Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Cryptomanie !

Une grande attention est actuellement accordée aux crypto-monnaies. D’un coté, il y a ceux qui disent que l’augmentation de leur valeur est en réalité un symptôme de l’effondrement des monnaies conventionnelles, les monnaies fiduciaires. Ce qui soulève la question de savoir pourquoi les métaux précieux ne montent pas, eux, en flèche.

 

La réponse habituelle est que leurs prix sont manipulés en utilisant le marché à terme qui maintient l’or « papier » bon marché tandis que l’or « physique » se raréfie ; à un moment donné, ces manipulations cesseront de fonctionner et l’or atteindra 10 000 dollars l’once. (Ça me semble un bon plan !). Cela soulève aussi la question de savoir pourquoi, si les monnaies fiduciaires s’affaiblissent, il n’y a pas une forte inflation. Même dans les pays qui ont connu une inflation élevée pendant des décennies, comme la Russie, elle n’est plus un problème ; l’inflation y est maintenant inférieure à 3 %. Il n’y a pas non plus beaucoup d’inflation aux États-Unis, à condition d’exclure tous les rackets d’extorsion locaux : l’immobilier, la santé et l’éducation. (Le vol à main armée ne fait généralement pas partie du panier de produits et de services utilisés pour calculer l’inflation). L’hyperinflation n’est pas difficile à trouver (au Venezuela), mais ce problème n’est généralement pas considéré comme un problème systémique mondial.

D’un autre côté, il y a ceux qui pensent que les crypto-monnaies sont un autre type de tulipe-mania ou de bulle des mers du Sud : un autre événement irrationnellement exubérant qui se terminera par un krach retentissant. Les réflexions les plus communes sont « Bah, encore un humbug ! » et « Cette fois, c’est différent ! ». Une réponse plus réfléchie est que le Bitcoin (et autres crypto-monnaies) sont des œuvres de génie, basées sur l’innovation de la blockchain (une sorte de registre distribué où chaque participant anonyme vérifie chaque transaction) et un principe de « preuve de travail » selon lequel Bitcoin est « miner » en utilisant des ordinateurs. Essentiellement, au lieu de faire confiance aux gouvernements (qui impriment de l’argent) et aux banques centrales (qui impriment réellement de l’argent), les utilisateurs de Bitcoin font confiance aux algorithmes, qui sont open source et défendus par le refus du public de toute modification qui pourrait les compromettre.

Les fans des crypto-monnaies disent parfois que les crypto-monnaies concernent la liberté et l’anarchisme, éliminant les intermédiaires – les banquiers et les gouvernements sanglants – et permettant aux gens de négocier individuellement, en frottant leurs portefeuilles numériques l’un à l’autre et en faisant confiance aux algorithmes intelligents pour trier tout cela. Cela semble intéressant, jusqu’à ce que vous examiniez certains détails.

Premièrement, les banquiers et les gouvernements ont peu de chances d’être vaincus par un algorithme, aussi astucieux soit-il, parce qu’ils utilisent des moyens beaucoup moins techniques pour faire valoir leurs intérêts : agences de sécurité, enquêteurs et procureurs, vérificateurs fiscaux, tribunaux et prisons.

Déjà, toute utilisation de Bitcoin est, selon le régime fiscal américain, une transaction potentiellement imposable : si vous avez été payé en Bitcoin et que vous avez acheté quelque chose avec, et si son prix a augmenté entre-temps, vous payez une taxe de 20 % sur les plus-values. Avec sa promesse d’anonymat et sa capacité à transcender les frontières et à contourner les autorités fiscales et monétaires, Bitcoin est devenu un pôle d’attraction pour les trafiquants de drogue, les narcotrafiquants, les trafiquants, les hackers / extorqueurs et autres mauvais acteurs. Si vous utilisez Bitcoin, vous finirez automatiquement sur le radar de ceux qui les recherchent.

Et à un niveau très simple qui devrait être facile à comprendre pour tout le monde, si un gouvernement décide que Bitcoin n’est pas son ami, il peut tout simplement vous demander, d’abord gentiment, de renoncer à votre cyber-portefeuille. Je n’ai aucun doute qu’un très grand nombre des princes saoudiens qui ont récemment été débarrassés d’une grande partie de leurs actifs nets alors qu’ils étaient torturés par le prince Mohammed bin Salman au Ritz-Carlton de Riyad ne joueront plus beaucoup avec leur réserve de Bitcoin. Rappelez-vous, Bitcoin est un instrument d’extorsion reconnu, et les gouvernements sont les plus grands extorqueurs au monde.

Pire encore, si un gouvernement décide que Bitcoin est son ami, il peut demander, au début, que toutes les transactions Bitcoin lui soient divulguées en temps opportun, avec l’identification fiscale de la partie de chaque côté de chaque transaction. Ce serait un moyen intelligent pour un gouvernement de passer à l’utilisation de l’argent numérique sans avoir à payer pour cela. Tout ce qu’il aurait à faire est d’ordonner sa « conformité ». Les développeurs de Bitcoin devraient alors mettre leur architecture en conformité ou risquer des poursuites pour non-conformité. Cela semble être une façon peu coûteuse et efficace de se rapprocher du totalitarisme financier, plaçant chaque transaction sous le microscope du gouvernement.

Deuxièmement, peu de gens ont l’intelligence technique pour comprendre toutes les subtilités des protocoles, et comme le dit le vieil adage, « Un imbécile et son argent seront bientôt séparés. » Votre portefeuille peut être volé (piraté) ou devenir corrompu, et il n’y a pas d’estimation précise du nombre de Bitcoins dont on ne pourra plus jamais entendre parler, ce qui rend les affirmations actuelles de placement financier moins fiables. N’importe quelle grand-mère un peu avertie dans le monde peut coudre quelques pièces d’or dans l’ourlet du manteau d’un petit-enfant comme garantie contre des dépenses imprévues ; mais combien de grand-mères, ou de petits-enfants, pourront faire cela avec une crypto-monnaie ?

