Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Courage c’est bientôt fini #2 – Face à la dictature

Courage c’est bientôt fini : une émission d’ERFM qui nous présente l’envers du décor selon Félix Niesche !

 

Son point de vue sur notre situation s’articule à trois niveaux de compréhension, selon les trois significations de PODCAST :

- Putréfactions Ordinaires Du Capital Au Stade Terminal

- Progression Ostensible Du Crétinisme Au Spectacle Totalitaire

- Premier Œil De Clairvoyance Aux Signes Temporels

Actualités et analyses de fond, envols métaphysiques et descentes en flamme, humour noir et poésie.

 

Au sommaire de ce second numéro, animé par Lounès Darbois :

- Les prédictions exactes de Félix !
- La dictature « sanitaire »
- Le stade terminal du capitalisme ?
- Si le coup de force est possible
- Quand la gauche tenait la rue
- Le marxisme comme outil performant d’analyse ?
- Interview insolent
- Questionnaire de Proust
- Note d’espoir

 

Écouter l’émission :

Soutenez E&R avec odysee.com

 

Pour écouter et télécharger l’émission en podcast,
rendez-vous sur le site d’ERFM !

 

Nouveau :
retrouvez les podcasts d’ERFM sur Spotify et Deezer !

 

L’épisode précédent, sur ERFM !

 






Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2873770
    Le 30 décembre 2021 à 11:43 par Cniouz
    Courage c’est bientôt fini #2 – Face à la dictature

    Pourquoi faut-il lire le Capital si on en est à sa phase ultime ? N’est-ce pas dépassé ?

    Moi il me semble comprendre qu’on est dans la merde, j’ai repéré les forces en présence, et comme M. Niesche, je ne sais pas ce qu’il adviendra.

    En 2017, quelques mois après l’élection de Macron, alors que j’étais abonné à Youtube-Google, j’avais créé moi-même mon avatar (le petit carré à gauche de votre pseudo), lequel représentait le portrait de Manu le Malin avec une petite moustache à la Hitler, sur fond bleu étoilé de drapeau européen.

    N’avais-je pas raison ? - symboliquement parlant.

     

    Répondre à ce message

    • #2873807
      Le Décembre 2021 à 12:32 par Macarel
      Courage c’est bientôt fini #2 – Face à la dictature

      AH n’a jamais forcé son peuple à s’injecter une substance douteuse dans les veines, il a jamais essayé de fondre son pays dans le mondialisme.
      Que ce soit en encourageant la destruction de sa culture ou son remplacement ethnique.

      C’est l’antithèse de Macron.

      Donc oui tu fais erreur, lourdement.

       
    • #2873887
      Le Décembre 2021 à 15:08 par Jean-Michel Empathie
      Courage c’est bientôt fini #2 – Face à la dictature

      Oui Macarel tu as sans doute raison... Je vais reprendre mon livre "Martine reçoit sa convocation en camp de quarantaine".

       
    • #2874011
      Le Décembre 2021 à 18:23 par Macarel
      Courage c’est bientôt fini #2 – Face à la dictature

      @Jean Michel Empathie

      Je sais pas si c’est ironique, mais au cas où, je précise...

      Les camps ont été inventés par les Anglais et surexploités par les Soviétiques.

      Son racialisme avait pas grand chose de différent avec le ségregationnisme en vigueur aux USA.

      On peut le déplorer, mais dans ce cas, on est anti-moderne.
      Le suffrage universel a rien à voir là-dedans.

       
    • #2874030
      Le Décembre 2021 à 18:43 par Valentin
      Courage c’est bientôt fini #2 – Face à la dictature

      A l’opposé de ce qui est développé dans la vidéo, il faut lire le Capital pour comprendre l’époque actuelle mais non pas pour se morfondre dans une paresse et un fatalisme lui aussi en putréfaction, comme l’est, l’extrême gauche trotskyste aujourd’hui.
      Mais pour saisir notre place dans le mouvement de l’histoire. Nous vivons la période la plus pourri, mais en même temps, c’est celle qui offre la possibilité du renversement à la condition que la vraie vie se fasse chair ! Marx n’a pas écrit des milliers de pages pour dire que le Capital a gagné et qu’on peut rentrer à la maison, il a décrit le processus objectif du développement du Capital, qui, à un moment donné, ne peut plus se reproduire !
      Et c’est à partir de la qu’il faut comprendre la crise du Covid, ce n’est pas une question d’injection, c’est la crise généralisée du marché mondial qui ne permet plus la reproduction du mode de production capitaliste. C’est ça qu’il y a derrière le Covid.
      L’extrême gauche du Capital n’a pas trahi, elle s’est pleinement réalisée. Lénine, Trotsky ne défendent pas le communiste, ils ont écrasé la commune de Kronstadt en 1921, le prolétariat révolutionnaire qui dénonçait le bolchevisme comme capitalisme d’État !

