Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Contre-productif

La LICRA, l’UEJF et d’anciens déportés lancent une pétition pour censurer le "négationnisme" sur Internet

« Nous, dernière génération à connaître des rescapés, refusons que les réseaux sociaux abondent de contenus et vidéos négationnistes. »

Par d’anciens déportés et plusieurs associations antiracistes.

 

Aujourd’hui, qui recherche des informations sur la Shoah via les grandes plateformes d’échange et de diffusion en ligne tombe immanquablement sur des discours qui cherchent à prouver que la Shoah n’aurait pas existé. De nombreuses vidéos figurant parmi les premiers résultats de la recherche mobilisent des arguments pseudo-scientifiques afin de démontrer que l’extermination des Juifs et des Roms en Europe ne fut pas ce que l’on prétend dans les livres d’histoire. Avant les négationnistes d’aujourd’hui, les nazis eux-mêmes ont cherché à effacer toute trace du génocide afin d’oblitérer leur crime. Aujourd’hui, le négationnisme est un délit dans un grand nombre de pays, et aux yeux des Nations unies depuis 2007.

Alors qu’Internet est devenu la source d’information essentielle pour les nouvelles générations, la diffusion du négationnisme contribue à la banalisation du racisme et de l’antisémitisme dans notre société, augmente l’indifférence et provoque des passages à l’acte violent. Les réseaux sociaux se sont donné les moyens de bannir le fléau des contenus pédo-pornographiques, et d’interdire les incitations à la haine.

Aujourd’hui, nous demandons aux grands réseaux sociaux de prendre leurs responsabilités et d’interdire les contenus négationnistes dans leurs conditions d’utilisation. Nous, survivants de la Shoah, refusons qu’au 70e anniversaire de notre libération du camp d’Auschwitz-Birkenau, les outils de la modernité soient laissés à ceux qui veulent détruire notre monde de valeurs.

Nous, étudiants, dernière génération à connaître des rescapés, refusons que les réseaux sociaux que nous utilisons au quotidien abondent de contenus et vidéos négationnistes.

Nous, dirigeants d’associations engagées dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, refusons d’abandonner la liberté pour laquelle nous combattons à ceux qui en font un alibi de la haine. Nous, citoyens, refusons qu’Internet légitime la violence et la manipulation. La vérité de l’histoire a besoin que chaque citoyen responsable s’engage pour veiller sur elle. Il est déjà plus que temps que tous les hommes de bonne volonté, de toutes les nations, simple utilisateur, architecte ou investisseur d’Internet, s’impliquent pour la défense de la vérité. Car si Internet est notre bien commun, il dépend de chacun de nous que la vérité y triomphe du mensonge.

 

 

Signataires :

Raphaël Estraïl, Président de l’Union des déportés d’Auschwitz ; Sacha Reingewirtz, Président de l’Union des étudiants juifs de France ; Benjamin Orenstein, Président de l’Amicale des déportés d’Auschwitz-Birkenau du Rhône ; Elie Buzyn, ancien déporté d’Auschwitz-Birkenau ; Alberto Israel, ancien déporté d’Auschwitz-Birkenau ; David Schulhof, ancien déporté d’Auschwitz-Birkenau ; Zesia Laskier, ancien déporté d’Auschwitz-Birkenau ; Alfred Szalawecz, ancien déporté d’Auschwitz-Birkenau ; Claude Bloch, ancien déporté d’Auschwitz-Birkenau ; Sam Rupkowski, ancien déporté d’Auschwitz-Birkenau ; Jeannette Deplace, ancienne déportée d’Auschwitz-Birkenau ; Julien Godet, ancien déporté d’Auschwitz-Birkenau.

Ainsi que : William Martinet, Président de l’UNEF ; Alexandre Leroy, Président de la Fage ; Olivier Vial, Président de l’UNI ; Gilles Clavreul, Délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme ; Dominique Sopo, Président de SOS Racisme ; Alain Jakubowicz, Président de la LICRA ; David Harris, Directeur de l’American Jewish Committee ; Seta Papazian, Présidente du Collectif Vigilance arménienne contre le négationnisme ; Marcel Kabanda, Président d’Ibuka France (pour la mémoire du génocide des Tutsis au Rwanda) ; Alain Daumas, Président de l’Union française des associations tsiganes ; Benjamin Abtan, Président de l’European Grassroots Antiracist Movement.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1116061
    le 10/02/2015 par Paul82
    Contre-productif

    Oui, contre-productif, en effet. Si le "négationnisme" était si absurde, marginal etc pourquoi dépenser tant d’énergie ?

