Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Comme dans toute l’Amérique latine, l’Église catholique s’effondre au Chili

L’Église catholique continue de reculer, voire de s’effondrer, au Chili à l’instar du reste de l’Amérique latine.

Une enquête vient d’être diffusée par biobiochile.cl, qui ne se gêne pas pour faire le lien entre cet état de fait et l’institution de la liberté religieuse dans le pays il y a 150, le 27 juillet 1865.

L’effondrement du catholicisme est prégnant : de 2006 à 2014, le nombre de Chiliens se déclarant catholiques, ce qui ne veut pas dire pratiquants, est passé de 70% à 59%, soit une chute de 11% en 8 ans. Dans le même temps les sectes protestantes progressent, ainsi que l’athéisme.

Les statistiques annuelles du Vatican visant à démontrer que l’Église catholique continue de progresser ainsi que les shows médiatiques comme les JMJ ne doivent tromper personne : l’influence de l’Église diminue sur tous les continents, y compris sur ceux qui sont présentés comme étant très catholiques. Un clergé et des pratiquants vieillissants masquent mal l’apostasie des nations minées par le matérialisme et le libéralisme, ainsi que par le relativisme diffusé par l’Église elle-même depuis le concile Vatican II, via notamment la liberté religieuse et l’œcuménisme.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Par contre les évangélistes US eux...


  • l’évangélisme est un vrai fléau qui touche toute la planète
    car quand on voit les valeurs qu’ils en diffusent on touche à la secte

     

    • Tu peux développer ?


    • je crois que c’est assez clair pour qui a deja vu ce qu’est une messe évangéliste
      ce phénomène qui s’accroit est inquiétant peut être est tu évangéliste je n’ai pas l’intention de blesser,
      mais si tel est le cas c’est de l’ensemble pas du croyant individuel que je parle


    • L’alcoolisme s’est introduit en Inde depuis que les basses castes se sont convertis au Baptisme.


    • @maraamu
      Les églises évangélistes ( très israélophiles et sionistes ) sont d’un prosélytisme hors du commun !
      Ils ont pour mission d’évangéliser certains pays d’afrique , voir l’Afrique entière, l’asie ont même
      conquis beaucoup d’algériens Kabyles et même des coréens ont été jusqu’à essayer d’enrhumer
      les afghans, au péril de leurs vies.
      leur dessein une mission divine et géopolitique....


    • Pour ma part (je suis agnostique à racine tout de meme profonde catholique) ma petite amie est originaire d’amerique du sud (colombie) et protestante...elle accorde beaucoup de crédit aux évangéliques comme Joel Osteen...j’avoue ne pas voir le mal à ca,déjà elle a des valeurs chrétienne que beaucoup n’ont pas...et ne me fait jamais de prosélytisme.

      J’ai beau me renseigner sur le coté "obscur" de ces évangéliques, je ne vois là que du prosélytisme franc du collier...et pour ma part je crois que si ca aide à se trouver,à trouver la voix de dieu...ce n’est peut etre pas si mal de se voir proposer une alternative au consumérisme et à l’individualisme forcené..

      Quelle sorte de message "négatif" pour l’âme humaine répandraient ces gens selon vous ?


  • Cela veut-il forcément dire qu’ils ne sont plus chrétiens ?

     

