Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Dérèglement médiatique : progressisme et sionosphère en plein doute

Il se passe quelque chose en France, un changement de climat inattendu, une espèce de divine surprise, même si on n’y est pas encore : les médiateurs, médiacrates et autres propagandistes sont en plein désarroi. Ils ne savent plus où donner de la tête, commotionnés qu’ils sont par un réel qui leur est revenu en pleine face.

 

Le choc des Gilets jaunes, d’abord, signe d’un peuple français qui ne veut pas crever et qui a crevé l’abcès de sa soumission ; ensuite la chute des grands intouchables, un effet domino qui a des répercussions inattendues sur des personnalités qui incarnaient le progressisme ; enfin la puissance renversante des réseaux sociaux, qui n’aiment pas obéir aux vieilles injonctions des maîtres à penser, qui étaient surtout des maîtres à ne pas penser. La pensée est en train de s’éveiller en France, et nous nous en réjouissons. On a beau être au début de l’automne, on n’est pas encore au printemps mais on sent que et l’automne et l’hiver seront chauds.

Qu’est-ce qui nous fait dire qu’il est en train de se passer quelque chose et que ce quelque chose n’est pas le fruit de notre imagination ou de notre impatience ?

La grande lame de fond créée par les Gilets jaunes – qui selon nous ont déjà gagné mais ne le savent pas, ou on ne leur dit pas assez – emporte lentement des morceaux de la falaise oligarchique. Sur une semaine, ça ne se voit pas, mais sur des mois, on constate une accélération de l’histoire, et de l’histoire sociale, celle qui compte.

Jean-Michel Aphatie, suite à l’incroyable condamnation d’Alain Soral à deux ans de prison (dont 6 mois avec sursis) et 171 000 euros d’amende pour avoir relayé un clip, au demeurant très bien fait, sur les Gilets jaunes face à l’oligarchie – ce qu’est fondamentalement ce mouvement –, a diffusé un tweet que l’on croyait et que certains croient toujours parodique.
Nous avons laissé passé le temps et aucune infirmation n’est venue, c’est-à-dire que Jean-Michel confirme implicitement cette pensée qui figure en bonne place sur son compte certifié, à moins que le hacking ne soit réalisé à la perfection. Soyons toujours prudents, et ne basons pas notre démonstration uniquement sur cette divine surprise. La voici :

 

 

Cette comparaison est évidemment pur bon sens, et nous aurions pu l’écrire cent fois. Mais en l’occurrence, la flèche vient d’un élément du Système, un propagandiste de grosse facture, qui n’a jamais été tendre avec ceux qui dénoncent l’oligarchie française, si on peut la qualifier de française. Cela n’en prend que plus de poids.

De la même façon, un autre propagandiste, de gauche trotskiste avérée cette fois, a mis les pieds dans la mare (ou un pavé dans le plat). Il s’agit de Gérard Miller, qui n’a toujours pas infirmé ce tweet qui figure en bonne place sur son compte certifié :

 

 

Factuellement, tout est vrai : condamné pour provocation à la haine contre les musulmans, l’écrivain et journaliste Éric Zemmour est inopinément casté par la chaîne d’information du groupe Canal+, CNews. On peut dire que c’est le monde à l’envers. Toutes les portes semblent ouvertes pour les sionistes, qui placent leurs hommes dans toutes les fenêtres de tir média. On pense aux commissaires politiques qui officient dans les émissions de débats qui forgent l’opinion ou une partie de l’opinion.

Le deux poids deux mesures (2P2M) saute à la figure. Mais il faut aussi considérer les conflits de personnes, qui croisent et parfois dépassent les conflits idéologiques : les virulentes critiques d’Aphatie contre Zemmour sont plus sûrement le fait d’un propagandiste d’Europe 1 et LCI dépassé par le succès du journaliste du Figaro que d’un opposant au national-sionisme montant.
Voici ce qu’écrivait Aphatie sur son confrère à la fin décembre 2015 :

