Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Derrière la "zététique" de Jean Bricmont, l’allégeance aux multinationales ?

Dégonflons la baudruche belge

Jean Bricmont, c’est cet essayiste belge qui prétend incarner la « neutralité » et la « mesure » dans le débat public français. Une posture facile de « zététicien » et de « défenseur de la liberté d’expression » qui dissimule mal la lâcheté d’un professeur de physique théorique aux affiliations pour le moins « douteuses »...

 

JPEG - 38.2 ko
Les suiveurs de Vincent Lapierre vont effectivement pouvoir s’interroger sur la liberté d’expression de Jean Bricmont

 

Outre le fait que le mentor intellectuel de Jean Bricmont est le pape de la social-démocratie sioniste Noam Chomsky, il a longtemps été associé à Alan David Sokal, professeur de mathématiques et de physique à Londres et New York, avec lequel il a publié en 1997 Impostures intellectuelles, ouvrage qui constituait une critique des abus de langage scientifique des auteurs de la « philosophie postmoderne ».

Mais ces faits sont connus et largement commentés.

Ce qui est moins souvent rappelé : les liens de Jean Bricmont avec l’Association française pour l’information scientifique (AFIS), association fondée en 1968 par Michel Rouzé (de son vrai nom Kokoczynski) et fortement marquée au niveau communautaire...

Après le fils de militants du Bund Michel Rouzé (1969-1999) et le petit-fils de rabbin Jean-Claude Pecker (1999-2001), Jean Bricmont a en effet présidé l’AFIS de 2001 à 2006... Toujours lié à l’association, il est aujourd’hui « membre du comité de parrainage scientifique ». Depuis 2018, l’AFIS est présidée par Jean-Paul Krivine, neveu du grand marionnettiste d’extrême gauche trotskiste Alain Krivine.

 

 

Rattachée au Conseil européen des organisations sceptiques, une « organisation parapluie des groupes sceptiques en Europe » notamment fondée grâce au « philosophe humaniste » juif américain Paul Kurtz, l’AFIS édite une revue intitulée Science et pseudo-sciences (dont le rédacteur en chef est Jean-Paul Krivine), un trimestriel qui prétend « combattre contre les charlatans du surnaturel et des sectes ».

Parmi le comité de rédaction de la revue, on retrouve notamment Hervé Le Bars, à propos duquel la lettre Faits & Documents nous apprend dans son numéro 483 qu’il a participé le 22 février 2020 au colloque Science et République organisé par le Grand Orient de France dans le but de mettre en place une « vigilance culturelle et civique » contre « la résurgence des thèses "créationnistes" partout dans le monde, l’impact du militantisme anti-vaccinal et plus généralement les discours pseudo-thérapeutiques souvent axés sur un retour à la nature ». Le tout aux côtés de Rudy Reichstadt (Conspiracy Watch et Stop Hate Money), le « chasseur de conspis » financé par David de Rothschild et la DILCRAH !

Pour être exhaustif, citons le journaliste d’investigation Stéphane Foucart qui précise que l’AFIS est également une « émanation de la prestigieuse Union rationaliste », une association promouvant une « éducation laïque et républicaine » affiliée à la très maçonnique Ligue de l’enseignement...

 

 

Mais ce n’est pas tout ! À l’instar de l’Union rationaliste, il semblerait que l’AFIS ait progressivement délaissé sa défense de la « responsabilité sociale du savant et de la laïcité » pour se transformer en une association de défense du développement technologique et industriel, et plus précisément de défense des intérêts de multinationales spécialisées dans les biotechnologies agricoles comme Monsanto par exemple !

Lisez plutôt :

L’AFIS est à l’initiative d’une pétition s’opposant à un moratoire d’un maïs OGM en France en 2007, qui selon elle ne reposerait pas sur des arguments scientifiques. Elle a également organisé un colloque au Sénat en janvier 2008, lors de la discussion de la loi sur les OGM, au cours duquel les intervenants ont présenté les bénéfices de l’utilisation des OGM et les risques que la France prendrait en les refusant.

En mars 2008, Marcel-Francis Kahn, membre du comité scientifique de l’association, décide de le quitter, jugeant que « l’AFIS s’est transformée – sans que notre avis soit sollicité – en un véritable lobby pro-OGM », évoquant également l’existence possible de « liens avec Monsanto ou ses filiales » de deux membres de l’AFIS, que ces derniers ont par la suite formellement démentis, de même que l’AFIS, qui déplore que cette « rumeur » soit largement diffusée sur le Web.

Pour la réalisatrice Marie-Monique Robin, dont le documentaire Le Monde selon Monsanto a fait l’objet de critiques de la part de l’AFIS sous la plume de Marcel Kuntz, l’argumentaire de l’AFIS « ne se distancie guère » de celui de Monsanto. Elle mentionne qu’une journaliste brésilienne ayant demandé une interview à Monsanto France s’est d’ailleurs vue renvoyer à l’AFIS.

Le biologiste Pierre-Henri Gouyon critique la « posture » de l’AFIS, qu’il juge « systématiquement favorable aux OGM et systématiquement opposée à l’écologie ». Il observe par ailleurs qu’« il suffit de se rendre sur le site internet de l’Office américain des brevets pour se rendre compte que certains des membres de l’AFIS les plus engagés à défendre les OGM ont déposé des brevets avec des entreprises de biotechnologies ».

Selon Stéphane Foucart, l’AFIS est « farouchement pro-OGM » et « l’une des principales organisations à entretenir l’amalgame entre opposition aux OGM et irrationalité. Être contre les OGM, c’est comme être contre l’astrologie en somme. Il y a pourtant quantité de raisons parfaitement rationnelles de s’opposer à ces cultures. »

Louis-Marie Houdebine alors cofondateur et administrateur d’une entreprise effectuant des expériences sur des animaux transgéniques, est également au conseil scientifique de l’AFIS. Des articles de la revue Science et pseudo-sciences mentionnent cette entreprise sans que le lien avec M. Houdebine ne soit explicité.

