Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Débat de l’entre-deux-tours : l’équipe de Marine est-elle tombée dans le piège tendu par Macron ?

Forte d’un début de campagne de l’entre-deux tours plutôt réussi (avec notamment sa visite surprise devant l’usine Whirlpool d’Amiens), Marine Le Pen pouvait espérer remporter le débat télévisé face à Emmanuel Macron et ainsi essayer de convaincre les indécis et faire mentir les sondages qui la donnaient perdante au second tour.

 

Pour gagner un tel pari, sa prestation aurait dû viser à rallier le soutien du plus vaste public possible, poursuivant ses efforts de dédiabolisation et montrant la compétence nécessaire pour devenir chef d’État.

Elle a cependant préféré utiliser tout son temps de parole pour cogner sans relâche sur son adversaire.

Le verdict sur le débat fut implacable. Sondages, analystes politiques et même certains membres de l’univers lepéniste allaient tous dans le même sens : Marine Le Pen avait raté l’occasion, montrant au passage une étonnante impréparation.

 

Erreur d’aiguillage

Le caractère du personnage a sans doute joué un rôle dans cette erreur d’aiguillage. Marine Le Pen ne pouvait faire que ce qu’elle aime : vilipender, narguer, avancer des propositions simplistes, voire incohérentes. Chasser le naturel, il revient au galop.

On est tout de même en droit de se poser une question : et si elle avait été induite sciemment par l’équipe de son rival à prendre cette fausse route politiquement mortifère ? Voici le pourquoi de cette question.

La veille du débat, la chaîne de télévision BFM diffuse un scoop : « Macron menace : s’il sert de punching-ball à Marine Le Pen, il quittera le plateau au bout d’une demi-heure. »

Lire la suite de l’article sur contrepoints.org

La ligne gagnante est celle de la réconciliation,
voir chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On brode encore..... ?

    Les rapports de force étaient faussés et déséquilibré depuis
    bien longtemps , quoi qu’elle fasse , elle ne peut empêcher le
    bruit de la machine médiatique tout au service de Macron ,
    les Français de toute façon allaient suivent le bruit glorifiant
    des médias à longueur de journée et à l’inverse entendre la diabolisation
    permanente contre MLP . Ce sont les puissants qui ont gagner
    face à des moutons rendus incultes .

    Quoi qu’elle fasse rien n’était possible , il y avait trop de déséquilibre
    médiatique , les adversaires ont fait le maximum pour ça et ils sont
    arrivés à leurs fins . ça reste une victoire malhonnête pour Macron !

     

  • 100 % d’accord. Je me suis dit la même chose.
    Ça me rappelle la stratégie américaine en Irak ou Napoléon à Austerlitz... Feindre un point faible pour savoir ou portera l’attaque de l’adversaire, l’y attendre et le contrer. Comme quoi les gens cultivés ne sont pas forcément ou l’on croit !


  • Oui pour Le Pen il fallait frapper fort et il y a un peu de çà peut-être... il y a aussi cette analyse du psychologue italien parue ici-même sur E&R le jour-même, avant le débat du soir...

    Ce qui justifierait le comportement de Le Pen en attaquant le petit Macron par le psychologique... mais çà n’a pas marché et çà n’explique pas sa désinvolture ou peut-être son incapacité finalement à retourner le trublion en sa faveur.
    Enfin c’est foutu quoi !


  • Très sincèrement, j’ai fait également ce raisonnement. La position de Marine Lepen était un véritable piège. Car même si je maintiens qu’elle était légitime à l’heure actuelle pour présider le pays. Macron ne le voyait pas de cette façon. Il y a bien eu manipulation, trafic d’influence, bref, cette élection a belle et bien été truqué jusqu’aux 500 voies du mystérieux Asselineau. Il savait bien à l’avance qu’il allait gagner et il s’apprête à prendre le pouvoir. Au risque de décevoir, les législatives ne suffiront pas pour contrer Macron. Il faudra le stopper autrement. Paradoxalement, la dissolution du FN est sûrement un mal pour un bien. Si Marine reste, elle sera une cible privilégiée. Marion a bien raison de prendre du recul. Mélenchon prépare également son coup à Marseille tout comme Estrosi à Nice. Les Lepen ont eu beaucoup de mérite et ils doivent se retirer, ne serait-ce que par sécurité. Macron est imprévisible et sa vendetta commence avec Valls. Que tous les patriotes et même les abstentionnistes se tiennent prêt car le monde va changer bien plus vite que vous le ne croyez ! Peut être qu’après cette dure période, Alain Soral, le Grand Alain Soral, aura droit à son moment de gloire ! Cela ne fait que commencer mes amis !