« Journaliste multicartes, animateur d’une émission de télévision (Paris Première) et participant régulier d’une seconde (I-Télé), titulaire d’une chronique radio (RTL), signataire de nombreux papiers dans Le Figaro et Le Figaro Magazine, et invité régulièrement de toutes les émissions possibles et imaginables, probablement à cause d’une promesse d’audience ou de buzz, au motif inavoué que ce qui est un peu sale ne nuit pas aux recettes publicitaires, au contraire »

Aphatie va même plus, loin, se posant en opposant à Zemmour au sein de la plus grande radio de France :

« J’ai cohabité pendant des années sur la même antenne qu’Éric Zemmour, RTL en l’occurrence. Après tout, j’aurai pu la quitter au moment de son arrivée, initiée par Christopher Baldelli (NDLR : le patron de RTL), mais je jugeais à l’époque paradoxal de me détacher de cette entreprise à laquelle j’étais attaché précisément à cause de la venue d’Éric Zemmour. J’ai mis cependant des barrières, des digues fragiles et d’une certaine manière insignifiante. J’ai par exemple refusé de débattre avec Éric Zemmour sur l’antenne de RTL, à chaque fois que la direction m’en a fait la proposition. J’ai même, à partir de son odieuse chronique sur les “bandes qui dévastent et dépouillent” refusé de le saluer quand je le croisais dans la rédaction, en regrettant que ces propos horribles n’aient jamais été commentés par la direction de la radio. »

Aphatie est un socialo-sioniste, Zemmour un national-sioniste. Nous en concluons que le tweet révolutionnaire d’Aphatie est donc plus anti-Zemmour que pro-Soral. N’empêche !

Dans la série devenue presque quotidienne Les tourments de la propagande, nous avons aussi passé un cap. L’écroulement n’est pas brutal, comme beaucoup de révolutionnaires le souhaiteraient (ils sont toujours trop pressés), il est continu. Nous avons deux exemples sous la main, frais émoulus de cette fin septembre : la chute de la maison Mondadori et la farce de l’indépendance du Monde, tenu par les mains fermes de l’oligarchie financière.

À l’issue d’un « échange d’une heure et trente minutes », lundi soir, le banquier de Lazard et le fondateur de Free ont « signé, avec le pôle d’indépendance, un document établissant irrévocablement les termes et les conditions du droit d’agrément, qui devient donc effectif à compter de ce jour », s’est félicité le pôle, qui représente salariés, journalistes et lecteurs, dans un courriel aux personnels. Les deux coactionnaires se sont également engagés à mener « la réflexion sur la création d’une fondation ».

Le droit d’agrément permettra au pôle d’indépendance, qui détient 25 % du groupe (Le Monde, Télérama, La Vie, Courrier international), de refuser l’entrée d’un nouvel actionnaire de contrôle. Charge, ensuite, au pôle de trouver, dans un délai de six mois, un repreneur alternatif. Xavier Niel et Matthieu Pigasse s’étaient engagés, le 25 octobre 2018, à accorder ce droit inédit pour un groupe de presse, au moment où le banquier de Lazard reconnaissait avoir cédé 49 % de sa société Le Nouveau Monde (LNM) au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky. (Le Monde)

Nous avions relaté la pleurniche des 460 journalistes du journal des Marchés et des Lobbies qui désiraient ardemment que leurs propriétaires fassent semblant que la rédaction est indépendante. Eh bien c’est fait : les généraux des Tuniques bleues que sont Niel & Pigasse ont signé aux Indiens de la réserve rédactionnelle un papier bidon pour faire croire à toute la tribu que l’indépendance du journal était garantie. Une farce majeure, que les internautes ont fêtée comme il se doit, sur les réseaux sociaux, avec une ironie mordante.

Un tweet parmi tant d’autres : « C’est un peu comme faire signer un cleptomane pour plus qu’il ne vole... »

 

 

Mais le gros morceau de la série Les Tourments de la Propagande, saison 6 épisode 12, c’est, après l’équarrissage de l’empire de presse Hachette-Filipacchi (du groupe Lagardère), celui du groupe Mondadori. En fait d’effondrement, il s’agit plutôt d’une destruction, et d’une destruction contrôlée : un fonds vautour média rachète les titres à bas prix, vire un maximum de journalistes et, dans les coquilles vides qui restent, essaye dans un temps limité de tirer un maximum de profit de l’acquis rédactionnel. On est dans la restructuration industrielle brutale, avec éviction des cadres et putarisation du produit, l’information.

