Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Cologne : chronique d’un mensonge rattrapé par le réel

Autorités et médias ont failli à leur mission : négligence ou malveillance ?

Cologne est aujourd’hui au cœur d’un scandale inédit. Le soir du réveillon de la Saint-Sylvestre, des milliers d’individus « d’origines arabe ou nord-africaine », ainsi qualifiés par les autorités, ont en effet agressé sexuellement de jeunes Allemandes de souche.

Des événements accablants qui constituent une fausse note sans appel dans la propagande pro-migrants de l’Union européenne et montrent que « le vivre-ensemble » est décidément une chimère. Des événements qui auront mis les autorités et les médias dans une situation embarrassante, entre volonté d’étouffer l’affaire et incompréhension. Retour sur une manipulation rattrapée par le réel.

 

Les faits

Pour commencer, revenons sur les faits qui se sont déroulés à Cologne – mais aussi, dans une moindre mesure, dans d’autres villes européennes (Zürich, Hambourg, Stuttgart…). Le 31 décembre, soir du réveillon du Nouvel an, entre 1000 et 2000 hommes de type maghrébin, selon les rapports de la police et les victimes, se sont rassemblés en petits groupes de 20 à 40 personnes pour ratisser la ville à la recherche de femmes.

« Nous avons traversé ce groupe d’hommes. [Ils] ont ouvert une voie, que nous avons traversé. Soudain, je sentis une main sur mes fesses, puis sur mes seins, à la fin, j’étais pelotée de partout. Ce fut un cauchemar. Nous avons crié et nous les avons frappés, mais ils continuaient. Je suis désespérée, je pense que j’ai été touchée une centaine de fois en l’espace de 200 mètres », raconte une victime. « Plein d’hommes ont soudainement commencé à nous encercler. Ils se rapprochaient de plus en plus. Quand ils étaient près de nous, ils nous ont touchées. J’ai senti des mains un peu partout : aux seins, aux fesses et entre les jambes. Ils étaient très violents. Nous avions mal », raconte une autre, précisant qu’« ils avaient tous le teint un peu foncé. Ils ne parlaient pas bien l’allemand ».

Des dizaines d’Allemandes ont ainsi été agressées, touchées, dénudées et même parfois franchement violées par ces hordes survoltées, très probablement composées de ceux qu’il fallait, jusqu’à présent, présenter comme des « réfugiés » dans le besoin et dont 10 000 sont récemment arrivés dans la ville. En effet, d’après les dernières informations publiées par le journal Welt am Sonntag, la police de Cologne, bien que largement dépassée ce soir-là, dispose de nombreuses informations sur le profil des agresseurs. Les plaintes, tout d’abord, ont aujourd’hui dépassé la barre des 120 et permettent d’y voir plus clair au travers de témoignages tous plus sordides les uns que les autres.

Aussi, le soir des faits, une centaine d’interpellations ont eu lieu dans les rues de la principale ville de Rhénanie-du-Nord, certaines se terminant en garde à vue. « Seule une petite minorité de ces personnes étaient des Nord-Africains, la plus grosse partie était des Syriens », affirme le journal. Une information qui va à contre-courant du discours officiel servi par les autorités allemandes, lequel consiste à marteler que, malgré l’abondance des témoignages, « rien ne permet de dire qu’il s’agissait de réfugiés ».

Pire : d’après les informations du quotidien allemand, ce ne sont pas 1 000 personnes qui ont participé à ces agressions sexuelles mais « plus de 2 000 personnes, presque toutes d’origine arabe, réparties dans un rayon de deux kilomètres autour de la gare centrale ». Des faits confirmés par un rapport de la police de Cologne daté du 2 janvier, que Welt am Sonntag a pu se procurer. Tout récemment, un porte-parole du ministère fédéral de l’Intérieur a affirmé lors d’une conférence de presse que sur 31 personnes suspectées d’être impliquées dans les violences survenues, 18 avaient fait une demande d’asile en Allemagne.

Avant d’en arriver à ces comptes-rendus assez précis, il a pourtant fallu attendre plusieurs jours, le temps que les autorités et la presse d’outre-Rhin ne parviennent plus à étouffer cette choquante affaire d’agressions sexuelles de masse.