  • Il reste que Marine arrive à ce débat avec un lourd handicap insurmontable ; aucun sondage à trois jours du scrutin ne lui donne plus de 40 % ; pire que ça , alors que les sondages lui décernent " des points " d ’estime pour sa campagne en effet efficace depuis dix jours ( alors que Macron lui en perd , ces gain d ’ opinions favorables ne se traduit nullement dans les intentions de vote réelles qui plafonnaient toujours et désespéremment pour Marine . .40 % à trois jours du scrutin c est cuit !!! de toute façon , eût elle pris l ’ ascendant sur macron ;du coup elle a joué son coup à l ’ arrache , tentant le tout pour le tout et a perdu ce qui était perdu d ’avance . La victoire de Macron c ’est d ’abord le torpillage de Fillon et puis la concurrence sur le même créneau Melenchon qui a siphonné de quelques points les voix Marine , a entravé sa dynamique pour finalement diviser un électorat populaire de refus , celui qui a peu d ’ argent de côté à défendre ( ceux qui en un matelat votant plutôt Fillon ou Macron )

     

    • sauf que 45-55 ca fait 10 points d’ecart, et ca la mettait en dynamique tres positive pour les legislatives
      a 33-66 ca fait 33 points d’ecart, et la berezina pour les legislatives et la suite pour le camp des patriotes est catastrophique par ne passera pas par Marine, ni une lepen, ni par le front national.

      Bref, on repart de zero
      Alors qu’Alain Soral avais miser sur l’entrisme pour faire evoluer le FN, maintenant tout est a reconstruire a partir de moins que rien, parce que maintenant on repart d’une image d’incapables !
      Moi, perso j’en ai encore mal au bide de ce débat dans lequel Marine a, en 2h, detruit son propre travail de 5 ans



    • la concurrence sur le même créneau Melenchon qui a siphonné de quelques points les voix Marine




      Il faut arrêter, avec cette légende de la coïncidence sociologue des électorats respectifs de Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon : elle est vraiment marginale, car ce sont surtout des bobos gauchisants (exemple : Laurent Ruquier, excusez du peu !!) et des fonctionnaires tout aussi gauchisants qui ont voté pour lui.
      Il n’y a qu’à regarder les reports de voix : seulement 10 % (et 10 % de 20 %, cela ne fait guère que 2 % !).
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste...


  • Quand j’ai lu après le débat que Macron avait menacé publiquement de quitter le plateau si Marine intentait à ses ovaires, j’ai compris cette stratégie machiavélique. Objectif : pousser Marine à vociférer, à la présenter comme une folle à lier qui ne dispose d’aucun programme et ainsi conforter cette image extrémiste du parti. Putain c’est bien joué ! Elle est tombé dans le piège. Elle s’est fait ramasser comme une prostituée qui réalise tous vos fantasmes. Par son attitude agressive et ses rires hystériques, Marine a offert la France à cet imposteur. Elle est tombé dans le piège de ce démon qui, lui, se la jouait esprit posé, équilibré et instruit autrement dit un responsable politique ayant la stature d’un chef d’Etat.



  • Marine est-elle tombée dans le piège tendu par Macron ?



    Peu importe. Quand bien même, elle aurait dû adapter sa stratégie bien avant la première heure. Le problème reste un manque d’épaisseur culturelle et historique associé à un républicanisme béat.
    Je le dis, la solution viendra de quelqu’un sachant remettre en cause le système républicain en rappelant que la République n’est qu’un système politique et que la France c’est bien autre chose. Dès lors, si on ne saurait se passer de la France, il est parfaitement envisageable de se passer de la République.


