Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

De la stratégie de l’évitement

AteliER
Article initialement publié dans l'atelier E&R

Le monde se divise finalement en deux catégories :

  • Les uns, majoritaires et de tous camps, « travaillent », consciemment ou même inconsciemment, activistes ou attentistes, peu importe, à accélérer les « Écritures » (ou les constats dissidents), accélérer la déliquescence du monde moderne, accélérer l’effondrement économique et/ou encore espérer une révolution globale, une troisième guerre mondiale, un déluge ?

Leurs réalisations selon des interprétations messianiques, d’opposition, de rébellion ou de domination, qui se résument souvent dans leurs certitudes qu’ils peuvent incarner le camp du bien et de la vérité dans ces réalisations... Ils travaillent donc de facto pour le processus de domination et donc d’inversion, puisque ce positionnement est au final prétendre incarner l’ordre, le divin ou la raison, de plier la volonté du cosmos, c’est selon. En somme de maîtriser le réel dans sa totalité.

  • Les autres, minoritaires et souvent du camp de personne, font de l’histoire et de la pédagogie, gagnent du temps pour mieux se préparer, tendent à éviter tous les pièges qu’impose la première catégorie (choc des civilisations en premier plan), ne prétendent incarner que leur propre auto-détermination et leur survie dans cette volonté de chaos généralisé. Pour les plus mystiques ou religieux d’entre eux, ils prétendraient d’avantage à une connexion directe, une non-reconnaissance de la légitimité d’intermédiaires auto-proclamés pour communier et prier sans pour autant tomber dans le synchrétisme ou le mépris de la tradition. Ils sont l’avant-garde qui comprend le piège de l’accélération de la fin des temps qui en réalité créé la fin des temps (anti-impérialisme d’avant-garde).

Les premiers ne comprennent pas ou feignent de comprendre que des prophéties, ce sont d’abord des mises en gardes, ce qui arrivera si nous échouons...

« Les habitants de la terre se divisent en deux, Ceux qui ont de l’esprit mais pas de religion, Et ceux qui ont de la religion mais pas d’esprit. » Abu-l-Ala al-Maari

Alors que le but précis des Écritures et/ou des analyses socio-économiques dissidentes est de nous prévenir d’un cycle qui se répète car nous ne comprenons pas, interprétons mal et n’écoutons pas les Écritures (ou autres analyses contemporaines), qui nous disent ce qui est arrivé et ce qui arrivera si ne nous respectons pas l’ordre du cosmos ou simplement les expériences de chaos à travers l’Histoire, ne partageons pas de valeurs communes et ne ciblons pas les divisions réelles et les clivages effectifs à travers cette Histoire.

Pour la première catégorie. Si « la recherche de la vérité et le respect du sacré sont la même discipline », l’illusion pour nos libres arbitres, notre instinct, est de nous faire croire qu’il faudrait trancher entre (ou embrasser) ces trois subtilités que seraient (autant « spirituellement » que politiquement) :

  • Celui d’incarner les « eschatologies » qui sont prophétisées, par le biais d’un « projet » universel, d’incarner la « révolution sociale », selon la grille de lecture que nous défendons (croyant/athée), dans une vision manichéenne et « moderne » (défense qui s’exprime dans notre comportement quotidien et notre participation à un mouvement). Incarner un « alter-mondialisme accélérant ». Qui s’exprime généralement par des leaders auto-proclamés, imposés par les médias ou qui ont pris le pouvoir de ce logiciel par le haut.
  • Celui d’incarner les « eschatologies » (ou la « révolution sociale ») de façon identitaire, de s’en remettre à notre famille idéologique corps et âme – son camp à soi et son projet de domination –, d’essentialiser ses grandes lignes (ses mythes fondateurs), de se laisser entièrement assister par ce logiciel dans un mouvement qu’il soit de masse ou groupusculaire. Un « communautarisme accélérant ».
  • Celui d’incarner les « eschatologies » (ou la « révolution sociale ») de manière transcourants et radicale. De rejoindre en somme la catégorie minoritaire des anti-impérialistes intégraux quasi en tous points, d’en faire partie même. Tout en validant en dernier lieu la « révolution », en tout cas en la souhaitant. En retombant dans le piège de l’accélération par réaction « stratégique » et colère « tactique ». Un « anti-impérialisme accélérant ».

