Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

Malgré son ralliement prévisible à l’idéologie dominante, la série américaine South Park est parfois capable de petits coups d’éclat sociétaux intéressants comme en témoignent ces deux extraits traduits par ERTV.

 

L’ADN et moi :

 

Les crimes de haine :

 

Voir aussi, sur E&R :

Satire et indépendance, chez Kontre Kulture :

 






Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2074177
    Le 1er novembre à 17:56 par S.
    Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

    Un épisode sympa aussi, celui où le père de Kyle se laisse convaincre qu’il peut être ce qu’il veut, et fini en espèce de monstre hideux et ( volontairement ) grotesque hybride mi-homme mi-dauphin...j’ai vu ça comme un exemple extrême de la stupidité de la théorie du genre :)

     

    Répondre à ce message

  • #2074180
    Le 1er novembre à 17:59 par Grand Gonnet
    Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

    Cela fait depuis un moment que je n’ai pas regardé cette série (qui a commencé il y a déjà 20 ans !) et je ne savais pas qu’elle s’était rattachée à l’idéologie dominante (il y avait, certes, un peu de sionisme mais à un taux moins létal que dans d’autres séries américaines comme les Simpson par exemple (et ne parlons pas de NCIS)). Dans mes souvenirs, le second sketch sur les crimes de haine date du début des années 2000 (! !!) en gros, ça fait presque 2 décennies qu’on dénonce l’hypocrisie du politiquement correcte et ça fait 2 décennies...que rien a changé, les choses sont même pires maintenant qu’autrefois.

    Le premier par contre, je ne le connaissais pas et il est vraiment très bon. Résumant assez bien la maladie mentale qui sous-tend le gauchisme : blanc = meurtrier, donc non-blanc = victime.

     

    Répondre à ce message

  • #2074233
    Le 1er novembre à 19:28 par Ratatineur
    Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

    Au contraire south Park n’a jamais rejoint l’idéologie dominante ils continuent de dénoncer les travers de la société américaine mais visiblement parce qu’ils ont osé critiquer Trump en le comparant à un sandwich au caca ça vous dérange mais ils ont aussi fait la même avec Hillary... Certe les épisodes sont moins bon mais à la manière d’un dieudo après 25 ans d’écriture Matt stone et trey Parker son un peu usé

     

    Répondre à ce message

    • #2074293
      Le 1er novembre à 21:31 par borussia1871
      Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

      Cette série reste profondément raciste (envers les Allemands, Japonais et Arabes). Un humour douteux très scatologique, de quoi se poser des questions sur les auteurs. Et ils sont très ambigus niveau pédophilie, tantôt y consacrant un épisode en la condamnant et tantot la montrant dans un autre épisode et un jeu video. Et globalement ils sont très sioniste/philosémite.

       
    • #2074297
      Le 1er novembre à 21:36 par Le Malicieux
      Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

      ....South park, c’est de "l’autorisé", et rien d’autre, vous croyez vraiment qu’un "programme dissident" passe a la tv ?

      Mais enfin !, c’est comme vos "gignols de l’info"... de la fausse rébellion.

      .... On est pas sortis de l’auberge.

       
    • #2074339
      Le 1er novembre à 22:50 par Ceslaoui
      Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

      @Ratatineur
      Votre naïveté est touchante, mais entre nous, pensez-vous qu’une série qui se veut si subversive puisse durer si longtemps sans donner quelques gages ? Quand à votre analyse, vous vous fourvoyez, les auteurs parlaient déjà de sandwich au caca en 2004, opposé à une poire à lavement, afin de souligner la notion de vote "du moins pire", ils ont juste repris le concept pour le duel Trump/Clinton, en prenant beaucoup plus de position pour l’occasion...
      Je suis un inconditionnel de la série depuis ses débuts, et force est de constater que la série est devenue de plus en plus "compatible" avec l’idéologie dominante, tout en se voulant pseudo-subversive. Les auteurs, essoufflés ? Que nenni, South Park est un des rares programmes à s’être bonifié avec le temps...