    Il y en a qui doivent rigoler en entendant ca, enfin presque puisque Vincent risque la prison, quand même.


  • #1116069
    le 10/02/2015 par HM
    Contre-productif

    C’est du bidon, donc je ne signerai pas.


  • #1116072
    le 10/02/2015 par Talion
    Contre-productif

    "...Car si Internet est notre bien commun, il dépend de chacun de nous que la vérité y triomphe du mensonge."

    Voilà une bien belle phrase avec laquelle je ne peut être que d’accord...

    Mais rassurez-vous les gars, c’est ce qui finira de toutes façons tôt ou tard par arriver.
    Ah ah ah ah ah ! ^_^


  • #1116073
    le 10/02/2015 par Romuald_93
    Contre-productif

    "Car si Internet est notre bien commun, il dépend de chacun de nous que la vérité y triomphe du mensonge".

    Sur ce point là, nous sommes tous d’accord. heureusement qu’il existe le site "Egalité et Réconciliation" qui œuvre contre vents et marrées dans la ré-information des citoyens français.

    Merci à E&R


  • #1116086
    le 10/02/2015 par cofrap -cogip associés
    Contre-productif

    au bout de cent personnes qui signent c’est voté ...


  • #1116092
    le 10/02/2015 par Aiguiseur de guillotines
    Contre-productif

    Ils nous emm.......


  • #1116098
    le 10/02/2015 par anony
    Contre-productif

    Quand expliquera-t-on à tout ces paranoiaques de la communauté que le révisionnisme historique n’est pas une idéologie, mais doit s’appuyer sur des faits scientifiques (en tout cas prouvables) pour devoir être crédible ?
    si Faurisson ne peut prouver ce qu’il avance, ce sera la curée et chacun dira qu’il est un escroc, (moi le premier) ; dans le cas contraire, pourquoi lui refuser un simple débat public avec les exterminationnistes ?

    La loi Gayssot n’est qu’un pretexte, et il ne parviendra pas à cacher un problème qui ressortira de toute façon un jour ou l’autre...


  • #1116147
    le 10/02/2015 par nico
    Contre-productif

    A quand une pétition qui demanderait une nouvelle enquête concernant cette période historique ? Ce serait un bon moyen de pouvoir vérifier combien aujourd’hui ont des doutes. Et puis, ca leurs foutrait la frousse à tout ces businessman de la mémoire, ca les ferait enrager, rien que pour cela ca en vaudrait le coup.

     

    • #1116299
      le 10/02/2015 par Alex
      Contre-productif

      Excellente idée ! Il faudrait que quelqu’un lance un pétition sur change.org comme Dieudo avec sa pétifion


    • #1116359
      le 10/02/2015 par nico
      Contre-productif

      Si quelqu’un me rédige un bon texte je m’en occupe. Je ne suis pas très bon en expression écrite. Bien évidement il faudrait que le texte soit suffisamment subtile pour que l’on comprenne de quoi il en retourne sans pour autant tomber sous le coup de la loi Fabius\Gayssot. Ça tente quelqu’un ?


    • #1116546
      le 11/02/2015 par Titeuf
      Contre-productif

      Et pourquoi pas rendre l’argent detourne’ par ces pleureuses ?

      Interets compris, c’est de bonne guerre ;)


  • #1116166
    le 10/02/2015 par Althus
    Contre-productif

    Ca s’inquiéte de plus en plus on dirait.
    Un petit contre-feu dans l’attente des infos récemment déclassifiées par la Russie ?


  • #1116167
    le 10/02/2015 par hananasfranck
    Contre-productif

    La vérité est en marche et rien ne l’arrêtera. Plus ils cencensuront, plus l’info circulera.


  • #1116171
    le 10/02/2015 par Desguarde
    Contre-productif

    Seulement 10 000 signatures de base ?

    On voit qui a des couilles et qui n’en a pas... Dieudo pour la dissolution de la LICRA avait débuté avec 100 000... largement dépassé.