 

Le retard à l’allumage des médias allemands

4 jours. C’est le temps qu’il aura fallu attendre avant que les médias allemands ne relatent les faits. Malgré l’extrême gravité de la situation (on parle tout de même de viols organisés et coordonnés à une échelle encore jamais imaginée), presse écrite comme journaux télévisés ont observé un silence religieux jusqu’à ne plus être en mesure de nier l’évidence.

Tout a commencé par un premier mensonge de la police de Cologne. Dans son rapport du 1er janvier traitant de la nuit de la Saint-Sylvestre, celle-ci explique que la soirée s’est déroulée sans incidents, « dans une atmosphère détendue » et que les célébrations sur la place de la cathédrale avaient été « très paisibles »... Évidemment, l’ampleur de l’événement a tué dans l’œuf cette incroyable tentative de dissimulation. Rapidement, les témoignages ont germé sur les réseaux sociaux et, face à la multiplication des plaintes de victimes, la police a été contrainte de faire machine arrière en reconnaissant à la fois les faits mais également le profil « arabe et nord-africain » des auteurs présumés de ces agressions.

Côté médias, le silence était également de mise. Vu l’ampleur des événements, on aurait pu penser que ces derniers auraient pu, comme ils en ont l’habitude en d’autres circonstances, se baser sur les premiers témoignages et sur les fuites sur les réseaux sociaux. L’occasion, peut-être, d’un traditionnel « breaking news » ou d’une « édition spéciale » sur un phénomène qui concernait alors des milliers de personnes dans une ville majeure de l’Ouest allemand. Il n’en fut rien. Pas un reportage, pas une mention, pas une dépêche, rien. Pas même un bandeau glissé à la va-vite au bas d’une édition en continu.

Devant ce malaise, la chaîne publique ZDF a même rétrospectivement présenté des excuses pour avoir tardé à relater les agressions. Dans un communiqué publié sur Facebook et Twitter, celle-ci estime que le fait que le journal de lundi soir (donc quatre jours après les faits) « n’ait pas au moins mentionné les incidents était une négligence » et « était (…) clairement un jugement erroné ». Un mea culpa qui fait suite à de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux.

Lire la suite de l’article sur ojim.fr

Voir aussi, sur E&R :

Un chaos savamment organisé, mais par qui ?
Des pistes de réponse chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’ai vraiment des doutes que c’était des Syriens, les Syriens sont des gens bien éduqués pour la plupart, le pays avait un bon niveau d’alphabétisation avant l’arrivée de l’armée Américano-israelienne appelée Daech.

     

    • Oui mais c’est pour tout le monde pareil y’a des enculés de tout bord. Surtout chez ceux qui ont preferer fuir leur pays plutôt que de se battre pour lui.


    • #1365585
      le 08/01/2016 par Testeur de guillotines
      Cologne : chronique d’un mensonge rattrapé par le réel

      C’est pas du tout des Syriens, c’est les brigades djihadistes internationales, leur maitre capital n’a pas souhaite voir son investissement disparaitre entierement sous les bombes russes, il a donc procédé à un "rebranding" et c’est ainsi qu’on se retrouve avec isis à la maison. Alors pour le moment la mission n’est plus la même, mais dans 20 ans oui ils vont nous faire comme en Syrie. C’est pourquoi ils etaient tres majoritairement des jeunes hommes, avec portables et cartes de crédit, nike...


    • J’ai travaillé avec un Syrien et je n’ai jamais rencontré pareil porc.
      De Syrie ou des alentours, bof, ça ne change pas grand chose au pb.


  • Ah c’est embêtant la réalité. À quand une loi pour l’encadrer ?


  • Ca doit les faire jouir, les sionistes d’Allemagne, à commencer par Merkel, de faire souiller des allemandes par des hominiens venus du Proche Orient : avec 61 ans de retard ils rappellent les hordes mongoles qui, suivant les soldats soviétiques, se sont mises à violer les allemandes en 1945 . Les Allemands, trahi par la sioniste Merkel, viennent de perdre une nouvelle guerre : une guerre contre le peuple allemand, par le métissage forcé .


  • je propose qu’on enferme Angela Merkel nue dans une pièce avec 10 migrants qui n’ont pas baisé depuis 6 mois.

     

  • C’est Lalanne qui doit être content. Les allemands ont ouvert leur coeur et leur esprit. Ils en ont été chaleureusement remerciés !


