Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Comment l’Otan a creusé sous l’Ukraine

Le basculement de l’Ukraine au sein de l’Alliance atlantique est un objectif de l’Otan depuis la disparition de l’Union soviétique et son indépendance. Pas à pas, elle noue des relations humaines et y ajoute des traités officiels. Le coup d’État de février 2014 n’est que l’aboutissement de 22 ans de préparation, observe Manlio Dinucci.

« Bien creusé, vieille taupe ! » : ainsi Marx décrivait-il le travail préparatoire de la révolution au milieu du 19ème siècle. La même image peut être utilisée aujourd’hui, en sens inverse, pour décrire l’opération conduite par l’OTAN en Ukraine.

Elle commence quand en 1991, après le Pacte de Varsovie, l’Union Soviétique se désagrège aussi : à la place d’un seul État, il s’en forme quinze, dont l’Ukraine. Les États-Unis et leurs alliés européens s’activent immédiatement pour tirer le plus grand avantage de la nouvelle situation géopolitique. En 1999 l’OTAN démolit par la guerre la Fédération Yougoslave, État qui aurait pu faire obstacle à la nouvelle expansion à l’Est, et englobe les premiers pays de l’ex-Pacte de Varsovie : Pologne, République Tchèque et Hongrie. Puis, en 2004 et 2009, elle s’étend à l’Estonie, Lettonie, Lituanie (ex partie de l’Urss) ; Bulgarie, Roumanie, Slovaquie ; Slovénie et Croatie (républiques de l’ex-Yougoslavie) et Albanie.

L’Ukraine - dont le territoire de 600 000 km2 fait tampon entre l’Otan et la Russie, et est traversé par les couloirs énergétiques entre la Russie et l’Union européenne - reste par contre autonome. Mais elle entre dans le « Conseil de coopération Nord-Atlantique » et, en 1994, dans la « Partenariat pour la paix », en contribuant aux opérations de « maintien de la paix » dans les Balkans.

En 2002, est adopté le « Plan d’action Otan-Ukraine » et le président Kuchma annonce son intention d’adhérer à l’Otan. En 2005, dans le sillage de la « révolution orange », le président Yushchenko est invité au sommet de l’Otan à Bruxelles. Immédiatement après est lancé un « dialogue intensifié sur l’aspiration de l’Ukraine à devenir membre de l’Otan » et, en 2008, le sommet de Bucarest donne le feu vert pour son entrée. En 2009, Kiev signe un accord permettant le transit terrestre en Ukraine des approvisionnements pour les forces de l’Otan en Afghanistan. Désormais l’adhésion de l’Ukraine à l’Otan semble sûre mais, en 2010, le président nouvellement élu Ianoukovytch annonce que, tout en continuant la coopération, l’adhésion à l’UE n’est pas dans l’agenda de son gouvernement.

Entre temps cependant l’Otan est arrivée à tisser un réseau de liens à l’intérieur des forces armées ukrainiennes. Des officiers supérieurs participent depuis des années à des cours du Collège de Défense de l’Otan à Rome et à Oberammergau (Allemagne), sur des thèmes concernant l’intégration des forces armées ukrainiennes à celle de l’Alliance. C’est dans ce cadre que s’insère l’institution, auprès de l’Académie militaire ukrainienne, d’une nouvelle « faculté multinationale » avec des enseignants Otan.

Notablement développée aussi la coopération technico-scientifique dans le domaine des armements pour faciliter, à travers une plus grande interopérabilité, la participation des forces armées ukrainiennes à des « opérations conjointes pour la paix » sous conduite de l’Otan.

En outre, étant donné que « de nombreux Ukrainiens manquent d’informations sur le rôle et les objectifs de l’Alliance et gardent à l’esprit des stéréotypes dépassés de la Guerre froide », l’Otan a institué à Kiev un Centre d’information qui organise des rencontres et séminaires, et même des visites de « représentants de la société civile » au quartier général de Bruxelles.

Et comme n’existe pas que ce qui se voit, il est évident que l’Otan a un réseau de liaisons dans les milieux militaires et civils beaucoup plus étendu que celui qui est apparent. Comme le confirme le ton de commandement avec lequel le secrétaire général de l’Otan s’adresse le 20 février aux forces armées ukrainiennes, en les avertissant de « rester neutres », sous peine de « graves conséquences négatives pour nos relations ».

L’Otan se sent désormais sûre de pouvoir accomplir un nouveau pas dans son extension à l’Est, en englobant probablement la moitié de l’Ukraine, tandis qu’elle continue sa campagne contre « les stéréotypes dépassés de la guerre froide ».

