Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Boko Haram a détruit 16 villages dans le nord-est du Nigeria

Seize villages ont été entièrement détruits par le groupe islamiste Boko Haram, ont annoncé jeudi les autorités locales. Le bilan reste incertain, on parle d’au moins 20 000 déplacés.

Le groupe islamiste armé Boko Haram a entièrement détruit seize villes et villages des rives du lac Tchad dans le nord-est du Nigeria au cours d’un nouveau raid, ont déclaré jeudi des responsables locaux. Cette opération a fait de très nombreuses victimes, selon les personnes interrogées, mais aucun bilan n’a pu être confirmé.

16 villages rasés

Lors de l’attaque, qui a eu lieu mercredi, les islamistes "ont entièrement brûlé 16 villes et villages dont Baga", grand carrefour commercial qui abrite une base militaire importante, tombé aux mains de Boko Haram le weekend dernier, selon les autorités locales.

"Plus de 20’000 déplacés"

Le bilan définitif des victimes risque d’être difficile à établir, des milliers d’habitants ayant pris la fuite en direction de Maiduguri, la capitale de l’État de Borno, à moins de 200 km au sud, ou dans l’autre sens, vers le Tchad voisin.

Un responsable local parle de "plus de 20 000 déplacés provenant de Baga et des villages alentour".

Des centaines d’insurgés lourdement armés avaient déjà lancé une attaque samedi sur cette région, s’emparant de la ville de Baga, de la base militaire et des villages des alentours au terme de plusieurs heures de combat.

Selon un responsable local, les habitants qui ont tenté de trouver refuge dans la brousse ont été poursuivis par les islamistes à moto, qui leur ont tiré dessus.

Voir aussi, sur E&R :

Comprendre la situation en Afrique avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

2 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.