 

L’AFIS ne serait-elle qu’un paravent pour les multinationales productrices d’OGM type Bayer et Monsanto, ces sociétés pharmaceutiques et agrochimiques qui dépensent des millions chaque année dans des « activités de lobbying » ?

Quelques minutes passées sur le site internet de l’AFIS renforcent ces suspicions et nous mènent vers d’autres pistes...

 

PNG - 303.5 ko
Un exemple parmi d’autres avec cet article de défense du glyphosate !

 

 

Le lobbying de l’AFIS ne se limite pas aux OGM : pro-pesticides, pro-vaccins, anti-homéopathie... N’en jetez plus !

Dès lors, une question subsidiaire nous brûle les lèvres : et si une partie de l’argent (ceci est une hypothèse bien sûr) touchée par l’AFIS de la part de ces multinationales servait à financer l’extrême gauche trotskiste chère à la grande famille Krivine ? Autant aller au fond du sujet.

 

Sous ce prisme, on comprend mieux l’acharnement de Jean Bricmont en faveur de la version officielle de la pandémie du Covid-19 (avec pour corollaire la dénonciation de la « Raoult-mania », des anti-masques et des anti-vaccins) et son positionnement par rapport aux personnalités politiques sérieuses et effectives (Trump, Soral) !

 

 

Avec toujours cette rhétorique « relativiste » qui consiste à atténuer et détourner la vérité : Raoult et les labos de Bill Gates sur le même plan, Trump et Biden c’est du pareil au même, Soral n’est pas dangereux pour le pouvoir...

 

L’heure est venue de définitivement dégonfler les baudruches « zététiciennes » à la Bricmont, qui sont au mieux les idiotes utiles d’intérêts qui les dépassent.

- Un : la « défense de la liberté d’expression » est l’apanage des lâches qui dissertent confortablement pendant que d’autres sont réellement au front pour combattre la dictature ;

- Deux : derrière cette idée que seules les théories des « sciences dures » incarnent la vérité ou en tout cas permettent d’y accéder (et surtout pas les religions ou les « pseudo-sciences » par exemple), les « zététiciens » ne sont que les nouveaux chiens de garde d’un système tentaculaire. En prétendant définir ce qui est sérieux et ce qui ne l’est pas selon les critères de la physique et de la science, ils ne valent pas mieux que les « censeurs de la République » qu’ils dénoncent (pour mieux les remplacer) ;

- Trois : être « zététicien » ne confère pas un statut d’indépendant exempt des contingences économiques et sociales. Le secteur scientifique est d’ailleurs certainement le secteur le plus en proie à la corruption et aux conflits d’intérêts. La vérité scientifique ne prime plus, c’est le « consensus » qui prime ; et un consensus, ça s’achète...

 

De quoi faire douter les « zététiciens » !

 


 

À lire :


Lettre ouverte (sur le 11 Septembre) à Jean Bricmont de François Roby

 

Cher Jean,

Comme tu le sais, je t’ai relancé plusieurs fois pour t’inciter à te pencher, en tant que physicien, sur les nombreuses incohérences de l’histoire officielle du 11 Septembre.

Je ne parle pas d’incohérences dans les motivations attribuées aux acteurs supposés (Ben Laden, par exemple, ayant toujours clamé qu’il n’y était pour rien, ce qui témoigne d’une rare modestie pour un chef terroriste ayant réussi le coup du siècle), ou même d’incohérences grossières de logique comme le fait que plusieurs des pirates de l’air nommés par le FBI étaient toujours vivants après les attentats (même la BBC l’a reconnu) ; je parle uniquement d’incohérences relatives au domaine qui est le nôtre : la physique. Or à ce jour, sauf erreur de ma part – je ne suis pas de très près ton actualité, je n’ai ni compte Facebook ni compte Twitter – tu n’as toujours pas daigné t’intéresser à la chose, ce qui m’étonne car il y a matière à « s’amuser ».

Tu le sais aussi bien que moi, en physique on a des données expérimentales d’un côté, et des théories de l’autre (je schématise, toute donnée étant déjà une interprétation à l’intérieur d’un cadre de pensée, mais mon but n’est pas ici de faire de la philosophie des sciences). Les théories ont généralement des domaines de validité limités, et doivent être utilisées à l’intérieur de ces limites ; si la théorie ne parvient pas à rendre compte correctement des données, c’est soit qu’on l’a poussée trop loin, soit que les données expérimentales sont fausses, parfois à cause d’instruments inadaptés ou d’une interprétation erronée du résultat (artefact). Un exemple pédagogique très classique est la mécanique newtonienne, qui devient fausse lorsqu’on s’intéresse – par exemple – à des objets évoluant à des vitesses proches de celle de la lumière, ou à des échelles de taille tellement petites que les effets quantiques entrent en jeu. Mais dans la vie de tous les jours, ces limites sont rarement gênantes et tu m’accorderas, je pense, que cette branche de la physique suffit largement à décrire l’effondrement d’un gratte-ciel ou la collision entre un avion et un gratte-ciel.

Or, les données ne manquent pas pour le 11 Septembre, même s’il faut, bien sûr, les examiner avec un œil critique : celles qui sont issues de sources rares et institutionnelles, susceptibles de manipulation pour raison(s) d’État(s), sont à prendre avec des pincettes ; par contre, lorsque de nombreux documents, vidéos, enregistrements, issus de sources indépendantes, disent tous la même chose, à moins de croire à un complot tellement bien organisé qu’il en devient invisible, il n’est pas raisonnable de les écarter d’un revers de la main.