  • #1116175
    le 10/02/2015 par La Voix du Nord
    Contre-productif

    Ah ! Liberté d’expression , quand tu nous tiens !.....


  • #1116191
    le 10/02/2015 par EA
    Contre-productif

    objectif 10 000 signatures sur une population juive de 600 000 et une population totale de 65 000 000...Ca manque d’ambition...

    Atteint 2 835...pas très performant


  • #1116195
    le 10/02/2015 par seber
    Contre-productif

    Quelques constatations à la volée :

    - Le CRIF usurpe son titre et ne défend donc pas les Juifs, mais la Shoa.
    - Le CRIF usurpe des titres et professions et se permet de donner son avis sur des matières qu’il ne maîtrise pas.
    - Le CRIF n’a aucune légitimité démocratique pour exiger quoi que se soi de qui que soi.
    - La volonté d’interdire cache toujours une faiblesse, voire le mensonge. La peur ou l’intimidation, ça me rappelle les zeureslesplussombres de ma commode.
    - Il existe en effet beaucoup de souffrances et d’injustices dans le monde. Qu’a fait concrètement la LICRA pour soulager la misère humaine, SANS DISTINCTION D’ORIGINE, DE RACE (qui n’existent pas) OU DE RELIGION ?
    - Par son attitude, le CRIF représente précisément tout ce qu’il cherche à nier dans les analyses et opinions de la population. L’origine du problème n’est donc pas ce qu’untel pense mais le CRIF en tant que tel.


  • #1116197
    le 10/02/2015 par cacolax
    Contre-productif

    Je suis mort de rire quand je vois sur la photo qui accompagne l’article qu’ils visent 10000 signatures... Quand je pense que 180000 signatures sont déjà atteintes pour dissoudre la LICRA...


  • #1116221
    le 10/02/2015 par Thémistoclès
    Contre-productif

    A Romuald-93 et Talion,

    J’ai eu la même réaction que vous, et même pour tout le paragraphe qui suit.



    "Nous, (…) engagées dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, refusons d’abandonner la liberté pour laquelle nous combattons à ceux qui en font un alibi de la haine. Nous, citoyens, refusons qu’Internet légitime la violence et la manipulation. La vérité de l’histoire a besoin que chaque citoyen responsable s’engage pour veiller sur elle. Il est déjà plus que temps que tous les hommes de bonne volonté, de toutes les nations, simple utilisateur, architecte ou investisseur d’Internet, s’impliquent pour la défense de la vérité. Car si Internet est notre bien commun, il dépend de chacun de nous que la vérité y triomphe du mensonge."



    Le problème c’est ce qu’on met derrière "manipulation" , "vérité", et "mensonge" !


  • #1116225
    le 10/02/2015 par fylyp82
    Contre-productif

    Après lecture rapide de ce papier, on notera les incohérences suivantes :

    1) La démarche de ces gens-là valide rétroactivement les thèses de Faurisson et peut donc être considérée comme négationniste par ricochet.

    2) Autre contresens : "Libérons Internet du négationnisme" par voie de censure, revient à admettre que les preuves de l’existence de l’holocauste (pour la énième fois, la shoah, c’est le titre d’un film hollywoodien, bande de moules) sont au mieux insuffisantes, au pire inexistantes.

    3) Là où ça devient difficile quasiment inextricable, c’est qu’il est impossible d’obliger quelqu’un à croire quelque chose sans un minimum d’indices concordants. Or, si les preuves de la déportation ne manquent pas, il sembleraient que celles qui corroborent l’holocauste vient à manquer.

    4) Et là où le serpent s’étrangle avec sa propre queue, c’est que si les preuves, fussent-elles avérées, ont disparu, c’est que les Alliés n’ont au mieux rien fait pour les conserver, au pire les ont fait disparaître (bah oui, les nazis devaient pour leur part essayer d’éviter de se prendre la pluie d’obus alliées, dont les preuves ne manquent pas, ELLES).

    Bref, je suis mort de rire et je pense que bon nombre de tziganes, d’opposants politiques et d’homosexuels, de slaves et de simples fortes têtes, assez aigris d’être passé aux oubliettes de l’histoire à cause d’un manque évident de descendance au pire, d’une certaine retenue de cette dernière au mieux, doivent se taper la cuisse depuis le paradis devant autant de bêtises.


