Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Condition de la femme dans le judaïsme : Erdogan met les pieds dans le plat !

Face aux accusations récurrentes de misogynie venue d’Occident, le président turc Recep Tayyip Erdogan a rappelé la vision de la femme développée par le judaïsme.

Des propos rapportés par le quotidien turc Hurriyet :

« Je m’adresse à ceux qui parlent des droits des femmes. Pourquoi ne pas élever vos voix contre les juifs, qui remercient Dieu dans leurs prières de ne pas avoir été créés en tant que femmes ? Existe-t-il une logique plus avilissante pour les femmes que celle-ci ? »

Une déclaration qui n’a rien de fantaisiste, comme en témoigne cet article du Monde du 29 décembre 2011 :

« Des femmes à qui on demande d’aller s’asseoir au fond du bus pour ne pas troubler les hommes dans leur voyage, des femmes que l’on fait taire au prétexte que leur voix constituerait, selon les textes religieux, “une nudité”, des trottoirs séparés entre les sexes dans certains quartiers, des publicités où des visages de femme sont arrachés, des passantes insultées et humiliées parce que leur chevelure n’est pas assez couverte ou leurs manches pas assez longues.

Ces scènes se sont passées dans plusieurs villes israéliennes, Ashdod, Jérusalem, Bet Shemesh... où des groupuscules ultraorthodoxes tentent d’effacer ou de voiler la présence féminine dans la sphère publique. »

La sortie du président turc s’ajoute à ses nombreuses prises de positions antisionistes depuis l’opération militaire israélienne de décembre 2008-janvier 2009 dans la bande de Gaza. Alors que l’attaque venait de s’achever (895 civils palestiniens assassinés), le Premier ministre turc avait notamment quitté un débat avec Shimon Peres, le 29 janvier 2009, au Forum économique mondial à Davos. Un coup d’éclat dû à une interruption de son argumentaire par le modérateur du débat, qui n’était pas intervenu pendant le vibrant plaidoyer de 25 minutes du président israélien et prix Nobel de la paix en faveur de l’attaque de Gaza par Tsahal. Un court discours dans lequel Erdogan s’était permis de citer le jazzman juif antisioniste Gilad Atzmon :

 

 

À cette époque, les relations diplomatiques turco-israéliennes s’étaient nettement refroidies et lors d’une visite à Paris en avril 2010, Recep Tayyip Erdogan, alors Premier ministre, avait qualifié Israël de « principale menace pour la paix régionale ». Le mois suivant, l’attaque par Tsahal d’une flottille humanitaire turque pour Gaza provoquait une rupture temporaire des liens diplomatiques entre les deux pays. En 2013, Erdogan s’était même retrouvé à la deuxième place du « classement mondial des antisémites » établi par le Centre Simon Wiesenthal. Cette année-là, des membres de son gouvernement avaient imputé à la « diaspora juive » la responsabilité des manifestations antigouvernement de décembre 2013. Puis Erdogan, alors Premier ministre, avait estimé que le renversement militaire de Mohamed Morsi en Égypte avait été instigué par Israël.

 

Antisionisme réel ou simples rodomontades ?

Cette posture antisioniste assumée par le chantre d’un « néo-ottomanisme » empreint de « realpolitik » ne doit toutefois pas occulter le fait que la Turquie reste un des principaux alliés d’Israël dans le monde musulman.

En effet, la Turquie, comme candidate à l’entrée dans l’Union européenne et membre éminent de l’OTAN (soit les deux piliers du sionisme international), reste l’allié essentiel de l’Occident et d’Israël dans le monde musulman. C’est ainsi qu’à partir de 2011, la Turquie s’est muée en porte d’entrée et base arrière de l’internationale djihadiste à l’œuvre dans la destruction de la Syrie. Dans ce dossier, Erdogan a été l’allié objectif le plus précieux d’Israël, pour qui la Syrie de Bachar al-Assad constituait un problème majeur du fait de sa position géographique et stratégique au cœur du « croissant chiite » (Iran-Syrie-Sud Liban). Plus récemment, en février 2013, le gouvernement Erdogan signait encore un important accord portant sur la vente par Israël de systèmes électroniques aériens à la Turquie.

