Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Chronique de Judéo-christianisme : "Ce livre s’attèle à dévoiler deux mille ans d’affabulations et d’anachronismes"

Claude Timmerman est un biologiste, statisticien, spécialiste de la génétique des populations, diplômé de l’ENS. Catholique traditionaliste, il a participé régulièrement au Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Courtoisie et publie des articles sur différents médias, tels que Rivarol, Boulevard Voltaire ou Medias Presse Info. Il a entrepris depuis une dizaine d’années des recherches sur les origines historiques du peuple juif.

 

Il vient de publier chez Kontre Kulture un essai particulièrement utile pour démonter le concept du judéo-christianisme mis à la mode par le concile Vatican II et qui a révolutionné l’Église catholique, conduisant à toutes sortes de dérives théologiques.

Le contenu de ce livre est d’autant plus irréfutable qu’il s’appuie uniquement sur des faits d’actualité contemporains relatés par des chercheurs et des médias, juifs essentiellement, très généralement israéliens, sionistes ou non sionistes, religieux ou non, séfarades ou ashkénazes, portant sur des études archéologiques. Claude Timmerman entend ainsi remettre certaines réalités, aujourd’hui avérées, en perspective avec une émergence dogmatique, médiatiquement la plus manichéenne, qui vise à opposer systématiquement judéolâtrie à antisémitisme, dès qu’un goy a le malheur d’évoquer quoi que ce soit qui touche de près ou de loin au peuple supposé élu, ou supposé choisi, censé être issu de la descendance d’Abraham.

Les attaques systématiques et récurrentes à l’encontre du christianisme en général et de l’Église catholique en particulier se faisant de plus en plus corrosives, ce livre veut faire prendre conscience à des chrétiens trop naïfs ou trop crédules des limites à donner à un mouvement d’opinion proprement dogmatisé qui souhaite faire croire que le peuple juif est l’allié naturel des chrétiens dans un affrontement en devenir qui opposera au nom d’un « choc des civilisations » la civilisation dite maintenant judéo-chrétienne à l’islam conquérant.

Voilà pourquoi ce livre s’attèle à dévoiler deux mille ans d’affabulations et d’anachronismes et met en évidence toute la différence qu’il y a entre se doter d’une divinité que les Hébreux se sont choisie et suivre un Dieu, révélé.

Au passage, Claude Timmerman rappelle que l’islam est plus proche du judaïsme que le christianisme, à tel point qu’un juif pratiquant peut prier dans une mosquée, mais pas dans une église. Ce qui démontre qu’il n’y a pas pour les juifs talmudistes de « judéo-christianisme » possible, alors qu’un « judéo-islamisme » peut être envisageable.

 

La bande-annonce de Judéo-christianisme :

 

Se procurer l’ouvrage chez Kontre Kulture

Se procurer l’ouvrage chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "qui a révolutionné l’Église catholique, conduisant à toutes sortes de dérives théologiques."

    La nomination du sous-pape François en est le dernier épisode.

     

    • « Juifs et musulmans ont des rites en commun, comme la circoncision »

      Une meilleure connaissance de l’islam t’aurait montré que la circoncision n’est pas un rite coranique (on y parle par analogie de "circoncision du cœur") mais une coutume sociale commune à tous les peuples du proche orient et ce depuis bien avant Muhammad ou Moïse ; les Égyptiens la pratiquait. Crois-tu que Jésus était incirconcis ? Cette coutume perdura durant les premiers siècles du christianisme et fut abandonnée de fait quand cette forme spirituelle se transforma au contact des peuples européens qui ne la pratiquaient pas.
      C’est à peu près la même chose pour le porc qui est le seul interdit alimentaire en commun avec les juifs. Il semble qu’on ne trouve nulle part dans cette partie du monde de traces d’élevage porcins alors que les Gaulois mangeaient du porc (et du chien...).

      « Faut-il le rappeler, le judaïsme précède l’islam, qui s’en inspire. »
      C’est indubitable. Comme il est indubitable que les Évangiles regorgent d’allusions à la Torah.
      Chaque forme spirituelle est récipiendaire de la forme qui la précède en même temps qu’elle est en rupture avec elle dans une dialectique de "retour à l’esprit".


    • Désolé : j’ai mal adressé le commentaire ci-dessus qui était une réponse au commentaire ci-dessous...


  • Le concept de judéo-islamisme est au moins aussi aberrant que celui de judéo-christianisme.

     

    • Détrompez vous . Juifs et musulmans ont des rites en commun, comme la circoncision, les mêmes interdits alimentaires, et les rites de purification. Ces deux religions ont aussi en commun les pratiques , ce qui est appelé casher dans le judaïsme s’appelle halal dans l’islam. Faut-il le rappeler, le judaïsme précède l’islam, qui s’en inspire. ... Les rites funéraires aussi les rapprochent juifs et musulmans . L’auteur a parfaitement raison de le souligner




    • L’auteur a parfaitement raison de le souligner




      Non, le terme n’existe pas.. pourquoi vouloir l’inventer (!) tout en se plaignant de l’emploi de « judéo-chrétien » ? L’Islam est une religion abrahamique tout comme le christianisme..




      Juifs et musulmans ont des rites encommun, circoncision, interdits alimentaires, rites de purification. Ces deux religions ont aussi encommun lespratiques , ce qui est appelé casher dans le judaïsme s’appelle halal dans l’islam.




      Pourquoi à votre avis les juifs ont utilisés le terme judéo-chrétien alors que l’autre terme est une de vos inventions ?

      Dites moi si dans un tribunal (dans la civilisation chrétienne) lorsqu’un plaignant demande justice si le juge demande que la victime tourne l’autre joue ou si il réclame la loi du Talion : obtenir réparation à hauteur du préjudice subit ?

