Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Centrafrique : 5 soldats tchadiens tués dans des affrontements à Bangui

Cinq soldats du contingent tchadien de la force africaine en Centrafrique (Misca) ont été tués mercredi dans des affrontements à Bangui, a annoncé jeudi à l’AFP un porte-parole de cette force.

"J’ai appris que cinq soldats tchadiens ont été tués", a déclaré Eloi Yao. "Hier (mercredi), la ville était dans la confusion totale, et cette confusion a duré jusqu’à la fin de soirée, nous essayons aujourd’hui de comprendre ce qui s’est passé".

Mercredi, des tirs d’origine indéterminée, ponctués de détonations, avaient semé la panique dans les quartiers nord de la capitale puis près de l’aéroport, provoquant la fuite de milliers de personnes. L’origine de ces affrontements, leur bilan humain et les belligérants impliqués restent pour le moment inconnus.

Les violences ont progressivement cessé avec la tombée de la nuit qui a été relativement calme et seulement ponctuée de quelques rafales sporadiques. Jeudi matin, de nombreux militaires français de l’opération Sangaris étaient déployés sur les artères menant à l’aéroport. Des soldats français menaient des opérations de fouille dans des quartiers environnants.

Selon des habitants, interrogés au téléphone par l’AFP, des miliciens anti-balaka (milices d’auto-défense chrétiennes) auraient attaqué des soldats du contingent tchadiens dans le quartier Gobongo, non loin de l’aéroport. Des militaires du contingent burundais auraient également été pris à partie.

Toujours selon des habitants de différents quartiers, interrogés au téléphone par l’AFP, des éléments de l’ex-rébellion Séléka se seraient joints aux soldats tchadiens pour repousser les miliciens anti-balaka. Ces affirmations n’ont pas été confirmées par la Misca, de source militaire française ou indépendante.

À lire, également sur E&R : « Centrafrique : l’inconséquence de François Hollande »

 

Comprendre les problématiques africaines avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pourquoi l’ONU vient de décider d’envoyer 6000 Casques Bleus au Sud Soudan et pas un seul en RCA ? Probablement pour protéger les intérêts israéliens au Sud Soudan . En RCA l’ONU , en plein accord avec le TRAITRE Hollande, attend que tous les civils Français se fassent virer , et soient remplacés par des israéliens, pour envoyer les Casques Bleus .

     

    • Si l’ONU envoie des troupes au Soudan du sud c’est pour protéger les intérêts américains mis en danger par l’accaparement des exploitations pétrolières par les chinois. Les US ont réussi la sécession du pays en deux pour contrer l’influence chinoise en 2011, mais ceux ci veulent désormais faire un pipe line qui passerait par le Kenya et non plus par le Soudan (du nord). Ainsi, les US envoient des troupes encore sous l’alibi humanitaire pour faire table rase du pétrole de la région et chasser les chinois.


  • "...des tirs d’origine indéterminés" : probablement le fait d’agents israéliens qui veulent dresser la population de RCA contre les militaires ET LES CIVILS Français, afin que les civils français quittent la RCA comme ils ont quitté la Cote d’Ivoire en 2004 , afin que le pays puisse etre mis en coupe réglée par les Israéliens .


  • Mais oui, bien sur des Chrétiens qui attaquent a Noël, cela me fait penser a la manipulation de l’AFP concernant le discourt de Chavez et Ahmadinedjad a Caracas.

    Les journalistes de l’AFP ne sont pas des journalistes, juste des traitres qui relaient de la propagande d’état.