Troisièmement, il y a la question de la durabilité et de l’accès. L’or ne rouille pas et ne ternit pas. Il peut se perdre, mais il peut alors (théoriquement) être retrouvé. Un portefeuille numérique, une fois corrompu, ne peut pas être récupéré. Une seule décharge électromagnétique provenant d’une fusée éclairante ou d’une explosion nucléaire stratosphérique provenant d’une fusée de Kim Jong-un pourrait anéantir une énorme quantité de crypto-monnaie. Les pannes de réseau rendent les crypto-monnaies inaccessibles. Combien de transactions Bitcoin se sont déroulées en Dominique, à la Barbade ou à Puerto Rico après le récent ouragan ? Contrairement à un lingot d’or physique, la crypto-monnaie est invisible et ne peut être validée sans équipement spécial connecté à Internet.

Enfin, une caractéristique de la crypto-monnaie est son inutilité essentielle en tant que substance. L’or peut être transformé en bijoux ; il peut être étiré en feuilles ultra-minces qui sont utilisées pour la décoration des cadres et des dômes en oignon [Églises orthodoxes, NdT] ; c’est un excellent conducteur électrique utilisé pour les contacts électroniques et pour les fils de liaison des semi-conducteurs ; un mince revêtement d’or transparent transforme des vitres en empêchant une grande partie du rayonnement infrarouge. La liste peut s’allonger encore et encore…

Une crypto-monnaie n’a aucune de ces propriétés utiles. Un Bitcoin est une chaîne de chiffres prédéterminée avec une autre chaîne arbitraire de chiffres, appelée un nonce, qui a une certaine propriété « utile » : par exemple, que sa fonction de hachage SHA-256 commence avec un nombre spécifique (le hachage SHA-256 est une fonction mathématique qui transforme une chaîne de chiffres en une autre chaîne de chiffres de manière à rendre la chaîne de chiffres originale impossible à calculer). Une fois que vous l’avez trouvé, il est trivial à vérifier (la plupart des ordinateurs peuvent calculer des millions de séquences hachages SHA-256 par seconde), mais pour y arriver, cela demande du « travail ». La difficulté du travail est automatiquement ajustée de sorte que pas un seul mineur de Bitcoin ne peut produire un « travail » valide plus rapidement qu’une fois toutes les 10 minutes, en moyenne. Actuellement, ce « travail » représente moins de 1 % de la consommation totale d’électricité dans le monde, mais il est en croissance. L’extraction de l’or (de pépites qui sont maintenant à des niveaux de concentration en dessous de 3 parties par million d’or) est aussi un énorme gaspillage d’énergie, mais cela produit au moins une substance qui est réellement utile.

La plus grande propriété utile d’un Bitcoin est qu’à l’heure actuelle de nombreuses personnes dans le monde sont disposées à le considérer comme précieux. Mais que se passe-t-il s’ils sont tous des idiots ?

Lire la suite de l’article sur lesakerfrancophone.fr

Retrouvez Dmitry Orlov chez Kontre Kulture :

Lire également chez Kontre Kulture :

Dmitry Orlov, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1860654
    le 13/12/2017 par Emilien Chaussure
    Cryptomanie !

    Toute solution basée sur l’informatique est une illusion moderne de plus. Du sable mondialiste.

     

    • #1860704
      le 13/12/2017 par Mariana
      Cryptomanie !

      Et de la lumière détournée...


    • #1860830
      le 13/12/2017 par Christian
      Cryptomanie !

      Toute solution basée sur l’informatique est une illusion moderne de plus, et l’euro et le dollar en font partie.


    • #1861145
      le 14/12/2017 par Hughes
      Cryptomanie !

      Dit-il sur un site Internet :)


  • #1860679
    le 13/12/2017 par Auri
    Cryptomanie !

    Tout le monde en parle maintenant et rarement pour vous dire que ça va baisser, vous savez ce que ça veut dire...

     

    • #1861249
      le 14/12/2017 par pascal
      Cryptomanie !

      et oui mais ils ne veulent pas comprendre .et meme sur ER les dons en BTC sont admis .soral aurait’il raison (ou presque)


    • #1865378
      le 21/12/2017 par Auri
      Cryptomanie !

      Il a intérêt a vite s’en débarrasser... La hausse exponentielle a des ratées on dirait...


  • #1860710
    le 13/12/2017 par H. K. Daghlian
    Cryptomanie !

    Paradoxe de l’économie à bout de souffle qui ne vit que par des bulles. Une de plus dira-t-on, mais avec quelles conséquences sur la réelle monnaie ? Ne s’agit-il pas d’attirer le mouton en dehors de l’enclos ? Je prends des cacahuètes, je m’allonge et je regarde le cirque, encore.

     

    • #1861139
      le 14/12/2017 par Pamfli
      Cryptomanie !

      Ouais cet enième concept est infondé car bâti sur une architecture Olé Olé ! Des avocats d’affaires et autres marchands du temple de la place parisienne sont sur cette bulle pour s’accaparer une part des échanges entre les petits commerçants qui ont voté Sarko et les futurs travailleurs ubérisés comme un étudiant qui achète quotidiennement son croissant sans beure le matin, son seul repas de la journée… Bref un marché monté dans la hâte sur des plateformes « Groom services » par des start-ups et des jobs nomades désorganisés au possible en pépinières Macaron : j’ai ouvert le capot, j’ai vu cette horreur, j’ai fui...


  • #1860742
    le 13/12/2017 par jalon
    Cryptomanie !

    Si vous ne savez pas fabriquer votre propre micro-processeur, votre propre carte graphique, votre propre écran 4K, votre propre clavier dans votre garage et que vous ne savez pas coder tout cela vous même, vous êtes de fait esclave de celui qui y arrive, qui vous vend cette technologie et tout ce qui en découle (la crypto-monnaie). Une crypto-monnaie soit disant alternative ou mieux un internet alternatif n’y changera rien à notre esclavage, pour en sortir, il faudrait tout reprendre à zéro depuis la fabrication des micro-processeurs.