      La Bible matrice de la civilisation chrétienne.. le Quran matrice de la civilisation islamique :

      De toute évidence la Bible étant à la fois juive et chrétienne puisque composée de l’ancien testament et du nouveau testament.. il existe ce terme de judéo-chrétien... L’entourloupe c’est en réalité de faire croire que la contribution d’intellectuels juifs permettrait de qualifier notre civilisation de « judéo-chrétienne »..

      Et vous savez qu’effectivement des intellectuels juifs il y en avait beaucoup et de grande qualité mais ça ne permet pas de faire croire qu’ils seraient à moitié responsable de cette civilisation... Surtout que beaucoup étaient des athées.

      Si le terme est si prisé (ça n’est pas un hasard).. c’est qu’en réalité en plus de servir les intérêts politiques et les rapprochements culturels des sionistes ça mets sur la sellette l’Islam qui est présenté comme l’intrus.. C’est pourquoi parler de judéo-islam est particulièrement infamant..

      Si des grandes figures historiques juive ayant contribués à l’essor de la civilisation chrétienne permet aux intellectuels avachés germano-strapontins (en plus des sionistes) de parler de civilisation judéo-chrétienne pourquoi ne pas ajouter les philosophes et intellectuels musulmans de l’espagne Islamique ?

      Civilisation islamo-judéo-chrétienne.. c’est presque aussi pertinent que religions abrahamique... Mais du coups ça ne servirait plus les intérêts des sionistes et surtout ça ramènerait une juste proportion des contributions communes : une participation minoritaire des juifs et des musulmans en occident chrétien...


    • @Peter

      Le Christianisme n’est pas une religion abrahamique.

      C’est une locution empruntée à l’hérésie satanique républicaine qui n’a lu ni le Pentateuque ni les Evangiles.

      A la rigueur, vous pourriez dire qu’Abraham est catholique avant a lettre
      Mais pas que le catholique est abrahamique.

      Le Christ a rétabli l’Ancienne Alliance rompue par le péché originel par la faute de notre père.
      Il a refait de nous des Fils de Dieu ce que nous n’étions plus sous l’Ancienne Alliance.
      Cela, ce n’est pas "Abrahamique" : c’est Christique.


    • @françois Devigne, quand on parle de religion abrahamique on parle des trois religions qui ont le même dieu, (le dieu d’abraham) ce qui diffère est la vision qu’on en a mais on parle du même dieu, celui de la bible ; religions abrahamiques = religions du livre.
      Sur ce fond commun de l’ancien testament, les chrétiens y ajoutent le nouveau testament, les juifs le talmud et les musulmans le coran.


  • Un spécialiste de la génétique des population ? Intéressant. Je suppose que ce monsieur parle dans son livre de la notion du "peuple" "juif".


  • Ouais. Ça pourrait être utile dans les pays où les églises sont pleines.

    Fort heureusement, les nôtres sont vides. Depuis le temps qu’elles ne sont plus entretenues, ça vaut peut-être mieux. Principe de précaution oblige, on va communier au troquet, comme on l’a toujours fait.

     

    • qu’est ce qu’ empêche un juif de prononcer la profession de foi islamique ? : à part la reconnaissance du prophète et des lois rituelles moins contraignantes ? : rien.
      qu’est ce qui empêche un musulman de se convertir au judaïsme : des lois trop contraignantes et la non reconnaissance du prophète. donc enlevez le problème des petites différences quant à la loi et le fait que Mohamed ne soit pas juif et donc un prophète juif. et tout est compatible, au contraire du christianisme qui divinise son prophète et place l’amour et le pardon au dessus de la loi. çà fait une belle pomme de discorde avec les deux autres religions, non ?
      la seule objection que l’on puisse faire est que l’islam est infiniment plus respectueux du christ et de la vierge que les juifs




    • et place l’amour et le pardon au dessus de la loi.




      Le problème c’est que vous ne connaissez pas bien l’Islam...

      Le prophète (psl) a toujours dit que le pardon était préférable... le Quran ne cesse de le répéter.

      Par contre il nous a été interdit de laisser faire les pervers...

      N’est ce pas plus compréhensible lorsqu’on doit résoudre le problème des violeurs multirécidivistes ou des pédophiles ?

      C’est si dramatique de couper le main du voleur alors que lorsque un voleur se sauva avec la cape du prophète dans la mosquée, le prophète arrêta ses companions qui s’apprêtaient à le rouer de coups... en leur demandant si il lui avait demandés si il était au courant que c’était répréhensible dans la morale des hommes (responsabilité d’instruction de la communauté) si il avait de quoi se nourrir et de quoi se vêtir (contre l’indigeance)... Qu’il ne fallait pas punir à tord et à travers...

      Il est ou le problème de couper la main d’un voleur (spéciale dédicace aux banquiers et à leurs banques constamment renflouées) si il est prouvé que c’est un pervers récidiviste ? C’est quoi l’amour si l’on ne souhaite pas le mieux pour son prochain ?

      Ps : vous êtes bien trop habitué à parler sans avoir un musulman dans la conversation...




  • Au passage, Claude Timmerman rappelle que l’islam est plus proche du judaïsme que le christianisme,



    Plus proche ? Mais les chrétiens partagent l’ancien testament avec les juifs.. C’est tout de même la moitié de la Bible.. Refourger de la sorte la patate chaude, c’est un peu osé comme comparaison... Pourquoi impliquer les musulmans dans votre querelle ?

    Les musulmans, c’est le Qur’an et rien que le Qur’an...

    Les juifs lisent la Bible jusqu’a preuve du contraire et pas le Qur’an...



