Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Charlie Hebdo accuse l’"islamo-gauchiste" Edwy Plenel de complaisance avec Tariq Ramadan

La une de l’hebdomadaire satirique, à paraître mercredi, met en cause Edwy Plenel, directeur de la publication de Mediapart.

 

Ambiance en une de Charlie Hebdo. Dévoilée mardi 7 novembre, la caricature en première page du numéro de l’hebdomadaire, à paraître mercredi, met en cause le directeur de la publication de Mediapart, Edwy Plenel. Sur cette caricature réalisée sur fond rouge, la moustache du journaliste lui obstrue successivement la bouche, les oreilles et les yeux – un détournement des « trois singes de la sagesse ». En titre, Affaire Ramadan, Mediapart révèle : "On ne savait pas".

Peu après, Edwy Plenel a réagi sur Twitter en relayant la une de l’hebdomadaire satirique, auquel il joint une citation de Romain Rolland, prix Nobel de littérature en 1915 :

Ils peuvent me haïr, ils ne parviendront pas à m’apprendre la haine.

Si la caricature de Charlie Hebdo a choqué, c’est parce qu’elle fait directement référence aux liens supposés (et dénoncés par les critiques de Mediapart) entre le théologien accusé de viol, et Edwy Plenel, régulièrement présenté comme un « islamo-gauchiste ». Ainsi qu’à la façon dont le site d’investigation aurait « couvert " les récentes révélations sur Tariq Ramadan.

Lire la suite de l’article sur tempsreel.nouvelobs.com

Charlie Hebdo au service de l’atlanto-sionisme,
voir chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article