  • "le relativisme diffusé par l’Église elle-même", je ne saurais être en plus profond désaccord !
    Le relativisme, en effet, est une doctrine disant, en substance, qu’aucune croyance n’est absolue (ce qui, en soi, me paraît déjà une forme d’absolutisme, puisque dire que "toutes" les croyances se valent du fait qu’"aucune" n’est transcendante, il y a déjà une notion d’absolu, petit paradoxe déjà contenu dans la définition première de la tolérance, qui n’est, en définitive qu’un synonyme, pour ne pas dire le cache-sexe, du relativisme), ce qui n’est absolument pas le propos de l’Eglise Catholique, compte tenu du fait qu’elle prône la Divinité de Jésus le Christ, à la fois pleinement Dieu et pleinement Homme, Fils de Dieu et Homme au milieu des Hommes !
    On peut effectivement parler de la baisse des fidèles présents à l’Eglise le Dimanche, on peut effectivement parler de la montée du protestantisme, des sectes évangéliques et de l’athéisme, on peut effectivement parler d’une perception, je dirais, négative de l’Eglise du fait du mondialisme abolissant les frontières culturelles et spirituelles, et détruisant ainsi l’identité Chrétienne de bon nombre de pays (selon moi !)
    Mais dire que le Concile Vatican II a prôné le relativisme au sein de l’Eglise, à mon sens, c’est complètement faux ! Il y a eu des interprétations erronées touchant aux conclusions du Concile (et parfois volontairement), voulant que les dogmes devaient être assouplis au profit d’une intercommunion religieuse entre tous les courants de pensée, mais cela est faux !
    L’Eglise a compris qu’avec l’avènement du monde moderne allait émerger la montée en puissance de l’information et donc une nouvelle prise de conscience des gens, aussi a t-elle pris le parti de les laisser choisir en conscience le Christ dans un monde qui, certes, ne manquerait pas d’"alternatives" spirituelles, mais sans s’imposer autrement que par la seule force de la Vérité !
    C’est cela, le vrai sens de la Liberté religieuse, et c’est cela qui est admirable, et que tout le monde décrie !
    Et l’oecuménisme est le dialogue interreligieux, mais sans renier sa Foi et ses convictions pour faire plaisir à son interlocuteur, cela aussi, c’est faux !
    Car le Christianisme n’est pas une religion d’appartenance, mais d’adhésion ! Même si la Société n’est plus chrétienne dans son for externe, ceux qui voudront être ou rester catholiques le seront dans leur for interne, ce qui est somme toute préférable à l’inverse !

     

    • Certes ; cependant il faut noter que depuis le Concile Vatican II, le nombre de vocations n’a cessé de décroitre ; de là à établir un lien de cause à effet est assez compliqué probablement, mais il n’en demeure pas moins vrai, qu’une formulation parfois très alambiquée de la foi catholique, d’avantage préoccupée par des considérations sociologiques ; ou trop soucieuse du fameux : "Il ne faut choquer personne", ou encore" pas de prosélytisme" combien de fois je l’ai entendue de la bouche même des Prêtres ; n’arrange pas les choses. Les séminaires qui font le plein de candidats sont ceux décriés par nos chers évêques ; dixit la Fraternité St Pierre, St Pie X, ainsi que les communautés nouvelles Frères de St Jean, Fraternité de Jérusalem etc. Bien évidement cela ne suffit pas à rechristianiser l’ensemble de la société ; mais cela permet d’enclencher un processus de reconquête spirituelle avérée ! Pour la politique et l’histoire de France : en 1830 la France retrouve son plein essor spirituel ; les missions catholiques sont nombreuses partout dans le monde, les séminaires sont pleins. Il fallait 15ans pour faire des missionnaires à l’époque ; calculez vous même : 1815 La Restauration ; Louis XVIII, 1830 l’Eglise catholique triomphe, il y a bien un rapport entre le politique et le te spirituel CQFD !


    • Le respect humain mène en enfer, c’est un sermon du saint curé d’Ars qui explique très bien la situation que nous vivons. A partir du moment où nous devons tolérer l’erreur par respect humain, juste par respect des convictions de l’autre, pour ne pas être taxé de raciste ou d’intolérant, inexorablement nous tombons et nous ne savons plus défendre notre position.
      A trop vouloir mettre la foi catholique à hauteur du reste, à faire le jeu du libéralisme, du relativisme par "ouverture d’esprit", nous ne savons plus transmettre la foi catholique comme nous le devrions.