Recep Tayyip Erdogan n’ayant pas changé radicalement la politique de la Turquie vis-à-vis de l’État d’Israël depuis sa prise de pouvoir en mars 2003, ses déclarations tapageuses sur la question palestinienne ne seraient-elles qu’un « plan com’ », une sorte de « soft power » turc vis-à-vis de la « rue arabe » ?

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

64 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Effectivement,si les paroles ne s’accompagnent pas d’actes,c’est du pipeau,de l’intox,de la propagande,mais qui est clair dans le panier de crabes du Proche-Orient ?Réponse:Personne !


  • J’adhère complètement à cette analyse ! Recep Tayyip Erdogan, n’est que le cheval de Troie des Takfiristes et des sionistes !


  • S’il cite Gilad Atzmon, c’est qu’il sait ! Sa situation est très compliqué et je le compare a Poutine, il travaille avant tout pour l’interet de la Turquie. La Turquie est géographiquement le pays le mieux situé au monde.

    Je rappelle également que les francs maçons, les laïcards, féministes etc sont tous dans l’opposition en Turquie.

    Pour moi, Erdogan est dans le camp des gentils dans l’histoire du monde malgré la participation a l’OTAN qui n’est que l’héritage des anciens "patrons".

     

  • Très bon article... Il était important de souligner cette sortie courageuse d’Erdogan et de rappeler les précédents en la matière. Il était de même cruciale de resituer l’attitude géopolitique et la place objective de la Turquie dans le jeu mondial. Cette dernière intervention d’Erdogan, très juste en substance, ne doit pas nous faire oublier les décisions, les actes qu’il a pris même sous pression extérieure. Cela dit, connaissant la susceptibilité de l’entité sioniste, l’on sait qu’elle n’oubliera pas cette offense aussi verbale soit-elle.


  • Par ailleurs et concernant la place des femmes dans le judaïsme, il faut savoir que le couple fait chambre à part quand la femme a ses règles. Il s’agit de préserver l’époux de l’impureté de son épouse.


  • Merci et bravo à la rédaction pour la mise et au point dans le paragraphe de fin !

     

    • Est-ce ton appartenance à la communauté arménienne qui te rend si subjectif ?
      Auquel cas tu ne vaux pas mieux que ce que tu es.


    • C’est marrant tu n’as pas fait le même commentaire a la réponse de "Turkos" un peu plus haut...


    • Et pour quoi je devrais faire le même commentaire ?
      Qu’un Turc parle de façon subjective d’Erdogan ne me surprend pas, non. En effet, étant moi-même turc et allant régulièrement en Turquie je sais (et oui moi je sais) ce que qu’Erdogan a su apporter à son pays.
      En 10 ans le pays a été totalement métamorphosé. Une croissance économique a 2 chiffres, des projets d’urbanisme dans tous les sens, des nouvelles routes, des rénovations de lieux de culte (même pour les églises chrétiennes, c’est dire) et j’en passe.
      Alors tu veux que je pense quoi d’un arménien qui vient critiquer Erdogan ? Il connaît quoi ? Il a vu quoi ?...
      Je suis depuis plusieurs années maintenant E&R et suis d’accord sur pas mal de sujets avec Soral mais là non. Très franchement, non.
      La Turquie a la chance d’avoir un homme comme Erdogan, ce que la France n’aura jamais.
      Je rappelle juste qu’il a été élu DEMOCRATIQUEMENT maire d’Istanbul, 3 fois Premier ministre et maintenant Président.
      Alors, pauvre de toi, tu dis mieux ?
      Nous les Turcs, on est en grande majorité derrière notre Président et on a cette chance.
      N’en déplaise à certains.


