Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Comprendre un monde qui change : Internet et ses enjeux

Conférence de Benjamin Bayart, 8 novembre 2013

Benjamin Bayart est expert en télécommunications et président de la Fédération FDN (French Data Network, le plus ancien fournisseur d’accès à Internet en France encore en exercice).

 

L’intervention de Benjamin Bayart :

 

Les questions du public :

 

Voir aussi, sur E&R :
- « Surveillance généralisée : entretien avec Benjamin Bayart »
- « Interview d’Edward Snowden pour la télévision allemande »
- « Les applications sont aussi des mouchards pour la NSA »
- « La dérive totalitaire de Manuel Valls »

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

65 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • la première vidéo de lui postée sur ER (il y a quelques jours )et bien j’ai cru que c’était un rabbin lol !
    en tout cas ,merci à lui ,passionnant !

     

  • #726702
    le 14/02/2014 par Gerard John Schaefer
    Comprendre un monde qui change : Internet et ses enjeux

    Vers 1 heure 3 minutes, nawak, le présentateur du journal télé le plus regardé n’est qu’un homme-tronc interchangeable, un porte-parole, un vulgaire marchand de tapis.
    La ligne éditoriale, qui en décide ?

    Les gens au Pouvoir, c’est-à-dire les gros groupes industriels, les financiers, les prédateurs économiques, décident de la façon dont les faits doivent être orientés, font façonner aux yeux du peuple la "réalité" par des larbins.
    Grosse faiblesse dans l’analyse, sur ce coup, très basique... je regarde attentivement la suite.

     

    • Ca n’est pas incompatible. Le plus puissant ne veut pas dire le plus libre de l’exercer. Il n’est qu’une marionnette interchangeable mais c’est ce qui sort de sa bouche qui est important.


    • Le présentateur télé est la personne la plus importante à l’époque dans l’imaginaire publique. Mais quand je vois ce genre de commentaire, je propose ça : https://www.youtube.com/watch?v=N-B...


    • Tu n’as rien compris.
      Il fait tout le long une analyse structurelle d’internet avec des références sur la télévision. Il s’agit d’un schéma logique et il utilise une image parlante au niveau du troufion de base (cad toi et moi).
      Son but n’est pas de te dire que Dassault blablabla, mais que tu comprennes les différences fondamentales de structure et de fonctionnement entre la TV et Internet.
      Différences qui fait qu’un homme comme A.S peut s’exprimer sur un support horizontal (comme expliqué par notre conférencier) et pas vertical (comme expliqué et par notre conférencier et par A.S, entre autres)

      Les acteurs d’un système ne sont que des variables, qui utilisent un mode fonctionnement singulier défini par une logique encadrée dans une structure. C’est valable en politique comme en informatique comme ... en n’importe quoi. Tu peux passer ta vie à lutter contre des variables, tant que tu n’agis pas au minimum sur la fonction, et au mieux sur la structure ton combat ne rime à rien et tu te focalises sur des inepties.
      La question n’est pas de savoir qui c’est les méchants et combien ils sont mais comment ça s’organise et pourquoi (Comprendre l’empire ?).
      En répondant à ses deux questions tu auras une connaissance de la structure que tu cibles et les questions Qui et Combien se résoudront toutes seules avec un paquet d’autres auxquelles tu n’aurais jamais eu l’idée de te poser autrement.

      En outre, sans connaissance il n’y a pas de contrôle et sans contrôle il n’y a pas de pouvoir.


    • #727355
      le 15/02/2014 par Gerard John Schaefer
      Comprendre un monde qui change : Internet et ses enjeux

      Bin oui, Pascal, je n’ai rien dit d’autre...
      Souviens-toi comment Bruno Masure s’est fait virer, Patrick Poivre d’Arvor remercié, et hop ! Harry Roselmack.

      L’avenir nous dira si les prochains automates ne seront pas recrutés dans les rangs LGBT, c’est p’têtre un vieux trans salement opéré qui t’annoncera bientôt ton licenciement, et puis ils auront qu’à finir l’émission avec du porno, comme ça, ce sera complet... en s’astiquant sur le prochain "attentat" "terroriste"...

      David Pujadas, Wikipédia, extrait :"Depuis le 3 septembre 2001, il remplace Claude Sérillon à la présentation du journal de 20 heures de France 2, à la demande du nouveau directeur de l’information Olivier Mazerolle. Quelques jours après son arrivée, lors des attentats du 11 septembre 2001, il est filmé dans son bureau en train de s’écrier « Waouh, génial ! », devant les images du second avion percutant l’une des tours jumelles du World Trade Center, un de ses collègues comparant l’événement, considéré alors comme un accident, au crash du Concorde en juillet 2000 (« Alors là, c’est mieux que le Concorde, on est battus. »). La diffusion de cet épisode par Canal+, le 14 septembre, dans l’émission + Clair, au sein d’un reportage sur les coulisses du journal télévisé de 20 heures de France 2 le 11 septembre, fait scandale et le contraint à des excuses."


