Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ce que Poutine souhaite dire aux Américains sur la Syrie

Traduction E&R

Tribune du président de la fédération de Russie, Vladimir Poutine, parue dans le New York Times du 11 septembre 2013.

 

Les récents événements en Syrie m’ont poussé à m’adresser directement au peuple américain et à ses dirigeants politiques. Il est important de le faire à un moment où la communication est insuffisante entre nos deux sociétés.

Les relations entre nous sont passées par différentes étapes. Nous étions adversaires pendant la Guerre froide. Mais nous avons aussi êtes alliés une fois : nous avons vaincu les nazis ensemble. L’organisation internationale universelle – l’Organisation des nations unies – a ensuite été mise en place pour empêcher qu’une telle dévastation ne se reproduise plus jamais.

Les fondateurs de l’Organisation des nations unies ont compris que les décisions concernant la guerre et la paix devraient être prises par consensus, avec le consentement de l’Amérique et aussi des membres permanents du Conseil de sécurité, cela a été inscrit dans la Charte des Nations unies. C’est cette profonde sagesse qui a permis la stabilité des relations internationales depuis des décennies.

Personne ne souhaite que l’Organisation des nations unies ne subisse le même sort que la Société des nations, qui s’est effondrée parce qu’il lui manquait une véritable force. Cela pourrait se produire si des pays influents contournent les Nations unies et entreprennent une action militaire sans l’autorisation du Conseil de sécurité.

L’éventuelle attaque des États-Unis contre la Syrie, malgré la forte opposition de nombreux pays et des principaux responsables politiques et religieux, y compris le pape, se traduira par plus de victimes innocentes et par la propagation du conflit au-delà des frontières de la Syrie. Une attaque augmentera la violence et déclenchera une nouvelle vague de terrorisme. Il pourrait saper les efforts multilatéraux visant à résoudre le problème nucléaire iranien et le conflit israélo-palestinien et déstabiliser davantage le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Il pourrait ébranler l’ensemble du système qui régit le droit international.

La Syrie n’est pas l’objet d’une bataille pour la démocratie, mais d’un conflit armé entre le gouvernement et l’opposition, dans un pays multiconfessionnel. Il y a quelques défenseurs de la démocratie en Syrie. Mais il y a bien plus de combattants d’Al-Qaïda et d’extrémistes de tous bords qui luttent contre le gouvernement. Le département d’État des États-Unis a désigné les rebelles du Front al-Nosra, membre de l’organisation de « l’État islamique en Irak et au Levant », comme des organisations terroristes. Ce conflit interne, alimenté par des armes étrangères fournies à l’opposition, est l’un des plus sanglants du monde.

Des mercenaires venus de pays arabes luttent là-bas, et des centaines d’autres proviennent des pays occidentaux et même de la Russie. Ne pourraient-ils pas retourner dans nos pays avec l’expérience acquise en Syrie ? Après s’être battus en Libye, les extrémistes sont allés au Mali. Cela constitue une menace pour nous tous.

Depuis toujours, la Russie a prôné un dialogue qui permettrait aux Syriens d’instaurer un compromis menant à un avenir pacifique. Nous ne protégeons pas le gouvernement syrien, mais le droit international. Nous devons utiliser le Conseil de sécurité des Nations unies et croire en la sauvegarde de l’ordre dans un monde complexe et turbulent car aujourd’hui cela reste l’une des rares façons de préserver les relations internationales et d’éviter de sombrer dans le chaos. La loi est toujours la loi, et nous devons la suivre que nous le voulions ou non.

Selon le droit international actuel, la force n’est autorisée qu’en cas de légitime défense ou par la décision du Conseil de sécurité. Tout le reste est inacceptable en vertu de la Charte des Nations unies et constituerait un acte d’agression.

Personne ne doute que du gaz toxique a été utilisé en Syrie. Mais il y a tout lieu de croire qu’il a été utilisé non pas par l’armée arabe syrienne, mais par les forces de l’opposition, afin de provoquer, en leur faveur, l’intervention de leurs puissants protecteurs étrangers. Les rapports que des fondamentalistes se préparent à une nouvelle attaque – cette fois contre Israël – ne peuvent pas être ignorés.