  • Vous n’avez toujours pas compris que le FN fait partie intégrante du système. Ce parti n’a jamais eu pour objectif d’atteindre le pouvoir, ils n’existent que parce qu’ils jouent à merveille le rôle qu’on leur a confié dans cette grotesque pièce de théâtre, celui de l’épouvantail. Ce parti est d’ailleurs une création socialiste Mitterrand / Attali milieu des années 80.
    Dans les films il y a les gentils et les méchants, mais à la fin c’est toujours les gentils qui gagnent.


  • Et si tout simplement, elle n’avait jamais eu l’intention de gagner cette Présidentielle comme jadis son Père ...

     

    • Marine, habitué à répondre à des journalistes, n’a pas compris que ce débat était d’une autre nature : il s’agissait de rester toujours digne et impassible, en bref d’avoir une attitude déjà présidentielle, ce qu’elle n’a jamais eu . Macron l’a compris et l’a écrasé .


    • "Et si tout simplement, elle n’avait jamais eu l’intention de gagner cette Présidentielle comme jadis son Père" Ha bon car son père n’a jamais eu l’intention de gagner les présidentielles.
      Encore une incohérence stupide de raisonnement sociologique.
      Alors je vous demande un instant de réfléchir et de vous mettre à la place de ces représentants.
      Croyez-vous sincèrement que se faire salir son image privé ainsi que se prendre autant de coups dans la figure durant des années n’était au final qu’une farce et qu’ils ne voulaient pas aller jusqu’au bout ?
      Non mais sérieusement faite preuve un peu plus réflexion un instant. Cela signifierait qu’en réalité la personne se reporte plus sur un plan de carrière donc ? lol
      Mais très sincèrement si l’on veut un véritable plan de carrière sans croire à la propre idéologie que l’on porte vous savez ce que n’importe quel personne ferait ?
      Elle va boire où la majorité du troupeau va s’abreuver, c’est à dire le système et aller dans le sens du système (comme Chauprade).

      Soyez un peu cohérent svp et arrêtez de répéter des âneries farfelues.


    • L’hypothèse de JMS me semble de loin la plus crédible ... On ne peut pas monter aussi haut et se laisser balader de la sorte ... Cela frise la faute professionnelle ...


  • Cela s’apparente plus à de la tactique - de bonne guerre - qu’à un piège.

     

    • Oui je pense, car il n’y a pas eu de piège étant donné déjà que Macron n’avait pas grand chose à faire pour convaincre des personnes qui étaient indécis (soit disant ou pas), car pour être indécis sur ces élections c’est que les personnes avaient encore une peur digne d’un traumatisme d’une guerre qu’ils n’ont pas connu mais plus proche de l’hypocondriaque.
      Marine Lepen a foiré son débat je pense plus sérieusement par trop d’assurance. Elle a prêché par confiance face à macron où elle s’est dit qu’elle allait le bouffer.
      Son mime de la peur des français en campagne l’a décrédibilisé plus qu’autre chose, même si elle avait raison sur le fond, ce qui prédomine dans ce genre d’affrontement c’est la forme et moins le fond.

      Les gens qui font preuve de réflexion avec un minimum de culture et de curiosités sont autonomes pour se forger un avis et n’ont pas besoin d’un débat, ceux qui ne sont pas autonomes et manquent hélas de réflexion et culture, eux seront plus sensible à la forme car le fond, si il est trop technique, ne chercheront jamais à comprendre.


  • Même si Macron avait quitté le plateau en plein débat... voire si il avait refusé le débat avec MLP, il aurait quand même remporter l’élection. Cette histoire de piège supposé n’apporte donc pas grand chose...

     

    • Et il faudrait savoir si tous les "grands" candidats à l’élection ont eu droit aussi à un reportage dédié durant 200 jours. Sinon pourquoi Macron exclusivement ? Certes Marine aurait pu mieux faire, mais depuis le premier tour voire bien avant, Attali & co savaient déjà que la victoire le 7 mai se fêterait au Louvre. La pyramide, pour bien narguer les "éveillés". Ils ont tous les leviers.

