Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Canada : les "extrémistes islamistes" et le rôle douteux des services de renseignement

Note du traducteur : Au moment de traduire ce texte de nouvelles informations ont émergé et nous les portons à votre attention, avant de les étudier de plus près dans un prochain article. Celles-ci portent à croire que les autorités étaient possiblement au courant des deux attaques survenues cette semaine : les autorités policières et les services de renseignement ont fait des simulations d’attaques ce mois-ci.

Le scénario impliquait une attaque au Québec, suivie d’une attaque dans une autre ville canadienne. Ces exercices suivis d’une attaque réelle et semblable au scénario des exercices ne sont pas sans rappeler les attaques du 11 septembre 2001 à New York et celles de Londres en 2005, durant lesquels des exercices avaient lieu au même moment. Dans les deux cas, les scénarios étaient identiques aux attaques, soit des avions piratés percutant des édifices et une attaque terroriste dans le métro de Londres.

Par ailleurs, le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, s’est dit préoccupé par le fait que bien avant que les autorités policières ne rapportent l’incident de Saint-Jean-sur-Richelieu, un député d’arrière-banc ait demandé au Premier ministre Harper de faire le point sur « une possible attaque terroriste contre deux membres des Forces armées canadiennes, près de Saint-Jean-sur-Richelieu ».

 


 

Avec la mort d’un soldat canadien à Saint-Jean-sur-Richelieu, Québec, le 20 octobre, et la fusillade sur la Colline parlementaire à Ottawa, le 22 octobre, les autorités canadiennes et les médias ont déjà pris une décision, sans preuve à l’appui : ils accusent l’« extrémisme islamique » d’être en cause dans les deux incidents, même si l’on ne sait pratiquement rien sur les deux hommes qui ont agi seuls.

Aucune organisation terroriste n’a revendiqué la responsabilité des attaques, mais selon les médias, les deux jeunes hommes s’étaient convertis à l’islam. L’un d’eux, Martin Couture-Rouleau, qui a frappé un soldat avec sa voiture à Saint-Jean, s’était dit-on « radicalisé sur Internet ». Le Edmonton Sun a déclaré que « la famille et les policiers cherchent à savoir pourquoi il a suivi les ordres de tuer de l’État islamique (EI) ». Existe-t-il des preuves qu’il « suivait les ordres de tuer de l’EI » ?

Les médias rapportent que les deux individus étaient connus des autorités, lesquelles avaient confisqué leurs passeports de peur qu’ils adhérent à des organisations terroristes à l’étranger. Si les autorités sont allées jusqu’à confisquer leurs passeports, de peur qu’ils commettent des attentats terroristes à l’étranger, n’avaient-ils pas peur qu’ils en commettent ici ?

À ce stade, nous ne pouvons que spéculer sur les motifs de ces deux hommes. Et les médias devraient se demander si le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) a quoi que ce soit à voir avec ces attaques, puisqu’il est connu pour avoir utilisé des informateurs pour infiltrer les organisations musulmanes et proférer des menaces de violence contre des citoyens canadiens. En outre, l’appui clandestin à l’EI des États-Unis et de leurs alliés du golfe Persique depuis le début de l’insurrection syrienne en mars 2011 est un fait connu et documenté.

Lire la suite de l’article sur mondialisation.ca

Voir aussi, sur E&R :

Sur les manipulations du terrorisme, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est bon pour Israël.


  • Il y a deux possibilités :
    Soit il s’agit effectivement d’un acte de désespoir de junkies déséquilibrés en manque comme le disent les médias, soit les terroristes étaient en plus sous l’influence de la scopolamine, une drogue extrêmement puissante utilisée par la CIA dans ses programmes de mind control et qui a la propriété de transformer n’importe qui en marionnette obéissante (voir l’affaire James Holmes, le "tueur" déguisé en Batman qui a fait un carnage dans une salle de cinéma à Aurora dans le Colorado).

    Documentaire inédit en VOSTFR sur la scopolamine, la drogue la plus puissante au monde, à voir absolument : http://www.viceland.com/fr/buzzmoic...

    Attendons de voir la suite, car cela n’est pas sans rappeler l’affaire de Londres, de Bruxelles, et même du 11 septembre (pirates de l’air musulmans drogués à la coke) et autres tueries sur le sol américain. Ce qui est sûr c’est qu’il sera de plus en plus difficile de discerner les actes de folie de ceux contrôlés par la CIA. Nos élites criminelles mettent de l’huile sur le feu non seulement en créant des attentats eux même, mais en jouant abondamment la confusion entre réalité et "mise en scène".