Il est alarmant de constater que l’intervention militaire des États-Unis dans les conflits internes de pays étrangers est devenue monnaie courante. Est-ce dans l’intérêt à long terme de l’Amérique ? J’en doute. Des millions de personnes de part le monde voient de plus en plus l’Amérique non pas comme un modèle de démocratie, mais plutôt comme ceux qui s’appuient uniquement sur la force brute, échafaudent des coalitions réunies sous le slogan « vous êtes avec nous ou contre nous ».

Mais la force s’est révélée inefficace et inutile. L’Afghanistan est déstabilisé, et personne ne peut dire ce qui se passera une fois que les forces internationales se seront retirées. La Libye est divisée en tribus et clans. En Irak, la guerre civile se poursuit, avec des dizaines de morts chaque jour. Aux États-Unis, nombreux sont ceux qui établissent une analogie entre l’Irak et la Syrie, et se demandent pourquoi leur gouvernement répète les erreurs du passé.

Que ce soit avec des frappes chirurgicales ou en utilisant des armes sophistiquées, les victimes civiles sont inévitables, y compris les personnes âgées et les enfants, que les frappes sont censées protéger.

Le monde réagit en demandant : si vous ne pouvez pas vous appuyer sur le droit international, alors vous devez trouver d’autres façons d’assurer votre sécurité. Ainsi, un nombre croissant de pays cherchent à acquérir des armes de destruction massive. Ce qui est logique : si vous avez la bombe, personne ne va vous toucher. Alors que nous devrions renforcer la non-prolifération, elle s’érode.

Nous devons cesser d’utiliser le langage de la force et nous devons reprendre le chemin vers un règlement diplomatique et politique civilisé.

Une nouvelle possibilité d’éviter une action militaire a émergé ces derniers jours. Les États-Unis, la Russie et tous les membres de la communauté internationale doivent tirer parti de la volonté du gouvernement syrien de mettre son arsenal chimique sous contrôle international en vue d’une destruction ultérieure. À en juger par les déclarations du président Obama, les États-Unis voient cela comme une alternative à l’action militaire.

Je me réjouis de l’intérêt du président à poursuivre le dialogue avec la Russie sur la Syrie. Nous devons travailler ensemble pour maintenir cet espoir vivant, comme convenu en juin dernier à la réunion du G8 à Lough Erne en Irlande du Nord, et orienter le débat vers la négociation.

Si nous pouvons éviter la force contre la Syrie, cela permettra d’améliorer les relations internationales et de renforcer la confiance mutuelle. Ce sera une réussite commune qui ouvrira la porte à une coopération sur d’autres questions cruciales.

Ma relation professionnelle et personnelle avec le président Obama est marquée par une confiance croissante. J’apprécie cela. J’ai étudié attentivement son discours à la nation mardi. Mais je serais plutôt en désaccord avec l’affirmation qu’il a faite sur « l’exception américaine », affirmant que la politique des États-Unis est « ce qui rend l’Amérique différente. C’est ce qui nous rend exceptionnel. » Il est extrêmement dangereux d’encourager les gens à se considérer comme exceptionnels, quelle que soit la motivation.

Il y a des grands pays et des petits pays, riches ou pauvres, ceux qui ont de longues traditions démocratiques et ceux qui ont encore à trouver leur chemin vers la démocratie. Leurs politiques sont différentes aussi. Nous sommes tous différents, mais quand nous demandons la bénédiction du Seigneur, nous ne devons pas oublier que Dieu nous a créés égaux.

Vladimir Vladimirovitch Poutine,

Président de la fédération de Russie.

Découvrir un point de vue russe sur le monde avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

58 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bravo Mr POUTINE, vous êtes un grand seigneur, votre grandeur est inégalée, ce discours de grande teneur résume tous ce que les populations pensent tout bas et n’ont aucune occasion de l’exprimer tout haut. Vous êtes la voix des sans voix. nous pouvons que nous réjouir des gens comme vous qui sont malheureusement presque inexistants dans les milieux politique. Ce discours est une bouffée d’oxygène dans ce monde lugubre.
    PUISSE DIEU VOUS PROTEGER MR POUTINE


  • Poutine est excellent, il en profite pour désamorcer un false flag en Israël, surement en cours de préparation, qui aurait été imputé à la Syrie.