  • Hordes de pillards venus de l’étranger et qui passent les frontières à leur guise pour commettre leurs méfaits et se comporter comme des prédateurs avec les femmes. Ce qui frappe c’est leur sans-gêne, comme si quelqu’un leur avait dit « servez-vous ». Il faut dire que la drague est une pratique courante dans les quartiers à forte proportion immigrée si une « blanche » passe par là. Mais cela s’arrête à de la drague, pas des attouchements, du moins en Belgique. Mais dans ce cas-ci, il s’agit clairement de harcèlement sexuel par des gens qui ne sont pas conscients des risques qu’ils encourent. Sans doute que ces immigrés ont lu Attali et apprécié ses vues sur les états transformés en Hôtels (de passe ?). Après tout, qu’est-ce que Strauss Kahn a fait d’autre ? Il est allé dans un pays étranger et s’est « servi » !! Faut dire que nos pseudo-élites intellectuelles ne servent vraiment pas d’exemples à suivre. Pire ! On dirait qu’ils incitent à de tels actes ! Ces faits confirment ce que beaucoup de gens pensent. Ces hordes de « jeunes mâles » comme les appelle Soral ne sont ni là pour échapper à un danger dans leur pays d’origine, ni là pour travailler : ils sont bien là pour se « lâcher » sexuellement. La question à se poser : qui leur a permis de rentrer ?? Quelles associations, ONG (LGBT ??) ? Subventionnées par qui (Soros… ?). Cela ne participe-t-il pas d’une théorie élaborée en « haut lieu » par des financiers de l’ombre très influents qu’il faudrait métisser de force la population qui ne le fait pas spontanément ? Rappeler vous du discours de Sarkozy en 2013 : « …il faut relever le défi du métissage. Ce n’est pas un choix, c’est une obligation, on ne peut pas faire autrement…et on va se mettre des obligations de résultats… si le volontarisme républicain ne fonctionnait pas, il faudrait passer à des méthodes plus contraignantes… ». Oui, oui ! Il peut bien faire le malin maintenant sur la question des réfugiés, ce qu’il a dit est gravé à tout jamais sur internet. Quelles sont ces méthodes plus contraignantes ?? Laisser rentrer des hordes de réfugiés ?? Faudrait lui demander de préciser sa pensée. En tout cas, pour tous les pigeons qui s’apprêtent une nouvelle fois à voter Sarkozy parce qu’ils n’ont rien dans le pantalon, sachez que les futurs arrivants eux auront tout ce qu’il faut pour prendre votre place… dans votre lit !

     

    • #1366494

      Votre commentaire est très intéressant, mais de grâce, faites des paragraphes...

      Ces jeunes mâles en rut viennent de passer 4 ans à violer des femmes en Syrie, égorger des vieillards et sodomiser des enfants... c’est dur de perdre les bonnes habitudes... c’est évident que ces types viennent tout droit du sordide massacre de la Syrie où ils se sont pété la ruche au captagon et maintenant à l’alcool.

      Ces mecs ne sont pas récupérables et on pourra pas en faire des Montaigne ni des Einstein... ils n’ont plus de cervelle depuis longtemps... qu’on les mette au milieu du désert chez les Saoud !


  • #1365584

    C’est bien mais ce n’est qu’un début : il faut bien pénétrer les esprits de vivre-ensemble. A 2, à 20, à 200, ou à 2000, qu’est-ce que ça change au fond ?


  • #1365612

    Pour faire face au drame des migrants, Angela Merkel commande à la Syrie un million de chèvres.

     

  • #1365615

    Vous connaissiez le vivre-ensemble, voici venu le temps du viol-ensemble

     

  • Pourquoi utiliser le terme "Nord Africains" ? Soyez claire et dites plutôt Maghrébins.


  • On remarquera quand même que les médias allemands mainstream bien-pensants ont pris en compte la pression des réseaux sociaux et des médias d’infos alternatives, ont publié finalement sur la question, et ont présenté leurs excuses.

    On imagine bien que c’est impossible chez nos escrocs bobocrates parisiens. Même leurs bien-pensants ont plus d’honnêteté que les nôtres.


  • Je constate que le déni de réalité devient une maladie trés répandue.


