Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Charles Gave – Le scandale des aides à la presse

Chaque année, l’État distribue des centaines de millions d’euros à des journaux et à leurs propriétaires milliardaires comme Dassault, Drahi ou Lagardère. En 2016, 79,6 millions d’euros de subventions ont été distribuées à la presse française.

 

L’économiste Charles Gave répond à la question : « Peut-on revendiquer une quelconque liberté de la presse quand on est financé par l’État ? »

 

 

En lien, sur E&R :

L’information indépendante est chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1951962

    La subvention c’est la prime à l’incompétence et quand on sait à quel niveau de subvention on est dans ce pays, on sait jusqu’à quel point l’incompétence y sévit. Mais qu’attendre d’autre d’un régime malsain aux mains d’individus malsains ? On ne peut pas à la fois collectionner les pratiques malsaines dans tous les domaines et vivre sainement ; de la même façon qu’additionner les incompétences n’a jamais produit quoi que ce soit d’autre. Un coup de balai en profondeur et drastique s’impose. Voyez endettement, voyez déficit, voyez contraintes imbéciles, voyez manipulations, voyez truquages, et concluez objectivement.

     

  • #1951972

    79,6 millions d’euros de subventions ont été distribuées à la presse française, pour leur éviter le chômage .C’est beau la solidarité en France, surtout pour des marchands de propagande grassement payés par le contribuable . J’espère qu’un jour il y aura des retours de bâtons qui leur feront comprendre que le travail de journaliste ne peut être toujours subventionné, mais payé à sa juste valeur .


  • #1951984

    Il n’y a pas conflit d’intérêts mais entente au sein d’une hyper classe.

     

    • #1953018
      le 26/04/2018 par Alderic-dit-le-microbe
      Charles Gave – Le scandale des aides à la presse

      Charle, il est sympa, je l’aime bien. Mais il est en retard sur ce coup. Tout le monde s’en fout de la presse et souhaite lui jeter des tomates. Au contraire, les subventions permettent de démontrer à tous l’escroqerie et les sources d’infos dont il convient de se méfier.

      Tous ceux qui ont de la subvention sont grillés. lol

      Et si tout passait au privé, cela ne changerait pas pour autant la qualité de l’info. C’est bien qu’il y ait les deux. Ca permet de tracer des lignes plus facilement. De toutes façons, ils nous prendraient le pognon d’une autre manière, via l’achat des biens de conso courantes, comme le fait SFR en plombant les abonnements de tel. mobile. Donc, bon ...


  • #1951997
    le 25/04/2018 par André Pierre
    Charles Gave – Le scandale des aides à la presse

    Le plus fort, c’est que cette presse soutient la privatisation de pans entiers de la société française, ils sont pour la libre-concurrence, la mondialisation, ils osent dire que cette mondialisation heureuse a permis aux chinois d’être plus prospères (les riches chinois, oui) ... donc, ils devraient être opposés aux subventions étatiques qui faussent le jeu de la libre-concurrence. D’ailleurs, ils n’en sont pas à une contradiction près : pour la mondialisation des échanges et des idées, pour le fait que les USA (via CNN) ou le Qatar (via Al-Jazeera) apportent leurs idées en France via des médias francophones, mais contre le fait que les russes fassent pareil via RT, bizarre, non ? En quoi la parole des russes serait moins respectable que celle des USA (1 million de morts en Irak, au moins) ou de celle du Qatar (décapitation des homosexuels et des femmes adultères, financement d’organisations terroristes, autocratie, etc.)
    Ce ne sont même pas de vrais ultralibéraux, juste des hypocrites.


  • #1952002

    et les 30% d’abattement d’impôts de la carte de presse !!?? C’est un privilège d’un autre temps qu’il faut abolir.

     

    • #1952018
      le 25/04/2018 par Francois Desvignes
      Charles Gave – Le scandale des aides à la presse

      Non : étendre à tous les revenus

      L’impôt sur le revenu est anticonstitutionnel puisqu’il est une confiscation du fruit de votre travail, alias votre droit de propriété, source et condition de toutes vos libertés..