     

    • Absolument. TRES TRES bien joué, car il devait certainement savoir par ses services secrets que les rebelles n’étaient plus à un mensonge près et qu’ils préparaient un truc contre Israel pour faire porter le chapeau à Bachar ensuite. Et alors là, si on touche à Israel, l’oncle Sam sort la bombe H d’entrée de jeu.

      Comme quoi ils veulent faire cette guerre par tous les moyens. Comme dit le dicton : "quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage".

      Donc Poutine tue leur mensonge dans l’oeuf, de sorte qu’il ne puisse pas être invoqué comme prétexte. Comme je disais précédemment, pour citer Dieudo : "très fort, très haut niveau" ! :-) Lui mériterait vraiment un Nobel de la paix, pas comme Obama...


  • Exemplaire mr. Poutine, un homme politique digne de ce nom, un chef d’état issu du peuple ( au début des années 90 il était chauffeur de taxi). Longue vie et bcp de réussite à vous mr.Poutine !

     

  • Comme dit si bien Dieudo : "très fort, très haut niveau". :-)

    Ceci dit, si ça ne tenait qu’à moi, j’aurais glissé une petite quenelle supplémentaire sur la fin, quand il dit : "Il est extrêmement dangereux d’encourager les gens à se considérer comme exceptionnels, quelle que soit la motivation".

    J’aurais rajouté : "comme l’histoire l’a bien montré il y a quelques décennies", en référence aux zeurléplussombres... ;-)

     

  • c’est très intéressante de lire les article de la presse française a propos des dires de poutine.le mensonge et le parti pris de cette presse devient évidant.
    example :
    http://www.lepoint.fr/medias/etats-...

     


    • Il accuse les rebelles syriens, et non le régime de Damas, d’avoir perpétré l’attaque chimique du 21 août afin de provoquer "une intervention" américaine, une "allégation qui "tombe dans la catégorie des opinions", explique jeudi le responsable de ces pages, Andrew Rosenthal.



      C’est signé !


  • Monsieur Poutine , vous êtes vraiment un sage Homme loin de l’image véhiculée par nos médias .

    J’ ai un rêve : avoir un homme politique de votre trempe en France pour libérer le peuple malheureusement je ne pense pas connaitre cela de mon vivant.


  • Il est en train de mettre une leçon a l’autre prix Nobel, façon panpan-cul-nu... c’est extrêmement jubilatoire !!


  • Il fut un temps ou je croyais que Monsieur POUTINE était un homme sanguinaire, un cruel agent du KGB qui voulait nuire aux intérêts du monde... (je pensais aussi que les 6M était un chiffre exact et qu’il ne pouvait pas être remis en question... )

    Aujourd’hui, après être sorti du moule que l’on m’avais forgé à force de Journal Télévisé, d’éducation nationale et autres médias je me rends compte à quel point on m’avait menti... Je me sens trahie, trahie par mon pays...
    Mais aujourd’hui, j’ai l’impression de voir plus clair et je dis : Bravo à vous Monsieur POUTINE. Vous êtes certainement à ce jour l’un des derniers à garantir la paix, et le respect du droit international... Bravo, parce que j’aimerais que nous ayons un dirigeant aussi "couillu" (excusez moi du terme) que vous...

     

    • la France est tenue en laisse- et bien tenue : asservie par la Banque, menacée d’implosion par l’immigration de masse, en liberté surveillée en un mot, elle n’a plus les moyens ni la volonté de se rebeller...
      Un Poutine français serait diabolisé en deux minutes chrono !!! mais je ressens le même dégoût que vous, le même sentiment de trahison et d’abandon...


  • Beau discours, intelligent et sage, plein d’espoir.

    Cependant, derrière cela, je ressens la volonté de mettre en place le nouvel ordre mondial version russe (ou sino-russe).

     

    • Citer le pape comme personnage important dans le chemin vers la paix est davantage stratégique que spirituel.
      La force politique de la religion est devenue le chiffon rouge à agiter devant les peuples assomés d’infos toutes aussi abrutissantes les unes que les autres.
      N’oublions pas de voir vraiment qui est l’anti-pape François, quelles sont les enjeux de la secte anti-catholique Vatican II et ou se trouve la véritable spiritualité d’une russie qui a été consacré (pardonné) mais pas converti au catholicisme (le 3 ième voeux de la vierge faite devant les bergers à Fatima).