  • Cologne — Reportage de NTV (résumé de journée à Cologne, mise à retraite du chef de la police, 3 viols, liste de mots sexistes, questions sur l’occultation de la part de fonctionnaires, propos contredits de la bourgmestre, critique de plus en plus grande de la police)

    https://www.youtube.com/watch?v=zHJ... (sous-titré en français)


  • Ce qui paraît évident, c’est, qu’à cette échelle, cela a été plus ou plus "planifié"...
    Une forme de chaos organisé, pauvre Europe à nouveau la cible de quelque déstabilisation à grande échelle !

     

    • encouragé c’est clair.En disant a ces gens qu on leur doit quelque chose pour commencer, ce que l’on ne dit pas a nos pauvres...
      Organisé c ’est n importe quoi.
      On a depuis 25 ans un brulage de voitures le jour de l an. Tu crois quil y a un sioniste derriere chaque racaille pour lui donner des ordres ? Non car ce n’est pas possible et surtout pas necessaire.
      il suffit de melanger des gens différents et d encourager les conflits, donner l’ordre aux medias de ne pas parler des crimes des "migrants", les presenter comme des vicitmes ou des chances, mais parler constamment de racisme des blancs et la chienlit se fait toute seule.


  • #1365867

    Vite, il faut leurs envoyer les femen de tout urgence.


  • Pour les médias européens, un kurde, un turque, un afghan, un pakistanais égal un arabe.

     

  • #1365923

    Il y a sans doute une idée complexe là dedans. Le besoin de remplir les prisons d’Allemagne (en effet, il semble qu’elles se vident dangereusement à tel point que certaines fermes). A défaut d’y mettre de jeunes allemand(e)s désobéissant(e)s, on va y mettre des réfugiés nord-africains ou syrien en rut (sans doute pour les éduquer par la même occasion). D’autres hypothèses ?


  • @Chemin

    "Pour les médias européens, un kurde, un turque, un afghan, un pakistanais égal un arabe"

    Toute cette sémantique à 2 balles, ce n’est pas le moment ! Si on les désigne comme tel c’est pour simplifier les choses en voulant dire qu’il s’agissait de musulmans. Dans le cas d’Africain noirs, on ne ce serait pas amusé à dire que l’un était du Soudan, Mali, du Congo et que sais-je.

     

  • Ne pas oublier que les Merdias en Allemagne sont autant infiltrés par ces réseaux Sionistes tout comme en France et qui manipulent l’opinion publique.


  • #1365980
    le 09/01/2016 par Chevalier Lefebvriste...
    Cologne : chronique d’un mensonge rattrapé par le réel

    Je ne sais plus qui commentait en disant (enfin écrivant) ici même sur E&R (commentaire) :
    Les pauvres, ils sont malheureux, ils fuient la guerre et le ménage, l’hygiène, la correction, la propreté à Calais et dans leurs camps, c’est pas la priorité ou ce sont des gens de bon, de bien, cultivé, des pauvres familles, etc...
    Et bien heureusement, car qu’est ce que cela aurait été, si ça avait été des barbares, sales, malades, vulgaires et malpolis ?
    Il faut nous éduquer pour savoir les accueillir et surtout que nos femmes et nos filles ne les provoquent pas, elles n’auraient que ce qu’elles méritent de ces pauvres, tristes, malheureux et cultivés migrants réfugiés nos amis les chances pour la Fronse...

     

  • Y aura-t-il un reportage E&R à Cologne pour interviewer les personnes sur place comme le très bon reportage depuis Calais ?
    J’imagine qu’aucun médias mainstream n’a chercher à savoir ce que pensaient nos voisins germains, les petites gens, de l’arriver de ces "chances pour l’Europe".
    Ce serait même comique que vous tombiez sur les homologues de nos chers antifas : "Nein !Nein !Nein ! Kein fascists ! Kein fascist !

     

  • #1366111

    Il y a tweet qui a fait une trainée de poudre et qui résume toute la situation :

    " Il y a quelques années "..." parlait des agressions pour une cigarette, maintenant c’est les attentats et les viols de masse."

    J’ai mis 3 petits points, histoire de ne pas faire de pub. Mais j’imagine cette remarque dans la bouche de Soral, avec le petit " ...hein " à la fin. ^^


  • Où étaient les femen ?


  • Elle est tombée par terre c’est la faute à voltaire hein.


Commentaires suivants