Nous avons le billard à trois bandes de l’opposition interne dans la « dissidence » qui a choisi l’accélération : « alter-mondialisme accélérant » - « communautarisme accélérant » - « anti-impérialisme accélérant »

L’absolutisme est d’embrasser ces trois « subtilités » (dualisme transcendantal ?) (exemple : Zeitgeist et, en opposition mais sur le même créneau, un nouvel ordre mondial religieux et unique), en conscience, les valider entièrement et sans nuance en tant que seules chemins possibles, plutôt que d’embrasser la troisième voie de l’anti-impérialisme intégral (monisme dialectique ?). Subtilités qui sont de toutes façons une totalité dans leurs conclusions et dans leurs résultantes, qui convergent vers le même phénomène de la « création de la fin des temps » par la volonté de participation et d’accélération.

D’un éloquent constat, nous pouvons faire une mauvaise conclusion, ensuite adopter des stratégies tronquées et arriver à des solutions catastrophiques qui travaillent contre nous.

Le manque de discernement précipite et accomplit des mises en garde plutôt que de les circonvenir (en se servant justement de ses Écritures et analyses) ou essayer d’y faire face sans provoquer d’avantage de croissance exponentielle, l’expression concrète du « mal ». Y faire face avec nos limites humaines mais dans la volonté universelle bien comprise qui est que le « mal » ne puisse pas s’incarner ou que nous puissions le décrypter pour lutter contre ses incarnations autant conceptuelles qu’humaines, même s’il est inéluctable.

L’éviter par la force des efforts de compréhension et d’amélioration du matériel humain et non par l’inversion totale pour nourrir cette perspective de chaos.

En croyant non seulement la provoquer, accélérer son processus, alors que l’Homme, l’individu, n’est que pour très peu dans le combat manichéen en cours mais qu’il en est surtout acteur malgré lui. Acteur du système, acteur de la masse et même un dommage collatéral de cet affrontement métaphysique (c’est n’avoir aucune foi en Dieu si nous sommes croyants et aucune foi en l’Homme si nous sommes humanistes).

Mais aussi en croyant incarner ceux qui remettront de l’ordre, en participant ou en laissant s’accomplir l’état de chaos, ce qui est une preuve de schizophrénie et de mégalomanie que de vouloir incarner à la fois : le changement et le chaos/l’ordre et le chaos/le logos et le chaos, autrement dit : l’« Ordo Ab Chao ».

Le chaos sans l’aimer.

La réponse sera méta-politique !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #160829
    le 31/05/2012 par JohnR
    De la stratégie de l’évitement

    Excellent travail, bravo a tous et merci.


  • #160854
    le 31/05/2012 par BEN
    De la stratégie de l’évitement

    Très bonne et très fine analyse selon moi. Merci.


  • #160937
    le 01/06/2012 par L. Emogon
    De la stratégie de l’évitement

    Etrange.

    Ce genre de masturbation contemplative n’est pas fréquente sur ce site internet.

    Vous osez citer Zeitgeist ? Monsieur Soral n’a pas dût l’approuver... (horrible produit enluminé par des illuminés pour frustrer du néo-païen en quête de sens avec des imaginations, raccourcis et inventions qu’on prétends scientifiques ou historiques)
    Méfiez-vous de tout ce qui vient d’Amérique !

    Liberté d’expression quand tu nous tiens...

    Je me laisse aller à l’impertinente comparaison :
    « Les habitants de la terre se divisent en deux, Ceux qui ont de l’esprit mais pas de religion, Et ceux qui ont de la religion mais pas d’esprit. »
    par la suivante :
    "Les habitants de la terre se divisent en deux, Ceux qui cherche la réponse et ceux qui idolâtrent de pâles vérités inachevées (parce qu’ils ont autre chose à foutre rajouterai Soral)".

    Or ton texte au complet me semble plus du domaine de la contemplation que de la curiosité.

    En prônant la "réponse méta-politique" qui me fait un peu penser à "L’Eveil 2012, achetons une yourte et bouffons du Prana", tu renies les millénaires d’histoires écrites qui nous précèdent, et donc la nature humaine.

    Si tu ouvres suffisamment de livres d’histoire, tu verras qu’elle se répète effectivement souvent, et que lorsque les conditions (misère/famine/guerre) sont réunies, alors émergent des hommes organisés ainsi qu’un capacité de diffusions(propagande) et des réponses (armes/structures/nourriture) aux problèmes, et bref : la (re)conquête de liberté n’est qu’exercice du pouvoir politique.