       
    • #2074368
      Le 2 novembre à 00:17 par martin gale
      Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

      Bien d’accord avec toi...
      A classer dans la meme categorie qu’un Mozinor sur le fond, mais dans un autre registre evidemment, ces mecs sont des genies meme s’il y a beaucoup de pets et de caca, ils ont su s’appuyer quasi hebdomadairement depuis plus de 20ans sur des phenomenes societaux en leur tordant le cou jusqu’ a l’absurdite paroxystique de leur contradiction et ce faisant a travers la bouche des enfants, donc sans filtre. Le plus drole c’est que c’est systematiquement leurs parents qui sont les plus debiles !
      Je suis fan de cette creation !!!!

       
    • #2074369
      Le 2 novembre à 00:26 par S.
      Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

      ils ont osé critiquer Trump en le comparant à un sandwich au caca ça vous dérange



      Je ne pense pas que cela soit le problème. En revanche j’ai bien l’impression que cela vous dérange que l’on dise d’une série, que vous avez l’air d’apprécier, qu’elle a rejoint l’idéologie dominante.

       
    • #2074462
      Le 2 novembre à 10:07 par Ceslaoui
      Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

      @Ratatineur et @Martin Gale

      J’ai commencé la dernière saison, je vous invite à vous pencher sur le second épisode, "Un garçon et un prêtre", et on en reparle.
      Cordialement.

       
    • #2074502
      Le 2 novembre à 12:08 par Bro
      Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

      @borussia

      Je suis navré lais je pense que vous ne connaissez pas précisément le sujet.
      La femme de Trey Parker est japonaise et les épisodes à leur égard dont la caricature est évidemment grossière visaient surtout à frapper la fierté américaine (ep.Sauvez Willy)
      Sur les arabes, vous êtes totalement dans le faux, j’ai en tête un épisode sur l’afghanistan critique envers l’intervention us, la traque de ben landen et même sur une parodie de 24h chrono qui met en avant un cartman parano (bien que le final reste trés subtil).
      Quant aux Allemands, au delà de la caricature, on a souvent une ode à leur capacité d’ingénieur, on a vu pire comme racisme.

      @Lemalicieux et autre.
      vous faites partis de ces gens qui se condamnent à la marginalité et à l’inefficience en restant dans une radicalité adolescente. Pendant que vous vous tortillez dans votre grotte numérique à la recherche des saint homme dissident, la série south park avec son impact culturel a contribué à générer une idéologie anti-libéral. C’est d’ailleurs la seule qui arrive à donner une réponse efficace à l’égard des SJW.
      Le gage de leur survie avec le temps est clair : dans un océan d’idéologie progressiste, south park sert de soupape de bonne facture étant donné qu’à l’origine ils furent essentiellement libertarien (droite économique, gauche libérale) avec une apparence libérale-libertaire intégrale sans gauche économique. Leurs premiers épisodes étaient pro-lgbt ; pro-économie libérale. Ils étaient précisément dans l’idéologie dominante.
      Au fur et à mesure, leurs origines de petits blancs leur ont amenés à être frontalement contre les je-sais-tout-je-vais-à-la-fac démocrates. Ils ont eu une friction avec Michael Moore qui avait dénaturé leur opinion sur les armes à feux ainsi qu’avec l’ensemble des personnalités pro-dems.

      Leurs épisodes sont devenus bien plus radicaux ; critique de la transsexualité, de la discrimination positive...etc.
      Si bien qu’aujourd’hui, leurs saisons comportent de moins en moins d’épisodes.
      C’est une série trés subtile et intelligente qui a de plus en plus abandonné l’esprit scato-ado des débuts pour de fins développements politiques.

      Quant au philosémitisme de south park. Il est à rappeler que Matt stone est juif mais que comme pas mal de juifs américains, ils ont une capacité d’auto-critique bien supérieurs à leur comparse français.
      L’épisode "Jewpacabra" est une critique revisitée de la fuite d’égypte et elle vaut clairement son pesant d’or.

       
    • #2074665
      Le 2 novembre à 18:48 par Le Malicieux
      Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

      ? ??
      N’importe quoi.

      On se justifie comme on peut..

      Je vous explique : moi meme,qui fut un fanatique de startek( ouais ouais...), j’ai banni ce programme satanique de ma vie,ayant pris connaissance de la finalité du produit.

      South park sert de soupape autorisé, rien d’autre.