 

 

Comme tu le sais, Europhysics News a publié un article pour le quinzième anniversaire des attentats qui a connu un franc succès (téléchargé plus d’un million de fois !) et continue, encore aujourd’hui, d’être largement en tête des articles les plus lus de cette revue. Bien qu’assez basique du point de vue de la physique – il n’était pas nécessaire d’en faire plus – il démontrait déjà l’invraisemblance de la thèse canonique des gratte-ciel s’effondrant à cause des incendies. La réponse de Bažant, d’ailleurs, parue deux numéros plus tard, démontra par l’absurde que le poids d’une démonstration ne se mesure pas à celui des médailles de son auteur – ni à la condescendance du ton employé – mais bien à l’utilisation rigoureuse de règles et lois admises par tous. L’article eut en outre un succès bien plus modeste : un peu plus de 10 000 téléchargements à ce jour, et 134 au mois d’août dernier, quand son concurrent était encore à 4306.

 

 

Ces considérations ne sont pas de la science, mais simplement la preuve que la controverse est vive ; toi qui t’intéresses à la marche (bancale) du monde et qui aimes la commenter, souvent de façon très pertinente d’ailleurs, tu ne peux donc pas l’ignorer. Et ce n’est pas parce que Chomsky, que tu apprécies, s’est contenté du service minimum à propos de ces événements que tu dois te sentir obligé de le suivre : après tout, il a récemment déclaré que Trump était « le pire criminel de l’Histoire » (ce qui fait de lui un « négationniste » patenté !) et j’imagine mal que tu puisses adhérer à une aussi grossière saillie verbale.

Revenons donc à la physique. Il y a deux ans, nous avons pris le temps d’en discuter lors d’un dîner, où je t’avais exposé succinctement mon argument sur la quantité d’énergie libérée à Ground Zero, la façon de l’estimer, et la masse minimale nécessaire pour la libérer si on se limite à une quelconque forme d’énergie chimique. Je t’avais laissé une version préliminaire de ce que j’ai ensuite déposé sur HAL, que tu n’avais évidemment pas eu le temps de lire pendant le dîner, mais tu t’étais montré assez convaincu par le raisonnement, simple et insensible aux détails des données disponibles. Je t’avais en outre laissé un exemplaire imprimé de ce travail, afin que tu puisses le consulter à tête reposée. As-tu avancé depuis ? Notre discipline n’est quand même pas un de ces domaines des sciences dites molles où l’on peut raconter tout et son contraire – je crois d’ailleurs que tu dois une bonne part de ta surface médiatique à un ouvrage écrit avec Alan Sokal qui éreinte certaines pratiques de ce genre – et il n’y a donc que deux solutions : soit j’ai raison, et le résultat qui découle de ma démonstration (l’utilisation d’explosifs nucléaires souterrains à Ground Zero) mérite il me semble une large diffusion ; soit j’ai tort, contrairement à ce que tu croyais initialement, et je te serais dans ce cas très reconnaissant de me montrer où se situe la faille dans le raisonnement.

Jusqu’à présent, je n’ai rencontré que deux types de réaction de la part de mes collègues : soit l’autruche, soit l’otarie (qui applaudit). Soit l’évitement, soit eurêka ! suivi parfois d’un temps d’acceptation psychique plus ou moins long, mais toujours irréversible. Et je n’ai jamais rencontré personne capable de me démontrer de façon rationnelle une erreur qui ruinerait la conclusion. Bien sûr, des railleries style café du commerce peuvent exister, mais la physique ne se discute pas valablement sur le mode du trollage. L’otarie peut aussi débuter par une phase d’indifférence faute d’attention : ainsi, François Roddier à qui j’avais soumis l’argument commença par me rétorquer que des témoignages humain peuvent être exagérés – donc faux – sous le coup de l’émotion, ce avec quoi je suis évidemment d’accord, et par commenter : « Je me demande s’il ne serait pas possible d’obtenir des estimations de température à partir d’images de New-York prises depuis l’espace dans l’infra-rouge. » Je lui répondis évidemment que c’était précisément le matériau de base dont je partais ! Comme quoi la démarche d’investigation suit toujours les mêmes chemins si elle se base sur la raison et des connaissances universellement reconnues.

Je suis donc déçu que tu n’aies pour l’instant réagi qu’en autruche, mais peut-être n’est-ce que provisoire – même si c’est du provisoire qui dure. Récemment, tu déclarais dans une interview de Vincent Lapierre, où par ailleurs tu dis beaucoup de choses sensées sur les censeurs par omission, que tu regardais Alain Soral comme tu regardes une équation, que tu n’avais « pas de sentiments », signifiant par là ta capacité à prendre froidement du recul sur les événements ou les personnes. C’est d’abord présomptueux de ta part : laisser entendre qu’une personne – ou son comportement, ses actes – peut être analysée de la même façon que tu analyses des équations, qui sont des créations humaines finies que tu maîtrises, revient à te placer à un niveau supérieur de conscience par rapport à cette personne. Mais c’est surtout paradoxal : bien que physicien, donc ayant un biais cognitif certain en faveur des équations, tu ne peux ignorer que l’humain ne se réduit pas en équations ; par contre les données objectives que sont des positions, des vitesses, des masses, des températures ou des énergies, tout ce qui fait la base de raisonnements strictement du ressort de la physique, cela tu refuses de le regarder comme tu regardes une équation, sans le moindre sentiment, dès qu’il s’agit du 11 Septembre. Pourquoi ?

Je te l’ai déjà dit, nous autres scientifiques avons une responsabilité vis-à-vis de la société, qui nous fait confiance – et accessoirement nous paye – pour l’éclairer sur de grands enjeux en nous basant sur notre savoir, qui a le mérite de l’universalité dans le cas de la physique. Ne rien dire sur les événements du 11 Septembre, surtout quand on prétend être capable de « distanciation psychique », est à mon avis une faute qui devra tôt ou tard se payer, au minimum en réputation. Tu le sais comme moi, Lyssenko est aujourd’hui la risée des épistémologues. Mais ne serait-il pas temps de débusquer ses avatars contemporains, comme le fameux Bažant que j’évoquais plus haut ? Dénoncer les mécanismes insidieux de la censure c’est très bien – et je te remercie grandement pour ta contribution à la vidéo de Gérard Lazare Une perfide censure – mais oublier de travailler avec les outils qui justifient son titre sur un des événements les plus marquants du XXIe siècle, source d’une suite de guerres meurtrières, est difficilement justifiable, surtout quand par ailleurs on dénonce l’impérialisme américano-sioniste.

