Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le général Allen et Erdogan ont-ils essayé de saboter l’accord sur le nucléaire iranien ?

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Certes, mais au-delà de cette histoire de gazoduc, l’alliance usa-turquie ne peut pas tenir dans le temps : les américains sont hypers à la manoeuvre derrière l’éventuelle indépendance des kurdes, et je ne crois pas que les turcs laisseront un kurdistan (même hors PKK) s’installer à côté de chez eux ;
    Les américains, plus que jamais, semblent improviser dans cette région, ce qui n’est pas bon pour eux...

     

    • Ça s’appelle un retournement d’alliance. Les Américains se sont assurés la vassalité des Turcs depuis 45, voir même avant, en leur promettant de maintenir l’intégrité territoriale de la Turquie.
      Le problème pour les états-unis, c’est que c’est les Turcs qui les aident à maintenir la stabilité ou à semer du chaos dans les Balkans, dans le Caucase et en Asie Centrale. Sans eux, ça va être difficile de déplacer DAESH. Ou alors pour l’envoyer foutre la merde directement en Turquie et aider à agrandir leur Kurdistan.


  • Toujours aussi pertinent Meyssan. Précis et serein.

    Incroyable qu’un type pareil ait eu à s’exiler pour continuer à bosser.
    Dans un monde sain et logique il devrait tenir la chronique internationale du 20h de TF1 mais il en est réduit à vivoter sur des médias non alignés.


  • Thierry Meyssan est toujours aussi fin dans ses analyses.
    Cela ne m’étonne pas de la part d’Erdogan. Ce Sionard hypocrite. Prêt à tout pour satisfaire les Israéliens au point de mettre son pays dans la me...
    Erdogan finira par isoler la Turquie du reste des pays de la région et l’apauvrir.


  • Quelque chose attise ma curiosité...

    M. Meyssan nous informes de ce que font des hauts dirigeants, de leur échanges et de leur prises de positions...

    Mais il me semble que tout cela n’est pas publique. Surtout de telles actions comme celle d’un général américain prenant le contre pied du président Obama (c’est passible de rétorsions une chose comme ça il me semble. C’est même très grave pour un gradé de l’armée...)

    D’où ma question... D’où tient-il ses informations ?

    S’agit il d’interprétations ou bien d’autres éléments ?

     

    • Pareil que toi. C’est pas la 1ère fois que je me dis ça, n’empêche que j’admire son travail pour réveiller les foules. Mais j’ai quand du mal à le suivre parfois, il extrapole un peu vite sur des faits difficile à vérifier surtout quand il donne pas ces sources.


    • Je pense qu’il est très bien informé, car ses analyses se révèlent, à posteriori, vérifiées (par exemple sur l’accusation de l’usage du gaz sarin par la Syrie). C’est d’ailleurs tout l’intérêt de ses interventions de déconstruire la propagande de guerre que l’on nous sert ad nauseum en France, via les médias officiels. Avec lui, les événements prennent sens...


    • Je ne pense pas qu’il se soit trompé, jusqu’à présent, dans ses prévisions. Pour ce qui est de ses sources, un vrai journaliste ne les révèle pas.


    • Tout à fait d’accord avec vous camarades.
      Je trouve que sir ce coup là Thierry Meyssan n’a pas été assez précis :
      - Ce général américain aurait donc commis un acte de haute trahison. Pas de sanctions, pourquoi ?
      - Il parle du gazoduc qui déplait à l’empire (du mal). C’est un sujet stratégique. A mon avis, ce n’est pas par un coup de téléphone que cette question pourrait être négociée. C’est pourtant ce qu’aurait fait Obama, juste avant d’embarquer pour l’Afrique. Assez curieux, non ?

      Ce scénario est peut être juste mais alors je trouve qu’il mériterait plus d’explication pour être crédible.


    • Par nessecite de proteger ses sources


    • La question des sources n’a rien à voir. Ce n’est pas ça qui est demandé, encore moins de les révéler.
      C’est une question de cohérence.

      Si j’avais vu cette thèse sur un média de l’empire (du mal) et bien je n’y aurait pas cru un mot pour les raisons que j’ai évoquées plus haut mais aussi pour des détails comme la photo d’Obama avec son téléphone portable dans la limousine censée l’amener à l’aéroport (sic).
      C’est typiquement ce genre de procédé qu’utilise la propagande de l’empire (du mal) pour faire accroire ses idées auprès du pékin moyen via son inconscient (qui voyant la photo censée illustrer l’idée, affecte à cette idée un label positif - une idée c’est abstrait, une photo c’est concret -, sans passer par l’analyse critique consciente de l’idée et de ses implications)

      Non, ici Thierry Meyssan dont j’apprécie énormément le travail accompli s’est je crois laissé allé à la facilité sur ce coup là.


    • ...ses sources...facile, son imagination...


    • @Karim parce que il est évident que le dit général n’agit pas seul et fais partie d’une clique au sein même de la maison blanche et du pentagone. Le pouvoir américain est hétérogène et non homogène comme on a pu le croire.

      Et pour les sources de Meyssan, j’opte pour les services secret syrien et iranien qui eux sont parfaitement au courant de ce qui se passe chez leur ennemis et sont donc extrêmement crédibles.


  • J’ai du respect pour ce Thierry Messan mais j’aimerai savoir d’ou il tire toutes ces infos.
    Il nous raconte une histoire sans nous préciser quelles sont ses sources.


  • Pour les Etats-unis,se débarrasser de Erdogan puis de déplacer isis sera compliqué puisque la Turquie est soutenue par Israel,le boss en personne puis ensuite par le Qatar et l’Arabie saoudite.
    Alors,certes les Etats-unis ont beaucoup de pouvoir mais Israel c’est le vrai patron et c’est là bas que tout se décide.

    Il ne fait aucun doute que la Turquie veut saboter l’accord avec l’aide du régime sioniste et du golfe mais c’est peine perdue car Erdogan a déjà perdu et a pris le risque de plonger la Turquie dans le conflit contre la Syrie et l’Irak.
    Il rentre en guerre contre les kurdes au risque que le conflit se déplace désormais en territoire turc comme l’Arabie saoudite voit son sud touché par les missiles d’Ansarallah.

    Erdogan et Davutoglu ont donc tenté un pari très hasardeux à la fois politique,stratégique et militaire pour tenter de reprendre la main et d’aider son armée de mercenaires(isis) contre l’axe syrien,kurde,irakien tout en procédant à des arrestations au sein de l’hdp(Demirtas).


  • TM serait plus crédible si l’on ne se rendait pas compte que d’une part il est protégé par bachar (ennemi de Mr Erdogan) et d’autre part si ses origines ne nuisait pas à la crédibilité de ses propos.