Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Charles Gave – Est-ce que l’or peut retrouver son rôle de monnaie ?

Qu’est-ce que la monnaie ? Est-ce que l’or peut retrouver son rôle de monnaie ? Les système de réserves fractionnaires qui permet à l’argent-dette d’exister est-il viable sur le long terme ?

 

 

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est interressant mais il n’y a pas de thèse défendue... L’eternel sophisme des libéraux... Tout ce qu’ils veulent c’est instaurer la rareté monétaire pour que les manants aient encore moins de thunes. Au moins un gilet jaune dans le monde d’aujourd’hui peut s’acheter un pavillon à crédit et rembourser tranquile sur 20 ans.
    Le seul contre-pouvoir à la monaie PQ fiat, c’est une monaie nationale électronique, assortie d’un système de crédit, de type bitcoin qui fonctionnerait à l’intelligence collective. Un peu comme le RIC il fonctionnerait aussi à l’intelligence collective. Un peu comme une constitution bien écrite par l’intelligence collective. People PAWA !

     

  • Regardez la vidéo, vous apprendrez à connaître Gaves.

    D’après lui la monnaie c’est très compliqué ??? Sans blague. Et la mécanique quantique c’est de la merde ? Question complication il n’y a pas photo. Et Gave n’a jamais fait de mécanique quantique, et il nous prend pour cons.

    C’est vrai, les rois de france il avaient rien compris, ils avaient des pièces d’or que les banksters ne pouvaient pas créer à partir de rien. Quels cons ces rois de France. On se demande comment on a fait pour vivre si longtemps sans que les banskters contrôlent notre monnaie.

    La seule complication sur la monnaie c’est qu’il n’y a aucune formation sur la monnaie car les bankster on retiré de la circulation tout les livres qui expliquent ce qu’est une monnaie.

    Donc la monnaie ce n’est pas compliqué, ce juste pas enseigné à l’école.

    Une information : Gave se vante qu’il a bien connu l’économiste Friedman. C’est lui qui le dit !

    Vous en connaissez vous des crapules de haut niveau ? Moi pas. J’aimerais bien mais ils ne m’aiment pas car je suis honnête.

    Gave ne répond à aucune question complètement. Avec lui on ne peut rien faire. Et c’est toujours très très compliqué, et le manant ne peut rien comprendre

    Pour Gave le problème c’est la violence légitime de l’état !!! Mais la violence légitime des banksters cela il s’en fout, c’est normal, c’est friedman qui lui a dit : pas de monnaie à l’État qui est très méchant. Par contre l’état peut emprunter tant qu’il veut et endetter ses citoyens pour en faire des esclaves des banquiers.

    Gave travaille pour le système, il fait partie su système. Encore une fois je pose la question : qui paie Gave tous les mois.

    Écoutez sa réponse sur les pièce d’or : sans effet de levier, tout ceux qui ont des dettes sautes ! Ben oui et alors ??? La richesse d’un pays n’est pas la monnaie qu’il a, la monnaie est juste un outil. Ce qui fait la richesse d’un pays c’est son peuple et ses ressources.

    Il enfume, il enfume .... il termine en disant que d’après lui une monnaie réel basée sur l’or empêcherait la croissance. IL part du principe qu’il faut de la croissance dans un pays.

    Et France à besoin de croissance c’est un bébé qui a juste 1500 ans d’âge.

    C’est vrai tout le monde sait que les enfants grandissent tout le temps et c’est très bien.

    Tiens on me dit dans l’oreille que les enfants arrêtent de grandir quand il deviennent adultes. Bizarre, la croissance c’est bien, ça devrait pas arrêter !

     

    • Gave s est fait tout seul , il a monté des entreprises qui ont nourrit pas mal de personne. ET aujourd hui il vit des fruits de son travail. C est un entrepreneur. IL en faudrait de nombreux francais comme lui.


    • Message intéressant, un pays appartient à ses citoyens pas à ses créanciers. C’est la ligne de fracture qui détermine tout le reste.


    • @Seb

      Quel argumentation. On croirait entendre à un panégyrique à la Steve Job.

      Il commence comme analyste financier dans une banque d’investissement française, la Banque de Suez. La banque de Suez c’est tout seul ?

      Faites d’abord quelques sociétés, puis revenez discuter. Vous comprendrez que commencer tout seul dans son garage cela n’existe pas, c’est des histoires qu’on raconte aux gentils. Surtout dans le domaine financier.

