Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Débat Bronner-Di Vizio : faut-il dissoudre l’Ordre des médecins ?

« Faut-il dissoudre l’Ordre des médecins ? » : un débat entre Claude Bronner (médecin généraliste et vice-président du syndicat Union généraliste) et Fabrice Di Vizio (avocat spécialiste en droit de la santé, avocat de Didier Raoult).

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • "la question, elle est vite répondue à l’interrogation qui m’interpelle’"

     

    Répondre à ce message

  • Limite du dialogue possible est atteinte avec un vieux médecin bien plus rigide qu’il ne croit et tente de faire croire. Limite de sa capacité à remettre en question une institution et ses pratiques à un niveau national.

     

    Répondre à ce message

  • Il serait temps en effet ! Cette chose ne devrait même pas exister.
    Pour compléter :
    https://m.youtube.com/watch?v=HKFFs...

     

    Répondre à ce message

  • En résumé ... L’ordre est aux ordres !
    Même conclusion pour la Belgique.

     

    Répondre à ce message

  • Pour mieux régner (non, pas le prince), l’état pourri a besoin de division. Pour se défendre, le peuple a besoin de Di Vizio.......

     

    Répondre à ce message

  • Désordre des médecins. Voila à quoi sert cette institution.

     

    Répondre à ce message

  • Aucune réaction de l’Ordre , quand l’état décrete l’euthanasie au Clonazépan dans les Ehpad

     

    Répondre à ce message

  • Je suis d’accord avec le fait que l’ordre des médecins a joué un rôle délétère dans cette crise. Le rapport de la cour des comptes montre d’ailleurs le pantouflage voir les petites magouilles d’une corporation en putréfaction lié à une représentation ayant plus à voir avec le troisième âge ou l’entre sois règne.
    Cependant je me souvient du discours d’Attali qui faisait le vœux pieux de faire exploser les institutions de l’intérieur comme condition de leur dissolution dans celles des institutions Européennes.
    Plus d’ordre des médecins (échelle relativement contrôlable), plus de possibilités d’indépendance médicale face à l’ingérence des laboratoires qui pourra via des institutions encore plus opaque de faire plier les médecins trop curieux des solutions alternatives et plus indépendantes de la machinerie de Big Pharma.
    Soit on considère l’existence d’un conseil privé financé par les médecins eux mêmes (il faut le rappeler) comme n’étant plus justifié et alors on participe à la centralisation européenne aux mains des lobbys soit on le rénove en le nettoyant des éléments problématiques et on conserve une possibilité d’indépendance vis à vis du déferlement totalitaire sanitaire impulsé par l’exécutif qui lui n’a plus aucune souveraineté depuis bien longtemps.
    D’ailleurs Véronique Hamayon Tardé conseillère maître à la Cour des comptes (30 ans de services) à l’origine du rapport, a été nommé directrice du cabinet du Président de l’Assemblée nationale François de Rugy.
    L’ordre des médecins a sans aucun doute subit des pressions de l’état, servant ainsi de mandataire pour contrôler les médecins récalcitrants pendant la crise. L’ordre se rebifferait il comme le conseil scientifique dans sa lettre publié dans The Lancet : https://www.thelancet.com/journals/...)00036-0/fulltext
    Une manière de se protéger d’éventuel poursuite, sentant le vent tourné ?
    Un conseil gênant parce que pouvant s’avérer plus solidaire avec les médecins en colère sous l’impulsion de Coordination santé libre et moins avec le gouvernement ?
    L’affaire pourrait être bien plus compliqué qu’un simple dysfonctionnent déjà ancien et qui n’a pas dérangé grand monde dans le monde politique qui n’enquête que sur ce qui l’arrange en fonction de la stratégie du moment.

     

    Répondre à ce message

  • Il faut dissoudre TOUT les ordre médicinaux et paramédicaux (infirmier kiné etc...).

    Des l’emergence de l’ordre infirmier, les directives commençaient a tomber d’on ne sait ou avec les menaces "si vous ne souscrivez pas a l’ordre interdiction d’exercer" et je n’etait qu’etudiant. leur représentant vous repondent comme fonctionnaire ne savant plus ce qu’est un patient...

    Bref tout les ordres sont à dissoudre,

     

    Répondre à ce message

  • #2684600

    Crise sanitaire, 2 victimes : les français et l’ordre des médecins. Remarquable, total respect.
    Il faut toujours respecter non pas l’adversaire mais l’ennemi.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents