellent au calme et essaient de garder de bonnes relations avec les 2 factions.

      https://francais.rt.com/internation...

      3) Possible coup de maître de la part des élites militaires Birmanes : en gros, on laisse Aung San Suu Kyi prendre le pouvoir, avec la promesse faite aux occidentaux de laisser les Rohingyas commettre leurs attentats et de faire de la Birmanie un havre pour les valeurs et les intérêts de l’occident ... mais comme l’armée continuait de "buter du terroriste jusqu’au fond des chiottes" l’occident a accru la pression sur le gouvernement de Aung San Suu Kyi, l’isolant politiquement, appauvrissant le pays et la rendant donc impopulaire ; d’où la forte possibilité de fraude en Birmanie, suivant ainsi le nouveau modèle promu par l’occident.

      https://fr.sputniknews.com/internat...

      Les Birmans ont compris que les élites occidentales étaient un poulet sans tête et qu’elles étaient capables d’assassiner (physiquement ou économiquement) tout en traitant de fasciiiiiiste n’importe quel dirigeant(e) que ces "élites" soutenaient le jour d’avant.

      Le vieux croulant va avoir du mal à faire de la Birmanie une nouvelle Syrie, surtout avec la proximité géographique de la Chine. Et s’il met ses menaces à exécution, les USA se lanceront alors dans un Vietnam bis. Ce qui signifie qu’en moins d’un mois, le vieux croulant risque de montrer que ses crocs ne sont pas bien aiguisés, au moins sur le dossier Birmans et que ses menaces risquent de rester lettre morte (et une promesse non tenue, une ! Vive la gôsh US !)


    • Aung San Suu Kyi a remporté les dernières élections, seulement il y eut un petit problème : on estime à 10 millions le nombre de bulletins frauduleux . Pour 56 millions d’habitants... Vive l’armée, c’est toujours elle qui décide en fin de compte . A Athènes c’étaient les 10 stratèges qui dirigeaient la Cité, à Rome c’étaient les deux Consuls commandant les légions . Vous imaginez la marionnette de l’Elysée en stratège ?


  • Tiens, tiens, un exemple pour les États-Unis...


  • Bon ben...exemple à imiter en France, dont la légitimité démocratique du gouvernement est de toute façon très discutable...sans parler du caractère parfaitement dictatorial de sa politique.

     

  • Ouao !
    Une superposition de crise locale, manipulation médiatique, grand échiquier qui perd (ou récupère) ses morceaux.
    On est de moins en moins dans les signaux faibles


  • L armée a toujours eu le pouvoir en Birmanie se toutes façon..cette femme n était qu une peluche

     

  • Encore un coup de Trump j’chui sûr !


  • Ce que Trump a été infoutu de faire, les birmans eux ont réussi !

     

  • Vous vous rappelez de cette époque où les médias français nous bassinait littéralement matin, midi et soir avec Aung San Su Kyi ?

     

  • J’ai vu "Prix Nobel de la Paix" et "héroïne de la démocratie" dans la même phrase j’ai compris...

    Bon débarras...


  • J’ai eu peur ! J’ai cru que c’était en france que l’armée de mettait à avoir des couilles !


  • Trust the plan ...


  • La Tempête commence...on commence par raboter les piti couteaux, pitites échardes, pour se rapprocher du nœud du problème, mais à l’échelle présidentielle maintenant, c’est à dire les dernières lignes de défenses des marionnettistes banquiers mangeurs d’enfants.
    Bientôt macron, bidenne étant très certainement déjà sous contrôle de l’armée.
    Tout en douceur, tout dans le feutré...

     

  • Il faut lire l’article « déstabilisation du Myanmar » ci-dessus de 2017 pour comprendre que les US sont favorables à ce renversement à moins qu’ils ne l’aient initié : Mme Aung San Suu Kyi qu’ils croyaient acquise à leur cause a fait le choix de la Chine et des routes de la Soie dans l’intérêt du Myanmar ; en conséquence elle s’est prise la crise des Rohingas dans la figure mais cela n’a pas suffit (difficile de faire passer un prix Nobel de la Paix pour une dictatrice sanguinaire et génocidaire malgré l’activité intense déployée par l’ONG de Soros pour nous faire chialer sur les Rohingas). Affaire à suivre...

     

    • je pense que tu te trompes, les analystes thais (qui connaissent parfaitement le dessous des cartes birman) affirment que l’armée a agit avec le soutien des chinois. c’est un coup anti US.
      Aung San Suu Kyi a toujours été pro-occidentale, même si elle avait une ligne patriote de façade.


    • Évidemment, la réponse militaire qui sera apportée ou non par L’ONU nous fixera sur la nature et les fondements de ce « Coup d’état ».


    • Il est clair que la position de Aung sur les Royhingas a mis les occidentaux en rage.
      Elle était depeinte comme une héroïne jusque là, elle est devenue la complice de la "junte militaire"...
      Il est possible qu’elle ne se soit pas montrée aussi docile ou traîtresse qu’ils l espéraient et ils espéraient sans doute beaucoup vu la proximité avec la Chine.


    • Effectivement, il ne faut pas parler trop vite, je vois que le vieux Biden se récrie, mais même si c’est une affaire purement birmane (avec soutien chinois ce que j’ai plus de mal à croire connaissant leur ligne de non intervention), je reste persuadé qu’Aung San Suu Kyi n’était pas la présidente idéale pour les intérêts occidentaux.


  • Fraudes aux dernières élections ? Les Birmans ont voté massivement par correspondance ?


  • Allez , allez ...nos généraux Français ... ! vous pouvez peut-être en faire autant ?
    Sans doute, mais avant tout, il faudrait une profonde motivation et là , c’est pas gagné ! sans compter que le CRIF ne laissera pas tuer comme çà " sa poule aux oeufs d’or " !!!


  • Bravo l’Armée !


  • mince alors
    voici des gens qui vont subir une propagande mensongère, être contraints d’obéir à des dirigeants illégitimes, vont recevoir des ordres absurdes et humiliants et seront réprimés par la force !! C’est pas chez nous que ça arriverait ça.


  • Avis à l’ Élysée...

     

    • Lors des attentats du bataclan l’armée française n’est pas intervenue car les soldats avaient ordres de ne rien faire.

      Vous pensez que l’armée Française aurait envie de faire un coup d’état ?

      Vu votre réaction je pense que vous suivez Qanon.

      Renseignez vous sur "l’affaire des fiches" et vous comprendrez pourquoi les haut-gradés sont francs-maçons.
      https://loidici.biz/2018/09/25/affa...

      À l’heure actuelle la majorité des haut-gradés de l’armée française sont francs-maçons et les franc-maçon ont pour objectif de reconstruire le temple de Salomon. Pour info, le temple de Salomon doit être reconstruit à Jérusalem.

      Je crains qu’il n’y ai pas de place pour vous dans ce temple. Si vous en avez encore l’énergie, allez donc vous renseignez sur ce que sont devenus les ouvriers qui ont battit le premier temple de Salomon.

      Quand le berger dit à ses moutons qu’il va les amener à l’abattoir, il le dit haut et fort (vous allez reconstruire le temple de Salomon), les moutons rigolent car ils ne savent pas ce que veut dire le mot abattoir (il ne connaissent pas la vraie histoire de Salomon).


  • Heu... c’était pas plutôt aux USA que ça devait arriver ?
    Comme quoi un coup d’état militaire est toujours possible dans le monde d’aujourd’hui !

    C’est ce que Trump aurait du faire depuis longtemps s’il avait réellement voulu libérer proprement et efficacement les USA de la mainmise des mondialistes.

    Il ne reste plus que la désobéissance civile massive (et le sabotage massif comme en 41-45) pour se sortir de ce cauchemar qui n’en finit pas et qui s’accentue jour après jour... Le risque sera bien sûr une répression massive, mais au point où on en est...