Certes, tu n’es pas le seul, comme en témoigne la réponse indigente de la Société française de physique au courrier que je lui ai adressé, ou même – à un niveau plus anecdotique – le comportement de certains collègues sur le forum de mon université ; mais le suivisme est-il une attitude justifiable pour un chercheur et commentateur de l’actualité, ou le début d’une imposture intellectuelle ?

Amitiés,

François Roby

 


 

Vous aimez les articles d’E&R ?
Participez au combat journalier de la Rédaction
avec le financement participatif :

Sur l’arnaque Bricmont, ne pas manquer sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le physicien Bricmont qui valide la théorie officielle de l’effondrement des trois tours du World Trade Center, je me marre ! Un élève de première scientifique est capable de démontrer son incohérence par rapport aux lois physiques.
    La zététique est une escroquerie intellectuelle.

     

    • Je ne sais pas s’il la valide (ce n’est pas parce qu’il lit Les Crises qu’il valide tout ce qui s’y trouve) mais apparemment il refuse d’aborder le sujet. Ce qui en un sens, est pire.


    • Bah c’est Blanrue, Raptor, l’équipe de Conversano, les zététiciens qui emmerdaient Jacques Grimault aussi... Y’a comme une congruence.

      Le fait est que ces gens sont hermétiques à l’idée de vérité ou de justice, ils préfèrent collaborer. C’est la limite spirituelle qui nous sépare.

      La zététique c’est d’affirmer une conclusion à partir de faits idéologiquement retournés/inversés.
      C’est du gauchisme, collaboration, relativisme etc. sous couvert de science.

      La science elle est chez E&R, Bricmont. Bye !


    • @bof Grimault s’est ridiculisé en débat avec les glandus de la Tronche en Biais, qui sont pourtant des petits fouille-merde du système, mais force était de constater qu’ils avaient raison dans leurs arguments, et pourtant je ne les porte pas en haute-estime, c’est le moins qu’on puisse dire...


    • Gibraltar ils avaient raison selon toi, bah abonne-toi et fais pas chier. Grimault possède un savoir bien supérieur à ces petits connards, tu le dis toi-même, et pourtant tu leur donnes raison ?


    • « Je ne sais pas s’il la valide (ce n’est pas parce qu’il lit Les Crises qu’il valide tout ce qui s’y trouve) mais apparemment il refuse d’aborder le sujet. Ce qui en un sens, est pire. »
      Vous avez donc votre réponse. Vu le niveau du « dossier » de ce pauvre Berruyer sur le 11/09 et le fait que J.Bricmont se refuse courageusement à mettre les pieds là-dedans, je ne vois pas ce qu’il faut de plus ! C’est une baudruche, c’est acté.


  • Bricmont n’est pas un mauvais bougre mais il a les défauts de tout les "zététiciens".

    Je vous explique un truc : si je déclare que je pense que ce monde est une illusion, y compris les autres être humains, alors vous n’avez aucun moyen logique de me démontrer le contraire, c’est comme ça, voilà le monde dans lequel on vit. Dans un tel endroit, il est certains que toute théorie scientifique, même la mieux établie, peut être mise en doute. Les fameux zététicien, ce sont des gens qui possèdent tout une palette d’outil argumentatif à cet effet et dont ils ne manquent pas de se servir contre toute idée nouvelle pour l’affaiblir et la rendre suspecte. Vient alors l’argument massue : puisse que votre théorie ne donne pas entière satisfaction, dans le doute il vaut mieux se fier au fameux "consensus scientifique" qui a parait-il raison 95% du temps (ce qui est faux à très long terme, mais passons).
    Très concrètement, ces gens sont des chiens de garde de la pensée dominante, même s’ils peuvent être honnête dans leur démarche par ailleurs.

     

    • La science est la religion des intellectuels.

      30 ans que tout l’argent part dans la recherche sur la matière et l’énergie noire pour tenter d’expliquer ce qui constitue 96% de notre univers (cette partie invisible en dehors de la matière).

      30 ans qu’ils ne trouvent rien et qu’ils n’ont aucune preuve que ca existe. Le tout basé sur une foi aveugle, basée elle-même sur le désir qu’il y ait quelque chose de matériel, car sans ca, comme toujours, toutes leurs théories fondamentales s’avèrent fausses.

      La roue n’a pas été inventée par la science mais par le bon sens et l’ingéniosité venue à l’esprit des humains.

      La science n’invente rien et ne découvre rien. Elle ne fait que donner son avis sur ce qu’elle observe et donc se trompe constamment

      Parabole : un scientifique teste une grenouille. Il frappe sur la table et lui criant "saute" et la grenouille saute. Le scientifique lui coupe les pattes et renouvelle l’expérience. Cette fois la grenouille demeure immobile. Le scientifique vient donc d’apprendre que quand on coupe les pattes a une grenouille... elle devient sourde.

      Sinon, Ingo Swann ou Jean-Pierre Girard suffisent chacun a deculotter un James Randy (pape juif et homo forcément de la zététique).


    • Il y a pire ! Les(scientifiques) nous expliquaient la naissance de l’univers par le big bang, jusqu’à ce que l’on leur demande d’ou venait l’énergie créatrice du big bang ? Alors stephen hawking nous a expliqué que tout venait d’un point. C’est quoi la suite ?


    • @Jérômeproudhon
      Mais, allons réfléchis c’est simple, tout est venu de rien qui à explosé.
      C’est pas difficile à comprendre, il faut faire un effort.

      La science actuelle est probablement le milieu le plus corrompu financièrement et intellectuellement.
      Le fait même de parler de "concensus scientifique" est anti-scientifique. Seuls la méthode scientifique de démonstration et d’experimention est valable.
      Sinon on serait toujours à la terre plate.