      Une patriote qui reprend le contrôle du pays, sortie de l’UE, de l’OTAN, frontières, patriotisme économique, proportionnelle parlementaire, référendum d’initiative populaire, etc. Rendre le pouvoir au peuple, vous n’y pensez pas. Sans parler des affaires d’argent ou de moeurs de l’UMPS sur des décennies à creuser. Et tout d’un coup les merdias ont cessé l’acharnement, l’élection est passée, ça dépend les ordres.


  • Je pense qu’elle a juste rassuré ceux qui on eu le courage de voter pour elle. Il voulait quelqu’un de fort qui sache se battre et mettre a mal son adversaire. Sans se débat elle aurait fait surement moins. Elle a exprimé la colère du peuple. Ni plus ni moins. De toute façon passer sans député cela n’aurais servi a rien.


  • On pourra dire ce que l’on voudra ,mais ses élections ont été racketté ,ni plus ni moins .Un véritable hold up .ils ont confisqué le démocratie aux Français. Et maintenant nous entrons en dictature ,celle du fric et de la dérégulation . Pourtant MLP l’avait expliquée ,peut être mal ,mais elle l’avait expliquée .Maintenant elle n’aura plus besoin de le faire .


  • je coupe de plus en plus la television : que c’etait de la propagande je m’en etais apercu depuis bien longtemps mais j’ai l’impression que maintenant ca devient vraiment subtil et efficace. dans le doute,n’etant pas sur de ne pas tomber doucement mais surement dans le panneau, je coupe. la j’ai coupe un debat sur lci ou les journalistes me rendaient macron sympa en expliquant pourquoi il etait en desaccord avec valls : macron aurait travaille des heures de concertation avec la gauche et la droite pour mettre tout le monde d’accord. mais tout le monde l’aurait trahi pour des raisons d’ambitions et paf il aurait decide d’etre candidat tout seul pour sauver la france. leurs narratives sont de plus en plus perfectionnees... faut vraiment se mefier.


  • Elle n’a de toute façon pas eu la lucidité nécessaire pour choisir la meilleure tactique et garder l’objectif en vue : présenter une image de présidentiable. Si elle n’a pas eu cette lucidité, il n’y a rien à regretter. On ne regrette pas un chef putatif qui perd.

    D’abord les législatives. Ensuite il faudra que ce parti réfléchisse sérieusement à choisir quelqu’un d’efficace pour porter ses idées. Je n’aime pas Ryssen à cause de ses idées obsessionnelles, mais je dois reconnaître qu’il n’a pas tort sur un point, il est temps de passer la main sur un bon résultat.


  • Je me suis dit la même chose. Mais de toute façon, après les 2 premiers échanges, ça se voyait que ce n’était pas le cas, et dans ce cas elle aurait du défendre son programme plutôt que d’attaquer Macron. Enfin si elle le connaissait...


  • Le titre : « l’équipe de Marine est-elle tombée dans le piège tendu par Macron ? »
    Je pense que c’est plutôt Marine SEULE qui est tombée dans le piège de l’EQUIPE de stratèges en communication DE Macron (relayée par bfm, etc.)
    Parce que si du côté de Marine ils sont plusieurs à avoir été aussi stupides, c’est à désespérer de tout et de tout le monde.


  • C’est même pas la question. Si elle n’est pas foutue de se rendre compte qu’elle dévisse complètement en menant le débat comme une poissonnière avec moult invectives et rictus insupportables, c’est tout simplement qu’elle n’est pas au niveau.
    Même s’il n’a rien à dire et qu’il porte l’oligarchie sur ses frêles épaules, il n’a eu qu’à se baisser pour ramasser la mise. Et si ça se trouve on a échappé au pire, parce que franchement comme sotte, elle se pose là, la Marine. Elle a été nullissime. J’en avais honte pour elle...
    Que quelqu’un d’autre prenne le relais, parce que les Le Pen et le FN, j’en peux plus. Ca fait 25 ans que je vote pour eux, mais la cote d’insuffisance est dépassée...