  • #726794
    le 14/02/2014 par Gerard John Schaefer
    Comprendre un monde qui change : Internet et ses enjeux

    à 1 heure 32 mn environ, je n’apprécie pas DU TOUT le mépris que Benjamin Bayart affiche pour ceux qui ont bâti des églises.

    Si ce qu’il développe est intéressant théoriquement, dans le monde des idées, il ne mesure peut-être pas qu’il demeure un monde non-virtuel, dans lequel tu saignes pour de vrai, en même temps que tu as droit aussi d’aspirer à une élévation spirituelle, qui te ramène à ta composante essentielle d’un fragment universel, quelque chose qui n’a rien à voir avec une clé USB ou un clavier...
    Et pourquoi est-ce que j’ai l’impression que ce type a une kippa sur la tête ?

     

    • #726943

      écoute ce qu’il dit au lieu d’essayer d’entendre ce que t’aurais voulu. Et arrête un peu avec les juifs, c’est pas le sujet, là !


    • #726950

      Idem, pour la kippa .


    • #726959
      le 14/02/2014 par Quenelle de l’Est
      Comprendre un monde qui change : Internet et ses enjeux

      parce-que vous avez raison, il y en a certaine une pas loin


    • Te vexe pas comme ça gamin - t’es représentant du syndicat des maçons bâtisseurs d’églises ? On a un type hyper intéressant qui parle d’internet en l’ayant connu depuis ses débuts, tout ce que tu trouves à dire c’est qu’il a une kippa...Faut arrêter un peu les champis, y’a pas que des rabbins dans la vie.


    • @Gerard John Schaefer
      Je partage ton opinion concernant le passage sur l’église, ce type est assez péremptoire sur ce sujet, pour le reste aussi d’ailleurs.
      Sa théorie sur la révolution fait l’impasse sur la franc-maçonnerie entre autres, donc, cela ne vaut rien, par ailleurs ce n’était probablement pas le sujet de la conférence, alors pourquoi avoir autant développé sur la révolution ?

      Probablement pour nous infliger le message subliminal suivant : vous voyez bien que la communauté organisée n’a rien à voir avec 1789, puisque d’après lui l’avènement du livre en serait la cause principale, hé hé la bonne blague.
      À 1H 56 le point, Godwin est vérifié, bien que son approche soit intelligente et non partisane (apparemment).

      La fin de sa conférence est bien plus intéressante, notamment sur la centralisation d’internet, et par conséquent au sujet de la censure qui va en résulter ; d’ailleurs il prédit à juste titre une révolution sanglante si une solution politique n’est pas envisagée.

      Malgré son analyse critique sur le système internet, je me demande si ce n’est pas un agent impérial, en particulier sur sa vision de la révolution Française.

      internet 2.0
      Gerard John Schaefer analyse bien mieux que toi.Va faire mumuse sur MSN, hein kikoolol.


    • "Et pourquoi est-ce que j’ai l’impression que ce type à une kippa sur la tête ?"

      Parce que t’es un imbécile.

      Si tu vois du mépris envers ceux qui ont bâti des églises c’est que tu n’as pas compris son propos. Oui à une certaine époque il était plus facile et courant de construire un bâtiment que d’écrire et/ou de copier un livre. Son analyse (qui ne doit pas être de lui à priori mais quelque chose de communément admis) sur ce que l’imprimerie a changé dans le rapport au monde est tout à fait pertinente. Si tout le monde peut avoir une bible et la lire ça change pas mal de choses quant à la relation de tout à chacun vis à vis de l’Église que ça te plaise ou non. En faite t’as pas la moindre idée (car visiblement tu n’y a pas réfléchis) de ce qu’était la vie de l’individu moyen avant l’apparition de l’imprimerie.


    • A lire vos commentaires, je me demande si on doit vraiment tous ici faire la réconciliation. L’athéisme et le non respect du sacré est aussi une composante profondément française et populaire (voir les caricatures du curé). Et je ne sais même pas pourquoi je vous dis ça, c’est ultra soft sa boutade, vous piquez au vif comme Jaku’.

      Quand à son allure que vous jugez sémitique, désolé de vous décevoir, mais c’est aussi une morphologie européenne. Et à vrai dire on s’enfou.

      Le numérique n’est pas un projet "judeo-americano-illuminati" : c’est sa prise de contrôle par des organisations (certes affiliés à tout ça) et c’est ce qu’il critique. Le numérique libre, c’est le présent et plus encore le futur. Si nous prenons pas cette révolution, nous serons encore des suiveurs soumis !