  • Il a quand même le courage de denoncer publiquement ces massacres, c’est loin d’être le cas de tout le monde...


  • Fad ,

    Pour comprendre la relation ambiguë entre la TURQUIE et ISRAËL il faut remonter aux Donmehs ....


  • Erdogan, en dépit des apparences, n’est qu’un valet d’Israel : dans le cas contraire il aurait dénoncé les traités d’alliance militaire qui ont été conclus avec l’Etat Hébreu .

     

  • Citation de Geneviève Dormann qui vient de décéder :

    "Les juifs m’emmerdent" - Geneviève Dormann

    http://www.dailymotion.com/video/x2...


  • Ce qui est choquant c’est qu’Israël a droit à la même protection que les pays membres de L’OTAN tout en n’ayant pas à devoir fournir 2% du PIB en budget militaire en retour pour sa protection. Toujours le meilleur des deux mondes pour ces illuminés, car il n’y a rien de trop beau pour les fils de Yahvé tant que les goys seront assez stupides pour se laisser détrousser. C’est pas possible comment ils nous l’enfoncent bien profond grâce à la soumis-SION de nos élites.


  • paroles,paroles,paroles.......les actes : 0 la tete a toto


  • Erdogan est passé maitre dans l’art de la chuzpah !......(notons qu’il ne symbolise pas évidemment ce que pensent l’ensemble des turcs)

     

    • Elu démocratiquement maire d’Istanbul, puis deux fois Premier Ministre et enfin Président.
      T’as mieux à dire ?
      Tu connais des Turcs au passage ? Parce que moi je le suis et connaissant bien la communauté Turque de Bordeaux je peux te dire sans soucis que 80% minimum d’entre nous le soutenons.
      Après si t’es sûr de toi...
      Et d’ailleurs la preuve, la grosse majorité des Turcs qui suivent E&R suivent aussi Erdogan et ne sont pas du tout d’accord avec Soral sur ce point.
      En fait c’est très difficile de débattre avec quelqu’un qui ne connaît rien mais qui croît tout connaître. C’est même agaçant à vrai dire.


  • Erdogan est un des seuls chef d’Etat qui a clairement la classe aujourd’hui, avec Poutine, Loukachenko et Orban. Il a également le mérite de réaffirmer le principe religieux et spirituel dans la société et de se faire apprécier par bon nombre de Kurdes, le tout dans une Turquie en pleine croissance économique.


  • Le Erdogan de 2015 n’est plus du tout celui de 2009. La Turquie est devenue l’alliée principale de l’EI en Syrie. Passages facilités des jihadistes etrangers, livraisons d’armes et de biens de consommation, trafic de pétrole de contrebande, soins des blessés, etc... Et que l’on ne vienne pas me parler de real-politic vis-à-vis d’un éventuel Kurdistan. Quand on a des convictions (et des couilles) on ne retourne pas sa veste au gré des vents...


  • Tout est claire comme de l eau de roche. Tout ceci est purement et simplement du cinema pour mieu calmer et controler sa propre population quil trahit quotidiennement (pro palestinienne). D’un coté on dit (pour plaire et rester au pouvoir) et de l’autre coté on fait ( pour satisfaire a ses alliances rélles et interets personnels). Ce type n en a rien a foutre du peuple turc, j’en veux pour preuve le ban de youtube, fb, tweeter juste apres s’etre fait choper a telephonner a son fils de planquer les millions quil lui a transferer, pendant qu’il ouvre ses porte et soigne les djihadistes qui brulent la syrie et coupe les tetes, les alliances pro-isr, les mensonges et manipulations comme dans cette video

    Regardez les video de shek Imran Hossen sur GOG et MAGOG, quand il explique la prise de constantinople dans le proche avenir, et quand il repete oui j’ai bien dis constantinople car c’est turquie la n’est pas l’empire ottoman bien au contraire. Ca fait reflechir et ca tient aussi la route sur le plan geo-strategico-politique. Cette turquie va faire les frais d’une russie tres en colere contre elle.