      Vous remarquerez aussi que sa notice wikipedia ne donne aucune information sur ses origines.
      Sans doute parce qu’il s’est fait tout seul. C’est vrai un enfant qui se fait tout seul, il fait des études politiques, logique.

      D’ailleurs sa carrière est très logique Études à l’institut politiques de Toulouse -> analyste financier dans une banque.

      Le problème avec les gentils c’est qu’ils croient tout ce qu’on leur dit.

      Concernant votre dernière remarque :

      Il faudrait plus de gens comme Gave en France,

      je vous répond : on a suffisamment de prédateurs financiers en France.

      Une petite remarque en passant pour l’éducation des foules :

      Remarquez que les prédateurs financiers ne font jamais de gentils : sa fille est avocate présidente de "L’institut pour la Liberté". C’est un titre de film ?

      La liberté de Gave c’est : la liberté du lion de bouffer le lapin et la liberté du lapin de bouffer du lion. Chacun se débrouille, et si le lapin ne bouffe pas le lion c’est que c’est un sale con de fainéant. C’est vrai quoi il n’avait qu’à faire des études de politique.


    • Seb, tu te fous de la gueule du monde : en quoi un financier qui monte une société de conseil financier est-il un entrepreneur ? c’est un pur libéral qui pleure parce qu’on lui a cassé son joujou (comme Delamarche),Mais il n’a jamais rien produit quoi que ce soit à part des bouquins ;
      quelqu’un qui rêve que le capitalisme peut être moral parce que la bourgeoisie historique avait encore un semblant de morale chrétienne dans sa jeunesse. c’est fini çà maintenant alors il chougne.


    • Très juste, votre remarque est pertinente, et j’ai été le premier à aller dans ce sens sur YouTube avec d’autres personnes. Bizarrement, certaines remarques disparaissent, mais il est inquiétant de voir des gens de notre milieu se laisser conter des histoires par ce Monsieur qui est toujours dans l’approximatif et le gloubi-glouba...

      Effectivement, ce Monsieur aime s’entendre parler : c’est un libéral-libertaire allant jusqu’à blasphémer sur Jésus-Christ, prétendant que "[ce dernier] aime[rait] les gens prenant des risques" (si, si, il le dit sans honte bue dans une vidéo disponible sur Youtube).

      Puisqu’il est un adepte de Friedman, tout est dit ; point.

      On peut ajouter aussi que ce personnage aime l’Etat quand les libéraux-libertaires demandent à se faire renflouer ou nationaliser... On est plus à une contradiction près !

      Non seulement, ce personnage ne connaît rien à l’Opéra, mais la monnaie, ce n’est pas son fort non plud. Et contrairement à ce qu’il dit, rien n’est compliqué, si ce n’est la financiarisation de l’économie, qui crée des produits pourris auxquels les citoyens ne comprennent rien, mais qui sont renfloués par ces derniers en cas de crise !

      Pour répondre au sujet de l’or : bien sûr que c’est une valeur refuge et qu’il faut en acheter, surtout si vous n’avez pas les moyens de l’investir dans l’immobilier, puisque vos euros gagnés ne valent plus rien d’année en année. Après faut-il savoir les cacher de façon à ne pas avoir à chialer lors d’un cambriolage ; mais à chacun de trouver des cachettes astucieuses (si, si, cela existe, utilisez votre cervelle !). Enfin, il est évident que l’or ne peut pas être le seul étalon puisque, effectivement, cela serait trop fort. A cela faudrait-il ajouter l’étalon travail, mais pour cela, il faudrait que la France se réindustrialise et remette des frontières et n’importe que ce qui est important pour son industrie.

      La croissance ne peut pas être éternelle ; surtout dans un monde limité. Ou bien, en bon libéral-libertaire, il faut sacrifier 80% des gens, mais n’est-ce pas le message subliminal de ce personnage ?


    • Gave ne s’est pas fait tout seul ! Vous dites n’importe quoi ... Les libéraux en adoration devant leur figure paternelle ... Pfff... C’est misérable.

      Gave a hérité du pognon que son père a fait sur le dos des Syriens, pendant que les Français et les autres Européens étaient sous les bombes de la guerre mondiale.

      Puis, il a utilisé ce capital qu’il a fait fructifié avec un complice, via la bourse, qui n’est qu’un système de vol planétaire, réalisé par des crétins en costards.