    Savez-vous combien il y a de fabricants de micro-processeurs dans le monde ? Savez vous combien de ces fabricants sont contrôlés directement (ou indirectement) par les militaires US (Chinois ou Russes) ?

    Laissez tomber la crypto-monnaie, ce n’est pas une solution, c’est juste un palliatif à notre inaction dans la vie réelle (fainéantise), les banquiers, les militaires et les informaticiens sont dans le monde réel, c’est là qu’il faut leurs rendre visite.


  • #1860767
    le 13/12/2017 par Nico
    Cryptomanie !

    Si certaines banques commencent à se pencher sur les crypto-monnaies , c’est que les transferts sont beaucoup plus rapides et bien moins cher que dans le système traditionnel !
    Après ces cryptomonaies valent ce que les gens lui accordent comme valeur !
    À manipuler les cours en bourse , à faire tourner les planches à billets sans contre partie où en vendant de la dette et du crédit , le système bancaire actuel n’est pas moins dangereux , en cas de crash , les gens auront en épargne ...du vent !
    Pour moi ( de mon point de vue) à mettre l’argent dans les cryptomonaie , on est loin de l’investissement en bourse sur des unités de production dans l’espoir de dégager de la rentabilité, des plus values qui finiront dans la poche de l’actionnariat au détriment de ce qui créent réellement de la valeur ajoutée , on est loin de l’exploitation de l’homme .
    La le but est plus d’avoir une réelle garantie sur son capital ( à la base ) et ses transactions ,et des coups moindres.
    Elle a sûrement quelques défauts, mais elle a quand même quelques avantages , celui d’utiliser sa monnaie sans avoir à le pimer à ta banque
    _ ! ( Moi j’y vois de la liberté )
    Le peuple devrait avoir le choix de sa monnaie

     

    • #1860925
      le 14/12/2017 par Eric
      Cryptomanie !

      En quoi ce truc présenterait-Il une réelle garantie ?!


    • #1860943
      le 14/12/2017 par jalon
      Cryptomanie !

      @ Nico

      ’Le peuple devrait avoir le choix de sa monnaie’’
      On l’a déjà cette monnaie, ça s’appelle le troc.

      Les autres monnaies sont des propriétés privés, c’est marqué au dos de toutes les cartes bancaires : "Cette carte est la propriété de son ÉMETTEUR et doit être restituée sur simple demande". Ces monnaies sont des "jouets" que l’on nous PRÊTE, c’est "normal" (logique) qu’il y ait ces "fameuses" "conditions d’utilisation".

      Dieu nous prête vie et là aussi, il y a des "pénalités" en cas d’utilisation "frauduleuse".


    • #1860955
      le 14/12/2017 par bertin
      Cryptomanie !

      A Eric et Jalon...

      Au moins Vous,vous conservez le minimum
      de bon sens élémentaire et naturel,indispensable
      à l’indépendance de chaque individu .


  • #1860787
    le 13/12/2017 par Paphytos
    Cryptomanie !

    C’est amusant de voir le moment ou la Capital à consommé ce qu’il n’à pas encore produit. L’économie se virtualise quand on consomme trop.


  • #1860802
    le 13/12/2017 par Sullyvan Roteabzeichen
    Cryptomanie !

    Si l’on se réfère à une une de The Economist (le magazine à Rothschild comme disent les médias russes) de 1988 (premier journal économique fondé à Londres par la famille cité ci dessus qui accessoirement possède la moitié des ressources d’or raffinés de la planète ainsi que la bourse des métaux de Londres qui en fixe son prix...pratique)
    Dans cette une prophétique de 1988 on y voit un aigle (l’empire doré tenant une pièce dans ses griffes avec marqué 2018 (donc 30 après) World Currency (devise mondiale)
    Vu qu on a pas changé notre système financier après le krach boursier de Vienne en 1870 ni le jeudi noir de Wall Street de 1929 et non plus après la crise des subprimes de 2007-8 et que chaque crise est pire que la précédente car la mondialisation veut un système plus connecté et surtout plus interdépendant, il y aura donc dans 1ans 5ans ou plus une nouvelle crise et pour éviter les troubles à l ordre public et l insécurité croissante quoi de mieux qu une monnaie virtuelle ? Le meilleur moyen d asservir quiconque pas assez obéissant en lui empêchant toutes transactions bancaires lorsque c est le seul moyen de paiement ...


  • #1860809
    le 13/12/2017 par Dave
    Cryptomanie !

    Il y a beaucoup de méconnaissance sur le bitcoin, des phrases du genre "c’est du virtuel", "c’est de l’arnaque", "c’est une bulle", etc... démontrent surtout de l’ignorance.

    Premièrement, le bitcoin est une idée de génie. On ne saura jamais vraiment qui l’a inventé mais il est rare de rencontrer des projets informatiques aussi aboutis. Il s’agit quand même de la première monnaie décentralisée et garantie par des mathématiques. Comparez un peu avec votre compte en banque :

    - monnaie centralisée gérée par une banque centrale
    - garantie par... votre banque

    Regardez ce qui s’est passé à Chypre (comptes en banque de plus de 100000 euros rabaissés à... 100000 euros) ou en Grèce (retraits des bancomats limités à 50 euros par jours).

    Avec les bitcoins il n’y a pas ces problèmes. Personne ne peux vous les voler ou vous empêcher de faire des transferts (sauf sequestration physique, évidemment). Personne ne peut créer des bitcoins sans investire du temps machine alors que votre banque peut créer de l’argent quand elle le veut (elle le fait à chaque fois qu’elle fait un crédit).

    Maintenant pour les defauts :
    - les transactions prennent plusieurs dizaines de minutes. Pas vraiment utilisable pour régler ses achats au magasin du coin
    - toutes les transactions sont visibles par tout le monde. Vous pouvez bien-sûr créer autant d’adresses que vous voulez mais une fois que vous êtes identifiés (par exemple conversion de bitcoins en euros avec une banque), on peut retracer toutes vos transactions
    - la blockchain doit être stoquée sur votre ordinateur et elle fait environ 160GB actuellement, ce qui n’est pas négligeable

    Malgrés ces problèmes, le bitcoin est parfaitement utilisable, ce qui cause soucis à ceux qui veulent contrôler les monnaies (banques et gouvernements).