  • 1996 : accord de coopération militaire entre la "Turquie" et Israel . Le traitre Erdogan s’est bien gardé de l’abroger . Le reste c’est des mots destinés à "la rue" turque, qui doit sans doute être aussi "maline" que la nôtre .

     

    • L’intérêt supérieur du peuple turque > celui de la Oumma.
      Je suis pas turc mais en tant que nationaliste, ce président fait bien les choses, son pays prospère. Tantôt anti-sioniste devant les pays arabo-musulmans pour les séduire et vendre ses contrats commerciaux ( car la turquie est industrialisée ), et tantôt pro-sioniste devant l’OTAN.
      Bref il est avant tout pour son peuple et certains musulmans pro soumission à une éventuelle oumma mondialiste n’ont toujours pas compris ça.


    • C’est de l’enfumage comme d’hab.. il est pro soumission OTAN et IsraHell c’est tout.. Jamais il n’est question qu’il devienne un va-t-en-guerre contre l’état d’IsraHell... JAMAIS.. il y a une différence entre soumission et indépendance..

      Qu’il est des rapports diplomatiques avec tous les états cela s’entends bien.. mais il a été plus loin en devenant un allié pour la destruction de pays voisins.. Vous prônez un souverainisme, un concert des nations contre un mondialisme qu’aurait les musulmans à travers l’universalisme de la « Oumma ».. mais c’est du baratin car vous validez explicitement les coalitions pour faire chuter des états souverains.. Vous vous faites l’avocat du diable, loin d’être dans la neutralité, le contraire de ce que vous avancé (souverainisme), ni d’une approche pragmatique.. ça relève de la fraude..


    • T’as plutôt bien résumé les choses Starkamanda.


  • pour ceux qui croient encore que la Turquie est pro sioniste.

     

  • Il y a ceux qui parlent haut, mais ceux qui m’inquiètent sont ceux qui pensent bas, si bas qu’ils finissent pas fouler du pied leurs pensées.


  • Ce ne sont que des paroles mais ça fait tout de même du bien de les entendre, quelque soit la soumission de Kerdogan.


  • Erdogan cela fait 15 ans qu’il nous fait ce genre de simagrées. Une déclaration "enflammée" entre deux exercices militaires conjoints entre l’armée turque et tsahal...il n’y a que les ignorants et takfiris qui sont dupes de son minable petit manège ! Quant aux néo-ottomanisme c’est la carotte délirante que l’Empire met sous le nez d’Erdogan pour le faire avancer là où il faut...

     

    • D accord avec toi a 100% pas besoin de fait plus compliqué c est simple.


    • Ca fait 15 ans qu’Erdogan dénonce et qu’il essaie de garder son pays hors de problèmes car ce n’est pas un suicidaire, mais ça fait 15 ans que des gens le soupçonnent de sorcellerie. Ca ressemble un peu aux demandes qu’on entend en ce moment ’est ce que vous condamnez ces actes en tant que musulman ? Non vous ne le dites pas assez clairement.’ Non, vous pouvez répéter ?’ Tout ça , face à un Hollande qui dit ’c’est leur droit de se défendre [en tuant des centaines d’innocents]’ cet été !! On se demande...


  • Fethullah Gulen est devenu l’ennemi numéro un du président turque.. Gulen, lui si il avait été président, il aurait des rapports cordiaux avec les juifs mais pas de collaboration militaire avec israhell (surement pas !). Jamais Gulen ne se serais attaqué au judaïsme.. De toute façon les israéliens bien que messianistes sont officiellement des athées..Y a t-il une rivalité avec Gulen (l’homme de paix même avec le judaïsme) pour déterminé lequel des deux est un bon leader de musulmans ?
    Tout ça me parait bien compliqué vu uniquement de l’extérieur.. une personne connaissant les enjeux de la politique intérieur turque pourrait surement mieux nous éclairer sur ce point précis ? Si il y a une opposition musulmane à Erdogan (en plus des laïques) qui est-elle ? Quel est le poids de cette opposition musulmane et que peut-elle contester ?