    • #1952126

      @ François Desvignes
      Vous n’avez jamais entendu parler du principe républicain du consentement populaire à l’impôt ?
      L’impôt est réputé légitime puisque nos représentants aux assemblées ont voté la loi de finances, recettes et dépenses.
      Alors votre inconstitutionnalité... LOL !


    • #1952252

      c’est la TVA qui est un impôt injuste, puisque payée pareillement par le gros et le petit salaire sans distinction.


    • #1952486
      le 26/04/2018 par Francois Desvignes
      Charles Gave – Le scandale des aides à la presse

      @ladko

      Vous avez raison, quand on se pique de juridisme, on fait attention à ce qu’on écrit :

      - Les Principes généraux du Droit incluent la protection du droit de propriété ; ils sont dans les hiérarchie des normes juridiques au dessus de la C.E.D.H. qui a elle-même une valeur constitutionnelle : j’aurais donc dû vous parler de droit "supra constitutionnel"

      - Le vote de la loi de finances qui est une loi ORDINAIRE a une valeur INFRA constitutionnelle : la légalité de son contenu n’est pas seulement conditionnée à la légalité de sa procédure mais aussi et surtout au respect des normes constitutionnelles dont les Principes généraux du droit. Il est donc parfaitement faux comme vous le faites d’arguer de la légalité formelle de la loi de Finances pour couvrir sa violation du droit de propriété.

      - Les dispositions antérieures de la loi de Finances ne sont pas discutées et votées comme vous le prétendez mais seulement les dispositions nouvelles , les anciennes, étant automatiquement reconduites sans débat aux Chambres : petit détail qui vide votre certitude de son bien fondé.

      - Et enfin, même si toutes les dispositions de la loi de Finances étaient débattues et votées chaque année , donc le principe et l’assiette de l’IR, cet impôt DIRECT est bien anticonstitutionnel puisqu’il retire DIRECTEMENT partie de la seule propriété du prolétaire : le fruit de son travail.

      C’est donc en plus d’un impôt imbécile et injuste, un impôt illégal, tant au fond par son inconstitutionnalité que par sa procédure puisque jamais débattu dans son principe depuis la Loi Caillaux qui l’a institué en 1914 (?) au taux de 2% à l’époque !.

      Mais pour s’en apercevoir, il ne faut pas être mariannolâtre...

      Et pour ne pas être mariannolâtre, il suffit de partir du principe que tout ce qui est conforme aux intérêts de Marianne est généralement injuste , totalement illégal, et toujours contraire à vos intérêts les plus légitimes pour lesquels depuis Cro Magnon tous vos ancêtres se sont toujours battus..

      PS : depuis que M& Mme Camembert (infra) ont mal en s’asseyant, ils sont d’accord avec moi.


    • #1952515

      @Caesar :
      Vous estimez donc que ce qui devrait définir le prix d’un produit ou d’un service, c’est le revenu de celui qui l’achète.
      Et vous afficheriez donc dans les magasins des prix HT (pour le coup une excellente idée), mais c’est la caissière qui analyserait votre taux moyen d’imposition pour vous donner le prix de vos oranges ?
      Quelle tristesse de voir le niveau de réflexion moyen qui s’est effondré.
      La TVA est un impôt créé par la France puis copié par les autres pays du monde.
      Il ne devrait pas exister, tout simplement.


    • #1952622

      @TOUCO
      je suis d’accord avec vous, la TVA ne devrait pas exister, tout simplement !
      Maintenant, le fait de vivre en communauté et de profiter d’infrastuctures communes, il faut un minimum d’impôt général.
      La carte de presse est devenu un privilège de classe, élaboré à une époque (19ème siècle, je crois) complétement obsolète aujourd’hui. Au nom de la modernité il faut l’abolir.


    • #1953025

      @ François Desvignes
      Vous ne vous placez pas au bon niveau de réflexion.
      Le principe applicable dans le domaine qui nous intéresse est celui que pose l’article 14 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 : "Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d’en suivre l’emploi, et d’en déterminer la quotité, l’assiette, le recouvrement et la durée".
      Voyez maintenant à quel point nous sommes pieds et poings liés en toute "constitutionnalité".