  • #1116226
    le 10/02/2015 par Chuchemimb
    Contre-productif

    J’ai lu aussi ce matin que les officines d’une certaine communauté organisée qu’on a pas le droit de nommer ont répertorié toutes les villes ayant des "rue des Juifs" ou "rue de la juiverie" pour demander aux maires de bien vouloir mettre, pour résumer, des plaques explicatives de l’histoire de ces rues afin de faire plus de pédagogie à une population française ignorante en la matière.


  • #1116237
    le 10/02/2015 par nicolas
    Contre-productif

    Pour certain sujets, le problème n’est pas de croire ou de ne pas croire , mais de s’ intéresser d"un peu trop près .
    A l’école par exemple, il y aura toujours un ou deux élèves un peu trop zélés pour approfondir le sujet, et contre ça, on ne peut rien.


  • #1116248
    le 10/02/2015 par anon
    Contre-productif

    Vous savez comment on appelle ceux qui nient le droit au révisionnisme ?

    Des négationnistes.


  • #1116260
    le 10/02/2015 par rectificateur
    Contre-productif

    La possibilité de dire non est la condition impérative de la liberté et de la dignité. Les femmes qui ont dû subir un viol, ou les enfants abusés, en savent quelque chose.


  • #1116288
    le 10/02/2015 par ilan
    Contre-productif

    Le CRIF est-ce cette organisation , qui milite pour le négationnisme de la Nakba et qui voulait faire interdire la diffusion par les chaines françaises du film anglais " Le Serment " racontant les expulsions et les massacres de palestiniens en 1948 ?


  • #1116303
    le 10/02/2015 par ilan
    Contre-productif

    pour contrer Dieudonné, la Licra avait lancé en décembre 2013, une pétition demandant que la lutte contre le racisme soit reconnue grande cause nationale 2014. La petition ne dépassa jamais les quelques milliers de signatures et a été fermée depuis , tandis que la pétition de Dieudonné demandant la dissolution de la Licra récoltaient 180 000 signatures.
    Fort de ce soutien populaire, le gouvernement décida en decembre 2014, de repondre à la demande de Licra et de faire de la lutte contre l’antisémitisme et le racisme, grande cause nationale 2015 en renforçant la place de la Licra pour animer cette cause..................
    ( va comprendre Charlie !)


  • #1116321
    le 10/02/2015 par solaine
    Contre-productif

    A force de vouloir tout contrôler, ils vont finir par nous convaincre qu’ils ont peur... mais de quoi ??? que le réel reprenne le pas sur l’obscur, comme le jour sur la nuit ou la Vérité sur le mensonge ? Mais c’est inarrêtable tout ça... après la nuit suit le jour et vice-versa, c’est la loi de la nature !!! Le reste n’est que gesticulations de l’homme (l’humain) qui croit pouvoir dompter la nature, mais elle a toujours le dernier mot, heureusement ! elle reprend toujours le dessus quoi qu’on fasse. Donc quand on sait ça, on se calme de suite, moi en premier tous les jours que Dieu fait ! je le jure !
    Vive la liberté d’expression pour tous !


  • #1116360
    le 10/02/2015 par Robespierre
    Contre-productif

    « Nous, nous, nous » : trois pèlerins chafouins et deux séniles manœuvrés ?

    Cela réduirait sérieusement la portée du déterminant possessif « notre » lorsqu’il est question d’internet « notre bien commun ». Vous, les chevaliers blanc-cassé, vous avez largement vos ronds de serviette installés dans les médias. Comment échapper aux sempiternels documentaires radotant au sujet de l’épique chanson de geste et de douleur au moins deux fois la semaine ? Le public connaît par cœur vos thèses, aux allures de dogmes, et vos pleurs huileux. Ainsi que la rengaine agaçante, irritante même, consistant à quémander des « réparations ».

    La vérité suit les rails de la raison avant d’incinérer le mensonge. Depuis les années 80, vous avez sûrement mieux dans vos cartons en matière de preuves du crime que « La question n’est pas de savoir si techniquement le crime était possible, il a eu lieu donc techniquement il est possible. » Et les Incas sont venus de Mars. Nul doute que vous dissiperez sans presque coup férir les fumeuses allégations négationnistes. Non ? Cet acharnement à ne pas laisser exister un contre-discours devient suspect.