     

  • Au vue de certains commentaires qui émettez des théories stupides sans aucunes cohérences sociologiques il faudrait simplement être plus terre à terre dans l’analyse.
    Au lieu de chercher x prétextes à sa défaite.
    Cela démontre surtout la victoire "de la propagande et du travail de lobotomisation que les médias font depuis des années déjà".
    Même dans l’entourage de certains si il est diversifié (pour ceux dont c’est le cas), vous aurez constaté que la réflexion chez ceux qui comptaient voter Macron ou même ceux qui ont voté Mélenchon (pour une partie) et qui était anti FN, n’avait qu’un argument à la bouche qui revenait souvent, c’était : "le fascisme, le parti de la haine" etc...
    Les stéréotypes, l’étiquette que les médias dominant lui ont collé il y a déjà plus de 30 ans.

    Pour avoir un éveil psychologique à cela de façon personnel (sans engrenage d’une personne qui va suivre simplement un troupeau) il faut rassembler 3 qualités cruciales minimum.
    - être une personne qui se posent beaucoup de question et fait preuve de réflexion dans sa vie de tous les jours
    - être curieux
    - et savoir utiliser internet

    La majorité des gens qui ne sont pas allé jusqu’au bout du raisonnement, ou se sont arrêtés au faux fascismes du FN, n’utilisent internet que pour des actions ludiques et qui tient du hobbies plutôt que de la culture (jeux facebook et internet, chercher des actus peoples réalité, site de consomation e-commerce et avoir comme page d’accueil un de nos médias dominant).
    Absurdité quand tu nous tiens.
    Dans tout groupe de pensées quel qu’il soit, passé un certain volume de personnes, vous aurez toujours un petit groupe d’individus qui représentent les suiveurs et qui ne cherchent pas vraiment pas eux même à côté de cela.
    Même chez E&R (il suffit de voir certain commentaire qui démontre qu’il y a des personnes très mal informé ou bien certain qui sont chez dieudo mais pensent encore que Soral c’est le diable).
    Mais il est évident hélas que cette masse de personnes (dit mouton dans le jargon populaire) est proéminente et majoritaire hélas chez Macron.
    Certain disait MLP vs macron c’est la peste ou le choléra, non, ce n’est pas un rapport comme sarkozy vs hollande où là c’était le cas, marine lepen vs macron c’était plus la grippe ou le sida.
    La majorité à choisi l’euthanasie sans s’en apercevoir mais avec conviction, et cela démontre toute la nocivité de la lobotomie des individus sur le long terme.

    A bon entendeur.

     

  • imaginer l’avenir, aujourd’hui 6 novembre 2017, apres une refonte du front national et de sa renomination qui fait suite à la demission collectives de ses leaders , les différents partis souverainiste aussi bien republicain que royaliste( debout la France , upr etc, ex fn) ont accepter de signer un accord de principe pour la mise en place du dit u.d.s( union des souverainistes) qui aura comme devoir de contrer , les partis mondialiste , le but étant de redonner du sens au mot démocratie, certe cela aura pour effet de couper la France en deux mais cela lui offrira l’espoir d’étre et de demeurer une grande nation.


  • Ce débat n’avait aucune importance, c’est pour cela que ce n’en était pas un. Macron avait déjà gagné après le premier tour (et il avait déjà fêté sa victoire !). Car le "système" savait depuis longtemps que la dédiabolisation ne marcherait jamais, qu’on ne peut pas effacer des années de propagandes par quelques soumissions. Les sondages et études de la population étaient clairs. Macron n’avait qu’à sourire et être gentil, la pugnacité de Marine se retournait contre elle. Le FN a joué son rôle de marionnette-épouvantail, battre la droite et surtout Fillon qui n’avait pas été présélectionné, avec l’aide de quelques affaires et un (pseudo-)attentat juste au bon moment. La dissidence / résistance s’est fait complètement abuser. Au soir du premier tour, espérant un coup à la Trump, commentant les pronostics, la dissidence a loupé l’essentiel.


  • Il a raison et ce n’est pas une hypothèse.
    C’est un truc classique de deal-maker. Renverser par la psychologie une opération mal partie. Et macron y est parvenu. Ce qui est frappant :
    - que MLP ait été si tactique. Quelle n’ait pas pensé que psychologie ou pas, le point de référence devait être le fond des propositions macron
    - qu’elle n’ait pas illico changé de cheval, devant le technicisme du macron. Là c’est de la bêtise et de la raideur.
    - qu’elle ait été piégée : depuis le départ de la campagne l’évidence était le flou de la campagne macron. Lors du dernier débat il est évident qu’il arriverait avec une réponse sur ce plan, la critique unanime de ce flou. Au moins qu’il tenterait. Et il a montré tout de suite la couleur !