    • #727186

      J’ai pas encore écouté la vidéo mais je connais un peu le bonhomme, j’avais déjà vu une conférence de lui.

      La culture nerd est teintée d’idéologie new age et de capitalisme, ce sont un peu les deux pôles de cette culture yankee bourrée de références rockesques et beatnicks. A cela s’ajoute un genre de scientisme science-fictionnesque et transhumaniste.
      C’est une sous-culture anti-monothéiste et mondialiste pleine à craquer de poncifs ridicules, c’est pourquoi je ne fonde aucun espoir sur les hackers, qui finissent d’ailleurs le plus souvent du côté de l’Empire. Pour la plupart de ces "nerds", toute religion, sauf la leur qui est le scientisme, est un obscurantisme. Ce qui est très curieux car la théorie de l’information est neutre et les ordinateurs pourraient l’être aussi. Mais ils ne le sont pas car les directeurs d’entreprises et les actionnaires ne le sont pas. Ils sont prométhéens et le but de nombre d’entre eux est le flicage de la population et la création d’androïdes avec une intelligence artificielle surpassant l’intelligence humaine. Google a ce genre de projets.


  • Passionnant, merci E&R et à M. Bayart. Je vais passer le mot aux collègues qui continuent à regarder "envoyé spécial" de plutôt regarder des intervenants comme celui-ci. 2H30 indispensables ; ce qui est dit sur le tournant objectivement totalitaire que prennent nos sociétés et sur le fait que nos gouvernants tendent à devenir nos ennemis, ainsi sur l’absence de défense de la liberté d’expression corrobore ce que nous constatons régulièrement et de manière sans cesse plus évidente et partagée en France.
    Le constat n’est pas optimiste ; il faudra nous enquérir de moyens de résistance et de protection informatique, bref il y a du boulot pour la plupart d’entre nous qui ne sommes pas techniciens informatiques. A creuser.

     

  • Très bonne conférence.
    Certains commentaires sur cette page m’ont fait sursauter.
    Bayart, dans le cadre du politiquement correct, parvient à mettre le doigt sur les vrais problèmes. Parle de nos "démocraties" occidentales en des termes très sévères.
    J’ai trouvé qu’il apporte une base conceptuelle, pour appréhender Internet, solide et relativement globale.
    Son parallèle avec l’arrivée de l’imprimerie suivie de la réforme, etc. me semble très pertinent et instructif.
    Bref : vidéo à voir et revoir.


  • En tout cas son projet de neutralité, et défonçage de FAI style, Free, Bbox, Orange et cie ça me botte à mort !
    Dés que je suis installé je vais me renseigner pour son FAI, si on pouvait avoir des milliers d’assoce comme ça ce serait vraiment la dissidence face aux multinationales...
    Ensuite, tenez vous au courant, il ne voudrait (le gouvernement) la fibre que pour les plus grand FAI ! Ensuite cette même fibre qu’ils (les FAI) nous survendent à la télé est bridé par 10 et plus en débit descendant et par 100 en débit montant, et ceux en double flux ! UN SCANDALE ! Alors lieu de critiquer ces errements historiques puisque ce Monsieur est hyperspécialisé (le défaut de notre société comme dirait Soral, lui qui il faut le dire reste très généraliste mais quel niveau, il faut le dire !) soutenons le, les gars !

     

    • #727358
      le 15/02/2014 par Gerard John Schaefer
      Comprendre un monde qui change : Internet et ses enjeux

      Ce ne sont pas des "errements historiques", ce n’est pas anodin, c’est précisément de l’idéologie en action.
      On est jamais que ce que l’on est. Demande à Dominique du Sofitel.


    • Le bridage c’est du marketing, comme les moteurs diesel qui font la même cylindrée d’une année sur l’autre mais auxquel, comme par hasard, on trouve 10 ou 20 cv supplémentaires à chaque fois


  • Sympa comme intervention, merci à ER de l’avoir diffusé.

    J’aimerai bien discuter avec l’intervenant sur les aspects juridiques de la conservation des documents sur support informatique : c’est un domaine d’expert, le commun des mortels ne peut ni lire ni certifier le document lui-même (avec ses yeux), il doit passer par une interface utilisateur.

    Il ne peut pas savoir de lui même - j’insiste sur ce point - si, d’une part le document est immuable (c’est-à-dire ne contient pas de codes lui faisant changer son contenu à une date prédéterminée) et d’autre part le document est garanti contre les atteintes que pourrait lui faire subir en catimini la partie adverse. Ce sont, pour moi, des questions aussi fondamentales que passionnantes.