     

    • #1860980
      le 14/12/2017 par réGénération
      Cryptomanie !

      Un blockchain de 160 Gb ? çà commence à faire des sacré chaînes aux pieds. J’installerai pas cette merde chez moi en tout cas.
      Faut une certaine cohérence, soit vous vous considérez mondialiste ("visible par tout le monde"), soit non (autre débat sur la monnaie, la souveraineté), ensuite vous parlez de monnaie sauf que celle-ci n’existe pas, c’est une illusion, un problème de représentation.
      Un moyen qui colle bien à cette époque virtuelle assez séduisant et cool pour les "jeunes".

      Moi j’y vois la préparation des esprits à la disparition du cash et à la société du tout-virtuel. Pas sûr que çà soit le progrès : quand tout le monde sera enchaîné, on pourra vous couper les vivres dès que vous ne serez pas d’accord.

      Soyez vigilant car pour moi c’est la ligne de force principale, et ceux qui y voient une liberté se gourent lourdement : il y aura un moment où vous aurez trop les pieds dedans (blockchain 2.0, 3.0 etc.) et vous ne pourrez plus reculer, contrairement à ceux qui n’y auront jamais touché.


    • #1860994
      le 14/12/2017 par MaxC
      Cryptomanie !

      Il y a beaucoup de méconnaissance sur le bitcoin

      Je ne te le fais pas dire.

      le bitcoin est une idée de génie. On ne saura jamais vraiment qui l’a inventé mais il est rare de rencontrer des projets informatiques aussi aboutis.

      Des projets aboutis en informatique open-source, c’est loin d’être rare. Ce qui est rare c’est de ne pas connaître l’origine d’un projet open-source. Enfin, on connait tout de même son pseudonyme "Satoshi Nakamoto" qui a annoncé le système en 2008.

      Personne ne peux vous les voler ou vous empêcher de faire des transferts

      Je t’engages à faire une recherche sur le français Mark Karpeles, appelé le baron du Bitcoin, aujourd’hui encore emprisonné au Japon.

      la blockchain doit être stoquée sur votre ordinateur et elle fait environ 160GB actuellement

      Bientôt un disque dur complet pour gérer sa monnaie virtuelle, ça commence à faire lourd. Surtout qu’il me semble que le temps de récupération du blockchain en cas de problème de stockage physique (crash de disque dur) est extrêmement long vu qu’on ne récupère pas un simple fichier. La récupération du blockchain peut prendre plusieurs jours et certainement beaucoup plus lorsque le minage sera complété.

      D’ailleurs le minage est un abus de langage pour donner l’illusion que la monnaie serait crée par l’exploitation de ressources naturelles. Alors qu’il s’agit ni plus, ni moins que de la génération de hash (base SHA256) en respect de l’algorithm de block-hashing, et que le coût de production correspond au coût en énergie dépensé par les machines qui génèrent ces hash.

      le bitcoin est parfaitement utilisable

      Il est utilisable de façon encore très restreinte en dehors du monde virtuel et lorsqu’on habite hors des grandes agglomérations. Mais sa viabilité repose uniquement sur le fait qu’actuellement les algorithmes de création de clef de cryptographie (publique et privée, celle qui identifie l’utilisateur) ne peut être cassé avec un ordinateur conventionnel.

      Sécurité du concept

      L’algorithme de signature numérique est le ECDSA (cryptographie sur les courbes elliptiques) repose, contrairement au RSA qui se base sur la difficulté de factoriser un grand nombre entier, sur la difficulté de calculer le « logarithme » discret d’un grand nombre entier. Il existe déjà des algorithmes permettant de résoudre ces problématiques .... mais ils nécessitent un ordinateur quantique.

      Pour l’instant !


    • #1861288
      le 14/12/2017 par quelquun
      Cryptomanie !

      "toutes les transactions sont visibles par tout le monde. Vous pouvez bien-sûr créer autant d’adresses que vous voulez mais une fois que vous êtes identifiés (par exemple conversion de bitcoins en euros avec une banque), on peut retracer toutes vos transactions"

      Il y a des moyens assez simples pour blanchir ses bitcoins et de pouvoir en échanger contre des $ sans que l’on sache combien il vous en reste. Vous pouvez également les échanger directement contre du cash avec d’autres personnes.

      " la blockchain doit être stoquée sur votre ordinateur et elle fait environ 160GB actuellement, ce qui n’est pas négligeable"

      pas nécessairement, il existe des portefeuilles dis légers et on est pas obligé de télécharger entièrement la blockchain,exemple exodus ou portefeuille physique comme ledger nano s, trezor


  • #1860825
    le 13/12/2017 par michel amm
    Cryptomanie !

    Une petite remarque sur l’inflation qui n’apparaît pas alors que des milliard sont créés à partir de rien tous les jours. (D’abord c’est pas vrai, de l’inflation il y en a, mais à petite dose 5% ).

    Si il n’y a pas d’inflation trop visible c’est parce que l’argent créé par les banques centrales n’est pas investi dans la production. Cet argent distribué aux familles qui contrôlent les banques centrales ne sert qu’à acheter des biens existants.

    Mais quels genre de biens ? Ceux qui sont achetés par les très riches :

    1) Entreprises
    2) Terrains bien placés
    3) Appartement de luxe.
    4) Carambar (non je plaisante.)

    Et l’inflation sur ces biens (Entreprise, Appart de luxe et Terrains bien placés) est gigantesque !!!

    Il n’y a qu’a voir les prix de vente des petites startups dans la silicon valley et le prix des apparts dans le 16eme.

    Quand tout ce que pourra être acheté par ces familles qui reçoivent cette fausse monnaie aura été acheté, alors ce jour là l’inflation redescendra sur terre.