    Donc la réponse est toujours politique.

    Mais peut-être que notre divergeant n’est que sémantique, auquel cas : à défaut des livres d’histoire, ce sera un dictionnaire (et pas des encyclopédie enluminés comme l’est Zeigeist, l’Encyclopedia Britannica, la Larousse ou encore la Wikipedia).

    A moins de reconnaître la propagande intéressée (ou de naïve bonté, puisqu’on se laisse tous parfois entraîner par des bouffés d’utopie idéaliste, heureusement la réalité est là pour nous rattraper).

    La solution (à très court termes) c’est : plus de réel dans ta face.

    Dans tous les cas, je vous souhaite d’être prêts, armés et organisés.

    Cordialement.

     

    • #161086
      le 01/06/2012 par l’auteur
      De la stratégie de l’évitement

      Zeitgeist est cité à titre de mauvais exemple. Apprendre à lire.

      L’expression et la définition "méta-politique" n’est pas une expression "new-age" mais néo-traditionnelle. Apprendre à ouvrir un dictionnaire.

      Pour le reste, pas d’argument que de l’agressivité stérile. Apprendre à se taire.


    • #161611
      le 02/06/2012 par Un Tell
      De la stratégie de l’évitement

      Attention aux dictionnaires, leurs définitions évoluent petit a petit. Il y a une flopée de mots utilises a mauvais escient, entre autre le mot "fasciste". Le sophisme se nourrit de ce genre de glissement de sens.
      Un sophisme est se basé sur des prémisses fausses, biaisées ou des inversions sataniques carrément, et d’y appliquer une logique rationnelle.

      Le résultat est une abomination a laquelle on croit dur comme fer a cause de la logique.

      Le seul ancrage sémantique de chaque mot est celui que nous avons pour nous dans nos têtes, il peut rencontrer beaucoup de similitudes avec un autre, ou pas, en fonction de l’information que chacun a recu pour construire ce sens. Ce sens des mots s’inscrit dans nos tête comme un essaim d’informations desquelles on retiens le Plus Petit Commun Multiple. Et c’est cela la définition pour nous.

      C’est comme cela qu l’on demonise des Le Pens en créant des recoupements d’informations qui finissent par définir le personnage, virtuellement, bien entendu, mais chez un quantité de personnes énorme, vu le nombre de citoyens exposés aux médias traditionnels.

      "Au commencement était le verbe", on est tellement cons qu’on ne se rend pas compte qu’a la première page du livre, on nous dit comment on va nous baiser, et qu’il nous faut 2000 ans pour s’en rendre compte ? Et encore c’est pas gagné.


    • #161649
      le 02/06/2012 par seber
      De la stratégie de l’évitement

      Justement, je déteste la masturbation intellectuelle. Ce texte force à réfléchir sur nous-même, notre place et le chemin qu’on peut prendre (je ne parle pas de choix !).
      Si c’est de la contemplation, je l’associe à l’introspection. D’ailleurs, peut-on dissocier l’une de l’autre ?
      Le changement, c’est....en nous.


    • #161735
      le 02/06/2012 par l’auteur
      De la stratégie de l’évitement

      C’était d’abord une auto-critique sur le thème de "l’enfer est pavé de bonnes intentions", que j’ai essayé de décliner en concepts sous forme d’une critique générale de la dissidence, nous pouvons aussi faire l’analogie avec le thème que "nous ne pouvons pas combattre la croissance exponentielle par des volontés de puissance qui par définition sont de la croissance et nourrissent en dernier lieu le système de croissance exponentielle lui même".

      Ce n’est pas un point de vue religieux, du tout, je précise et j’insiste à chaque fois que le constat peut venir d’un point de vue des eschatologies propres aux croyances de chacun, soit basé sur des analyses sociales, économiques... Ou la convergence des deux...

      Pour résumer une tentative de déterminer ce qui peut opposer les dissidents politiques entre eux et de mettre le doigt par le biais de concepts simples sur ce qui peut participer à l’accélération et donc la déliquescence de la société, qui in-fine est le but des élites qui nous pré-occupent dans leurs intentions messianiques de leur processus de domination.

      Bien à vous.