      C’est comme dans la foi, ou l’on avance, ou l’on recule, mais jamais on ne peut faire pause, or on appuie trop souvent sur pause, on laisse passer les choses par respect humain, par lâcheté, par confort sans voir où tout cela nous mènera un jour. Quand dans leur bateau de fortune des migrants musulmans décident de lester leur bateau et de jeter par dessus bord des migrants chrétiens, ils nous montrent alors qu’ils sont dans une situation précaire qu’eux ne lâchent rien de leurs convictions, que le respect humain là d’où ils viennent ça n’existe pas, ils s’en foutent et de toute façon, aucune association anti-raciste, anti-religion ne les reprendra et ne les emmerdera sur cette question.
      Face à ces vagues de migrants, là encore nous montrons que nous ne savons pas plus nous défendre, mais c’est logique puisque tout ce combat s’est déjà joué en réalité bien en amont par la sacro-sainte tolérance.

      Les catholiques du concile Vatican 2 préféreraient encore mourir en martyr et égorgés plutôt que de transmettre leur religion et être accusés d’intolérants, de racistes, de prosélytes, d’intégristes, de réactionnaires. Les catholiques ne veulent pas de leur petite croix, ils ne veulent pas être taxés par le monde de faire le mal, mais en tombant dans ce piège, ils montrent qu’ils ne veulent pas faire le bien non plus. Avec la christianophobie ambiante, certains finissent quand même par se réveiller.

      Il ne faut pas exonérer Vatican 2 de ses responsabilités puisque ce désamorçage fait partie intégrante de ce concile, il a préparé les cervelles. Rappelons que dès le début le concile ne s’est pas passé comme il aurait dû se passer, que sous la houlette des franc-macs à l’intérieur de l’église (Lienart sur 2 listes de prélats FM) il y a eu de profonds changements :
      http://www.lejourduseigneur.com/Web...


  • A Fatima, la Sainte Vierge n’a-t-elle pas dit que le Portugal serait épargné pour toujours ? ou c’était juste au sujet de la 2ème guerre mondiale ?

    Au rythme ou ça va, je ne mise plus que sur les Philippines.

     

  • Même si historiquement il y a plus d’églises en France que de synagogues ceci expliquant probablement le mensonge des laico-sionistes, je n’ai pas besoin d’une maison de Dieu, ma chrétienté est plus grande et intérieure que la fourberie de certains !


  • Je ne me fais pas de soucis de ce côté là ; la Foi catholique en a vu d’autres, et il y aura une renaissance tôt ou tard. Je fais pour ma part confiance à la promesse de Notre-Seigneur Jésus-Christ, même si le combat sera difficile.

     

  • Les églises ne sont que des institutions humaines et donc corruptibles, et même corruptrices dans une certaine mesure. J’ai croisé trop de mollesse et de contradictions dans les églises pour avoir envie d’y retourner, la Parole me suffit. La foi chrétienne c’est bien plus qu’un bâtiment ou un pseudo "saint père", il ne peut y avoir que deux pères, le biologique et l’Éternel.

     

  • Ce qu’on ne dit jamais, c’est que l’Islam s’effondre aussi et dans les mêmes proportions. Je vais dans beaucoup de pays musulmans et l’adhésion aux préceptes musulmans est partout bien plus mauvaise qu’autrefois. Le phénomène est mondial.
    L’envahissement de l’Europe, où les médias sont puissants, par des hordes de CULTURE musulmane, donne l’impression complètement fausse d’un croissance généralisée de l’islam. Les exploits lamentables mais bien orchestrés de DAESH, de même que les attentats « islamiques » partout dans le monde complètent cette illusion.
    En fait il faut savoir que n’importe qui a le droit de se dire musulman après avoir récité, devant témoins, la Chahada (profession de foi très brève de l’islam : « il n’y a de Dieu qu’Allah et Muhammad est son prophète »). Il faut donc moins de 10 secondes pour faire un « musulman » de statistique, à partir d’un parfait ignorant. Comme l’apostasie est impossible (et punie de mort), il restera toujours musulman dans les décomptes. Tout enfant de père musulman est compté comme musulman, quelle que soit sont opinion sur l’islam !
    Faire un catholique (de statistique) est par contre nettement plus compliqué.
    De plus le terrorisme religieux est absent chez les chrétiens, car voie en cul de sac, sans autre issue que la mort spirituelle du terroriste impénitent.
    C’est l’agnosticisme et le relativisme qui sont peut-être effectivement en croissance, par un brassage énorme de l’information sur internet et dans les medias, jamais connu auparavant dans l’histoire humaine. Faute de suffisamment de pasteurs qualifiés, compétents, et volontaires, les gens ne savent plus que croire, malgré la tendance innée de l’être humain vers une spiritualité de l’au-delà.