    C’est aussi pour cela que tout ce qui est à vendre en France sera vendu.


  • #1860827
    le 13/12/2017 par Christian
    Cryptomanie !

    Le dollar et l’euro sont totalement contrôlés par les banques et les gouvernements, contrairement au bitcoin qui ne l’est pas encore. Le dollar et l’euro qu’on a dans nos portefeuilles ou qui transitent en chiffres sur nos comptes bancaires sont tout aussi virtuels et inutiles en substance, dont la valeur n’est garantie par aucune autre matière que ce qu’on achète avec à un moment T.
    Sauf qu’en ce moment, 1 dollar = 1 dollar, 1 bitcoin = 16000 dollars.
    Il serait stupide de tout miser sur le bitcoin, mais il serait également stupide de ne rien faire.

     

    • #1861004
      le 14/12/2017 par Va2s
      Cryptomanie !

      Mais ce que tu oublies, c’est que le dollar, cette fausse monnaie, ne vaut rien, au fait qu’elle ait été dissociée de l’Or, ainsi, le Bitcoin n’en vaut pas plus. Le jour où, ça sera la chute du dollar, la fin, tous tes Bitcoins seront passés aux oubliettes.

      Pour moi le Bitcoin a 3 gros défauts :
      1. Sa valeur dépend d’une monnaie.
      2. Sa valeur dépend de l’importance que lui donne les gens et du nombre de personne qui la créent.
      3. Il aurait été plus judicieux de rattacher le Bitcoin à l’Or, plutôt qu’au dollar.

      D’autant plus que Microsoft, IBM et cie, s’intéressent de plus en plus à la Blockchain, et aux cryptomonnaies, ce qui de mon côté, lance un signal pour la fin de cette techno, comme la fin de la neutralité du net avec les GAFA.

      Et sans rappeler l’argument de poids, qui est que l’Or possède une valeur intrinsèque au fait de sa rareté, de son utilité et de sa versatilité, il serait difficile de nier cela.


    • #1861155
      le 14/12/2017 par Hughes
      Cryptomanie !

      @Va2s
      Le bitcoin n’est absolument pas rattaché au dollar, ni à l’euro. Il y a des bourses d’échange de bitcoins en dollars et en euros, c’est tout. Ces bourses n’ont rien à voir avec bitcoin, tu peux les fermer toutes bitcoin fonctionnera toujours de la même manière.


  • #1860911
    le 14/12/2017 par Yass
    Cryptomanie !

    Essayons de nous concentrer sur les points positifs ! Une monnaie appelée auroracoin a fait son apparition en Islande, et ne concernait que le peuple islandais.

    Chaque islandais pouvait demander des auroracoin après vérification d’identité. J’en parle sur ER depuis 2013 mais personne n’y prete attention.

    Pourquoi la France n’aurait-elle pas le droit à un Franc basé sur la blockchain (ou mieux sur le hashgraph ou tangle) pour éviter les frais de transactions faramineux ???


  • #1860944
    le 14/12/2017 par Emilien Chaussure
    Cryptomanie !

    Dollars, Euros, Francs CFA, Yen, Bitcoins... c’est toujours des Sestrels !

     

    • #1861008
      le 14/12/2017 par Jayjay
      Cryptomanie !

      Des Shekels vous voulez dire ?
      "Il yen a peu qui pénètreront ce système (usurocratique), et ceux qui le comprendront s’emploieront à en jouir ; quant au public, peut être ne comprendra-t-il jamais que ce système est contraire à ses intérêts"
      Rothschild .
      "La convoitise du monopole est un vice radical. Elle ressort dans l’erreur du prix injuste, condamnée par la doctrine économique de l’Eglise aux temps de sa plus grande gloire."
      Ezra POUND

      Le jour ou nous nous déciderons à mettre un coup d’arrêt quel qu’il soit à notre acceptation de la dette comme étant inhérente au système monétaire sans lequel nous croyons n’être rien, l’humanité pourra enfin s’élever. En attendant nous ne sommes rien que des Goys, des animaux dénués de tous pouvoir de pensée propre et de maitrise de leur destin, enchainés à nos maîtres.
      Ouvrons les yeux, acceptons Dieu et réduisons cette engeance à néant pour le bien commun et le salut de tous.


    • #1861595
      le 14/12/2017 par Ugly Bob
      Cryptomanie !

      @Jayjay

      Le Sestrel est la monnaie qui a cours légal sur Jupiton.

      Blague à part, je suis d’accord avec vous. L’usure est le cœur nucléaire cette économie malsaine. Et le bitcoin qui ajoute du virtuel a une économie déjà virtuelle ne peut être qu’une escroquerie que la haute banque finira par contrôler si ce n’est pas déjà le cas.


  • #1860967
    le 14/12/2017 par bla
    Cryptomanie !

    Je le dis à tout le monde depuis le départ :
    Le bitcoin n’est qu’un enfumage ou conditionnement (traduction de "ingénérie sociale") pour préparer l’esprit à la disparition de la monnaie physique (même si elle n’est plus que fiduciaire actuellement).

    Le pire c’est que beaucoup d’imbéciles de geek y croient dur comme fer. Simplement à cause de leur fétichisme du chiffre virtuel (codage).
    Comme c’est généralement et paradoxalement Internet le fer de lance de la résistance à la mondialisation, il s’agit d’un très bon coup pour les mondialistes.

    Comment apporter du crédit à un machin censé prendre de la valeur en faisant tourner une application sur son pc pour "miner" virtuellement. Miner quoi ? lol
    C’est encore plus malsain que la bourse... surtout que maintenant y a la bourse du bitcoin aussi pfff.
    En plus, non seulement c’est parfaitement contrôlable par les Etats : y a qu’à voir comment ils peuvent bloquer tout type de protocole quand ils en ont envie (Chine ou Iran. Et ils ont rien inventé hein, tout vient de chez nous), mais en plus les moyens pour vous obliger à les déclarer ou autres ne manquent pas. Exemple : redressement fiscal sur la base de votre train de vie.