  • #525285
    le 13/09/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Ce que Poutine souhaite dire aux Américains sur la Syrie

    Seul et/ou bien conseillé, difficile de se prononcer, mais monsieur Poutine est simplement le meilleur diplomate français (du temps où notre pays existait encore), avec toute la finesse et l’indépendance que cela signifie.
    Mais on a les dirigeants que l’on mérite, le peuple russe doit donc être très méritant...
    Curieux comme les hasards de l’histoire viennent à démontrer que la "démocratie" n’est pas raisonnable.
    Monsieur Poutine est de fait un "souverain élu" qui semble bien être une fine lame dans tous les domaines et placer la spiritualité au centre de son projet. On est très loin de l’ochlocratie occidentale.
    Une alternative se profile donc, soit monsieur Poutine est un véritable dissident intègre (le fait qu’il soit encore en vie poserait alors question), soit il n’est là que pour ralentir le "grand projet" dont l’échéancier doit être repoussé, faute de développement technologique suffisant pour l’instant...

     

    • Il y a du Salazar en Poutine.


    • tu es exceptionnel !


    • #526381
      le 14/09/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Ce que Poutine souhaite dire aux Américains sur la Syrie

      @ Lucien

      Ce qui est certain c’est que monsieur Poutine, à l’instar de Salazar, sera présenté à "Sciences-Popo" comme un dictateur...

      @ Naboléon

      Si votre propos est ironique, je ris aussi, dans le cas contraire, sachez qu’il n’y a rien d’exceptionnel à penser juste. Il suffit de suivre la discipline imposée par la raison. Pratiquement toutes les personnes qui viennet ici sont convaincues du mensonge et de l’illusion dans lesquels nous vivons... mais se cabrent et résistent dès qu’une approche différente du modèle imposé par ceux qui les manipulent est proposée ! Juger de la pertinence d’une pensée à l’aune de vérités qui n’en sont pas est simplement stérile. Pourquoi défendre un point de vue de gauche ou de droite quand toutes deux ne sont que pure unvention pour diviser et cliver ? Le regard du scientifique (authentique) sur le monde devient le seul qui puisse être recevable puisqu’il permet d’asseoir une saine compréhension.
      Après, le traîtement équitable des individus ne signifiant pas pour autant égalité, il faut admettre que la petite communauté des lucides (dont je suis par hasard et sans prétention aucune) a nécessairement des capacités intellectuelles en dehors de la "norme". Cette faculté veut aussi qu’il lui est facile d’identifier très vite ses propres membres. A titre d’exemple, je puis vous affirmer que quelques regards échangés avec Albert Jacquard rencontré de manière fortuite dans un avion m’avaient déjà confirmé la qualité du personnage avant même de commencer toute discussion. C’est ainsi que je prétends qu’il y a des êtres éminents même dans le show-business mais que la plupart ne les considère pas pour cette qualité-là. C’est dommage, mais la force de l’illusion prime le plus souvent sur la raison...


  • Cet homme est très sage. Merci mille fois M. Poutine pour ce que vous faites pour l’humanité.


  • Très beau discours... et effectivement a la base, théoriquement on nés tous égaux.


  • La France aurait pu saisir cette occasion pour redorer un peu son prestige en se mettant du côté de la Russie mais la clique de guignols intégraux au pouvoir depuis plusieurs décennies dans ce pays ont préféré choisir le camp de la déraison. Si il est réjouissant de voir les BHL, Fabius et toute la fine équipe humiliés par un Poutine extraordinaire en revanche l’humiliation de la France représentée sur le plan international par cette bande de clowns est une douloureuse humiliation pour nous autres patriotes !


  • Excellent ! Le seul bémol à cette tribune est qu’elle n’a pas été écrite par le Président de la République Française. Oui, la France des Droits de l’Homme, la France riche de son incroyable histoire ....
    Mais voila depuis De Gaulle les béni oui-oui sont de sortie chez nous... Et la France n’est pour le moment que l’ombre de ce qu’elle a été.
    Que les français se réveillent ! N’achetez-plus les torchons de la presse. Boycotter les journaux télévisés. Faites-vous votre propre opinion par les lectures proposées sur Kontre Kulture. Revisitez l’histoire !