    à tel point qu’un juif pratiquant peut prier dans une mosquée, mais pas dans une église.




    Et en quel honneur dans une mosquée ? Parce que Jésus n’y est pas divinisé ?

    Vous voulez dire partout sur terre et également dans une mosquée ? Mais également dans une église des témoins de Jéhovah ou dans les églises de plusieurs courants chrétiens minoritaires qui réfutent le dogme de la Trinité : L’Église de Dieu (Septième Jour), l’Église Unitariste, l’Église universelle, certains groupes adventistes, etc.




    Ce qui démontre qu’il n’y a pas pour les juifs talmudistes de « judéo-christianisme » possible, alors qu’un « judéo-islamisme » peut être envisageable.




    Et ça correspondrait à quoi ? Lire la vénérée Sainte Bible dans les mosquées ?

    Et pourquoi ne pas poser la question à la lumière du Qur’an ? Ou l’eschatologie musulmane qui ne laisse aucune ambiguïté ? C’est peut être pourquoi les talmudistes n’ont pas suggérés le concept aux musulmans ? À vérifier, alors ?

    À moins que vous préfériez continuer de parler à la place des musulmans, sans jamais leur donner la parole ? Chutzpah (quelle audace) !...

     

    • Les musulmans ne se cassent pas la tête : ils considèrent qu’il y a eu un prophète qui est apparu pour convaincre les habitants du Hijaz de l’unicité de Dieu et de leur devoir de s’y soumettre. Ce prophète leur a récité la parole divine, laquelle insiste qu’elle n’est qu’une énième répétition d’un même message transmis par d’autres messagers ... La seule chose à retenir est que ce prophète est censé être le dernier, comme son message. Après eux, ce sera le règne de Dieu. L’islam ne parle pas de civilisation ; il se préoccupe de soumission (à Dieu). Les soumis (les musulmans) seront sauvés ; les non-soumis (les mécréants et les idolâtres) iront en enfer. Voilà grosso modo la chose. Pour être sauvé, il faut attester qu’il n’y a qu’un seul Dieu et que Mouhammad est son messager (vu que les autres messagers n’ont pas été écoutés !).


    • Jusqu’à preuve du contraire, dans une mosquée comme dans une synagogue, aucune statuaire, aucune représentation de la Sainte Vierge Marie, des Saints, des archanges et des anges. Aucun confessionnal, aucune Eucharistie, qui est l’acte de s’associer au sacrifice de la croix par N.S Jésus-Christ et par contre, et caractéristique : l’obligation pour les hommes d’avoir eu le sexe mutilé dans leur petite enfance.
      Rien que ce simple constat, prouve qu’il est impossible pour juifs et musulmans, de s’associer à une messe, encore moins à la messe traditionnelle Tridentine, qui fut celle de nos ancêtres, avant que les loges maçonniques pénètrent le Vatican.


    • « Pour être sauvé, il faut attester qu’il n’y a qu’un seul Dieu et que Mouhammad est son messager ».
      Les chrétiens étroits pensent que tous les non-chrétiens "iront en enfer". Les musulmans étroits pensent que tous les non-musulmans "iront en enfer".
      Les spirituels pensent que le salut dépend des actes de vérité, de compassion. Une forme spirituelle est comme un bateau voguant vers Dieu : s’ils partent de ports différents, le but est bien le même.
      Cessons donc de nous soucier du salut des autres - ou plutôt de faire semblant alors que c’est un esprit boutiquier qui nous anime. Que chacun se préoccupe de son propre salut : c’est bien assez ! La "vraie religion" n’est pas telle ou telle forme religieuse à l’exclusion de toutes les autres mais la soumission véridique à la volonté divine.
      Les apparences sont illusoires. Allahou akbar : Dieu est plus grand !


    • Croire que toutes les religions se valent et assurent le salut de l’âme, n’est-ce pas l’essence du noachisme ?



    • Jusqu’à preuve du contraire, dans une mosquée comme dans une synagogue, aucune statuaire, aucune représentation de la Sainte Vierge Marie, des Saints, des archanges et des anges...




      Votre difficulté, pour ainsi dire, c’est que les protestants c’est l’ensemble des chrétiens qui ne reconnaissent par l’autorité du pape de Rome ! Et donc ce que vous décrivez n’est pas valable pour la moitié des chrétiens...

      Vous continuez d’oublier volontairement la Bible qui est utilisée par les rabbins (à l’exception du nouveau testament). C’est bien pour ça qu’ils mettent en avant l’idee de civilisation judéo-chrétienne... C’est effectivement un terme trompeur, car si le christianisme a une racine commune et des textes liturgiques commun, le christianisme devrait voir les choses à partir du nouveau testament ; ce qui n’est pas forcément le cas des protestants qui insiste sur l’ancien testament comme vous le savez...

      Ce que je voulais mettre en lumière : c’est cette façon d’aborder le problème qui est vraiment singulière... Si l’on dénonce l’utilisation frauduleuse du terme judéo-chrétien qui serait un abus de langage, c’est vraiment particulier de vouloir faire endosser en même temps le terme de judéo-islam alors qu’il n’y a justement aucun texte liturgiques communs... Quelle est la mécanique ? Pourquoi vouloir impliquer l’Islam ?