    On finirait presque par se demander s’il n’y a pas quelque peur, quelque frauduleuse manœuvre demeurée tue.


  • #1116371
    le 10/02/2015 par Odyle
    Contre-productif

    La LICRA, l’UEJF et d’anciens déportés lancent une pétition pour censurer le "négationnisme" sur Internet...mais que vont-ils devenir quand la vérité sera rétablie..
    Leur démarche est tout bonnement suicidaire !


  • #1116398
    le 10/02/2015 par Corso
    Contre-productif

    Si Faurisson, Reynouard et tant d’autres, étaient autant dans le faux, le mensonge, la manipulation, ... en deux temps trois mouvements il serait tellement aisé (avec l’amoncellement de preuves et d’arguments à disposition n’est-ce pas) de leur clouer le bec. Quelques débats à heures de grande écoute, et ces révisionnistes "négationnistes" seraient repoussés dans leurs retranchements comme si de rien n’était. S’ils se trompent, qu’à cela ne tienne.

    Inutile d’en faire une montagne durant des décénnies, jusqu’à faire appel aux instances étatiques, aux ministres d’Etat. Là toute cette mise en branle ça commence à mettre la puce à l’oreille. Au lieu de les tabasser, les mettre en prison, les diaboliser, les bâillonner. Au lieu de pondre une loi inique (le comble) interdisant formellement de faire des recherches (sous peine de prison ferme !!!) même pour des historiens professionnels, sur une période de quelques années, comparées à des milliers d’années d’Histoire. L’exception qui confirme la règle. Paraît-il ce sont les vainqueurs qui écrivent l’Histoire.

    Alors il ne sert à rien de gesticuler, de mettre des citoyens dans des cases, avec des étiquettes de haine et j’en passe. Que les censeurs prennent les dossiers à bras le corps, et qu’ils les étudient ! Démontrant avec des ARGUMENTS à l’appui où les-dits pestiférés se trompent. Il ne serait pas question de haine de l’autre, d’anti-machin, d’apologie de crimes de guerre, rien de tout ça. Une rigoureuse et honnête analyse des faits recoupés. Est-ce trop demander ? Car il ne faut pas se demander comment techniquement, une telle propagande de masse à été possible. Elle a été possible techniquement puisqu’elle a eu lieu.

    ps : une petite pensée quand même pour Gerhard Ittner, emprisonné en Allemagne pour des années, pour avoir osé exprimer ce qu’il pensait... on vit vraiment dans un monde de fous.


  • #1116570
    le 11/02/2015 par Carl
    Contre-productif

    Ces gens sont des malades. Ils pretendent defendre la liberte en la censurant. On marche sur la tete.
    Les faits sont tetus. Et la verite est ce qu’elle est. les generations nouvelles n’aprennent plus que par Internet. Alors ils paniquent. Leur teles , radios et journeaux de merde ne sont plus du tout credibles alors ils s’ attaquent au dernier espace de liberte ( et de verite) qui reste.
    Mais a mon avis c’ est peine perdue. Trop de gens savent déjà la verite.


  • #1116647
    le 11/02/2015 par Paskl
    Contre-productif

    C’est toujours du côté de la vérité qu’est le chemin de la liberté et de la guérison. C’est le seul chemin praticable par "l’honnête homme". Tout le reste n’est que de la poudre au yeux et quand on balaiera il n’y aura rien à ramasser.


  • #1116664
    le 11/02/2015 par knappertsbusch
    Contre-productif

    Pour stopper le négationnisme c’est simple, il faut montrer au monde entier :
    - les factures de zyklon B
    - les plans des chambres à gaz
    - les documents relatifs à l’avancée d’un programme d’extermination
    - les carnets recensant les morts

    Ces documents existent-ils ?


