Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Cérémonie des Oscars : le tueur d’ambiance Plastic Jesus a encore frappé

À la veille de la 87ème cérémonie des Oscars du cinéma, un petit plaisantin s’est amusé à habilement mettre en lumière un des recoins sombres des coulisses du magnifique décor hollywoodien : la consommation généralisée de drogues chez les stars.

En effet, cet artiste répondant au nom de Plastic Jesus a réalisé une de ces efficaces petites productions tenant de la catégorie du street art : une activité qui consiste à élaborer ou à exposer à même la rue une œuvre épurée et chargée de symboles ou de messages. En l’occurrence, la pièce, intitulée Hollywood’s best party (la meilleure fête d’Hollywood) est effectivement drôle et probante :

 

 

Plastic Jesus a en réalité prolongé son travail de l’an passé, où il avait exposé une statue des Oscar en train de se piquer avec une seringue, un oeuvre baptisée Hollywood’s best kept secret (le secret le mieux gardé d’Hollywood).

 

 

Le photographe qui accompagne l’auteur de ces œuvres a indiqué que ces dernières avaient avant tout pour dessein d’attirer l’attention sur le problème de drogue chez les stars. Le décès tragique de l’acteur oscarisé Philip Seymour Hoffman, retrouvé mort d’une overdose en février dernier, aurait inspiré l’artiste. On peut rappeler qu’effectivement l’usage de drogue est une véritable banalité de l’univers hollywoodien, comme en témoigne les toxicomanies avérées d’un grand nombre de célébrités (Charlie Sheen, Angelina Jolie, Brad Pitt, Lindsay Lohan, Kirstie Alley…).

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Dire que des millions si ce n’est des milliards de gens voudraient avoir la même vie que ces stars... Quand on se sent bien, y a pas besoin de se piquer. Et pourtant, une grande majorité des stars se piquent. Pourquoi ?

     

    • Pourquoi la majorité des femmes refaites chirurgicalement sont des bourgeoises ? Est-ce uniquement parce qu’elles en ont les moyens ou parce qu’elles sont mal dans leur peaux et que tout l’argent du monde n’y pourrait rien ?

      C’est le même genre de questionnement.

      Cette folie de la célébrité c’est surtout pour compenser des manques de reconnaissances et de confiance en soit. Et surtout, peut être même la principale cause, une absence totale de spiritualité.


  • Aurait-il osé faire une vraie critique d’ Hollywood : Candélabre, Dollars et Mensonges ?


  • Mouais. So what ?
    La tragique disparition de l’immense Seymour Hoffman n’est qu’un cas banal de décès accidentel et cruellement fréquent chez un dépendant sevré depuis des années et qui fait une overdose lors d’une rechute alors que sa tolérance est redevenue normale après plus de vingt ans d’abstinence mais qui a oublié qu’il ne peut plus supporter les doses d’antan. il suffit que la came soit bonne pour que la probabilité de prise mortelle dans un tel cas soit immensément élevée. Star d’hollywood, ou pas.
    En revanche, ce qui l’a amené à rechuter le concerne, c’est une problématique individuelle, et personnelle, n’ayant rien à voir avec le système hollywood. surtout que dans ce cas précis P S. H était sobre de toutes drogues et d’alcool depuis près de trois décennies. l’exemple d’hoffmann est mal choisi car en fait c’était un acteur qui fit quasiment toute sa carrière sans jamais rien prendre
    Et puis Attention aux clichés :
    Sait on si La drogue fait plus de ravages à Hollywood qu’elle n’en fait dans les banlieues des desperate housewives ou chez les white crash ravagés par la métamphétamine, on le voit d’ailleurs dans l’excellente série "breaking bad."
    Alors tout ça pour dire quoi ? qu’Hollywood c’est babylone et qu’ils sont tous dégénérés.
    ce serait bien d’être un peu plus fin dans l’analyse pour porter ce message.
    Quant à l’artiste, il a surtout un don pour la com et se sert bien du système pour se faire connaitre, parce que son "oeuvre", qui consiste à détourner un symbole comme il le fait c’est aussi vieux qu’un dessin du père noel se faisant un gros fix, ou qu’un trader surfant une immense ligne de coke ; c’est juste un truc mille fois vu.
    Vu, vu et revu.
    "Pas glop, pas glop."
    Les stars hollywoodiennes sont, pour beaucoup, obsédées par leur santé, la macrobio et le hot Yoga de leur gourou Bikram Choprah.
    Star du ciné ou pas
    La france avinée et/ou sous tranquillisants est plutôt mal placée pour venir faire la leçon ici.