    • " La "vraie religion" n’est pas telle ou telle forme religieuse à l’exclusion de toutes les autres mais la soumission véridique à la volonté divine . " Exactement , et cette soumission entraine l’amour et la devotion pour Dieu , si ce n’est pas le cas il faut admettre avec humilité que bien que l’on tournoie autours du pot de miel , on ne peut y pénétrer pour savourer le nectar . Ce ne sont pas nos efforts qui seront déterminants, mais c’est la satisfaction du Seigneur Suprême , qui touché par notre attitude , fera sauter le couvercle . Tant que l’on ne pleure pas pour la Grace et le refuge de Dieu , on est toujours un ignorant matérialiste égaré , et même si on fait montre de religiosité , que l’on suive rites , austérités et sacrifices , traditions liturgiques , etc , en plus d’être néophyte on y gagne en hypocrisie . On peut se tromper , tromper les autres , mais nul ne saurait tromper Dieu , qui en tant que témoin et consentant, habite le cœur de chacun .




    • toutes les religions se valent et assurent le salut de l’âme : l’essence du noachisme ?




      Non non, l’Islam est une grande autoroute plaisante avec des aires de repos... sans aucun péage juste une démarche sincère voilà notre opinion. Après les voies de Dieu sont impénétrables... et il y a vraisemblablement plusieurs moyens de s’en rapprocher (la face de Dieu)...

      Mais attention aux voies sans issues ou les chemins rocailleux et plutôt pénibles... Maintenant il est évident que des musulmans même si ils ont une bonne religion... leur être parfois peuvent être de piètres véhicules... nécessitant d’être révisés et de regonfler quelques pneus...

      Certains ont presque une trottinette... ou roule en marche arrière et on se demande si ils arriveront finalement à bon port... D’autres religions moins bien praticables, peuvent avoir des supercroyants se déplaçant avec une aise époustouflante comme un 4x4 sur coussins d’air... Même des croyants véritables bolides comme des Ferrari, mais leur qualités ne sont pas toujours les plus appropriés selon la route qu’ils empruntent...

      Voilà la perspective de l’Islam : oui on croit être la meilleure religion, la plus aboutie MAIS nullement une garantie d’avoir toujours les meilleurs croyants*... Dieu lève le voile sur certaines vérités et en cache d’autres... les croyants seront jugés de part leur compréhensions et ce qui leur a été offert en terme de savoir...

      Il peut y avoir une saine rivalité entre les religions si le but est de plaire à Dieu... En conséquence il n’y a pas de noachisme en Islam car nous n’avons pas la même religion, ni la même dévotion.

      Il ne peut pas y avoir de contrainte en religion... chacun fait ses choix en libre arbitre et Dieu nous expliquera nos différences.... voilà pourquoi les musulmans « s’accommodent » des autres religions. Toutefois, ceux qui par aversion aurait rejeté le message mohamedien devront tout de même répondre de leurs choix... Tout est une question de sincérité et de recherche du bien.

      *lors de guerres défensives le prophète (psl) demandait aux croyants d’être pieux car Dieu pouvait donner la victoire à la faction adverse si ils se montraient plus sincères dans leurs prières... Bref, il y a l’Islam (son organisation terrestre) et la Oumma... et il y a la vérité absolue et les enfants d’Adam et Ève dont certains sont supérieurs spirituellement.. et nous espèrerons nous musulmans être les plus nombreux au Paradis.. Le mérite avant tout..



    • Croire que toutes les religions se valent et assurent le salut de l’âme, n’est-ce pas l’essence du noachisme ?




      non pas suffisant : dans le noachisme on ne parle que des trois religions révélées du livre, celles qui acceptent des 10 commandements et surtout il faut y ajouter le peuple prêtre, celui qui dirige. en plus, le judaïsme qui chapeaute le noachisme se contrefout du salut de l’âme.
      autrement j’aurais signé tout de suite (pour la fin des guerres religieuses)


    • Peter, pose toi la question : que rejettent les musulmans dans la bible ? : rien.
      que rejettent les chrétiens dans la bible : la loi rituelle. les musulmans au contraire des chrétiens gardent la même vision du monothéisme, Allah EST le dieu d’Abraham. le dieu chrétien est bien plus complexe (la trinité). le fait que le judaïsme ne reconnait même pas jésus comme un prophète éloigne encore plus le judaïsme du christianisme. En fait seul l’islam est compatible avec les deux autres religions mais son approche légaliste le rapproche plus du judaïsme.
      les chrétiens eux ont plus d’atomes crochus avec les musulmans puisqu’eux respectent Jésus et la vierge ; Quant aux judaïsants, c’est au gré des intérêts du moment l’histoire de l’Espagne en est un exemple frappant




    • que rejettent les chrétiens dans la bible : la loi rituelle.




      Que rejettait Jésus au sujet des pharisiens ? Les lois rituelles ? Oh que non.. il est venu accomplir la Loi.. et il reprochait aux pharisiens d’accomplir la Loi mais ne pas s’attacher à l’esprit de la Loi.

      En tant que musulman ne reconnaissant pas l’autorité de l’église... il est difficile pour nous de discuter d’autre chose que des paroles attribuées à Jésus.

      Que Paul de Tarse abolit la circoncision, les règles rituelles en opposition à Jacques le frère de Jésus et des apôtres, ou que l’église plus de trois cent ans après Jésus établis le dogme de la trinité, ça révèle de la croyance en l’autorité de l’Eglise pas aux paroles de Jésus de son vivant. On crois au message de Jésus... mais pas en l’autorité de l’Eglise.




      En fait seul l’islam est compatible avec les deux autres religions mais son approche légaliste le rapproche plus du judaïsme.




      Le message de Jésus n’a duré que trois ans et il a confirmé la Loi mosaïque tout en dénonçant les dérives d’un clergé hypocrite.

      Le reproche d’une approche « légaliste » c’est oublier bien vite que l’autorite chrétienne son clergé a fait preuve probablement de bien plus de légalisme que l’Islam !!! L’autorite Islamique étant à l’origine un état il fallait bien légiféré mais c’est oublier la variété des approches et des avis divergeants... Pas de clergé en Islam et pleins d’écoles juridiques (il n’en restera que 4 dans le sunisme).