  • « Les Etats-Unis s’opposent à toute tentative de modification des résultats des récentes élections ou d’entrave à une transition démocratique en Birmanie et vont agir contre les responsables si ces mesures [les arrestations] ne sont pas abandonnées », a réagi dans un communiqué la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki.

    Celle là vaut son pesant de cacahuètes ! Venant de la bande à biden


  • « Les Etats-Unis s’opposent à toute tentative de modification des résultats des récentes élections ou d’entrave à une transition démocratique en Birmanie et vont agir contre les responsables si ces mesures [les arrestations] ne sont pas abandonnées », a réagi dans un communiqué la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki.

    La bonne blague...


  • #2656376

    Et pendant ce temps, l’armée française, maçonnisée jusqu’au trognon, sert la soupe au larbin de Rothschild et à Blackrock.


  • #2656383

    Qanon avait raison quand il affirmait que l’armée prendrait le pouvoir pour châtier les traîtres. Ce qu’il avait oublié de préciser, c’est qu’il parlait du Myanmar.
    Au fait, quelqu’un a des nouvelles de Cossette-Trudel ?

     

  • Un prix Nobel de la paix arrêté ? Merde, quand même ! Et Obama il est toujours libre ?
    Je ne suis pas sûr que ça fera réfléchir ceux qui ont proposé BLM pour la prochaine fournée du prix dynamite ! Car franchement, à part Mère Térésa. ......... Le reste c’est de la merde !


  • La Birmanie qui donne l’exemple au monde entier pour dire : « vous voyez ! C’est possible ! »

    Ne reste plus que les USA et la France pour emboîter le pas au doux son des bottes claquant les pavés.

    Mais est-ce une bonne chose ?

     

    • Comme dit par d’autres, c’est l’armée qui a été aux manettes en Birmanie, depuis l’après seconde guerre.
      Le régime militaire, les States, connaissent pas.
      L’armée yankee sert à mettre au pas les réfractaires à l Empire.
      Tenez la, ils ont envie d’aller emmerder les chinois.
      C’est ce qu’ils ont fait avec la Birmanie depuis 30 ans.
      "La Chine soutient la dictature militaire" ouin ouin.
      Même Hollywood a fait ouin ouin (="Rangoon", film de 1995 avec Patricia Arquette)


  • En France, l’armée devrait prendre exemple pour renverser notre gouvernement avec le peuple de France, pour écraser cette dictature démocratique qui s’abat sur le pays.

     

    • En France, aussi, les musulmans afro-maghrebins ne doivent pas oublier comment ET POUR QUELLE RAISON les Rohiyngas ont été chassés par dizaines des milliers par les Birmans : déjà chassés d’une autre pays, ils s’installent en Birmanie. Une fois les droits acquises, les Rohingyas entament une tentative de conquête du pays qui n’est pas le leurs : explosion démographique, imposition par force de leur charia au Peuple- Propriétaire du pays, rébellions, sabotages... Jusqu’au jour quand les Birmanes de Souche ont pris le taureau par les cornes... Conclusion : tout finira bien si vous re- émigréz sans faire du bruit...


    • Il monte bianco,
      mais les Royhingas sont quand même des gens du coin. Alors que la présence des "afro-maghrebins" en France ou en Europe résulte de l emigration/immigration voulue, planifiée, organisée. Ce n’est pas un accident de l’histoire.


    • La réemigration dans quel pays ? En saoudie ou en maghrebie ?
      Ils sont chinois les rohingas point barre, et si tu légitimes leur enfermement et la prise de leurs organes tu légitimes aussi ça sur tout les adversaires du nouvel ordre mondial.
      Au passage la doctrine de la réemigration par pays et surtout par religion ça sert le projet bluebeam. Pas la paix entre les peuples.