  • #1116816
    le 11/02/2015 par Erdoval
    Contre-productif

    Encore une bonne occasion de nous servir la soupe Shoah jusqu’à l’indigestion en grossissant le phénomène "négationnisme". On finit par comprendre que certains, peut-être plus sensibles que d’autres, aient développé une allergie carabinée à cette soupe culpabilisa-sioniste. Mais l’exploitation éhontée de la Shoah par les officines sionistes ou prosionistes n’est-elle pas une forme de négationnisme ? Une façon de faire oublier les autres morts, et pas uniquement ceux de la deuxième guerre mondiale, beaucoup plus nombreux, pour le plus grand profit des marchands de canons, autrement dit avec le langage d’aujourd’hui, le lobby militaro-industriel, parmi lequel comme par hasard de très riches industriels juifs. On comprend que cela puisse agacer. D’autant que ce qu’ils appellent la Shoah depuis 1985 n’est qu’un épisode historique particulièrement affreux, parmi tant d’autres dans l’histoire de l’inhumanité. Et ce n’est pas terminé. Mais grâce à internet on en sait un peu plus sur ces massacres et les responsabilités cachées des évènements dont souffrent de nombreuses populations sur la planète. Peut-être même que si internet avait existé lors de la deuxième guerre mondiale le monde aurait été mieux informé sur la mise en pratique par le régime nazi de la solution finale. Peut-être que la réaction de la "grande démocratie" eut alors été plus précoce. Alors surtout ne touchez pas à internet. Et surtout que ceux qui militent en faveur d’une censure, ciblée non pas sur les sites négationnistes (mais est-ce que cela existe ?) mais bien sur ceux qui ont mission de déjouer la propagande d’où qu’elle vienne et de réinformer les populations abusées par des médias au service de l’oligarchie atlantico-sioniste, ne pensent pas que cette nouvelle action contre le prétendu négationnisme ,avatar d’un bourrage de crâne continu depuis des années, soit susceptible de détourner notre attention des massacres et des guerres auxquels sont particulièrement associés l’Etat d’Israel et le lobby sioniste. On en assez des manoeuvres de division mortifères et liberticides dont ces officines sionistes ont fait leur spécialité : levons-nous contre ce pouvoir abominable qui veut nous asservir totalement au besoin en exposant à des risques de représailles les populations qu’il prétend vouloir protéger. Le véritable ennemi du juif apparaît bien être le sioniste, c’est-à-dire celui qui a une soif inextinguible de richesses et de pouvoir absolu sur la terre.


  • #1118693
    le 13/02/2015 par Marsan
    Contre-productif

    Des palestiniens enfermés dans des camps de 48 à 55 dans leur propre pays, ça la LICRA et le CRIF ne le diront jamais !!ìl suffit de chercher sur le net pour trouver ces vidéos !


  • #1123718
    le 19/02/2015 par Soldat du Christ...
    Contre-productif

    Nous, survivants de la Shoah, refusons qu’au 70e anniversaire de notre libération du camp d’Auschwitz-Birkenau, les outils de la modernité soient laissés à ceux qui veulent détruire notre monde de valeurs.




    Par-contre les valeurs chrétiennes, qui sont nocives pour notre suprématie sur le monde non,elles sont à bannir, donc oui à la théorie du genre pour les Goys, oui au mariage Gay, oui à la laïcité de combat anti-catholique, oui au nouvel ordre mondial dont Jérusalem serait la capitale, oui à l’ultra-libéralisme, oui aux blasphèmes et au FEMEN tant qu’il ne nous concerne pas (donc à la Charia Hebdo) ,oui à la dette, oui au banques, oui à l’€urope ,oui à la kabbale, au RAP pour les Goyims (bien sale et bien vicieux ), non aux dimanches chômés , non aux Eglises non conciliaires (traditionalistes ), non au nationalisme (sauf l’israélien quand même ! merde !),non au négationnisme & au révisionnisme (sauf quand il s’agit de l’histoire de France version ou versus Nathan l’en-cyclope...) ....
    Et j’en oublie surement, donc je me donne-moi, le peuple élus, peuple de l’avant garde de France, un droit d’agir en cas d’oubli !!
    MERDE , QUAND MÊME !!


  • #1130816
    le 28/02/2015 par tonykarim
    Contre-productif

    Ils ont vraiment peur de perdre à l’avenir la suprématie totalitaire victimaire (avec les privilèges royaux dont ils jouissent actuellement) sur le monopole de l’histoire et d’être comme il se devrait à l’égal des autres événements de l’histoire de France.


Afficher les commentaires suivants