    • #161779
      le 02/06/2012 par Georges
      De la stratégie de l’évitement

      Ce n’est rien du tout de tout ça ! Nul.
      Il y a une vérité unique, transcendentale et révélée ou bien il n’y en a pas, parceque s’il y en a une deuxième, on ne voit pas pourquoi il n’y en aurait pas une troisième et ainsi de suite.
      Ensuite il y a des révélations publiques et privées par l’intermédiaire de NSJC ou de La TSV.
      Le politique est conditionné par le spirituel, ce politique fonctionne selon des principes intangibles, Les idées sont quant à elles selon le lieu et le temps infirmées ou confirmées par les actes ou faits politiques. Exit les utopies.
      La monarchie catholique absolue (absolue signifie indépendante de toute groupe de pression) d’ancien régime fonctionnait ainsi. Si on sait qu’il y avait un ancien régime qui n’était pas parfait, on sait aussi que depuis 223 ans il a été remplacé par un bordel sans nom.
      Si l’humanité court à sa perte, il y a toujours un remède qui se nomme le CPP (conversion, prière, pénitence) qui peut empêcher certains évènements catstrophiques, mêmes célestes, mais qui n’empêche pas la marche eschatologique, donc vers la fin de la Fin des Temps, puis la Fin du Monde. Les textes sont connus.
      Se préparer matériellement est une chose, spirituellement en est une autre.
      Il faut vous dire une chose sûrement désagréable, mais elle est affirmée depuis 2000 ans, hors de l’Eglise catholique point de salut.
      Les fausses religions ne vous sauveront pas, encore moins les philosophies que vous qualifierez comme vous l’entendrez.
      Personne, absolumment personne ne se sauvera en dehors d’Elle, et les catholiques eux mêmes ne seront pas sauvés s’ils sont en état de pêché mortel et sans contrition.
      Il y a un autre problème l’Eglise Catholique Elle même est divisée, entre traditionnelle et moderno-progressiste. Les moderno-progresssites de Vatican II n’ont plus les outils exacts et on ne sait plus si leurs prêtres et évêques sont bien ce qu’ils prétendent être. On juge l’arbre à ses fruits, vous connaissez la suite.
      Je n’ai personnellement aucun problème de certitudes, je m’en porte très bien et je suis comme vous tous dans l’attente de quelque chose de gigantesque, maintenant cet évènement attendu va-t-il satisfaire tout le monde ???
      Je vous souhaite à tous bien du courage et je me joins à ceux qui savent prier.


    • #161952
      le 03/06/2012 par l’auteur
      De la stratégie de l’évitement

      Le monde n’est pas unipolaire et catholique, Georges.

      Et le sujet n’était pas l’Église ou l’ancien régime.

      Jésus, c’est le doute ! Et c’est pour ça qu’il est universel.

      Les certitudes sont les pires démons de l’homme. Les absolutistes en sont les VRP. La certitude est tribale...

      Il faut différencier, la révélation, de sa transmission, de ses interprétations et de ses récupérations jusqu’à son inversion.

      Beaucoup attendent "leur" messie. Mais tout le monde n’a pas le même messie.


  • #161167
    le 01/06/2012 par Azzedine
    De la stratégie de l’évitement

    Bravo l’auteur, un texte très pertinent, avec le très bon exemple d’Abou alla al Maari, qui bien qu’aveugle avait une perception du monde dépassant celle de ses contemporains. Les peuples disposant d’une religion qui ne la pratique pas ou pire encore, qui la pratique mal par (le fassad/la corruption) tels les musulmans obscurantistes du Qatar et des Ibn Séoud....
    A celui qui n’a pas la foi, la religion ne peut rien.


  • #161344
    le 01/06/2012 par Mahalmort Inc.
    De la stratégie de l’évitement

    Le monde se divise en deux catégories

    1 : ceux qui ont un flingue
    2 : Et ceux qui creusent

    Toi, tu creuses....

    Le bon La brute et le truand....

     

    • #161451
      le 02/06/2012 par Nop
      De la stratégie de l’évitement

      Phrase reprise dans une chanson d’IAM, groupe que j’aimais étant jeune, avant de grandir et comprendre qu’ils n’avaient dénoncé les vraies injustices, le lobby des esquimaux et j’en passe.


    • #161482
      le 02/06/2012 par tacite
      De la stratégie de l’évitement

      Les hommes se divisent en deux catégories : ceux qui divisent les hommes en deux catégories et ceux qui ne le font pas (R. Bentchley).