  • Il est en train de prendre les américains à leur propre jeu.

    Il n’y a aucune parade à cette stratégie, les américains ont le choix entre le ralliement et le reniement.

    Dans les deux cas, ils sont perdants.

    Respect.


  • La dernière phrase me semble la plus importante :
    "Dieu nous a créés égaux".
    Le question qui se pose est alors de quel Dieu nous parlons ? Celui qui a créé égaux les hommes. Est-ce alors une proposition d’alliance des religions qui pronnent l’universalisme ?
    Si c’est le cas, il semble que la "parabole des coqs" soit entrain de se réaliser...


  • Même discours diplomatique d’avant la destruction de l’Irak(le droit international,l’onu,mon partenaire américain en qui j’ai confiance,etc),qui me rappelle une autre entrevue(ou "interview" pour les branchés) durant laquelle poutine se vanta de vendre de l’or Russe pour soutenir l’euro(drôle de résistance au N.O.M,vous me l’accorderez) ...je ne comprends pas pourquoi beaucoup de camarades ici-même,sans leur manquer de respect,comptent sur poutine pour changer la donne et sauver la France,je crois bien qu’il ne faudra compter que sur nous-mêmes pour renverser nos "zélites" et nous extraire de l’onu,otan,omc,etc...Féthi


  • Je viens de saisir "lettre ouverte poutine" dans google actualité.
    Aucun organe de propagande français n’en fait l’écho.


  • #525481
    le 13/09/2013 par Retour au Khilafat
    Ce que Poutine souhaite dire aux Américains sur la Syrie

    " Les rapports que des fondamentalistes se préparent à une nouvelle attaque – cette fois contre Israël – ne peuvent pas être ignorés. "

    Je crois qu’il n’a pas compris que c’était sa le but, créer de toutes pièces dé barbus égorgeurs estampillés Al Qaida, puis une fois au pouvoir les montrer comme étant une menace pour Israël, le discours é tre bon évidemment, mais je ne sais pas si Poutine à compris l’enjeu qu’a compris le sheikh Imran Hussein

     

    • #525812

      T’es sérieux là ?? Tu pense que les russes n’ont pas pensé à cette possibilité ? ou bien il aurai du dire au Américains que tout est fait pour justifier une contre attaque d’Israël ?
      Faut pas trop s’emporter ....


  • le seul bémol ,c’est le point godwin au début ,mais à part ça il mérite le prix nobel de la paix,et amplement .

     

    • Arrêtez d’hurler au point Godwin à la moindre référence à la seconde guerre mondiale ; vous n’avez ABSOLUMENT pas compris ce qu’était le point Godwin ...

      Une telle référence n’est pas systématiquement vouée à tourner le débat au ridicule. Dans le cas du discours de Poutine, la comparaison n’a rien d’exagéré ...


  • Super discours et quelques bonnes quenelles glissées aux Yankees.

    Quelle honte que ce ne soit pas la France qui ai tenu ainsi la dragée haute aux ricains !

    Même sous l’escroc Chirac on avait dit merde aux ricains, mais depuis la réintégration dans l’OTAN de la France par le Sarkophage nous sommes devenus les petits caniches de l’oncle Sam et de l’entité sioniste.


  • Vous avez tout mon respect Mr Poutine.

     

  • #525631

    Voilà, le discours qui revient aux français traditionnellement ce sont les russes qui le prononcent.
    Pendant ce temps-là, nous en France, on a des dirigeants qui passent leur temps au CRIF et dans diverses associations juives à déclarer leur amour et leur soumission à Israel.
    Les musulmans ont peut être des défauts mais eux au moins ils sont prêt à mourir pour leur convictions. Nous en France on se fait mener en bateau par 4 ou 5 pétasses (Hollande, Fabius ...).
    Pas étonnant que pour arranger les affaires géostratégiques d’israel on a été jusqu’à rompre un contrat juteux de ventes d’automobiles (qui sera récupéré par les USA) qui a aboutit à l’anéantissement complète d’une ville française et de tout une chaîne de sous-traitants.


  • "Il est extrêmement dangereux d’encourager les gens à se considérer comme exceptionnels, quelle que soit la motivation."

    Brillant.