    Sinon, à 1 h 32, concernant les séminaires, ils apparaissent au Concile de Trente (1545-1563), soit après la diffusion de l’imprimerie, et non pas avant. Le séminaire est une conséquence du changement de société. Cela ne change rien au propos de l’intervenant. (pour faire hyper-rapide ; dans les églises paroissiales, il arrivait que l’officiant soit analphabète, d’où la création du séminaire).

    J.
    Juriste et féru d’histoire et en particulier celle des techniques.


  • #727120

    Belle analyse qui construit mon raisonnement... merci


  • La suite ici

    http://www.youtube.com/watch?v=ZMJa...

    C’est bizarre mais sa vision du futur ne me fait pas rêver


  • Un peu poussif au debut mais apres ca devient tres interessant, et finalement il est pas si mauvais en economie.


  • Arretez de tout vouloir ranger dans des cases "ami/ennemi" "vendu/dissident".. anti-système ou pro-système ..pro-Soral/anti-Soral !!
    c’est fatiguant !
    Surtout quand c’est une conférence technique et pratique !!

    Moi, que ce Monsieur soit de gauche ou de droite, bouddhiste ou juif...même sioniste.... je m’en fiche complétement, il à potassé des dossiers et acquis des connaissances pendant des décennies et nous livre la synthèse en 2 heures ! voilà !

    On n’est même pas d accord à 100% avec notre propre mère, alors un peu de discernement dans le tri de l’information !!
    Ce qu’il dit est primordial, et si il avait un projet il ne passerait pas son temp a se fermer des portes en prlant de la nature même du medium "internet"

     

  • Un exemple de ce qu’est l’arme absolue,c’est à dire ce qui permet le contrôle et la division :la détention de la connaissance
    Exemple :
    Pourquoi les brevets de Tesla qui avait montré la possibilité de disposer d’une énergie gratuite et comment le faire,n’ont -ils pas tous été partagés ?


  • Rien a dire pour son coté geek très brillant, plein d’intelligence, plein d éthique, pleine de réussite. Cependant ces analyses historiques, politiques notamment, restent tres sommaires et d un point de vue tres verticale justement, plein de Lumière et de darwinisme.
    Il devrait parcourir le Réseau des réseaux pour y approfondir certaines de ses connaissances.
    Comparer l imprimerie à l internet est judicieux. Ils sont tous deux diffuseurs de connaissance a grande échelle. Ils ne sont pas, cependant, révolutionnaires en tant que tel, ils changent juste notre paradigme
    Il y a pas d évolution darwinienne chez l internaute, ne pas passer par la case KikouLOL pour devenir auteur n est pas obligatoire, l internet ne fait pas de nous un Homme nouveau.
    Les hommes se sont toujours exprimés en public, certes a l oral, mais elle avait justement beaucoup plus d’ importance qu au aujourd’hui. Un mauvais jeu de mot pouvait nous me mener au duel, voir au bûcher.

    En extrapolant un peu, et je terminerai en là mon mon commentaire d internaute en colère...je dirais que aujourd’hui les paroles n ont plus que d importance que celui qui les entend, l internet en fera de même avec l écriture, nos blablas incessants "écris et signés" rendra l écriture obsolète.

     

    • je vais me permettre d ajouter, internet, c est un contre pouvoir à la désinformation ;
      et c est même LE premier contre pouvoir à la désinformation


    • > nos blablas incessants "écris et signés" rendra l écriture obsolète.

      Absolument, et d’ailleurs c’est déjà le cas, l’écriture, c’est par exemple la version officielle du 11 septembre, elle ne tiendra pas sa place dans l’histoire longtemps maintenant que nous avons un dialogue mondial archivé. Sinon entierement d’accord avec ton analyse, le monsieur est une pointure tant qu’il va pas au-dela de sa naissance.


    • Bien sur que si il a raison : moi par exemple j’ai complétement arrêter de regarder la TV depuis 2 ans et j’ai pas mis les pieds au ciné depuis au moins 5 ans, j’ai bel et bien modifié mon comportement (et mes centres d’intérêts) à cause de l’apparition d’internet.
      Présentement on vit dans l’URSS de Brejnev en plus subtil avec 15 Pravda d’état qui nous disent quoi penser et les gens qui s’en sont rendu compte commence à atteindre une masse critique (voir les sondages qui disent que 40 à 77% des gens ne font plus aucun confiance aux médias mainstream), ça serait peut-être venu quand même sans cet outil, mais ça aurait été beaucoup plus long.
      Comme il dit internet est un support de diffusion, un moyen de communication et un média multiple, on peut l’utiliser pour échanger des idées pratiquement en temps réel entre Paris, Marseille ou Bordeau, mais aussi Londres ou Montréal, entre individus ou groupes d’individus, une chose qui était impossible avant. L’information est devenu plus accessible et le monde plus petit et tôt ou tard ça transformera radicalement la société, il n’y a qu’à voir la monté de la colère en Afrique par exemple, les mouvement Yen a marre ou autre se sont formés parce que les jeunes ont découvert qu’ils se faisaient entuber en surfant sur le net.
      Rockefeller a déclaré qu’ils n’auraient jamais du rendre internet accessible au grand publique, c’est bien la preuve que l’oligarchie flippe, ils n’ont vu que le profit sans penser aux conséquences que l’innovation aurait sur la société, avant les gens croyaient la télé sans se poser de question et c’est une époque bientôt révolue... au jour d’aujourd’hui ils empêcheraient la démocratisation du net en dehors de la banque, de la police, de l’armée et des universités, mais ils ne peuvent plus nous l’enlever, les citoyens n’accepteront pas.