On le voit, non seulement des pans entiers de la presse sont en miettes, mais la télévision ne va pas mieux : on rappelait récemment que Tout le monde en parle faisait dans les années 2000 jusqu’à 2,7 millions de téléspectateurs les bonnes semaines, tandis que Ruquier dans sa 13e saison peine à réunir 900 000 passionnés. Et encore, plus le grand public déserte la télé, plus les chiffres d’audience sont trafiqués (sinon les tarifs des annonceurs baissent, ce qui est déjà le cas), le même trucage a été appliqué à la presse depuis le début des années 2000.

Faut-il se réjouir de toutes ces victimes du libéralisme, de ces centaines d’emplois perdus ou menacés ?

Oui et non. La punition divine n’est pas si divine que ça quand on vend depuis des lustres des salades à des gens qui ont appris à penser par eux-mêmes avec l’Internet et ses échanges horizontaux, sans filtres. Ce sont les filtres qui souffrent, mais l’information, elle, ne s’est jamais aussi bien portée. Les chaînes de télé mainstream, TF1, France 2, France 3, considèrent que l’information n’est pas rentable, ils la conservent dans un esprit de « service public » auquel les gens ne croient plus trop.

Les JT sont tellement cons que seuls des abrutis ou des intoxiqués lourds peuvent y être accro. La véritable information n’est plus là, elle est ailleurs, et le formidable succès d’une chaîne comme Netflix montre que les gens aiment la télé, ou le cinéma, mais pas la propagande. Netflix n’est qu’un grand TF1, un grand Canal ou un grand France 2 qui se serait débarrassé de sa propagande repoussante. C’est pourquoi les Français se désabonnent en masse de Canal+ (le casting de Zemmour sur CNews c’est justement pour dégauchiser la chaîne et retenir les téléspectateurs) et son progressisme infect, pour se payer de la télé un peu moins impure avec Netflix ou Prime Video d’Amazon. Les multinationales américaines ont au moins compris ça : la propagande, ça ne marche plus comme avant, ça devient invendable et si ça continue, c’est mort.
Les renards qui nous lisent argueront que la propagande ira se nicher ailleurs, de manière plus subtile mais ça, c’est l’évolution ! À nous de la pousser dans le bon sens, car elle n’est pas écrite.

À lire absolument, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • D’accord avec l’article. Seul bémol, la propagande est déjà ailleur, et justement vous parlez de Netflix... Leur series deviennent grotesques a force de vouloir les remplir d’idéologie progressiste (ou sataniste, ce qui revient plus ou moins au même). Du coup les gens commencent à se désabonner également.

     

  • Mouais... la vraie propagande est furtive ; Zemmour et Apathie ne sont que que la partie visible de l’iceberg ; les moyens de subversion sont subliminaux, par définition...
    Dans les faits, Les visions politiques des deux journalistes renvoient à l’Européisme ; aucun des deux ne prône la fin de l’UE et tous deux sont des libéraux...alors, Zemmour ou Apathie, quelle différence ?


  • Sionisme de gauche contre sionisme de droite, enfumage et accaparement de toute la palette mediatique. Pas de Grand Remplacement du bas sans Grand Remplacement du haut.


  • Curieusement, suite à la mort présumé d’Epstiiine, 460 journalistes ont manifesté leur désir de liberté éditoriale ! Cela sonne comme un retournement de veste magistral au même moment où le réseau pédophile français va être révélé...
    Les autres suivent... mais toujours rien côté TV...

    Les journalistes sentent que le Grand-Jour arrive et voudraient ne pas se faire tondre... voire plus ! La peur, c’est le début de la sagesse...

     

  • Ouais Netflix... beaucoup de séries bizzares : vampire,morts-vivant, satanisme...non merci.