    Le premier qui veut me payer en bitcoin je lui demande s’il veut pas une targnolle aussi, gratis.
    Parce que ça revient exactement à ça : utiliser le bitcoin, c’est aller dans l’exact contraire à la direction où il faudrait aller ( c’est à dire destruction de la monnaie, ou a minima retour à l’étalon or), et c’est le faire bénévolement.
    C’est donc de l’auto flagellation = baffe dans la tronche gratis.


  • #1860968
    le 14/12/2017 par hallbarde
    Cryptomanie !

    le bitcoin doit son essor au darknet et traffic en tout genre. Donc, de toute façon, on ne peut pas parler de monnaie, mais plus de facilité de paiement anonyme. En tout cas son avenir est compromis puisque rien ne peut se batir sur le long terme quand il grandit sur base de traffic non voulu par 90% de la planete. Investir la dedans est juste de la speculation a court terme purement et simplement.


  • #1860989
    le 14/12/2017 par goy pride
    Cryptomanie !

    L’exhibition de tassepés est devenue obligatoire pour faire la promo de tout et n’importe quoi ! On accole des chattes à tout ! Pour vendre des voitures, du lait, du fromage, de la cryptomonnaie...


  • #1861060
    le 14/12/2017 par Neviyw
    Cryptomanie !

    La blockchain est révolutionnaire. Au delà du bitcoin, vous avez quelques monnaies assurant une parfait anonymat. Donc, certes, il y a encore des incovénients, mais nous n’en sommes qu’au début de cette révolution.

    Voir ZCoin, Monero, etc...


  • #1861129
    le 14/12/2017 par Marcus Bateman
    Cryptomanie !

    On a les Connesàbite en prime si on achète des bitcoins ? Faut que je réfléchisse , je me demande si ça vaut le coup ou le cout ?


  • #1861268
    le 14/12/2017 par Mike
    Cryptomanie !

    Faut-il préférer les fantasmes des toqués de l’or (dont l’auteur) ou ceux des des maniaques du bitcoin ?

    L’auteur le dit : l’or est rare. D’ailleurs ce sont aussi les banques qui en ont. Les pauvres l’auront dans l’os comme toujours.
    Le bitcoin réalise effectivement une révolution dans le sens où l’émission monétaire est pour la première fois dans l’histoire déconnectée du crédit. Ceci permet de desserrer le carcan monétariste où le pouvoir d’achat est contraint par le manque de monnaie. (Il faut s’appeler Orlov ou Jovanovic pour croire que le quantitative easing consiste à imprimer des billets, vous les avez-vus vous ?)

    Le bitcoin rend vraie ce qui n’était qu’une fausse croyance d’économiste classique : que le travail crée de l’argent (C’était la banque, ça l’a toujours été.)
    Avec la problématique suivante : seul le travail informatisé crée de la monnaie complémentaire. Les travaux non numériques ne seront pas payés, à moins de conserver le système bancaire.

    Bref, on sera toujours dans une société qui sépare ceux qui peuvent payer et les autres. Le principe de l’argent, somme toute.

     

    • #1861591
      le 14/12/2017 par MaxC
      Cryptomanie !

      Le bitcoin rend vraie ce qui n’était qu’une fausse croyance d’économiste classique : que le travail crée de l’argent (C’était la banque, ça l’a toujours été.)

      Vision réductrice de l’histoire de l’humanité. La banque, du moins telle qu’on la conçoit de nos jours, n’a pas toujours été ainsi et n’a pas toujours existé qui plus est.

      Mon père a connu le jour où dans son usine ont a imposé aux employés la création d’un compte bancaire (le commencement de la fin). Le travail était payé à la semaine ou la quinzaine en liquide. Et je te parles pas de l’époque des pyramides, mais des années 60, mon père est né en 1937, donc un peu après la guerre d’Algérie.

      Je suis né en 1973, l’année où la France a vendu son indépendance monétaire au pouvoir bancaire. Et depuis, c’est parti en sucette de façon exponentielle avec la dette. En fait, nos problèmes avec l’argent son relativement récents.

      Il faut relire le "Les secrets de la Réserve Fédérale" de Eustace Mullins (préface de Michel Drac) (éditions Kontre-Kulture bien sur) pour visualiser les débuts de l’arnaque outre-atlantique avec l’épisode de Jekyll Island afin de comprendre ce qui nous amènera à cette fameuse loi "Pompidou-Giscard" qui est la seule clef pour déboulonner tout cette arnaque.


    • #1861601
      le 14/12/2017 par Ugly Bob
      Cryptomanie !

      @ Mike

      Ce que vous dite est intéressant. Je vous suis en partie (notamment sur la "planche à billet" de Jovanovic ) mais j’émets quelques réserves. L’émission de bitcoin est peut-être déconnectée du crédit, se qui est un arguments très positif en sa faveur, mais elle est également déconnectée du travail productif et qui plus est du travail productif national. Je ne pourrais jamais avoir confiance en une monnaie dont la quantité est régulée par algorithme informatique. Effectivement l’or caché dans une banque centrale ne reflète pas l’économie d’un pays mais c’est également le cas du bitcoin. Comme vous le dite le travail ne crée pas de l’argent, mais un état qui aurait repris son droit régalien de battre monnaie pourrait réguler la masse monétaire en fonction de la production ( donc du travail fournis) afin d’éviter la déflation ou l’inflation. C’est l’étalon-travail, est face a un tel système monétaire le bitcoin peut aller se faire miner ailleurs.


  • #1861298
    le 14/12/2017 par quelquun
    Cryptomanie !

    Un portefeuille numérique, une fois corrompu, ne peut pas être récupéré. Une seule décharge électromagnétique provenant d’une fusée éclairante ou d’une explosion nucléaire stratosphérique provenant d’une fusée de Kim Jong-un pourrait anéantir une énorme quantité de crypto-monnaie. Les pannes de réseau rendent les crypto-monnaies inaccessibles.