      Il en dis quoi Bricmon de la plus prestigieuse revue scientifique en médecine à comité de lecture qui publie une étude frauduleuse que tout le monde sait frauduleuse avec une société inconnue au bataillon qui produit des données sur tous les continents du Covid sans qu’aucun medecin ou hopitaux n’est jamais entendu parler de cette société. Société qui engage une escort de vegas pour jouer le rôle de sa directrice marketing dans son spot de son site internet ?
      Allez Bricmon parle nous du concensus scientifique et du LancetGate

      La science est du côté de ceux qui reflechissent, quitte à se tromper des fois mais jamais du côté des suiveurs du "concensus scientifique"


    • @jul : merci,je viens de decouvrir Jean Pierre Girard grâce à vous.


    • L’argument massue du "consensus scientifique" n’a aucune valeur, et ce, déjà pour deux raisons.

      La première renvoie à l’argumentum ad nauseam, ce que le regretté Coluche traduisait de ses mots par "Ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison".
      Et dire que la Tronche en Biais prétend mener une chasse impitoyable aux sophismes !

      La deuxième relève, sinon de l’épistémologie de base, a minima du simple bon sens : la science n’est pas "démocratique" car il suffit d’une nouvelle étude pour en invalider des dizaines d’autres, même si l’ancienne théorie bénéficiait d’un fort degré de consilience. C’est le propre de la réfutabilité que de faire éclater façon puzzle des années de théories erronées grâce à des sauts qualitatifs. C’est typiquement ce que l’on nomme l’anarchie épistémologique.

      Et pour aller au-delà, il est un terrain d’investigations qu’il est souvent très intéressant de creuser : les origines de ces prétendus consensus sont-elles toutes vraiment scientifiques ? Évidemment que non. On remarque alors que cette vertu scientifique qu’est l’objectivité est loin, très loin d’être partagée par toutes et tous...


  • Jean Bricmont est chiant. Pas envie de creuser, ni d’étayer, je fais juste confiance à mon instinct.

     

  • La zététique serait "l’ art du doute " , sauf que ce doute ne s’applique pas au présupposé d’ une science rationnelle qui serait seule capable d’ éclairer, par une présupposée raison, ce qui serait le réel . Il leur faut donc pour se faire nier l’ impact de l’ observateur sur l’ observation , l’ idéologie sur la théorisation , le conditionnement en tant que limitation a l’ ouverture de l’ esprit et par dessus tout l’ imperfection des sens, mème grandement améliorés par la technique et la tendance a l’ erreur qui est une des caractéristiques que nous partageons tous .
    En ce sens la foi en une science qui deviendrait imparable et seule détentrice de vérités, seule capable d’ expliquer le pourquoi du comment , est de l’ ordre de la croyance . Une foi aveugle qui dans sa posture se montre incapable d’ appréhender tout une part de la vérité qui lui restera étrangère et que ce postulat de "raisonnement vérifiable" empêchera de percevoir .
    Ce qui est jour pour le crétin est nuit pour le sage éclairé et ce qui est jour pour le sage est nuit pour le crétin .
    La zététique qui n’ est qu’un avatar du scientisme n’ existe que par une conception matérialiste arrogante et le déni de la réalité transcendante .
    " Les sages ont conclu a l’ éternité du réel et a l’ impermanence de l’ illusoire . "
    Donc les ignorants aveugles, eux prennent l’ éphémère pour éternel, donc réel, et conçoivent l’ éternité comme illusoire .
    Alors s’ ils veulent se suicider spirituellement, c’ est leur problème mais qu’ ils entrainent les masses dans leur conception délirante et démoniaque ça devient mon problème .

     

    • La zététique n’est pas l’art du doute mais l’art de tout relativiser, de ne pas se mouiller en somme. Un vrai scientifique, même en science dite "dure" sait que toute théorie n’est juste que tant qu’elle n’a pas été invalidée ce qui est arrivé moult fois dans le passé et arrivera encore plus souvent dans l’avenir.
      Un mathématicien sait que sa théorie n’est juste que dans le cadre d’axiomes qui par définition ne sont pas démontrables.
      Raoullt lui-même, en bon épistémologiste, apprend à ses étudiants qu’ils doivent être prêts à réfuter ce qu’il leur enseigne. Une science qui cesse de douter se transforme en religion.
      Dans le cas des essais en double aveugle, compte tenu du facteur humain, il est absurde de croire qu’ils peuvent déboucher sur une vérité gravée dans le marbre. C’est une vision de statisticien, pas de soignant.


  • A M. François Roby, désolé vous faites une énorme erreur, le comportement humain se réduit à des équations tout ce qu’il y a de plus simpliste, c’est la psychiatrie. J’ai étudié en tant que statisticien, entre autres, les nombreux sites de séduction à l’usage des timides et ça se résume à du simple bon sens. Or c’est la partie la plus intéressante des rapports humains (qui peuvent devenir alors sexuels), non ? Mais ce n’est qu’un exemple pris soigneusement au hasard, divertissant je l’espère.
    Concernant l’outre vide usine à sophismes, qui enseigne hélas dans une institution employant semble-t-il à tort le terme de catholique, c’est plus grave. D’après votre enquête il semble totalement corrompu (et repu). Ses déclarations sentencieuses qu’il vaut mieux lire car on n’entend ainsi pas sa voix insupportable paraissent émaner d’un "esprit" dangereusement dérangé, alignant thèses et anti-thèses bourrées d’anachronismes. Mais qu’attendre d’autre d’un lecteur du site les crises (ce qui est une réponse déjà à M. Roby où il fait semblant de ne pas comprendre, taquin va !) qui emploie le terme "la gauche d’ED [sic]" et des comparaisons que lui seul peut comprendre et encore entre jo bidet et Trump ?!
    Quant à ceux qui pensent (?) "combattre contre [re-sic] les charlatans du surnaturel et des sectes", eux ne seront pas au chômage de sitôt. Mais quelque chose me dit qu’il ne considèreront pas la montagne d’associations inhumaines existantes genre FM comme une menace...