  • Gérard Miller Être anti-arabe, c’est donc moins grave qu’être antisémite .
    Si tu poses la question du con c’est que tu le sais .Et alors anti-goy t’as une médaille .
    Et Aphati c’est le même phénomène, ils sont aussi cons l’un que l’autre, et en plus il a même découvert l’eau chaude ,c’est peut être pour ça qu’ils l’ont embauché à la télé .


  • Que les laquais ne se fassent pas d’illusions même les mieux loties. Ils aident juste à construire et durcir les règles futures de leur propre prison mais dès que leurs maitres n’en n’auront plus besoin, ils seront sur la touche, et pourront profiter des conditions opprimantes de leur nouveau monde qu’ils ont mis en places.


  • D’accord aussi avec l’article, sauf en ce qui concerne Netflix. Il faut distinguer la forme et le fond. Oui, sur la forme, les américains sont très bons pour créer des séries à rebondissements, des personnages bien campés, etc.
    Mais sur le fond l’idéologie est vraiment oligarchique et sataniste. E&R avait d’ailleurs fait un article éclairant là dessus.

    D’abord premier constat : tout les ados regardent Netflix. Je suis prof en collège et en début d’année, l’air de rien j’ai fait un sondage : qui regarde Netflix ? Réponse : de la 6e à la 3e, 90%, voire 95% des élèves suivent cette plateforme.

    Maintenant passons à l’ideologie : du sexe déviant à fond, du porno normalisé (sodomie, bondage, prostitution d’etudiantes, lgbt, homosexualité magnifiée, etc), du satanisme à fond, de l’anti famille (les parents des enfants sont toujours lamentable et ne comprennent jamais leurs enfants qui s’éclatent par le sexe déviant ou la drogue).

    Des exemples :
    - 13 reasons why : sur le suicide et l’individualisme contemporain. L’audience a entraîné une augmentation de 28% de suicides chez les jeunes aux states, à tel point que la série met en garde désormais avant le visionnage.

    - les nouvelles aventures de Sabrina : satanisme, sorcellerie, LGBT, pédophilie

    - Sex education : sodomie, fellation, homosexualité chez les ados.

    - Bonding : étudiante le jour, dominatrice la nuit...domination, sado-maso et compagnie. De beaux exemples pour nos ados...

    - Chambers : une ado se retrouve avec le cœur greffé d’une morte, en l’occurence Lilith, la femme démon avant Ève. « Lilith a toujours été vue comme la méchante. Elle aussi est incomprise ». Voilà, voilà...Au passage réécriture de la Genèse. Sorcellerie, glauque, morbide.

    - A ne pas regarder. Pitch de Netflix : créatures morbides, obsessions macabres et visions troublantes...

    - Superstition : sorcellerie, satanisme

    - Shadow Hunter : une ado se découvre chasseuse de démons ayant du sang d’ange.

    - The Order : sociétés secrètes, loup-garou et sorcellerie.

    - Lucifer : il revient sur terre, s’acoquine avec un ange (le bien le mal c’est pareil) et la série montre combien Dieu a été injuste envers ce pauvre Lucifer. Snif...

    - Insatiable : fric, sexe, possession démoniaque, une ado brimée cherche à se venger (le pardon, connaît pas).

    - Jane the virgin : une jeune fille pieuse est inséminée par erreur.

    Et la place manque pour en citer d’autres...

     

    • Commentaire intéressant.. Mais Netflix possède 5 millions d’abonnés donc tu comprendra que 90% voir 95% dans les classes de ton collège.. je n’y crois pas.
      Il pourrait y avoir autour de 10%... Donc beaucoup de mythos ou du streaming de séries récupèrés sur d’autres plateformes.
      Sur le fond... c’est sure il devient de plus en plus difficile de regarder les séries. C’est simple... vous prenez une famille dans le tier-monde et vous lui montrez une de nos séries et ils font une crise cardiaque.... On est des grenouilles qu’on ébouillante à tout petit feu...


  • Puisse le maximum de gens de bonne volonté ou d’un minimum d’intelligence devenir clairvoyant (en particulier ceux bien placés médiatiquement pour accélérer le changement) !


  • Je l’ai déjà dit et le répète volontiers, "Aplati" a même réussi à me dégoûter de l’accent du sud, c’est dire.......