  • Nous avons voulu croire que MLP pouvait l’emporter.

    Aucun candidat ne se présente pour faire le bien du peuple.
    Aucun n’a de baguette magique pour mettre à genoux l’oligarchie.
    Aucun ne peut battre le système.

    Même avec le meilleur débat du monde, même avec 100 % des voix.

    MLP comme les autres, fait fructifier, en millions, son fond de commerce.
    D’autres vivent de leurs "papiers genre si ma tante en avait".

    Nous allons en parler des mois, avec colère, amertume, nous avons perdu de peu, pour un débat.

    Nous voulons croire que la prochaine fois sera la bonne.

    Et nous attendrons. Encore.


  • possible, de toute évidence elle a été très nulle pendant ce débat et personne ne le nie, je pense que sa nièce quitte le FN pour cette raison, elle a, juste après le débat,critiqué la prestation de marine lepen. c’était pathétique et ça me faisait presque de la peine. dommage pour elle car elle est passé de 40 à 35% et ça aurait pu être l’inverse 40 à 45 %, on en vient à regretter les anciens débats de chirac mitterand. Tout le monde a constaté les limites du FN et sa nièce aurait certainement mieux défendu le programme :
    en effet il valait mieux aller sur le terrain de la souveraineté de l’état plutôt que sur le terrain économique, elle s’est totalement fait manipulée par macron.


  • Une professionnelle de la politique quoi, on adapte le programme et les discours selon les sondages, la stratégie selon les rumeurs, bref tout en fonction des autres et de l’environnement au lieu de porter des idées et d’essayer de convaincre avec honnêteté et droiture. Et on prend tout ça pour un simple jeu, alors que les enjeux sont gigantesques. Qu’elle disparaisse, et sa SARL avec. Ils ont assez sali toute idée patriote française.


  • Il faut virer son équipe de com’.. une telle erreur de positionnement et d’image a ce niveau la c’est impardonnable..

     

  • J’avais vu passer l’info de la menace de macron de quitter le plateau avant le débat . Je pense que oui elle est tombé dans ce piège, elle a cru pouvoir lui faire peter un plomb au puceau Macron et a, faut etre honnete, lamentablement perdue . Le but du jeu d’un débat d’entre 2 tour n’est pas de parler à sa base mais de rassembler . Je ne sais pas si c’est elle ou un proche qui lui a conseillé cette stratégie de clash mais c’était pas la bonne . Elle est bonne face à des journalistes sortis de sciences po bien pensant mais peut-etre n’a t’elle pas le niveau dans un débat à 2 pendant 2 heures sur des sujet techniques (cf euro) . Elle aurait pu le défoncer sur la vente de la branche énergie d’ alsthom (qui est pour moi de la haute trahison) mais n’en a meme pas parlé. Phillipot aurait été largement meilleur, ca c’est sur . Je partage sur ce point ce qui a été dit sur erfm le soir du 2ème tour .

    PS : Aude Lancelin a parlé de "putsch du Cac40 " et Bricmont de "blitzkrieg médiatique" je propose a tous ceux qui liront ce commentaire de fusionner les 2 "L’élection de Macron est un putsch du Cac40 par blietzkrieg médiatique" . J’ai testé sur des connaissances qui ont voté macron meme au 1er tour (et oui....) je peux vous dire que passé le choc, ca fait son petit effet et que ca les fait réflechir