     

    • http://www.lemonde.fr/idees/article...
      http://www.zamanfrance.fr/article/t...

      « Le Hizmet (ou Gulen) un mouvement civil d’inspiration religieuse initié par le savant religieux Fethullah Gülen » : c’est bien cette guerre intestine qui explique la surenchère d’Erdogan sur la question « juive ».. Une indignation sélective vu la coopération militaire avec l’état scélérat IsraHell..

      Erdogan a meme pris le control de la Banque Asya.. Tout ce qui se passe en ce moment doit être vu sous l’éclairage de ces événement.. http://www.bloomberg.com/news/artic...

      Pour conclure, il y a Sibel Edmonds une linguiste traductrice de la langue turque et du persan moderne (farsi) connue comme « lanceuse d’alerte » (probablement de l’opposition contrôlé comme l’a été Alex Jones). Elle a travaillé 6 mois pour le gouvernement américain en tant qu’agent du FBI (Oct 2001-Mar 2002, mais le programme fut interrompu en janvier 2002 donc que 4 mois effectif..) et depuis a devellopé une image de dissidente (4 mois de stage au FBI) bien qu’elle a été accusé de ménager l’entité sioniste.. Elle prétends avoir eu accès à des informations compromettantes concernant des VIPs et des états.. Ce qui est fort improbable, vu que c’est une étrangère étant née en Iran.. Pour avoir accès à ce genre de document il faut avoir un profil patriote.. Elle prétend que c’est sa capacité à traduire à la fois le turque et le persan qui lui aurait accordé ce privilège... car les traducteurs chevronnés 100% américains dans chacune des langues respective ne manque pas..

      Elle a fait des grosses accusations contre Gulen l’accusant d’être un agent de la CIA à la solde de l’OTAN.. À mon avis un mensonge contre un mouvement qui a de réelle possibilité d’enrayer les plans de l’OTAN pour la Turquie..


    • #1118966

      @ Moi, Peter Sellers

      La Turquie (république) est une nation sous contrôle intégral de cette communauté qui ne nous veut pas vraiment du bien. Tout le cirque médiatique et les agitations politiques ne sont rien. L’intégralité de l’économie du pays est sous domination de ce peu très actif là-bas comme en ex-France. Voyez le groupe “Sabancı” et les "valeurs" qu’il porte et vous visualiserez le concept ! On notera au passage beaucoup "d’échanges culturels" entre le musée de cette entreprise et nos musées français... Pompidou, cet autre ami de la France.
      Mais il faut revenir à la genèse de cet Etat pour entrevoir une compréhension de ce qu’il est. Pourquoi Ankara et pas Istanbul alors que le centre de gravité économique, culturel et démographique s’y situe ? Comment comprendre cette vénération de la communauté juive de Turquie envers Atatürk ? Pourquoi et comment une telle rupture avec l’Empire Ottoman a-t-elle été possible en si peu de temps ? Et le massacre des Arméniens qui ont vu leur territoire amputé juste avant que le "Messie" Atatürk ne prenne les commandes, quel pouvait en être la raison profonde ? Comment l’OTAN y est-elle si présente alors que l’Atlantique Nord n’est pas vraiment la porte de l’Asie ?
      Comme souvent, les explications ne sont pas contemporaines, une leçon d’Histoire (vraie) est utile pour démêler l’écheveau, on pourrait même s’interroger de l’identité et de l’origine de ceux qui ont eu l’idée des Janissaires...
      On constatera aussi que les communautaires chassés d’Espagne à une époque qui leur était hostile ont logiquement trouvé refuge à Istanbul et possèdent encore aujourd’hui et symboliquement les clefs de Tolède.
      La Turquie n’est qu’une pièce d’une entreprise mortifère qui a (re)démarré au XIII ème siècle et connaît une accélération (conséquence du "progrès" technologique) depuis le début du XX ème siècle, rien de plus.