  • le Président Bachar el Assad est né un 11 septembre. Bon anniversaire


  • La quenelle qui venait du froid...Spéciale dédicace aux sionistes US qui ont dû apprécier cette pensée allant contre leur propagande dans un média mainstream et par Poutine, excusez du peu. Y’en a en trop, je vous le mets quand même ? lol


  • quenelle mondiale !


  • "Ma relation professionnelle et personnelle avec le président Obama est marquée par une confiance croissante" écrit-il alors que l’autre joueur de basket vient de l’insulter "d’âne" et de "connard" devant des journalistes qui n’en ont pas perdu une miette (voir journal "Voix de la Russie") alors qu’il était l’hôte d’Obama pour le G20 à St Petersbourg. Il est fort, intelligent, diplomate, réservé. Un président normal quoi !
    Enfin, normal, vous voyez ce que je veux dire... pas un flan, hein ? Suivez mon regard...
    _ ;-)


  • #525788

    C’est tout de même l’honneur du NY Times d’avoir publié cette tribune, de même que celui du Figaro, pour une fois, d’avoir publié l’excellente interview pleine de maîtrise d’Assad, il y a quelques jours. Journaux à qui bien sûr les grands démocrates va-t-en guerre oligarchiques ont fait des reproches. En ce qui concerne la tribune de Putin, j’avais noté en la lisant sur le site du NY Times qu’elle se finissait avec ce qu’il faut bien nommer une quenelle de 175 assez peu diplomatique, mais bien envoyée, sur l’"exception américaine" :)


  • Grand Poutine


  • Malheureusement, toute la noblesse d’âme chrétienne de Monsieur Poutine ne suffira pas à déjouer la malhonnêteté incarnée par les membres de "la communauté internationale" ("à prendre dans le sens littéral du terme"), qui se saisissent des premiers prétextes pour déclencher des guerres contre les derniers pays souverainistes qui résistent à leur "entreprise charlatanesque d’internationalisme universel", entreprise dont le siège social se trouve en Israël et qui nécessite un petit espace vital supplémentaire à l’Est.

    Parmi les membres belliqueux de cette "communauté organisée", tous favorables "sans exceptions" à l’entrée en guerre de leurs mercenaires (les soldats goys américains et français) contre le régime laïque de Bachar Al Asssad pour le remplacer par des islamistes radicaux ("diviser pour régner"), on pourra citer cette liste exhaustive :
    - Laurent Fabius
    - Pierre Moscovici
    - Bernard Henry Lévy
    - Bernard Koushner
    - Jean François Copé
    - Nicolas Sarkozy
    et en cherchant bien on doit en trouver d’autres.

    A l’autre bout de l’atlantique :
    - John Kerry, qui tient sa carte de membre de ses deux grands parents paternels
    - Dianne Feinstein, sénatrice de Californie, propagandiste en faveur de la guerre en Syrie à l’aide de montages vidéos.

    Cependant, contrairement à un certain dictateur, ils n’ont pas la franchise de dire clairement qu’ils veulent cette guerre pour leurs propres intérêts vitaux : "Le Grand Israël" auquel ils rêvent depuis des siècles : non seulement ils cherchent à justifier leur guerre par des valeurs humaines chrétiennes (tolérance, démocratie, droits de l’homme) auxquelles ils ne croient pas eux-même, mais en plus ils se servent des armées des pays occidentaux pour la faire à leur place. Ils utilisent donc nos valeurs pour mieux les retourner contre nous (en justifiant grâce à elles aussi bien l’immigration de remplacement que les guerres contre les régimes nationalistes).
    Car il ne faut pas oublier que les membres de cette communauté organisée sont tous sans exceptions les plus fervents partisans de l’immigration de masse en Europe, mais pas dans leur siège social où ils ont encore expulsé des africains la semaine dernière.
    D’ailleurs Laurent Fabius veut faire rentrer chez nous des réfugiés Syriens en masse ! Il fait ainsi d’une pierre deux coups !

    Car leur but dernier est simple et se résume en un mot : "DENATIONALISER" ... et ils ne s’arrêteront pas d’eux même... "Ils sont comme ces machines de fer qui ne s’arrêtent que lorsqu’on les brise."

     

    • Satan a toujours avance ses pions en se deguisant sous les dehors les plus avenants et les plus humanistes et aujourd’hui plus que jamais le Maitre du Mensonge est au mieux de sa performance. "ils viendrons en se presentant a vous comme des agneaux, mais ce sont des loups..."