    Cordialement


  • Même si elle avait gagné le débat et avait torché Macron, elle n’aurait JAMAIS remporté la présidentielle. Je les vois déjà pointer du doigt la faute stratégique d’un tel, la faute doctrinale d’un autre, alors que la réalité est toute autre : les pieux citoyens français ne veulent pas d’une politique autoritaire qui a l’outrecuidance de dire NON SERVIAM.
    C’est aussi simple que ça. Ils ont peur de s’opposer à l’immigration, à l’islamisation, à l’UE, à la banque, à tout ce qui est nécessaire pour retrouver la France. Ils préfèrent mourir sans péché mortel fasciste qu’être responsable du retour de la bête immonde et des heures les plus sombres de notre histoire. Cet acte immoral qui crierait vengeance devant la déesse Marianne et le dieu Mammon serait impardonnable, par conséquent il mériterait la damnation éternelle et l’exclusion définitive du paradis républicain. Ainsi soit Macron.
    Tant que les patriotes n’auront pas compris que l’évangélisation est nécessaire pour reconquérir le pouvoir (diaboliser ce qui est vraiment diabolique et sacraliser ce qui est vraiment sacré), ils continueront à perdre et à se lamenter comme des pleutres.
    Christ-Roi ou la Mort.

     

  • M.L.P. a commis les trois erreurs à ne pas commettre qu’on enseigne pourtant dans tous les centre de formation des avocats :

    - 1 Ne jamais accuser personnellement son adversaire/contradicteur dans le débat : l’attaque ad hominem est totalement exclue. A titre personnel,votre adversaire est transparent, il n’existe pas.

    - 2 ne jamais dire que les idées adverses sont idiotes, incompréhensibles,
    immorales ou injustes (c ’es le boulot de ceux qui jugent le débat). Dites juste en quoi votre idée est juste, logique, morale et comme Bayard sans peur et sans reproche

    - 3 Ne soyez jamais excessif, vous seriez injuste et par reflexe ceux qui vous jugent prendraient fait et cause pour votre adversaire. Soyez au contraire en tout d’une indulgente lucidité sur les thèses et idées adverses.

    Pourquoi elle a commis les "trois erreurs" avec autant de véhémence et d’application ?

    Lacan dirait c’est un suicide inconscient.


  • Certes Marine était mal entourée, mais c’est son choix. Elle surveille depuis toujours avec vigilance toute tête qui dépasse la sienne pour la ramener dans le rang (d’oignons à soupe) ou l’éjecter. Ne restent que les gens moyens.
    Tenter de plaire à tous, voilà leur tactique. C’est impossible.
    Il fallait donc attaquer, là-dessus elle n’a pas eu tort.
    Lors de ce débat, on pouvait être rassurant, habile et consensuel comme Dupont-Aignan.
    Ou direct, simple, technique et précis comme Asselineau.
    Ou rompu à la dialectique et la logique des gens d’en face, comme Philippot, qui ne se laisse pas égarer et revient à ses moutons.
    Ou droite, belle, douée, raisonnable et très légèrement ironique comme Marion.
    Mais voilà, on est Marine.
    Dans son style qui peut être perçu positivement comme à l’emporte-pièce, populo (bien qu’elle ait mené une existence de petite-bourgeoise économique), elle pouvait raisonnablement s’en tenir à trois ou quatre grands thèmes significatifs, ne pas en dévier ni démordre, ramener le sujet à ces thèmes quand le journaliste ou l’opposant tentent une diversion, zapper la technicité.
    Le sujet était grave, il ne fallait pas rire, et effectivement, ne pas sombrer dans le perso. On se fiche pas mal du macron. De plus l’expression "bébé hollande" le rendait sympathique aux yeux d’une populace infantilisée-maternée, stupidement captivée par l’innocence ou le vide des grands yeux du baby et l’idée subconsciente qu’elle lui ressemble et voudrait lui ressembler encore plus : à la fois victime de prédation et gavée de bouillie pour sa peine et son vide.
    Or c’est un paravent d’escrocs, ce candidat, un enrichi sur l’infamie. Pas le bébé de sa prof ou du pays-bas. Il retrouve peut-être son cercueil à l’aube après le bal, allez savoir.
    Et il fallait piocher à fond ces quelque trois ou quatre sujets. Le sérieux, c’est l’atout des personnes qui n’ont pas été extrêmement douées et doivent beaucoup travailler.
    Mais je suis d’accord avec d’autres commentaires sur le fait que, quelle qu’eût été la tactique adoptée, ni Marine n’a le génie de convaincre, ni le peuple envie de secouer sa laisse. Attaché ? dit le peuple. Et je ne cours pas où je veux ? Qu’importe, l’important c’est que ceux qui sont libres soient attachés comme je le suis.
    Alors je vote pour l’esclavage global.
    Voilà le souci et à bas le suffrage universel, certes défendable quand le peuple est homogène, intelligent et pas très nombreux. Nous en sommes loin.
    En fait il nous faut un génie.