    • Il ne fait aucun doute que Gulen est un pion des américains.
      Lorsque l’on connaît l’historique de ce monsieur, prétendre qu’il ne l’est pas c’est faire l’aveugle.
      Quant à votre histoire d’espionne, les arguments et sources que vous avancez ne prouvent absolument rien, je ne vois pas pourquoi cette Sibel Edmonds ne serait pas crédible.
      En France on va ben soupçonner les renseignements d’avoir embauché Merah comme espion !


    • Tout à fait d’accord..
      Personnellement je pense que Imran Hosein à raison lorsqu’il explique que la Turquie a jouée un rôle très actif de trouble fête depuis des siècles face à l’empire russe orthodoxe..

      Que Sabathai tsevi est la clée de lecture concernant l’infiltration des domneh (équivalent des maranes chez les musulmans nombreux dans la ville de Thessaloniquie) à travers la main de Mustapha Kemal, Attaturk (soit disant père des turques, le destructeur du Kalifa).. et des « jeunes turques » eux aussi venant de Thessaloniquie et étant selon leur propres aveux pour la plus part des domneh..

      Pareille en wahhabite arabie-soit-disant-saoudiste probablement des sabathaistes.. comme la plus part des dictateurs arabes plus ou moins fidèles aux croyances de la secte.. Surment la meme histoire en occident à travers l’infiltration marane de Jacob Franck son anoblissement lui et ses disciples par la royauté Polonaise.. et la propagation attendue dans toute l’aristocratie européenne..

      Je pense par contre que le maitre soufi Said Nursi et son admirateur Fethulla Gulen on crée une confrérie puissante qui amènera à la reconquête de Constentinopol par une coalition chrétienne orthodoxe et musulmane.. Tout est dans les prédictions anticipations de Said Nursi..


    • @ heureux qui, comme Ulysse...
      Je suis entièrement d’accord avec vous. Le pouvoir actuel joue un rôle plus pernicieux que tous les autres pouvoirs satellites réunis, sujet qui me sera long de développer ici, en plus de choquer ses admirateurs pour rien.


  • Ce type, est actuellement le seul président qui ne pense qu’au bien être de son peuple.
    Ce type est actuellement le seul président à dire tout haut ce que les autres n’ont même pas les couilles de penser.
    Ce type est le seul président à s’élever contre l’oligarchie.
    Ce type est le seul qui est adoré par sa communauté juive pour d’autres raison que le sionisme
    Ce type a plein de défauts, ce n’est qu’un être humain,
    et si ce type a un jour retourné sa veste c’est par rapport au forces qui l’on m’amené au pouvoir, à savoir les américano sionistes contre lesquels il s’élève aujourd’hui de façons incontestable, mais bien sur, dans la mesure du possible. ( vous n’êtes pas sans savoir que les choses ne sont pas aussi faciles que certains pourraient le penser naïvement ! )
    Je suis une femme franco turque avec des origines kurdes, cultivée, et tenant à sa liberté d’être humain et de femme, non pratiquante d’une quelconque religion, j’observe le type depuis plus de 10 ans, il m’effraie autant qu’il me fascine, mais je ne l’échangerais pour rien au monde contre un autre dirigeant.

     

    • Salut Azur j’ai moi-même un collège de travail "moitié-kurde moitié-turc" et musulman pratiquant qui m’a dit qu’il se sentait Turc "à 100%" et soutien d’Erdogan "à 200%". Selon lui c’est président patriote qui défend son peuple et sa nation et qui a fait beaucoup pour les pauvres.