    C’est mon avis en tout cas. bof bof,

     

    • On peut en revanche parler du problème extrêmement intéressant de la dépression chez les stars, qui les conduit à la drogue.

      J’avais vu une interview d’Ethan Hawke dans Paris Dernière qui disait qu’Hollywood était la plus grosse concentration de dépressifs au monde. Brad Pitt, Johnny Depp et autres, malgré leurs îles privées, les millions de femmes qui fantasment sur eux, et leur réussite professionnelle et artistique, n’ont pas pu y échapper.

      Preuve des limites d’une société où les individus n’ont comme ambition ultime que l’amassement de fric, le pouvoir et le sexe. Une fois qu’on a ça, qu’est-ce qui leur reste ? Nez à nez avec leur condition misérable d’êtres humains, les voilà qui se détruisent à coups de bouteille, de drogues ou de pratiques sexuelles extrêmes.

      Il est temps de trouver une alternative à ce monde absurde.


    • Excellente analyse


    • Franchement t’as rien compris.
      Le symbole est pourtant clair. La position de la statue indique ce que ces gens sont prêts à faire pour se taper leurs lignes.


    • Excuse moi mais tu es hors sujet.
      Ici, il n’est pas question de drogue en banlieues. (qui ne sait pas qu’il y en a aussi). Il est question d’Hollywood et ses stars. L’article relate une vérité ; le taux de drogué chez les stars d’Hollywood est beaucoup plus élevé que dans la population, point. C’est d’autant plus cynique que ces mêmes personnages nous rabâchent à longueur de scénario, comment ils sont beaux, fort, braves et courageux... Le problème est là. Quant au fait qu’ils se piquent et tombent comme des mouches, ce n’est pas mon problème ; ils ont choisi cette vie en connaissance de cause...


  • une statue avec une quenelle (ses statues ressemblent beaucoup aux quenelles d’or) !!!

     

  • Cette statue m’a fait immédiatement penser une actrice pornographique. Rappelons que la prude Amérique, qui est capable pour 52 culs de mettre en taule pour 52 ans, (1) est a la tète (au cul devrait on dire ?) de cette industrie lucrative dans laquelle bien des jeunes femmes ont recours a la chimie péruvienne pour se donner des ardeurs devant les caméras. Mais de quelle communauté californicatrice proviennent donc les plus fameux producteurs de cette fange cinématographique ? :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Steven...
    http://www.forbes.com/2005/03/07/cz...

    (1)http://www.egaliteetreconciliation....

     

  • Rebelle à souhait...


  • Si l’on imposait aux participants à ces grotesques "Oscars" un examen phytosanitaires de leurs sphincters respectifs pour envisager une bonne quarantaine hygiénique à tous les cas avérés de pertes fécales chroniques ou de champignonnière indescriptible ainsi que pour les cas douteux d’anus un peu fatigués, on serait tranquille au moins pour quarante jours.

    Et si l’on imposait aussi l’interdiction absolue de la retransmission de ces clowneries malsaines et l’interdiction de diffusion pour tous ces canards de Walt-Disney, nous aurions fait un pas vers la restauration de la dignité humaine en Europe dont Poutine semble actuellement l’unique défenseur.


  • Si t’as pas ton traitement SUBUTEX à 50 ans, t’as raté ta vie.


  • Moi j’ai pense que la sculpture representait un musulman en train de prier. Je me suis completement goure.la question est : mais bon sang ! ? Pourquoi le sculpteur a pu croire que qq pouvait sniffer de la coke dans cette position ??!!
    Ce sculpteur est etonnant car peu de personnes sniffent de la coke dans cette position. Pourquoi etre si complique ? J’ai compris de travers a cause de lui !