    C’est complétement faux, un portefeuille peux être restauré du moment que l’on possède la clée privée du portefeuille (sorte de mot de passe très long) ou avec une phrase mnémonique.

    Il est techniquement possible de faire des transactions bitcoins par ondes radio et également par satellite, donc sans passer par le réseau internet, donc si kim jung balance une bombe électromagnétique comme vous dites et que mon disque dur où son stockés mes bitcoins est mort tant que j’ai la clé privé qui me donne accès au portefeuille je rachète un disque dur, j’installe un portefeuille et avec ma clé je récupère mes bitcoins qui n’ont jamais cessé d’exister enfaite.

    On peux aussi stocker ses bitcoins sur papier (manière la plus sûr qui soit mais un brin technique lorsque l’on veux les dépenser) et hors réseau sur un portefeuille matériel (très sûr également) qui ressemblent un peu à un disque dur ou une clé usb comme par exemple : ledger nano s et blue ou encore trezor.



    La plus grande propriété utile d’un Bitcoin est qu’à l’heure actuelle de nombreuses personnes dans le monde sont disposées à le considérer comme précieux. Mais que se passe-t-il s’ils sont tous des idiots ?




    C’est la même chose que toute autre monnaie, elle n’a de valeur que celle que les gens veulent bien leur donner, que ce soit or, argent, papier. Le bitcoin à de la valeur car il n’est contrôlé par personne et aucune banque et parce-qu’il a un nombre défini maximum ce qui lui donne de la rareté et ce qui est rare et recherché est cher. Au total il n’y en aura que 21 millions et il faut savoir que environ 30% (estimation) des bitcoins a déjà été perdu par ses utilisateurs (décès, disque dur jeté, clée perdue) il sont toujours là mais sont perdus à tous jamais car personne n’y a accès.

    Avec le bitcoin vous pouvez transférer des milliers d’euros voir des millions peut importe en une dizaine de minutes à quelqu’un à l’autre bout de la planète sans passer par aucune banque en un clic de souris pour pas cher et possiblement anonymement. C’est une technologie futuriste, une idée de génie et absolument pas une bulle selon moi.

     

    • #1861522
      le 14/12/2017 par MaxC
      Cryptomanie !

      C’est la même chose que toute autre monnaie, elle n’a de valeur que celle que les gens veulent bien leur donner, que ce soit or, argent, papier.

      L’or et l’argent n’ont pas une valeur qu’on veux bien leur donner. Il s’agit de matériaux rares en particulier l’or, et l’aspect précieux des matériaux a toujours été un étalon stable.

      Le bitcoin à de la valeur car il n’est contrôlé par personne et aucune banque et parce-qu’il a un nombre défini maximum ce qui lui donne de la rareté et ce qui est rare et recherché est cher.

      Tout ce qui est rare n’est pas forcément cher. Je me suis auto-édité des ouvrages de musiques (mes propres transcriptions) en 1 seul exemplaire. Si c’était le cas je serais déjà riche. D’autant que je donne beaucoup plus de valeur à mon travail et sa qualité qu’à une pauvre valeur hexadécimale représentant un hash SHA256 produit automatiquement par un ordinateur.

      La valeur d’un bitcoin est à la base déterminée par le coût du minage (temps machine + consommation énergétique) qui augmente proportionnellement avec le temps (principe du blockchain). Mais le bitcoin subit lui aussi des fluctuations dues à la spéculation, tout comme la bourse du système bancaire, et c’est la confiance et non pas la rareté qui fait fonctionner les systèmes monétaires.

      Ajoutons à cela le Capacity Crunch soit l’Internet saturé en 2023, et la confiance des gens en des monnaies basées exclusivement sur l’immatériel risque de vite basculer.

       

      • #1862821
        le 16/12/2017 par amejidonc
        Cryptomanie !

        Non la valeur du bitcoin est determinee par l’offre et la demande comme pour votre unique examplaire, s’il ne vaut pas fortune c’est que personne en a rien à faire... si le bitcoin vaut fortune, c’est qu’il est suffisament rare par rapport à sa demande. L’offre change peu car il y un plafond, la demande elle peut monter ou baisser, certains font le pari que ca va monter, d’autres font le pari que ca va baisser... les arguments sont variés mais deux lignes dominents, d’un cote on divise 21 millions par 7 milliards pour justifier la hausse de la demande, de l’autre on fantasme un cataclysme futur qui justifiera la baisse de la demande. Je sais pas vous mais moi, en attendant le cataclysme, je vais m’enrichir, et je vais utiliser cette fortune pour me mettre à l’abri d’un cataclysme eventuel, comme ca je gagne dans les deux cas, vous ne gagnerez que dans un cas qui ne se produira peut-etre pas (et encore il vous faudra etre pret, sans sous c’est pas impossible mais c’est plus difficle car il y a plus d’improvisation).


    • #1861341
      le 14/12/2017 par Arthur Lepic
      Cryptomanie !

      Si l’on poursuit le raisonnement selon lequel la fin de la croissance réelle dans les sociétés complexes est en lien avec la baisse de l’énergie nette disponible par habitant (baisse de la production de pétrole conventionnel et boom de population), alors la création d’une monnaie virtuelle dépendant de la consommation électrique est une gigantesque absurdité.
      Je m’explique : une étude récente montre que si les mineurs de bitcoins étaient rassemblés en un pays, ce dernier serait le 60e consommateur mondial d’électricité, avec 160 pays derrière lui !
      De plus, si les 21 millions de bitcoins prévus sont extraits, ce "pays virtuel" consommera 60% de l’électricité mondiale. Pour rappel environ 17 millions ont été "extraits" à ce jour (la consommation d’électricité globale de l’extraction de bitcoins est exponentielle faut-il le rappeler).
      Nous avons besoin de technologies qui apportent un surplus d’énergie ou au moins des économies d’énergie, pas l’inverse. C’est du suicide collectif.

       

      • #1861471
        le 14/12/2017 par Arthur Lepic
        Cryptomanie !