    • J’admire ton enthousiasme pour Mr Erdogan, toutefois, il est clair que ce bonhomme est un aventurier qui a été promus par la CIA pour infiltrer l’opposition Islamique et qui a été porté au pouvoir par ces mêmes Yankee....Sa verve lui vient de sa mégalomanie qui lui fait oublier a qui il doit le pouvoir....Mr Gullen est un autre CIA et le vrais pouvoir a toujours été l’Armée qui est profondément pro-occidentale et noyauté par les sabbataistes. en Bref, les gesticulation de Recep sont juste ça, des gesticulations, qui lui permette de faire avaler la pilule due a l’humiliation de la réjection par Union Européenne et destiné a rendre un peu de fierté a un peuple très nationaliste...Recep se voit en grand leader de l’Islam version calife Ottoman avec une Turquie restauré dans sont passé glorieux et incontournable dans le moyen-orient. Son accord récent avec la Russie risque de lui couter très cher car ses maitres lui feront payer tôt ou tard. L’accord avec Israël est garantie par la rancœur due a la trahison des Arabes qui se rebellèrent contre le Califat......Bref un voyou, mâtiné d’Islamisme soft comme ont en rencontre beaucoup dans cette région du monde ses temps ci.


  • Si Bachir el Assad avait écouté Erdogan, la Syrie ressemblerai aujourd’hui à la Tunisie et non à la Libye. Il faut prendre en compte la puissance de nuisance des Etats Unis ou d’Israel lorsqu’on veut avancer . C’est ce que fait Erdogan. L’économie de la Turquie n’est pas lié au pétrole ou au gaz mais au dollars et à ses échanges avec l’UE et les USA qui représente 60% en 2014 ( rappel 85% en 2003).
    Lorsqu’on sait que 25% des Turcs reçoivent un revenus régulier de l’état d’Israël ou de ses acolytes, on ne peut pas se permettre qu’ils créent le trouble pour ruiner l’économie du pays. Il suffit de voir les événement de Gezi en 2013.

     

    • Excusez mon ignorance, mais pouvez vous nous éclairer sur les 25% des turcs qui reçoivent un revenu régulier de la part de Israël SVP ? Qui quand comment ?


    • La Tunisie est un pays qui est dans une position géographique stratégique et elle est le centre des renseignements occidentaux au même titre que le Liban. Sa révolution n’était qu’un simulacre pour déstabiliser les autres pays arabes, à savoir la Lybie et l’Egypte et par continuité la Syrie et les autres pays qui ne sont pas chaud à adhérer au nouvel ordre mondial. Ces spirituels qui crachent sur le matérialisme de l’occident, n’attendent qu’une chose avoir leur part et rien d’autre. Dans une certaine mesure, leur attente est légitime, il aurait pu l’avoir d’une autre manière plus noble sans passer sous la botte de qui on sait.


  • Les liens commerciaux n’ont jamais été aussi forts entre Israel et la Turquie..

    C’est à ne rien comprendre.

     


  • Pourquoi ne pas élever vos voix contre les juifs, qui remercient Dieu dans leurs prières de ne pas avoir été créés en tant que femmes ?



    Dans d’autres doctrines, où la réincarnation est enseignée, les hommes renaîtront dans un corps de femme dans leur prochaine existence et vice versa.

    "L’homme est le karma de la femme, la femme est le karma de l’homme"

    Ce serait ballot pour eux si tout cela est vrai...

    Bref, je remercie Dieu de m’avoir préservée de tout extrêmisme religieux...


  • erdogan a un role ambigue mais il dit des verité la ou des 10enes de dirigeant ont pas les couilles mais faut dire aussi que la turquie et russie sont dans une position assez complexe car dans leurs gouvernement il y a aussi des sionistes et franc-maçons.. la marche de manoeuvre est complexe


  • Perso,je le trouve louche tout comme la totalité des islamistes (non les Musulmans),meilleures marionnettes de l’Empire du Chaos.Ceci dit,je salue la qualité du débat qui ressort parmi les commentateurs de ce site.Ce n’est pas parmi ceux du Monde ou de Libération qu’on risquerait de trouver de l’intelligence,et une subtilité dans les analyses.Merci à ER et surtout à M.Soral.Il aura réussi à éveiller la conscience et l’esprit critique chez une partie non négligeable de la population contre les salades indigestes propagées par les média "dominants".La "Bête Media",dirait un Jovanovic,"mainstream media" comme disent les Anglo-saxons et "Dajjal" pour les Musulmans.Une chose est sûre:cette institution,autrefois puissante,est entrain d’agoniser.