    • #1953247
      le 27/04/2018 par Francois Desvignes
      Charles Gave – Le scandale des aides à la presse

      @Ladko

      C’est ce que je vous dis : l’astuce de Marianne est de vous avoir persuadé que la Déclaration était le texte le plus haut et donc le seul à appliquer.(Donc, avant il n’y avait pas de droit ?)

      C’est TOTALEMENT FAUX.

      Nos principes généraux du Droit sont antérieurs et supérieurs à eux et auraient-ils une autorité égale, leurs dispositions et règles doivent s’interpréter les uns par les autres.

      Ainsi, si lorsque l’article 14 rappelle que nous votons et contrôlons l’impôt directement OU par nos représentants, lorsque nos représentants ne votent pas l’impôt pour ne pas le discuter mais seulement le reconduire d’office, ils violent la Loi.

      Mais s’ils le discutaient pour le voter et le reconduire dans son principe et sa quotité, ce que nos mandataires ont fait, nous, leurs mandants pourrions encore le défaire, sans avoir à justifier notre décision, ou notre souveraineté ne serait qu’une fiction.

      Enfin, si, pour être légitime notre droit inaliénable au veto (du fait de notre souveraineté) devait être motivé pour être fondé, c’est alors que nous dirions ce que je vous ai exposé, savoir que le fruit du travail du prolétaire étant la source de sa propriété, et sa propriété la condition et la garantie de sa liberté, en fait, le plus important de ses droits, l’impôt sur le revenu est illégal par principe.

      N’acceptez jamais les vérités présentées par Marianne : ce sont ses pires mensonges.


    • #1953305

      "Nos principes généraux du Droit sont antérieurs et supérieurs à eux et auraient-ils une autorité égale, leurs dispositions et règles doivent s’interpréter les uns par les autres."

      Vous faites fausse route. Les principes généraux du droit - dont j’aimerais assez que vous citiez quelques exemples de votre cru - sont pour l’essentiel et par définition de création républicaine et même de création récente, raison pour laquelle ils s’intègrent parfaitement - au contraire de ce que vous affirmez - dans l’ordre républicain tel qu’il repose sur la DDHC.

      Mais bon... Vous êtes libre de vous envaser puisque selon l’expression consacrée nous sommes... en République !


  • #1952065
    le 25/04/2018 par Francois Desvignes
    Charles Gave – Le scandale des aides à la presse

    Gave a entièrement raison.

    Mais allons plus loin :

    Il arrivera un jour où Monsieur et madame Camembert n’ouvriront plus leurs journaux, leur télé, et leur radio que pour s’en moquer.

    Pensée du jour : à force de se faire enculer, la douleur donne de la mémoire.

    Ce jour-là, le discrédit de la presse rejaillira sur la classe politique, master mind de ce"Guignol au jardin d’enfant."

    La conséquence pratique de ce discrédit, ce ne sera pas le bulletin de vote (lui-même discrédité).

    Ce sera l’impôt.

    La résistance par l’impôt.

    Pas du tout par la grève : c’est interdit et impraticable.

    Mais par la grève des produits taxés.

    On ne consommera plus :

    - d’essence
    - de tabac
    - d’alcool
    - d’assurance

    Si, si : on le fera.
    De toutes manières on y sera contraint, faute de moyens.

    "Rien, sauf la contrebande !" sera le mot d’ordre du pays réel, leur quenelle en vrai.

    Ce sera la règle de vie et le nouveau sport de M&Mme Camembert : enculer l’Etat.
    Pour se venger de leur mal de cul.

    On leur donnera l’Humanité, et le Figaro gratos et ils en feront une litière pour leur chat
    (Celle de leur supermarché étant taxée à 19,6 %)

    Alors Versailles tremblera.