      Dans l’ensemble du monde musulman, de l’Asie à l’Afrique, la culture soufie est et a longtemps été très largement majoritaire, c’est le wahhabisme et l’islam politique depuis les années 70 qui vous font oublier l’islam populaire.. qui n’a rien de légaliste dans l’approche.


    • @Peter :
      "Les musulmans, c’est le Qur’an et rien que le Qur’an..."
      "Mais les chrétiens partagent l’ancien testament avec les juifs"
      Pour les musulmans la Bible n’est pas un texte sacré ? Jésus n’est-il pas un prophète en Islam ? Marie une sainte ?

      "Et donc ce que vous décrivez n’est pas valable pour la moitié des chrétiens..."
      Les protestants c’est loin d’être la moitié des Chrétiens !

      "ça révèle de la croyance en l’autorité de l’Eglise pas aux paroles de Jésus de son vivant. On crois au message de Jésus... mais pas en l’autorité de l’Eglise."
      Sauf que c’est la même chose ! Combien de temps a-t-il fallu pour comprendre dans son entièreté le message de NSJC ? Est-il totalement compris ? Qui est le dépositaire direct, c’est à dire lors de son temps parmi nous, de la parole de NSJC, si ce n’est le fondateur de l’Eglise, Pierre ?

      "il reprochait aux pharisiens d’accomplir la Loi mais ne pas s’attacher à l’esprit de la Loi"
      Tout à fait et c’est pourquoi les Catholiques ont aboli les lois rituelles, pour démasquer l’hypocrisie qu’elles permettent. En société un musulman est un mec qui ne mange pas de porc et fait le ramadan, quel que soit son comportement. Booba si il veut, demain il peut se dire musulman. En société un Catholique c’est quoi ? Et Booba, quand il parle, combien de temps il pourrait passer pour un Catholique ?

      "Il ne peut pas y avoir de contrainte en religion... chacun fait ses choix en libre arbitre"
      Comme manger du cochon parce que son morceau préféré au barbecue c’est le travers ? Soyez sérieux !

      "Pourquoi vouloir impliquer l’Islam ?"
      Ah bah parce que l’Islam est à part de tout ça ? Il n’y a pas de lien direct entre ces 3 religions ? Ne pas reconnaître des similitudes entre musulmans et juif, Islam et judaïsme c’est de la mauvaise foi. Avoir un avis sur la proximité de chacune des religions avec l’autre est complexe tant elles s’interpénètrent, nous sommes d’accord. Je ne saurai donc dire exactement ce qu’il en est.
      Par contre, ce que je sais, de sûr, c’est que NSJC a été crucifié en accord avec la volonté divine à l’initiative d’une partie satanique de la tribu. Je pense que niveau écart, c’est difficile de faire plus clair comme message.



    • "Les musulmans, c’est le Qur’an et rien que le Qur’an..."
      "Mais les chrétiens partagent l’ancien testament avec les juifs"
      Pour les musulmans la Bible pas un texte sacré ? Jésus pas un prophète ? Marie une sainte ?



      Oui, sauf que l’Injil (l’évangile au singulier) qui devait contenir les paroles de Jésus n’est pas aujourd’hui un texte original en notre possession. Nous croyons en l’historiographie des évangiles comme elle est expliquée par les biblistes.. mais nous n’avons pas la croyance chrétienne que ces textes disparates sont validés à postiori par le saint esprit. Alors en l’état nous acceptons de considérer les paroles de Jésus comme matière à réflexion. Pour l’historigraphie regarder la source « Q » : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Source_Q



      
"Et donc ce que vous décrivez n’estpas valable pour la moitié des chrétiens..."
      Les protestants c’est loin d’être la moitié des Chrétiens !



      10% d’orthodoxes.. Ce sont les catholiques qui sont la moitié alors effectivement il s’agit de 40%, ce qui ne change pas grand chose.




      
"ça révèle de la croyance en l’autorité de l’Eglise pas aux paroles de Jésus de son vivant. On crois au message de Jésus... mais pas en l’autorité de l’Eglise."
      Sauf que c’est la même chose ! Combien de temps a-t-il fallu pour comprendre dans son entièreté le message de NSJC ? Et totalement compris ?



      Notre difficulté c’est les sources scripturaires, nous n’acceptons pas l’autorité de Pierre et des Papes qui permet de se focaliser surtout sur les pères de l’église.




      
"il reprochait aux pharisiens d’accomplir la Loi mais ne pas s’attacher à l’esprit de la Loi"
      ...c’est pourquoi les Catholiques ont aboli les lois rituelles



      Les pères de l’Eglise ont abolis... a commencé par Paul de Tarse qui n’a jamais vu Jésus de son vivant et qui était en conflit avec les apôtres et Jacques frère de Jésus patriarche de Jérusalem. Quant à l’hypocrisie.. la paille la poutre, la poutre la paille...



      
"Il ne peut pas y avoir de contrainte en religion... chacun fait ses choix en libre arbitre"
      Comme manger du cochon ?
      Non chacun choisis sa religion en connaissance de cause. Libre arbitre.
"Pourquoi vouloir impliquer l’Islam ?"
      Il n’y a pas de lien direct entre ces 3 religions ?



      Il s’agit ici de dénoncer à la fois l’abus de langage judéo-chrétien et le terme inconnus jusqu’alors de judeo-islam.