      Gave n’a jamais rien produit. C’est un parasite intégral. Il n’a aucune légitimité. C’est un cosmopolite. La spéculation pourrait bien être la seule cause de son enrichissement, avec cet héritage, lui même réalisé de la même façon.

      En outre, il n’y a pas de légitimité qui viennent de l’état. L’état, c’est la légalité. Autrement dit, c’est la concentration, sous forme juridique entres autres choses, des intérêts d’une caste hyper réduite.

      La violence légitime cesse d’être légitime quand elle quitte celui qui aurait dû l’appliquer, et qu’elle est confiée à un tiers. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a de légitime que la défense. Et tu ne vas pas attendre que l’état se bouge le fion pour défendre ton petit cul face à une horde de barbares ! Tu te défends, point barre. En offrant à un tiers la possibilité de gérer la violence, tu ouvres la porte à la corruption. En faisant justice toi-même, tu mets fin aux magouilles.

      La violence ne doit jamais être un monopole. Jamais ! Sinon, c’est la descente aux enfers . . . Tout le reste de l’iniquité va suivre immanquablement. Le vol, le viol, l’humiliation, etc ... Tu finis étranger chez toi, contraint de bosser pour l’étranger qui règne en maître.

      Le pouvoir de police doit toujours rester dans les mains du peuple. Cela fonctionnait ainsi durant des siècles et des siècles, sans poser de problèmes majeurs.

      Le droit coutumier Normand qui permettait au peuple de faire sa police, a été détruit par la royauté, pour le compte des serpents de l’ombre, et cela a permis la constitution de milices aux services des étrangers usuriers, que l’on nomme aujourd’hui, "Police" ou "Gendarme".

      Regardez comment les idées et concepts s’installent dans les caboches tout au long de l’histoire, afin de paraître indispensable. Contextualisez, et faites le bilan ...

      Vous verrez alors très clairement comment tout au long de l’histoire, on ressert les mêmes plats.

      La violence de l’état, la monnaie, sont des outils maléfiques.


  • L’animateur commet une erreur en parlant d’un droit privé et d’un droit administratif alors que la distinction dont il s’agit sépare l’ordre judiciaire de l’ordre administratif. Il faut parler de l’existence de deux ordres juridictionnels, l’un judiciaire qui concerne tout ce qui reléve du droit privé au principal, droit pénal compris, et l’autre administratif relevant exclusivement du droit public. Les plus hautes autorités de ces deux ordres juridictionnels sont respectivement la cour de cassation et Le conseil d’État, étant précisé, d’une part, que le conseil constitutionnel reléve du droit public et est une juridiction particulière dont la compétence principale vise à examiner les lois en vue de vérifier leur conformité à la constitution, et d’autre part, que le tribunal des conflits qui est une juridiction mixte qui à vocztion à trancher les conflits positifs ou négatifs de compétence entre les deux ordres juridictionnels.


  • C’est vrai : on n’y connait rien en Opéra.
    Mais puisqu’on parle d’or, ça nous empêche pas d’apprécier Faust jusqu’à nous faire damner.

    Bon , maintenant trêve de balivernes : on sait très bien comment marche le pognon parce que de tout ce que le monde a inventé, pas cons, c’est ce qu’on préfère.

    Donc, on a tous très bien compris que toute monnaie non convertible en or, tendait vers sa valeur papier intrinsèque : ZERO.

    Ça ne nous gêne pas du tout :

    - Si on est très riche, notre boulot c’est de convertir notre pognon en quelque chose qui a de la valeur qu’on aura donc payé avec quelque chose qui n’en a pas intrinsèquement.

    - Et si on est pauvre c’est l’inverse : c’est d’emprunter le maximum qu’on peut pour acheter des choses qui ont de la valeur mais que nos créanciers ne pourront pas saisir, soit qu’on l’aura bouffée (la pièce montée achetée à crédit) soit qu’on l’aura planquée (le prêt a servi à acheter un bien à l’étranger !)

    Jésus avait raison : l’économie est l’école du vol.

    Ce n’est pas cela qui est choquant : voler un peu, au fond, c’est humain.
    Ça s’appelle "les affaires".

    Ce qui est choquant, c’est nous présenter la science de l’économie, donc la science du vol, comme une vertu.

    Parce que rajouter le mensonge au vol, ça c’est vraiment dégueulasse.
    L’économiste voleur doit garder une certaine déontologie dans son vol.

