Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Des militaires de l’ambassade des États-Unis sommés de quitter l’Équateur

Vingt militaires et agents de sécurité de l’ambassade américaine à Quito vont quitter l’Équateur à la demande des autorités locales.

Cette décision fait suite à la demande formulée en janvier puis à nouveau début avril par le président socialiste Rafael Correa de mettre fin aux activités du bureau de Coopération sécuritaire de l’ambassade des États-Unis, a précisé pour l’AFP le porte-parole de l’ambassade américaine, Jeffrey Weinshenker.

"Nous respectons la décision souveraine du gouvernement de l’Equateur, (mais) nous regrettons en même temps que le résultat de cette décision amène à réduire sévèrement notre association bilatérale dans le domaine de la sécurité", a ajouté le diplomate.

Le groupe concerné devra quitter le pays avant la fin avril, a exigé le gouvernement.

"À la requête du gouvernement équatorien, nos programmes de coopération de sécurité bilatéraux vont se terminer", a confirmé un porte-parole du Pentagone, le colonel Steven Warren.

M. Correa avait annoncé en janvier qu’il demanderait le départ d’un groupe alors estimé à 50 militaires, qualifiant de "scandaleuse" la quantité de soldats américains accrédités à l’ambassade.

Mais cette décision s’inscrit dans une longue série de tensions entre les deux pays et illustre "la défiance mutuelle" qu’ils entretiennent, selon Rafael Correa, l’un des représentants de la gauche radicale latino-américaine.

 

Voir aussi, sur E&R :

Sur l’ingérence des États-Unis au sein des Nations souveraines, à découvrir chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.