    • L’écriture ne disparaitra pas, jamais, à cause de sa durabilité et de la complexité de la pensé qu’elle permet de développer, c’est le moyen de transmission idéale.
      Ce qui est en train de changer, c’est la manière d’écrire, de diffuser et de lire.
      Comme il dit et c’est brillant, l’internet est l’imprimerie 2.0.


  • Faudrait qu’Alain la regarde et arrête de vendre des bouquins :)

    Je compléterais en tant que codeur en vous invitant vivement à inscrire vos enfants à tout ce qui se rapproche d’un club de code. http://code.org est un site d’initiation au code à tous les niveaux, il faut les mettre dessus dès 5ans. Par contre le code c’est en anglais, donc il faut un minimum d’anglais pour commencer ; parents pour les petits. Le code, n’importe lequel, c’est comprendre avant tout la logique des machines. Commencer par du Basic, même la bonne vieille Tortle des MO7 c’est bien.

    Aussi je dirais qu’il ne faut pas s’attendre à une révolution aussi rapide, parce que justement les ressources humaines et l’incompétence nationale en éducation à l’informatique, aussi bien en France qu’ailleurs, limitent l’avancée.
    En gros y a que des incapables dans les ANPE, les meilleurs codeurs montent des machines à capitale, et ne codent pas pour le bien de l’humanité (LaPoste, SNCF..)

     

    • >Aussi je dirais qu’il ne faut pas s’attendre à une révolution aussi rapide, parce que justement les ressources humaines et l’incompétence nationale en éducation à l’informatique, aussi bien en France qu’ailleurs, limitent l’avancée.

      Le rythme impose par le gouvernement n’a aucune importance, ils sont deja completement à la masse, et ca nous empeche pas d’avancer.

      Je fais moi aussi le parallele entre langage/ecriture/impression/internet, mais à chaque fois, les consequences se sont presentées plus vite que pour les changements precedants, c’est lie à la vitesse de propagation du medium. Internet ne prendra certainement pas 400 ans à tout changer, au bout de 30 ans ceux qui etaient deja là l’ont essentiellement adopté, et donc ca a pris grosso modo une generation pour que les bébés naissent avec. Ca va aller beaucoup beaucoup plus vite, et beaucoup plus loin vu que c’est horizontal... au-dela de la communication inter-personnes, on a déjà developpé d’autres technologies formidables, l’open-source (ou le partage intégral de la technologie, ce qui démocratise grandement l’acces aux outils de pointe...), les bitcoins (qui attaquent frontalement les banques centrales... et donc selon mon point de vue, tout le systeme politique occidental), TOR (qui permet notemment de fournir un service de crowdsourcing anonyme pour l’assassinat de cibles politiques...), et bien d’autres...

      La stabilisation va peut-etre prendre 400 ans, mais le changement, c’est maintenant ! (c)


    • Y a pas de codeurs je te dis, tente toi même, passe une annonce et tu verras que c’est vide.

      Nos meilleurs codeurs se cassent aux USA ou en CloudCorp. startDown en Afrique pour moi. Tous les compétents que je connais se font payer 75€ l’heure de branlette devant Facebook. Les autres mettent des semaines à copier des CMS gratosource en se qualifiant de webmaster après avoir installé un thème et 3 plugins ; ceux là ne sont pas codeurs, ils ne font pas avancer les outils connectés.
      Pas de problème pour trouver un webmaster, aucun problème, mais essaie pas de leurs demander un truc novateur, ils sont incapables d’aligner une requête, un calcul et une page en moins de de plusieurs jours.

      Non, définitivement non. Le facteur humain quant au développement d’internet est son seul frein, mais il est insurmontable car même en inventant la machine à coder, toute la conception est quelque chose qui ne pourra jamais être fait par les machines.


  • Merci pour cette vidéo !