  • Sur la polio, sieur Bricmont aurait mieux fait de la fermer, à 5 jours près (si son message date de 2020) l’OMS elle-même lui apportait un démenti cinglant :

    https://www.who.int/csr/don/01-sept...

     

  • C’est qui Bricmont en réalité ?
    Ce type n’existe plus aujourd’hui que pour les gens qui le suivaient hier et auxquels il s’acharne a cracher a la gueule aujourd’hui.

    A part ceux ceux qui l’on zappé, qui le connait ?

    Soyons sérieux, et parlons de choses existantes, mais pas de Bricmont.

     

  • C’est en tant que troll du camp d’en face
    qu’il avait été le seul intervenant au moment
    de l’affaire Dieudonné à se rendre sur les
    plateaux TV.
    Là où on voit sa mauvaise fois et son incompétence
    en médecine épidémiologique,
    c’est qu’une épidémie se mesure au nombre
    de morts. Hors, son graphique. c’est le nombre
    de personne Testées.
    Parce que si tu prends le graphique de la
    mortalité, après la vague, la descente est
    virtigineuse pour atterrir au niveau d’avant
    épidémie sans la 2ème pseudo vague de
    son graphique de crevard.
    Si l’état profond active toutes ses taupes,
    c’est que ça chauffe.
    Bricmont, c’est le BHL belge.

     

    • En fait, le graphique qu’il montre est celui des cas positifs.
      La baisse des cas s’explique par la baisse des tests aux USA parce que la doctrine du CDC a changé et préconise de ne tester que les cas symptomatiques

      De plus, il a une raison très simple au fait que les cas posirtifs diminuent.
      C’est le graphique du CDC, donc aux etats Unis.
      Cette baisse spectaculaire est due au fait de la découverte de nombreuses sources qui falisiaient leur résultats, nottament l’etat de floride qui renvoyaient au CDC du 100% de cas positifs sur ses tests. Or cela c’est vu et à été divulgué, des enquêtes ont commencé, des personnes subissent des enquetes de polices et d’un coup les cas s’effondrent.
      Il serait bien que Bricmon se documente. Car en plus ces cas positifs qui s’effondrent viennent des etats democrates qui ont falsifié et qui se retrouvent pris la main dans le sac.

      Pour en finir, le CDC lui même, sur son site, déclare que seulement 6% des mort US du Covid sont mort du Covid, et que 94% avaient des comobidités très importantes.

      Bricmon qui prend Trump pour un con, va faire une sacré gueule quand il va recevoir le prix nobel de la paix comme président américain ayant le plus oeuvré pour la paix de tous les temps.


  • Mr Roby, ne perdez pas votre temps avec Bricmont. Il est payé par le système et n’a pas envie d’être mis sur la touche. Il a choisi son camp.

    N’importe quel personne ayant fait de la physique jusqu’au bac et ayant compris ce qu’elle a appris est capable de voir que les tours ont été détruites avec des explosifs qu’ils soient nucléaires ou chimiques. Seuls les calculs sur l’énergie dissipée peuvent exclure les explosifs chimiques. Mais ce sont des calculs et les calculs sont toujours discutables car les données ne sont pas toujours disponibles et complètes.

    La descente des étages à la vitesse de la pesanteur, montre à l’évidence qu’aucune autre force que la pesanteur s’appliquait aux étages qui s’écroulaient. Ce qui implique, sans calcul, que les structures retenant les étages susceptibles d’appliquer un force de réaction n’existaient plus.

    La conclusion s’impose : les structures qui soutenaient les tours n’existaient plus au moment de l’écroulement, elles ont donc été détruites par un moyen quelconque.

    Le moyen par lequel ces structures ont été détruites (chimique, nucléaire, alien, magie .... ) importent peu. Le fait est que les structures (colonnes d’acier) ont bel et bien été détruites et pas par les avions.

    Cela est bien suffisant pour Bricmont, qui le sait bien évidemment, et qui vous fait croire qu’il n’a pas d’éléments à charge.

    Mr Roby, il faut arrêter d’être naïf. Ceux que vous côtoyez ne sont pas ce que vous croyez qu’ils sont : de gentils humains comme vous.

    Bricmont est un acteur qui joue le rôle pour lequel il est payé, et peut être même il joue pour sa famille. Car vous ne pourrez jamais savoir si il fait partie de la grande famille des escrocs mondialistes. Cela fait belle lurette que dans le monde on peut changer de nom sans problème.

    Aidez-vous de votre intuition pour savoir à quelle lignée appartient Bricmont. Les humains sont câblés pour se reconnaître entre eux.


  • Pour information, l’ULB, l’Université Libre de Bruxelles a été fondé par les franc-maçon en réaction à l’Université Catholique de Louvain.
    L’appartenance de ses membres à la franc-maçonnerie n’est pas un secret.

    De là à faire un lien entre ses positions et les intérêts de la franc-maçonnerie...

     

  • N’avoir aucun recul, prendre froidement les choses, ça élimine d’emblée l’esprit et l’humour ! Et ça donne un coincé du cul et un lâche qui saute sur n’importe quel tweet, fort de son orgueil et de ses certitudes "scientifiques"... comme les gauchistes en fait pour qui le dogme est indépassable.

    La prochaine fois on se fait Ploncard, un autre scientifique, qui a bien chié encore une fois sur Soral et Ryssen dans sa dernière vidéo.


  • Merci ER de mettre les pendules à l’heure..Du bon boulot..en cherchant,on trouve toujours de quelle matière sont fait tout ces donneurs de leçons,pseudo scientifiques pseudo penseurs...DE LA MERDE !! sans élégance et sans bas de soie....
    Dans ces tweet cet espèce de cachalot se félicite de l’efficacité du vaccin contre la polio de Bilou en Afrique... !! il oublie (le malhonnête) de dire que ça a été remplacé par la paralysie flasque aiguë dont parlait Claire Séverac...et ça c’est cadeau !!!non définitivement, physiquement et intellectuellement bricmont (pas besoin de majuscule) est une merde intégrale..merci de l’avoir démontrer brillamment,pour ceux qui ne le savait pas encore...