  • Cette lettre ouverte aux Américains est aussi grandiose que son auteur le Président Poutine.

    Les deux derniers paragraphes sont des merveilles, à ce niveau Poutine se comporte comme un père envers son fils... un père qui, après avoir sermonné son fils suite aux fautes commises lui dicte la conduite à tenir envers ses semblables qui, bien que différents, sont aussi faits de chair et de sang comme lui.

    Vous être génial Mr Poutine !

    Longue vie et merci d’exister.


  • On voit ici, la force tranquille de l’ours à l’oeuvre. C’est beau. À quand le prix nobel de la paix pour Monsieur Poutine ?


  • Il y a deux millions de Juifs en Russie et ils n’ont pas l’air d’être "persécutés" : cela signifie qu’ils sont aux commandes et que Poutine est à leur service .

     

    • Non, Poutine les a remis à leur place. Je pense notamment au milliardiaire magnat du pétrole, là, qui passe un gentil séjour derrière les barreaux.
      .
      Poutine, on lui prend pas son stylo comme ça.


    • Vlassov ça veut rien dire.
      En Iran les juifs sont protégés mais ne dirigent pas le pays.
      On peut aussi rajouter d’autres pays (qui résiste à l’Empire) comme Cuba,le Venezuela,la Biélorussie,l’Ukraine,la Serbie (Milosevic),la France de De Gaulle,l’Union Soviétique,les démocraties populaires.


  • #526438

    Quand on lis ça, la France aurait besoin d’un Poutine, mais bon je ne rêve pas trop non plus...


  • #526443

    C’est une lettre qui restera dans l’Histoire. Je ne l’avais pas lu, je ne sais pas quoi dire, je reste bouche B !


  • Pour ceux qui comprennent l’anglais, je les invite à lire quelques commentaires des lecteurs du NYtimes..

    http://www.nytimes.com/2013/09/12/o...

    Je n’ai pas lu les 4000 et quelques commentaires mais en piochant ici et là je ne suis pas certains que les "Américains" comprennent le message de Poutine :

    cela varie entre "liberté et démocratie à tous prix"..ou encore "ne pas croire Poutine ex-KGB"..

    La lettre de Poutine parle d’éviter un bain de sang et des massacres à venir pour les pays voisins et le monde en général... et le meilleur commentaire est certainement celui la (dans les débuts) :

    "Dear Mr. Putin, when you state that God created us all equal, you mean also gay people, right ? "

    Je ne veux même pas traduire cette phrase tellement c’est affligeant de trouver ce genre de contradicteur...


  • épaulée !


  • #526695
    le 14/09/2013 par Vallse des quenelles
    Ce que Poutine souhaite dire aux Américains sur la Syrie

    Poutine est LE nouveau leader mondial : en lisant les commentaires sur le site du nytimes, on se rend compte que les americains realisent qu’ils ont elu un nain politique en la personne d’Obama. L’influence russe est grandissante et c’est bon pour... la France et par consequent a priori mauvais pour le sionisme.


  • Bravo bravo !


  • Toute la Force Internationale devrait se concentrer sur la catastrophe mondiale que représente Fukushima et l’empoisonnement massif que cela représente. Nous devrions être vivement préoccupés par ce problème qui se présente pour perdurer plusieurs siècles et il est urgent de trouver des parades pour ne serait-ce qu’endiguer le phénomène. En 2014, la côte Ouest Américaine sera touchée, il faudra déplacer des populations et il est possible d’anticiper les évènements à venir à moins bien sûr que Fukushima n’ait été calculé que pour servir d’arme de destruction massive, un moyen de réduire la population mondiale dans des délais records. Obama, Prix Nobel de la Paix a une toute dernière chance de mériter d’en incarner toute la valeur. Pour Hollande, il faut demander à Royal Canin d’inventer un prix mais qui ne porte pas atteinte à l’intégrité des caniches. Il semblerait bien que le Peuple ne doive compter que sur lui-même pour sauver l’honneur de la France. Mais franchement, Fukushima doit devenir notre objectif principal, au même titre que nous libérer de nos bourreaux.


  • #527288

    En un mot : « Шах »


Afficher les commentaires suivants