    • #161778
      le 02/06/2012 par jes
      De la stratégie de l’évitement

      Le monde se divise en deux catégories : les autres et moi.


    • #161910
      le 03/06/2012 par Groucho
      De la stratégie de l’évitement

      Le monde se divise en une seule catégorie : "le peuple élu".
      Talmoud


    • #161917
      le 03/06/2012 par QuoVadis
      De la stratégie de l’évitement

      La division se mondialise en 2 allégories : avec ou sans sucre.
      Zaratoustra


    • #161920
      le 03/06/2012 par mandrake
      De la stratégie de l’évitement

      "Tant va le monde à veau l’eau, qu’à la fin il se casse !"
      source : Lafontaine


  • #162010
    le 03/06/2012 par Georges
    De la stratégie de l’évitement

    Je t’ai bien suivi "auteur", tu te trompes.
    Le monde est unipolaire, christocentrique, le cosmos lui obéit et NSJC, n’est certainement pas le doute. Le doute c’est toi.
    C’est parceque vous doutez que vous n’en sortez pas et tournez en rond amassant toujours les mêmes problèmes et les mêmes fausses solutions jusqu’à l’inversion.
    Retournez aux sources et tout le problème tient bien dans l’église et l’ancien régime, c’est ta réponse méta-politique. Les hommes se sont toujours groupés autour d’un homme charismatique ou providentiel.
    Ensuite en dehors des Juifs, personne d’autre n’attend de messie dans les autres fausses religions, les catholiques attendent son "retour".
    Les satanistes attendent un avènement, ainsi que les lucifériens, suprème inversion, de leur maître qui s’est toujours prétendu un faux messie. Et là tu as raison il y en a un paquet qui prétendent être, mais avec un peu de DISCERNEMENT...
    Révélation-transmission-interprétation ne sont qu’un même bloc enseignés par la Sainte Eglise Catholique, seule autorisée à le faire et dont aucune vérité enseignée ne pouvait en contredire l’ensemble des autres, jusqu’à Martin Luther et Vatican II.
    Tounez en rond en chantant des comptines incantatoires autour d’un feu, d’un micro, d’une télé, d’un frigo, d’un V8, d’un veau d’or n’empèchera pas les causes d’engendrer toujours les mêmes effets, ceci jusqu’à la fin du monde, et "l’ordo ab chaos" est particulièrement prévisible, ringard et éculé.
    "Auteur" il n’y a rien de nouveau, tu ne peux pas l’éviter en dépit de toute stratégie.
    Au fait, je n’incarne rien.
    Bien à toi.

     

    • #162203
      le 03/06/2012 par l’auteur
      De la stratégie de l’évitement

      Vous êtes passé à côté du propos Georges je pense...

      Pour réduire au maximum : La stratégie du système de croissance exponentielle est de retourner ou de faire en sorte que toutes les volontés de puissance qui se dressent contre lui finissent toujours par le nourrir. Tant que nous ne sortons pas de cette logique infernale, nous ne combattons pas ce plan mortifère où il ne doit en rester qu’un...

      "Le monde est unipolaire, christocentrique, le cosmos lui obéit et NSJC, n’est certainement pas le doute. Le doute c’est toi." cette position absolutiste fait de vous un VRP de l’accélération.

       

      • #162853
        le 04/06/2012 par Joe
        De la stratégie de l’évitement

        "La stratégie du système de croissance exponentielle est de retourner ou de faire en sorte que toutes les volontés de puissance qui se dressent contre lui finissent toujours par le nourrir."

        Certes, mais on peut également ajouter que cette stratégie réussit dans son principe d’absorption érigé en mécanique systématique, mais que cette mécanique au sein d’un système en croissance exponentielle agit comme une maladie dite auto-immune, c’est à dire que la stratégie qui a permis à ce système sa croissance n’a plus tellement aujourd’hui d’adversaires à combattre et à détourner si bien que ses attaques se dirigent aussi contre certaines de ses propres émanations résultant dans ce que je qualifierai d’auto-cannibalisme.

        Par exemple l’UE, ses pays membres, la BCE, et diverses sociétés de Wall Street sont autant d’émanations de ce système et certaines des émanations en attaquent d’autres au sein même du système maximaliste.

        Le système en question n’a donc aucune chance de survie à moyen terme, le combattre globalement est à la fois impossible compte tenu de sa stratégie, dangereux individuellement et inutile dans la mesure ou il ne peut survivre à sa propre action.