     

  • Bricmont é été interessant, et a subi un certain nombre de brimades suite à son engagement pour la liberté d’expression et ses constats sur la Palestine (notamment annulation d’un certain nombre de conférences en physique). Il a un logiciel de pensée qui fonctionne bien, mais il a toujours fait bien attention à ne pas dépasser la ligne rouge dans ses propos, ce qui l’amenait à utiliser des acrobaties de langage et de raisonnement (de manière parfois talentueuse).
    Suite à son ralliement à Lapierre (le gentil gendridéal), et au vu de ses dernières productions étalées dans cet article, on peut conclure que Bricmont s’est déballonné, qu’il a eu peur de perdre son statut social. C’est humain.
    Son propos n’a plus aucun intéret.


  • Dans une interview, celle sur le banc qui fit un million de vues, Soral disait une chose très très exacte : il est temps de, il faut appeler les choses par leur nom. Tous ces penseurs mous, guides de la non-révolution, faut les laisser causer, et surtout ne plus les écouter. Vous vous souvenez de "indignez-vous" de Stéphane Hessel ?? Tout de la même eau tiède à l’usage des tenants de la pensée unique.


  • Le professeur de physique théorique Jean Bricmont est l’auteur d’un article qui prétend prouver l’incompatibilité de la science et de la Foi catholique ( entre autres ).
    http://atheisme.free.fr/Contributio...

    Cette théorie est grotesque car tous les fondateurs de la science moderne ( Roger Bacon, Galilée, Francis Bacon, Descartes ) sont catholiques ou anglicans et Roger Bacon était un moine.
    https://www.youtube.com/watch?v=sAn...

    Dans cette vidéo,
    https://www.dailymotion.com/video/xgpnz3
    le père de la zététique moderne ( le professeur de biophysique et de zététique Henri Broch, frère d’un ancien maire marxiste de La Trinité 06. Il déclara dans le journal des étudiants de l’université de Nice, au début des années 90, qu’il partage les idées de son frère ) blasphème deux fois contre Dieu. Le directeur de publication de son livre intitulé Le paranormal est son collègue ( ils ont travaillé dans la même université et même faculté : Nice Sophia-Antipolis ) et ami Jean-Marc Lévy-Leblond.

    Dans ce livre, il y a un chapitre consacré au Linceul de Turin qui contient de nombreuses propositions fausses selon le livre intitulé "Le Linceul de Turin enfin authentifié", écrit en 2010 par un chimiste ( docteur en chimie, ancien directeur de recherche au CNRS ) catholique et un prêtre catholique, religieux de la Congrégation des Pères de Timon-David, docteur en bio-physique, qui fut maître de conférences à la faculté de médecine de Montpellier.

     

    • Pour compléter, l’inventeur et découvreur du Big-Bang (c’est selon) est un chanoine belge, Georges Lemaître, théorie qu’il a pondu en corrigeant les erreurs de calculs de l’escroc Einstein, qui croyait, lui, à un univers stable et de taille constante !

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Big_Bang

      Conclusion : Bricmont est bien un vendu et un con !
      Alain SORAL


    • Ne pas oublier dans ce petit monde, le traître et vendu Paul-Eric Blanrue !
      AS.


    • On est avec toi soral.
      Du quebec


    • Vous osez compter Galilée parmi les croyants ?! L’imbécile qui croit aux miracles ne cherche jamais à comprendre tel ou tel phénomène physique . Ce sont les ATHEES grecs qui ont fondé la plupart des disciplines scientifiques, l’athéisme est apparu en Grèce comme la philosophie .


    • Galilée etait catholique et ami du Pape. Merci de parfaire votre education qui l’air d’être d’une nullité affligeante !


    • @ mécréant l’ignorant : même Wikipédia rappelle quelques vérités sur Galilée que vous semblez ignorer :



      L’enjeu de ce procès est devenu une opposition science-religion, alors que ce procès résultait d’un conflit entre deux camps dans l’Église : un camp jésuite prêt à soutenir Galilée et le pape Urbain VIII, et les autres prêts à condamner Galilée et à mettre le pape en grave difficulté. L’Église s’est ralliée à l’interprétation majoritaire.

      Pour situer cette affaire dans son contexte, il faut savoir que la théorie de l’héliocentrisme est alors minoritaire dans les milieux scientifiques. De tempérament vif, Galilée était persuadé d’avoir prouvé une vérité scientifique sur laquelle il voulait imposer le fait qu’il ne faut pas transiger.

      Quand l’Église catholique du XVIIe siècle a condamné Galilée, elle a suivi le courant majoritaire chez les astronomes. Mais aussi, l’Eglise traversait un raidissement : elle n’admettait plus la moindre divergence après le schisme avec les protestants qui portait sur l’interprétation de l’Ecriture.



      https://fr.wikipedia.org/wiki/Proc%...


    • J’ai lu beaucoup de livres sur l’astrophysique, pensant y trouver des réponses sur la raison de notre existence. J’y ai appris beaucoup de choses, mais rien qui ne démontre ou ne demonte l’existence de Dieu. Tout ce que j’y ai vu c’est l’étendue de l’ignorance de l’humanité sur le monde qui nous entoure.
      D’ailleurs, cher M Soral, le big bang est un mot qui évoque pour la plupart des gens une sorte de naissance du monde à partir d’un embryon, un peu comme si c’était la création dans la bible. Mais ce que nous savons de cet événement est bien loin de cette image. Tout ce qu’on pourrait dire, c’est qu’à un moment, l’univers était beaucoup plus petit et qu’il s’expansait très vite. Qu’est-ce qu’il y avait avant ? L’univers dans un point ou un embryon ? Un big crunch suivi d’un big bang ? On n’en sait rien, et on ne saura jamais.
      Bref, la science n’éloigne pas de la foi.
      Je me souviens de cette phrase, je ne sais pas qui a pu dire ça : un peu de science nous éloigne de dieu, beaucoup de science nous en rapproche.