  • Logique ,comme toutes les religions , le catholicisme fût complice de la mise en place d"un système d’exploitation et de spolation des sans dent .... Justice divine en somme !


  • Quand la tête est pourrie,tout le reste suit .


  • C’est drôle. Les protestants sont toujours décrits conne "sectaire". Je suis protestant. Et je crache rarement sur les catholiques, leurs papes, leur doxa, leur interprétation du livre.

    Marrant !

     

  • L’église ne s’effondre pas en Amérique latine : elle mue !
    les anciens rites ont vécu, place à la nouvelle église protestantisée, compatible avec la libre entreprise..


  • L’église catholique, la chute systémique probable !

    L’église catholique, comme les corpus de croyances issues des trois religions monothéistes sont à bout de souffle, ce phénomène signe la chute du monothéisme au sens large (Islam compris).

    Les religions de masse « du prêt à croire », fonctionnent sur un ensemble de dogmes invérifiables, ces croyances sont inexorablement confrontées au tangible de la réalité matérielle.
    « Réalité » ce qui se conçoit comme valide, solide dans ses réalisations matérielles et technique.
    Associé, généré par le réel technoscientifique, tout un ensemble de croyances politique-matérialistes corrompent, dissolvent lentement, inexorablement aujourd’hui les croyances bibliques du bédouin oriental abrahamique.
    Qui nierait l’invention de la bombe atomique, qui chicanerait la pertinence du réel dans cette terrible l’invention technique aboutissement mathématique du deux et deux font quatre ?

    L’esprit humain, pense, évalue, calcule en partant du réel, puis les fonctions cognitives supérieures, agrègent des observations avec un taux de validité technique élevé.
    Hélas, avec un corpus de croyances religieuses évanescentes, sans souplesse car figé dans des superstitions performatives, l’église ne peut plus se remettre en question sans se dissoudre elle-même*, c’est une loi d’airain de la mécanique des « jeux systémiques ».

    Pour équilibrer la vie de l’humanité, Il faudrait, je pense, faire un grand recensement d’étude sur « la nature de l’esprit » comme l’a fait un « Henri Bergson », ou les indiens du Vedanta.
    Réflexion et pratique qui intègre une spiritualité naturelle ouverte, une voie du milieu entre raison raisonnante et âme, amour, transe, poésie, art et état modifié de conscience ?
    Enfin un « mystère poétique de l’art vital » ?

    Note* : (Lutte contre les hérésies).

     

  • Je vis au Chili depuis pas mal d’années ( j’ai meme vécu dans la rue du nom de Los Leones ou se situe l’église sur la photo, c’est une église principalement pour les familles militaires, Pinochet étant la fois très catholique et...militaire )
    Je confirme que l’église protestante s’est développée d’une manière rapide et impressionnante en peu d’années...tandis que les jeunes ne croit plus du tout en Dieu. Se développe parallèlement beaucoup de mouvement lgbt, antifa, droit au marriage homosexuel ect....c’est déprimant...ils ne comprennent rien, il leur manque un Soral local.
    ps : en passant si il y a des ER au Chili n’hésitez pas me contacter !!


  • Bah, ce n’est qu’un mauvais moment à passer, au Chili comme partout ailleurs ! Si les gens préfèrent des églises "new age" et des mouvements sectaires, avec cérémonies publiques et extorsion d’argent à la sortie, ils sont libres, tant pis pour eux !
    Les seuls qui se remuent pour aider les malades et les pauvres, et cela sans contraintes, c’est nous les chrétiens, et ce, depuis 2000 ans !


  • Je constate quand même que de plus en plus de gens redécouvrent doucement mais surement qu’ils sont chrétien... pas au point de devenir pratiquant mais au moins de prendre conscience du danger et de se défendre culturellement.


Afficher les commentaires suivants