     

    • Vous omettez, dans votre liste de drogues, celle indéniable de la croyance religieuse, qui depuis toujours pousse des individus à commettre des atrocités pour "plaire à Dieu" en respectant à la lettre les passages les plus agressifs de leurs textes sacrés.
      Si je me convertissais au judaïsme, à l’islam ou au christianisme, il me serait facile de justifier les pires des crimes avec certains passages des textes sacrés de ces religions.
      Et le fait d’être sûr que ces textes sont LA Vérité en fait bien des drogues, nettement pires que la cocaïne dont les effets sont limités dans le temps.
      Si la majorité des croyants à ces religions semble croire sincèrement à un Dieu bon, tolérant et pardonnant les fautes, il serait sain pour l’humanité qu’ils comprennent enfin que ce Dieu n’est PAS celui décrit dans les textes soi-disant révélés.


    • @niert

      Peut-être faites vous référence aux écrits de l’Ancien Testament, lequel est effectivement truffé de scènes de violence, de péchés et de punitions divines.

      Peut-être ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi il existe aussi un Nouveau Testament.

      Votre culture religieuse semble bien maigre pour vous permettre de tenir de tels propos potentiellement insultants pour des gens probablement plus futés et plus sages que vous.


  • Comme quoi on dirait qu’il y a un réservoir d’idiots utiles à "activer" quand vient le besoin. Il faut de bonnes raisons pour justifier une entrée en guerre qui ne dit pas son nom. Mettre la main sur le pétrole d’Orient et le gaz Ouzbèke gagner le territoire ou l’on pourra faire aboutir les pipelines en toute sécurité, en évitant la Turquie je vous le donne en mille Gaza ! Pour cela il faut redessiner la région. L’Iraq c’est en train de se faire L’Afghanistan est sous contrôle, le gros hic c’est l’Iran. De deux choses soit elle coopère comme l’Arabie Saoudite soit elle subit le sort de l’Iraq. Uzbèkes et Turkmènes se rangeront du côté du plus puissant et offriront leur gaz au plus fort sans faire la guerre Allez sur Google-Map et regardez la carte du pétrole elle se superpose à celle des guerres du moyen Orient passées ou à venir. Et vous comprendrez pourquoi certains veulent morceler l’Iran. Avoir des richesses dans son sous sol est donc bien une malédiction, les Africains le savent bien.
    Donc l’Islam est un excellent cache-misère pour justifier des guerres de pillages et rapines sous le prétexte d’aller sauver des vies dont on se fiche le reste du temps. Vulgairement dit : Il n’y a pas de guerre contre l’Islam. Seulement des stratégies pour faire main basse sur le pactole d’Orient ! Même procédé avec des islamistes névrosés dans notre propre entourage. Aller les frapper avant que ces fous hirsutes n’arrivent chez nous. Comme le petite fiole d’armes de destruction massive à l’ONU, le génocide BHLien de Bengazi inévitable, et maintenant les super vidéos hollywoodiennes de décapitation massives je dirais. C’est ce que Collon appelle des médias mensonges nécéssaires pour justifier ue entrée en guerre auprès de l’opinion publique Alors si un barbu s’agite dans votre entourage, gardez vos distances, mais sachez voir au delà de vos écrans de télé


  • Moi ce qui me fait marrer c’est que tous ceux qui ont commis des attaques "mérah, ménouche, les frères Tsarnaev, etc etc tous on nous dit à chaque fois qu’ils étaient connu des services secret. Mais tous ont quand même commis leurs attaques. C’est bizarre non ?

     

  • Ecoutez moi je veux bien croire aux complots parce que c’est souvent le cas mais de là à en voir partout il y a une marge. Après tout des "éléctrons libres" ça existe...


  • Mais bien évidemment ! Des attaques aussi stupides, n’ayant aucune valeur stratégique, grotesques...mais qui comme par "hasard" tombent au bon moment et s’inscrivant parfaitement, judicieusement dans un dessein à peine voilé de l’état profond cela ne peut être que l’énième fruit pourri d’une machination du pouvoir.
    Depuis toujours j’affirme qu’avant de passer à l’étape suivante (s’ils en ont la folie et les couilles) sera de nous concocter un magnifique 11/09 bis mais puissance 10 ! J’imagine bien l’écrasement d’un avion de ligne sur chacune des grandes capitales des pays de l’Otan ! Les avions sont déjà en disponibilité bien au chaud dans des hangars (rappelez-vous la dizaine d’avion ayant disparu de Libye il y a quelques semaines de cela...et comme par "hasard" on a entendu cette semaine que l’EI était en phase de prendre le contrôle de la Libye...)
    Mégas attentats auxquels s’ajoute le canular Ebola permettront de mener l’Occident vers la guerre totale. Les attentats serviront à convaincre l’opinion publique occidentale de la nécessité d’une guerre, Ebola permettra de facilité l’imposition de la loi martiale sous prétexte d’urgence sanitaire.


  • Comme par hasard.