    • @Peter : Je note que vous ne répondez pas à mes simples questions
      "Alors en l’état nous acceptons de considérer les paroles de Jésus comme matière à réflexion"
      Vous ne répondez pas. NSJC est-il oui ou non un prophète en Islam ? N’a-t-il pas meme une place centrale ? Ne revient-il pas à la fin des temps, en Islam aussi, juger les vivants et les morts ?
      Matière à réflexion... au mimnimum !

      "Oui, sauf que l’Injil (l’évangile au singulier) qui devait contenir les paroles de Jésus n’est pas aujourd’hui un texte original en notre possession"
      Je ne sais pas ce qui "devait" contenir les paroles de NSJC, par contre nous avons à disposition des témoignages de son vivant qui se croise et qui permettent de mettre en lumière la complexité du personnage.
      C’est sur que si l’injil attendu est une suite de citation à suivre, on est loin là.

      "Notre difficulté c’est les sources scripturaires, nous n’acceptons pas l’autorité de Pierre et des Papes qui permet de se focaliser surtout sur les pères de l’église"
      On a bien compris ce qui vous bloque, c’est que l’Eglise mets fin à votre relation directe avec Dieu.
      Mais ça ne change rien, le dépositaire de la parole de NSJC sur Terre, c’est l’Eglise, que vous la reconnaissiez ou non. Chacun est libre de ses contradictions ça au moins c’est sur.

      En plus rien à voir avec les Pères de l’Eglise je ne vois pas en quoi reconnaitre l’autorité de l’Eglise c’est se "focaliser" sur les Pères.

      "Quant à l’hypocrisie.. la paille la poutre, la poutre la paille..."
      Vous répondez à côté ça se comprends parce que vous ne pouvez reconnaitre que les lois rituelles permettent d’afficher la pratique d’une religion et définissent l’aspect communautaire d’une religion (ce qui est un point commun evident entre Islam et Judaïsme au passage) et augmente la capacité à dissimuler sa vraie nature.
      NSJC n’a jamais attaqué le rituel en lui-même au contraire, "honore ta mere et on père" qui doit être le 5e ou le 6e commandement, mais il s’en ait souvent servi pour démasquer les imposteurs. Dans la suite logique de son enseignement, on a viré les lois rituelles insensées.

      "Il s’agit ici de dénoncer à la fois l’abus de langage judéo-chrétien et le terme inconnus jusqu’alors de judeo-islam."
      Je ne sais pas si il y a un judéo-Islam, faudrait lire le livre en detail pour se faire une idée, mais ce qui est sur c’est que venir demander en quoi l’Islam est impliquer, n’est pas réellement un signe d’honneteté intellectuelle.


  • Je suis baptisé, non pratiquant du dogme issu des divers Conciles émis de la Chaire de Saint Pierre et quand bien même certains de mes anciens ont fait qu’une part de moi se trouve sous les auspices du Dio vi salvi Regina.
    Mais je suis le plus souvent possible charitablement chrétien envers mon prochain.
    Tout en ayant saisi que la parabole de tendre la joue gauche était une forme de détermination à ne pas céder, quels que soient les coups et non une fiote attitude.
    Cependant, comme j’en ai plus qu’assez d’entendre, depuis pas mal de temps, cette fausse alliance, cette espèce de néologisme « judéo-christianisme », je m’insurge à chaque fois que nécessaire. L’idéal étant d’avoir ses potes juifs (le plus souvent - devenus - laïcs) à côté de soi, pour enfoncer le clou (si je peux me permettre).
    La France (les îles et territoires qu’elle place sous sa gouverne) est de culture helléno-chrétienne ; chrétienne apostolique romaine.
    Il n’est rien de commun entre le culte du judaïsme et celui du catholicisme, si ce n’est qu’ils partagent des prémices* empruntées « au Livre ».
    Car, la culture de quelque civilisation que ce soit, découle directement du fait religieux et de sa croyance, par l’unique expression de ses rites (rituels) formant son culte.
    L’on peut alors - sur cet aspect - négliger qu’ "Au commencement était le Verbe" puisque, au commencement de chaque culture était le rite. Rien d’autre.
    Et celle française n’échappe pas à la définition, quand bien même elle - sa culture - échappe à son Président.
    Ou mieux, pour les affabulateurs, si le Messie est parvenu jusqu’ici, il y a 2000 ans environ, alors les chrétiens catholiques sont les vrais juifs, circoncis du coeur et les autres, des imposteurs. Rien que sur ce point-là l’on ne peut être judéo-chrétien.
    Capice ?

    * Les non-croyants devront entendre prémisses.

     

  • Ça peut être un bon complément de lecture à la deuxième partie de "L’invention du peuple juif ?" de Shlomo Sand, notamment sur les questions archéologiques et génétiques - qui sont celles qui m’intéressent le plus (le côté "solide" de la question).

    Je trouve par contre la bande-annonce un peu ratée, focalisée uniquement sur le poncif de l’emploi de l’expression de "judéo-chrétien" ; et, en fait, il aurait été très intéressant sans trop déflorer son sujet d’évoquer un peu plus l’ouvrage (la critique est aisée, l’art est ...).

    Avoir une table des matières, en ces cas-là, est toujours intéressant. C. Timmerman fait-il une belle synthèse de l’apparition de l’expression et de ses usages polysémiques ? (À la base, au XIXe s., c’est juste un concept descriptif de l’histoire de l’aube du christianisme, pour évoquer ces juifs qui acceptent Jésus le réformateur mais continuent de lire le Pentateuque ou Torah).

    Bon, mais je vais probablement me laisser tenter, par un auteur et un livre qui semblent chacun tout à fait intéressant.

    Merci pour votre bon boulot en tout cas.