       
  • #2874058
    Le 30 décembre 2021 à 19:30 par KM
    Courage c’est bientôt fini #2 – Face à la dictature

    Le capitalisme est un système de production sur la base de la valeur d’échange qui a pour but, non pas de la production de valeur (produits de base), mais de produire de la plus-value (capital)

    Marx a prédit que l’équilibre se brise, d’où l’effondrement de la production sur la base de la valeur d’échange, pas de la décomposition du capitalisme lui-même.

    Des prix qui deviennent incompatibles avec la valeur du travail.

    Les prix des produits de base ne peuventt plus être réconciliés avec leurs valeurs.

    Le profit est simplement la différence entre le prix de la force de travail (c’est à dire, le salaire de l’ouvrier), et le prix de la somme du produit du travail.

    L’achat de travail au-dessous de sa valeur a pour effet d’augmenter les profits.

    L’Inflation, continue de la dévaluation de la monnaie, n’est rien de plus qu’une arme de la lutte contre les classes employées par les capitalistes par le biais de leur Etat à l’encontre de l’existence de la classe ouvrière.

    Pour récuperer le taut de profit pour la production pour le profit pour continuer, il faut trouver un moyen permanent de dévaluer les salaires de la classe qui travaille.

    La dépréciation du pouvoir d’achat de la monnaie est identique à dévaluer les salaires.

    Ce n’est pas du machiavélisme de la part des capitalistes, mais une condition pour ne pas crever.

    Voilà à quoi ça sert Marx !

     

    Répondre à ce message

  • #2874062
    Le 30 décembre 2021 à 19:34 par BTDTP
    Courage c’est bientôt fini #2 – Face à la dictature

    Le capitalisme est un système de production sur la base de la valeur d’échange qui a pour but, non pas de la production de valeur (produits de base), mais de produire de la plus-value (capital)

    Marx a prédit que l’équilibre se brise, d’où l’effondrement de la production sur la base de la valeur d’échange, pas de la décomposition du capitalisme lui-même.

    Des prix qui deviennent incompatibles avec la valeur du travail.

    Les prix des produits de base ne peuventt plus être réconciliés avec leurs valeurs.

    Le profit est simplement la différence entre le prix de la force de travail (c’est à dire, le salaire de l’ouvrier), et le prix de la somme du produit du travail.

    L’achat de travail au-dessous de sa valeur a pour effet d’augmenter les profits.

    L’Inflation, continue de la dévaluation de la monnaie, n’est rien de plus qu’une arme de la lutte contre les classes employées par les capitalistes par le biais de leur Etat à l’encontre de l’existence de la classe ouvrière.

    Pour récuperer le taut de profit pour la production pour le profit pour continuer, il faut trouver un moyen permanent de dévaluer les salaires de la classe qui travaille.

    La dépréciation du pouvoir d’achat de la monnaie est identique à dévaluer les salaires.

    Ce n’est pas du machiavélisme de la part des capitalistes, mais une condition pour ne pas crever.

    Voilà à quoi ça sert Marx !

     

    Répondre à ce message

    • #2874757
      Le Décembre 2021 à 21:45 par San
      Courage c’est bientôt fini #2 – Face à la dictature

      Ben oui, derrière tout ce galimatias, le prolétariat qui fait du bouche à bouche au capital et le revivifie chaque jour… Que faire… contre les hallucinations gauchistes ? Ah si, il leur reste l’antifââchisme, délire consistant à chouiner pour sauver la démocratie capitaliste de Wall Street…

       
  • #2874164
    Le 30 décembre 2021 à 21:58 par ’Nicolas
    Courage c’est bientôt fini #2 – Face à la dictature

    De larges plaies qui ne cicatriseront pas. L’aiguille tourne et pique, ils ne la retireront pas. Tout comme vous Monsieur Niesche ce Monde m’est insupportable, à la hauteur sur rien, c’est l’autre néant, le petit. Merci pour vos mots.

     

    Répondre à ce message

  • #2874265
    Le 31 décembre 2021 à 05:22 par LiliDesBellons
    Courage c’est bientôt fini #2 – Face à la dictature

    Toujours un énorme plaisir d’entendre Monsieur Félix N. La doublette avec Lounès roule à merveille. Je serais très intéressé de connaître l’avis de Félix sur Los Cantos et la vie de son auteur, Ezra Pound, ainsi que sur le fascinant Ernst Jünger... Bien à vous Messieurs et merci pour cette belle émission.