    Un article drôle et intéressant :
    Les enfants ne savent pas se servir d’un ordinateur et vous devriez vous en inquiéter.

     

    • Tres interessant, je met toutefois un bemol, la finalite n’est pas l’ordinateur, la finalite c’est la democratisation, de la parole, du savoir et du pouvoir, et ca, ca se passe tres bien, que l’ont soit tous techniciens ou pas.


  • #727397
    le 15/02/2014 par CommentateurEclairé
    Comprendre un monde qui change : Internet et ses enjeux

    @julien de #727022

    Il développe la révolution comme n’importe qui la développerait ayant fait un cursus scolaire "normal" et n’ayant pas approfondi les détails sordides de l’histoire. Bayart n’est pas un politicien, ni un historien : c’est un technicien, un ingénieur. Il a un regard sur tout ça qu’on pourrait qualifier de "politiquement correcte", il n’a pas encore fait son "comming out" si on peut dire. Il l’a fait sur le plan de la politique vis à vis d’internet parce-que c’est son métier, qu’il l’a vécu en vrai sur le terrain. Mais sur le reste, non, et je pense qu’il s’en moque (pour le moment). Il manque classiquement de la vision globale qu’on la plupart des spécialistes qui ont la tête dans le guidon. Ca s’arrête là, y’a rien à y voir de plus.

    Son analyse reste tout à fait pertinente, pourvu qu’on n’attache pas trop d’importance à ces détails (et ce sont des détails, j’insiste) et qu’on les remet en perspective avec ce que "nous" savons plus en détail de cette période. Marion Sigaut a-t-elle eu l’idée de mettre en perspective ces enchaînements d’événement avec l’arrivée de l’imprimerie ? non, car, elle n’a pas pensé à voir les choses sous cet angle (échelle de temps plus large) mais ca n’empêche que cet angle d’attaque est AUSSI intéressant.

    Ce qui se passe aujourd’hui avec des sites comme E&R et la galaxie de sites de "réinformation" dissidents est tout à fait une transposition de ce qu’il explique à propos des premières diffusions "de masse" des exemplaires de la bible. C’est le schisme entre les "autorités" et les couches populaires intermédiaire "à cause" d’un moyen de communication et de diffusion qui "ré-aplatis" l’accès au savoir et à l’information. Nous sommes en plein dedans, "nous" le vivons en live.

     

    • Y’a rien à y voir de plus, dis-tu, Julien ? Parce qu’il ne serait ni politicien, ni historien ?
      Mais c’est justement là qu’est le bouleversement en germe de notre société. C’est justement quand des citoyens dont le métier n’a rien à voir, ni avec l’analyse du passé, ni avec la gestion du présent se mettent à noter les dysfonctionnements de nos institutions, que l’on devine que notre avenir sera modifié radicalement. Elle est bien là, la révolution.
      Ce Chevalier Bayart a marqué à jamais ma vision du cadre juridique nécessaire à l’envol vers une société moins hiérarchisée, plus juste, plus heureuse. C’est ce genre d’homme (et pas les politiques ou les historiens) que les citoyens écoutent, ce genre d’homme, (sans peur et sans reproche ;-)) qu’ils suivent, ce genre d’homme qui leur montre la lumière.
      Il nous explique de quel arsenal nous, citoyens, devons nous armer pour assurer paix et progrès humain à nos enfants.
      Sur presque toute la planète, depuis la révolution Française et la révolution industrielle, nous sommes passés (et je comprends que certains le regrettent) d’une société où l’on gagnait ses titres de noblesse par son courage et son abnégation, à une société ou la noblesse et donc le pouvoir s’acquièrent par l’accumulation d’argent sans contrepartie morale ou religieuse ou éthique vis-à-vis du peuple ; et c’est là qu’internet intervient :
      Internet nous permet de dénoncer la pauvreté éthique crasse d’un pouvoir arrogant qui s’arroge des "privilèges" sans combattre avec le peuple. Bien au contraire, on ressent de plus en plus nettement qu’ils combattent contre le peuple pour défendre des intérêts personnels. C’est pourquoi leur destinée, malheureusement, est la sciure. Ce sang qui sera versé dont parle Bayart est celui de l’élite (en France comme ailleurs) corrompue et égoïste, qui pense que gouverner signifie manipuler et dominer, cette élite en laquelle le peuple ne voit pas son propre reflet, mais celui d’une race dominatrice et sûre d’elle-même.
      Inscrivons la liberté d’expression dans le marbre, sanctuarisons internet qui est l’Agora des temps modernes. Cette chance unique dans l’histoire de l’humanité depuis Athènes ne se présentera pas de nouveau ; il est de notre responsabilité de citoyens et d’hommes libres de la saisir et de la défendre à tout prix.