  • Nous sommes plutôt hélleno-chrétiens que judeo, l’influence grecque etait considérable dans cette région que les troupes d’Alexandre ont conquis. Le christianisme est une religion pacifique et fraternelle ce que ne sont pas les juifs ni les musulmans qui ne considèrent comme leur prochain que leurs coreligionnaires.
    Le Dieu chrétien est dieu d’amour et proche des hommes et n’a rien du dieu vengeur et guerrier. Ce dieu est a assez proche de ZEUS pour la familiarité avec les hommes.Le christianisme abolit la vengeance qui règne dans l’ancien testament et - encore une fois - se rapproche de l’attitude grecque d’Homère pour qui l’ennemi n’était pas méprisable et qui s’attarde et plaint les malheurs des vaincus.
    Bien évidemment l’héritage juif est indéniable matériellement ...mais pas pour l’esprit il semble que le judaïsme, lui aussi entièrement héllénisé , la Torah est traduite en grec, retourna l’héritage grec contre lui-même certainement sous l’influence romaine dont l’Eglise fut elle aussi entachée...


  • Bonjour, en lisant les commentaires, je m’aperçois qu il y a beaucoup d’ignorance sur le coran, et l’islam.
    Pour information :
    1)musulman veut dire "celui qui se soumet à la volonté de dieu". Cela veut dire que les chrétiens, et les Juifs qui suivent les bon préceptes de dieu sont musulmans.
    ’auteur ne maîtrise pas malheureusement le vocabulaire de base..
    2)le coran appartient à tous les croyants du monde. Chrétien, juif même si ils otn la torah.
    3) les arabes ne représentent même pas 8% des musulmans du monde.

    4) dans le coran, Il à toute l’histoire de l’humanité, les grand événement, et tous les prophètes avec leur véritable histoire.,ainsi que les. Miracle scientifique.
    5)les.mirzcles scientifique décris dans le Coran ont permis à des milliers de personnes de se convertir,dont moi.

    6) même d’oral fais des amalgames dans son langage quand il en a parle.
    Le terme approprié serait les musulmans chrétien, les musulmans juifs, ou bien les musulman en général.

    J’espère vous avoir éclaircis sur certains sujet.

     

    • C’est évident.. le Qur’an est inclusif pas exclusif... Si il condamne la divinisation de Jésus et la Mariolatrie... qu’il interdit strictement de se marier avec des polythéistes, POURTANT il autorise le mariage avec les juives et les chrétiennes... Et même le mariage de femmes musulmanes avec des juifs et des chrétiens n’est pas interdit même si la tradition a surtout rendus cela possible si la femme a conclus un mariage avant de devenir musulmane...

      Les croyants sont adressés de la meilleure des façons...
      Les gens du Livre ou ahl al-kitâb sont ceux à qui, selon le Qur’an, les messages divins ont été révélés à travers un livre révélé à un prophète. Il s’agit des chrétiens et des juifs.. mais aussi les zoroastriens et même les Hindous sous gouvernance musulmane furent considérés comme gens du Livre au vu des sagesses contenues dans leurs livres saints ; selon l’Islam depuis Adam des prophètes ont été envoyés à tout les peuples pour guider l’humanité.
      L’Islam propose le prophète Mohamed comme exemple mais le prophète le disait lui-même : il n’y a pas de différence entre les prophètes envoyés de Dieu... alors ceux qui ne sont pas musulmans ne sont pas un problème pour nous.


  • Avant toute religion, nous sommes tous les fils d’Adam, médité la dessus.



  • alors qu’un « judéo-islamisme » peut être envisageable.




    hautement envisageable quand voit les amitiés discrètes du Maroc, des kurdes, et des arabes du golfe avec l’entité sioniste, (et pourtant le sionisme avec la création d’Israël a détruit au moyen orient la paix religieuse qui régnait dans cette région, que l’autorité politique ait été aux mains d’un calife importe peu puisqu’il laissait les communautés régler leurs problèmes internes.
    En fait tant que les religions ne se mêlent pas de politique, tout va bien puisque nous avons tous la même morale. notre problème est que nos trois religions abrahamiques ont des visées politiques (au contraire de l’orient où la religion est interdite de politique).
    De plus , le judaïsme et l’islamisme sont infiniment proches religieusement (rigoureusement legalistes) alors que pour le christianisme c’est le pardon qui prime sur la loi.


  • Les musulmans et les juifs ne mangent pas de porc, se font couper la bite et tuent leurs animaux sans les étourdire...
    La grande majorité des personnes issues de ces 2 religions, pratiquent ces 3 "coutumes" archaïques.
    Donc concrétement, pour moi, et de part leur comportement, je les trouve très similaires !
    Et chaques fois que je fais la St Martin dans le Jura, je me dis : on est vraiment pas comme eux !
    Comme on dit chez nous :
    "Tout est bon dans le cochon !"

     



    • et tuent leurs animaux sans les étourdire...




      Le cochon est le seul animal qui était assommé à la ferme. La raison est bien simple : le cochon ne possédant pas de cou il est extrêmement difficile de lui trancher la gorge pour le saigner, l’affablir rapidement sans qu’il se débats dangeuresment, le comprenez-vous ?

      Contrairement à ce que vous croyez nous sommes très similaire. Bien entendu nous n’avons pas la même religion, vous êtes chrétiens et ils sont musulmans.


    • @Peter
      Ma premiere reponse n’a pas passé la modération, donc je modère....
      Vous me parlez de cochon, c’est bien mais répondez moi plutôt sur la circoncision et l’abattage hallal et casher.. ? Seul ces 2 religions les pratiquent de nos jours, et pour moi c’est vraiment un gros point commun, qui n’ existe pas avec les chretiens !
      De plus, les personnes issues de de ces 2 religions pratiquent assiduement ces rites barbares, qu’ils soient integristes ou "laïques". Là est la grande difference pour moi !
      Après on peut se référer aux "livres" et là je vous concède me sentir plus proche des musulmans que des juifs.
      Mais concrétement dans le comportement et les rites le tandem juif/musulman n’a rien à voir avec les chrétiens !