    • @monte banco
      Ton analyse tronquée par un pathos protubérant omet le peuple Karen qui a essuyer les plâtres d’un pouvoir bouddhiste extrémiste.
      Faire un parallèle commode et simpliste pour ne pas en rechercher les causes structurelles en se victimisant (ils sont méchants, s’imposent, veulent nous convertir etc..) pourrait prêter à rire, si les effets n’étaient pas autant délétères. Paranoïa à tous les étages, procès d’intention et autres projections anthropomorphiques,laissant penser qu’il faut sacrément douter de soi pour craindre l’altérité.


  • Aung San Suu Kyi arrêtée, ça peut permettre aussi au gendarme du monde auto-proclamé de se la jouer gendarme du monde, les États-Unis se déclarent prêts à « agir » avance le site Sputnik.
    Nous allons attendre et voir, itou voir de quel manière réagissent les pays couillus, si il y en a, la suite en dira long sur le paradigme géo-politique en plein covid-19, en tout cas, une donnée est certaine, seule l’armée, où que ce soit, est à même de prendre le pouvoir, de renverser une gouvernance prétendue légitime, sans l’armée, cause toujours.


  • lola cohen @lolaweb71
    En Birmanie, ils ont essayé de frauder aux élections pour rester au pouvoir, avec l’appui de toute la petite clique mondialiste... Raté, l’armée vient de siffler la fin de la récré, tout le monde en prison. Aujourd’hui les généraux sont à la tête du pays pour au moins une année !
    le fils de Georges Soros au Myanmar avec le président Birman, 2 mois tout juste avant les élections présidentielles du pays... aujourd’hui le président de Birmanie et Aung San Suu Kyi sont en prison, accusés par les militaires de fraudes électorales !


  • #2656530

    Cette ....asse occidentalo-compatible et musulmano-génocidaire fut la Navalny inaugurale. La Birmanie est un pays où l’armée fait vraiment le bouleau : ils l’ont dégagée et il était plus que temps.

    En touriste étourdi(e), j’avais perdu un objet précieux dans une rue passante en Birmanie. Je m’en suis rendu compte trois heures plus tard. De retour sur les lieux sans trop d’espoir, l’objet en question n’avait pas bougé. Junte militaire inflexible. Peuple travailleur et pas voleur. Des valeurs, quoi.

     

    • Ce qui est sûr c’est qu’un prix Nobel de la paix travaille pour le Nouvel Ordre Mondial. Donc je ne pleurerait pas sur son sort.

      Mais cela ne veut pas dire que les généraux ne travaillent pas pour le NOM ! Ils peuvent travailler pour un autre clan du NOM. 

      Il faut être méfiant et arrêter de penser binaire : les ennemis de mes ennemis ne sont pas forcément mes amis. Rien n’empêche d’utiliser les ennemis des mes ennemis, mais il ne faut surtout pas les traiter en amis, sinon on est trahi.


  • bientôt en France ...... des arrestations et jugement à la Haye

     

    • Oui oui bientôt en France, des arrestations à la pelle sans procés même.
      Et toujours les mêmes qui gèrent la aille, pour au moins jusqu’à ce que tout le monde adorent mamon. Je sais bien qu’endormir les consmême si ils adorent ça est votre meilleur méthode pour rester éternellement au pouvoir mais quand même, permettez moi de vous dire que je ne fait pas partie des 99 pourcent qui aiment vous sucer où se faire enculer.
      Et je n’en ferais jamais parti Dieu merci.


  • Birmanie, Election en novembre 2020 comme celle aux USA, Fraude chez les "démocrates" comme aux USA, Soros et Clinton impliqués dans cette fraude comme aux USA, l’armée destituât la secrétaire "démocrate" Aung comme...


  • #2656975

    M’est à vis que cela va se compliquer pour les pédo-criminels pour trouver des fournisseurs dans cette région du monde avec la montée en puissance de la purge mondiale orchestrée par le Président des USA.

    D’ailleurs, je me demande si la gamine terrifiée et photographiée sur le bateau de George Clooney en "compagnie" de l’acteur et Barry Soetoro (oh pardon, Barack Obama) sur le lac de Côme n’était pas birmane...


Commentaires suivants