        Cependant ses initiatives tant stupides que désespérées peuvent s’avérer catastrophiques aussi il conviendra d’agir de manière extérieure à lui, non pas en le combattant mais en s’émancipant de lui.


    • #163102
      le 04/06/2012 par flan
      De la stratégie de l’évitement

      ingénieurs en information, en informatique, masturbateurs d’ordinateurs, contrôle et canalisation de l’info dissidente.
      Vous voulez de l’info, en voilà une, qui réglera vos problème de compréhension du tout et du rien.
      Commencez par vérifiez pourquoi nous vivons sur un calendrier astronomiques ?
      Commencez par les jours de la semaine, *lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche ? regardez a quoi corresponds l’ordre de ces jours, ensuite, vous aurez des infos tellement importante, que le simple faite que ces infos soit connue par un ensemble trop important de personne, nous conduits à des mouvements incontrôlable.

       

      • #163755
        le 05/06/2012 par nicow
        De la stratégie de l’évitement

        @Flan

        Je cite Wikipédia : "Cet ordre correspond au classement des astres visibles à l’œil nu en fonction de leur vitesse de déplacement dans le ciel par rapport aux étoiles de la voûte céleste, en les rangeant du plus lent au plus rapide."

        Je ne vois pas bien l’importance de la chose mais en même temps je n’y connais rien. Pourrais-tu préciser ta pensée stp ? Merci


      • #164385
        le 06/06/2012 par flan
        De la stratégie de l’évitement

        Tout est sous vos yeux.


      • #164389
        le 06/06/2012 par flan
        De la stratégie de l’évitement

        précision le dimanche "jour du soleil, du seigneur, de l’unique" est au centre contrairement a se que Wikipédia met.


      • #164496
        le 07/06/2012 par Mich
        De la stratégie de l’évitement

        Si je ne me trompe pas flan fait peut-être référence à l’ésotérisme de Rudolf Steiner. En fait c’est dit il me semble dans Zeitgeist, à chaque nouvelle ère il y a eu l’arrivé d’un messie qui a porté le symbole en fonction de la position du point vernal de la Terre, càd quand ce point pointait vers une constellation pendant une période donnée cette période porte le nom de ladite constellation. C’est ainsi que l’époque de Moïse le point vernal pointait vers la constellation du Bélier, donc on parlait d’ère du Bélier. L’arrivée de Jésus sur Terre a marqué la fin de l’ère du Taureau et a fait débuter l’ère du Poisson, dans laquelle nous sommes toujours. D’après Steiner, la fin de l’ère du Poisson a été calculé à 2493, ce qui veut dire que la fin du monde n’est pas pour tout de suite.
        Si je parle de ça, c’est pour dire que toute étude métaphysique ou spirituelle ayant un lien avec les astres relèvent de l’ésotérisme, et l’enseignement ésotérique ou les sciences occultes ont souvent été considéré par l’Eglise comme satanique. Donc, si je crois deviner flan, l’ordre des jours de la semaine aurait pour origine l’enseignement ésotérique, ce qui entre en contradiction avec l’idée d’une création par l’Eglise. Si tu regardes ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Semaine l’heptagramme dessinant les 7 jours de la semaine ressemble beaucoup au symbole de Satan et/ou de Baphomet (l’étoile pentagramme renversée).


      • #165293
        le 08/06/2012 par flan
        De la stratégie de l’évitement

        je ne me suis peu renseigné sur ziegest ou roland steiner,
        je suis un simple observateur, je ne souhaite pas rentrée dans les détails, car ils ont tendance à perdre du sens via le pouvoir et tout les intérêts que les les êtres humains souhaitent s’accaparer.
        bref, je me pose simplement cette question, pourquoi l’ordre de ses jours ? quel sens ils ont ?
        Scientifiquement on prétends qu’il correspondent au découpage d’un système visible à l’oeil nu, à savoir que 24h correspond pour la terre à un tour sur elle même pour définir un jour.
        il y a aussi des explications religieuse où " ésotérique".
        7 jours de la creations, le dimanche pour le repos, où l’unique.
        A savoir qu’en orient la semaine se compte en numéraire.
        et dimanche et le 1er jour, soit le 1.
        ensuite je vous laisse trouver de votre coté.
        Pour ma part je sais qu’il y a une force impalpable qui régit notre système.
        voilà, bonne continuations dans vos recherches.