  • #1952082
    le 25/04/2018 par Mo’ Truckin’
    Charles Gave – Le scandale des aides à la presse

    Récapitulatif des subventions de la presse française :
    (je n’ai pas trouvé de chiffres plus récents)
    http://www.actufinance.fr/actu/aide...
    La pressetitué agonise de ses mensonges et manipulations ...


  • #1952200

    Pour un goy acheter le journal c’est du pur masochisme, c’est aimer se faire foutre de sa gueule de la première à la dernière page .


  • #1952231

    Toujours aussi bon charles gave :
    donc Le parti au pouvoir charge la nouvelle direction de la tele publique de faire des nouveaux logos vachement cher chez un communiquant et apres,discretement, va dans cette meme boite pour avoir des sondages et des campagnes de pub pour le parti a un bon prix puisque le benef a ete fait sur l’achat des logos de la tele publique.
    Ce qui explique pourquoi les chaines publiques changent de logo tellement souvent...


  • #1952244

    La presse mainstream a de moins en moins le vent en poupe, sans l’argent de nos impôts, pleins de journaux seraient à la rue. Avec les aides à la presse, les médias se "Gavent".
    C’est effectivement un scandale car nous payons (mais non, pas Vincent !!!) avec nos impôts des journaux que nous ne regardons pas.
    De plus, la comparaison que fait Charles Gave avec le vin me parait bien trouvée.


  • #1952394

    C’est parce que le peuple est con qu’on peut l’influencer.
    D’où les subventions de l’état pour la presse, la télé, les radios, etc.
    Si le peuple n’était pas con, même la publicité n’existerait pas.

     

    • #1952544

      Arrêtez d’injurier le peuple, de le fustiger.

      S’ils sont contraints de subventionner la presse, c’est bien parce qu’il y a forte baisse des ventes au numéro et des abonnements. Donc, « le peuple » comme vous dites n’est plus consommateur de leur propagande.

      Quant à la télé et radio, il faudrait une étude sérieuse, indépendante de Médiamétrie pour vérifier l’audimat et l’impact des émissions de talk-show politikchinelles vu l’absence de réels débats de véritable Politique ! La fréquentation probablement en hausse des réseaux sociaux et site de réinformation tel qu’E&R est tout de même un fort indice de perte de l’audimat radios et télévision.

      Quant à publicité, qui franchement est dupe ? De toute façon, la dégringolade du pouvoir d’achat, la précarisation de notre niveau de vie, la tendance à la baisse du surendettement et des prêts à la consommation, sont un indice que la population se replie sur l’essentiel à savoir son alimentation, son logement. Elle se désintéresse de cette politique puisqu’elle a engrammé que nous sommes effectivement en dictature et que le pouvoir utilise les méthodes de propagande de l’ex-URSS.

      Comme toute l’Humanité, la population française a une mémoire atavique de la violence d’État car « tout pouvoir est une violence exercé sur les Hommes » (réplique du film «  Le Maître et Marguerite  » tiré du roman homonyme de Mikaël Boulgakov.

      Là où le bât* blesse est l’absence d’une authentique formation, éducation de la population au Politique et au Droit notamment constitutionnel. Elle s’informe certes mais subit un tel matraquage, un brouillage qu’il ne s’agit plus d’une éducation mais d’un conditionnement. Il ressort un gloubi-boulga sur tous les sujets. Il n’y a qu’à écouter les interviews micro-trottoir de Vincent Lapierre ;

      Manque une pédagogie, les bases. Une connaissance de l’Histoire de France, de l’International et de la spiritualité afin de « Comprendre l’Empire ». Les Partis politiques ne font plus ce boulot car idéologiquement orienté de surcroît.

      Lorsque chaque français ou aspirant français aura le niveau d’une Capacité en Droit avec des connaissances en Histoire de France non orientées idéologiquement, nous aurons déjà un peuple plus conscient.

      * Le bât est un dispositif en bois placé sur le dos des bêtes de somme, qui peut causer des plaies, Ce bât, c’est l’arsenal de propagande médiatique, arme silencieuse de destruction massive des esprits.


  • #1952451

    Il raconte n’importe quoi, Rivarol n’a jamais été subventionné.


Commentaires suivants