  • J’avais déjà entendu par des musulmans que certaines femmes juives n’avaient rien à envier aux femmes de confession musulmane... Sans faire de recherche zélée sur le sujet, j’ai confirmation sur photos !


  • Ce texte est partiel et partial et démontre la tendance à de plus en plus visible sur ER à accepter la nuance quand ça va dans leur sens et à la refuser quand cela les arrange. La Turquie fait la réalpolitique comme tout pays qui veut se développer économiquement et s’imposer politiquement dans un monde multipolaire, c’est le cas aussi de l’Inde, de la Chine, du Brésil ou de la Russie. Les relation entre Poutine et Israel sont bien plus importantes que celles de la Turquie, au niveau commercial mais surtout au niveau politique. Chavez critiquait fermement les USA, mais les USA était un de ses principaux partenaire commerciaux… Pourtant vous n’avez pas tenu le même discours sur Chavez que celui sur Erdogan aujourd’hui. Et le soutien politique, médiatique et économique d’Erdogan à la Palestine n’est plus à prouver, les responsables du Hamas l’ont confirmé et ont rappelé à quel point il étai important pour eux. Des portraits d’Erdogan sont partout à Gaza. Donc soyez un peu cohérents, vous défendez les nuances politiques pour Poutine et co et la refuser pour la Turquie. Si la Turquie ne gérait pas certains équilibres politiques ils ne seraient pas la puissance régionale qu’ils sont devenus, tout comme la Russie et la Chine d’ailleurs. Pour rappel les USA sont un des principaux partenaires économiques des Chinois...


  • Il est bon ce gars. Mais je doute, que peu de monde comprenne ce qu’il veut dire

     

    • On comprend très bien ce qu’il veut dire. C’est ceux qui ne comprennent aux choses que leurs surfaces qui ne comprennent rien. N’importe quel imbécile peut constater qu’on reproche aux musulmans leur façon de s’habiller ou la façon dont leurs femmes s’habillent mais on ne le reproche pas aux juifs, et lorsqu’on le fait on le fait avec un certain doigté. D’ailleurs lorsqu’on intéresse les peuples uniquement à leurs apparences ou aux conformités d’être ou de ne pas être selon les mœurs d’une idéologie qu’on tricote et détricote selon les humeurs de clercs tout-venant , c’est pour les aliéner de sorte que lorsqu’un sage leur montre la lune avec le doigt, il reste fixé sur son doit et ne voit pas la lune. C’est le même phénomène que celui de la mode en occident. On courre derrière pour s’assurer d’un avantage qu’on aura sur les autres, et qu’on finit souvent par payer trop cher pour rien. Il y a bien des musulmanes qui s’achètent des parfums équivalant à une tonne de blé sans sourciller, mais seront choquer d’une femme en minijupe (je ne prône rien, je m’en fous éperdument de comment les gens s’habille, moi je m’habille de la façon la plus neutre qui soit pour ne pas attirer l’attention et pour ne pas me différencier de la majorité des autres êtres humains comme moi). Bien sûr que l’occident diabolise le monde musulman d’une manière excessive et injuste, mais ceux qui le font, ont des buts politiques précis : provoquer pour faire réagir. Et quand on réagit sans connaitre les intentions et les buts du provocateur, on devient sans joujou, surtout si on est mal loti, et qu’on a obstrué notre vison du monde par une idéologie qui renvoie à un passé bien suranné avec des problèmes bien différentes des nôtres.


  • Afficher les commentaires suivants