     

    Répondre à ce message

  • #2874596
    Le 31 décembre 2021 à 15:41 par Nuit blanche
    Courage c’est bientôt fini #2 – Face à la dictature

    La musique magnifique qui commence à 20:44, quelqu’un saurait-il qui en est le compositeur et quel en est le nom ?

     

    Répondre à ce message

    • #2894044
      Le 27 janvier à 20:16 par Rigoletto
      Courage c’est bientôt fini #2 – Face à la dictature

      Et la musique d’ouverture de cette deuxième livraison ? Pas un mot ! Pourtant j’ai bien été scotché einh ? Comme d’ailleurs lors de l’ouverture de la première livraison à l’époque avec ce jazz funk sur lequel un joueur de flute envoyait sévère. Maisi QUI !!! Diantre fichtre cela ne peux pas être ainsi. J’exige une nouvelle livraison avant Noël. Merci à Lounès de nous avir sorti Felix d’on ne sait où. Longue vie à l’émission.

       
  • #2874874
    Le 1er janvier à 10:19 par LiliDesBellons
    Courage c’est bientôt fini #2 – Face à la dictature

    Bonjour camarades. Quelqu’un aurait-il la référence de la chanson à 50min ? Merci beaucoup.

     

    Répondre à ce message

  • #2875977
    Le 3 janvier à 00:53 par Juliano
    Courage c’est bientôt fini #2 – Face à la dictature

    Vous êtes un personnage noble à mes yeux, Mr Nieshe, pour la simple raison que je partage votre pessimisme, je pense que ce sont les maux de ceux qui veulent voir pour de vrai et enfoncer toutes les portes des vérités. Je n’ai que 29ans et comme vous je serai extrêmement heureux de de partir, le rejet du monde moderne implique l’isolement, on devient de moins en moins tolérant jusqu’à a devenir malade solitaire.
    Lorsque l’on va au bout de son idéologie, le système nous le fait payer d’une manière ou d’une autre.

     

    Répondre à ce message

  • #2876858
    Le 4 janvier à 09:47 par Eh, faudrait filtrer un peu hein...
    Courage c’est bientôt fini #2 – Face à la dictature

    J’ai coupé au bout de 10 minutes. D’abord le mec qui commence à dire que s’il n’est pas apprécié, c’est parce que ses auditeurs sont mauvais, c’est beaucoup trop botulique pour moi.

    Ensuite, le mec qui s’imagine que faire un jeu de mot foireux toutes les trois phrases pour essayer de montrer qu’il a de la profondeur, c’est bon, c’est du niveau d’un boutonneux de terminale littéraire qui s’émerveille de ses propres acrobaties sémantiques... Bon, c’est déjà fini, j’ai pas eu le courage, désolé.

     

    Répondre à ce message

    • #2877199

      Pardon il n’a pas dit cela c’est inexact. Félix travaille selon un critère qui semble échapper à certains c’est l’EXIGENCE. Et chacun est justement assez intelligent pour le comprendre, sauf en cas d’écoute "de divertissement". Les jeux de mot quant à eux sont typiques de l’école communiste militante historique.

      Mais votre message a le mérite de prouver que Félix devrait revenir plus souvent dans le style où il excelle : le sérieux de l’analyse, teinté d’humour. Pascal + Aristophane oui !

       
    • #2893312
      Le 26 janvier à 20:06 par Rigoletto
      Courage c’est bientôt fini #2 – Face à la dictature

      Dans le genre RELOU il est doué celui là
      Quand je pense qu’on n’a pas publié ma prose matinale sur Stéphane Blet et qu’on publie ça...
      Fichre diantre, bougre de fiantes
      De schiappa putes

       
  • #2876889
    Le 4 janvier à 10:46 par Sylvain
    Courage c’est bientôt fini #2 – Face à la dictature

    Quelqu’un pourrait me dire quelle est cette musique que l’on entend à 20 minutes de la vidéo ? Merci

     

    Répondre à ce message

    • #2877206

      C’est le Dies Irae, chant religieux, dans la version de Zbigniew Preisner, tel qu’on l’entend dans le film La Grande Bellezza puis dans la série The Crown plus récemment.
      C’est un chant ancien qui exprime les tourments de l’âme au moment de la mort, qui crie à Dieu de ne pas l’abandonner, à "Dieu sauveur qui sauve gratuitement". C’est le chant le plus effroyable de tout le répertoire traditionnel car il évoque le Jugement et notre condition très vulnérable. Il est chanté lors de l’enterrement des défunts.

       
Afficher les commentaires précédents