Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Crypto-monnaie : Israël envisage la création du "shekel numérique"

La Banque d’Israël et le ministère des Finances ont travaillé sur l’élaboration d’une monnaie numérique soutenue par l’État, qui pourrait être introduite à partir de 2019, selon les médias locaux.

 

Alors que la nouvelle monnaie aurait pour vocation de devenir un outil idéal pour les transactions sans numéraire par téléphone portable, son statut soutenu par l’État la rendrait moins pratique pour les utilisateurs de crypto-monnaies comme le Bitcoin, dont l’objectif principal est la confidentialité et l’anonymat.

Le soi-disant « shekel numérique », identique en valeur à un shekel physique, la monnaie nationale d’Israël, enregistrerait toutes les transactions effectuées par les utilisateurs via téléphone portable. Cela rendrait plus difficile l’évasion fiscale, ce qui limiterait la perte de millions de shekels des impôts qui passent par le marché noir, a déclaré un responsable financier au Jerusalem Post.

« Vous pouvez imaginer qu’au lieu de vous donner un bout de papier sur lequel il est écrit Banque d’Israël, je peux vous envoyer un code numérique qui a été émis par la banque centrale », a déclaré le responsable, expliquant que la rapidité est l’avantage clé de la nouvelle monnaie numérique potentielle par rapport aux transferts bancaires traditionnels.

Selon le média, le gouvernement israélien doit maintenant décider de poursuivre ou non l’idée et de l’inclure dans le budget supplémentaire de 2019. Le Jerusalem Post a souligné que les législateurs avaient cherché des moyens de réduire l’utilisation d’argent liquide dans le pays pendant plus de deux ans, faisant ainsi allusion au fait que le shekel numérique pourrait fournir une occasion parfaite de le faire.

Selon les calculs de Haaretz, la masse monétaire du marché noir en Israël est estimée à environ 22 % du PIB, ce qui signifie que le gouvernement perd environ 50 millions de shekels (plus de 12,1 millions d’euros) en taxes de vente non perçues chaque année.

Israël n’est pas le seul à envisager la création d’une monnaie numérique. L’Estonie avance avec sa propre crypto-monnaie appelée « Estcoin » et la Suède avec sa couronne électronique. La Russie, quant à elle, travaille également sur sa propre monnaie numérique le CryptoRouble.

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1868053

    22% du PIB font sûrement bien plus que 12 millions d’Euros...L’économie d’Israël pèse plus que celle d’une petite ville française

     

    Répondre à ce message

  • #1868132

    Un pas de plus vers la dictature de la Banque. On nous oblige de plus en plus à payer avec de l’argent virtuel (cafétérias des universités, etc). Ce n’est plus qu’une question de temps, sauf (contre-)révolution imprévue...

     

    Répondre à ce message

  • #1868146

    Limiter l’évasion fiscale reviendrait à limiter la richesse. La banque veut elle décider qui doit payer ou pas ? Parce qu’au final, c’est pour elle qu’on trime avec nos impôts. Un moyen direct de butiner sur les millions de comptes bancaires avec des taux préférentiels et confidentiels. Le pognon numérique ne vas pas éliminer la fraude, il va éliminer ce mot du vocabulaire.

     

    Répondre à ce message

  • #1868149
    Le 26 décembre 2017 à 07:08 par Paix et paix
    Crypto-monnaie : Israël envisage la création du "shekel numérique"

    En soi les ceyptonnaies n’existent pas, il s’agit d’un technologie qui peut être utilisée comme support d’un monnaie . En gros , c’est la fin de l’argent liquide. Quand au Bitcoin , il vaut, 0.

     

    Répondre à ce message

  • #1868161

    Pour que les antisémites puissent réparer leurs "fautes" anonymement ?

     

    Répondre à ce message

  • #1868202
    Le 26 décembre 2017 à 10:43 par Bébert
    Crypto-monnaie : Israël envisage la création du "shekel numérique"

    Le monde va bientôt supprimer les espèces afin que pas un euro ou un dollar n’échappe au fisc . Mais il y aura toujours des combinards qui l’escroqueront quand même .