  • Concernant les tweets des deux vieux singes de la sphère médiatique bobo gentry, Aphatie & Miller, cela pourrait ressembler à un appel à la générosité des émirs du Golfe soucieux de leur image en occident.


  • On peut tourner autour du pot 15 ans et parler de socialo-sionisme mais le fait est qu’Apathie (s’il ne se rétracte pas d’ici là) a plus critiqué le pouvoir sioniste en 1 tweet que Trump ou Paul Joseph Watson réunis dans toute leurs carrières de pseudo-résistants.

     

  • Et côté "sionosphère", Zemmour en lâche des lourdes :

    https://vk.com/hryssen?z=photo45490...

     

  • 171 000 euros d’amende ???? C’était pas 45 000 euros ? 45 000 c’est déjà abusé mais 171 000 ??? Même avec 5 quenelles d’or d’un coup en Juin 2020, la pilule restera difficile à avaler.


  • ... la presse "ça paye pas, ça eût payé !"


  • "Le choc des Gilets jaunes, d’abord, signe d’un peuple français qui ne veut pas crever et qui a crevé l’abcès de sa soumission ; ensuite la chute des grands intouchables, un effet domino qui a des répercussions inattendues sur des personnalités qui incarnaient le progressisme ; enfin la puissance renversante des réseaux sociaux, qui n’aiment pas obéir aux vieilles injonctions des maîtres à penser, qui étaient surtout des maîtres à ne pas penser. La pensée est en train de s’éveiller en France, et nous nous en réjouissons. On a beau être au début de l’automne, on n’est pas encore au printemps mais on sent que et l’automne et l’hiver seront chauds."

    Quel beau texte ..çà fait vibrer tous les espoirs et positivement cette fois
    Alors vivement cette odeur de printemps . Bravo E&R Bravo l’académicien Soral


  • Il n’est plus supportable de se faire traiter d’antisémites. Nous devons y mettre un terme. En effet, faut-il encore rappeler qu’il n’y a pas de "gêne juif" et que la quasi-totalité des juifs de France comme d’Israël ou d’ailleurs ne sont pas sémites. Les seuls pouvant légitimement se réclamer de descendance historique sémite, ce sont les arabes, et en particuliers les palestiniens.
    La sionosphère française est donc composées d’imposteurs qui ne sont pas plus sémites que vous et moi. Se faire traiter d’antisémite parce que l’on est en désaccord avec un Zemmour, un Aphatie, un Attali ou un membre du CRIF n’a strictement aucun sens !
    Et si j’ai à peu près bien compris ce qui se trame au sein de la communauté juive, je crois qu’elle est d’abord et avant tout constituée de gens plutôt sincères et respectables. Sauf qu’à leur tête se trouve une élite auto-proclamée qui les manipulent depuis l’enfance en direction du sionisme, sur base de règles haineuses qui n’ont rien de religieuses, et à un tel point qu’elle peut alors s’en servir comme pions sur l’échiquier mondial.
    Ces imposteurs, aussi puissants soient-ils, sont extrêmement peu nombreux. Et quand les français l’auront compris, ils cesseront d’avoir peur. Ils reprendront alors leur propre destinée en mains.

     

    • Il n’ y a pas de sémites, il n’y a que des arabes culturels ou ethniques. Le terme "Sémite" a été inventé au 18 ème siècle par un philosophe allemand ANTI JUIf dont j’ai oublié le nom ! le terme a fait florès au sein de la communauté juive sioniste et revendiqué comme caractérisant uniquement celle ci malgré son coté péjoratif initial.C’était le seul moyen de distinguer les Hébreux des Arabes, postulat évidemment faux au regard de l’Histoire des peuples du Proche Orient mais cadrant parfaitement avec l’agenda Sioniste dont les têtes de file sont exclusivement des Akhénazes d’origine Est Européenne.