Sur l’Otan, chez Kontre Kulture :

Sur les « révolutions colorées » et les manipulations de l’Empire, chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #740039

    Et ce nouveau système ne perdurera que s’il comprend qu’on ne bâti rien de durable sur l’injustice, la contrainte, le mensonge et que la réalité est impossible a évacuer. On peut d’ores et déjà constater que ce nouveau pouvoir a les pieds dans le sang, qu’il est fondé sur l’hyperviolence et qu’il y a des façons plus sûres d’arriver aux manettes et de les conserver légitimement. On ne voit pas pourquoi ces handicaps n’auraient pas les conséquences habituelles. Pas besoin de vivre sous les tropiques pour être une république bananière. Il n’y a pas de mauvais régime il n’y a que de mauvaises gens.


  • #740102
    le 26/02/2014 par jean d’ARTOIS
    Comment l’Otan a creusé sous l’Ukraine

    Avec mes mots , un raisonnement basique , et un manque d’infos sur l’état des relations de L’OTAN avec les militaires ukrainiens , j’avais vu sur un autre post , le verrou sauter entre OTAN et russie qu’était l’ukraine , et l’implantation militaire dangereuse qui va en découler ,vu la proximité . d’ou mon interrogation sur la passivité des russkofs ?!
    Sous ce nouvel angle je comprend mieux ( le territoire est "miné" ) depuis pas mal de temps ,
    ils leur reste...peut etre la crimée ?! ou la partition ?!... c’est pas gagné .
    A propos de l’ukraine , je ne saisi quand meme pas le lâcher prise des russes ? le territoire est vital pour eux ou , comme il y a quelques jours je n’ai pas assez d’infos .

     

    • #741255

      Mais que veux-tu que fassent les Russes ? La partie d’échec à commencée il y a 20 ans. Les réseaux de pouvoirs sont minés, l’administration, les politiques vendus, le peuple désinformé (comme toujours). Echec et mat ! Bravo les états-unis pour cet démonstration de force. Que les Russes prennent acte, qu’ils analysent leur défaite et envisagent une riposte du même genre.


  • #740103
    le 26/02/2014 par simferopol
    Comment l’Otan a creusé sous l’Ukraine

    Les américains actuellement en déliquescence pour ne pas dire en nette perte de vitesse,tentent le tout pour le tout pour sauvegarder leur influence sur le monde,en fomentant dans plusieurs pays et à coup de milliers de dollars,des révoltes très instrumentalisés.
    C’est le cas bien sûr en Ukraine mais aussi en Turquie,au Venezuela,en Thailande,en Syrie,au Liban...Pour ce qui est de l’Ukraine,l’unique but est de faire pression sur la Russie et puis de l’empêcher de réaliser l’union eurasiatique.Les us s’appuient donc sur leur vassal européen pour déstabiliser au maximum l’Ukraine.
    Toutefois et l’union européenne et les Etats-unis sont en faillite,n’arrivant à se maintenir qu’au prix de leur monnaie dollar,euro,livre sterling mais la fin est proche et absolument inéluctable puisque après avoir perdu en Irak,ils perdent maintenant en Afghanistan et ils font tout pour camoufler cette défaite qui aura des répercussions sur la région.

    Le bras de fer entre américains et russes est proche de son dénouement avec l’Ukraine,et l’on sait maintenant officiellement que l’union européenne n’est qu’un bras des USA car la politique d’extension à l’est correspond à celle de Washington et l’Ukraine pourrait être celui qui coulera le navire "otanesque" ou du moins européen pour de bon.

     

    • #740923

      Les Américains n’ont pas perdu, ni en Irak où l’offensive se poursuit sans eux grâce à des gros malins qui n’ont rien compris, ni en Afghanistan où le but est depuis le départ de maintenir une présence militaire permanente desservant des objectifs multiples quelque soit le dirigeant du pays même les Talibans, en ce moment Kharzaï fait mine de s’y opposer et il va surement très mal finir, moi je table sur un fanatique qui l’explose dans un attentat suicide et des millions de personne à travers le monde qui diront "les américains passent pour des cons" alors que ça arrivera uniquement parce qu’ils les déranges.


  • #740122

    TOUT CELA FINIRA DANS LA GUERRE. tous les dirigeants ne sont pas des couilles molles ou des vendus alors faudra pas s’étonner que certains réagissent.