        Pour nuancer mon propos, j’ajouterai :
        La Chaînedeblocs a le potentiel de mettre au chômage 75 % des banquiers de guichet et même au-delà.
        -> Beaucoup d’économies d’énergie possibles.
        Chassez la nature, elle revient au galop : les principaux acteurs financiers, sentant leur heure venir, se goinfrent-ils de bites-coins par désespoir ?


    • #1861637
      le 15/12/2017 par IOTAZOR
      Cryptomanie !

      Le bitcoin, tout le monde en parle et prend foncièrement de la valeur, clairement, mais est déjà, tout comme la blockchain basée sur les POW, obsolète techniquement. En fait le Bitcoin a été la toute première implémentation concrète d’un système blockchain, qui est clairement ingénieux, mais nettement en dessous des smart-contracts, dont la mother-coin, le IOTA, n’a pas encore une valeur aussi élevée que le bitcoin, loin de là, mais ne devrait pas trainer à surpasser celle-ci, et présente nettement plus d’utilité, aussi bien technique que protocolaire, car il ne s’agit plus seulement d’une monnaie, mais d’un système sécurisé auto-régi de contrats. Là aussi, évidemment, on reste dans l’informatique pur, avec les contraintes de dépendances à Internet qui vont avec, mais du fait de la nature du IOTA, consistant en une implémentation des smart contrats appliqués aux objets connectés, avec un protocole type d’échange sécurisé, de création et validation de contrats, et du paiement OU remboursement de celui-ci, on retrouve un aspect davantage concret.

      Petite correction cependant sur l’article : le wallet bitcoin est généralement local, à moins que l’on laisse ses coins sur Kraken ou Binance, ou Bittrex ou Bitfinex, en général le wallet est accessible localement. La connexion internet est évidemment nécessaire pour échanger, mais le solde de coins lui reste local. Il est juste inaccessible par le réseau qui, effectivement, ne stocke que les transactions. Le nombre de coins est géré au niveau des portefeuilles, contrairement aux banques qui gèrent à la fois les transactions, et la somme.

       

      • #1861996
        le 15/12/2017 par Arthur Lepic
        Cryptomanie !

        Totalement incompréhensible.
        Autant j’ai essayé de rendre ça plus compréhensible dans mes commentaires, autant ton commentaire est indigeste, avec des acronymes que personne ne comprend, ce qui rappelle la terminologie de la haute finance qui est une secte à laquelle j’ai refusé d’adhérer il y a longtemps déjà.
        Mon conseil pour les lecteurs et amis de E&R toujours en France : développez un maximum les échanges de produits/services hors monnaie, ou en monnaie locale alternative. Mais pas les bitcoins. Alors vous me demanderez : toi tu fais quoi pour anticiper le bordel ?
        Alors je réponds : rien. Je suis trop différent pour conseiller qui que ce soit.


      • #1862400
        le 16/12/2017 par Pamfli
        Cryptomanie !

        « Le nombre de coins est géré au niveau des portefeuilles, contrairement aux banques qui gèrent à la fois les transactions, et la somme. » euh… concernant cette fameuse somme gérée par les banques, cela fait combien en fait ?
        Fripa Rouleau papier toilette Basic, 2 couches, gros paquet … roulé avec 250 feuilles contenu : 48 rouleaux - 14.56 EUROS TTC

        « smart contrat … système sécurisé auto-régi de contrats. », j’aimerai bien comprendre sur quelle base légale se construit ce genre de contrat ?

        A titre d’exemple concernant le Wallet : https://support.apple.com/fr-fr/HT204003
        « Les informations se rapportant à des produits non fabriqués par Apple, ou à des sites Web indépendants qui ne sont ni contrôlés ni testés par Apple, sont fournies uniquement à titre indicatif et ne constituent aucune recommandation. Apple ne saurait être tenu pour responsable de tout problème lié à l’utilisation de tels sites ou produits tiers, ou à leurs performances. Apple ne garantit en aucune façon la fiabilité d’un site Web, ou l’exactitude des informations que ce dernier propose. L’utilisation d’Internet induit en effet des risques. Contactez le fournisseur pour obtenir des informations supplémentaires. Les autres noms de société et de produit peuvent constituer des marques déposées de leurs détenteurs respectifs. »

        Pensez-vous que les startups de Macaron qui vont implémenter ce genre de plateforme prennent le temps de consulter ce genre de mise en garde ? Auront-elles ces moyens ? Mettront-elles en place des principes de précaution ?

        Aussi et en cas de litige : « le wallet bitcoin est généralement local, à moins que l’on laisse ses coins sur Kraken ou Binance, ou Bittrex ou Bitfinex » bien entendu et une fois encore ce sera le miracle technologique qui permettra de répondre à toutes ces interrogations, le progrès implicitement rédempteur quoi !

        La somme gérée en locale avec quelles garanties ? Ça risque d’être sympa pour reconstituer la chaîne d’imputabilité !

        Sérieusement.

        Axiomatisation, technologisation... énième sophisme produit par les mêmes marchands du temple.

        Je pense que les mêmes vont pleurer : « La technologisation de la domination signifie que les processus technologiques, pensés rationnellement jusqu’à leur terme, ne sont plus compatibles avec les institutions capitalistes établies, et que par conséquent la domination, toujours encore fondée sur la nécessité de l’exploitation et du travail aliéné, perd virtuellement cette base. »


    • #1862787
      le 16/12/2017 par amejidonc
      Cryptomanie !

      Cela dit ca va bientot faire dix ans qu’on nous traite d’idiots, et dix ans qu’on s’en enrichit avec les gens qui nous ont écouté... je peux pas parler pour le futur, mais pour les dix dernieres années, je sais très bien de quel côté se trouvent les idiots...


    • #1863112
      le 17/12/2017 par Pamfli
      Cryptomanie !

      A tous les participants d’E&R, merci pour la qualité des échanges : nous nous cultivons collectivement pendant que les rongeurs essaient de nous diviser, c’est bonnard.


Commentaires suivants