    • ...Tout ça pour dire que je me sens celto-helleno-chrétien ! Et ne me reconnait ni dans le judaisme ni dans l’islam qui ne sont que des religions importées, qui ne font que détruire les valeurs chéres à mes ancètres, et sont entrain de créer une société gangrénée par le communautarisme !
      Je les mets au même niveau que le féminisme et les lgbt, des lobbys communautaires qui n’existe que par la pleurniche (shoa, racisme, sexisme et homophobie...)
      Ils ne veulent que des droits mais refusent tout devoir.
      Je parle, bien sur, des lobbys et suis conscient que des individus de ces communautés se comportent trés bien !


    • La difficulté c’est d’essayer de comprendre et pas comprendre ce qu’on a envie de comprendre... Jésus et les apotres ne mangeaient pas de porc qui est un animal qui mange volontiers de la viande (un mulot, un cadavre), et en aucun cas ils auraient mangés de la viande consacrée aux idoles ! En ce moment tout ceux qui mange des poulets de batteries en premier lieu mais aussi la viande d’animaux maltraités donne de l’argent à une industrie qui fait une idoltarie envers Mamon puisque de toute évidence il s’agit avant tout de profit : le culte du pognon a tout prix...

      Pour les musulmans un animal assommé par une pierre à la chasse ou un oiseaux touché et mourrant en chutant sur terre est tout à fait Halal... Il faut juste lors qu’on s’approche de la bête resituer l’acte qui est pour se nourrir sans excès et sans le plaisir de retirer la vie d’une créature.

      l’egorgement a la ferme ou chez les musulmans à le bénéfice d’avoir toujours le cœur de l’animal qui bat et permet d’expulser efficacement le sang du corps... le sang qui contient toutes les toxines si il y a des toxines... Les musulmans avec le Halal ne détiennent pas le marché puisqu’il est dans les mains des rotchild.. En l’etat c’est une pâle imitation des inquiétudes des juifs d’avoir une viande purifiée en la lavant de son sang.. En Islam il ne devrait pas y avoir cette obsession du sang bien qu’on ne le consomme pas.

      Le prophete a dit qu’un couteau mal aiguisé rendait une viande non-halal car l’animal souffrirait inutilement... et qu’il était interdit d’egorger deux animaux de suite car le deuxième animal ayant vu la mort venir ça serait de la cruauté et la viande serait non-halal..

      Vous comprendrez que l’Islam est flexible et l’ont a fait admettre aux musulmans que pour l’interet de nourrir ses enfants ou d’etre en bonne santé..les abbatoirs et la maltraitance animal était secondaire... Alors oui en l’etat le halal est une fumisterie comme si des poulets de batteries pouvaient être Halal (licite aux yeux de Dieu) !!!!!

      Mais quel gouvernement pourrait dire que les abbatoirs sont contraires à l’esprit de l’Islam ?!!! Vous imaginez le chaos ? Je ne mange pas de produits halal depuis aumoins 20 ans alors que pendant 10 ans j’etait très enthousiaste que les musulmans aient leurpropre industrie (indépendance) : tout le monde peut être berné..

      Pour la circoncision la pratique est très ancienne et elle est encore pratiqué par 30% des Hommes sur terre..beaucoup 2barbares !


    • @peter
      Je comprends votre message et respecte votre réflexion. Je vous remercie pour vos réponses, même si nos avis divergent.
      Que quelqu’un comme vous vive selon ses principes ne me dérange absolument pas, car dans votre cas il y a une réflexion et pas qu’une croyance aveugle...
      Après, concernant les 30% de circoncis je trouve ça un peu léger comme argument... c’est un peu comme si je vous disais que 70% ne le sont pas !
      Merci pour les échanges et trés bonne fin de journée


    • désolé peter, mais à la ferme on "étourdissait" le boeuf au maillet, quant au porc, je pense que vous n’avez jamais assisté à la mort traditionnelle du roi cochon qui gueule comme un goret (l’expression vient de là) quand égorgé, il se vide de son sang. la mort du cochon à la ferme était un grand moment de violence nécéssaire. ( mais pas pour le boeuf puisque l’on ne saignait pas)


  • la religion qui est vraiment en accord avec le judaisme c’est le protestantisme:ce christianisme judaisé. l’usure, la grâce donnée à certains hommes ..

     

    • C’est évident... Soral en a parlé depuis des années... Pourquoi dans ce cas essayer d’impliquer l’Islam ?




      Au passage, Claude Timmerman rappelle que l’islam est plus proche du judaïsme que le christianisme, à tel point qu’un juif pratiquant peut prier dans une mosquée, mais pas dans une église. Ce qui démontre qu’il n’y a pas pour les juifs talmudistes de « judéo-christianisme » possible, alors qu’un « judéo-islamisme » peut être envisageable.



      En tout cas, l’article relayant l’ouvrage rédigé par média presse info présente peut être une opinion qui n’a rien à voir avec l’auteur (?). Il faudra lire l’ouvrage pour en savoir plus ?
      Qui est ce qui démontre : l’auteur, l’ouvrage ou est ce une interprétation personnelle ?


  • Ils ont peur de se faire traiter d’antisémite.... Alors ils se chie dessus, quand ils doivent se justifier sur l’ histoires des religions... alors que cela ne veut rien dire


Commentaires suivants