     

    Répondre à ce message

  • #1868256
    Le 26 décembre 2017 à 12:42 par Quincampoix
    Crypto-monnaie : Israël envisage la création du "shekel numérique"

    Le 12 décembre Nétanyahou a déclaré que les banques sont vouées à disparaître et à être remplacées par des monnaies de type Bitcoin . Les israéliens font la queue pour en obtenir, beaucoup s’enrichissent au point de provoquer une inflation quotidienne . Puisse leur avidité se transformer en un krach qui va les ruiner .
    (Le secours catholique viendra leur distribuer la soupe) .

     

    Répondre à ce message

  • #1868302

    Messieurs les journalistes, il faut arrêter de raconter n’importe quoi sur le Bitcoin : il ne garantit ni la confidentialité, ni l’anonymat. L’intégralité des transactions est publique.

    Il est possible techniquement de parvenir à une relative confidentialité et à un anonymat probable, mais pas plus que quand on se balade sur le web. Par exemple en créant un compte pour chaque transaction. Ce n’est pas à la portée du tout venant.

    L’intérêt des monnaies électroniques comme le Bitcoin réside dans les points suivants :
    1) Vous pouvez ouvrir un compte sans demander l’autorisation à personne.
    2) Personne ne peut fermer votre compte.
    3) La monnaie de votre compte est insaisissable.
    4) Vous pouvez effectuer des transferts à moindre coût quelque soit la distance (ce qui n’est pas vraiment le cas pour le Bitcoin, du moins pas encore).

    Si un état émet une monnaie électronique qui fonctionne comme la monnaie émise par sa banque centrale, cela n’a strictement rien à voir avec le Bitcoin et ses clones. Vous perdez l’avantage de la monnaie physique et vous avez tous les inconvénients de la monnaie électronique.

    La seule chose que peut faire un Etat vis-à-vis du Bitcoin, c’est l’interdire ou ne pas l’interdire. Ou bien spéculer contre, mais laissons ça aux banques. Ou bien trouver une faille dans son fonctionnement, mais c’est long, compliqué, et incertain. Ou bien encore arrêter Internet, mais là bon courage.

     

    Répondre à ce message

    • #1868538

      Le compte est insaisissable par voie officielle mais la liste est longue des hacks d’ordinateurs et de vol de bitcoins.
      Encore 70 millions dernièrement.
      L’on aura beau dire, le portefeuille de bitcoin est une clef numerique inscrite en bits quelque part à portée de clic de son propriétaire.
      Impossible de la mémoriser ; c’est la faille qui rends au bitcoin son statut de gadget.

       
  • #1868341
    Le 26 décembre 2017 à 16:06 par John Queneldy
    Crypto-monnaie : Israël envisage la création du "shekel numérique"

    La Russie, la Chine, l’Inde etc. tous les pays vont finir par adopter les monnaies cryptées. Le tout est que nous ne nous la fassions pas voler.

    Sheytanyahou veut essayer maintenant de nous faire croire que le bitcoin aurait été créé en Israël, je ne crois pas un seul mot qui sortirait de la bouche de ce serpent à sornettes venimeux. C’est sûrement une stratégie pour dissuader la dissidence de s’en procurer.

    Le bitcoin va remonter, rien ne peut l’arrêter à part une coupure généralisée de courant ou un hack général des portefeuilles en lignes. Les défenseurs des crypto-monnaies feront tout ce qui est possible pour qu’elles restent libres.

    Ne vous faites pas manipuler, apprenez à réfléchir. ces démons qui veulent nous empêccher de nous émanciper sont très rusés vous le savez maintenant.

     

    Répondre à ce message

  • #1870209

    Mais qui a inventé la dette et ses shekels (prononcé séquelles) ?

     

    Répondre à ce message