    • "Il n’est plus supportable de se faire traiter d’antisémites. Nous devons y mettre un terme. En effet, faut-il encore rappeler qu’il n’y a pas de "gêne juif" et que la quasi-totalité des juifs de France comme d’Israël ou d’ailleurs ne sont pas sémites."
      Non mais vous rigolez : la quasi-totalité des juifs français ne seraient pas sémites !! Vous n’êtes pas très observateur et vous avez un zéro pointé en ethnologie.
      "Les seuls pouvant légitimement se réclamer de descendance historique sémite, ce sont les arabes, et en particuliers les palestiniens"
      Ne répétez pas comme un perroquet la théorie de Shlomo Sand dans son livre "Comment le peuple juif fut inventé" et d’en déduire que les Palestiniens sont les vrais juifs. Le monde à l’envers et le coup de Quasars par dessus le marché, une vaste fumisterie.
      "La sionosphère française est donc composées d’imposteurs qui ne sont pas plus sémites que vous et moi."
      Allez dire à Ruth Elkrief, à Benjamin Sportouch ou a Jacques Attali qu’ils ne sont pas juifs et vous verrez !!!
      "Et si j’ai à peu près bien compris ce qui se trame au sein de la communauté juive, je crois qu’elle est d’abord et avant tout constituée de gens plutôt sincères et respectables"
      Alors là c’est la meilleur de l’année.
      "Sauf qu’à leur tête se trouve une élite auto-proclamée qui les manipulent depuis l’enfance en direction du sionisme, sur base de règles haineuses qui n’ont rien de religieuses"
      Alors d’après vous qui sont ces juifs, un groupe ethnique ou une religion, ou les deux ?


  • Alain Soral condamné à 18 mois de prison ferme. Une pensée pour ce grand homme qui se bat pour nous. Ne l’oubliez pas. Grâce à lui nous sommes enfin capables de penser notre oppression et d’entrevoir notre liberté. Ne l’oubliez pas. Avant lui nous étions tous victimes de la propagande du pouvoir. Aujourd’hui, grâce à lui nous avons les armes pour nous battre et espérer nous libérer un jour. Merci Alain Soral.

    Restez à distance de Netflix, c’est de la pure propagande holywoodienne. Point barre !

     

  • Aplatie change de trottoir pour faire le tapin !
    Y’a plus d’argent à faire de l’autre côté ?


  • @ Le Malicieux #2284231

    « Fringe » série TV américaine en 100 épisodes de 42’ co-créée par J. J. Abrams, Alex Kurtzman et Roberto Orci, diffusée entre les 9/9/2008 et 18/1/2013.

    - J. J. Abrams : Jeffrey Jacob Abrams né le 27 juin 1966 à N.Y. dans une famille de confession juive.

    - Alexander Hilary Kurtzman
    Né à Los Angeles le 7/9/1973, juif ashkénaze
    Alex Kurtzman, écrivain, producteur et réalisateur américain de films et de TV
    Fils de Jane Rhonda (Rubin) et Calman Kurtzman. Alex a une soeur, Marisa. La famille d’Alex, juive.

    - Roberto Orci producteur, scénariste américain d’origine mexicaine. Né le 20 juillet 1973, à Mexico. Travaille souvent en coll. avec A. Kurtzman.

    Tous 3 producteurs (gros moyens financiers&soutiens bancaires), scénaristes & réalisateurs : boucle bouclée.

    Vive les séries TV américaines. La « Fringe » dure 70 h de lavage, formatage de cerveaux disponiblex pour tronquer notre réalité. Toujours les mêmes dans les coulisses qui produisent de l’« entertainment » du divertissement !

    Le terme « divertissement » d’origine latine, il est apparu en Europe à la fin du XV e siècle. Il désignait alors l’action financière consistant à détourner à son propre profit, ou distraire, une part de l’héritage.

    Quid de notre héritage culturel français ? télévision, radio, cinéma, théâtre ? Dans la littérature ? du Marc Lévy ?

    Nous nous demandons pourquoi dans les familles on ne se parle plus ? .
    Pour se dire quoi ? Parler de « ses héros » ? Ces histoires qui fascinent ou fachisent ?

    Séries&cinéma hollywoodien financés par « on sait qui » : toxique !

    Transformation del’humanité en zombies, au mieux en malades mentaux ...déjantés, transdéshumanisés, apatrides, sans « rePères », ...