      Les deux debiles sont d’ailleurs des liberaux libertaires pur jus.

       
    • #2075360
      Le 4 novembre à 13:27 par sdbhdewb
      Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

      Moi ça me fais bien rigoler, faut pas voir des instruments de domination partout. Il faut avoir quand même un minimum de culture et d’esprit critique pour comprendre leur sens de l’humour. (apprécier ou pas c’est encore autre chose..) Tout le monde en prends pour son grade, juifs, musulmans, catholiques, blancs noirs, gays, hétéros etc. Forcément il y a une limite à ne pas dépasser mais de là à dire qu’ils ont un agenda de manipulation...

       
  • #2074246
    Le 1er novembre à 20:00 par Ashoka
    Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

    Le nouveau vagin de Mr. Garrison
    https://youtu.be/kGUgLrGqjFM

     

    Répondre à ce message

  • #2074258
    Le 1er novembre à 20:18 par Ceslaoui
    Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

    Le ralliement à l’idéologie dominante est assez récent finalement, même s’il y a toujours eu quelques "gages" tout au long des saisons. South Park a évolué de manière assez remarquable, puisque d’un programme grossièrement absurde, ou absurdement grossier, à connotation "trash", on est passé à une critique acerbe des évolutions sociétales et des événements de la vie américaine intérieure (avec un peu d’international à l’occasion). Touchant souvent juste et là où ça fait mal, j’ai constaté un revirement idéologique clair sur les deux-trois dernières saisons, la plus flagrante étant celle de l’année de l’élection de Trump et des "member-berries". Malgré ce revirement, j’ai constaté que cette faculté à dénoncer les hypocrisies de la société américaine était toujours là (le "PC Principal" et son discours extrêmement bien-pensant en témoignent), mais quand même, le goût a changé. La formule récurrente des dernières saisons ? Les sujets de premier plan de l’actualité américaine croisés avec les codes de la tendance cinématographique ou télévisuelle du moment dans un épisode aussi absurde que plein de sens. Savante recette. La trilogie qui croise "Game of Thrones", J.J. Abrahms et le "Black Friday" est une bonne référence. Je découvre grâce à ER qui m’a fait me repencher sur cette série dont j’étais un spectateur assidu, qu’une saison 22 a commencé, je vais voir ce que ça donne cette année.

     

    Répondre à ce message

  • #2074259
    Le 1er novembre à 20:19 par Thorfinn
    Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

    Ah ah excellent les personnages fiers de pas être complètement Blanc ! On rencontre hélas dans la vraie vie les mêmes uluberlus fiers d’être un peu espagnol d’être un peu ceci ou unn peu cela... Souvent des européens complexés qui vont se chercher des origines étrangères jusqu’à 5 générations en arrière, parce que être français de souche ou la la c’est la honte...

     

    Répondre à ce message

    • #2074283
      Le 1er novembre à 21:12 par berutureb
      Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

      Entièrement d’accord, tout le monde s’invente des origines, souvent de pays du sud (Espagne, Italie, Portugal), si en France, il n’existe pas une profonde crise d’identité.

      Et pourtant, quel honneur que d’être français, de faire partie de cette histoire, de cette culture.

      Personnellement, j’avais une grand-mère portugaise, et j’ai vu des gens de ma famille arborer des maillots du Portugal alors qu’ils ne parlent pas un mot de portugais et ont du passe 15 jours de leur vie au Portugal pour des vacances, quelle blague ahah

       
  • #2074377
    Le 2 novembre à 00:55 par Michelly58
    Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

    Je garde un bon souvenir de la saison 19 qui a vraiment exposé toute la dégénérescence du politiquement correct au États-Unis.

     

    Répondre à ce message

  • #2074406
    Le 2 novembre à 05:23 par Francois Desvignes
    Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

    vous savez koi ?

    Je suis un dégénéré

    Je suis consanguin depuis 2018- 496 = 1522 ans.

    Certains de mes aieux ont essaimé un peu partout au gré de leur chômage : en Angleterre à Hastings, en Syrie et au Liban lors des Croisades, en Italie à la Renaissance, et aussi en Amérique du Sud à la même époque et au XIX en Amérique du Nord et au Tonkin.