    • Je suis d’accord avec vous Paxmelior, toutefois attention de ne pas confondre la hiérarchie qui est la chaine de transmission des décisions avec la méthodologie de la prise de décision elle même.
      Le problème vient de la seconde, une société moderne doit être hiérarchisé, une police, une armée ou n’importe quelle institution d’administration sociétale d’un état quel que soit sa taille se doit de l’être pour être fonctionnelle, mais il est naturel que les habitants de la société puissent participer à la prise des décisions qui les concernent tous, selon le principe de la démocratie.
      En fait la démocratie n’était pas vraiment possible, en tout cas pas de façon autre que très rudimentaire avant l’outil internet dans une société plus grande qu’un village ou un canton mais ça n’est plus le cas aujourd’hui.


  • heberger soi-même un site peut être peu coûteux, mais être soi-même FAI est difficile car demande des connaissances et de la technique ; ensuite avoir comme FAI des indépendants comme FDN c’est cher...
    Le problème c’est que celui qui n’y connait rien, n’a pas la possibilité technique et financière de développer internet : s’heberger, être FAI...
    Mais sûrement dans le futur

     

    • #727860

      mais être soi-même FAI est difficile car demande des connaissances et de la technique




      Non c’est pas spécialement difficile, il suffit d’avoir un peu de patience et de savoir lire, pour lire les docs et tutos etc...
      Il y a même des distributions linux spécialisées pour faciliter l’auto-hébergement mais je ne me rappelle plus de leurs noms, il y a aussi un programme qui s’appelle Domain Technologie Control pour gérer son serveur : http://www.gplhost.com/software-dtc.html
      J’avais téléchargé il y a quelques temps des émissions de radio qui parlent de l’auto-hébergement, c’est très intéressant je vous mets les liens :

      http://www.sendspace.com/file/u7o813
      http://www.sendspace.com/file/tabzlu

      En faite le principal inconvénient de l’auto-hébergement c’est la vitesse d’upload, tout le monde n’a pas la fibre...


  • #727570
    le 15/02/2014 par Gerard John Schaefer
    Comprendre un monde qui change : Internet et ses enjeux

    Deuxième vidéo, les questions : Benjamin Bayart, sous le masque de la probité assise sur son statut d’expert, est surtout en train d’assurer la bonne continuité du contrôle de nos vies par des joueurs de bonneteau.

    Les criminels, ce ne sont pas Monsieur-Madame-tout-le-monde, ce sont des sociopathes totalement investis dans leurs activités, et qui parviennent de toutes façons à se donner les moyens de leurs buts. Ils ne sont donc pas concernés par les "libertés".

    "Libertés" déléguées par le bon peuple à des "représentants" qui ne sont rien d’autre que des criminels.

     

    • Malheureusement @Gerard John Schaefer les criminels peuvent être monsieur et madame tout le monde, cela peut-être et même SUREMENT nos cher(es) ami(es), nos voisins, enfin l’entourage qui prétend nous connaître et qui "se propose" en obédience de nous flicker, par l’intermédiaire de la technologie : portable, via les satellites, internet ; dans le tas effectivement il y a des sociopathes, mais le talmud en fabrique à n’en pas douter puisque toute culpabilisation est gommée "grâce" à l’apprentissage de ses ignobles textes. Je sais cela paraît impensable, mais c’est la réalité. Bienvenue dans le monde moderne.


    • #728547
      le 16/02/2014 par Gerard John Schaefer
      Comprendre un monde qui change : Internet et ses enjeux

      @ Leïla

      Et hop ! trop cool, Gégé, il te fait une réponse en chanson http://www.youtube.com/watch?v=0SZd... avec la p’tite fiche Wiki http://fr.wikipedia.org/wiki/Pablo_...


  • superbe conférence que j’ai partagé avec mes amis
    il y a plein de truc hypers interessant dans ce qu’il dit
    meme si sa vision de la révolution française et évolutionniste ne me plaise pas par exemple
    il ne faut pas bloquer sur ça car le plus important c’est ce que l’on apprend sur internet et franchement il aborde plusieurs choses qui ne m’avait même pas effleuré l’esprit.

    a voir absolument

     

    • #728524

      Surtout ne pas oublier qui finance son association !!

      George Sorros (pour les intimes)

      (J’aimerai comprendre pourquoi E&R ne veut pas que je diffuse cette vraie info)


    • vue son langage cru souvent basé sur le sexe ou la drogue, je me doute bien que le personnage n’est pas clair
      mais ce qu’il dit sur internet est pertinent et c’est bien la question abordée dans cette vidéo après pour soros tu ma appris quelque chose mais cela ne change rien au contenu de la video.

      déjà avant même d’avoir regardé la video j’avais un doute sur le gars "le flaire"


    • @Gégé, ça m’a fait peur ! je n’ai pas compris le rapport entre mon post et ton lien. Tu peux m’expliquer ? Merci Camarade.