    Séries destinées à initier par identifications à des personnages de fiction aux sciences occultes inversées magie noire afin de détourner, divertir le mental des hommes des véritables sciences spirituelles occultées : contre-initiation satanique que René Guénon « Le règne de la quantité et les signes des temps ». Ch. XXXVIII p. 270 de l’anti-Tradition à la contre-Tradition souligne.

    « Personne n’entrera dans le N.O.M. à moins qu’il/elle ne fasse le serment de vénérer Satan. Personne ne fera parti du Nouvel Age sans recevoir une initiation luciférienne. » - D. Spangler, Initiative Planétaire, projet des [nations à désunir].

    fausse initiation inoculée par la TV

    Dérèglement diabolique pour détourner du symbolique, de l’ontologique

     

    • Excellent commentaire ... merci
      La postérité de Satan est maintenant clairement identifiée par la majorité des humains ... Ouf !
      Pourtant Jésus, en son temps, l’avait déjà pointée du doigt ... Jean 8:44 ... Il suffit juste de lire la Bible !


  • Ou c’est le vrai compte certifié d’un autre Jean-Michel Aphatie.


  • Il plaisante Apathie : pro islam, t’es embauché, au contraire. Zemmour est toujours tout seul contre tous à chaque fois pour être anti-islam, et comme ça agace au passage les anti sionistes, d’une pierre deux coups. Donc Tout ça c’est du blabla, Apathie, Miller, n’ont aucune audience ou si peu. Soral et Zemmour, ça cartonne. En majorité, Les anti sionistes vont vers Soral, les Anti Islam vont vers Zemmour, car ce sont les deux sujets vecteurs de nos vies, donc de nos emmerdes. Des condamnations de part et d’autres, sont faites pour faire plaisir à leurs opposants, évidemment du coté de Soral, c’est plus fort car il a des arguments autres que le sionisme pour attirer du monde, donc vu qu’il a plus de fans, on fait un peu plus cher. Tout ça, c’est fait pour de l’audience, on sait que Soral et Zemmour, à des nuances près, sont sur la même constatation du monde actuel, mais ,ne le dénoncent pas de la même façon, mais ça attire. Donc, les deux rapportant du fric d’une façon ou d’une autre ( Soral, ça leur permet de le citer quand ils font du antisémite comme sujet, et Zemmour quand c’est du anti-islam ), Tout ça c’est juste du business pour ceux qui tirent les ficelles, et ça rapporte. Comme les deux fléaux de notre chère France, sont ces deux courants qui nous pompent depuis des années, il est normal que les autres se sentent jaloux, ne voulant pas aborder de front, politiquement correct oblige, ils sont évincés. Le problème aujourd’hui n’est pas d’écouter ceux qui sont pro, mais ceux qui en ont ras la cafetière des sionistes et de l’islam et je pense que les GJ y sont un peu pour quelque chose, mine de rien, car ici, c’est la France, point barre.


  • La propagande de situe déjà insidieusement dans de nombreuses séries tv.


  • En ce moment, aujourd’hui sur france inter, Naulleau parle de Soral et Drumont et Zemmour


  • Pigasse et Niel ont ouvert une fondation... C’est dans tous les cas pour se donner une image positive aux yeux du grand public. Mais il il faut comprendre aussi, que après avoir réaliser une optimisation fiscale dont on peut douter de l’honnêteté ( il n’y a pas d’optimisation fiscale honnête puisque c’est comme un détournement d’argent), pour protéger cet argent détourné, ils ont crée une fondation, pour rendre l’argent imponctionable par le fisc ou autres autorités publiques. Et bien souvent le siège social de la fondation est ouverte dans les paradis fiscaux, même si la filiale de la fondation est installée en France. Bien souvent, l’état français finance l’ouverture de cette fondation. Hollande, la mère Chirac ont leur fondation.
    Tous l’argent qui a été gagnée de façon illicite doit être dans un paradis fiscal et dans une fondation pour devenir inviolable.


  • Apatie qui parle de démocratie à longueur d’antenne, doit se soumettre au débat contre Zemmour.


Commentaires suivants