  • #740191

    L’Otan se sent désormais sûre de pouvoir accomplir un nouveau pas dans son extension à l’Est, en englobant probablement la moitié de
    l’Ukraine




    L’autre moitié celle qui produit la richesse est pro Russe, la Crimée est une base militaire Russe depuis 1783.
    Donc se partager l’Ukraine revient a légaliser ce qui existe réellement.
    C’est assez simple de partitionner un pays qui l’est déjà de toutes façons, rien de très spectaculaire dans la technique, rebattue sans cesse par les éternels diviseurs.
    Il suffit de prendre appuis sur les plus agités.
    La Crimée au lieu du commerce du grain.
    Si les occidentaux mettent la main sur la Crimée, ça sera très violent, c’est certain.
    Pour cela il faudrait que l’occident crée plusieurs foyer de guerre et allume la Tchétchénie, via les réseaux de Bandar (le prince).
    C’est oublier que la Russie a une pièce maîtresse au moyen orient (Syrie) !
    Un coin bien enfoncé et très dangereux, pour renverser la vapeur et jouer à son avantage il suffit que la Russie, fournisse au Izbullah et aux Syriens des S 400.
    Ca va devenir très problématique pour l’occident cette affaire d’Ukraine.
    Accepter que l’Ukraine bascule, les Russes sauront temporiser (les Ukrainiens ont déjà perdu).
    La partie de l’Ukraine qui se tournera vers l’EU sera mise en charpie par la crise économique.
    Que propose concrètement l’occident à part le bla bla et les beaux discours faussement patriotique de Loulia ?


  • #740226
    le 26/02/2014 par gunsbourg
    Comment l’Otan a creusé sous l’Ukraine

    Article très intéressant qui donne un éclairage autrement passionnant ! Donc si j’ai compris l’Ukraine est depuis un certain temps dans le camp occidental et donc dans l’OTAN . Connaissant l’importance que l’ Ukraine a pour l’ OTAN ,l’ UE, l’USA, Israël,pour contrer la Russie, Ianoukovitch a négocier son adhésion à l’ Europe contre une grasse rétribution pour lui même et son pays qu’il n’a pas obtenu ; dés lors , fort de sa légitimité, il s’est tourné vers Poutine qu lui ouvert bras et portefeuille à la grande rage des coalisés qui ont créé un contre-feu au prix de toutes les trahisons démocratiques et liaisons contre-natures. Le résultat de cette insurrection ubuesque va sans doute permettre à la Russie de faire la partition de l’ Ukraine en sa faveur : écoutez les lamentations des USA et de l’Europe à propos possible d’une partition de cette Ukraine, partie forte pour la Russie et partie misérable pour l’UE ! Donc, le fait que monsieur Poutine n’ai pas bougé et qu’en toute diplomatie démocratique il attendra les élections pour en fonction des résultats accueillir les régions qui souhaitent , sans violence, rejoindre la Sainte Russie !
    Quelqu’un a parlé de "partie d’échec"

     

    • #740411

      ça me plait ta vision des choses, cela semble très juste.
      le gros du problème sera quand même la partition car l’otan ne lâchera pas le morceau facilement. ça va être chaud et peut être même brulant.


  • #740260
    le 26/02/2014 par yéti déporté au Benêtland
    Comment l’Otan a creusé sous l’Ukraine

    Apparemment Poutine envoie déjà des troupes en Crimée et discute avec les présidents de régions russophones d’Ukraine.

    L’industrie militaire de l’Est pour les russes, les esclaves de Galicie pour l’industrie de l’EuroReich teuton.

    Un compromis Molotov-Ribbentrop acceptable.

    Benêt évidemment devra descendre son salaire à 300€ pour être concurrentiel ... mais il a l’habitude maintenant !

    "Si benêt était attaqué, il aurait 3 options conformes à sa lâcheté : En appeler à une armée mercenaire chiraquienne de non-benêts. Télécommander des drones tueurs impériaux, le mulot d’une main, la canette de Coca de l’autre. Ou fuir avec son joker droitdelhommisme, la liberté de circulation des esclaves.
    Mais benêt ne sait pas que les grandes guerres sont toujours civiles, et que son ennemi sera déjà chez lui. Alors l’ergastule de benêt sera conquise par un nouveau maître sans que benêt ait même bougé de sa litière de foin Darty."

    ’Le benêt’ Feric Jaggar


  • #740475

    Assurément de l’impérialisme Russe dans les premiers temps. Comment l’Occident peut-il encore prétendre libérer démocratiquement les peuples, alors que nous en glissons bien tous dans la merde avec la première crise de la dette, hum des fois ça me dépasse un peu.


  • #741088

    Tout est dit dans cet article...Le reste n’est que de "la littérature", de la "poudre" jetée aux yeux des citoyens du monde...