      Sinon, Courage à vous M Soral, on a besoin de vous, pas d’un brime con.


  • La polio refait son apparition au Soudan (cf l’imMonde).
    La nouvelle souche a été identifiée comme étant celle du vaccin...

     

  • Seulement en lisant les tweets nauséabonds de Bricmont on situe clairement le personnage comme anti nationaliste et anti patriote, serviteur zélé du pouvoir. Encore un agent globaliste.


  • J’ai remarqué que les personnes qui invoquaient la zététique étant souvent des personnes butées, à cours d’arguments, incapables de réfléchir, sans qualification scientifique mais voulant donner le change dans des domaines qu’ils ne maîtrisaient pas. Bcp plus enclin à l’exercice rhétorique ou au sophisme qu’à la recherche ou au travail. Profil de fainéant. C’est personnes sont plus préoccupées par avoir raison coûte que coûte plutôt que de rechercher la vérité, très fermées. Dans le meilleur des cas, sinon c’est carrément de la malhonnêteté ou de la malveillance, les exemples sont nombreux chez les youtubeurs. On a toujours des individus qui manquent de hauteur, vision des choses très limitée. Bref, ce sont souvent des ratés.
    L’Afis est devenue une publication d’opinion comme le lancet ou sciences et vie junior, qui défend une méthodologie et des théories fallacieuses, comme le test en double aveugle ou "l’immunité de groupe (à 70% !! Sinon ça rapporte pas...)" qui permettent respectivement de trouver des bénéfices factices à des substances toxiques, et de justifier une campagne de vaccination massive ou obligatoire (70% d’une population vaccinés, pas moins, c’est jackpot).
    De bons petits agents du système...


  • Enfin ! E&R commence à tailler un costume à cette revue scientiste ! Depuis le temps que j’attendais ca.... Merci au passage de confirmer les liens du sieur Krivine avec l’autre.
    Et il y aurait encore tellement à dire, sur le 11 septembre par exemple, où il n’y a pratiquement rien dans le numéro consacré. Bon ok tout n’est pas à jeter, mais quand même.

    Quant à Bricmont, sauf erreur de ma part, il est partisan de la liberté totale d’expression ; ca inclut l’abrogation de la loi Gayssot. Après, ses divagations sur Soral ou Raoult....

     

  • Il y en un autre qui a été inquiété par la secte "zététique", c’est Jean-pierre Petit le physicien qui nous a expliqué ce qu’était la véracité et la qualité de l’armement intercontinental Russe !


  • Bricmont est Belge, il vit en Belgique et travaille en Belgique. Qu’il donne aux Français des clefs de compréhension sur la Belgique, pourquoi pas. Mais sur la France, qu’il garde ses analyses pour ceux de ses compatriotes qui ne sont pas capables de suivre directement le débat français.


  • ".. par chavez et par mon passé, je suis éternellement lié à Soral !
    Quand-même !..
    Merde quand-même !!"

    .. Ne pleure pas Vincent, la haut, tout en haut de la montagne, il y a le soleil, quand tu y seras, papa soral vas te donner une bonne poussée pour que ta décente soit encore plus rapide que la dernière fois..

    ’tu es prêt ??
    Si t’ as peur, ferme les yeux et cri CHAVEZ !
    Allez 3...2....1.... ’’
    Vendu !!!!!!!


  • Bravo pour ce portrait.
    Ses tweets récents à propos du Dr Raout montrent que Jean Bricmont est passé du côté obscur.
    Un tartuffe de plus.


  • Voilà une très bonne chose que de dégommer cette mouvance pseudo-zététique qui ne fait qu’égarer les jeunes gens.
    Le jeune homme de la chaine YouTube « TroubleFait » m’a profondément déçu en attaquant Didier Raoult sur Twitter.
    D’une certaine façon, cela permet de séparer le bon grain de l’ivraie.


  • Jean Bricmont est matérialiste, rationaliste et ultra scientiste.

    Il est par exemple totalement hostile à la vision du monde proposée par la physique quantique, car elle suggère que le sujet rationnel que nous sommes ne voit pas le monde tel qu’il est, mais tel qu’il se présente à notre regard, ce qui remet en question l’« objectivité » revendiquée de la science moderne ; le regard du scientifique sur le monde n’est donc pas « immaculé » ou privé d’intention, il est habité par un certain nombre de présupposés, conscients ou inconscients qui, « orientent » son regard et détermine sa recherche. Et remettre en question l’« objectivité » scientifique, c’est admettre que certaines choses restent fondamentalement inquantifiables, résistent à toute équation et donc à tout contrôle rationnel.

    Si tout était quantifiable, on reproduirait le coup de foudre amoureux en laboratoire et mon ordinateur s’appellerait Beethoven.

    Un tel point de vue qui s’interdit par principe d’admettre - et donc de voir - ce qui, dans la Réalité, échappe à la Raison et à son champ d’investigation, ne peut que nous renvoyer une image totalement mutilée et incomplète de cette Réalité, et c’est en cela qu’il est finalement aussi partial et trompeur que les mensonges qu’il prétend combattre.

    Les enjeux métaphysiques de l’Existence échappe totalement à un tel point de vue, car ils ne sont pas « objets » d’étude comme l’est le scarabée mort pour l’entomologiste. L’intuition scientifique (quand elle existe) est purement sensible, comme la « matière » à laquelle elle s’applique et s’adresse.

    A terme, on ne peut qu’être déçu.


  • À quand un débat Soral versus Bricmont sur le sujet ? J’écouterais avec grand intérêt.

     

  • A une époque, pas si lointaine il prenait un peu de risque.
    Il s’est fait rattraper par le lobby qui n’existe pas.
    J’ai retrouvé ce texte de Bricmont sur ER

    https://www.egaliteetreconciliation...


  • Un peu d’indulgence, svp ! Je possède tous les anciens n° de l’AFIS. Contre les pseudosciences (numérologie, homéopathie, etc.) Jusqu’à ce que....C’est dur de se réveiller !


Commentaires suivants