    • #730184
      le 17/02/2014 par interfaecenseturinamnescimur
      Comprendre un monde qui change : Internet et ses enjeux

      merci frlibre80 !!

      Je me demandais d’ou lui venait cette beatification pas très subversive de "l’open society" du vampire soros, qui signifie bien "ouvert" au sens du capitalisme nomade.
      Personnage assez imbu de sa personne, proferant d’enormes betises sur des sujets qu’il ne maitrise manifestement pas, c’est ce qui arrive quand on se specialise en omettant une vision globale, pour reprendre les mots du president d’ER ; C’est cette certitude auto proclamée qui le rend unique en son genre,
      Je pense qu’audiard l’aurait qualifié de "magnifique" et "sublime" dans son genre, c’est un invité de choix pour un repas entre amis un mercredi.
      Par ex. les designers utilisent toujours le fusain et le papier en premier lieu avant les logiciels de modelisation 3d genre AutoCad. Mais abstenons nous de commenter la liste interminable d’approximations et de raisonnements dignes d’un collegien post pubere tout droit sorti d’un cours d’education civique.
      Je n’ai pu poursuivre le visionage tellement ses opinions sont convenues et peu approfondies. C’est d’une ignorance crasse, pour le coup il aurait mieux fait de ne parler que de reseaux et telecoms, seuls sujets dont il est legitime d’intervention, il se serait epargné un tel ridicule. Dommage, car sinon il n’a pas l’air méchant. bonne journée a tous


    • Houla son discours ne vous a pas plus on dirait ? On s’en moque de qui le finance si il se contente de faire des conférences publiques qui amènent à réfléchir sur l’évolution futur de la société moderne en faisant appel à l’esprit critique des gens.
      Ce n’est pas comme acheter les journaux d’un pays pour faire de la propagande sournoise pour renverser l’état et maintenir sa domination coloniale ou financer des mercenaires ou des agents de subversion pour endoctriner un pan de la population à l’insurrection ou à la partition du territoire.

      Les gens comme Soros n’avait pas vu que l’internet finirait pas nuire à leur pouvoir de domination et potentiellement à le leur confisquer, ils sont très mal maintenant. Je ne vois pas quel intérêt il peut trouver à payer un type pour aller avertir les gens qui ne l’ont pas encore réaliser de ce qui va se passer, mieux vaut que ce soit le plus tard possible pour eux à mon avis...


  • #728206
    le 15/02/2014 par futur adhérent ?
    Comprendre un monde qui change : Internet et ses enjeux

    Attention, il y a une petite confusion dans la description de la vidéo "Benjamin Bayart est expert en télécommunications et président de la Fédération FDN (French Data Network, le plus ancien fournisseur d’accès à Internet en France encore en exercice).

    La fédération FDN est une fédération de fournisseur d’accès associatif (dont l’association FDN mais aussi beaucoup d’autres)
    Ne pas confondre donc la fédération FDN et FDN
    Benjamin Bayart est peut être le président de la fédération FDN mais il n’est plus de président de l’association FDN, il en est juste le porte parole.

    la fédération :
    http://www.ffdn.org
    l’association :
    http://www.fdn.fr


  • Beaucoup de choses à dire, mais j’en conclue qu’il faut voter Marine les yeux fermés !
    Elle veux constitutionnaliser la liberté sur internet.

    Rappel :
    http://www.egaliteetreconciliation....
    en fin


  • Je connais toutes ses vidéos depuis longtemps, et je sentais bien qu’E&R allait finir par les relayer.
    J’espère que ça ne va pas le desservir, mais bonne initiative car B.B. n’est que trop peu connu.
    Si ça peut permettre aux gens de comprendre à quel point on essaye de nous la mettre.


  • Sur les églises, enfin les bâtiments étaient déjà construites avant l’imprimerie, donc ils se trompent, les églises romanes environ les ans 900, 1000, les églises gothiques vers 1100, 1200 environ. L’imprimerie + de 200 plus tard, le temps de construction de ces bâtiments duraient souvent plus de 20 ans, aujourd’hui en serait on capable. Il doit réviser son histoire....De plus les moines faisaient parfois l’école à leurs "ouailles".....


  • #729000
    le 16/02/2014 par l’Omnivore Sobriquet
    Comprendre un monde qui change : Internet et ses enjeux

    Vu la vidéo en totalité.
    Suis informé.
    Merci.


  • #729710

    Son association "La Quadrature du Net" est en partie financée par la fondation Soros !

     

  • Afficher les commentaires suivants