    Mais aucuns de ceux qui sont restés ne se sont mélangé.

    Vous savez à koi on voit qu’une éthnie ne s’est jamais mélangée ?

    A ce qu’il y a dans leur assiette : on est ce qu’on mange.

    C’est pour cela que je pense que la "nationalité montante", c’est l’apatride.

    L’apatride mange :

    - un Burger le samedi
    - une pizza le dimanche
    - des pâtes aux boulettes le lundi
    - un steak haché avec des frites à la ketchup le mercredi
    - du riz cantonnais le jeudi
    - un coucous le vendredi. Ou sinon, des porks ribs au barbecue sauce "lucky luke".

    Nan, il les fait pas : il les achète.

    Pour eux, on est des dégénérés.
    Comme les indiens d’Amérique.

    Parfois, je m’inquiète de "leurs comparaisons"
    (...)

     

    Répondre à ce message

  • #2074488
    Le 2 novembre à 11:43 par H. K. Daghlian
    Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

    Je suivais South Park au gré des saisons avec irrégularité, et même s’ils respectaient une certaine ligne rouge comme limite de leur "humour", ils ont définitivement ruiné la série à partir de la saison 19 où l’on sent un changement de cap plus orienté vers l’idéologie dominante. Le licencient de la principale Victoria et son remplacement par un homme (PC Principal) très porté sur l’idéologie dominante, avec une violence certaine envers tout ce que représentait "l’ancienne mentalité" incarnée par un Cartman (l’antisémite cas social - d’une pierre deux coups) qui essaie de lutter pour y revenir sans y arriver, a définitivement entériné le changement de cap. Après, c’est devenu une soupe mondialiste immonde et j’ai arrêté de regarder.

    Sinon, pour la victimisation à tout va, Paul Joseph Watson en a fait une vidéo il y a déjà un moment, il y soulignait l’absurdité de la compétition victimaire anti discriminatoire avec un ton moqueur. S’identifier à ce que l’on est pas est une mode en plein essor aux états unis, les tests génétiques révélant tout et n’importe quoi ne font qu’accentuer le phénomène. Avec cette logique, on peut aisément prétendre être 98% porc, 97% bœuf, 0.5% mouche drosophile ou 0.1% amibe. La science au service de la dégénérescence.

     

    Répondre à ce message

    • #2074835
      Le 3 novembre à 07:36 par Michelly58
      Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

      Ça change pas de d’habitude. Au contraire la saison 19 s’attaque clairement à l’absurdité du gauchisme.

       
    • #2074913
      Le 3 novembre à 11:25 par H. K. Daghlian
      Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

      à Michelly58
      On peut appréhender la chose sur plusieurs degrés de compréhension, mais la série a bien suivi une évolution dans son style et dans la complexité des traitements qu’elle fait aux sujets qu’elle aborde, néanmoins, il y a bien eu un virage brutal lors de la dite saison, et même si on veut comprendre qu’elle dénonce justement le gauchisme, elle le fait de la manière la moins téméraire possible (accentuer les traits, le définir comme quelque chose d’incontournable, adapter les personnages et les situations à la nouvelle doxa) pour justement éviter de "heurter", chose qui n’était pas de rigueur avant. Si la série a évolué au fil de ses deux décennies d’existence, peut-être qu’en fait elle n’a jamais fait que décrire une société suivant le même chemin, ce qu’elle a manqué de faire, c’est de rester sur le rail de la subversion qui lui donnait un certain charme.

       
  • #2076490
    Le 6 novembre à 18:34 par Bobo
    Communautarisme victimaire : êtes-vous partant ?

    Essayez d ecouter la série sans l’image et sans faite attention au fond, C’est une déferlante de vulgarité.
    Si on vous enferme dans une telle camisole d’insultes, cela aura une conséquence comportementale sur vous, c’est le b a ba de la psychologie des mots.
    Les dessins sans le son, REGARDEZ, après un quart d’heure vous vous sentez comment ?
    On devrait enfermer les auteurs dans une salle avec de la techno à fond et les achever d une balle par pitié.
    C est tout à fait délétère...après vous acceptez n importe quoi, et vous faites pareil,

     

    Répondre à ce message