  • Je suis tout a fait d’ accord avec l’auteur . Elle est tombé dans le piège d’un "débat catch" vulgaire sans le sérieux et la solennité qui s’imposait .
    Elle pensait sans doute pouvoir éjecter son adversaire du ring rapidement et sans finesse suite a cette "fake news" du petit garçon apeuré.

    Les gens, y compris ceux qui ne votent pas Lepen avaient préparé les cacahuètes et la bière dans l’ idée d’assister a une punition en live de Macron .
    Ils n’ apprécient pas plus Marine Lepen que le banquier mais n’avaient encore jamais eu le plaisir de voir ce candidat surprotégé par les médias se faire corriger sans protection, contrairement a elle qui subit quotidiennement.
    Marine aurait pu endosser un rôle très valorisant de "vengeur" .
    mais le téléspectateur n’en a pas eu pour son argent .
    Marine est apparue moins compétente , mais surtout moins sympathique qu’a l ’habitude, en tous cas largement moins que son adversaire. La situation s’est retournée en 10mn , le banquier est parvenue a lui reprendre le costume du " super héro " et la remettre dans le rôle du " super méchant "
    N’oublions pas non plus, que personne ne croyait vraiment a la victoire de MLP , trop de forces se sont comme toujours liguées contre elle ( Sans compter les 10 films ou et docu sur hitler chaque semaine a la TV !!)
    il s’agissait de capitaliser des sondages pour une fois flatteurs pour MLP jusqu’ a 41 % avant le débat, et non pas de les faire mentir au point de finir a 33% !
    Cela n’enlève évidement rien au fait que les Français sont des veaux .


  • La technique de Macron (de ses conseillers) m’a immédiatement sauté aux yeux au cours du débat : c’est celle qui est décrite dans le film documentaire "When We Were Kings" où Mohammed Ali triomphe de son dangereux adversaire en le trompant, notamment par des messages donnant une fausse image de son propre état psychologique. On attendait un peureux, il est apparu solide, et MLP n’a cherché qu’à jouer le Knock-out rapide.


  • On voit bien que le mal est intelligent, et au final, c’est cette intelligence délétère et à nous hostile qui va nous donner l’intelligence, la volonté et le courage de la lutte qui nous
    permettra de changer la donne en France, mais la donnera aussi au monde afin de changer définitivement la société humaine.
    Comme c’est annoncé depuis plus de 2000 ans hein. Le seul mot d’ordre c’est : "patience"...
    C’est d’ailleurs le rôle de Satan, qui est le premier ouvrier de Dieu, que de faire chier le monde afin de faire naitre en lui la colère, et de Lucifer, qui a la charge de transformer cette colère, de la sortir de la vibration animale de la violence aveugle en intelligence de lutte organisée et de libération.
    C’est le projet... euh, Sic transit gloria mundi...


  • Il est très facile et habituel de passer sa frustration sur le dos de quelqu’un, en l’occurrence Marine Le Pen. Qui aurait mieux fait ? Qui était en position ? Personne.
    La vérité est que la France n’est pas prête et qu’un vrai mouvement populaire sans haine face à l’oligarchie dominante a besoin d’apparaître. Nous verrons bien dans les années qui viennent.


  • Le staff politique de Marine a été égal à lui même...déplorable !!!...d’où l’échec d’une telle stratégie !!!


  • Marine a gâché le travail de son équipe et de ses partisans, lors du débat face à Macron. Elle n’avait pas le droit de se comporter de la sorte. C’est une faute professionnelle, elle doit partir et le FN renaître après les Législatives sous un autre nom, des cadres "pointus" et un programme économique précis et une vision patriote de la France.
    La France est un grand Pays avec une grande histoire. Elle mérite des dirigeants qui ont une vision ambitieuse de son destin, qui respectent son passé et ses citoyens.


Commentaires suivants