    Comme le bon larron sur la Croix.
    Bon, c’est vrai, il avait un peu exagéré.
    Mais il n’est pas allé jusqu’à raconter des salades pour cacher sa vie de criminel.

    Il ne faut pas reprocher aux économistes d’être des voleurs car nous ne pourrions faire leur procès sans faire le nôtre.

    Il faut leur reprocher d’être des escrocs soit d’avoir rajouter le mensonge au vol en mettant leur mensonge au service du vol.

    C’est pour empêcher cette tentation que la monnaie or fut longtemps la seule monnaie, et la monnaie papier toujours convertible en or.

    Seuls les voleurs et les escrocs ont tenté de nous faire croire que tout cela était très compliqué pour ainsi,nous éloignant des mécanismes du vol et de l’escroquerie, en garder le monopole.

    Alors qu’un gâteau bien partagé fait du bien à tout le monde.

    Bonne fêtes (à crédit) à tous !

     

  • D’accord, interdire à l’état de faire du crédit public, le laisser au privé (crédo libéral) et quand le privé se ramasse, il fait appel au trésor public pour le renflouer, quelle arnaque !!
    Dans le système de crédit public mis en place par les nazis, ceux-ci avaient choisi de limiter les dividendes plutôt que les salaires pour contrôler l’inflation monétaire. En gros, soit tu travailles à la grandeur de la nation soit tu dégages ! Ah c’est pas le crédo libéral c’est sur. Qu’en dit Mr Gave ?


  • Lui a intérêt à ce que le système actuel dure car il y vit bien. Donc il ne veut pas du moindre changement.

     

    • Tout ce qu’il désire c’est qu’on massacre le social, c’est le socle de tous ces gens.
      Sur le monopole de la violence, remettons les choses à l’endroit, le monopole de la violence appartient aux nantis "qui se sont faits eux mêmes à la force du poignet on connaît la musique", la violence appartient à l’hyper classe, car l’Etat appartient aux puissants, l’Etat c’est l’Etat des riches, ils se confondent.


  • Il y a juste un gros soucis si on supprime le système de réserve fractionnaires à cause du prêt avec intérêt qui rend l’économie très déflationniste. En effet si on ne crée pas la monnaie, d’où vient l’argent des intérêts ? Il vient de l’économie qui s’appauvrit au profit des usuriers qui s’accaparent tout...

    D’ailleurs je vous ferais remarquer que même dans le système actuel, lorsqu’il n’y a plus de croissance la masse monétaire n’augmente plus et on retrouve exactement le même problème, c’est d’ailleurs ce qu’il se passe en ce moment plus ou moins....


  • charles tu me gaves ! l’or ne se mange pas, tout comme la monnaie !


  • La vie n’est pas une question de monnaie mais d’Identité Nationale, les boeufs d’abord, la charrue ensuite.


  • Vous seriez un peu intelligent vous compareriez ce que raconte CG devant le public franchouille à ses analyses financières adressées aux investisseurs internationaux. C’est assez simple. Il suffit d’aller à l’adresse suivante pour solliciter un essai gratuit au nom d’E&R. https://web.gavekal.com/form/subscribe
    Pour ma part, je dis que pour définir la monnaie ou pour discuter de l’opportunité de réintroduire de la monnaie or, la première chose à faire est de distinguer les différentes sortes de monnaies et leurs usages propres, en particulier la monnaie crédit réescomptable par les banques sous peine de défaut de liquidité de la circulation monétaire et donc du commerce. Car faire croire que la consommation individuelle peut être financée par des pièces d’or comme le financement des entreprises et du commerce, c’est déjà prendre les gens pour des imbéciles. Quand il s’agit en plus de la Chine, modèle par excellence du monétarisme libéralo-socialiste, recordman mondial de création de dettes toutes catégories,c’est de l’ordre du foutage de gueule cosmique.


  • #2109487

    C’était possible il y’a plusieurs siècles lorsque nous étions beaucoup moins nombreux à peupler la planète terre mais aujourd’hui c’est quasiment impossible.
    Une des conséquences de l’explosion démographiques, le trop grand nombre pénalise la petite minorité juste.


  • - 1- beaucoup de remarques minables sur la démarche de GAVE au demeurant très courageuse et totalement désintéressée et qui permet d’élever oh combien, toujours de manière très argumentée et très cultivée le débat d’idées.
    - 2- il ressort tout de même la nécessité que l’émission de monnaie ne doit pas être ni totalement publique ni totalement privée sous peine des pires errements ;


Commentaires suivants